Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Dépendance Affective Dans le Couple : La Comprendre et S’en Débarrasser !

dépendance affective dans le couple

Relation Homme Femme

Dépendance Affective Dans le Couple : La Comprendre et S’en Débarrasser !

Dépendance Affective Dans le Couple : La Comprendre et S’en Débarrasser !


Vous ne supportez pas quand votre copine sort voir des amis ? Vous doutez souvent de son amour et cela nuit à votre couple ?

Vous n’êtes pas le seul : vous souffrez sûrement de dépendance affective.

Le risque avec cette maladie mentale, c’est que les conflits générés par la dépendance affective détruisent votre couple.

Au quotidien, vous réalisez qu’il y a un problème, que vous vous sentez mal mais vous ne savez pas comment y faire face, parce que vous avez peur de perdre votre copine et briser votre relation.

Parfois, si vous n’êtes pas jaloux maladif ou dépendant affectif, c’est votre copine qui l’est, et cela met aussi votre relation en péril car elle vous étouffe.

Comment vous débarrasser de la dépendance affective pour être heureux et serein dans votre couple ?

La dépendance affective : définition ?

La dépendance affective est un besoin maladif de l’autre. La dépendance affective ne fait pas de sexisme : elle touche autant les hommes que les femmes.

Un dépendant affectif a besoin de l’autre, tout le temps !

Le dépendant affectif a besoin que l’autre lui rappelle son amour, qu’il prenne des décisions pour lui ou simplement qu’il soit à ses côtés car son absence est insupportable.

En France, d’après un sondage Ipsos datant de 2015, 46% des personnes interrogées se disent “un peu jalouses”. Peu de mecs aiment savoir que leur copine sort boire un verre sans eux…

Un vrai manque de confiance en nous, gentlemen ?

Mais pire encore : le dépendant affectif vit n’importe quelle absence comme un vrai manque, il devient colérique, jaloux ou anxieux quand sa copine n’est pas là, peu importe la raison.

C’est là qu’il envoie des textos angoissés “t’es où ?”, “tu fais quoi ?”, “tu es avec qui ?”, “tu rentres quand ?” ou des déclarations d’amour pourries toutes les heures “je t’aime bébé, tu me manques trop”.

Qu’elle soit en cours, au travail, en train de faire les courses, au sport, ou en train de boire un verre avec ses copines, le dépendant affectif ressent un vide, un manque… et le besoin de contrôler sa femme.

Ce besoin constant d’avoir l’autre à ses côtés et d’être rassuré est nocif pour le couple car l’autre va se sentir étouffé et contrôlé.

Penser que l’autre est une nécessité vitale nuit au couple car vivre des moments sans sa partenaire (avec des amis ou seul) est nécessaire pour rester attirant.

Nous pouvons tous tomber dans la dépendance affective après un événement traumatisant qui nous fait perdre confiance en nous, que ce soit un abandon, un deuil, la vieillesse, ou un problème financier, un licenciement.

Et dans ce genre de situations, le dépendant affectif va se raccrocher à son couple, qu’il va voir comme un cocon… mais un peu trop, au risque d’étouffer sa compagne, et qu’elle se sente prise au piège.

En résumé : si vous ne pouvez plus rien faire sans votre copine, il y a un problème dans votre vie. Si vous voulez passer 100% de votre temps avec elle, il y a un problème.

Dans une vie équilibrée, vous voyez régulièrement votre copine mais vous gardez du temps pour faire ce que VOUS aimez, avec vos potes !

Plus vous serez coincés l’un avec l’autre, plus votre relation sera nocive car vous ne serez plus heureux (et elle non plus, on a tous besoin d’air, de notre jardin secret !)

Le schéma de la dépendance affective

Dépendance affective schéma

Un couple se compose de deux personnes qui sont ensemble par choix, pas par besoin.

Si vous restez ensemble car vous ne pouvez pas vivre sans l’autre, votre relation se dégradera et deviendra une relation toxique.

Et la rupture est bien plus dure quand vous êtes dépendant de quelqu’un : vous souffrirez bien plus si votre vie n’était déjà pas équilibrée avant la rupture.

Mais vous pouvez éviter tout ça ! Voyons maintenant si vous êtes atteint par la dépendance affective

13 symptômes de la dépendance affective

  1. Vous ne pouvez pas prendre de décision sans les conseils et le soutien de votre partenaire.
  2. Vous avez du mal à planifier des sorties ou des projets par vous-même.
  3. Vous comptez sur votre partenaire pour gérer des problèmes quotidiens comme l’organisation domestique, ce qui concerne l’administration…
  4. Vous avez peur des désaccords et vous les évitez pour ne pas entrer en conflit avec elle et qu’elle vous abandonne.
  5. Vous vous sentez obligé de satisfaire tous ses besoins pour qu’elle reste avec vous.
  6. Vous avez besoin de son approbation très souvent, pour vous sentir confiant.
  7. Vous ne parvenez pas à poser des limites à ne pas franchir dans vos comportements au quotidien. Par exemple, vous n’arrivez pas à vous empêcher de regarder votre portable toutes les deux minutes pour avoir de ses nouvelles.
  8. Vous n’imaginez pas vivre sans elle car vous pensez que votre vie ne vaut rien sans elle, vous pensez qu’elle est mieux que vous.
  9. Vous avez besoin qu’elle vous rassure constamment sur ses sentiments.
  10. Vous acceptez toutes ses critiques mais vous pardonnez tout, même les excès, et elle vous manque de respect.
  11. Vous culpabilisez de ce que vous faites : “J’aurais dû faire mieux”, “c’est de ma faute si”…
  12. Vous avez peut-être mis à l’écart votre famille ou vos amis pour passer tout votre temps avec elle, alors que ce sont eux qui peuvent réellement vous réconforter.
  13. A mesure que le temps passe, vous avez l’impression que vos moments de bonheur ont disparu. Vous êtes tout le temps angoissé, en colère ou triste.

Comment se débarrasser de la dépendance affective ?

Découvrez les 9 techniques pour vous débarrasser de la dépendance affective.

1) Prenez des initiatives, sans attendre de validation ou sans demander.

Vous devez assumer la responsabilité de vos actions. Et si vous vous plantez ? Pas grave, ça arrive, même aux meilleurs. Echouer n’est pas grave.

2) Donnez-vous un temps de réflexion avant de vous engager à donner votre temps, votre argent…, ne dites pas oui à tout pour faire plaisir à votre copine.

Avec le recul, vous réaliserez peut-être que c’est une mauvaise idée, ou que vous dites oui à contrecoeur pour lui faire plaisir.

Vous ne devez pas être le mec trop gentil qui dit oui à tout ! Apprenez à dire non clairement mais poliment, et vous ne serez pas rejeté.

Longtemps, j’ai accepté d’aller à des soirées sans en avoir envie pour être avec les filles que je voulais séduire.

Mais j’ai réalisé que c’était inutile, car je ne m’y amusais pas, et que je n’avais donc pas l’énergie nécessaire pour être séduisant !

3) Organisez-vous des journées pour vous seul…

et faites ce que vous avez envie de faire !

Vous avez le droit de prendre du temps pour vous ! Cela fait combien de temps que vous n’avez pas fait un foot avec vos potes ?

4) N’essayez pas de prévoir les désirs de votre copine en permanence.

Si vous le faites tout le temps, elle ne remarque sûrement pas vos efforts. Attendez qu’elle les formule, et réfléchissez pour savoir si vous avez envie de les satisfaire.

5) Apprenez à assumer vos avis.

Un désaccord n’est pas un problème, elle ne vous quittera jamais pour ça. Au contraire, cela crée de la discussion, du challenge. Alors arrêtez de suivre ses avis et d’adopter ses opinions sur tout !

6) Renoncez aux questions incessantes.

“Tu fais quoi ?”, “Tu penses à quoi?”, “Tu m’aimes?”… Ces phrases n’expriment pas de la tendresse mais juste votre besoin d’avoir son attention.

Cela ne fait que souligner votre manque de confiance en vous et votre vide intérieur.

7) Apprenez à surmonter l’angoisse

L’angoisse finit par passer, mais pour cela vous devez l’accepter même si elle est très désagréable.

Vous devez apprendre à vivre avec l’angoisse dans le ventre, mais prendre vos distances pour ne pas la laisser polluer vos pensées.

C’est le seul moyen de lutter contre votre jalousie quand votre copine sort sans vous par exemple.

J’étais moi-même très jaloux. Pour surmonter ces moments difficiles, j’ai appris à occuper mes pensées en regardant un film ou en voyant mes amis.

Je m’interdisais de lui envoyer des textos needy quand elle était en soirée. Avec le temps, mes insécurités ont disparu !

8) Dépassez le sentiment de culpabilité et ayez de la compassion pour vous.

Personne n’est parfait, vous non plus.

Ayez de la compassion pour vous même : avez-vous fait des efforts pour progresser et être moins collant avec votre copine ?

Tomber dans la dépendance affective arrive à beaucoup de monde. Alors ne soyez pas trop critique envers vous-même.

Le premier pas vers le changement, c’est de vous rendre compte que vous avez un problème, l’accepter, et mettre en place un plan pour progresser !

9) Parlez de votre problème à vos amis, à votre famille.

Communiquez avec votre femme pour lui dire que vous souhaitez changer, et parlez-en avec vos amis ou votre famille.

C’est important de renouer des liens avec des personnes extérieures à votre couple.

Voir vos potes, c’est important pour votre santé mentale. Passer du temps à boire des bières avec vos collègues de travail, c’est important pour votre carrière.

Ne vous isolez pas avec votre copine, sinon, c’est l’asphyxie garantie !

Si votre copine souffre de dépendance affective

Commencez par ouvrir la discussion lorsque vous êtes tous les deux calmes et disponibles. Pas dans une phase de crise, mais quand tout va bien.

“Tu sais, j’ai bien réfléchi, et je t’aime très fort, mais il y a deux trois trucs que je ne supporte plus, qu’il va falloir qu’on travaille ensemble”.

Par exemple, ma copine avait tendance à m’envoyer des textos, des Messenger, des Whatsapp toutes les deux heures pour me raconter sa vie et me demander ce que je faisais

Pas possible ! trop étouffant pour moi ! Je me sentais fliqué ! J’avais envie de travailler, d’avancer, pas de passer ma journée à lui raconter ma journée.

Alors je lui ai expliqué qu’il fallait qu’on en garde un peu pour le soir, pour qu’on crée à nouveau ce manque, qui créait le soir le plaisir de se retrouver, sans être étouffé.

Je lui ai demandé pourquoi cette salve de textos, de messages, si elle n’avait pas mieux à faire, si elle réalisait que je ne fonctionnais pas comme ça, le tout sans la juger, sans lui dire « t’as pas de vie ? », « t’as pas mieux à foutre que de me fliquer ? », « t’as pas passé l’âge de ce délire d’ado insecure ? ».

Parlez-lui avec calme de vos différentes préférences de communication et des 9 conseils que vous avez lus, tout en la rassurant sur la qualité de votre amour, en lui expliquant la différence entre la qualité et la quantité de preuves d’amour.

Essayez de comprendre pourquoi elle est dépendante affective, pourquoi elle agit comme ça, pourquoi elle communique comme ça, et rassurez-la.

Elle vous dira peut-être qu’elle est omniprésente car son ex l’a trompée quand elle avait le dos tourné, et maintenant, elle veut absolument savoir…

Elle vous expliquera peut-être que c’est parce que sa mère l’a abandonnée quand elle était gamine…

Elle vous dira peut-être qu’elle a pris 5 kilos, et vu que vous bossez avec des filles canons, elle a peur que vous ne sachiez pas résister à la tentation.

Rappelez-lui qu’elle ne doit pas changer POUR vous, mais AVEC vous, car vous êtes là pour l’aider.

Conclusion

En respectant ces conseils, vous sortirez de la dépendance affective et vous re-découvrirez la vie seul, heureux, et les moments partagés avec votre copine n’en seront que meilleurs !

N’oubliez pas que la communication est la clef dans un couple et que c’est grâce à elle que la confiance se construit.

Plus vous communiquerez, mieux vous pourrez parler de vos peurs et de vos doutes. Et vous trouverez à deux les moyens d’en venir à bout !

Tom et Sélim

Lire la suite
6 Commentaires

6 Comments

  1. Pifpafv

    10 juillet, 2018 à 16:10

    Salut la team Ads,

    Merci pour votre article ça tombe pile au moment où je repasse vous voir, cela fait plusieurs mois que je suis rangé et ma copine a levé le voile sur son caractère, elle passe de très douce et amoureuse à jalouse et colérique à dire des mots blessants qu’elle regrette ensuite. Pourquoi? Je la sens dépendante affective et surtout manque de confiance en elle par rapport a son ancienne relation.

    Elle me reproche mes anciennes relations (toutes assez courtes ces derniers temps) et mon côté dragueur en soirée etc. Sauf que je me vois juste moqueur avec tout le monde et elle voit ça comme de la drague, elle se fait une fausse idée de moi, elle me prend pour un ancien quetard en mal de drague alors que je n’ai rien fait pour la tromper et je n’irai jamais dans ce sens et je lui ai bien fait comprendre que si je m’etais mis avec elle ce n’etait pas pour aller voir d’autres filles. On s’est dit que nos relations d’avant ne comptent pas mais elle fini quand même par me sortir les échos du moi celib d’avant et charmeur.

    Ce qui devait arriver arriva, elle a vu une fille avec qui j’ai couché l’annee dernière sans rien après et cette fille faisait une tête étrange en me voyant avec comme si elle était dégoûtée. Elles ont parlé dans la soirée sans qu’il n’y ai rien de plus de dit, et j’ai eu le droit à la même crise que d’habitude sur le fait que mes vannes vers les filles pouvaient passer pour de la drague et qu’elle trouvait çà insupportable. Elle m’a demandé ce que je pensais de cette fille et je lui ai dit la vérité qu’elle ne m’interessait pas. Sauf que j’ai peur de lui dire la vérité et qu’elle me déteste d’autant que je recroise d’en temps en temps la fille en soirée.

    C’est un peu de la dépendance affective qu’elle me crache au visage et qui commence a me rendre dépendant affectif.

    A votre avis je fais quoi? Merci

    • Sélim

      10 juillet, 2018 à 22:55

      Là, il va falloir :
      1/ que tu la rassures sur tes sentiments pour elle
      2/ que tu lui ouvres les yeux sur le fait que si tu faisais pareil qu’elle, elle pèterait un câble devant tant de fragilité, de needyness.
      Certains prônent la totale transparence, pas moi.
      « White lies » disent les Anglais. Un mensonge par omission. Tu n’es pas obligé de tout dire à ta copine sur ton passé, surtout s’il ne s’est rien passé de plus avec cette fille.
      Soit elle se contente du présent / elle est contente du présent, soit il faut taper du poing sur la table et poser des limites très claires sur ce que tu peux tolérer, et ce que tu ne toléreras pas.
      Courage l’ami !

  2. Pifpafv

    11 juillet, 2018 à 12:13

    Salut Sélim,

    L’etape 1 c’est validé ?

    L’avantage c’est qu’on désamorce beaucoup de choses avec nos discussions et ça redescend, j’ai des excuses de sa part à chaque fois mais je ne vais pas supporter ça toutes les semaines et je lui ai dis.

    Pour l’etape 2 je suis d’accord, j’aime pas savoir ce qu’elle a fait avant et je veux m’occuper que du présent, elle semble avoir du mal à faire de meme. Si on passe ce cap ça ne peut que renforcer et sinon c’est la chute mais je serai vraiment déçu que par une représentation fausse qu’elle se fait de moi on arrête, sachant que du reste, physique, intelllect, points communs, sexe, tout va pour le mieux.

    C’est comme si 5% de mauvais allait mettre en l’air 95% de positif construit sur ces 5 derniers mois.

    Je lui ai également dit que dans l’autre sens il fallait qu’elle imagine si je faisais la même chose ce serait invivable qu’elle devait se mettre à ma place, elle comprend mais ça ne l’a pas empêché de recommencer et s’excuser ensuite. Soit c’est un cercle sans fin et je lui mets un gros stop soit c’est le temps et une confiance vraiment lente qui s’installe. Il y a toujours un plus faible que l’autre, un peu de jalousie c’est une preuve d’attachement, trop c’est invivable.

    Merci.

  3. Redwan

    13 juillet, 2018 à 21:44

    La clé est de continuer à avoir des relations sociales avec ses potes et avoir son jardin intime. Sans ça,il y’a trop de risques de se faire manipuler ou de rentrer dans son jeu et de devenir sa chose.
    Ça rejoint le lifestyle et tout le reste,qu’on soit en couple ou célibataire. Il faut avoir ses potes,sa famille et sa propre vie sociale et se dire que la femme n’est pas un but ou un objectif dans sa vie mais juste un moyen.

    • Sylvain

      18 juillet, 2018 à 14:48

      L’idée est effectivement de toujours trouver le juste milieu ! Ton couple est une brique de ta vie, une brique importante, mais les problemes commencent quand ça devienty la seule brique ;)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus Relation Homme Femme