Comment se remettre d’une rupture

Publié dans Relation homme femme par Boris (Maxx) le 19/08/2008
6 Flares 6 Flares ×

Se remettre dune rupture Comment se remettre dune rupture

1ère partie : La bonne approche psychologique

C’est arrivé, elle vous a quitté et maintenant vous êtes au fond du trou… Se remettre d’une rupture est clairement l’une des choses les plus difficiles qui soit.

Votre première réaction est la panique. Vous êtes prêts à tout pour la récupérer, même à la supplier…

C’est en tous cas le piège dans lequel tombent la plupart des hommes : ils se font de faux espoirs et pensent pouvoir récupérer leur ex. Et là est l’erreur qui vous empêche de vous remettre d’une rupture….

Cette idée engendre un cycle de souffrance pénible : à la peine de la rupture initiale vient s’ajouter la douleur de l’espoir continuellement brisé que mademoiselle revienne…

Si elle vous a quitté, il ne vous reste en réalité qu’une chose à faire : l’oublier.

Plus facile à dire qu’à faire, certes. Mais en suivant les conseils ci-dessous, vous parviendrez à l’oublier, à passer à autre chose et tel le phénix, à renaître de vos cendres…

Dans cette première partie, nous nous intéresserons à l’approche psychologique idéale pour vous remettre d’une rupture.

Arrêtez de l’idéaliser

Cessez d’idolâtrer votre ex et de la voir comme la femme parfaite. Elle ne l’est pas, pas plus qu’une autre.

Donc inutile de vous extasier avec regret devant ses photos, de vous précipiter pour répondre à ses appels ou de réécrire trente fois la lettre censée la convaincre de revenir….

D’ailleurs, ne faites plus aucun effort pour elle. Elle ne mérite plus votre traitement préférentiel car, je vous le rappelle, elle vous a quitté.

Par ailleurs, si votre ex vous manque, au lieu de vous faire une compilation mentale de vos meilleurs moments ensemble, remémorez-vous tous ces moments où elle s’est mal comportée avec vous…

Souvenez vous de la fois où elle vous a fait attendre une heure dans un magasin pour essayer des chaussures, de la soirée où elle a un peu trop flirté avec l’un de vos amis ou de la crise d’hystérie qu’elle vous a fait parce que vous aviez juste oublié de la rappeler…

Commencez à voir votre ex avec OBJECTIVITÉ.

Exigez votre libération

Après une rupture, la plupart des hommes entretiennent de faux espoirs de réconciliation. Or l’idéal pour oublier son ex est de tuer tout espoir.

Si vous avez des doutes sur la fermeté de sa décision, vous devez exiger d’elle la clarté absolue. Vous devez entendre : « Je ne t’aime plus, je ne veux pas me remettre avec toi ».

Si vous insistez pour que votre ex vous le dise, elle finira par vous le dire, ne serait-ce que pour que vous la lâchiez…
C’est cet enterrement sans équivoque de votre relation qui vous permettra d’en faire le deuil.

Réparez votre ego

Quand une femme vous quitte, votre ego en prend un sacré coup. Par conséquent, ne vous précipitez pas tête baissée dans la recherche de nouvelles partenaires.

Le processus de rencontre et de séduction (via des sites de rencontre, en boîte, etc…) peut être brutal. Compte tenu de votre fragilité, vous risqueriez de très mal prendre le fait d’être à nouveau rejeté par une femme.

Au lieu de chercher à plaire et séduire, remettez vous à sortir et faire des rencontres sans arrière-pensées. Reprenez votre hobby favori, faites plus de sport, voyez vos amis,… Et attendez que votre confiance revienne progressivement.

Une fois la confiance retrouvée, il vous sera plus aisé de séduire d’autres femmes car vous paraîtrez bien moins désespéré !

Re-motivez vous

Après une rupture, on a tendance à être émotionnellement très instable (tristesse, colère, anxiété…). Cela se traduit souvent par une grosse baisse de motivation, notamment dans le travail.

Pourtant vous ne pouvez pas laisser une femme plomber sur votre carrière ! Et la meilleure vengeance que vous pourriez avoir sur une fille qui vous a quitté serait de réussir votre vie…

Une rupture peut en effet devenir le meilleur allié de votre réussite. En effet, rien ne vous ravira plus que de recroiser votre ex au top de votre forme physique et en plein boom professionnel (sans parler de la superbe Suédoise à votre bras !). : )

Lorsqu’elle vous lâchera l’inévitable « alors qu’est-ce que tu deviens ? », vous pourrez lui raconter avec une certaine jubilation vos dernières réussites professionnelles et personnelles… et elle ne pourra s’empêcher de faire la comparaison avec son nouveau petit ami qui passe ses soirées et ses weekends à jouer aux cartes au bar PMU …

Voilà comment on se remet d’une rupture!

2ème partie : Les bonnes mesures à prendre

Vous vous êtes faits « larguer » et souhaitez vous remettre au plus vite de cette rupture douloureuse ? Les quelques conseils ci-dessous sont faits pour vous.

En prenant avec fermeté quelques mesures simples, vous pouvez plus vite dépasser votre peine et surtout, éviter de sombrer dans l’obsession de récupérer votre ex…

Ne la contactez pas

Une fois la relation terminée, vous devez couper le contact avec votre ex sous peine de souffrir beaucoup et inutilement.

Ne la harcelez pas, ne la suppliez pas, ne l’appelez pas bourré en sortant de boîte, ne lui envoyez pas d’emails enflammés ni de cadeaux ! Si elle veut entrer en contact avec vous, elle saura vous trouver.

Même si vous arriviez à la revoir et à la prendre une fois de plus dans vos bras, ce ne serait qu’un soulagement temporaire… avant une nouvelle désillusion. Dans 90% des cas, une fille qui vous a quitté ne revient pas. Sa décision finale est prise.

Débarrassez vous de tout ce qui vous rappelle votre ex

Dégagez tout ce qui est photos, cadeaux, lettres, emails, fringues de votre ex… Bon, vous n’avez pas besoin de tout brûler… Mais vous devez au moins ranger ces objets là où vous ne pouvez plus les voir.

Si vous trouvez cet exercice difficile, c’est que vous n’avez pas encore « lâché prise » et espérez encore au fond de vous que la demoiselle revienne.

Ce grand nettoyage est nécessaire. Une fois cette purge faite, plus rien autour de vous ne vous rappellera votre ex et ravivera la douleur de la rupture.

Et de toute façon, une fois que vous aurez retrouvé l’amour, sachez que tous ces objets n’auront plus aucune signification pour vous…

Evitez ses amis et les endroits qu’elle fréquente

Fuyez son « territoire ». Vous y serez mal accueilli. Dans les premiers mois après une rupture, trouvez de nouveaux lieux de sortie et même, si besoin est, de nouveaux amis.

Si certains de vos amis veulent continuer à voir votre ex, vous devez arrêter de les voir eux aussi, du moins temporairement.

Une fois que quelques mois se sont écoulés, vous pourrez reprendre une vie « normale » et fréquenter à nouveaux vos lieux de sortie habituels et vos amis communs.

Passez du temps avec votre famille et vos amis

Trop pris par votre relation, vous avez certainement quelque peu négligé votre famille et vos amis. Et maintenant que vous vous êtes fait plaqué, vous réalisez à nouveau leur importance dans votre vie. C’est le schéma classique.

Cela tombe bien car passer du temps avec ceux pour qui vous comptez vraiment est l’une des meilleures façon de vous remettre rapidement d’une rupture.

Dans ces moments là, votre famille et vos amis proches vous aident à vous rappeler que vous aviez une vie avant votre relation et vous encouragent à vous remettre d’aplomb au plus vite.

L’après rupture est d’ailleurs un très bon moment pour passer du temps avec vos « potes » (le « guy time » comme disent les Anglais).

Comptez sur vos bons amis pour vous rappeler que votre ex n’est pas la femme parfaite que vous vous imaginez a posteriori et qu’il y a beaucoup d’autres femmes qui vous attendent…

Profitez de votre liberté retrouvée

La liberté, c’est grisant. Maintenant que vous avez retrouvé votre liberté et votre temps libre, beaucoup d’activités s’ouvrent à nouveau à vous… Alors profitez en !

Voyagez, abusez de votre passion favorite, mettez vous à un sport de combat, lancez vous dans une nouvelle activité qui vous a toujours attirée, jouez aux jeux vidéos, matez des séries tout un weekend… Faites CE QUE VOUS VOULEZ.

Idéalement, trouvez des activités qui vous permettent d’évacuer la colère et le stress liés à la rupture.;

Couchez avec une autre femme

Rien ne redonne plus confiance à un homme que le fait d’avoir une nouvelle femme dans son lit ! Donc n’hésitez pas à vous consoler dans les bras d’une autre…

Partez en quête de cette fameuse « relation de transition ».

La plupart des hommes choisissent de soigner leur cœur blessé de cette façon pour une bonne raison : ça marche ! Coucher avec une autre femme vous aidera à vous sentir mieux, du moins temporairement.

Le bonus : couchez avec une femme dont votre ex sera jalouse.

Vous souvenez-vous de cette serveuse qui flirtait systématiquement avec vous ou de la fille du club de sport qui vous lançait des regards insistants ? Votre ex en était follement jalouse!

Et bien il est temps de joindre l’utile à l’agréable en couchant avec cette demoiselle. Si votre ex l’apprend, elle en sera quasi-hystérique. Tant mieux!

Oui, c’est un peu mesquin mais on est tous humains. Et c’est le genre de petite joie que l’on savoure particulièrement après s’être fait largué sans états d’âme.

Arrêter de penser à son ex et se remettre réellement d’une rupture est un gros challenge psychologique et émotionnel. Cependant, en suivant les conseils ci-dessus, vous devriez parvenir à guérir votre peine rapidement.

Si vous ne pouvez empêcher une femme de vous quitter, vous pouvez clairement maîtriser la façon dont vous réagissez à cette rupture. A vous de jouer…

Maxx

reussir relation couple Comment se remettre dune rupture
Réussir sa Relation de Couple
Découvrez dans ce guide comment combler une femme, la rendre accro à vous et vivre une relation extraordinaire avec elle... Et comment éviter tous les comportements négatifs qui ont saboté vos anciennes relations !
Découvrez ce Guide >>

235 COMMENTAIRES
  • sancho dit :

    Salut l’équipe d’Art de Séduire, tout d’abord merci, car je lis vos articles depuis 2 ans à peu prés et ça m’aide beaucoup. J’ai longtemps été quelqu’un de timide avec les filles mais plus maintenant et c’est en partie grâce à vous.

    Ma copine m’a plaqué il y à une semaine. La raison, l’année prochaine, je pars pour mes études et elle ne se voyait pas entretenir une relation à distance. C’est vrai que depuis que je lui ai annoncé mon départ, je l’ai senti lâcher prise, c’était plus comme au début. Mais ça m’embête car j’étais bien avec elle et j’ai pris une petite claque.

    J’ai écris un sms sur mon téléphone pour elle, dans lequel je fais le bilan, je lui dis que j’aurais voulu qu’on dialogue plus et que c’est cela qui fait que ça n’a pas marché entre nous. Que j’aurais voulu qu’on vive à fond notre relation et qu’on prenne le risque de séparer l’année prochaine. Je « répond » à ses reproches et lui fais moi-même des reproches sans l’attaquer. A aucun moment je ne la supplie de revenir mais je lui dis que je ne regrette rien.

    Dois-je lui envoyer ce message ? Dois-je attendre encore quelques semaines avant de la recontacter ? ou dois-je « tout simplement » tourner la page ?

  • Detroit Diesel dit :

    La douleur s’estompe lentement avec le temps mais au final on peut tout faire pour accélérer le processus.

    Passer du temps avec des proches, de la famille, des amis, des gens avec qui on se sent bien.

    Rencontrer une ou plusieurs femmes, et bon sang, qu’est ce que ça fait du bien à l’égo (et pas que).

    Profiter à fond de sa liberté. Peu de temps après ma rupture, je suis partie en voyage, seul, sac sur le dos. Personne pour me dire quoi faire, où aller. Cette liberté est juste exceptionnelle, riche en rencontres et en expériences.

    Le meilleur moyen, reste pour moi de rencontrer de nouvelles femmes, même si il faut un temps pour oublier son ex, partager de bons moments avec une autre personne permet de se sentir bien mieux, en résumé : Dry your tears with love ;)

  • Moscasenlacasa dit :

    Bonjour,

    Je trouvais le début de cet article assez sensé, mais de plus en plus débile au fur et à mesure de la lecture.
    Se « venger » de l’ex, en la rendant jalouse etc, c’est simpliste, et puéril.
    Quand on est vraiment à nouveau bien dans ses baskets, on n’a rien à prouver. On n’a pas besoin de chercher à blesser l’autre.
    Tout dépend de la façon et des causes de la rupture, mais sauf si la personne n’a vraiment pas été réglo ou respectueuse, il n’y a aucune raison de lui souhaiter du mal.
    Au contraire, on peut tout à fait contunuer à le respecte et on souhaite qu’il ait trouvé le bonheur sur sa route. On n’est pas des chiens quand même !
    Ce n’est pas parce que l’autre nous quitte qu’il ne mérite pas d’être heureux, qu’il est un gros looser par opposition à nous-même et à notre égo démesuré.
    Franchement, mûrissez un peu avant d’écrire de telles inepties !

    • gnoz dit :

      Bonjour Moscaenlacasa
      Idéalement je suis d’accord avec vous: s’il y a rupture c’est que ça ne collait pas et souvent il y a une part de responsabilité des 2 cotés, donc autant en retirer la leçon et souhaiter à l’autre tout le bonheur possible…
      Sauf que l’amour c’est la bagarre, et qu’on ne veut pas perdre. Et quand on se trouve détruit par une rupture humiliante comment retrouver l’estime de soi sans une pointe de vengeance qui rétablit la justice des événements? J’ai évoqué à mon ex-ex mes déboires sentimentaux, subie chez elle par mes soins, et elle n’a pas caché une sorte de jubilation (« à ton tour, moi je suis passé à autre chose » semblait elle dire)
      Je sais que je lui en a fait baver avant de morfler moi-même, et j’ai la superstition de penser que ce qui m’est arrivé n’est que ré-équilibrage et occasion de remise en question. Cependant si je veux sortir de cette souffrance, l’idée qu’elle n’ait pas servi à rien et qu’elle alimentera des regrets à venir chez celle qui m’a flingué m’aide à surmonter l’histoire…en la haïssant! C’est dur mais une fois passé ce cap j’aurai sans doute la bienveillante indifférence qui me manque aujourd’hui. En tous cas ça m’évitera de me pervertir davantage en me vengeant sur la prochaine histoire.

    • Lisa dit :

      On voit qui vient de larguer son mec ahah

      Désolée si tu te sens visée par l’article (c’est que tu dois l’être). Pour ma part, je considère que la jalousie que pourrait ressentir l’ex qui est partie n’est vraiment RIEN comparé à la douleur psychologique infligée qu’elle a elle-même infligée. Elle récupérerait tout simplement la monnaie de sa pièce, et si elle pouvait souffrir autant par la suite, l’équilibre serait parfait.

      Pourquoi lui souhaiter du bonheur alors qu’on lui en offrait plein les bras et qu’elle a craché dessus ? Pourquoi lui souhaiter quelque chose qu’elle nous a refusé en partant (voire arraché avec les dents) ? Je crois qu’il y a un truc qui ne smooth pas totalement dans ta logique. Il s’agit simplement d’assumer les conséquences de ses décisions, même celles qu’on n’a pas prévues.

      Les décisions de rupture ne sont pas à prendre à la légère même si l’égoisme vous aveugle complètement. Les délaissés peuvent en souffrir énormément, énormément… Tu trouves cette souffrance disproportionnée ? Et bien tu te trompes car elle est exactement proportionnelle à l’amour démesuré porté à l’autre, de tout son coeur. Comment oses-tu parler de maturité affective alors que tu ignores même ce qu’est l’amour ?

      Un jour, peut-être, tu sauras de quoi il est question.

      En attendant, si tes relations superficielles te permettent de plaquer/te faire plaquer sans y voir griefs et de voir sans broncher l’ex qui correspond à toutes tes attentes construire avec une autre la vie dont vous avez rêvé ensemble pendant des années, je serais ravie de connaître moi aussi la recette de l’insensibilité la plus totale.

    • Didier dit :

      Bravo pour ce petit résumé … J’approuve a 200% :-)

  • amanda dit :

    juste une remarque sur la « relation de transition » soyez clair avec la personne que vous choisissez.. J’ai été la relation de transition de quelqu’un et il ne m’avait rien dit … je pense qu’il ne voulait pas me blesser mais il n’a pas été clair et a entamé une vrai relation avec moi pour ensuite me laisser tomber parce qu’il n’était pas prêt.
    Je pense que la relation de transition est nécessaire mais ne blessez pas quelqu’un d’autre qui se retrouvera à lire cet article!

    • Félix dit :

      Putain je crois que j’ai eu droit a ca aussi … C’est vraiment pas correct je trouve. Ca se fait juste pas. C’est juste une possibilité de retrouver son égo pour ensuite éventuellement re-blesser une autre personne.

  • Sticky dit :

    Bonsoir, je vous écrit car je suis a la limite du désespoir, cela fais maintenant plus de un an que j’ai quitter mon ex avec qui je suis resté presque 3 ans (a quelques mois prêts). Je lai quitter parce quelle ma trompe plusieurs fois pendant longtemps et j’etais psychologiquement trop faible a l’époque pour la quitter sans compter l’amour fou que jeprouvais pour elle, je me suis a un moment quand même forcer a le faire pas sans mal, 2 mois après j’ai trouvé celle qui ma servi de « transition » que j’ai a mon tour quitter car elle savais que je l’avais trompé, suite a ma première rupture, je me suis mis aux sports de combats, j’ai pris 8kg de muscles et ai pris mon l’avenir en main en intégrant (j’integre dans 3 mois) l’armée française, seulement aujourd’hui, je ne rencontre plus de femmes et la timidité qui mest propre ne m’aide pas, j’ai perdu toute envie de donner mon amour a une femme par peur d’être trompé par ces être manipulateurs et mono échangistes, je ne sais plus quoi penser ni plus quoi faire, j’ai en ce moment une « copine potentielle » mais je n’ai pas envie de lui donner mon Coeur au risque qu’il sois brisé a nouveau et me demande quoi penser de moi, de l’amour et des femmes, mon premier amour et cette trahison me fait encore affreusement mal et voila maintenant plus de 6 mois que je suis célibataire, je me demande si le mieux nest pas de sortir une prostituée du trottoir, au moins je saurai a quoi m’en tenir, en bref j’ai besoin d’aide et trop de fierté et de peur de lincomprehension pour en parler a mes proches, si vous avez les moyens de m’aider je vous supplie de m’aider… (escusez moi pour le manque d’ordre de ce paragraphe mais le fais de tout extérioriser d’un coup me fais aller dans tous les sens) merci d’avance

    • lex dit :

      Sticky : Tu as trompé, et tu as été trompé, ça arrive à tout le monde, et le premier amour fait toujours mal.

      Ce qui t’arrive est totalement normal, ais, tu n’as juste pas encore le recul pour le prendre.

      Prend soin de toi, et réconforte toi. Toutes les nanasne sont pas pareilles, et, ta manière de les traiter font ce qu’elles te donnent.

      Prend du temps pour toi, c’est le seul truc qui compte. Et, ne va pas voir de prostitué.

      Si tu veux, entame une relation de FF avec une nana, ça te permettra de retrouver un peu de confiance en toi, et en les femmes.

    • Detroit Diesel dit :

      Toutes les femmes ne sont pas les identiques, rassure toi.

      Et redonner sa confiance après avoir vécu un mauvais coup, c’est dur, je parle en connaissance de cause.

      Je ne pense pas qu’on trouve l’amour à tous les coins de rues, mais une personne avec qui on s’entend bien, qui nous redonne le sourire, avec qui on
      passe du bon temps, plus facilement.

      Tu te dis timide, pourquoi n’essaye tu pas de rencontrer des filles via internet ? Sortir avec des amis, avoir un pote qui te donne un coup de main.

      Prend tu temps pour toi, profite malgré tout de ta liberté. Tu ne souhaite plus donner ton amour pour l’instant, je le comprends parfaitement, mais peut être, à force de rencontres, tu rencontrera une personne avec qui tu te sentira bien et a qui tu voudra donner plus qu’aux autres.

      Courage :)

    • mika dit :

      bonjour, j’ai 36 ans et ça fait vingt ans dont dix de mariage que je suis avec la même femme (elle a 34 ans), j’ai toujours été fidèle et elle aussi.nous avons deux enfants 8 et 5 ans. je suis a la tête de plusieurs société et suite à de gros problèmes financiers j’ai malheureusement été incarcéré six mois. Le gros soucis c’est que ma femme est tombé dans les bras d’un autre homme et apparement elle en est tombée amoureuse donc le divorce est en cours et elle part habiter vers chez lui (mais pas avec lui) à 200 kms de notre domicile, je suis complètement anéanti et je fais le maximum pour la récupérer, on a des relations sexuelles depuis ma sortie de prison (une fois par mois environ) mais je vois bien qu’elle a l’impression de trahir son nouveau copain. Elle m’a dit qu’elle pensait que ça ne marcherais pas entre eux et qu’elle reviendrais d’ici six mois à deux ans et qu’elle a besoin de se reconstruire car je lui ai laissé pas mal de dettes et de soucis car elle s’était portée caution bancaire pour moi. Moi je lui ai promis de payer ses dettes en totalité, de lui donner ma nouvelle voiture neuve, de ne plus faire de bétises et bien m’occuper d’elle et des enfants si elle restait avec moi mais elle veut que je lui laisse une chance de reconstruire sa vie. Un homme censé tirait un trait sur ce mauvais épisode mais il y a un mais eh oui !!! Je suis complètement amoureux d’elle et elle le sait et en profite je pense. Moi je suis prêt à pardonner son infidélité et attendre mais ça me fait souffrir énormement de la savoir avec lui, je mange et dors pas beaucoup, je sais que je suis en grande dépression mais je ne veux pas consulter ni prendre de médicaments car ce n’est pas mon genre. J’ai voulu mettre fin a mes jours mais un ami est arrivé et m’à retiré l’arme que j’avais dans les mains. A ce jour je pense à mes enfants et ça m’évite de faire des bétises. Ma femme n’a jamais été en manque de sexe avec moi, nous faisions l’amour cinq fois par semaines environ et je me suis toujours appliqué. Elle m’à confirme que s’était très bien avec moi et qu’elle a des blocages sexuel avec son copain donc c’est ma faillite professionnel qui l’a fait partir.
      Je sais que c’est la femme de ma vie et qu’il n’y en aura pas d’autres car j’en suis éperdument amoureux, cela fait quatre mois que je suis sorti de prison et je me suis bien renfloué financièrement, je fais de beaux cadeaux aux enfants, j’offre des fleurs à ma femme et ça lui fait du bien, elle viens toujours se serrer dans mes bras pour être réconforter, elle m’embrasse sur la bouche aussi et moi j’ai grand espoir.
      J’ai des copains qui veulent m’emmener aux putes mais je n’en ai pas envie, je préfère me masturber en pensant à ma femme
      je suis aveugle et con mais je n’arrive pas à me remettre sur pied et je suis obligé de la voir souvent car nous avons encore une société en commun et les enfants en garde alternée
      Que faire ? Aidez moi je n’arrive pas à me passer d’elle. Que feriez vous à ma place ? En plus, je suis déhonoré d’être en quelque sorte l’amant de ma femme

    • lex dit :

      Mika : oublie l’idée d’honneur et de fierté. Il va falloir être avenant, gentleman et patient. Ce qu’elle fait est une réaction normale, et elle s’éloigne pas pour être avec un autre, mais pour être certaine que tu as changé. Donc fais en sorte que tout se passe au mieux, et que ça tienne sur la distance.

  • Tic-Tac dit :

    Bonjour,
    Voila, je viens de me faire plaquer, 4 mois après le début de notre relation, 4 mois après avoir commencé a me dire qu’elle me convenait.
    Mon histoire est simple, je suis un homme qui est né avec un manque de confiance, j’ai appris a la bâtir petit à petit. Je n’ai jamais connu beaucoup de relation « longue », seulement des rapports avec des filles occasionnelles. Et il y a un peu plus d’un an, je suis tombé amoureux, pour la première fois, ma meilleure amie. Après m’être fais embarqué dans de faux espoir très violent, j’ai relevé la tête, pas sans mal. J’ai appris a séduire grâce a vos conseils. J’ai réussis a ramené quelques filles chez moi, j’étais content. Et a la rentrée de la fac, en septembre, j’ai décidé de trouver une copine qui pouvait me mériter. J’ai eu 3-4 rendez vous, mais je ne les ai pas trouvé a mon goût. Puis je suis tombé sur elle. Tout de suite envoûté, tout de suite prêt a me lancer avec elle. Pourtant j’ai eu conscience du problème dès le début, mais j’ai préféré fermer les yeux. Elle était resté 4 ans avec son ex, et ça faisait seulement 6 mois qu’elle n’était plus avec. Au début tout se passait bien. On a apprit a ce connaitre. Elle parlait beaucoup de son ex, mais je faisais abstraction. Elle en a moins parlé, tout roulait. Mais la vie ne tourne jamais comme dans un film. Face a n’importe quel situation, j’arrive a rester calme et a trouver des solutions car dans la vie il n’y a jamais de problème mais que des solutions. Mais la j’étais impuissant, j’ai vu ma copine s’éloigner, j’ai vu ma copine me dire qu’elle avait besoin de temps pour réfléchir sur elle, sur ce qu’elle voulait. Pendant ces deux semaines, j’ai senti les choses se dégrader et pourtant je n’ai pas su quoi faire. Désarmé, impuissant, incapable.
    Aujourd’hui, me voila de retour a la case célibat. Les rêves que j’avais viennent de s’envoler. Les projets que j’avais avec elle, également envolé. Je suis un homme qui a besoin d’objectif. Aujourd’hui a part réussir ces partiels, je n’ai rien d’autre. Je ne retournerais jamais vers elle, je suis bien trop fier pour ça. Mais que faire maintenant ? Les réponses sont pourtant simple : continuer à s’améliorer, Rousseau et Machiavel m’attendent, la musculation m’attend aussi. Très bien. Mais n’empêche que ça ne remplace pas les rêves qu’on avait.
    Je ne suis pas du genre a m’apitoyer, je m’en remettrais. Lundi je sourirais, car même quand ca va mal, tu dois pouvoir cacher tes émotions, même quand tout va mal, tu dois pouvoir sourire aux autres. Tu dois montrer que tu es fort.

    Mais, putain, ça fait chier !

    • lex dit :

      Tic-Tac : Le meilleur moyen de lui faire regretter ça, c’est de devenir encore mieux. Des objectifs, tu peux en avoir des milliers, et l’été arrive. Et, l’été, c’est cool.

    • Sunny dit :

      Salut Tic-Tac, j’ai vécu exactement la même situation que toi. Début d’année, envie de rencontrer de nouvelles filles, je tombe sur une fille magnifique sur tous les points de vues, on commence notre relation et 4 mois après c’est terminé. La raison ? Elle a rompu avec son ex (son premier) de 4ans il y avait de cela 3 mois avant notre rencontre. J’ai aussi voulu faire abstraction en tentant ma chance et me voilà maintenant dans l’exacte même situation que toi.

      J’comprends tout à fait ton point de vue, dans l’incapacité de prendre la bonne décision et de se dire qu’à la fin, avec du recul, tu aurais du ou pu faire autre chose et que ça aurait pu fonctionner. Peut-être. En fin de compte, tu peux juste rien faire face à ça. Et t’as l’impression d’avoir perdu ton temps, et d’avoir gaspillé une belle relation. Les regrets sont à la pelle et les espoirs légions!

      Mais alz, faut être fort, et marcher droit devant sans plus la calculer, la page sera tournée, les rencontres se referont et la confiance se reconstruira. C’est triste, certes. Mais on pouvait rien y faire.

  • Jojo dit :

    Voilà un article très interessant et qui aide vraiment a avancer même si cela peut etre difficile au début. La solution pour moi est vraiment de couper les ponts lorsque cela reste possible (Il y a au début des questions administratives qui doivent être gérées avec la personne qui nous a quitté et nous sommes obligé de communiquer avec…). Mais une fois cela passé, le mieux est de repartir de zero et surtout vivre pour soi.
    Pour ma part, 4 ans de couple dont 2 a vivre ensemble. Mademoiselle fait un stage ou elle sympathise avec un collègue. Beaucoup de messages envoyés,etc… Je sens le truc louche. A la première engueulade, elle me dit qu’on doit arreter. Une semaine après plus lui donner de nouvelles elle fait son choix, je lui manque, elle revient et c’est reparti pour 6 mois. De nouveau en stage avec la meme personne et rebelote aujourd’hui. Comme par hasard me direz vous… Malgré le fait qu’elle soit anéantie, qu’elle me dit qu’elle ne pense qu’à moi, qu’elle s’en fout de lui (alors que c’est la premiere personne a qui elle va se confier et chercher du réconfort suite à la rupture), qu’elle n’est rien sans moi et qu’elle ne sait pas ses sentiments (alors qu’elle confirmé que ses sentiments n’était pas revenu), elle veut en rester là. J’ai reçu des messages tous les jours (tu me manques, j’aimerais tant te voir…, aide moi a mourir je souffre trop -_-‘) et c’est même a moi de choisir si elle doit être heureuse ou non (WTF?). Bref, tout ca pour dire que si vous ne voulez pas souffrir inutilement, tuez tous les espoirs, interpretez correctement ce qu’elle vous dit pour ne pas vous imaginer ce que vous voulez bien, coupez les ponts et surtout si vous aviez des projets avec elle, faites en de nouveaux. Si possible différents de ceux que vous comptiez faire avec elle car vous ne vous direz pas : on aurait du les faire ensemble. Le fait de savoir que je faisais des projets sans elle et que je demenage une semaine après la rupture lui à mis un coup de masse et c’est très plaisant ! (peut être pensait-elle que j’allais rester collé a ses bask ? A la supplier ?). Montrer que vous avez la volonté d’avancer, que vous êtes un homme autonome, peut être même qu’elle se rendra compte que vous n’étiez pas celui qu’elle pensait et qu’elle a fait une grosse erreur. Mais c’est trop tard ! Et bon courage a ceux qui vivent ça, c’est dur mais on s’en sort :)

  • Yan's dit :

    Bsr la team ADS, comment faire pour l’oublier si on se voi du lundi au vendredi et que nous somme dans la meme classe ‘?
    Vu qu il y aura forcement un jour ou nous devrons bosser ensemble ex: sur un exposé

  • How? dit :

    Et comment se remet-on d’une histoire où il s’avérait que la fille ne vous aimait pas malgré votre amour pour elle?

  • davidof dit :

    Bonjour,
    J’étais 11 ans en couple… Maison… Confort et enfant… J’ai fait la connaissance d’une femme et tomber sous le charme… On est resté en contact et liaison un an et j’ai tout quitté pour elle…après cette séparation je me sentais mal… Elle a commencé à me trouver faible et fragile….en sachant les dégâts causés… Rupture… Maison.. Enfant…période de deuil je pense…j’attendais du soutien de se part… Après une période seul…et un retour vers elle… J’étais pas bien…on a décidé de mettre de la distance… Elle est revenu ensuite me dire qu’elle avait rencontré qq un… Je suis devenu fou… Elle a joué… Manipulé pendant 3mois en prenant plaisir de me parler de sa nouvelle relation… Mec bonne situation… Gentil….elle m’a planté et voulu se venger… Elle me disait qu’elle voulait faire un choix entre lui et moi… Je devais être patient… En sachant que j’avais tout quitté… Elle a joué de mes sentiments… Pour m’en foutre plein la gueule… Je suis tombé de haut… Elle m’a fait voir une voyante… Voulu porter plainte contre moi… Voyait qq un pour m’oublier… Enfin bref la total…on connait jamais les gens finalement… Donc prudence… Moi la pente sera dur mais bénéfique en sachant que c’était une belle s
    ….

    • Lisa dit :

      Et tu ne te dis pas deux secondes que ce que tu as infligé à ta femme de 11 ans de relation est pire ? C’est dingue. Franchement, tu n’as eu que ce que tu méritais…

  • Wil dit :

    Bonjour à tous,

    En ce qui me concerne, j’ai vécu près de 12 ans avec une femme, avec qui j’ai eu une petite fille. Nous étions bien ensemble, mais, en y pensant, nous étions plus des bons amis qui couchaient ensemble que de vrais amoureux.
    Bref, cette rupture c’est bien passé. Nous ne voulions pas que notre petite fille, alors âgée d’à peine 1 an en souffre.
    J’ai eu une relation de transition, avec une jeune fille plus jeune que moi, avec qui je suis sorti près de 7 mois avant que cela finisse (je n’aurais pas pu rester avec elle, car, en fait, sa façon d’être ne me convenait pas du tout !).
    Ensuite, célibat pendant près de 2 ans.
    J’ai alors 38 ans, et, sur mon lieu de travail, il y a pas mal de femmes, dont certaines très jolies. J’y ai rencontré, d’abord simples connaissances, une jolie jeune utilisatrice (je suis tech informatique, et je rencontre énormément de personnes). Je la trouve très à mon goût, mais j’apprends qu’elle a déjà quelqu’un, et un enfant en plus. Bof, pas grave, c,est juste une jolie fille, et on s’entend plutôt bien. On reste juste en contacts, mais sans plus.
    Près de 2 ans plus tard, après l’avoir cotoyé souvent ici et là, et sans cacher que je la trouvais à mon goût, c’est elle qui me contacte, par Facebook. On fait plus ample connaissance, et elle me dit que cela fait près de 3 ans qu’elle ne s’entend plus avec son ex, et que là, elle pense à le quitter. Je lui raconte un peu ma vie aussi, et se développe entre nous une certaine complicité.
    Et ce qui devait arriver, arriva. On se fréquentait alors de temps en temps, une demi-heure ici, une heure là, quelques sorties cinés, et, un beau jour, visite de mon appartement.
    Entre temps, j’ai de très bonnes relations avec mon ex-femme (la mère de ma fille), et, mieux que ça, je m’entends très bien avec son nouveau petit ami (on a pas mal de point commun, et on s’entend plutôt bien.
    On a tous des salaires pas très élevé, et on par sur l’idée d’acheter une maison tous ensemble. Ce qu’on a fait, bien sûr. Trois personnes avec salaires, pour le côté financier, ça aide.
    Sauf que ce projet d’achat commence juste un peu avant que ma relation avec ma nouvelle copine ne commence. Je ne peux pas lâcher ce projet comme ça, surtout que ça me permettait de voir ma fille plus souvent (Elle adore son papa, en plus !). Ma copine est au courant, et me dit qu’elle « comprend ».
    Quelques mois plus tard, elle déménage à son tour, et habite à quelques minutes de voiture seulement de chez moi. Elle venait parfois dormir chez moi (j’ai quand même un grand salon et ma chambre au sous-sol, il n’y a que la cuisine et la salle à manger en commun avec mon ex et son chum), mais il y avait toujours une petite gêne, chez elle.
    Bref, au final, je passe un soir sur deux chez elle, et un soir sur deux chez moi, pour profiter de ma fille, quand même.
    On s’accorde sur une fin de semaine complète ensemble, quand elle n’a pas son fils et moi ma fille, pour profiter pleinement l’un de l’autre.
    Ma fille et son fils, à peu près du même âge s’entendent bien, et disent qu’ils sont amoureux (à 5 ans, c’est pas trop gênant). On fait des sorties en famille, tous les quatres, et tous se passent merveilleusement bien.
    Je suis presque sur un petit nuage.
    Bon, quand même, je reste lucide, et voit bien qu’elle a quelques défauts… mais j’en ai aussi mon lot, après tout.

    Il y a eu 2 « coupures » à un moment donné. La situation ne lui convenait pas totalement, elle m’aurait voulu plus disponible.
    Malheureusement, entre le boulot, ma fille et elle, j’étais déjà très divisé.
    Malgré cela, on est resté ensemble, et cela semblait revenir (j’avais fait quelques efforts pour abonder dans son sens)

    Et là, patatra ! Elle m’annonce que c’est fini, et pour de bon.
    Forcément, comme décrit ici et là, je réagis en lui demandant s’il n’y a pas moyen de ré-essayer, en lui disant que je vais m’arranger (j’avais même des projets pour qu’on se rapproche encore plus, mais je n’ai pas eu le temps de lui en faire part.), que j’étais fou d’elle (ce qui était vrai, mais je ne m’en rend compte que trop tard), tout ça, et surtout, pourquoi.
    S’ensuit une semaine un peu… pathétique, de ma part. J’ai pu la revoir au moins une fois pour qu’elle me le dise en face, qu’elle me dise, en me regardant, que c’était fini de chez fini, sans espoir de retour. Je suis un tech… bordel, je suis quasiment éduqué pour trouver une solution à tout, il doit donc y en avoir une.

    Mais au final, après avoir écrit poèmes, promesses, supplier… j’ai du admettre que c’était peine perdu. Cela faisait déjà quelques temps qu’elle en avait marre de la situation qui était la notre, qu’elle avait déjà du passer par dessus certains de ses principes, et qu’elle ne reviendrait jamais avec moi, ni maintenant, ni plus tard.

    Pendant cette semaine, j’avais mal, je pleurais parfois (pas longtemps, juste quelques larmes), je m’insultais copieusement, et je dois bien l’avouer, j’ai du la faire chier pas mal en lui laissant des messages. En plus, semaine de congé… rien à faire chez moi (temps pas idéal pour mes projets initiaux), le cerveau qui tourne à fond, avec, comme seul sujet, cette femme que j’aimais comme un fou… de quoi le devenir, fou !

    J’ai consulter quelques sites, sur lesquels j’ai lu certaines choses pour aider à me remettre de ma rupture (qui date d’il y a une semaine). J’essaie bien de me changer les idées (mon retour au travail devrait aider), aller voir des amis (j’en ai pas des tonnes non plus, surtout à qui je peux parler de ça, car c’est très personnel, et pas très glorieux d’admettre qu’on a pas assurer pour garder la femme de sa vie), de m’occuper de ma fille (5ans ½, et qui me console et semble avoir moins de peine d’avoir perdu son « amoureux »).
    Bref, j’essaie de reprendre le contrôle sur ma vie.

    Mais franchement, c’est pas évident. J’arrête pas de me dire « D’avoir su, j’aurais fait ça, ou ça ! », « J’ai pas de chance ! Vie de merde ! », « Je pourrais jamais trouver une autre fille comme elle ! », « Je suis qu’un bon à rien ! », ou encore « Pourquoi elle m’a pas parlé tout ça ? », quand je trouvais qu’elle avait un rôle à jouer dans notre rupture. Et elle en a bien un, elle le reconnaît. Elle avoue avoir manque de « transparence » et de « clarté » quant à ses attentes, et ne pas avoir prit la peine de m’en parler avant la fin.

    Du coup, en parler avec mes quelques amis me fait du bien. Ça permet de relativiser, surtout quand on a des amis qui t’aiment assez pour te dire franchement ce qu’ils pensent (croyez moi, c’est plus rare qu’on ne le dit !), et qui te secouent les puces, limite à te bancer une droite pour te remettre les idées en place.
    J’ai également écrit une lettre à cette femme, pour lui dire que je voulais faire la paix avec elle, et, si elle veut bien, garder le contact (on travaille encore dans la boite, et je serais sûrement amené à la croiser), être en bons termes, et, dans quelques mois, quand tout cela sera plus calme, rester amis, et éventuellement se revoir, avec les enfants, sans chercher à aller plus loin.

    C’est bizarre, mais juste le fait d’en parler à de parfaits inconnus sur ce forum me fait du bien. J’ai lu tous vos commentaires, et à part le coup de la vengeance que je trouve amusant mais sans plus, tout le monde semble se rejoindre sur un point :
    on oublie jamais ceux avec qui on a eu une relation sérieuse. On peut juste passer à autre chose.

    Lorsque j’étais plus jeune, je disais toujours à mes petites amies « Quand j’aime un jour, j’aime toujours ! ». C’est idiot, comme phrase, mais c,est vrai, en tous cas pour moi. J’ai toujours eu des sentiments pour les filles et femmes qui sont passées dans ma vie. Ces sentiments se sont juste transformé d’Amour à Amitié. Avec elle, j’espère que ce sera encore vrai. Je n’aime pas resté en froid avec quelqu’un pour qui j’ai eu de forts sentiments, avec qui je faisais des projets d’avenir, et avec qui j’ai eu autant de bons moments. Déjà, on a jamais assez d’amis, et en plus, c’est moins fatiguant d’avoir des amis que des ennemis.
    C’est ce qui m’a permit de rester en bons termes avec la mère de ma fille, en tous cas…

    Enfin, voilà mon histoire.
    Je ne pense pas qu’il y aura de nouvelles idées que celles que j’ai lu ici (et ailleurs) qui me permettront de lâcher prise, et je n’avais pas forcément dans l’idée que quelqu’un me donnerai un remède miracle.
    Mais j’espère que cette parenthèse de ma vie pourra en aider quelques uns, s’ils traversent une situation aussi désagréable que peu l’être une rupture.

    Sur ce, chers amis inconnus, je continue de surfer sur votre site, et je vous @ Peluche !

    Wil

    • Caro dit :

      Merci pour ce témoignage… Je me sens moins seule. J’aimerais être aussi positive, et j’espère que je le deviendrai

    • Wil dit :

      Tu n’es pas seule, Caro. Il y a plus de personnes qui vivent ce que nous visions qu’on ne pourrait le penser. Juste que beaucoup hésitent à en parler.

      Pour ce qui est d’être positive, entre nous, ce n’est pas si compliqué, mais il faut savoir se donner un « bon coup de pied au c*l » pour commencer, c’est tout. :)

    • WIl dit :

      Suite de mon aventure…
      Peu de temps après avoir posté mon « roman », j’ai pu continuer à… fréquenter, cette jeune femme. Nous ne revenions pas ensemble, mais nous pensions qu’il était possible de rester bons amis, et même de faire des sorties ensemble, avec ou sans nos enfants. Et, d’un point de vue sexuel, nous avons coucher ensemble plusieurs fois. C’était très agréable, et, en fait, je passais plus de temps avec elle après notre rupture qu’avant. Je venais chez elle 4 soirs sur 7, et quelques fin de semaines pour nos sorties.
      Mais, sans que je sache pourquoi, il y a eu une fin complète et totale.
      Une fin de semaine, alors qu’elle allait au camping de son frère, juste avec son fils, à son retour, elle m’annonce ne plus vouloir me revoir.
      J’ai bien essayé de savoir pourquoi, aucune vraie réponse.
      Ah si ! Elle m’a dit qu’elle voulait voir si ça pourrait recommencer entre nous.
      Elle ne m’a rien dit de sa décision auparavant, et, lorsque nous étions ensemble, elle paraissait réellement heureuse (pendant nos sorties, nos ébats, ou même juste en cuisinant ensemble).
      Et là, en l’espace de 3 jours à peine, fini ! Elle ne veut plus me voir.

      Je crois savoir que sa « meilleure amie », qui ne m’a pas vraiment apprécié, y est pour quelque chose… mais ses conseils ne sont pas très avisés (si vous saviez ce qu,elle a dit à propos du père de mon ex-blonde, ou encore ce qu’elle fait par rapport à son conjoint à elle… j’appelle pas ça une « bonne amie », mais plutôt une sadique…).

      Enfin bref, plus de contacts, à part « je veux plus te voir, c’est tout », sans réelle explication.
      Je dois bien avouer que ça n’a pas aider à mon moral, qui est descendu assez bas.

      Depuis ces dernières semaines, après avoir une psychologue qui ne m’a pas vraiment aider, en fait, je reprends goût à la vie petit à petit.
      Je fais des projets à plus ou moins long termes (en gros : 1. m’occuper l’esprit pour moins penser à elle, 2. arrêter de fumer pour faire plus d’activité et rencontrer du monde, 3. déménager pour avoir MON intimité).

      Pour le moment, je pense encore à elle, mais ce n’est plus à longueur de temps, et moins intensément. Je sais que je vais passer au travers,maintenant, mais que ça peut prendre du temps.
      Heureusement que mes amis et ma famille sont là, ça me permet de rester assez positif quant à mon avenir.

      Si vous avez des questions sur ce que j’ai fait pour en arriver là, ce sera avec plaisir. Juste commenter mon message, je serais informé.

      Bonne journée à tous.

  • Nidsomèlpe dit :

    Bonjour ADS!

    Merci pour ce très bel article!

    Faut-il que j’arrête de l’idéaliser et que j’évite de la recontacter alors que j’ai senti, quand elle a rompu hier, que ce n’est pas vraiment ce qu’elle voulait?

    On était ensemble depuis presque un an. On se disputait souvent. C’était assez dur. J’ai fini par lui lâcher une sale insulte dans une crise de colère et elle m’a quitté. 10 jours après, j’ai débarqué chez elle avec des fleurs, je lui ai balancé tout ce que j’avais sur le coeur, que c’était la femme de ma vie et que je n’avais jamais autant aimé quelqu’un. Ça l’a beaucoup touchée, on s’est pris dans les bras, on a pleuré ensemble et elle a fini par me laisser une seconde chance.

    Elle a mis une semaine a me refaire confiance. La semaine suivante, c’était redevenu magnifique comme avant et même mieux. J’avais l’impression de sortir d’un terrible cauchemar pour me retrouver dans un rêve idyllique. La semaine suivante, il y a eu de nouvelles disputes avec des trucs un peu méchants et, comme elle est très sensible, elle n’en pouvait plus et a « voulu prendre du recul »: retour au cauchemar pour moi.

    Je suis allé chez elle, elle m’a fait des reproches. Puis, je lui ai dit que je l’aimais. Elle a pleuré, on s’est pris dans les bras, on a pleuré ensemble, je l’ai embrassé plusieurs fois et elle s’est laissé faire. Elle n’arrêtais pas de pleurer. J’insistais sans cesse mais elle me répétait que c’était la seule solution. Je n’ai pas réussi à la convaincre du contraire et j’ai fini par devoir m’en aller. Elle pleurait à chaudes larmes et m’a dit plusieurs fois de prendre soin de moi.

    Cette fille est, génial, unique. Je suis fou amoureux d’elle. Je sens encore un espoir malgré moi. Je sais qu’elle m’aime aussi. On vivait presque ensemble, on avait des projets d’avenir et un amour passionnel, même si les disputes étaient fréquentes et parfois très difficiles.

    Est-ce que je peux encore me permettre d’essayer quelque chose avant de tourner la page? Je n’y arrive pas, je suis perdu, je l’aime profondément et je suis convaincu qu’on est faits l’un pour l’autre. J’ai déjà eu des chagrins d’amour, même des gros, mais jamais à ce point.

    Merci d’avance pour votre aide!

    Bon courage à tous ceux qui sont confrontés à ces situations horribles!

  • Mirage dit :

    Bonsoir a tous . C est effectivement une très bonne page qui livre une part de solution aux problèmes de beaucoup d entres nous je pense … Mais je suis du même avis que certain au sujet du thème qui vise a profiter de la souffrance de son ex , ridicule pour certain , totalement inapproprié et inimaginable pour moi . Malgré ce que mon ex m a fait subir je la respecte et la respecterai toujours .

    Voilà mon histoire , il y a de la un an je l ai rencontré par un formidable hasard a Londres pendant 2 semaines de vacances . Coup de foudre immédiat , de son côté , comme du mien . Pour être honnête je n ai jamais rencontré une fille de cette manière la et avec une telle intensité ! Tout sembler si facile , en a peine 24h après le début de notre rencontre nous étions déjà ensemble et fou amoureux l un de l autre. Compte de fée , car cette journée était dans un parc d’attraction et j ai même eu l impression de n avoir rien du faire d exceptionnel pour la séduire . Tout s est passé si naturellement qu aujourd hui encore je m en étonne . Je dois avouer que sur tous les plans notre relation s est développée très rapidement ( si vous voyez ce que je veux dire , étant même son premier … ) .

    Par la suite , les vacances prirent fin et nous avons du nous dire aurevoir avec cependant la ferme intention de se revoir . J ai oublié de le mentionner nous étions de nationalité différente , elle étant allemande et ne parlant que peu le français nous communiquions en anglais , ceci dit la barrière de la langue en comparaison avec la distance n était pas un réel inconvénient . Environs 1200 km entre nous et ceci pendant maintenant 10 mois . On s aimaient réellement et très sincèrement , aucun coups bas entre nous et notre relation semblait marcher merveilleusement bien malgré l éloignement . Nous avions des projets et elle était même prête a venir s installer avec moi pendant mes études , pour perfectionner son français . Cette idée me ravissait plus que tout au monde et était une preuve d amour indéniable de sa part !
    Cependant par la faute de mes études il m était impossible de savoir dans quelle ville je devrai enmenager pour poursuivre mon cursus d ingénieur , passant des concours j attends encore les résultats qui sortiront au milieu de l été . Ce qui la rendait incapable de prévoir quoique ce soit pour son année a venir et son début d étude dans un pays étranger , ici notre France .

    Et comme vous vous en attendiez , patatra ! Beaucoup trop inquiète pour son année a venir et a cause de raison financière , tout c est précipité dans sa tête . Elle a fait le choix de choisir entre moi et ses études . Naturellement elle a choisi son avenir professionnel , chose que je comprend totalement et j ai même été le premier a l encourager a réussir dans ses études dans son propre pays même si cela signifier que nous ne nous verrions que pendant les vacances comme durant toute cette année passée . Mais comme si cette mauvaise nouvelle ne suffisait pas , j ai appris peu après qu elle préférait rompre par peur que je puisse avoir une quelqueconque influence sur ses choix professionnelles , et que soit disant  » ce n était pas le moment de faire des compromis  » . Ceci je ne me l explique pas , je ne le comprend pas , il nous aurait toujours était possible de nous voir , même occasionnellement comme nous l avons fait durant toute une année . Mais il n y avait rien a faire sa decision était prise , une decision prise sans m en parler en peu de temps et a peine quelques jours avant de m en faire part …
    Dans ce genre de situation on se sent tellement impuissant et désarmé , que ma première pensée a été :  » qu est je fait de travers ?  » .
    Ceci ne s est passé il n y a que trois semaines et ma douleur est toujours aussi grande quand j y repense . Nous n avons toujours pas cassé car elle souhaite me laisser le temps de m y faire , je sais bien qu elle m aime toujours de la même manière même si elle prend de plus en plus de distance avec moi . C est ce qui rend pour mon cas cette rupture si difficile :  » pourquoi devoir mettre fin a une relation alors que tout est simplement parfait entre nous ? Pourquoi s imposer une telle souffrance si elle m aime toujours autant ? Et pourquoi ne peut elle tout simplement pas croire que notre relation peut subsister malgré la distance et les études ?

    Ces questions me hantent et ce n est pas trop de le dire . J ai totalement conscience du fait que même si pour moi elle est actuellement la femme parfaite , d autres existent . Mais du fait de notre complicité , de l histoire tellement improbable et unique de notre rencontre je ne peux pas croire que ceci se reproduira et que ce n’était qu une question de hasard et de chance . Mais bien que nous étions fait pour nous rencontrer …
    Nous avons tellement parler et planifier notre avenir commun que le fait que tout ce casse la gueule du jour au lendemain , rend cette fin si difficile !

    J ai conscience que mon histoire est loin d être la plus atroce a vivre et j ai notamment une pensée pour wil a qui je souhaite sincèrement bon courage et dont j admire la force avec laquelle il affronte ses problèmes .
    Mais mon histoire n en demeure pas moins très dure a vivre a present . Je prends conscience de la manière dont elle souhaite mettre fin a notre relation , avec le plus de respect envers moi que possible et d essayer de garder le contact malgré tout , malgré la distance et le fait que l on ne se soit pas vu depuis plusieurs semaines …
    De ce point de vue lui en suis profondément reconnaissant mais rien ne changera ce que je ressens pour elle , ce que nous avons partagé… En tout cas pas avant un bon moment …

    Si vous avez des conseils supplémentaires , je suis bien entendu preneur !
    A noter qu elle n est toujours pas certaine de savoir si elle veux que je vienne la voir cet été ou pas .

  • Mirage dit :

    Très bien . Pour faire court , elle a décidé de me quitter il y a 3 semaines car elle devait choisir entre moi et ses études . Pensant qu il lui était impossible d’avoir les deux , et qu il serait trop difficile notamment financièrement et par manque de temps ( de son côté ) pour nous voir .
    Cependant je tiens a préciser que nous sommes toujours officiellement ensemble , même si les choses ont changé , et ceci uniquement car elle tient a attendre le moment ou je serai prêt . Personnellement un seul et unique dernier point me bloque avant de rompre , c est d avoir une réponse claire et nette au sujet du fait qu elle décide ou pas que l on se voit cet été chez elle . J attend cette réponse qu elle n arrive toujours pas a décider , car je sais très bien que tout peut basculer d un côté comme de l autre , en fonction de sa decision .
    Et ça ne me rend que la tâche plus difficile …

    • lex dit :

      Mirage : Elle a besoin de confort, elle a besoin que tu sois présent sans être pesant, d’avoir confiance en « vous ».
      Tu peux faire ça ?

  • Mirage dit :

    J ai toujours été present pour elle , j ai toujours su lui lui remonter le morale et la réconforter lorsque les choses n aller pas de son côté . Mais cette fois je me sens impuissant et inutile , rien de ce que j ai pu lui dire n a changé sa manière de voir les choses , que rien n était impossible et que malgré le temps et la distance on les surmonteraient ensemble .
    J ai bien vu qu elle n avais plus espoir en nous , ce n est pas qu une question de confiance a mon avis , elle a toujours eu confiance en moi , mais je dois admettre que si c était toujours le cas elle ne douterai pas en nous comme cela .
    C est vraiment une situation difficile … Et honnêtement je ne sais plus quoi faire ….

  • The Réal dit :

    Bonjours, je suis un jeune homme de 21 ans ayant besoins d’avis extérieures objectifs ne me connaissant pas par rapport à ma vie.

    Autrefois naïf j’ai connues beaucoup de râteau, rupture et autre “manipulations destructrices” de la part de mauvaises filles (pour la plupart), en voici un résumé:
    Après être sortit d’une relation à distance avec une coincée, cette dernière me garda dans sa friend zone après rupture au dépend de mes sentiments (pendant ce temps d’autres se servirent de ma gentillesse au dépend de ma fragilité d’époque).

    Après ces événement une jeune fille (5ans de moins que moi) me tournai autour, j’ai finis petit à petit par lui céder ! Elle avait 13 ans et j’en avait 18 ! Cette relation secrète et non assumée a durée 1 ans et demie … cependant elle me quitta préférant une relation plus simple …

    Cela fait 8 mois qu’elle m’a larguer, elle a à présent 15 ans … ne me jugez pas … je sais que sa vous choquent, je sais que beaucoup de lecteurs me prendront pour un monstre, à votre place même maintenant je serai choqué ! Mais voilla la vérité est la … en 8 mois même si je me suis rendu compte que celle que j’aimais été un monstre sans coeur, manipulateur et dangereux et qui plus est gamine, malgrès tout mes efforts pour l’oublier elle reste présente dans mon esprit … chaque jours je maudit ces sentiment nuisibles envers mon esprit … et pas la peine de tenter de la récupérer … elle est déjà avec quelqu’un d’autre (elle enchaine) … je ne sais plus quoi faire … même en couchant avec d’autres femmes (même de mon âge) je n’arrive pas à l’oublier … je n’arrive pas à aimer … j’ai besoins d’avis objectifs de personnes ne me connaissant pas …

    Vous connaissez ma situation, je suis malgré tout fière d’être se que je suis, malgré tout et pour des raisons inconnue je n’ai pas perdu ma bonté, seulement ma naïveté et après tout se qu’elles m’ont fait je n’en veut pas au femmes mais seulement à celles qui m’ont fait du mal ! J’ai été détruit mais je suis conscient que je suis une perle rare que beaucoup tentent de souiller ou que beaucoup ne voient pas ! Je suis fière mais torturer … j’ai un but que je poursuis, et sa me permet d’avancer dans cet univers ou les gens sont se qu’ils sont à cause de se qu’ils se font !

    Voila vous savez tout … à présent je dois agir radicalement … mais j’aimerais consulter vos avis … à vrais dire je veux l’oublier … que me conseillez vous ?

  • gnoz dit :

    Bonjour à tous
    Voici mon histoire: après 20 ans de cavales, d’aventures compliquées où je me donnais le bon rôle, de souffrance de l’autre que je relativisais faute de l’avoir jamais vécue, dans une fuite en avant chaque fois que l’amour pointait, après 13 ans de mariage infidèle (de ma part) et une enfant, voilà qu’aussitôt célibataire je suis tombé fou d’une séductrice qui à bien rendue la monnaie à toutes celles que j’avais intoxiqué auparavant! Au bout de 16 mois très denses: rupture. Puis dépression, obsession, comportements déviants, coïncidences saisissantes, rien ne m’est épargné depuis 10 semaines. J’avais saisi une occasion de rupture pour me délivrer de cette liaison destructrice -et c’est devenu pire.
    Comme toutes les histoires, la mienne est différente, et c’est ce qui fait qu’on continue à se sentir si seul, malgré les témoignages. On ne comprend pas, on cherche là où on a merdé, on refait le match. On rectifie à rebours mais c’est inutile, alors on encombre la liaison suivante de son échec, ainsi de suite…
    La douleur s’estompe de loin en loin; pour untel 1 mois, tel autre 10 ans. Peu importe: c’est l’intensité qui compte. Sur un autre article du site il est conseillé de descendre l’ex de son piédestal, sauf que si la séduction a ses règles l’amour n’obéit qu’à un appel: cette personne là et nulle autre. C’est ce qui nous rend si satisfait d’être aimé: pas pour la forme mais pour le fond, si cruel soit-il. La séduction nous aide à retrouver confiance en soi et en la vie, mais seul l’amour a de la valeur pour ceux de ma race. Comme « science sans conscience est ruine de l’âme », séduction sans amour est misère du coeur.

1 6 7 8

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)




    • Près de 100 missions et exercices pour prendre confiance en vous et apprendre à draguer : c’est l’équivalent de 31 jours de coaching en séduction intensif pour le prix d’une entrée en boîte !
    • 267 techniques simples et efficaces pour rendre votre copine accro au sexe ou collectionner les 's*xfriends'.
    • Comment séduire LA fille que vous convoitez. Un guide pour sortir de la friendzone, séduire une collègue, une camarade...
    • Eliminez la frustration, les angoisses et la honte liées à votre incapacité à « conclure » avec les femmes...
    • Le nouveau chef d’œuvre de Mystery en Version Française ! Sûrement le livre le plus complet sur l’attraction et les techniques de drague.
    Découvrez tous les guides
  • Headline Name: Email: subscribed: 0 We respect your privacy Email Marketingby GetResponse