Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Comment Être Moins Egoïste ?

etre-moins-egoiste

Inner game

Comment Être Moins Egoïste ?

Comment Être Moins Egoïste ?

Vous ne vous considérez sûrement pas comme un égoïste. Qui reconnaîtrait avoir ce vilain défaut ? Alors vous pensez peut-être que cet article n’est pas fait pour vous. Et pourtant…

Votre ex ne vous a jamais dit que vous n’étiez qu’un égoïste ? Et votre fils à qui vous aviez promis une sortie cinéma, il en pense quoi ?

Pendant vos disputes, votre copine ne vous a jamais hurlé que vous ne pensiez qu’à votre gueule ?

Le pire, c’est que l’égoïsme (présent dans la liste des défauts masculins) impacte négativement vos relations avec vos proches, vos collègues de travail et avec les filles qui vous intéressent.

Non, l’égocentrisme ne vous rend pas séduisant. Mais en lisant cet article, vous saurez comment régler ce problème pour réussir à captiver les filles qui vous plaisent et assainir vos relations amicales, familiales comme professionnelles.

Avant de commencer, nous allons quand même vous tester : êtes-vous trop égoïste ?

  • Vous ne faites pas (ou très peu) de compromis quand on vous le demande ?
  • Vous ne vous intéressez pas sincèrement à la vie de vos proches ?
  • Vous n’aimeriez pas avoir un ami comme vous ?
  • Vous ne faites jamais rien sans espérer une contrepartie ?
  • Quand vous discutez avec les autres c’est toujours « moi je », « j’ai raison » et « écoutez comme ma vie est intéressante » ?

Si vous avez répondu oui à la plupart de ces questions, c’est certain, vous êtes un pur égoïste. Le bon côté de l’histoire, c’est que vous pouvez changer.

L’égocentrisme peut avoir du bon.

Penser à vous en la jouant perso peut dans certains cas être un gage de réussite.

Si vous souhaitez évoluer dans votre carrière, ce n’est pas en faisant des concessions ou en refusant des promotions que vous grimperez dans la hiérarchie de votre boîte.

Vous souhaitez concrétiser un projet personnel ? Il faudra penser à votre objectif et investir votre temps dans ce projet pour qu’il puisse voir le jour, quitte à dire « non » plus souvent lorsque vos potes vous proposent de sortir. Chaque chose en son temps !

En amour, c’est la même chose. Si vous n’êtes pas impliqué dans votre relation de couple alors que votre copine l’est à 200%, il est peut-être temps d’en finir avec cette relation.

La rupture amoureuse devient même nécessaire dans une relation toxique, lorsqu’une fille vous fait vivre un véritable enfer. Vous devez penser à votre bien-être en premier.

L’égoïsme peut donc avoir du bon. Mais à force de contempler son propre reflet, Narcisse a succombé.

Mais être égoïste va vous coûter très cher…

Vous êtes autocentré et ne pensez qu’à votre pomme ? Tant mieux pour vous, mais vous risquez de vous prendre un sacré retour de bifle.

Qui veut inviter le je-sais-tout de service en soirée ? Qui veut confier ses problèmes à un ami qui va tout ramener à lui ? Pas grand-monde. Individualisme et amitié ne riment pas.

Au travail, c’est toujours compliqué de bosser avec quelqu’un qui la joue perso. Vous savez que tout ira dans son sens à lui et qu’en retour, vous n’obtiendrez que des miettes. En général, ça se termine mal pour l’égoïste de l’entreprise, qui finit isolé.

Dans mon ancienne boîte, un nouveau commercial avait été recruté. Il excellait dans son domaine et a doublé tout le monde en rapportant le plus gros chiffre d’affaires dès le mois de son embauche.

Mais il la jouait tout le temps solo en plus de rabaisser ses collègues. Tout le monde y passait.

Secrétaire, livreurs, chef des ventes… Même certains acheteurs. Son portefeuille client diminua au fil des semaines. Trois mois après son embauche, mon patron le virait déjà. Ambiance.

Venons-en aux femmes. Quelle fille voudrait d’un partenaire qui ne s’intéresse pas à elle ? Ma meilleure amie a trompé son copain qu’elle trouvait distant et négligeant depuis plusieurs semaines. Gros choc quand elle lui a annoncé la nouvelle.

Quelle femme voudrait d’un homme qui ne pense qu’à son propre plaisir au pieu, ou qui décide seul des décisions qui doivent être prises à deux ? L’égoïsme est l’ennemi des relations de couple épanouies.

C’est la même chose avec les plans cul. Si vous ne pensez qu’à votre bite et à votre propre plaisir, la fille ne vous rappellera pas pour un second round. Sauf si elle n’a que vous sous le coude en ce moment.

Et en cas de coup dur, qui sera là pour vous aider à remonter la pente ?

Une séparation, une maladie soudaine ou une période de chômage… Sur quelle épaule vous appuierez-vous ? Qui aura envie de rebooster l’égocentrique que vous êtes ? Peu de candidats là aussi.

La solitude, le repli sur soi et la désociabilisation se rapprocheraient dangereusement de vous… Mais votre sauveur a un nom : l’altruisme.

L’altruisme met KO l’égoïsme en un round.

Pensez à vous pour les décisions qui vous concernent directement mais pour le reste, sachez que l’altruisme a de nombreux avantages :

– Pour votre bien-être. Bonheur et générosité seraient liés d’après cette étude menée par des neurobiologistes. Faites plaisir à vos proches, soyez à l’écoute de leurs besoins et vous vous sentirez beaucoup mieux.

Pour élargir votre cercle social, rencontrer des personnes intéressantes ou vous créer des opportunités voire des collaborations pour le business. L’intelligence collective a du bon !

Pour gagner du temps. C’est en écoutant les autres que vous apprendrez de leurs succès mais aussi de leurs erreurs. Ces leçons vous feront gagner un temps fou et vous rapprocheront de vos objectifs.

En cas de coup dur, vos proches seront là pour vous. Vous ne serez pas seul au monde.

– Pour séduire la fille qui vous plaît ! Proposez-lui des activités en fonction de ses goûts, écoutez-la quand elle se confie… Peut-être allez-vous découvrir une fille VRAIMENT géniale qui vous rendra encore plus que ce que vous n’avez à donner.

Le partage favorise la proximité avec autrui. N’ayez pas peur d’être serviable, tant que vous respectez vos propres limites et ne tombez pas dans la charité excessive.

« Trop bon trop con » comme dirait l’autre. Mais en coopérant et en donnant de votre personne, vous pourrez toujours espérer un retour de la part des autres (petit coquin que vous êtes, vous connaissez évidemment le principe de réciprocité !).

Voyons enfin ensemble quelques techniques faciles pour devenir moins égoïste.

Comment arrêter de ne penser qu’à sa gueule ?

Vous êtes égoïste ? Acceptez-le.

Le changement nécessite du temps : développer une nouvelle habitude saine prend du temps. Mais reconnaître que vous avez besoin d’évoluer en tant que personne, c’est déjà un excellent début.

Il existe énormément de solutions pour devenir plus altruiste :

– Gardez le contact avec vos amis, votre famille et vos proches. Un appel ou un petit texto pour prendre des nouvelles de temps à autre fait toujours plaisir. Vous montrez ainsi que vous pensez à eux.

Organisez des sorties en famille ou entre potes. Ce soir, c’est VOUS qui motivez les autres pour aller prendre un verre dans ce nouveau bar qui vient d’ouvrir en centre-ville. Vous proposez ! Vous êtes le gars intéressant avec qui on découvre plein de nouvelles choses !

Faites plaisir à vos amis/famille/copine sans raison précise. Vous connaissez sûrement le proverbe : « Ce sont les plus petites attentions qui font les plus belles relations ». Par exemple, n’arrivez jamais les mains vides lorsque vous êtes invité, même aux repas de famille. C’est l’exigence des bonnes manières, mais il est de bon ton de le rappeler.

Laissez les autres s’exprimer. Ils ont le droit de terminer leurs phrases et de donner leur propre avis. Votre point de vue peut attendre. Apprenez à écouter et à vous intéresser aux autres, à leur parcours, leurs avis, leurs sentiments…

Respectez les gens autour de vous : Laissez la petite mamie s’asseoir lorsque le tram est bondé. N’écoutez pas trop fort votre musique dans les transports, tout le monde n’a pas envie d’en profiter. Ne traversez pas la route quand le feu est vert alors que les pompiers arrivent en urgence.

Arrêtez de toujours vouloir imposer vos choix. La destination de votre prochain voyage entre amis, le film que vous allez regarder avec votre copine, la répartition des tâches de vos collègues alors que vous n’avez aucun pouvoir hiérarchique sur eux …

Vous n’êtes pas seul, apprenez à lâcher prise et à faire des compromis. Laissez votre copine choisir votre prochaine destination. Dites oui à votre fils pour cette partie de foot que vous lui aviez promis la semaine dernière.

– Soyez présent pour vos collègues : Donnez un coup de main à votre collègue débordé qui doit se rendre à l’enterrement d’un de ses proches. Dites quelques mots réconfortants à la nouvelle qui vient de sortir en pleurant du bureau du directeur. Ils ne l’oublieront pas.

– Pour mettre une claque à votre égocentrisme, quoi de mieux que la pratique d’un sport collectif ou d’un engagement associatif ? Fini le culte de soi. Si l’unique solution pour atteindre un objectif commun passe par le collectif, vous penserez au pluriel et non plus au singulier.

– Enfin, si vous n’arrivez pas à vous prendre en charge seul pour combattre votre égoïsme, il vous reste la possibilité de consulter un professionnel pour en parler.

Les grands sportifs, les hommes politiques ou encore les chanteurs… Tous les grands de ce monde ont des coachs.

Vous arriverez à changer vous aussi, je n’en doute pas.

Et vous ? Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un pour qu’il soit moins égoïste ?

Augustin, l’Abbé Pierre version 2019

Lire la suite
2 Commentaires

2 Comments

  1. jaos

    4 avril, 2019 à 08:43

    ..ce que je veux c est faire l amour avec pleins de femmes..tant mieux si etre egoiste le permet..qu est ce que l altruisme apporte dans le sexe.. rien? a ce qu il parait les gentils garçons sont toujours recalés..alors bon faut arreter deux minutes le monde des bisounours

    • Sélim

      5 avril, 2019 à 12:29

      Hello l’enfant ! Je ne sais pas quoi te répondre Jaos, si ce n’est que non, les gentils garçons ne se font pas toujours recaler.
      Les mecs chiants, oui. Les mecs lourds, oui.
      A l’adolescence, ça arrive : le gentil garçon peut perdre la bataille face au bad boy. Mais ça change vite, dans la décennie entre la 20aine et la 30aine, où les filles commencent à être lassées des bad boys, veulent construire avec un mec gentil.

      Rien de Bisounours ici, bien au contraire. On est passé par toutes les phases de la frustration, de la colère, de l’injustice…

      On est passé par l’égoïsme et la manipulation, et au fond, ce qui donne les meilleurs résultats durables, c’est bel et bien l’altruisme, et le fait d’avoir des amis (cf article précédent)

      Allez, bon week-end !

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus Inner game