Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Comment Coucher Plus Vite Avec Une Fille Qui Vous Aime Bien

contrôler l'état d'esprit des femmes

Technique de drague

Comment Coucher Plus Vite Avec Une Fille Qui Vous Aime Bien

Comment Coucher Plus Vite Avec Une Fille Qui Vous Aime Bien

Vous l’avez abordée, intéressée, numclosée, rencardée, embrassée… Mais pour l’instant, elle n’a pas encore vraiment envie de coucher avec vous.

Parfois, tout se passe parfaitement : vous la kiffez et vous sentez que c’est réciproque.

Mais quelquefois, un grain de sable peut venir enrayer votre plan de séduction pourtant bien rôdé… notamment si la fille contrôle trop son état d’esprit et a du mal à se laisser aller.

Vous êtes chez vous, sur votre canapé, vous commencez même les préliminaires quand soudain, elle se rhabille et déclare qu’elle préfère attendre encore un peu avant de coucher avec vous.

En clair, elle ne se sent pas prête.

Pour faire l’amour, il faut lâcher prise, faire confiance à l’autre, bref, accepter de se laisser porter, et ne pas vouloir tout contrôler.

L’équation de Mystery – aka le gourou légendaire de la séduction – résume très bien la situation : rapport = confiance + bien-être.

Lorsqu’une fille est détendue et qu’elle vous fait confiance, tout se passe bien.

Mais si ça ne va pas assez vite à votre goût, c’est parce que la fille est plus dans le contrôle, elle n’arrive pas à se lâcher… (souvent parce que vous ne la rassurez pas assez, parce que vous ne lui inspirez pas assez confiance dans vos attitudes et vos paroles).

Dans l’article d’aujourd’hui, on va parler de contrôle d’état d’esprit, comment vous pouvez faire pour que les filles soient plus à l’aise, pour exciter une femme, et qu’elles se lâchent plus facilement avec vous !

II) Son état d’esprit va tout détruire dans ces 3 situations

1) La meuf qui vient de rompre

Son ex-copain inonde toujours ses pensées, même si elle passe des bons moments avec vous. Certaines filles se lâcheront sexuellement pour « oublier » la rupture quand d’autres contrôleront leur état pour éviter de souffrir à nouveau.

Dans le second cas, elle vous dira : « je ne recherche absolument rien en ce moment ».

Elle a besoin de temps avant de passer à autre chose.

Ce qu’il faut comprendre : Sa fragilité émotionnelle a élevé une forteresse autour d’elle.

Elle est passée par toutes les émotions relatives à la rupture ou elle est encore en plein dedans.

Hors de question pour elle d’en rajouter une dose au cocktail d’émotions qu’elle peine à digérer en couchant avec vous, jeune inconnu.

La meilleure chose à faire : le sexe n’est pas sa priorité, allez voir ailleurs pour le trouver.

2) La fille traumatisée par son passé

Il s’agit là des traumatismes subis par les femmes violées, abusées sexuellement pendant leur enfance ou ayant vécu toute forme de traumatisme qui aurait impacté leur vie. (Maëva, 19 ans, trompée par Jordan alors qu’ils sortaient ensemble depuis deux jours n’est pas traumatisée, même si elle l’affirme. Elle s’en remettra.)

Dans les pires cas, un traumatisme aura ancré en elle les images répugnantes de son passé qui ressurgiront dès que vous reproduirez certains gestes que vous considérez tout à fait normaux.

Son inconscient lui ordonnera de contrôler son état pour ne pas revivre une expérience douloureuse.

La meilleure chose à faire : Si vous êtes de la famille ou un ami, aidez-la.

Mais ce n’est pas votre rôle en tant qu’étranger, surtout si vous n’êtes pas qualifié pour la soigner.

Pire encore, vous pourriez aggraver la situation plus qu’autre chose !

Si vous voulez vraiment lui donner un coup de pouce, recommandez-lui (de manière empathique et non condescendante) de faire appel à un professionnel, c’est le meilleur service que vous pourriez lui rendre.

Et si vous aimez vraiment bien cette fille qui souffre à cause de la sexualité, soyez patient et communiquez.

3) Vous lui rappelez son ex-copain

Que vous soyez un capitaliste dont le job est la priorité ou un drogué de la salle de sport, le constat est le même pour elle : vous êtes la copie conforme de son ex.

Tout se passe bien entre vous mais de vieux souvenirs la freinent.

Elle ne veut pas vivre un remake de son passé.

Ce qu’il faut comprendre : Si vous lui rappelez des mauvaises facettes de son ex, vous ne pouvez rien faire à ce sujet.

Elle l’aimait pour des qualités qu’elle retrouve peut-être en vous, mais vous partagez les mêmes défauts que lui.

La meilleure chose à faire : si elle reste bloquée, allez de l’avant, vous gagnerez un temps fou.

Mais rassurez-vous, il existe d’autres cas dans lesquels vous arriverez à coucher plus rapidement avec les femmes.

III) Les situations où vous pouvez contrôler l’état d’esprit de la fille :

1) La meuf fatiguée

Vous lui roulez des pelles et votre trique commence à déformer votre pantalon Célio.

Mais il est 4 heures du mat’ et elle vous dit : « je suis trop fatiguée pour aller plus loin, ce serait plus raisonnable si j’allais me coucher ».

Son message est clair : ce sera pour plus tard.

Ce qu’il faut comprendre : votre pire ennemi est le temps qui passe, mais il est aussi votre meilleur allié.

Vous devez lui réveiller les sens en promettant du bon sexe qu’elle ne revivra pas de sitôt. Vous posez un « ultimatum » qui aura le mérite d’être clair ; du plaisir immédiat juste avant de s’endormir, ou un coucher aussi ennuyeux que tous les autres.

L’essentiel pour la séduire :Passez à la vitesse supérieure avec les mots et utilisez des kinos pour l’exciter.

En clair : soyez son Double Espresso !

2) Elle a des vues sur un autre mec

Il y a de la tension sexuelle entre vous mais elle parle sans cesse de son « crush » du moment.

Ou elle vous met quasiment hors-jeu en sortant le fameux : « Je suis déjà sur un doss’ ».

Un mec lui plaît encore plus que vous, du moins pour l’instant.

Ce qu’il faut comprendre : dans le cas où elle a des vues sur un autre homme que vous, vous obtiendrez gain de cause en jouant sur la proximité.

Loin des yeux loin des seins ; si c’est vous qui occupez l’espace et la chaise à côté d’elle, c’est à vous qu’elle pensera.

En isolant la fille et en esquivant « son crush », vous ne serez plus en compétition directe avec lui.

L’essentiel pour la séduire : Soyez présent et faites vibrer cette fille pour lui faire oublier « son crush » et coucher avec elle plus rapidement (que lui).

3) Vous n’êtes pas son type d’homme

Elle sort toujours avec des mecs plus grands qu’elle, avec des types aisés financièrement ou d’un statut social supérieur/égal au sien.

Même si cette fille est attirée par vous, vous n’entrez pas dans le moule stéréotypé des hommes qu’elle fréquente normalement, que ce soit d’un point physique, économique, social…

Ce qu’il faut comprendre : vous avez besoin d’un jeu impeccable, d’une valeur sociale élevée et d’un peu de chance pour réaliser ce hold-up d’une nuit.

C’est possible, mais la tâche ne sera pas facile. Est-ce que le jeu en vaut la chandelle ? C’est à vous d’en décider. Certains aiment les défis et n’ont peur de rien pour séduire une femme qui leur plaît. Attention cependant à ne pas vous brûler les ailes.

L’essentiel pour la séduire : Sortez le grand jeu ! (Soyez vous-même, mais en dix fois mieux, au max.)

Ça peut suffire pour une nuit d’amour ou une semaine, mais si vous abattez toutes vos cartes dès le début, vous ne tiendrez pas la distance et vous ne la garderez pas.

4) La meuf qui a des « principes » différents des vôtres

C’est la fille qui dit ne pas coucher le premier soir, ou celle qui préfère mieux vous connaître avant d’aller plus loin.

Ce que beaucoup appellent « principes », c’est en fait la propre réalité de chacun.

Au-delà de ses désirs et de l’envie que vous procurez en elle, il y a des facteurs externes à ses pulsions qui rentrent en jeu.

Le critère de sa réputation est le plus fatal pour vous. Que dira-t-on d’elle si la rumeur d’une coucherie avec vous se répandait ?

Sa priorité : protéger sa réputation, quitte à freiner son désir.

C’est d’autant plus le cas dans les petites villes (où tout le monde se connaît plus ou moins) et dans les espaces fermés (au travail ou en cours).

Ce qu’il faut comprendre : il va falloir l’amener dans votre propre réalité, lui faire comprendre que vous ne la jugerez pas si vous baisez le premier soir, que vous respectez sa vision des choses.

Si elle pense que vos parties de jambes en l’air pourraient avoir des conséquences sociales négatives sur sa vie (jugements de ses proches, moqueries…), vous devrez la rassurer en affirmant que votre vie sexuelle reste dans le cadre du privé.

L’essentiel pour la séduire : Respect et discrétion !

Et vous, avez-vous des techniques pour coucher plus rapidement avec les filles ?

Augustin, qui couche évidemment le premier soir

Lire la suite
13 Commentaires

13 Comments

  1. Fabre

    30 janvier 2020 à 14:23

    Les conseils sont affreux, non?

    Si j’ai bien compris, il s’agit de manipuler sa partenaire alors qu’elle refuse le sexe ou n’est pas à l’aise, et avec un classement de ces raisons en « ce n’est pas la peine » ou « vous pouvez la manipuler, là ».

    Je pensais qu’ADS enseignait le respect avant tout, pas la manipulation.

    D’autant que je ne comprends pas l’intérêt de faire l’amour avec quelqu’un qui n’en a pas envie, peu importe la raison derrière. Moi aussi en tant qu’homme j’ai refusé parce que j’étais fatigué, parce que ça allait trop vite, parce que finalement je n’avais plus envie tout simplement.

    • Sylvain

      31 janvier 2020 à 11:00

      Hello ,

      Affreux, je ne crois pas et la premiere partie de l’article me semble le montrer. Il y a parfois d’excellentes raisons pour qu’une femme refuse le sexe et dans ce cas là, il faut savoir mettre sa libido de coté et essayer d’aider cette personne du mieux que l’on peut. Mais il y a d’autres fois ou il faut simplement lui faire ressentir qu’en réalité, elle en a envie aussi et ce n’est qu’une question d’ambiance et de mots pour le lui faire comprendre avec empathie et respect. De toute façon, je n’ajouterai qu’une chose, si la fille n’en a vraiment pas envie, la relation sexuelle n’a pas lieu de toute façon. Si elle se produit, c’est qu’elle en avait envie et qu’il suffisait de le lui rappeler 🙂

    • Sysyphe

      2 février 2020 à 18:36

      Je partage assez l’avis de Fabre pour le coup; oui pour proposer mais non manipuler ou contrôler (si tant est que ce soit possible.
      Je trouve la deuxième partie de l’article bien faite avec des conseils très pertinents, mais le titre laisse un goût amer. Soit on peut effectivement réaliser du « contrôle » et je trouve ça particulièrement malsain, soit on est dans la démarche des vendeurs de rêves qui peut faire de gros dégâts en termes de croyances chez des individus vulnérables.

      En un mot comme en cent: le fond et la forme 😉

    • Sylvain

      3 février 2020 à 17:02

      Hello,

      On est un peu des journalistes. parfois on est un peu obligés de mettre des mots forts pour faire plaisir à google d’une part et pour vous donner envie de lire d’autre part. Mais en lisant l’article, on se rend vite compte que si tout le monde « manipulait » comme nous, il n’y aurait bientot plus de manipulation dans le monde de la séduction et tout se passerait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Donner le meilleur pour donner envie 😉

  2. Chloé

    8 février 2020 à 19:07

    Au-secours!!!
    tous les articles de ce site (comme des autres sites concurrents) ont-ils été écrits par des homosexuels refoulés (même si je n’ai rien du tout contre les homosexuels , là n’est pas la question), donc des hommes PAS intéressés par les femmes !!!!
    ou bien ils ont besoin de se venger de leurs ex, mais qu’ils aillent donc d’abord régler leurs problèmes avec leur mère avant de donner des conseils bidons de ce style!

    En tout cas des métrosexuels qui semblent avoir davantage de temps à consacrer à ce genre d’articles idiots qu’à réellement passer du temps avec une femme…
    Ah il y a des gens qui ont des « vrais » métiers utiles dans la vie…

    • Sélim

      9 février 2020 à 14:27

      Merde, je vais devoir expliquer à ma femme que je suis un homosexuel refoulé, et que mes rédacteurs aussi ?
      Augustin, si tu nous lis, sache que désormais, tu aimes les hommes. C’est « Chloé » qui l’a dit, c’est que ça doit être vrai.

  3. Eric

    11 février 2020 à 01:12

    Cher Chloé …
    Il est clair que tu ne connais vraiment pas l’équipe …
    Il n’y a pas plus respectueux que Selim …. Tu devrais plus lire leurs articles dans le détail plutôt que de sélectionner ce que tu veux en diagonal .. tu en apprendrais beaucoup plus … Et tes idées faussement construites s’envoleraient.

    Sélim est un homme tout simplement génial … Que j’aime beaucoup …

    (Aïe elle va penser que je suis gai :/ … Tant pis 😀 !

    Kiss la team !
    #YMCA mode

    • Sylvain

      11 février 2020 à 11:08

      Merci à toi Eric 🙂

  4. Sélim

    13 février 2020 à 15:40

    Hello la team, les lecteurs, et Augustin notre auteur 🙂
    J’ai changé le titre, qui à mon sens ne reflétait pas vraiment le contenu de l’article.
    On reste fidèle à nos valeurs : homme séduisant, qui aime la vie, aime les femmes, et respecte évidemment le consentement de tout le monde.
    Le titre était un peu putaclic pour pas grand chose : sorry.
    On va rester plus vigilant à l’avenir.
    Augustin a évidemment été pendu par les couilles, et le rédacteur en chef a été forcé de prendre une douche froide pendant 30 secondes.
    PS : vous avez pensé à vous abonner sur Youtube ? Il y a du nouveau !

  5. Sarah

    22 février 2020 à 17:57

    et après en fait ? il se passe quoi ? next ?
    à quoi on doit s’attendre du point de vie de la fille quand après quelques semaines le mec continue de liker des photos et d’envoyer des messages mais ne propose pas de rendez vous suivant ou ne peut pas qd on lui re-propose ?

    • Sélim

      24 février 2020 à 09:26

      Malheureusement à pas grand chose, vu la situation que tu décris.
      S’il ne propose rien, et qu’il ne réagit pas à tes propositions, c’est qu’il te garde sous le coude, au cas où… mais n’est pas vraiment intéressé pour avancer avec toi…
      Love

  6. hobbydragueur

    25 mars 2020 à 11:58

    Je ne vois pas beaucoup de mal dans cet article, peut-être quelques mots maladroits oui mais il faut lire entre les lignes il s’agit plus de compréhension que de manipulation… Après c’est un débat sans fin qui a autant de réponses que de personnes : draguer c’est se vendre, chacun aura sa propre limite éthique. Quoiqu’on achète dans la vie le cheminement de pensée et la décision finale ont résultés de « manipulations », marketing et d’influence, quoiqu’on en dise. Les décisions sont rarement 100% rationnelles mais toutes ont un gros biais émotionnelles et c’est prouvé.

    Par contre je ne vois pas le rapport avec l’orientation sexuelle des auteurs ? Que ce soit vrai ou non on s’en fiche complètement en plus…

    On voit beaucoup de rage dans les commentaires français c’est dommage…

    • Sylvain

      25 mars 2020 à 12:43

      Hello,

      Nous sommes un pays de gaulois raleurs, c’est aussi ce qui fait notre charme. Mais surtout, notre opinion, c’est que manipuler, c’est mentir. Et il y a une différence entre mentir et travailler pour présenter quelque chose ou quelqu’un à travers son meilleur jour 🙂

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus Technique de drague