Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Esther Perel peut-elle vous faire aimer l’infidélité ? Challenge accepted !

Relation Homme Femme

Esther Perel peut-elle vous faire aimer l’infidélité ? Challenge accepted !

Esther Perel peut-elle vous faire aimer l’infidélité ? Challenge accepted !

L’infidélité : ça pique, vous souffrez, vous doutez. L’infidélité vous amène à repenser votre couple, et à questionner votre existence.

Vous avez toujours voulu savoir pourquoi votre ex vous a trompé ? Votre copine actuelle vous a-t-elle trahi par votre faute ? Comment avez-vous pu en arriver là ?

Esther Perel, experte et thérapeute de couple, explore et expose les concepts, les causes de l’infidélité, et les méthodes pour guérir votre couple.

J’ai pu assister à une de ses conférences, à Paris en 2019, où elle a échangé et joué avec le public.

Esther Perel : qui est la spécialiste de l’infidélité ?

Esther Perel est une conférencière, écrivaine, et thérapeute de couple qui explique les maux du couple du 21è siècle.

D’origine belge, elle réside à New York où elle a fondé sa famille et a travaillé en tant que psychothérapeute auprès des couples et des familles.

Deux conférences Ted ont propulsé sa carrière : repensez l’infidélité et le secret du désir d’une relation durable.

Elle écume les plateaux télévisés, les chaînes youtube, et les salles de conférence où elle parle de ses livres, de ses podcasts, de son vécu en tant que thérapeute, des problèmes de la société dans le couple, et surtout de l’infidélité.

On estime trop souvent qu’un couple qui dure est un couple heureux avec du succès.

Selon elle, “il faut arrêter de mesurer le succès d’un couple à sa longévité”.

D’ailleurs, voici son leitmotiv : Je ne travaille pas pour améliorer la longévité des couples, mais pour qu’ils redonnent du sens à leur vie”.

Elle a un rôle de diplomate pour déculpabiliser l’infidélité, et propose des pistes pour agir en fonction des maux sous-jacents de cette trahison.

Esther Perel remet la notion de couple et de la sexualité au goût du jour en exposant différents concepts du couple et de l’infidélité.

“La monogamie, c’était une personne pour la vie. Aujourd’hui, la monogamie c’est une personne à la fois.”

Il est important de savoir que la notion de couple évolue au fil des temps.

À l’époque où l’homme était un chasseur-cueilleur nomade, la notion de couple n’existait pas, c’était deux personnes qui se reproduisaient.

Ils pouvaient avoir des relations avec d’autres personnes.

Il y a quelques centaines d’années, l’Homme était monogame. Il devait s’engager avec une personne pour toute sa vie, qui durait à peine 40 ans.

Cela était dû aux questions d’héritage : le couple était donc lié par l’économie, pas par l’amour.

L’amour véritable, la Passion, les époux le trouvaient grâce à l’adultère, pas grâce au mariage comme aujourd’hui.

Puis les problèmes se sont enchaînés.

Tout d’abord, on a amené l’amour dans le couple et dans le mariage. (pourquoi pas…)
Puis on a lié la sexualité à l’amour. (erreur fatale)
Puis la satisfaction sexuelle avec le bonheur conjugal. (autre erreur)

Esther Pérel nous explique qu’en gros,

Vous ne choisissez plus votre partenaire pour être en sécurité,

mais pour devenir la personne que vous voulez être,
en vous disant “toi tu vas m’aider à me réaliser”.

Esther Pérel appelle cela un modèle d’autoréalisation. Ce modèle d’autoréalisation est donc l’entente (inconsciente) des deux personnes du couple qui se choisissent pour devenir ce qu’elles veulent devenir.

Le mariage est aujourd’hui synonyme d’autoréalisation.

Vous vous projetez, et attendez de l’autre qu’il soit votre tremplin pour votre bonheur. Il vous permettra de vous réaliser, de développer votre personne.

Tout est idéalisé, le mariage est un peu le nouveau dieu d’aujourd’hui pour la conférencière.

Certains couples arrivent à être en parfait accord à ce niveau.

Cependant très peu arrivent à être bien dans leur couple car il faut être tout à la fois :

être “pratique” à 6 heure du matin pour préparer le café,
être “dans la surprise” pour créer de l’émotion,
être “dans la routine” pour la stabilité etc…

Selon Esther Perel : “On en demande beaucoup trop d’une personne”. La personne en face de vous ne peut pas être votre amie, votre amante, votre confidente, votre coach, votre femme. C’est trop.

Ensuite, tout comme la notion de couple qui a changé avec le temps, la notion d’engagement change.

L’écrivaine, aux plus de 27 millions de vues sur ses apparitions sur Ted, s’amuse à dire que l’engagement du couple se formait par l’alliance de votre mariage.

Aujourd’hui, s’engager, c’est supprimer vos comptes des sites de rencontres (Tinder, AdopteUnMec, Meetic…).

L’autoréalisation et l’autosuffisance

Dans un couple, vous êtes attiré par une personne lorsqu’elle est dans son élément, quand elle est en pleine confiance.

À ce moment elle est dans l’auto-suffisance, elle n’a pas besoin de vous, c’est pour ça qu’elle vous attire autant.

Ce qui est attirant c’est le mystère que votre conjoint dégage, cela vous rend curieux, vous restez donc ouvert, ce qui créer des possibilités.

La possibilité d’apprendre de nouvelles choses, de découvrir une nouvelle partie de votre partenaire, de vous pousser à donner le meilleur de vous-même.

C’est en quelques sorte en contradiction avec l’autoréalisation du couple.

Si votre amant est autosuffisant alors il n’a pas besoin de vous, et donc l’autoréalisation n’est pas réciproque. C’est pour cela que cette forme d’autosuffisance vous attire.

Ces deux concepts d’autosuffisance et d’autoréalisation vivent en chacun d’entre nous.

Mais certains arrivent à mieux les gérer que d’autres.

Un couple heureux, pour Esther, c’est un couple qui arrive à sublimer leur autoréalisation et leur autosuffisance, ce qui permet d’avoir une part de mystère chez l’autre et de créer une émulation, une énergie positive et érotique dans le couple.

Pour atteindre ce niveau, il faut savoir communiquer sur vos envies profondes, vos peurs, vos frustrations.

Pensez-y : “La qualité de nos relations déterminent la qualité de nos vies”.

Plus vous développerez vos relations et votre intelligence émotionnelle, plus vous aurez tendance à être heureux.

L’infidélité vue par Esther Perel

De nos jours, l’infidélité c’est rompre la fidélité dans un couple en ayant des rapports sexuels avec une autre personne que votre conjoint.

L’IFOP, l’institut français d’opinion publique, a réalisé une étude marketing sur l’infidélité.

Un tiers des femmes auraient déjà trompé leur partenaire au cours de leur vie. Les hommes ont à 50% déjà trompé leur femme.

En 2006, 15% de femmes et 27% d’hommes avaient déjà eu deux relations sexuelles parallèles. La question est un peu différente, mais il est clair que les chiffres ont augmenté depuis 2006.

La plupart du temps, l’infidélité n’est pas liée au sexe, elle est liée au désir : un désir d’attention principalement, le fait d’être important.

Esther raconte que si ses patients infidèles “pouvaient amener dans leurs relations un dixième de l’audace, de l’imagination et de la verve qu’ils mettent dans leurs liaisons, ils n’auraient probablement jamais besoin de me voir”.

(Pour ceux qui ont vu la série Ozark, repensez à la scène d’intro de la série, et du héros regardant sa femme en train de se faire prendre et fesser par un autre homme que lui.)

Esther voulait savoir pourquoi l’infidélité est encore présente alors que le divorce existe, et pourquoi certains de ses patients disaient être heureux dans leur couple mais avaient une liaison.

L’infidélité peut se définir par le secret, la tromperie, la trahison.

Aujourd’hui, le concept d’infidélité s’élargit de plus en plus selon la peur du couple.

Un conjoint peut percevoir des messages coquins comme une infidélité. (relisez notre article « comment envoyer un bon sexto ? »)

Par exemple, quand vous êtes sur Chatroulette en train de vous masturber et en envoyant des messages salaces à votre collègue ; quand vous trouvez que votre femme parle à 10 mecs sur instagram avec des messages hot ; quand vous comprenez que votre copine est toujours sur Tinder alors que vous « êtes ensemble » depuis 6 mois.

La meilleure définition de l’infidélité est la perte.

La perte de quelque chose de soi, de votre vie, de votre identité.

Avec chaque personne, vous développez un peu plus une partie de vous.

Rappelez-vous du concept d’autoréalisation.

Aujourd’hui, on pense qu’on doit être heureux, même la société vous dit d’être heureux, donc vous vous l’autorisez.

“Si je veux tromper c’est que je ne suis pas bien dans mon couple, j’ai besoin d’autre chose, donc j’ai le droit de satisfaire mon désir sinon je serai malheureux”.

L’infidélité, c’est alors “le fracas de l’ambition de la recherche de l’amour total”.

C’est égoïste, mais nous sommes poussé par la société à agir ainsi pour compenser un mal-être dans le couple.

La même étude réalisée par l’IFOP montre que la première raison citée par les sondées pour justifier une possible infidélité est l’attraction physique et sexuelle pour une autre personne à 62 %, puis l’existence de sentiments pour cette personne à 55 %, puis le manque d’affection du conjoint à 50 %.

Suite à l’idéalisation du couple des débuts, vous serez confronté à la réalité, ce moment fatidique pour le couple.

Il peut apparaître après 2 semaines, 4 mois, 3 ans, et ça reste la même chose et deux cas de figures apparaissent : soit vous essayez de changer l’autre, soit vous acceptez l’autre.

Vous verrez toujours des défauts tôt ou tard, à vous de savoir si vous pourrez faire avec, ou pas.

La clef de la guérison après l’infidélité c’est de comprendre pourquoi vous avez été voir ailleurs, ou pourquoi vous avez été trahi.

Les questions à poser après une infidélité

Adoptez les questions d’Esther Perel pour trouver le sens du pourquoi :

  1. Que signifiait cette liaison pour toi ?
  2. Qu’as-tu pu y exprimer ou y expérimenter que tu ne peux pas ou plus faire avec moi ?
  3. Qu’est-ce que cela faisait de rentrer à la maison ?
  4. Qu’apprécies-tu chez nous ?
  5. Es-tu content que ce soit fini ?

Vous ne devez pas voir l’infidélité comme du négatif.

Voyez cela comme un moyen de développer votre relation, de mieux comprendre votre partenaire et de mieux communiquer.

Je sais que si vous avez été trompé, cela va être difficile pour vous d’entendre la réponse de l’infidèle.

Et pourtant, si vous voulez vous remettre de cette blessure, et si vous voulez “soigner votre couple”, il faudra peut-être vous remettre en question, et accepter que l’autre ne soit pas la personne que vous attendiez qu’elle soit quand vous l’avez rencontrée.

Une infidélité révélée peut déboucher sur une rupture immédiate, ou devenir l’occasion d’un nouveau départ, d’une communication plus ouverte, d’une sexualité plus exploratrice si les deux côtés sont prêts à s’ouvrir.

Pour aller plus loin et mieux connaître l’oeuvre d’Esther Perel :
L’intelligence érotique
Je t’aime, je te trompe

Sélim, votre (fidèle) coach en séduction

Lire la suite
3 Commentaires

3 Comments

  1. Le Marginal Magnifique

    12 décembre 2020 à 01:30

    Mouais, bof… Ce point de vue a le mérite d’exister mais je le trouve assez vain et peu pertinent au fond.

  2. AL

    27 décembre 2020 à 05:06

    @Marginal :
    Sur ce coup-là, tu as tort. Les bouquins d’Esther Perel font partie des meilleurs que j’ai lu depuis que je m’intéresse à la séduction. « Je t’aime, je te trompe » est à lire absolument. Il est libérateur et permet d’avoir un aperçu complet d’à peu près tous les schémas relationnels auxquels on peut être confronté, et tous les pièges dans lesquels un couple peut tomber.

    Il était temps que Selim en parle ! :))

    Joyeuses fêtes !

    • Sylvain

      28 décembre 2020 à 13:11

      A ajouter dans nos listes de lectures alors !

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus Relation Homme Femme