Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Comment Améliorer Votre Drague Grâce aux Statistiques

drague statistiques

Technique de drague

Comment Améliorer Votre Drague Grâce aux Statistiques

Comment Améliorer Votre Drague Grâce aux Statistiques


Pierre me demande si je pense que c’est un bon dragueur, un dragueur moyen, ou un mauvais séducteur.

On sort d’une session de coaching en séduction et Pierre me demande de lui donner un verdict sur ses capacités, sur son aptitude à séduire.

Pour vous coacher, je ne fais pas appel à des « impressions » : j’utilise la statistique. J’utilise ce qui est. Je fais appel à la réalité : vos résultats, et non pas à ce qui devrait être.

Et dans cet article, je vous donne une piste pour progresser en drague en utilisant la statistique.

L’important dans la vie, c’est de juger sur les faits, pas sur les paroles. Si vous voulez progresser, vous devez vous défaire du passé, vous devez penser au futur certes, mais vous concentrer sur ce qui bloque dans le présent.

J’étais au AT&T Park à San Francisco, fin septembre, les SF Giants ont pris une volée face au LA Dodgers, le tableau d’affichage ne ment pas.

Les statistiques individuelles et collectives des équipes sont formelles : l’une surclasse l’autre.

J’ai récemment lu le bouquin de coaching de « Coach Dupraz », qui a réussi l’exploit de maintenir le TFC en Ligue 1 alors qu’ils étaient au fond du gouffre à 10 journées de la fin en 2017.

Un de ses exercices, qu’il dévoile dans le livre, est de noter toutes les oppositions de ses joueurs. Lesquels dominent le plus souvent dans les duels ? Lesquels perdent systématiquement tous leurs duels ? À la fin des entraînements, ça donne une note individuelle pour chaque joueur.

Encore une fois, une collecte de données statistiques sur la performance, pour ensuite en tirer des conclusions et faire progresser son équipe.

Et la drague, est-ce que ça fonctionne aussi avec la statistique ? On y a réfléchi avec Eros, et ça nous paraît très clair : vous pouvez vous améliorer en drague en utilisant les chiffres !

Savoir draguer, une performance qu’on analyse comme une autre ?

statistiques sur la drague

Dans Money Ball, Brad Pitt incarne le coach légendaire qui, le premier, a utilisé la statistique pour composer la meilleure équipe possible, en fonction des forces de ses joueurs.

Dans le domaine de la séduction, vous pouvez faire de même en réfléchissant sur vos forces, et vos points bloquants, et voir ce qui peut être amélioré.

Dans notre cas, la décennie de 20 à 30 ans nous a servi à bâtir une base de données « drague et séduction » assez énorme, tant la mienne que celle d’Eros.

Et vu qu’on partageait toutes nos informations, avec Nightwing aussi, qui n’était pas loin en termes de niveau, on a eu accès à plus d’un millier d’histoires d’amour et de coups d’un soir (et évidemment bien plus d’histoires de râteaux, eheh !)

Vous imaginez la puissance d’une base de données comme ça ?

Leonard de Vinci déclarait :

« La science est le capitaine, et la pratique, ce sont les soldats ».

Pendant des années, on est allé au combat, en soirée, aborder des filles dans la rue, draguer sur les sites de rencontres.

Et on a accumulé des données dans un fichier géant :

  • Lieu de rencontre
  • Phrase pour aborder la fille
  • Saison, jour, heure de la rencontre
  • Coup d’un soir ou relation un peu plus longue ?
  • Et si ça a bloqué, qu’est-ce qui a bloqué ?
  • Comment ça s’est fini ?

Et la couleur des cheveux des filles aussi, mais ça c’était pour la statistique marrante.

J’avais mis en place ce fichier de PRM (oui, comme un CRM – Customer Relationship Management, mais version « Pussy », un vrai poète) à une époque où on était tous les trois en phase de surconsommation de filles.

J’étais éloigné de Paris la semaine, je devais tout gérer par texto et Facebook pour faire ma « récolte » dès le vendredi soir.

Eros et Nightwing bossaient trop et compensaient par des week-ends trop arrosés et trop de filles.

Si on voulait continuer de s’améliorer en drague -c’était l’année de la sortie de The Game de Neil Strauss en VF – il fallait qu’on soit coordonné, et qu’on profite de l’expérience des uns et des autres.

Le verdict : Eros a toujours été le plus entreprenant, plus d’abordage dans la rue et en boîte, plus de râteaux, mais aussi les plus gros hold-ups parmi nous tous (des actrices hollywoodiennes, des mannequins VS).

Nightwing a toujours eu un faible pour les GND, concluait assez rapidement en soirée, mais n’arrivait pas à se débarrasser facilement des filles qui s’accrochaient trop à lui.

Et pour ma part, j’ai beaucoup développé le côté social, en organisant des soirées, puis passé beaucoup de temps à améliorer la moindre phrase sur les sites de rencontres (l’expérience Meetic – Adopte et Attractive World en même temps pendant trois mois en 2012 pour la formation Secrets de la Séduction en Ligne 2.0 m’avait fait sauter le cerveau, j’étais un robot, je ne savais plus à qui je parlais, mais ça marchait plus que jamais, j’enchaînais entre 7 et 10 filles par semaine, je ne faisais plus que ça. Un déchet…)

Comment a-t-on fait usage de toutes ces statistiques ?

Ça nous a aidé à mieux viser. À mieux nous répartir les rôles. À savoir qui devait aborder la petite brune et qui la grande blonde.

Ça nous a permis de moins manipuler les filles, Nightwing et moi, d’être plus honnêtes sur nos intentions : si on ne voulait pas s’engager, on devait être clair avec les filles.

Et contre toute attente, ça nous a surtout permis de grandir… Une fois passée la barre des 100, ça allait, on voulait 200, et 300, et 400… Mais est-ce qu’on était plus heureux ?

Voir ces chiffres vertigineux, cette liste de filles nous a poussés à nous interroger sur ce qu’on recherchait vraiment. L’Amour, vraiment ? Le mirage de la Femme Parfaite ?

Ou n’était-ce qu’un gigantesque concours de bites ?

Dans tous les cas, voici les 7 leçons que vous pouvez adapter à votre cas pour devenir un meilleur séducteur grâce à la statistique !

1/ Identifiez le point bloquant, là où ça coince ! Sans ça, vous n’irez nulle part. C’est un peu « l’état des lieux » si vous voulez.

2/ Comprenez ce point bloquant ! Demandez à vos amis, qui ont plus de recul que vous, de vous dire ce qu’ils en pensent. Si besoin, le coaching privé, c’est par ici !

3/ Formez-vous pour dépasser ce point bloquant ! Lisez des articles sur Artdeseduire.com, regardez les vidéos sur Youtube, allez lire nos confrères si besoin : faites-vous votre opinion, sans rentrer dans le dogmatisme. Gardez l’esprit ouvert !

4/ Mettez en application ! Si vous voulez collecter de la data sur vos performances, il va falloir monter sur scène, comme les comiques, et faire des répétitions. Et voir si la salle a ri, ou pas. Et réécrire les vannes jusqu’à ce que ça marche.

5/ Entrez dans la phase de feedback : y a-t-il des progrès concrets ? Est-ce que vous osez aborder un groupe de filles plus facilement ? Est-ce que vous obtenez plus rapidement un numéro de téléphone ? Vous faut-il deux ou cinq RDV pour faire l’amour à une femme ? L’analyse de la statistique, elle se fait là, quand vous avez un nombre suffisant d’expériences. Avec un rendez-vous par mois, cette approche ne conviendra pas.

6/ Développez d’autres compétences ! Vous allez développer votre intelligence sociale et votre intuition sociale en apprenant d’autres compétences. Vous pensez peut-être que votre conversation vous bloque, alors que c’est votre look qui est moisi. Vous pensez peut-être que c’est la sexualisation qui vous manque, alors que c’est votre body language qui est tout bizarre. Ne focalisez pas 100% de votre attention que sur UN POINT !

7/ Pratiquez, pratiquez, pratiquez… jusqu’à développer l’intuition, le feeling, « la mémoire musculaire » dont parle Stephen Curry quand il parle de ses shoots à 3 points. Plus vous allez pratiquer et obtenir un feedback intelligent grâce aux statistiques, plus vous allez progresser…

Tout ça, c’est lié à une volonté de fer de progresser. Sans cette volonté de progrès, sans cette implication réelle de votre part, rien ne se fera.

J’en croise trop en soirée, des mecs qui « aimeraient bien » devenir de bons dragueurs et choisir des filles mieux.

En revanche, j’en croise beaucoup moins, des Spartiates qui osent prendre leur vie en main, qui assument de se faire coacher pour débloquer le compteur, pour améliorer leur aisance sociale.

Si vous voulez commencer seul, chez vous, en moins de 10 heures d’apprentissage, j’ai deux solutions pour vous :

La première, c’est la formation INNER GAME MASTER, pour maîtriser la CONFIANCE EN VOUS, c’est le pilier de la séduction. Sans ça, pas d’abordage, sans ça, vous tremblez devant les filles et n’assumez pas votre envie sexuelle.

La seconde, c’est la formation 100% efficace « Je La Vois, J’Y Vais », où j’ai formé la Team Pirate, trois mecs normaux entre 22 et 31 ans, à la drague de rue et au Système RDV (Rassurer – Divertir – Valoriser). Ils abordent des filles sous vos yeux en caméra cachée, ils vous montrent comment oser faire le premier pas, quoi dire et comment faire pour intéresser une inconnue.

La (Money) ball est dans votre camp.

Démarrez dès aujourd’hui votre formation pour devenir un meilleur séducteur !

Sélim, Eros & Nightwing

Lire la suite
9 Commentaires

9 Comments

  1. -Sam-

    23 novembre, 2018 à 00:18

    Combien pour consulter le tableau ? Je suis dispo dimanche. Thanks.

  2. lenal'airderien

    23 novembre, 2018 à 07:15

    Bonjour, la même approche du coté féminin …J’ai tellement d’expérience de rendez vous rencontre via le net que je pourrais écrire un livre sur la séduction et les rencontres…

    En gros il y a plus de mecs qui sont mal à l’aise avec les femmes lors de la rencontre que le contraire.

    • Sylvain

      23 novembre, 2018 à 15:07

      On attend le livre avec impatience ! S’il est publié, je le chronique ! promis !

  3. Julien

    25 novembre, 2018 à 23:49

    wow, vous êtes des malades ! mdrr
    C’est super intéressant de lire ce genre de chose. Ca me fais penser a The Game les mêmes conclusions à la fin du livre… et cela me donne pas envie.
    A mon avis ça vous faisait kiffer c’est tout, ce qui compte c’est d’être heureux dans sa vie !
    Bonne soirée

    • Sylvain

      27 novembre, 2018 à 01:04

      Le bonheur passe avant tout ! Toujours !

  4. will

    1 décembre, 2018 à 16:08

    « La barre des 100 » ça remet à sa place ça…

    Je me rends compte à chaque fois à quel point vous êtes différents (= meilleurs) et à quel point on ne peut pas avoir le même niveau social.

    Même si c’est justement ce qui vous rend légitimes à donner des conseils et écrire des articles, que j’apprécie et tente d’appliquer bien sûr, c’est avant tout vos personnalité et caractères (et un peu vos physiques soyons honnêtes) qui vous ont permis d’en arriver là.

    Et même avec les meilleurs formateurs et toute la volonté du monde, la plupart des lecteurs ici n’y arriveront jamais parce qu’il ne sont pas nés avec les mêmes « cablages » dans le cerveau.
    Timide oui ça se soigne, mais un introverti ou naturellement fermé ou peu énergique ne pourra rien faire.

    Et si vous en êtes arrivés là c’est aussi grâce à ces traits de caractère naturels et inchangeables.
    Ce n’est pas du défaitisme, juste une remise des choses à plat.
    Et ce ne nous empêche pas de continuer à vous écouter et essayer de vous imiter !

    • Sylvain

      2 décembre, 2018 à 10:16

      Hello Will,

      Et merci à toi ! Après là ou tu te trompes, c’est que tout peut changer. Bien sur, on ne part pas tous sur la meme ligne de départ que ce soit au niveau du physique et du caractère. Mais ça on le sait déjà depuis longtemps et il ne sert à rien de pleurer sur son sort. Peut etre que pour certains d’entre vous, cela demandera 10 fois plus de travail pour arriver au même résultat que quelqu’un d’autre. Mais ceux qui n’abandonnent pas finiront par y arriver. Et je te le garantis. Là tu nous vois comme ça, c’est dommage que l’on ne puisse pas voyager dans le passé. Car dans mon cas, j’étais vraiment comme vous ou pire. j’étais un collégien habillé par maman avec son gros cartable et la seule raison pour laquelle quelques femmes me parlaient, c’était pour copier mes devoirs :) Trust me : même si on ne s’en rend pas compte tout de suite, le travail paie et c’est valable toute la vie. C’est pour ça que je continue avec la meme ardeur que quand j’etais ce collégien déprimé :)

    • AL

      3 décembre, 2018 à 10:06

      Je plussoie Sylvain, Will. Le travail donne toujours des résultats, même si ça prend du temps. Je ne sais pas ce que tu fais comme métier, mais observe ton parcours pro : les compétences qui sont les tiennes ne sont pas arrivées en un jour. C’est 2, 4, 10 ans de travail. La séduction, le couple, la vie sociale, l’éducation des enfants… sont autant de secteurs de compétences qui nécessitent un apprentissage. Tout est possible. A condition de ne pas attendre que tout change en un claquement de doigts. Good luck !

      Al, qui revient de loin aussi.

      PS Sylvain : ça va. Je t’écris à la fin du mois.

    • Sylvain

      3 décembre, 2018 à 10:48

      C’est ca, rappelez vous, 10 000 h de travail ! Al, I can’t wait !

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus Technique de drague