Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

2019-2029 : Votre Vrai #10YearChallenge A Démarré !

10-year-challenge

Relation Homme Femme

2019-2029 : Votre Vrai #10YearChallenge A Démarré !

2019-2029 : Votre Vrai #10YearChallenge A Démarré !

2009-2019 : ce challenge de losers nous a fait rire, je vous explique pourquoi, après 10 ans de développement personnel.

Vous avez vu passer des photos 2009-2019 sur les réseaux sociaux.« T’as pas changé, qu’est-ce tu deviens… »

Il y a dix ans, qu’est-ce que vous faisiez ? Qu’étaient vos rêves ? Quelle était votre ambition qui vous donnait la force de vous lever tous les matins pour affronter les épreuves ?

A la suite d’une soirée alcoolisée où on a célébré comme il se devait le #10YearChallenge de Michaël Jackson, Filip Nikolic, Sim et Alain Bashung, j’ai eu envie de partager avec vous le vrai enseignement de ces 10 années écoulées et de ce #10YearChallenge.

Holy shit, dix ans ça passe vite. Je vous le promets. Vous m’auriez dit ça quand on était encore étudiant, je vous aurais traité de vieux con.

Et pourtant, le proverbe « Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait » est l’un des plus grands rappels de notre mortalité, et du temps qui passe.

Je me dis souvent que si j’avais le cerveau d’aujourd’hui dans le corps d’il y a 10 ans, ce serait une orgie perpétuelle… (mais c’est une autre histoire)

Lors de la soirée, entre deux verres de vieux scotch de la réserve du coach, on a ressorti les 6 critères de la pyramide dont se sert Sélim pour les sessions de coaching, pour vous aider à vous situer socialement, pour vous aider à évaluer votre Valeur aux yeux des femmes.

J’ai analysé ma progression au cours des 10 ans passés, et non, triste nouvelle, mon énorme sexe n’a pas grandi depuis 2009 (il faut en laisser aux autres, il paraît…)

Cette pyramide est la clef de la formation Inner Game Master, sur la confiance en soi, vous allez comprendre son intérêt.

10 Year Challenge : L’évolution d’un player à la loupe

Ça rejoint la question qu’on se posait déjà : est-ce qu’il est plus facile de séduire à 20 ans, à 30 ans ou à 40 ans ?

On a pris les critères de la pyramide les uns après les autres, et voici le résultat de ce comparatif 2009-2019 que je vous incite à faire aussi ! C’est un bon exercice d’introspection.

Evolution du capital économique

De plus belles vacances, de meilleurs restaurants (des resto tout court, en fait, VS des pâtes tous les soirs avant), un logis où la plomberie ne fuit pas et où l’air ne passe pas à travers les murs.

Un matelas neuf où 10 étudiants n’ont pas dormi avant moi, plus de coloc : ça commence à ressembler à quelque chose.

Je mange généralement 3 fois par jour (alors que pendant des années je sautais le dîner, en plus du petit déjeuner, et que je me gavais de pain au resto universitaire).

Je peux dépanner plus facilement mes amis ou débloquer des sommes nécessaires rapidement, j’ai vraiment gagné en confort de vie.

Je ne me prive plus comme il y a dix ans, je rentre en taxi et non plus en bus de nuit, je ne me fais plus saigner les yeux avec des réveils à 4 heures pour partir avec le vol de 7 heures à Stockholm comme lors de ce voyage en 2009 avec Sélim.

Verdict : C’est plus !

Evolution du capital social

12 ans à Paris cette année.

Je connais plus de monde (mais toujours pas mes voisins, faut pas pousser), plus de monde me connaît, les videurs en boîte de nuit reconnaissent ma tête.

Les clubs de l’élite ne sont pas légion, ce sont les mêmes 20 videurs que vous retrouvez à la Mano, au Roxie, à l’Arc, au Boum Boum, au Medellin, chez Raspoutine.

En étant toujours poli et agréable avec eux, aucun ne me saoule même si j’arrive seul.

Contrairement au Café Oz où je suis complètement capable de me faire recaler.

10 ans plus tard, je sais où sortir à Paris avec mes clients. Je sais où les inviter au restaurant. Je sais où les convier pour aller boire un cocktail.

Je sais même qui contacter pour trouver des places introuvables pour les PSG-OM ou les matchs de Ligue des Champions. (Deux équipes de merde, mais bon…)

La vie est un échange de faveurs permanent, et j’ai appris à me rendre agréable et indispensable dans certains groupes d’amis pour avoir toujours ma place à table.

Verdict : les réseaux sociaux, c’est bien, mais je préfère la vie sociale, la vraie. Nique FB et Snapchat (sauf pour quand elles veulent m’envoyer des sextos) !

Le capital culturel, intellectuel, l’humour

Vu qu’on a des habitudes de lecture et de culture depuis tout petit avec Sélim, toujours en hausse.

Chaque jour qui passe, nous apprenons de nouvelles choses, de nouvelles anecdotes qui nous permettent de nous connecter toujours plus facilement avec les personnes que nous rencontrons.

Un Suédois ? OK, facile de lui parler de Zlatan, Abba, Borg ou de Spotify. (Ou de sa sœur ou de sa copine, avec qui j’ai probablement couché, ils ne sont pas si nombreux que ça à Stockholm…)

Un Américain ? OK, attaquons sur le Superbowl ou la NBA. Pas Trump, on est là pour mettre les gens à l’aise…

Une Allemande un peu Instagrammeuse : j’évoquerais le documentaire « The American Meme » sur Netflix ou celui sur le Fyre Festival ou notre dernier voyage à Hambourg.

Verdict : avec des habitudes de vie saine, et en étant curieux, vous aurez dans 10 ans des milliers de choses en plus à raconter pour devenir captivant.

Evolution du capital physique et du look

Physique stable, j’ai pris 3-4 kilos en 10 ans, mais c’est acceptable vu que je m’habille un peu mieux (merci le capital économique qui permet de réaliser des chemises et des costumes sur mesure).

Verdict : N’ayant jamais misé sur mon physique pour séduire (mon sexe n’est pas comptabilisé dans cette catégorie mais plutôt dans la catégorie confiance), je ne suis pas trop impacté par cette légère régression.


Evolution de l’intelligence sociale

A ne pas confondre avec le capital social. L’intelligence sociale, c’est votre manière de comprendre les dynamiques sociales.

Vous pouvez très bien connaître beaucoup de monde (gros capital social), mais ne pas comprendre que les gens disent du mal de vous dans votre dos (faible intelligence sociale).

Vous pouvez remplacer intelligence sociale par intelligence émotionnelle, si vous comprenez mieux cette notion. C’est l’art de lire les autres, de comprendre ce qu’ils ressentent.

Analyse : à raison de deux à trois soirées par an pendant 10 ans, de réunions en entreprise, de dîners entre amis, de séminaires d’entreprise, de voyage à l’étranger, j’ai démultiplié en 10 ans mon intelligence sociale.

J’anticipe mieux les rivaux en soirée, je ne laisse même plus aux filles le temps d’utiliser leur shit tests ou alors j’ai déjà la parade à toutes leurs excuses bidon.

Je comprends mieux qui est fatiguée, quelle copine de ma target va me saouler et comment devancer la menace du « pas ce soir, ma copine est fatiguée, je vais la raccompagner ».

Je suis moins bourré en soirée aussi, pour ne plus être ce gars gênant, sympa mais gênant : j’ai appris mes limites au fil des cuites et des lendemains de soirée difficiles.

Je ne suis plus obligé de m’exploser la tête à chaque soirée pour en profiter, et voir plus clair me permet d’être plus présent et à l’écoute quand je décide de séduire une fille qui me plaît vraiment.

Une illustration : contrairement à 2009 où chaque euro déboursé en boîte était compté, je n’ai plus de souci à payer le vestiaire.

(Passer pour le crevard qui ne voulait pas lâcher 4 euros de vestiaire ne jouait pas en ma faveur avec les filles, c’est ce qui se passait quand j’arrivais en plein hiver sans veste en boîte. Personne ne se disait que j’avais chaud naturellement, tout le monde assimilait ça a de l’avarice, un des pires défauts masculins selon les femmes. Mais aux grands maux les grands remèdes, on n’avait pas d’argent, j’assumais, et j’ai travaillé pour en sortir).

Autre exemple : je n’ai plus de souci non plus pour « poser une bouteille » en soirée, même si ça reste évidemment trop cher.

Prendre une bouteille en boîte = tu achètes ton confort, tu achètes celui des filles, ton prestige, ta place.

Evidemment, si tu crois que poser une bouteille suffit pour séduire, t’as perdu d’avance et tu séduis grâce à ton caractère, ta personnalité.

Il y a toujours plus riche que nous mais rentrer dans les 10 ou 20% de clients qui peuvent payer une bouteille est suffisant.

La séduction est une question d’environnement, et la drague en boîte est un pur produit du capitalisme (tous les capitaux sont mobilisés : économique, social, culturel, physique etc…)

Avec ce développement de l’intelligence sociale, en ayant vécu mille fois cette situation, tu sauras plus facilement quelle fille n’est qu’une michto, va prendre un verre et partir, et quelle fille apprécie vraiment ta compagnie, a des choses à dire, et est contente de partager ce moment avec toi, tes potes, ses copines.

Elle n’est pas vénale, elle n’a pas besoin de cette bouteille pour te parler.

Tu es le gâteau, la bouteille est la cerise. Si un jour tu crois que la bouteille est le gâteau, tu finiras tout seul.

Verdict : cette partie sur l’intelligence sociale est si longue que vous l’avez compris, « started from the bottom now we here » (mais on peut toujours faire mieux)

Confiance en soi : la vraie avancée de ces 10 dernières années

J’ai parlé de ma progression, mais quand je regarde celle de mes camarades autour de moi, on a à peu près la même trajectoire.

Rien d’exceptionnel pour notre crew. Je ne me sens pas exceptionnel, si ce n’est le nombre de filles avec qui j’ai couché, rien ne me distingue de mes potes.

Bac+5, on n’est pas venu pour sucer des glaçons, on veut tous notre part du gâteau pour kiffer, mettre nos familles à l’abri, élever des gosses dans des conditions décentes et les armer pour l’avenir.

Ce dernier étage de la pyramide, le plus important, c’est le niveau de confiance en soi.

En 2019, certains se sentent encore obligés d’en mettre plein la vue aux autres, là où ceux qui ont vraiment confiance en eux vivent leur truc, OKLM.

Concrètement, chez moi, « ta confiance a presque remplacé ton arrogance » (selon les mots du coach en séduction qui me sert de meilleur pote).

Avant, j’étais vraiment un pur exemple de « fake it til you make it ».

Parler fort, faire du bruit, prendre de la place, être cassant avec les autres, tirer la couverture à moi, me vanter du moindre petit exploit : j’étais un sale type arrogant, qui essayait de jouer le mec confiant.

Ce qu’il y a de bien avec la confiance en soi, c’est qu’elle progresse aussi grâce au regard des autres : plus ils pensent que vous avez confiance en vous, plus vous prenez vraiment confiance en vous.

Aujourd’hui, j’aide davantage les autres, je suis moins égoïste. 10 ans de développement personnel, ça vous change un dragueur !

Il m’arrive même de rester chez la fille pour discuter avec elle, parfois, après avoir couché avec elle.

On s’est bien marré avec ce 2009-2019 challenge. On a reparlé des filles avec qui on avait couché, de ces abordages honteux en SPU où on faisait les clowns pour divertir les filles dans la rue.

On était tellement con qu’on aurait pu monter un one-cerveau-show.

On s’est aussi fait une session Facebook pour voir ce qu’étaient devenues les filles qui ont croisé notre chemin en 2009 : presque toutes mamans aujourd’hui, vu qu’elles avaient entre 20 et 23 ans à l’époque (ce qui est d’ailleurs le point commun avec les filles avec qui on couche en 2019, eheh).

La vie suit son cours.

Dans 10 ans, vous pouvez être loin. Vous pouvez être bien, si vous prenez confiance en vous.

Même si aujourd’hui, vous souffrez de solitude, de bégaiement, de votre pauvreté, même si vous vous trouvez trop gros ou trop intelligent.

Si on croisait nos versions de 2009, jeunes, mal habillés, ambitieux, désordonnés, bruyants, débiles, effrayés de ne pas trouver nos places dans le monde, on les rassurerait avec un sourire : « Tout va bien se passer… si tu prends les bonnes habitudes et si tu prends confiance en toi ».

(Et on leur mettrait INNER GAME MASTER entre les mains, ça nous aurait fait gagner des années, cette formation sur la confiance en soi !)

Eros (et un peu Sélim), prêts pour 2029 et les rides

Lire la suite
11 Commentaires

11 Comments

  1. Hugo

    26 mars, 2019 à 10:02

    Peut être que tu seras un père de famille bien rangé en 2029 ^^ en tout cas je te le souhaite

    • Sylvain

      26 mars, 2019 à 11:17

      On vous donne rendez vous dans 10 ans , même jour, même heure ;)

    • Sélim

      26 mars, 2019 à 13:18

      On n’est pas loin de lancer une rubrique « papa » et « famille » sur le site.
      Ce serait une bonne idée, d’ailleurs, si on voulait parler aux hommes, tous les hommes ^^

  2. Marc

    26 mars, 2019 à 10:29

    Impressionnant..a lire ce texte..on voit le gouffre qu il y a entre certains..allez je vais allumer le bouton confiance en soi et dans 1 an j aurais deja fait l amour avec au moins 50 femmes lol ez j aurais un poste blinde d argent et beaucoup de faux amis aussi..important aussi..ca laisse rêveur certaines réussites

    • Sylvain

      26 mars, 2019 à 11:18

      Hello Marc,

      1 an c’est un peu court mais 10 c’est nettement plus jouable ! Pour l’année, commence a penser aux premieres étapes facilement atteignables. c’est ça le secret en fait, avancer par petits pas, mais toujours avancer !

    • Sélim

      26 mars, 2019 à 13:19

      Un an, peut-être pas Marc.
      Ça prend du temps ces choses-là. De mémoire, en repensant aux graphiques d’Eros, il a fait une année à 48 ou 49 conquêtes…
      Parce que ça l’amusait, parce qu’il cherchait ses limites, parce qu’il avait le temps, parce qu’il ne faisait de mal à personne.
      C’est important de voir tous ces progrès sur le temps. Pas de magie chez ADS. Juste du travail, et de la discipline. (Mon mot préféré !)

    • Sylvain

      27 mars, 2019 à 11:18

      Ha il n’en manquait que 2 ou 3 et ça faisait 1 par semaine ! Un vrai sportif de haut niveau. !

  3. Clem 2.0

    26 mars, 2019 à 22:17

    Hey !
    C’est vrai qu’on ne fait pas assez de rétrospective sur notre passé pour se rendre compte du chemin parcouru. Et quand on le fait, perso en tout cas, je trouve que c’est assez glorifiant ! Mais dans 10 ans, j’espère bien passer un autre cap et atteindre un autre niveau bien plus haut ! et pour ça, y’a pas de pétard, se bouger encore et encore !

    Sinon je crois qu’il y a une petite faute
    « Vous avez vu passé des photos 2009-2019 »
    Ça serait pas « vous avez vu passer » ?

  4. Sélim

    27 mars, 2019 à 06:44

    Shame. Evidemment il y a une faute. Merci à toi pour ta vigilance !

  5. Colgate

    5 avril, 2019 à 01:23

    Salut les gars,

    Super article !!! Question qui n’a pas vraiment de rapport avec l’article … Qu’avez vous pensé de Hambourg ? La ville ? Les gens ?
    Ça reste l’une de mes grandes surprises de ces dernières années et aussi l’endroit où j’ai pu voir les plus jolies filles (en ayant pas mal bougé) … Avis partagé ou mitigé ?

  6. James

    12 avril, 2019 à 08:46

    Je ne peux que constater le chemin parcouru.Je me demandais au niveau de l’apprentissage des langues étrangeres car c’est quelque chose que j’aimerais developper . Comment(cours particulier,cours collectif pour adulte,autodidacte total,Langue prise en option en école de commerce), EROS les a apprise.
    en dehors des 2 langues apprise à l’école et quelles on été ses motivations.

    Je te remercie d’avance pour ta réponse.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus Relation Homme Femme