Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Vos parents sont-ils toxiques ? Comment le savoir

Dynamiques sociales

Vos parents sont-ils toxiques ? Comment le savoir

Vos parents sont-ils toxiques ? Comment le savoir

Vous entendez souvent parler de partenaire toxique, mais savez-vous que l’impact de parents toxiques peut vous empêcher de séduire les femmes que vous convoitez ?

Le rapport à ses parents dans l’enfance a un impact plus important qu’on ne le croit sur nos habitudes, bonnes ou mauvaises.

Découvrez si vos parents sont toxiques et comment vous libérer de leur influence !

Bien sûr, les traits de caractère que vous découvrirez ici sont des exemples. Vous pouvez être hors de ces catégories ou dans plusieurs à la fois.

Si vous sentez que votre comportement et votre moral sont très fortement dégradés par votre relation avec vos parents, n’hésitez pas à vous rendre chez un médecin ou un psychologue pour en parler.

On a discuté de cet article avec la team à la suite de la parution de l’affaire Duhamel et des secrets de famille.

Dans cet article, nous voulons vous aider à repérer une influence néfaste et vous aider à aller mieux pour rencontrer plus de femmes et construire des relations saines. Mais nous ne remplaçons pas un expert.

Maintenant, découvrez 5 comportements toxiques chez les parents qui peuvent vous freiner dans la vie !

1/ Les parents qui reportent leurs traumatismes sur leurs enfants

De nombreux parents pensent que la psychologie et les thérapies ne servent à rien.

Ils ne règlent pas leurs problèmes de jeunesse et ces problèmes rejaillissent plus tard. Sans le vouloir, ces problèmes ont un impact négatif sur leurs enfants.  

C’est le cas par exemple des parents peu sociables, isolés, qui disent à leurs enfants qu’il ne faut faire confiance à personne, que le monde entier est dangereux.

C’est le cas des parents seuls qui disent que l’amour est un mensonge et qu’il ne faut jamais y croire.

Si vous avez grandi dans un tel environnement, ces dynamiques ont sûrement eu un effet toxique sur votre développement.

En effet, ces propos vous poussent à voir le monde comme un espace inquiétant, un espace de danger.

Toute votre vie, vous risquez d’avoir des difficultés pour trouver les bons amis, les bons partenaires car vous n’arrivez pas à accorder votre confiance.

Vous n’arrivez pas à distinguer une amitié sincère et une relation saine avec votre partenaire d’une relation malsaine où l’autre profite réellement de vous, car vous n’avez pas eu de modèle sain à suivre.

Mon exemple perso ? Mes parents ont toujours été des gens très inquiets vis-à-vis de l’argent. “Il faut faire attention”, “il faut économiser”. Ils vivaient avec la peur de manquer d’argent.

J’ai attendu l’âge de 25 ans avant de découvrir les concepts d’abondance, de don, d’énergie, dans des livres de développement personnel.

Ce sont vraiment les livres qui m’ont aidé à me défaire de mes croyances limitantes (et dangereuses).

Comment vous en sortir ?

La première étape est de prendre conscience de votre problème. 

Ayez un regard critique sur votre situation amicale et sentimentale. Avez-vous un nombre d’amis très restreint voire inexistant ? Êtes-vous sujet à la jalousie dans vos relations ?

Demandez-vous aussi comment vous voyez le monde. Est-ce que vous pensez que globalement, les gens sont tous mauvais ?

Si vous identifiez ces situations dans votre vie, la deuxième étape est de faire un travail sur vous-même.

Vous devez prendre conscience des mécanismes qui se mettent en route automatiquement dans votre tête lorsque vous êtes dans une situation amicale ou amoureuse, pour pouvoir analyser la situation de manière plus consciente.

Par exemple, lorsque quelqu’un vous envoie une vanne, ou lorsque vous entendez la notification sonner sur le téléphone de votre conjointe, vous avez peut-être un réflexe inconscient qui analyse cela comme un danger, un acte malveillant.

Lorsque vous vous retrouvez dans une telle situation, prenez une grande inspiration et tentez de reprendre le contrôle en l’analysant de manière consciente. 

Oui, votre connaissance vous a lancé une vanne. Est-ce vraiment une méchanceté ?

Ce texto reçu par votre conjointe n’est-il pas simplement un sms banal ?

Cet effort ne sera pas évident, et vous devrez le faire plusieurs fois avant qu’il porte ses fruits. Mais à terme, vous pouvez progresser et bâtir une vie sociale riche et fun !

2/ Les parents qui rejettent les intérêts de leurs enfants

Certains parents traditionnels s’inquiètent pour l’avenir de leurs enfants. Ils préfèrent jouer la sécurité quant à leur avenir professionnel et leur carrière, car ils savent quelles sont les bonnes filières et quelles activités extrascolaires font mieux sur un CV.

Cette logique n’est pas forcément mauvaise, et elle permet aux enfants d’entrer dans de bonnes écoles. Mais à trop forte dose, certains parents finissent par écraser les goûts, les activités préférées de leurs enfants. 

La peur que leurs enfants n’aient pas d’avenir les conduit à repousser, rejeter toutes les autres activités culturelles ou sociales que leurs enfants veulent faire.

En faisant cela, ils découragent leurs enfants à poursuivre leurs passions et étouffent leur personnalité. Ce qui est bon pour leur enfant n’est pas forcément ce qui permet d’avoir un métier et une situation, c’est aussi ce qui permet de s’épanouir.

Les exemples sont nombreux. Vous avez sans doute été confrontés aux plus courants comme le cinéma, le jeu vidéo, le sport, les soirées.

Lorsque vous êtes jeune, ces activités ne vous permettent pas d’améliorer vos résultats scolaires, mais elles vous permettent de vous évader, d’être équilibré.

En verrouillant ou en interdisant ces activités, les parents créent du ressentiment chez leur enfant. Ces passions brimées et les efforts permanents créent une frustration.

Comment vous en sortir ?

Vous avez choisi vos études car vos parents vous y ont poussé ? Vous avez fait ce métier car ils pensaient que c’était le meilleur métier pour vous ?

Ne quittez pas votre travail du jour au lendemain pour autant. Avant de penser à changer de carrière, commencez par trouver du temps pour vous.

Des moments où vous ne devez rendre de comptes à personne, où vous n’avez pas d’objectif, ou vous faites ce que vous voulez.

Ces moments sont l’occasion pour vous de faire les activités que vous auriez toujours voulu faire mais que vous ne faites pas par “manque de temps”.

Cela va renforcer votre inner game, car vous aurez quelque chose à raconter.

Pour trouver ces activités, posez-vous une question simple. “Si je gagne au loto, qu’est-ce que je ferais de mon temps libre ?” Avoir des moments sans but, où vous faites une activité pour elle vous permettra de recharger vos batteries.

3/ Les parents qui font passer leur intérêt en premier

Les parents doivent garder une sphère d’intimité et des moments pour eux. Ils restent des individus avant d’être des parents.

Mais certains parents vont trop loin et leur comportement devient égoïste. Ils négligent les besoins de leurs enfants car ils sont trop concentrés sur les leurs. 

Être parent, c’est accepter d’ajouter à ses priorités celles d’un ou de plusieurs enfants. C’est souvent fatigant, c’est pas facile, mais c’est un choix.

Ces parents égoïstes ne prêtent pas attention aux émotions de leurs enfants, n’entrent pas en empathie avec eux.

Lorsque ces parents rentrent du travail, ils déchargent leurs colères contre leurs enfants. Ils minimisent les émotions de leurs enfants et leurs problèmes car “ils n’imaginent pas comme la vie d’adulte est plus difficile” ou “la chance qu’ils ont d’être à l’école”.

Ces comportements ont un effet désastreux sur les enfants qui finissent par penser que leurs émotions ne comptent pas, qu’ils ne sont pas écoutés.

Ces enfants n’ont pas de béquille émotionnelle stable pour affronter les premières épreuves de leur vie comme leur première relation amoureuse, leurs examens, qui certes semblent faciles aux adultes, mais seulement car ils les ont déjà affrontées.

Comment vous en sortir ?

Si vous avez eu des parents égoïstes, vous avez sans doute appris à tout garder pour vous. Mais ce n’est pas une bonne chose.

Vous devez apprendre à mieux gérer vos émotions. Et pour cela, vous devez apprendre à les  communiquer. Communiquer vos émotions est normal, cela fait partie du processus de gestion classique des émotions chez les êtres humains.

Aux Etats-Unis, des chercheurs de l’Université du Michigan ont publié une étude dans la revue Frontiers of Psychology.

Cette étude, menée sur plus de 300.000 participants à travers le monde, montre que non seulement l’amitié permet de vivre plus longtemps et en meilleure santé, mais que cet effet bénéfique est bien plus fort chez les sujets qui s’investissent particulièrement dans leurs relations amicales.

Parler de vos problèmes, parler de ce qui vous met en colère à vos amis et votre copine lorsque vous avez un souci va vous aider, même si ça ne vous permet pas de trouver une solution.

Le simple fait de vous confier a un effet émotionnel important et vous êtes légitime à le faire.

4/ Les parents qui ne respectent pas l’intimité de leurs enfants

Certains parents envahissent l’espace personnel de leur enfant en leur imposant des règles trop dures, en surveillant leur téléphone, leur ordinateur, leurs allées et venues. 

Ces comportements envahissants partent d’un bon sentiment. En contrôlant la vie de leurs enfants, les parents espèrent les protéger.

Mais cela finit mal. Il y a toujours un retour de flamme, car cela force les enfants à mener une double vie, une vie séparée de leurs parents où ils peuvent être eux-mêmes expérimenter des choses interdites et dépasser les limites. Ils sont obligés de leur cacher la vérité.

Les effets sur les enfants sont néfastes, car ils ne peuvent pas se développer lorsqu’ils sont avec leurs parents. La peur de sortir du cadre que leurs parents imposent les oblige à fuir le foyer, fuir l’intimité pour trouver la liberté et la joie.

Ils réalisent qu’ils ne peuvent pas être qui ils sont vraiment chez eux, alors ils prétendent être quelqu’un d’autre devant leurs parents pour éviter le conflit et ils cherchent la liberté et la joie ailleurs.

Comment vous en sortir ?

Si vous avez eu de tels parents, vous avez sûrement une peur bleue de l’engagement. Dès que vous sentez qu’une femme vous apprécie, dès que votre relation devient sérieuse, vous fuyez.

Mais le couple, ce n’est pas forcément renoncer à votre liberté. Vous pouvez vous épanouir en couple et garder votre espace personnel.

Plutôt que fuir vos relations, établissez dès le début des limites claires pour vous sentir bien. Dites aux femmes que vous avez besoin d’indépendance, de liberté mais que cela ne signifie pas que vous ne les aimez pas. Vous avez juste besoin d’espace.

En étant clair dès le début, vous pourrez construire une relation et peut-être réussir à surmonter votre peur de l’engagement et bâtir un couple qui dure.

Cela se fera progressivement. En communiquant sur vos sentiments, et en trouvant une femme qui respecte votre besoin d’indépendance, vous pourrez vous épanouir en étant libre et heureux en couple.

5/ Les parents toxiques qui refusent d’être responsables

Certains parents ne reconnaissent jamais leurs erreurs et leurs excès.

Pourtant, tous les parents font des erreurs en éduquant leurs enfants. Ca arrive d’être énervé en rentrant du travail et de s’énerver sans raison, ou de punir le frère ou la sœur alors que c’est l’autre qui a fait une bêtise.

Mais certains parents ne se remettent jamais en question. Ils n’examinent jamais leur comportement, leurs erreurs.

Cela crée un environnement toxique pour les enfants qui se sentent incompris, et qui finalement pensent qu’échanger, dialoguer ne sert à rien. Ils n’essaient plus de se défendre, de donner leur avis car ils savent que cela ne mènera à rien.

Or, refuser de reconnaître les erreurs crée de l’hostilité chez les enfants. Les parents doivent parfois se remettre en question, accepter de recevoir des critiques – qu’elles soient fondées ou non – pour échanger avec leurs enfants.

Cela ne signifie pas que leur enfant a raison. Mais cela permet d’apprendre à leurs enfants de dialoguer, d’échanger, de ne pas rester dans le déni.

Comment vous en sortir ?

Si vous avez grandi dans une famille avec des parents intransigeants et qui ne se remettent jamais en question, vous avez sans doute appris à rester bloqué sur vos positions et à ne jamais en démordre. 

Vous devez apprendre à recréer le dialogue. Lorsque vous échangez avec votre copine ou vos amis, essayez d’avoir de l’empathie. De vous mettre à leur place.

Cela ne signifie pas que vous devez leur donner raison. Mais imaginez leur point de vue, et cherchez ce qui peut les mener à agir, à penser d’une manière différente de la votre.

Si vous entrez en conflit et que vous êtes en désaccord, apprenez à donner votre version sans agressivité. 

Pour commencer, essayez d’expliquer votre position par écrit si cela vous permet de vous calmer et d’avancer vos arguments. Peu à peu, essayez de prendre du recul puis d’en rediscuter l’esprit reposé.

Conclusion, si vous ne le faites pas pour vous…

Si le comportement de vos parents n’a pas eu d’impact sur vous, ou que vous n’avez pas envie de changer, ne vous prenez pas la tête.

La bonne raison de le faire, c’est pour vos proches. Agissez si vous sentez que leur influence vous empêche de séduire les femmes que vous voulez, de construire un couple avec la femme que vous aimez ou de fonder une famille.

Souvent, le même schéma se répète et vous risquez de répéter les mêmes erreurs ou d’aller trop loin dans le sens contraire pour les corriger.

Si vous voulez fonder un foyer, créer un espace sain pour que vous soyez épanouis avec votre femme et vos enfants doit être votre priorité. Cela vous permettra d’avancer de manière équilibrée et de préserver vos relations.

Comprendre ce que vous avez vécu, comprendre les émotions que vous ressentez vous permettra de casser le cercle vicieux de la toxicité et peut-être de démarrer un cercle vertueux pour vos propres proches et enfants.

Et vous, avez-vous eu des parents toxiques ? 

Sélim, jeune papa qui réfléchit fort à ces questions de transmission 🙂

Lire la suite
2 Commentaires

2 Comments

  1. Benoit

    3 avril 2021 à 19:36

    Pour aller plus loin sur les parents toxiques, lisez l’excellent et bien-nommé: « Parents toxiques, comment échapper à leur emprise » de Susan Forward.

    Conseil: soyez seul pour le lire, et permettre, si vous vous reconnaissez dans certaines cas évoqués, à certaines émotions de s’exprimer librement (tremblements, larmes, grincement de dents…).

  2. Nabil

    15 août 2021 à 10:33

    Hello Sélim!

    Félicitations pour ton enfant! Je viens de lire que tu es papa! :-)))

    Je reviens de temps en temps lire les articles du site, ça fait toujours plaisir. J’ai deux enfants et c’est vrai qu’on se pose tout un tas de questions…

    À bientôt,
    Nabil

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus Dynamiques sociales