Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

« Y’a pas de place dans ma vie pour une femme. »

pas le temps pour une femme

Inner game

« Y’a pas de place dans ma vie pour une femme. »

« Y’a pas de place dans ma vie pour une femme. »

Thierry a 45 ans et une vie bien remplie : entre ses cours de karaté, les soirées avec ses collègues, les soirées qu’il consacre à la lecture et au développement personnel, les week-ends où il essaie de faire des rencontres, je sens un hyperactif en face de moi.

Coaching de rentrée, c’est la reprise : je suis le quatrième coach en séduction que Thierry consulte. Thierry est venu me trouver parce qu’il veut aller « au bout de son potentiel ».

Je sens en lui un éternel insatisfait… et c’est souvent le cas chez les hommes qui veulent apprendre à séduire plus.
Débrief pour tous !

Thierry est tombé dans la marmite du développement personnel vers 2005, au tout début des sites internet dédiés à l’amélioration de soi.

Il a lu les classiques, de l’Alchimiste à Pouvoir Illimité en passant par les bouquins de Deepak Choprah. Les indispensables, ceux qui permettent de mettre le doigt dans l’engrenage.

Thierry a ensuite eu la chance de rencontrer un maître zen : depuis, il est engagé sur une voie de transformation, de paix intérieure qui est vraiment inspirante. « Être » comme verbe premier, plutôt qu’ « avoir » ou « faire ».

Thierry est évidemment plein de contradictions, comme nous tous. Il aimerait être plus calme, être moins frustré, être capable de se poser avec une femme.

Mais il évoque alors sa peur de l’engagement, son rejet du couple.

« Je ne souscris pas à la vision de la société qui met le couple au-dessus de tout. »

L’expérience du vieux coach en séduction

Thierry est plus âgé que moi. Mais je coache depuis 2009, et j’écrivais déjà les textos pour mes amis au lycée en 1998. Thierry et moi, on a commencé en même temps sur Caramail, et à draguer sur Meetic.

Déjà plus de 20 ans d’expérience et d’expertise de la drague.

Sauf que… moi, j’ai décidé de m’arrêter récemment. Je me suis marié l’été dernier, et je suis désormais papa d’une petite fille. (Mais je continue de coacher. Ce serait dommage de ne pas vous faire profiter de tout ce savoir !)

Quand j’ai rencontré Neil Strauss, l’auteur de The Game, la bible sur la communauté des séducteurs en 2009, il m’avait posé une question que je n’ai jamais oubliée, et que je pose à tous mes élèves :

« Pourquoi est-ce que tu fais ça ? Pourquoi tu veux apprendre à draguer ? »

Ma réponse à l’époque était simple : « Je veux coucher avec le plus de filles possibles pour être prêt au moment où je rencontrerais LA bonne. »

Parce qu’au fond de moi, j’avais cette vision romantique du couple, et qu’en attendant la mère de mes enfants, j’avais envie de m’éclater et de vivre mille aventures sexuelles (au final, j’en ai vécu un peu moins de 1000).

A mon tour, je repose cette question à Thierry, pour qu’on fixe ensemble ses objectifs de coaching : « Pourquoi est-ce que tu fais ça ? Pourquoi tu veux apprendre à draguer ? »

J’ajoute aussi une question importante : « Et tu seras satisfait quand ? Tu t’arrêteras quand ? Qu’est-ce qu’il te faut pour t’arrêter ? »

Un homme indépendant, robuste… et seul.

J’ai failli écrire « mais seul ». Mais je trouvais que le « mais » était trop négatif. Thierry me dit vouloir séduire.

Son objectif : « Avec ce que je suis, je veux aller au bout de mes capacités. Si je vaux 6,5 – 7, je veux pouvoir aller chercher le maximum, peut-être une fille qui vaut 7,5 – 8, peut-être réaliser des hold-ups en soirée et coucher avec de très jolies filles. Je veux que tu m’apprennes la tchatche. Si je suis venu te voir alors que j’ai déjà été coaché par [COACH 1], [COACH 2] et que j’ai investi beaucoup dans les formations de [COACH 3], c’est parce que je te trouve marrant. J’ai regardé ta formation « Je la vois, j’y vais » pour apprendre à aborder les filles, et tu es fluide et tu as l’air sympa. Donc je voulais que tu me formes. Objectif : ne plus avoir peur d’aborder une femme au café, au supermarché, dès que l’occasion se présente. »

Je suis obligé d’insister et de lui redemander : « Thierry, tu as 45 ans. Ça s’arrête quand ? A quel moment tu vas arrêter ce cycle : je drague, je couche, je suis un peu en couple, je me sens mal en couple, je la vire, je me sens mal seul, je drague ? »

Il me répond ce que je répétais partout entre 20 et 30 ans : « On peut mourir demain, écrasé, Covid-19, cancer, balle perdue ou attentat, crise cardiaque. Pourquoi est-ce que j’irais m’enfermer dans un couple ? Ma mère me répète que je vieillis, qu’être seul à 70 ans c’est dur. Mais je ne suis pas sûr de vivre jusqu’à 70 ans. Pourquoi j’investirais mon présent, mon énergie, mon temps, mon argent, pour un Thierry du futur qui n’existera peut-être jamais ? »

Je ne peux pas lui dire qu’il a tort. Ça se joue au niveau des croyances. Ma croyance personnelle, c’est que je vais vivre une vie normale, avec une espérance de vie normale. Je vais mourir comme un homme français, entre 74 et 80 ans probablement.

Et dans ma tête, je me suis toujours dit que je voulais accompagner mes enfants au moins jusqu’à 20-25 ans. Et j’aimerais bien connaître mes petits-enfants aussi, si possible.

C’est une question de vision. Qu’est-ce que VOUS voulez ? Qu’est-ce que vous VOYEZ pour votre avenir ?

C’est votre vision qui va conditionner vos objectifs et votre réussite. Sans vision claire de votre futur, vous n’irez nulle part.

Je vous invite à relire cet article sur le tableau de visualisation.

Pas prêt à accueillir une femme

Et retour au point de départ.
La vision de Thierry n’est pas claire.

Résultat : quand il rencontre une femme, il ne projette pas de confiance en lui.
Il a l’air d’errer. De manquer de certitude.
Et ça se reflète aussi dans son body language, hésitant.

De plus, pour noircir encore un peu le tableau, Thierry n’a pas de temps à accorder aux femmes. Son emploi du temps est très individualiste : karaté, potes, dév perso, jardinage.

Pendant que nous travaillons ensemble, je lui demande de me dessiner son emploi du temps. Ca peut vous paraître bateau. C’est un exercice très puissant.

Thierry n’a aucun créneau libre pour les rencontres. Aucun créneau libre pour des soirées avec une femme.

« Merci Sélim de m’avoir ouvert les yeux. En le dessinant sur le papier, c’est limpide : il n’y a pas de place dans ma vie pour une femme. Il faut que j’y réfléchisse. »

Exercice pour vous, à faire chez vous : regardez votre emploi du temps. Et regardez combien de temps vous avez à consacrer aux rencontres, et ensuite à votre relation.

Il n’y a ni bonne, ni mauvaise réponse : vous devez simplement prendre conscience de ce volume horaire, vous devez le visualiser, pour décider de ce que vous allez faire.

Devez-vous consacrer plus de temps à la rencontre ? Plus de temps pour apprendre à séduire ? La séduction prend-elle au contraire trop de temps dans votre vie ?

Quelle que soit votre situation, tout est lié à votre confiance en vous. On travaille ensemble dessus quand vous le voulez, ou vous pouvez regarder cette vidéo !

Sélim, votre coach, présent pour vous donner les outils de votre réussite.

Lire la suite
7 Commentaires

7 Comments

  1. Luc

    19 septembre 2020 à 19:05

    un peu moins de 1000 aventures… j hallucine parceque meme en vivant 1000000 ans je n arriverais meme pas à 1% de ça lol

    sinon Thierry me fait un peu penser à un probleme de nouveau riche..
    mais ce n est pas irrespect

  2. luc 2

    19 septembre 2020 à 19:09

    irrespectueux.

    il y en qui n ont meme pas l occasion de parler à une femme de leurs vies

    enfin bon je ne vais passer pour le deprimé de service
    chacune sa route,certains profiteront bien,et d autres non helas.
    c est injuste mais bon on ne peut pas y faire grand chose.

    • Sélim

      20 septembre 2020 à 15:35

      Hello Luc2 !
      Pas vraiment la philosophie Artdeseduire tout ça.
      Nous croyons au développement personnel.
      Nous croyons en la loi de l’attraction.
      Plus tu es positif, plus tu as confiance en le processus d’apprentissage, plus ça va marcher pour toi.
      J’ai vu des « déprimés de service » pour reprendre tes mots, comme toi, faire des bonds fulgurants en 3 ans, 5 ans.
      Au début, tout le monde veut progresser ultra-rapidement en 3 mois.
      Ensuite ils baissent les bras.
      Non. Il faut garder la motivation, mais surtout une vraie discipline d’apprentissage pendant des années pour arriver à rencontrer des femmes, parler à des femmes, les aborder, les faire rire, coucher avec elles et choisir celle qui deviendra peut-être la mère de vos enfants.
      A vous de trouver l’objectif final de tous ces efforts.
      Take care !

    • Odace

      20 septembre 2020 à 23:07

      « chacune sa route,certains profiteront bien,et d autres non helas. »

      Dans le monde de la séduction, il y a deux catégories d’hommes :

      La première catégorie, ce sont les hommes qui cultivent ce fatalisme dans laquelle ils se considèrent comme chanceux lorsqu’une femme s’intéresse à eux.
      Ils mettent les femmes sur un piédestal, et ont cette croyance négative qu’ils ne sont pas capables d’obtenir des résultats avec les femmes, ou encore que la séduction est juste une affaire de chance ou de coïncidence.

      La deuxième catégorie est cette petite catégorie d’hommes qui arrivent à développer une mentalité d’abondance et leur capacité de séduction. Et bien sûr, ce sont ces hommes qui obtiendront des résultats significatifs avec les femmes, sur le long terme.

      Il n’y a rien de plus repoussant aux yeux d’une femme qu’un homme se plaisant à se morfondre dans son coin et n’entreprenant aucunes actions pour remédier à sa situation.

      « c est injuste mais bon on ne peut pas y faire grand chose. »

      Bien au contraire, seulement il t’appartient de te décharger de tes pensées limitantes.
      Devenir séduisant et charismatique demandent une certaine quantité de temps et efforts (qui varie selon la personne et ses croyances d’origines). Cela demande de la VOLONTÉ pour pratiquer, se remettre en question et changer.

      « il y en qui n ont meme pas l occasion de parler à une femme de leurs vies »

      Ce n’est pas vrai….chacun de nous s’en voit donner l’opportunité en passant le pas de sa porte mais encore faut-il accepter de prendre des risques et sortir de sa zone de confort 🙂

  3. Luc

    24 septembre 2020 à 19:56

    Le mec a quand meme raison sur un point, les francaises sont moches et devenues imbaisables et casses-couilles non ? un mec vriril doit se developper sur tous les plans , y compris intellectuel. Ce sont toujours les mecs qui ont mené les civilisations.
    En terme de femelles on trouve bien mieux ailleurs qu’en France et elles jouent par leur princesse petasse avant d’ecarter les cuisses.

    • Sylvain

      28 septembre 2020 à 18:34

      Salut Luc,

      Haha, ce qui est sur c’est qu’effectivement, on ne vit pas dans la contrée du monde où les femmes sont les plus sociables et les plus amicales. Les anglo saxonnes sont beaucoup plus faciles d’approche par exemple. mais bon, c’est aussi notre culture de la galanterie à la française, l’homme qui séduit et la femme qui se refuse. D’ou l’impression qu’elles ont un boulard terrible. Mais bon, c’est le jeu et avec des approches sympas, on peut tirer notre épingle du jeu.

    • Odace

      15 octobre 2020 à 15:59

      « les francaises sont moches et devenues imbaisables et casses-couilles non ? »

      Des gars qui font des suppositions et des stéréotypes négatifs sur DES MILLIONS de femmes pour ne pas avoir à assumer la responsabilité de leur propre faiblesse.
      Cela me semble n’être rien d’autre qu’une mentalité de victime désolé Luc.
      Alors ton observation générale n’est peut etre pas completemement erronées, mais…. tu l’interpretres de tel sorte à te poser en victime.
      Bien sûr, les femmes francaises peuvent être plus prétentieuses, frigides que leurs homologues européens et d’autres régions du monde (encore une fois, elles ne le sont peut-être pas).

      Mais tu choisis de laisser tes observations être responsables de tes résultats, parce qu’il est plus facile de blamer les autres plutôt que d’admettre que l’on est juste nul ou perfectible à quelque chose.
      Il y a pres de 20 millions de femmes célibataires en France. Et tu crois vraiment que tu ne peux pas en trouver UNE qui ne soit pas imbuvable et charmante ? A qui la faute?

      La tienne l’ami, c’est TA faute. La réalité c’est que tu te montre paresseux et juge injustement des millions de francaises bien sous tout rapport parce que tu n’es pas prêts à acepter la responsabilité de tes échecs.

      Je crois fermement qu’il faut assumer la responsabilité de tout ce qui se passe dans notre vie. Notre esprit est toujours à la recherche d’excuse pour éviter la douleur, l’échec et le rejet en blamant le monde exterieur.

       » Les francaises sont moches et casse-couilles, ce n’est surtout pas moi le probleme »

      Ce genre d’etat d’esprit te rend needy et ne t’aidera pas à seduire les femmes qui te plaisent.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus Inner game