Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Peur du Rejet : 11 Techniques Pour La Dépasser et Aborder les Filles Qui Vous Plaisent !

peur du rejet

Inner game

Peur du Rejet : 11 Techniques Pour La Dépasser et Aborder les Filles Qui Vous Plaisent !

Peur du Rejet : 11 Techniques Pour La Dépasser et Aborder les Filles Qui Vous Plaisent !


« Je t’assure Sylvain, j’ai plus peur d’aller parler à une femme dans la rue que de monter à l’assaut !?» Waouh, je me suis dit que c’était quand même fou, cette peur du rejet.

On est à la salle de sport, le mec est en train de se préparer pour faire les sélections du GIGN. Il est capable de faire 100 pompes sans s’arrêter et il a plus peur d’une femme dans la rue que de se faire tirer dessus.

C’est en entendant ça que je me suis dit qu’il fallait absolument que je partage avec vous ces 11 conseils (et 3 de plus en bonus) pour vous aider à faire face au rejet en séduction. Car quoi qu’il arrive, vous allez tous y être confrontés.

Et pour progresser, vous allez devoir apprendre à maitriser cette peur !

C’est parti !

Pourquoi vous devez apprendre à accepter le rejet en séduction ?

Parce que c’est inévitable !

Vouloir séduire et ne jamais se faire rejeter, c’est comme de vouloir faire du vélo sans petites roues sans jamais tomber une seule fois.

Impossible !

Lorsque vous êtes repoussé par une femme, il y a 3 choses qui vont vous permettre de mieux l’accepter :

  1. Garder le bon état d’esprit ;
  2. Relativiser ce qu’il vient de vous arriver ;
  3. Continuer de passer à l’action.

Et pour chacun de ces objectifs, quelques petites astuces que voici !

Nos astuces anti-rejet pour garder le bon état d’esprit

1. Le rejet, c’est normal !

peur du rejet échec

« J’ai raté 9000 tirs dans ma carrière. J’ai perdu presque 300 matchs. 26 fois, on m’a fait confiance pour prendre le tir de la victoire et j’ai raté. J’ai échoué encore et encore et encore dans ma vie. Et c’est pourquoi j’ai réussi. »

Vous savez qui a prononcé cette phrase ? C’est tout simplement Michael Jordan, le meilleur basketteur de tous les temps.

Un homme qui a remporté 6 titres dans la NBA et qui est également le sportif le mieux payé de l’histoire avec un patrimoine de près de 2 milliards de dollars.

Qui se souvient de ses 9000 tirs ratés ? Personne !

Qui se souvient de ses titres et du ballon arraché dans les mains de Karl Malone en 1997 ? Tous les amoureux du sport.

Si Jordan a raté 9000 tirs pour remporter 6 titres NBA, vous pouvez bien prendre quelques dizaines de râteaux pour trouver la femme de votre vie.

C’est même sans doute le chemin le plus sûr pour y parvenir.

2. Affronter le rejet, c’est progresser en séduction étape par étape

À mon sens, le plus gros problème de la plupart des apprentis séducteurs, c’est qu’ils veulent aller trop vite en besogne.

Ils voudraient que tout se passe comme sur des roulettes et ils espèrent finir avec un mannequin suédois dans leur lit dès qu’ils abordent une femme dans la rue.

Malheureusement, dans la vraie vie, les choses ne se passent pas comme ça.

Pour reprendre une analogie que j’aime bien, la séduction, c’est comme la course à pied.

Pour réussir à finir un marathon, vous devez d’abord être capable de courir 20 mins, puis 45, puis 1 h, puis un semi-marathon, puis 30 kms et enfin vous lancer sur la distance reine.

En séduction, c’est la même chose !

Avant de vous retrouver dans une relation de couple, vous devez apprendre à aborder une femme, à susciter l’intérêt, à prendre un numéro de téléphone, à obtenir un premier rendez-vous, à réussir ce rendez-vous, à sexualiser la conversation, à l’embrasser, à lui faire l’amour et enfin vous pourrez alors peut-être vous mettre en couple avec elle.

Et à chacune de ces différentes étapes, vous pouvez être confronté au rejet.

Vous allez même certainement être confronté au rejet.

Alors, ne pensez pas tout de suite au but final, à savoir séduire une femme.

Appréciez les petites étapes que vous franchissez une à une : votre premier numéro, votre premier rendez-vous…

Cela vous permettra de rester positif en toutes circonstances… Même si vous bloquez à l’étape suivante.

3. Le rejet, une source de motivation pour vous améliorer

Un rejet, ça fait toujours mal au cœur ! J’imagine que vous vous souvenez tous de votre premier gros râteau.

Moi, je me souviens bien du mien. Je peux même vous dire avec exactitude que c’était le 21 janvier 1997 dans la cour du collège. (21 ans déjà ! Waw ! Quand ça m’est arrivé, Kylian Mbappé n’était pas encore né).

Donc, je dis à un pote qu’il y a une fille qui me plait bien.

Il me regarde, il me fait : « ho attends, je la connais vite fait ! Tu veux que j’aille la voir ? »

Ignorant que je suis, j’accepte cette proposition qui semble être une bonne solution.

Donc il y va. Ils échangent… Et là, la fille commence à beugler à au moins 20 m en parlant de moi : « je m’en fous de sa viiiiie » en rigolant.

Voilà… Premier gros râteau public.

Si ça vous arrive, apprenez à le raconter avec humour et avec le sourire. Car je vous assure que 20 après, cela vous fera vraiment sourire.

En plus, moi à l’époque, je n’avais aucune ressource sur le monde de la séduction.

Vous, vous avez à votre entière disposition quasiment 2000 articles sur le site.

Apprenez à cerner l’étape où vous bloquez et utilisez la barre de recherche en haut à droite sur le site pour trouver les articles qui vont vous aider à dépasser vos difficultés.

Et rappelez-vous de ce qu’a dit Edison (l’inventeur de la lampe ! Pas Cavani, ça c’est Edinson !) : « je n’ai pas échoué, j’ai juste trouvé 10 000 moyens qui ne fonctionnent pas ».

Moi, j’avais trouvé la façon de ne PAS exploiter le potentiel du wingman.

4. Oubliez le rejet et concentrez-vous sur ce que vous pouvez gagner

La plupart des gens ne regardent jamais ce qu’ils peuvent gagner.

Ils sont obnubilés par ce qu’ils peuvent perdre.

Pourquoi peu de gens tentent de créer leur entreprise ? Parce qu’ils ne pensent pas qu’ils peuvent être leur propre patron et éventuellement gagner beaucoup d’argent.

Ils pensent tout de suite à la faillite, au chômage, aux responsabilités et à la sécurité de l’emploi qu’ils auront perdue.

Sauf que dans cette vie, nous allons tous mourir et vous allez tout perdre : votre jeunesse, votre argent et votre santé… Quoi qu’il arrive !

Donc appliquez ce petit conseil que l’on donne en général aux pilotes de Formule 1 : « dans le virage, concentre-toi sur la trajectoire. Et oublie le mur. »

Votre but, c’est de séduire cette fille. Pas d’éviter de prendre un râteau.

Et si vous essuyez un rejet, ce n’est pas grave. Vous avez pris la bonne décision.

C’est comme au poker, il faut savoir prendre des risques pour rafler la mise.

Voyons maintenant comment relativiser la sensation désagréable après un rejet.

Nos astuces anti-rejet pour vous aider à relativiser

5. Imaginez le pire qu’il puisse arriver en cas de rejet

Oui, oui, vous avez bien compris.

Dans le pire des cas, comme moi, elle va se moquer de vous publiquement.

Et ça, c’est dans le cas de la fille vraiment cruelle.

OK.

Si vous ne la connaissez pas, ça va durer 2 minutes.

Si ça se passe en milieu étudiant, on va peut-être ricaner dans votre dos quelques jours puis chacun repassera sur ses petits problèmes du moment et tout sera vite oublié.

Puis dans 20 ans, cela vous fera une histoire à raconter.

Et, franchement, dans la plupart des cas, la fille vous répondra juste qu’elle est occupée, qu’elle attend quelqu’un ou qu’elle a déjà un copain.

Est-ce que vous voulez risquer de passer à côté d’une belle rencontre pour 30 secondes d’inconfort ? Bien sûr que non !

Donc, passez à l’action !

Sélim vous répète en permanence lors des séances de coaching : « AU PIRE C’EST NON ! », et ce n’est pas la MORT.

6. En cas de rejet, ne transformez pas une mauvaise expérience en généralité

Comme nous l’avons déjà dit, les apprentis séducteurs veulent souvent tout, tout de suite.

Donc, dès qu’ils prennent 1 ou 2 râteaux, de suite ils ont tendance à se décourager : « ha, mais je n’y arrive pas. La séduction, ce n’est pas pour moi. Je me loupe à chaque fois. De toute façon, les femmes ne s’intéressent pas à moi. »

Première chose, ne prenez jamais le rejet personnellement.

Cette femme que vous venez d’aborder ne vous connaît absolument pas. Elle n’a donc aucune raison de vous rejeter en tant qu’individu puisqu’elle ne sait rien de vous.

En réalité, ce n’est pas que les femmes ne s’intéressent pas à vous, mais plutôt que…

Il y a rejet, car votre approche était mauvaise

Essayez d’être objectif.

Est-ce la première fois que cela vous arrive ? Est-ce que vous pensez pouvoir mieux faire ? Est-ce que vous body language pourrait être plus naturel et votre visage plus souriant ? Est-ce que vous pouvez adopter un autre comportement ?

L’avantage d’un comportement, c’est que ça se change. Donc, retravaillez votre approche et repartez à l’assaut.

Il y a rejet, car la fille est dans de mauvaises dispositions

Vous pensez que votre approche était correcte ?

Ok. Parfois, vous ne pouvez pas faire grand-chose.

Elle peut avoir un copain et être heureuse en ménage. Elle peut être pressée, car elle est attendue quelque part. Elle peut avoir passé une journée de merde au boulot et être d’une humeur massacrante.

Parfois, vous ne pouvez simplement rien faire.

Acceptez le facteur chaos et concentrez-vous sur ce qui ne dépend que de vous, c’est-à-dire le fait de passer à l’action.

Il y a rejet, car vous tombez sur la mauvaise personne au mauvais endroit au mauvais moment

Comme ce pauvre technicien du net qui se fait accuser de harcèlement à domicile pour avoir envoyé un texto poli…

Dans ce genre de cas, dites-vous simplement que ce vous ne ratez pas grand chose… Le plus important : continuer d’agir !

Nos astuces anti-rejet pour passer à l’action

7. L’astuce anti-rejet la plus connue : la règle des 3 secondes

C’est une règle bien connue des membres de la communauté de la séduction qui a été théorisée, comme beaucoup d’autres, par Mystery.

Et c’est très simple.

Lorsque vous voyez une fille qui vous plaît, vous devez l’aborder dans les 3 premières secondes.

Premier avantage, vous prenez de vitesse votre petite voix intérieure.

En 3 secondes, vous n’avez pas le temps de vous demander si vous n’allez pas bafouiller, si vous allez savoir quoi lui dire ou si elle ne va pas se moquer de vous.

Second avantage, la fille aura l’impression que vous êtes sûr de vous.

Donc, foncez.

1,2,3 et on l’aborde !

8. Pour éviter le rejet, mettez en place de bonnes habitudes

En séduction, il n’y a pas de secret.

Pour avoir des résultats, vous devez vous entraîner.

Je vous rappelle l’idée de Robert Greene qui explique que vous devez passer 10 000 heures à faire quelque chose avant d’être considéré comme un expert dans le domaine.

10 000 heures, ça fait 1250 journées de travail de 8 h consacrées uniquement à la séduction.

Est-ce que vous avez passé autant de temps sur le terrain à aborder des femmes ?

Bien sûr que non !

Alors, on se met au travail.

Fixez-vous un objectif quotidien et vous allez voir que la peur s’efface lorsque la situation devient habituelle.

Exemples :

– Aborder 4 filles différentes dans l’après-midi ;

– Aborder un groupe ;

– Essayer de tenir une conversation de plus de 3 minutes ;

– Commencer par demander un renseignement puis enchaîner avec un compliment ;

– Faire une allusion pour sexualiser la conversation.

Et bien sûr, en fin de journée, faites-vous un petit débriefing de ce qui s’est passé.

Ce qui a bien marché et ce qui peut être amélioré.

C’est comme ça que vous allez progresser et franchir petit à petit les étapes de l’apprentissage de la séduction.

9. Si le rejet vous fait peur, évitez les sites de rencontres pendant un temps

Je ne dis pas que vous ne devez pas séduire sur Internet. J’ai d’ailleurs moi-même rencontré ma copine en ligne.

Ce que je dis, c’est que les sites de rencontres ne doivent jamais devenir votre excuse pour ne pas aborder les femmes que vous croisez dans la vie quotidienne.

Si vous sentez que la séduction en ligne devient un refuge confortable pour ne pas faire face à vos peurs, arrêtez tout.

Si vous n’avez pas d’autres options, vous serez bien obligé de passer à l’action.

10. Pour vaincre votre peur du rejet, travaillez avec un wingman

De préférence, quelqu’un qui a les mêmes objectifs que vous et qui veut progresser dans l’apprentissage de la séduction.

Déjà, cela va créer un peu d’émulation entre vous.

Ensuite, vous aurez davantage d’options. Allez lire les reports de Sélim et Eros !

Et vous préférez quoi ? Un petit rejet de rien du tout ou que votre pote vous chambre pour les 3 ans à venir ?

11. Apprenez à rire du rejet et enlevez-vous de la pression en changeant d’objectif

Quelques idées amusantes :

  • Faites exprès de vous faire rejeter

Et vous allez voir qu’en fait, ce n’est pas forcément aussi simple que ça.

L’objectif de l’exercice, c’est de banaliser le rejet et de faire en sorte qu’il ne vous impacte plus du tout.

Donc, plus vous allez vous faire rejeter et mieux vous aurez réussi l’exercice de la journée.

  • Les mots imposés

Encore une fois, le jeu est très facile.

Ce n’est pas de repartir forcément avec le numéro de la fille, mais de placer certains mots de votre choix dans la conversation.

Essayez avec « hélicoptère » et « 4ème dimension ».

Bonne chance !

Nos 3 derniers conseils bonus anti-rejet

Comme dirait Orelsan : « basique, simple, simple, basique ! »

  • Détachez-vous du résultat : ne faites pas de plan sur la comète, ne commencez pas à idéaliser cette fille et arrêtez de faire des scénarios. Vous ne la connaissez pas et vous ne savez pas du tout comment les choses peuvent se passer.
  • N’attendez rien. Comme ça, au moins, vous ne repartirez pas déçu.
  • Prenez les choses avec humour, prenez du plaisir et amusez-vous.

Conclusion

Ok, se faire rejeter par une femme que l’on voulait séduire, ce n’est pas agréable.

Mais, il n’y a pas non plus mort d’homme et avec quelques changements de perception simples, le rejet ne sera plus vécu comme une humiliation, mais comme une simple information.

Le rejet, c’est l’indicateur qui vous montre où vous vous trouvez dans votre parcours de l’apprentissage de la séduction. Il est normal.

Je dirais même que vous devez parfois le chercher. Sortir de votre zone de confort. Dépasser vos limites. Tenter de nouvelles choses.

C’est comme ça que vous finirez par être heureux et épanoui en amour.

Et vous, avez-vous d’autres astuces anti-rejet ? Des anecdotes ? Ça se passe en commentaires.

Sylvain, qui a plus peur d’un assaut que d’une fille dans la rue…

Lire la suite
22 Commentaires

22 Comments

  1. Rantanplan

    23 mars, 2018 à 18:47

    Comme d’hab’, un article de qualité avec du bon, du motivant, du réaliste et réalisable, merci Sylvain
    HOP, dans mes favoris!

    • Sylvain

      26 mars, 2018 à 12:32

      Merci l’ami! Le message parfait pour me motiver un lundi matin à 12h30 ;)

  2. Plong

    23 mars, 2018 à 20:38

    Haha c’est marrant ça, je viens à peine (aujourd’hui même) d’avoir un message d’une fille qui m’a dit « tu sais j’ai quelqu’un depuis quelques semaines, je pense qu’on va se voir ». Bon ok, je vous avoue que je suis démoralisé pour l’instant, surtout que je l’ai vu il y a 1 mois seulement … Mais je note les conseils, je vais positiver, prendre du recul et surtout avancer. Comme le dit ma pote : « elle ne sait pas ce qu’elle rate, t’es quelqu’un de super ».
    Positivons ! :)

    • Sylvain

      26 mars, 2018 à 12:33

      Hello,

      C’est la clé Plong, ne jamais oublier que tu es le prix ! Quand une femme s’en va, il faut se dire que c’est toujours elle qui y perd le plus! TOUJOURS!

    • Plong

      26 mars, 2018 à 22:13

      D’ailleurs je voulais avoir ton avis Sylvain, après un rejet par SMS, faut il répondre au message ? Ou vaut mieux ne plus rien dire ?

    • Sylvain

      27 mars, 2018 à 10:59

      A mon sens, tu continues la communication normalement. Tu ne parles plus de séduction mais tu restes sympathique et agreable et tu lui laisses comprendre que tu n’es en rien affecté ;)

  3. Le Marginal Magnifique

    23 mars, 2018 à 23:24

    Très bon article complet. Je rajouterai comme technique, sans développer, la visualisation mentale inspirée de la PNL.

    • Sylvain

      26 mars, 2018 à 12:34

      Hello Le Marginal!

      Merci pour les compliments! La PNL et visualisation, ça meriterait en soi un article! On note l’idée :)

  4. Damien

    24 mars, 2018 à 00:39

    Aaahhhh…on l’attendait cet article.
    Mais je voudrais revenir sur un vieux sujet de 2014 qui parle de la drague sur Snapchat.
    Sur askip,un cousin de Snapchat, j’ai rencontré une belle fille,qui à mon âge,qui est intelligente,à des passions autres que courir après les grandes gueules.
    Du coup maintenant,on se parle souvent sur Snapchat,on apprend à se connaître.
    Elle habite à rien que 600 km de chez moi,donc,cela risque de compliquer les choses.
    Cependant,à part ça…je peut quand même tenter le tout,donc,je voudrais savoir (malgré le fait qu’on habite loin), qu’est ce que je peut faire malgré tout.
    Cordialement

    • Sélim

      24 mars, 2018 à 10:56

      Hello Damien !
      Pas évident en effet, la distance, surtout quand on est jeune, c’est presque insurmontable.
      Quand on est jeune, on a souvent une mentalité de « rareté » : c’est la seule fille, y’a qu’elle, il faut que je réussisse, et du coup on se concentre trop sur une seule fille malgré tous les signaux d’avertissement.
      A mon sens, si tu n’as pas les moyens de la voir, si tu n’es pas mobile ni indépendant, il vaudrait mieux ralentir sur la fréquence des messages et te concentrer sur une fille plus accessible, plus proche de chez toi.

    • Luc

      24 mars, 2018 à 11:51

      Les relations a distance, c’est tout un sujet. je deconseille, et c’est du vecu personnel
      a un certain moment il faut prendre une decision, l’un va vivre chez l’autre et si personne ne bouge c’est foutu. tu peux pas construire une relation tres LTR sur du longue distance
      Le pire c’est qu’avec les SDR ca se repand comme une trainee de poudre. la terre et meme la France est petite mais quand meme. La logistique ca existe toujours.
      les coaches en seduction deconseillent egalement en general

    • Sylvain

      26 mars, 2018 à 12:40

      Hello Damien,

      Tout dépend l’age que tu as mais c’est tres compliqué la distance. Pour ne pas que ça s’embourbe, il faut quand meme se donner une écheance pour se voir. Or si vous vivez chez vos parents, ce n’est pas évident. Il y a aussi des questions financieres, ca a un cout de faire des allers retours. Ca prend du temps. Etc, c’est vraiment pas facile. Donc a toi de bien voir comment tu peux integrer cela à ta vie. Sinon, tu fais comme dab, tu te rapproches d’elle, tu lui apportes un max de fun et tu prevois de la voir ;)

  5. luc

    24 mars, 2018 à 09:02

    un risque dont vous parlez pas est le risque physique (bagarre) quand il y a groupe mixte meme quand c’est pas la copine du mec certains jouent les protecteurs ou garde du corps tres aggressifs

    Il y a quand meme un probleme c’est que les femmes sont hautaines et meprisantes en France. A certains endroits je comprenais pas pourquoi les mecs abordaient pas mais quand tu abordais les filles c’etait des portes de prison

    certains mecs abordent aussi de maniere trop aggressive je trouve. la seduction c’est un jeu, pas une aggression

    une astuce pour eviter le rejet c’est d’etre socialement validé, meme si elle te connait pas

    • Sylvain

      26 mars, 2018 à 12:51

      Hello Luc,

      La française est une princesse arrogante, rien de bien nouveau sous le soleil. Il faut composer avec ou s’en aller vers des contrées moins hostiles :)

      Pour le risque physique, là le mieux c’est de faire preuve du max d’intelligence sociale. Si tu vois que ca dégénere, tu t’eclipses. Et le mieux c’est encore d’integrer tout le groupe. Tu fais d’abord ami ami avec les mecs et une fois que tout se passe bien, tu vas vers les filles. C’est un peu le souci, les mecs vont se sentir agressés, donc d’abord les brosser dans le sens du poil en premier ;)

  6. Damien

    24 mars, 2018 à 11:59

    Merci sélim de tes conseils.
    Je m’imaginais bien que tu me réponde ça, ça ne m’étonne pas.
    En effet la distance c’est compliqué.
    Cependant, qu’est ce que tu pense du fait qu’on soit amis malgré tout,qui sait…on se rencontrera peut-être un jour.

  7. Stef

    24 mars, 2018 à 21:35

    Ahhh le fameux rejet qui revient souvent … le sexe féminin ne prend jamais de râteaux la chance dommage que les féministes ne demandent pas l’égalité a ce sujet elles auraient notre soutien inconditionnel !
    le jeux est truqué non sérieux pourquoi homme est le seul a prendre des rejets en plein face ? ne me dites que c est obligé pour s améliorer … les femmes n ont pas d échec c est pas pour autant qu elles sont nul en séduction au contraire les hommes leur courent après tout le temps comme des petits caniche …. ou est la valeur de l homme ?
    marre de jouer a un jeux truquer pas vous .?

    • Sylvain

      26 mars, 2018 à 13:08

      Hello,

      Comme tu le dis, c’est le jeu ! Et ca nous oblige a nous remettre en question et à devenir meilleur :) Et là on est gagnant! Le plus flagrant c’est sur les sites de rencontres. Le nombre de profils de femmes ou tu lis en gros : »je suis grosse, je vegete devant la télé et c’est comme ça, je m’assume et si tu n’es pas content, tu passes au profil suivant ». Pour nous, non c’est sur! si on ecrit, « je veux pas travailler, je joue à la play, je fais pas les taches et je veux une hardeuse sous ecsta », tu te fais tirer dessus à boulets rouges. Mais au final, on devient de meilleures personnes là ou beaucoup de femmes végéteront toute leur vie dans la mare aux canards de leur petite médiocrité. Alors ok, c’est une vie facile, mais ce n’est pas celle que je veux pour moi :)

    • Jerem

      3 mai, 2018 à 22:58

      Pas d’échecs mais d’autres difficultés. En tant qu’homme le travail nous est simplifié dans le sens où: si elle accepte l »interaction, c’est une prétendante, si elle nous jette, c’est pas la bonne. La demoiselle doit se taper le processus de sélection parmi le nombre consequent (parfois astronomique)de mecs qui l’abordent pour pouvoir choisir l’homme qui va assurer maintenant et au futur (papa). Si elle se trompe elle est repartie pour une grosse remise en question d’elle même (souvent manifestée par le fameux: « les hommes sont tous des connards ».) Sans compter le stress de l’âge car le « prince charmant » doit se pointer avant 28 ans sinon les chances de procréer vont diminuer et j’aurrai l’air conne à accompagner les copines au bac à sable sans gamin. Finalement on est pas si mal lotis les hommes. Je vois plus de difficultés dans la vie d’une femme et je comprend qu’elles soient difficiles d’accès. À nous d’apprendre à nous démarquer.

    • Sylvain

      5 mai, 2018 à 12:30

      Disons qu’on a la chance d’avoir une prime à l’action ! :) Ce qui implique également qu’on a l’infinité des possibles, on peut aller vers la fille qui nous plait vraiment. C’est vrai que pour une femme, ca se résume plus à choisir dans ce qui se présente. mais au final, avec le jeu des grands nombres, tout le monde finit par s’y retrouver!

  8. Cassandre

    26 mars, 2018 à 20:49

    @ Sylvain

    Tu dois connaître le seul gendarme mobile timide avec les filles de ce pays. Ils ont une de ces réputations. Pire que les pompiers ! Un oiseau rare ! :-)

    »je suis grosse, je vegete devant la télé et c’est comme ça, je m’assume et si tu n’es pas content, tu passes au profil suivant »

    Sans blague ? Je devrais m’inscrire juste par curiosité ;-)

    • Sylvain

      27 mars, 2018 à 10:59

      Hello

      Haha, j’aime bien grossir le trait, c’est mon coté Marseillais d’adoption! Cela dit pour les sites, oui vas voir, car on est vraiment pas loin de ça! C’est juste parfois formulé un peu mieux…et encore!

  9. Poildru

    19 juillet, 2018 à 14:42

    Oh purée ! Ça me rappelle une situation cocasse ! J’ai le défaut de ne pas être synthétique lorsque je parle et c’est encore pire lorsqu’une fille me plaît et que je l’aborde pour prendre un verre. Pour y remédier, j’ai créé une fois un livre pop-up avec une histoire inventée par mes soins pour inviter une jeune fille à prendre un verre. Bon, cela n’a pas fonctionné mais au moins, j’ai acquis une technique artistique bien utile pour mon métier d’animateur !

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus Inner game