Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Inverser Les Rôles, La Stratégie Ultime Pour Séduire ?

inverser les rôles en séduction

Dynamiques sociales

Inverser Les Rôles, La Stratégie Ultime Pour Séduire ?

Inverser Les Rôles, La Stratégie Ultime Pour Séduire ?


Inverser les rôles, vous dites ? Qui n’a jamais eu envie de devenir un meilleur séducteur ? Qui ne s’est jamais dit : « il faut que j’améliore mon Game ? »

Comme moi, vous avez de grandes chances d’être en quête perpétuelle du Graal de la séduction : maîtriser parfaitement l’art de séduire.

Cet unique but en tête, vous mettez toutes les chances de votre côté pour obtenir un numéro / coucher avec une fille / garder votre copine.

Dans l’objectif d’améliorer vos connaissances en séduction, parlons de la technique qui consiste à inverser des rôles (il ne s’agit en aucun cas de la technique du Prizing.)
Explications.

Dans la bataille de la séduction, vous n’êtes pas seul.

Sur le marché de la drague, que ce soit sur Tinder ou en face à face, il y a des centaines de filles célibataires (et/ou infidèles) et vous.

Mais ? On a oublié quelque chose.

Oui ! Il manque les AFC, les AMOGS … Toute la concurrence mâle quoi.

Un jour, une fille vous plaît. Vous lui parlez, la faites rire, prenez son numéro…

Vous l’invitez même à boire un 7UP dans votre kebab préféré avant de lui montrer votre collection de timbres. Le lendemain, silence radio de son côté.

Vous avez beau la harceler, klaxonner devant chez elle, prendre une échelle pour frapper à ses carreaux, elle reste portée disparue.

Pourquoi ? Parce qu’elle est avec un autre.

Peut-être qu’un souci familial l’a fait quitter précipitamment son logement. Ou elle a pu être kidnappée. Mais vous ne croyez pas vraiment à ces théories.

La vérité fait mal, être laissé sur le côté encore plus.

Vous allez donc en draguer une autre, mais cette fois encore, ça ne fonctionne pas.

Un apprenti séducteur quelconque ne se poserait pas de questions et continuerait son petit bout de chemin, en espérant bien conclure un jour.

Un Player avec un «P » majuscule, lui, réfléchirait.

Après plusieurs échecs consécutifs, vous avez compris qu’un bilan s’imposait. Tirer des conclusions c’est bien, mais il faut qu’elles soient constructives pour séduire encore mieux qu’avant.

Inverser les rôles en séduction : Changement de perspectives… pendant 2 heures

Et si nous analysions tout ça sous un autre angle ? Si nous échangions les rôles en arrêtant de draguer mais qu’à l’inverse, nous nous faisions draguer ?

Ma technique : Il ne s’agit pas de pirater le compte Instagram de Zac Efron pour parler à ses groupies, mais de se mettre dans la peau d’une femme.

En changeant de perspectives, vous opterez pour une approche différente de la séduction.

Demandez à vos amies filles ce que ça fait de se faire draguer par des lourdaux. Vous obtiendrez un mélange de soupirs agrémenté par des yeux levés au ciel.

Les « salut ça va ? », les « tu fais quoi de beau ? » envoyé à toutes vos targets, ça afflige les filles. Il faut donc trouver mieux que ça…

Un jour, j’ai eu l’idée de me faire draguer par des mecs, histoire d’analyser la concurrence.

Je voulais vivre l’expérience façon « femme sur un site de rencontres ».

Dorénavant, je m’appelais Lolita et me transformais en blonde pulpeuse de 24 ans bossant dans une agence de communication. La magie des faux profils.

Une heure après m’être inscrit(e) sur une application dont je tairai le nom, je me reconnectais pour compter les poissons qui auraient mordu à l’appât.

Quelle ne fût pas ma surprise ! Une vingtaine de beaux mâles m’avaient déjà déclaré leur flamme.

Sur leurs premiers messages, une bonne moitié s’apparentait au fameux « salut ça va ? », tandis que l’autre moitié ressemblait à un

« coucou tu es très belle que fais tu dans la vie ? »

Tout s’inverse : chamboulement total !

En recevant autant de messages en si peu de temps, vous réalisez que du point de vue d’une femme, les perspectives changent.

Les femmes ne créent pas l’offre, elles doivent la gérer, gérer tous ces mâles en face prêts à se vendre pour pas cher pour voir un bout de sein… Elles se contentent d’attendre et de choisir…

Et c’est bien les femmes qui gèrent tout ça dans la plupart des cas. Ce sont elles qui vont dire si oui ou non vous pouvez continuer de les draguer.

Pas toujours facile de conserver votre côté Alpha mâle dans ces cas-là. Et vous savez quoi ? Cette situation n’est pas si étonnante.

Imaginez-vous à leur place !

Vous êtes courtisé une dizaine de fois par jour ; un vaste panel de choix qui se renouvelle d’heure en heure.

Que feriez-vous ? Exactement comme elles. Vous prendriez un grand coup de confiance en vous ! Après avoir remis votre mèche en place, vous grimperiez sur votre piédestal !

Si tant de mecs veulent de vous, alors ils n’auront qu’à se battre.

C’est comme ça que toutes les approches banales finissent à la trappe.

Vous aurez beau être le sportif du quartier, le mec en couverture de GQ, s’il n’y a pas de reliefs derrière l’enveloppe et que tout est plat, direction la poubelle.

Pourquoi la fille se contenterait de quelqu’un de banal alors qu’elle peut trouver un mec plus original ?

Attention, il ne s’agit pas de décrocher la lune pour chaque approche/rencard, mais de réfléchir deux secondes avant de se lancer.

Elle porte une écharpe en laine ? Même un détail aussi futile peut servir à une approche contextuelle, qui sera bien mieux reçu qu’une phrase toute faite qu’elle aura entendu des centaines de fois.

Un exemple simple :

Vous : « Oh une écharpe Victoria’s Secret.
Elle – Haha ! Mais pas du tout, en fait… »

(La conversation débute, c’est l’essentiel. En plus, elle se sentira concernée car vous parlez d’un de ses accessoires vestimentaires.)

Pour la petite anecdote, lorsque je m’appelais encore ‘Lolita poitrine généreuse’, j’ai testé un de mes prétendants. Oui je sais, ça ne se fait pas, le pauvre… Mais c’était sympa. Voici les leçons de cette conversation…

Étude de cas : devenez la fille !

Prétendant : Coucou ça va ? :)
Lolita : Coucou. Très bien et toi ?:)
Prétendant : Très bien aussi. Que fais-tu ?
Lolita : Je suis chez moi pourquoi ?
Prétendant : Oh comme ça, c’était pour dire un truc :)
Lolita : Si tu veux tout savoir, je suis dans ma salle de bains.
Prétendant : Ça se fait belle ?
Lolita : Non ? Je suis sur le chiotte. En fait j’ai la chiasse.
Prétendant : Ah mince. Et après, qu’est-ce que tu vas faire de beau ? Ça te dirait de sortir ?

Analyse :

Approche banale à souhait. Le prétendant a avoué qu’il n’avait rien d’innovant à dire dès le premier message. A part l’abbé Pierre, qui se préoccupe sincèrement du bien-être d’un inconnu dès le premier message ?

Lolita a pu mener la conversation comme bon lui semblait et l’amener dans la direction qu’elle souhaitait sans aucune difficulté, le mec ne pilotait rien.

Même si Lolita était malade, le prétendant l’invitait quand même à sortir. Manque de tact flagrant. Il aurait pu rebondir en proposant un petit jeu ou une solution à ses problèmes (aussi stupide qu’elle soit) pour lui changer les idées.
Si le mot « chiasse » ne l’a même pas refroidi, c’est qu’il voulait juste faire l’amour avec elle, coûte que coûte (et à mon avis, il voulait faire du sale).

Avec cette approche-là, il ne sera pas arrivé à ses fins (avec moi en tous cas, je ne suis pas une fille facile).

C’était drôle d’être une femme pour quelques heures en ligne !

Ce qu’il faut retenir pour améliorer votre comportement et votre confiance en vous

Savoir vous remettre en question.

Si vous bloquez toujours au même stade de votre processus de séduction, réfléchissez-y. Il n’y a aucun mal à se remettre en question.

D’autres hommes essayent peut-être de draguer en ce moment même la femme que vous désirez. Comment devenir meilleur qu’eux ?

En corrigeant vos erreurs, tout simplement. Si le taux d’intérêt de la fille baisse quand vous lui envoyez un texto, renseignez-vous sur la Séquence Aime pour lui envoyer des Sms plus séduisants.

Vous finissez beaucoup trop souvent dans la friendzone ? Sexualisez davantage votre conversation.

Comme le disait Lao-Tseu : « L’échec est le fondement de la réussite ».

Vendre du rêve.

L’homme propose, la femme dispose. C’est malheureux, mais c’est souvent le cas.

Pour plaire aux femmes et faire en sorte qu’elles vous choisissent VOUS, il existe une solution.

Il vous faudra dévoiler la meilleure version de vous-même. L’envie provoque le désir. Si vous donnez envie à la fille, son désir pour vous augmentera.

La séduction et le développement personnel sont intimement liés. Vous séduirez davantage si vous vous aimez. Il s’agit d’un travail de longue haleine, qui s’étend sur toute une vie.

Mais si vous prenez soin de vous, si vous vivez vos passions à fond et que vous tirez des leçons de vos échecs, vous aurez effectué une bonne partie de boulot.

En réalisant que le développement personnel a un énorme impact sur la séduction, vous aurez un coup d’avance sur beaucoup d’hommes.

Et vous ? Si vous étiez une femme, l’homme que vous êtes aujourd’hui vous plairait-il ? Que devrait-il changer pour devenir plus séduisant ?

Romain (ou Lolita suivant qui le demande)

Lire la suite
11 Commentaires

11 Comments

  1. Munin

    3 janvier, 2019 à 23:42

    Hello la team,

    Article sympa, et je suis étonné qu’il n’est pas déjà été fait ! Par contre, il y a une affirmation que vous faites sur laquelle je ne suis pas du tout d’accord :

    « Vous aurez beau être le sportif du quartier, le mec en couverture de GQ, s’il n’y a pas de reliefs derrière l’enveloppe et que tout est plat, direction la poubelle. »

    Je pense que c’est faux. Une femme, au même titre que Prétendant devant Lolita, voudront, pour ce type de mec, juste coucher. Après, pour une histoire plus sérieuse, je pense que cela va dépendre de l’âge de la femme (plus elle s’approchera de la trentaine, moins le physique sera important à cause de mauvaises expériences et par peur de se faire chier).

    Je reste d’accord sur les approches/conversations banales à éviter. Il faut toujours mettre du fun et être décalé (sans être choquant). Et toujours avec le sourire (surtout IRL). C’est probablement la leçon la plus importante que vous m’avez inculqué. C’est comme ça qu’on se rapproche des gens (en générale), et cela va apporter des opportunités (après, il faut savoir les créer et/ou les saisir).

    • Sylvain

      4 janvier, 2019 à 12:01

      Hello Munin,

      Je suis assez d’accord avec toi :) De toute façon, c’est à la trentaine bien souvent que la vie affective prend des tournants plus serieux. Ca reste rare que l’on finisse sa vie avec la femme de ses 20 ans. C’est le paradoxe de l’homme, il gagne de la valeur en vieillissant en jouant sur d’autres qualités que le physique. Apres entre 18 et 25, c’est plus dur mais on garde des moyens de sortir du lot. ;) Alors oui parfois tu as l’impression que tu voudrais etre à la place du sportif du quartier. Mais le vrai bilan, il se fera dans 20 ans et là on verra qui est devant dans la course pour réussir au mieux sa vie :)

    • Munin

      5 janvier, 2019 à 17:06

      D’ailleurs, petite question sur l’art de débuter une conversation. Si on a pas d’idée particulière car le profil ne permet pas de rebondir sur quelques choses, ou par manque d’inspiration, est-ce que une phrase du style « Bon, je ne vais pas aller par 4 chemins : Gryffondor, Serpentard, Serdaigle ou Poufsouffle ? » (ça doit pouvoir marcher avec Bulbizarre, Carapuce ou Salamèche).

      Bonne ou mauvaise idée ? Car par principe, je ne sais pas si je veux faire ma vie avec une femme qui ne connait pas Pokémon et l’univers d’Harry Potter !

    • Sylvain

      7 janvier, 2019 à 13:17

      Hello Munin,

      Yes c’est pas mal moi je trouve ! Ca permet de voir si elle rentre dans le jeu ou pas ! Si vraiment il n y a pas d’accroche, la technique du X ou Y, ça marche toujours ! Batman ou superman ? Maltesers ou schokobons ? et ça permet même plus tard de sexualiser : dessus ou dessous ? :)

  2. Lecteur de l'ombre

    4 janvier, 2019 à 02:24

    Coup de plume agréable, j’espère revoir plus souvent Romain !

  3. Papel

    5 janvier, 2019 à 15:58

    Hello la team ADS !

    Tout d’abord, je me suis aussi déjà fait un faux profil sur un site de rencontre pour « étudier la concurrence » haha, et c’est vraiment le nombre de « salut ça va? », « salut t’es charmante, ça te dirait de parler? » etc. Franchement ce n’est pas compliqué d’envoyer un premier message contextuel en se servant des photos ou de la description.

    Ensuite, j’aimerais votre avis sur une situation. Contexte : Une des meilleures amies de la copine d’un pote à moi rencontrée lors de ma soirée de nouvel an. On reste en contact sur instagram, après quelques messages je lui propose qu’on aille se boire un verre en fin de semaine. Elle me répond qu’elle n’est pas exceptionnellement dans ma ville le jour J, qu’elle reste se reposer quelques jours chez ses parents…

    Elle fait pas de contre proposition, ça pue un peu mais bon je me laisse encore une chance. Je continue l’échange comme si de rien n’était et deux jours après je lui propose de nouveau un date pour la semaine prochaine…Même réponse, pas dispo pour les mêmes raisons, pas de contre proposition.

    Du coup je me dis, bon c’est mort, next. Je lui envoie en 2/3 messages que ça aurait était cool de se faire un truc, mais que si elle n’est jamais là ce n’est pas la peine, et lui souhaite une bonne continuation.
    Et là elle m’envoie des messages du style « Ah bon ok.. », « Si tu le dis ! » etc. Des messages très courts et froids par rapport à nos échanges précédents.

    J’ai l’impression qu’au final elle est déçu et limite vexée, l’analyse que j’en fait c’est que c’est plutôt le genre de fille qui a l’habitude à ce que les mecs lui courent après et qu’elle a du se dire « mince c’est pas son cas, ce mec à de la valeur, il m’intéressait »… Ou alors je me plante et elle s’en fiche complet, j’aimerais bien votre avis là dessus?

    Bon le problème si c’est la première option c’est que je suis bloqué maintenant que je lui ai dit « Bye bonne continuation » ahah

    • Sylvain

      7 janvier, 2019 à 13:14

      Hello Papel,

      C’est toujours délicat ce genre de technique avec un ultimatum et un next. Soit tu veux vraiment partir, et dans ce cas, pas de problème, soit c’est du bluff et c’est compliqué. Car soit elle est interessée mais vexée et ne revient pas d’elle même. Soit tu la recontactes, et là c’est elle qui est en position de force. Donc tu as peut etre été un peu vite. Dans ce cas là, la clé c’est de faire monter son niveau d’interet et de ne plus parler de se voir. Et d’attendre de la sentir + réceptive pour reproposer ! Maintenant, je te conseille d’attendre au moins 2 semaines et si tu es toujours interessé, tu la contactes pour faire repartir l’interaction de 0 et tu vois comment elle réagit ! ;)

  4. narval

    8 janvier, 2019 à 18:02

    Ce que vous decrivez c’est le prizing non (inverser les rapports de seduction), technique valable dans l’attirail du seducteur. ca marche si vous avez une haute valeur sociale percue, les femmes viennent a vous et vous devez meme plus draguer comme le commun des lambdas.
    beaucoup de femmes vont meme considerer que vous etres trop elevé ou inaccessibles pour elles et ca vous permettra de choisir des filles superbes en claquant dans les doigts (un peu le reve du seducteur non ?)

    Pour moi en France ca marche pas ou plus en general dans la plupart des milieux sociaux, le marché seduction est trop desequilibré sauf exceptions. on voit fleurir plein de coaches en seduction qui proposent de draguer partout (metro parisien par ex) et meme parfois n’importe comment (loi des grands nombres mais c’est un peu lamentable quand meme)

    l’article avec le temoignage SDR demontre surtout que les rapports H/F sont desequilibrés en France et disons le ca fausse les rapports de seduction, les F ont plus aucun effort a faire (je le vois memme au niveau physique appretement qui est la base). ca me fait penser a des interviews ou j’etais tiré a quatre epingles et l’interviewer avait meme pas fait un effort vestimentaire minimum, masi ils s’en foutent ils ont le pouvoir

    je le vois aussi dans des couples autour de moi et ca m’a choqué, des princesses avec tous les droits et aucun devoirs et qui crachent sur leur mecs (mais qui se genent pas pour les tromper a la moindre occasion). Et beauoup de gars trouvent meme ca normal (sauf les etrangers/expats)

    Et pour tout dire, j’ai vu ca aussi en live dans le reel dans divers endroits de drague ou meme pas en France
    Je suis sur certains SDR et ils vous suivent quand vous voyagez, c’est le jour et la nuit par rapport a la France
    En France, les boudins te repondent pas, a l’etranger, demandes de contact en pagaille pour un mec occidental blanc

    plus agé ayant vecu sur les divers continents, je crois avoir le recul necessaire

    • Sylvain

      9 janvier, 2019 à 15:00

      Hello narval,

      La Française, petite princesse égoiste et capricieuse qui péte plus haut que son cul plus gros qu’elle ne l’imagine, rien de bien nouveau sous le soleil de ce début d’année ;) Après rien ne t’oblige à l’accepter et c’est à nous de fixer les limites de ce qui est tolérable et de ce qui ne l’est pas. Si elle sent une breche et voit que tu commences à accepter des choses que tu ne devrais pas, c’est fini. Par contre, si elle sent que tu es prêt à partir si tu dépasses les bornes, là tu gagnes en pouvoir. Et si elle te trompe quand tu mets des limites, je dirais, as tu vraiment envie de passer ta vie avec ce genre de femme ? Tu devrais la remercier pour services rendus ;)

    • don Diego de la Vega

      9 janvier, 2019 à 15:34

      Sylvain j’apprécie toujours de te lire mais sur ce coup tu fais de l’angélisme.

      « Par contre, si elle sent que tu es prêt à partir si tu dépasses les bornes, là tu gagnes en pouvoir. »
      -> Certes mais c’est une fine pellicule de glace. Car le nombre de prétendants est tellement disproportionné qu’il faut déjà en quelque sorte avoir fait le deuil de la relation pour pouvoir poser de telles limites.
      C’est une chose que je préconise, « être toujours être prêt à partir », exactement pour les raisons que tu cites, mais ça reste un pis-aller et pas une sinécure.

      « Et si elle te trompe quand tu mets des limites, je dirais, as tu vraiment envie de passer ta vie avec ce genre de femme ? Tu devrais la remercier pour services rendus ;) »
      -> Ce passage surtout me dérange ^^
      Arrivé à ce point la solution Narval me semble être la seule raisonnable, même si je déplore souvent le malthusianisme du personnage (vu sur le forum).

      Pour en revenir à l’article, perso j’aurai axé 80% du contenu sur le travail du look, du fitness/muscu et du style.
      C’est à mon sens la leçon féminine n°1

    • Sylvain

      14 janvier, 2019 à 11:50

      Hello,

      Disons que comme toujours, la clé pour que cela fonctionne, cela reste la valeur. Si tu as assez de valeur dans la relation et qu’elle a clairement peur de te perdre, là tu pourras poser des limites assez facilement même si elle commence a te tester. Apres, tu as beau avoir le mindset qui va bien, si tu n’a pas apporté suffisamment de valeur, tu as beau être prêt à partir, elle sera sans doute prete a prendre le risque d’aller voir si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs et dans ce cas, tu ne joues cette carte que contre toi même. C’est pourquoi c’est tres dangereux de faker. Et que la plupart des mecs perdent le bras de fer en retournant vers elle en chouinant. Oups ! Mais la mentalité, c’est Heat : « Don’t let yourself get attached to anything you are not willing to walk out on in 30 seconds flat if you feel the heat around the corner »

      80% c’est beaucoup mais c’est une bonne porte d’entrée je trouve !

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus Dynamiques sociales