Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

5 Conseils D’un Psychologue Pour Surmonter Une Rupture

Un psychologue explique la rupture

Relation Homme Femme

5 Conseils D’un Psychologue Pour Surmonter Une Rupture

5 Conseils D’un Psychologue Pour Surmonter Une Rupture

Un psychologue explique la rupture
Artdeseduire.com est heureux d’accueillir un psychologue dans ses colonnes, pour parler d’un sujet qui nous affecte tous : quand on n’arrive pas à tourner la page, quand on a du mal à se remettre d’une rupture.

Nicolas vous donne quelques conseils faciles à appliquer pour ne pas trop souffrir après votre rupture et ne pas brûler des étapes. Bonne lecture !

Depuis que vous vous êtes séparés, votre impression est qu’il ne s’est rien passé. Attaché à elle, vous l’attendez.

Ses derniers mots, ses derniers textos, vous ne cessez de vous les répéter.

La fin de votre histoire d’amour ne date pas d’hier mais vous repensez encore à votre ex ?

Vous vous êtes vus la dernière fois il y a trois mois et, pourtant, elle vous manque toujours autant ?

Bravo, vous avez déjà accompli la moitié du chemin en le reconnaissant ! Il y a deux étapes importantes à connaître pour surmonter une rupture.

Première étape: Accepter ses Emotions

Si c’est ce que vous ressentez, laissez-les s’exprimer.

Si vous n’y arrivez pas, demandez-vous pourquoi. Vous avez le droit d’être triste et nostalgique.

Après tout, c’est vous qui avez été quitté. Vous l’aimiez, vous aviez sans doute des projets (ceux qu’elle connaissait et ceux dont vous n’avez pas eu le temps de lui parler) quand, sans prévenir, le couperet est tombé.

Il y a de quoi être désorienté. Admettre que cette rupture est douloureuse ne fera pas de vous quelqu’un de faible.

Vous avez investi cette relation : s’en dégager nécessite un travail de renoncement de ce qui aurait pu être. Et ça n’est pas évident.

Si vous vous questionnez sur la gestion de vos propres émotions, je vous invite à regarder l’un des films d’animation Pixar Vice-Versa (2015) et à les interroger.

Gardez en tête que joie, colère, tristesse, peur et dégoût vous renseignent sur ce que vous vivez : considérez vos émotions comme des alliés essentiels pour avancer.

Seconde étape : Savoir que vous avez eu votre mot à dire !

Un psychologue aide à surmonter la rupture
Pour surmonter une rupture, il est important d’avoir l’impression que, dans cette triste histoire, vous avez eu votre mot à dire.

Objectif : vous libérer des phrases qui n’ont pas pu lui être adressées faute de temps ou que vous auriez eu envie de lui dire différemment.

Problème : elle n’est plus là pour les écouter et, ça, vous le savez. En quoi cela vous empêche-t-il de vous exprimer ?

Faites le test : prenez une feuille blanche et tentez de faire comme il s’agissait de lui écrire pour lui donner de vos nouvelles. Si vous n’y parvenez pas, ne soyez pas trop exigeant.

Dans ce cas de figure, le fond compte bien plus que la forme. L’idée est que vous laissiez parler votre créativité qu’il s’agisse d’un courrier raturé ou d’un dessin représentant approximativement ce que vous ressentez.

Quelques conseils pour surmonter votre rupture

Au quotidien, voici les quelques conseils à appliquer :

1.Réduire les souvenirs pour surmonter la rupture plus vite

Dans cet appartement, elle y est entrée et elle y a parfois vécu à vos côtés.

Vous y avez des souvenirs heureux et d’autres, beaucoup moins. Il va falloir en créer d’autres mais dans un cadre différent de celui-ci qui vous appartenait à tous les deux.

Lorsque vous êtes confronté à une rupture – plus ou moins brutale -, le temps peut se figer : l’endroit où l’on vit aussi. « Chaque pièce me rappelle sa présence : il suffit d’un détail » : vous y êtes.

S’il est impossible d’effacer un souvenir quand il s’impose de lui-même, il reste une solution : réduire le nombre de détails qui réactivent ce(s) souvenir(s).

Vous savez, son « déo » sous le lavabo qui, chaque fois que vous ouvrez le placard, vous rappelle qu’elle a été là, cette parure de draps que vous aviez achetée ensemble chez Ikea ou encore ce plaid dans lequel elle aimait boire son chocolat chaud le dimanche après-midi devant Netflix…

Ce « déo », cette parure de draps ou encore ce plaid n’ont pas d’importance en eux-mêmes mais pour vous, ils LUI ont appartenu, à elle.

Alors, ils le sont devenus. Objectif : réduire les situations qui ne feront qu’alimenter voire renforcer vos souvenirs.

Prenez le temps de regarder autour de vous et rassemblez ses affaires disséminées dans votre appartement sans vous en débarrasser (vous ne le pourriez probablement pas).

Elle les récupérera. Ou pas. En attendant, laissez-vous tenter par quelques nouveautés dans ce cadre allégé.

2.Réduire les lieux où vous alliez « en couple », pour le moment

Même règle quant aux sorties à l’extérieur : n’ayez pas peur du changement.

Dans un premier temps – et sans être dans l’évitement -, il va falloir bouleverser vos habitudes. Si certains endroits publics sont fortement associés à ce que vous avez vécu avec votre ex, ne vous y rendez pas.

Ils représentent, sans doute encore, une trop forte valeur symbolique pour que vous vous y exposiez/confrontiez sans que vous ne soyez perturbés.

Objectif premier : se préserver en réduisant l’impact émotionnel que peut avoir telle ou telle situations.

À ce stade, vous rendre sans elle dans des endroits que vous avez pu apprécier ensemble suscitera probablement quelque chose de désagréable.

Inutile, donc, de réserver dans le restaurant où vous aviez l’habitude de dîner avec votre ex ou de vous promener dans un parc dans lequel vous vous êtes photographiés à n’en plus compter.

Le risque est le suivant : que votre exposition réactive d’autres détails qui vous auraient échappés et qu’en prime, aujourd’hui, vous n’arriviez plus à apprécier ces endroits qui ont compté.

Bien évidemment : vous y retournerez. Mais dans un temps différé. Dans cette phase transitoire, autorisez-vous la découverte d’autres espaces.

Préférez une zone géographique vierge de toute histoire où il y a peu de probabilité que vous ne la croisiez (et si, toutefois c’est le cas : anticiper votre réaction pour ne pas être débordé par votre émotion).

3. Le bon conseil du psychologue pour surmonter sa rupture : attention au téléphone !

En ce qui concerne l’ensemble des supports numériques, procédez étape par étape à commencer par votre smartphone. (Relisez aussi cet article sur la rupture à l’ère des réseaux sociaux).

Si vous y avez pensé, inutile de bloquer votre ex. Primo, il est aisé de retrouver son numéro si vous le souhaitez.

Deuxio, vous passerez bien plus de temps à vous imaginer qu’elle a, peut-être, tenté de vous contacter.

Dites-vous que vous supprimerez son numéro quand vous vous en sentirez capable (et si, bien évidemment, vous n’en avez plus l’utilité. Si vous avez des enfants ensemble, n’y pensez même pas).

Pour le moment, peut-être qu’il est encore un peu tôt contrairement aux textos et aux photos.

Objectif : rendre un peu moins accessible cette base de données récoltées. Pensez à tout transférer sur votre ordinateur, dans un dossier bien loin presque caché. Tout y sera conservé mais vous y serez un peu moins exposé.

4. L’Enfer, c’est les Autres : Comment gérer les potes du couple après une rupture ?

À propos de votre entourage, choisissez vos interlocuteurs si vous pensez que deux avis valent mieux qu’un ou un seul si l’ami(e) en question fait preuve d’une écoute et d’une neutralité bienveillante.

Vigilance nécessaire aussi quant aux proches alliés que vous en aviez en commun : je m’explique.

Au sein d’un groupe, il n’est pas évident d’assister à la séparation d’un des deux maillons.

Pour éviter un conflit de loyauté, la prudence sera de rigueur. Cette séparation ne regarde que vous : en parler avec des personnes que vous avez pu fréquenter ensemble risquerait de mélanger l’espace public (votre vie sociale) et l’espace privé (votre intimité).

5. Dernier conseil : pensez à vous !

Enfin, quand le souvenir de votre ex sera moins présent, peut-être qu’il vous faudra penser à vous et à ce que vous pourriez envisager.

Certes, il y a un avant et un après.

Elle n’est plus là pour vous regarder ? Faites-le. Aimez-vous !

Déstabilisé par cette rupture, il va vous falloir reprendre confiance en vous : renouez avec ce que vous êtes, accordez-vous de l’importance, de la valeur.

Vous n’avez pas tout perdu et vous avez survécu à la perte et à son absence.

Derniers mots avant de vous quitter: « You is smart, you is kind, you is important ». Ceux-là ne sont pas de moi. (TAYLOR, Tate (réalisateur). The Help (DVD). 2011, 146 minutes.)

L’idée n’est pas que vous vous les appropriez mais que vous commenciez à vous en persuader. Vous êtes sur la bonne route et elle semble toute tracée.

On a bien aimé la plume de Nicolas et on aimerait bien continuer à le lire dans ces colonnes : si vous avez des questions perso, un peu psy, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires et on y réfléchira !

Nicolas Amann, psychologue clinicien – psychothérapeute

Lire la suite
43 Commentaires

43 Comments

  1. Jeremy

    6 janvier, 2019 à 08:06

    Et bien moi ça va faire deux ans qu’elle m’a quitté du jour au lendemain parcequ’elle n’avait plus de sentiments. Ça me hante jour et nuit, j’ai l’impression de la voir partout, elle me manque terriblement. Je suis devenu la colère incarnée. Je me désociabilise j’ai perdu beaucoup d’amis. N’importe quelle situation stressante me monte les larmes aux yeux. Ça fait deux ans et j’oublie pas.

    • Sylvain

      7 janvier, 2019 à 13:20

      Hello Jéremy,

      Nouvelle année, c’est l’occasion de remonter la pente. Et tu es au bon endroit pour ça. Commence par imaginer a quoi ressemble cette vie que tu veux reconstruire sans elle. Au niveau de ta santé, de ton apparence, de ton argent, de ta vie pro, de ta vie affective…Et à tu fais un plan pour l’atteindre. Quand on essaye de construire la vie idéale, on est tjs occupé ;) Apres mon conseil si tu sens que tu déprimes toujours, c’est de commencer par la sport, ça permet toujours de reprendre confiance grâce a de petits accomplissements :)

    • joey

      5 février, 2019 à 01:26

      C’est long mais ça va le faire !

      si tu n’arrives pas à l’oublier au bout de si longtemps c’est que tu rencontres pas assez d’autres filles ou t’es pas assez occupé !

      par contre concernant l’article je suis plus d’avis à rayer complètement son ex de la carte c’est à dire numéro supprimé le plus rapidement possible, les fringues ou objets, ultimatum pour qu’elle vienne les récupérer sinon poubelle ou les déposer chez des amis en commun pour ne pas la voir

      ne pas bloquer les réseaux sociaux et le numéro on est d’accord.

      Je connais trop de gens qui gardent contact ou des objets etc… ça empêche de faire son deuil… évidemment avec des enfants c’est plus compliqué

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus Relation Homme Femme