Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Ce Cercle pas vraiment social va vous aider à devenir plus populaire

the circle sur netflix

Dynamiques sociales

Ce Cercle pas vraiment social va vous aider à devenir plus populaire

Ce Cercle pas vraiment social va vous aider à devenir plus populaire

Et si un programme de télé-réalité vous aidait à faire une meilleure première impression ?

Vous savez à quel point j’aime critiquer les programmes de télé débiles comme les Anges, Les Marseillais, Les Princes etc…

Je déteste ces m**des principalement parce que tout y est fake, surjoué, que les candidats ne montrent pas qui ils sont vraiment, mais ce que la production leur demande de montrer.

Presque 20 ans après Loft Story, je me suis laissé tenter par le premier épisode d’un show scandaleux… mais qui a du potentiel pour vous faire progresser socialement.

Qu’on soit d’accord, ceci n’est ni une pub, ni un article sponso : c’est juste du partage d’informations à chaud, après un visionnage rapide…

J’ai pensé à vous alors que j’étais à moitié éclaté dans mon canapé, hier soir.

Le programme s’appelle THE CIRCLE. Non, pas l’adaptation du best-seller avec Tom Hanks et Emma Watson.

The Circle sur Netflix est un concept de télé-réalité assez simple : c’est comme Secret Story, de la télé d’enfermement, sauf que les candidats ne vivent pas ensemble dans la même pièce.

Ils sont tous dans le même bâtiment, mais ont chacun leur appartement.

Leur seul moyen de communiquer, c’est à travers un écran comme Big Brother, une sorte de Messenger ou de Whatsapp.

Le but du jeu ? Être le numéro 1, devenir le plus populaire, celui qui reçoit le plus de likes, être choisi par les autres, pour devenir l’influenceur #1 et remporter le pactole.

Il va falloir virer du monde, un peu comme dans Le Maillon Faible, mais sans les questions.

Dans The Circle, les participants se jugent juste sur une photo de profil, et sur quelques lignes échangées sur un chat.

Ça vous rappelle quelque chose ? La vitesse de la première impression.

On passe aux spoilers dans la suite de l’article…

Est-ce qu’on juge aussi vite dans la vraie vie que dans The Circle ?

8 participants. 4 hommes, 4 femmes.

Dans leur course à la popularité, ils peuvent choisir une vraie ou une fausse photo de profil…

Ainsi un des participants masculins prend une photo de profil de jeune femme sexy, et une participante qui se revendique à 1000% lesbienne prend aussi une photo d’une jeune femme sexy.

Aucun participant n’a choisi de fausse photo d’homme sexy : la jeune femme sexy serait visiblement une garantie d’être plus populaire…

Comment être le plus populaire ? En étant soi-même ? En parlant le plus dans la conversation de groupe ? En faisant rire les autres ?

En laissant les autres venir à vous ? En montant des alliances dans des conversations privées ?

Chaque candidat choisit sa stratégie…

A la fin du premier épisode, le classement effectué par les candidats est révélé :

  • Dernier (8) : le petit nerd, mix Américano-Indien si je me souviens bien. Pas présent dans la vie sur les réseaux sociaux. Clairement pas le « cool kid », plutôt le gentil chelou solitaire.
  • Avant-dernière (7) : la reine des lesbiennes, obèse, mais qui a choisi comme photo de profil la photo ultra-filtrée de belle gosse, pour être plus populaire (ça n’a pas fonctionné).
  • 6 : Rebecca l’imaginaire belle gosse (en fait, c’est un mec qui se fait passer pour elle)
  • 5 : Chris le George Michael du groupe (gay)
  • 4 : Joey, choisi pour être le beauf de base de l’émission (genre Jersey Shore : le lover à l’Italienne, un peu bourrin, pas trop subtil)
  • 3 : Alana Duval (ouais j’ai stalké, j’ai fait mes devoirs, vous croyez quoi ?), mannequin, grande, blonde : bref, LA menace à abattre pour toutes les minorités dans le groupe.
  • 2 : Antonio le beau gosse, beau Black, cool, détendu, avec qui on a envie d’être pote.
  • 1 : Sammie, la petite meuf, la girl next door, pas belle, pas vilaine, celle dont tu tombes amoureux quand tu es au lycée parce que c’est ta voisine. Elle n’a rien de spécial, mais c’est celle qui menace le moins l’ego des autres.

Une fois ce classement effectué, le jeu devient encore plus vicieux, et ô surprise, ressemble un peu à la vraie vie.

Les 2 premiers du classement ont le droit d’exclure un des autres participants du jeu. De le bloquer, comme on dit sur les réseaux sociaux et dans The Circle sur Netflix.

Les deux plus forts qui s’allient pour pourrir la vie de quelqu’un ? Du harcèlement ?
Petite leçon d’histoire du rejet…

La mise à l’écart du groupe : les Grecs la pratiquaient déjà 2000 ans avant nous

Si j’écris tout ça, c’est pour vous donner espoir si vous avez été victime de harcèlement scolaire ou si vous avez été rejeté par un groupe.

Si vous avez été victime de grossophobie. De racisme. D’homophobie (je ne pense pas avoir beaucoup de lecteurs gays sur ce site, mais sait-on jamais…)

De pauvrophobie, de boutonsurlagueuleophobie, de richophobie, blabla vous avez compris : si on vous a rejeté pour quelque chose que vous n’avez pas vraiment choisi.

Ce que vous devez comprendre, c’est que le groupe EST PLUS FORT QUE VOUS.

Il n’y a pas de vie heureuse sans les autres. Il n’y a pas de réussite TOUT SEUL.

De tout temps, ceux qui ont réussi ont su s’intégrer, et trouver leur place au sein du groupe.

Pourquoi je vous parlais des Grecs ?
Chez les Grecs, on ne parlait pas d’exclusion mais d’ostracisme :

dans la Grèce antique, à Athènes, procédure que pouvaient lancer les membres de l’Ecclésia contre un homme politique dont ils craignaient l’ambition ou la puissance en le bannissant une dizaine d’années de la cité.

Quand celui-ci revient dans la cité qui l’a ostracisé auparavant, tout est à recommencer (vie politique, vie privée, etc.).(Merci Wikipédia)

Appliquons ce concept à l’épisode 1 de The Circle :

Le mec classé dernier, personne n’a vraiment peur de lui. Ils se débarrasseront de lui en temps voulu.
Et puis tirer sur une ambulance, c’est trop facile.

Antonio et Sammie, les deux leaders, vont donc s’allier pour bloquer Alana. Celle qui représente la plus grande menace à leurs yeux.

Dans le monde réel, c’est Alana qui gagne. Grande, blonde, mannequin, elle est devant…

Ce ne sont pas son comportement, ni son manque d’humilité qui ont été sanctionnés par les leaders. Ils l’ont bloquée parce qu’elle représentait un trop grand risque pour eux.

Les leçons de The Circle sur Netflix que vous pouvez appliquer dans votre vie

Loi #1 : ne faites pas trop le malin. Même si vous êtes le meilleur.

Même si vous savez mieux que les autres. Même si vous êtes le plus beau, le plus riche, le plus fort.

Ceux derrière s’allieront toujours pour vous péter les jambes, c’est une loi de la nature…

Loi #2 : être soi-même, c’est bien… mais vous pouvez toujours apprendre et devenir meilleur

Je l’aime bien le petit dernier. Il est cool, plutôt honnête, il aime lire des livres, il n’est ni grand ni stylé : je peux complètement me voir en lui quand j’avais 15 ans…

Il reste lui-même. Et je suis persuadé qu’il va se faire des amis parce qu’il est intéressant. Parce qu’il a des choses à dire.

Je mise une piécette sur lui pour encore deux ou trois épisodes.

Loi #3 : trouvez votre place dans le cercle. Il ne peut pas y avoir 2 mâles dominants dans le même groupe.

La leçon de cette émission à mon sens, c’est de trouver votre place dans le cercle. Et si le cercle où vous êtes actuellement ne vous convient pas, trouvez-en un autre.

Créez votre propre cercle. Ça prend du temps. Mais au moins, il n’y aura que des gens que vous appréciez, et pas de voix critiques.

Vouloir être populaire est une illusion. Bien sûr, le mec populaire dans les films sort toujours avec la jolie fille.

Bien sûr, le capital social reste parmi les critères les plus importants que recherchent les femmes chez un homme.

Mais ce n’est pas le plus important dans la pyramide des 6 critères d’attraction que je vous dévoile dans la Méthode RDV

Mais à trop chercher à être populaire, vous ne pensez plus qu’à l’avis des autres.

Et vous savez ce qu’on dit…

« Vouloir plaire à tout le monde, c’est plaire à n’importe qui. »

Concentrez-vous sur ce que vous aimez vraiment. Sur qui vous êtes vraiment. Bien sûr, les likes et le personal branding, ça compte, mais soyez d’abord vous-même !

Et une fois que vous saurez ce que vous aimez vraiment, là, vous pourrez renforcer votre pouvoir social !

Sélim, fan de télé débile mais intelligente (vous voyez la nuance ?)

Lire la suite
3 Commentaires

3 Comments

  1. Jimmy McNulty

    23 février 2020 à 08:14

    N’étant moi-même pas fan de ces émissions de télé-réalité, j’ai failli zapper cet article… mal m’en aurait pris, car il met justement le doigt sur un sujet que je ne maîtrise pas du tout: les dynamiques sociales et l’intégration dans un groupe.
    Merci à Sélim de m’avoir ouvert les yeux !
    J’en profite pour poser une question: y aurait-il des bon livres qui traitent du sujet, qui pourraient m’aider à comprendre un peu mieux ce qu’il faut faire ou ne pas faire en société ?
    Un grand merci d’avance !

    • Sélim

      24 février 2020 à 09:25

      Je réponds JUSTE pour le pseudo. Non mais THE WIRE merci l’ami !
      Ecoute, vraiment tous les bouquins de Robert Greene sont des pépites sur le sujet des dynamiques sociales. Privilégie POWER ou Les lois de la nature humaine, son dernier !
      Love

  2. Jimmy McNulty

    1 mars 2020 à 08:29

    On est d’accord, The Wire, c’est une des meilleures séries qui soit 🙂
    Merci pour ton retour, je vais potasser le sujet…

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus Dynamiques sociales