Vaincre la procrastination : découvrez la méthode efficace de John Perry

Publié dans Inner game par
ArtDeSeduire.Com

Vaincre la procrastination Vaincre la procrastination : découvrez la méthode efficace de John Perry

On voit trop d’apprentis séducteurs se perdre sous une masse de travail, incapables de gérer leurs priorités entre études, travail et amour. La procrastination, une ennemie du lifestyle intéressant ?

L’ouvrage de John Perry « La procrastination : L’art de reporter au lendemain » est différent des autres bouquins sur le sujet, dans la mesure où il apporte un éclairage beaucoup plus fun sur l’art de tout reporter au lendemain.

Si vous avez tendance à être victime de procrastination, lisez cet article. Aujourd’hui, pas demain !

Ce livre de John Perry est chouette. Vraiment. Il m’a redonné le moral. Peut-être êtes-vous vous aussi un procrastinateur structuré. C’est le concept central développé par le philosophe américain dans son ouvrage.

Beaucoup de mauvaise foi pour justifier la procrastination, mais quelques vraies solutions qui vous permettront de vous positionner par rapport à ce sujet et vous aider à dédramatiser.

Rappel : la procrastination, qu’est-ce que c’est ? C’est l’art de toujours tout repousser au lendemain. Vous êtes déjà forcément tombé dans le piège des bonnes résolutions que vous n’avez pas réussi à tenir.

  • J’arrête de fumer… mais demain, ce soir c’est la fête
  • Bientôt l’été, j’arrête de manger gras, mais ce soir c’est finale de Ligue des Champions et pizza
  • Je voulais aller courir, mais là, il fait un peu trop froid
  • Je m’occupe du ménage après ce reportage passionnant sur le GIGN
  • Je commence l’écriture de ce mémoire, mais j’ai encore des articles à lire avant de m’y coller

Toujours une bonne excuse pour ne pas s’y mettre immédiatement. Toujours une tâche moins importante à traiter avant de s’attaquer à la montagne…

Télévision, Internet, sérendipité et procrastination

Avant d’attaquer LA tâche importante, on a tendance à se trouver des excuses, des amusements, des distractions… Bref, on tourne autour du pot.

Ma grande connerie : « Allez, une dernière chanson puis je me mets au boulot… », et la chanson devient souvent un album…

Les deux plus gros pièges dans lesquels nous avons tendance à tomber : la télévision, qui nous endort, et internet, ce piège culturel qui nous emmène toujours en territoire inconnu.

Exemple avec internet, en voulant vous renseigner sur le casting d’un film, vous allez cliquer sur la filmographie d’un des acteurs, qui vous mènera à un autre film, un autre acteur, et de lien en lien, vous aurez perdu une demi-heure.

Certes, vous aurez appris des choses pas au programme, vous deviendrez plus intéressant (relire l’article Curiosité et séduction). Mais votre mission de base n’est pas remplie…

Vous prenez du retard, vous vous approchez dangereusement de la deadline, et c’est très pénible pour ceux qui attendent des dossiers de votre part, ceux qui sont dépendants de vos travaux. Un lecteur de John Perry lui envoie cette critique :

“A mon sens, ce phénomène renvoie à la perversité que Dostoïevski a si bien décrite dans Les Carnets du sous-sol : une tendance à l’autodestruction destinée à se prouver que l’on n’est pas une machine.”

Glander, tout remettre au lendemain pour prouver qu’on est humain, après tout… Une explication moyennement convaincante.

L’autre explication de la procrastination qui nous séduit davantage : le fantasme de la perfection. Celui-ci, vous le connaissez :

“Je ne vais pas aborder cette fille tant que toutes les conditions ne seront pas réunies”

“Je ne vais pas écrire mon rapport de stage tant que je n’aurais pas lu toute la bibliographie”

La phase de préparation est certes importante pour le succès de toute entreprise, mais elle handicape souvent les plus pointilleux d’entre vous. Avoir le souci du détail est une très bonne chose, mais ne rien faire sous prétexte que tout doit être parfait est une bien triste excuse…

Deux visions du monde

Ce que j’ai vraiment aimé dans le livre de John Perry, c’est le concept de deux visions du monde, une verticale, et une horizontale.

Les penseurs verticaux sont capables de faire des piles de dossier, de créer des sous-dossiers, de tout ranger dans un tiroir ou un classeur et de rechercher l’information plus tard. Des gens organisés, que j’admire pour l’efficacité de leur structure.

Alors que les penseurs horizontaux ont besoin d’avoir leur bordel devant les yeux pour travailler et créer. J’ai toujours été bordélique, mais organisé dans mon bordel.

Les penseurs horizontaux comme moi ont un énorme défaut : quand nous faisons des dossiers, quand nous classons les choses, quand nous rangeons, c’est terminé, c’est fini, ça n’existe plus. Rangés dans un tiroir, une armoire, une archive, les objets et mission se désintègrent. C’est simple : ce qui n’est pas sous nos yeux n’existe pas.

(Et oui, si vous vous posez la question, ça peut avoir des conséquences dramatiques. Factures impayées parce que rangées dans un tiroir par une femme de ménage, invitation à un mariage non-ouverte car « rangée » par une ex un peu maniaque, je ne compte plus les ratés dûs à ma cohabitation avec des « verticaux ».)

Si vous voulez passer moins de temps à travailler, et plus à courir après les filles, voici deux moyens pour lutter efficacement contre la procrastination.

2 moyens de vaincre la procrastination

To do list et micro-tâches

Si vous aussi, vous devez abattre une masse de travail colossale et que la montagne vous paraît infranchissable, adoptez la technique de la to-do list.

Il s’agit de prendre une feuille, et d’écrire dessus la liste des tâches à effectuer pour arriver à bout de votre mission. Pour ceux qui ont vraiment besoin d’un gros coup de pouce, commencez par des choses simples :

  • Allumer l’ordinateur
  • Ouvrir Word
  • Rédiger mon sommaire
  • Attaquer l’écriture

L’avantage de la to-do list : vous pouvez rayer les tâches effectuées, et après, vous vous sentez mieux, comme si vous aviez vraiment bien travaillé.

Si ça vous aide, découpez vos tâches en micro-tâches. Ainsi, payer mes factures, ce concept vague et effrayant deviendra :

  • Jeter tout le courrier du bureau sur votre lit
  • Préparer des enveloppes et des timbres
  • Préparer le chéquier
  • Acheter des timbres
  • Trouver les factures
  • Régler les factures
  • Refermer l’enveloppe
  • La poster immédiatement
  • Archiver les factures

Efficacité garantie. La deuxième solution, c’est de trouver un wingman du travail.

Association avec des personnes structurées

J’ai enfin trouvé un moyen de lutter contre ma tendance à la procrastination. C’est le moment où je remercie Maxx, le fondateur d’Artdeseduire. Le type est organisé, a un emploi du temps béton. Son bureau : impeccable.

Perso, ça me fait flipper. On dirait un bureau comme dans les cabinets de consultants « C’est le tien, mais le soir tu ne laisses rien dessus ».

Et voici mon bureau…

Bureau Selim procrastination Vaincre la procrastination : découvrez la méthode efficace de John Perry

Assez représentatif de tout ce qui se passe dans ma tête. Incohérent en apparence. Pour vous, mais pas pour moi ! Je m’y retrouve !

John Perry conseille de s’associer avec des personnes plus structurées, même si c’est dur, même si vous devez vous faire violence le plus souvent, ça marche !

Pour preuve, la comparaison qui tue : en 7 ans avec Eros, on a produit DEUX chansons, une parodie de Ozone (les Roumains) et de Booba. C’est faible.

Tous nos projets de série, de films, de sketchs ont toujours fini… dans un dossier… Deux horizontaux ensemble, c’est marrant, créatif, mais peu productif…

Avec Maxx en deux ans ? Le guide du Phone Game, la traduction de Mystery, celles de Gambler, de Swinggcat ainsi que mon ouvrage sur les Dynamiques Sociales.

Vertical + horizontal = génial !

Une grande marque de chaussures de sport vous aurait dit « Juste fais-le ».

La phrase qui m’a marqué dans cet ouvrage :

« Demain, je n’aurai pas davantage envie de m’y mettre. Autant commencer tout de suite. »

Et vous, vous êtes plutôt horizontal ou vertical ? Déjà eu des grandes phases de procrastination intensive ? Comment vous luttez contre ça ?

Sélim, penseur horizontal

banner parler aux femmes Vaincre la procrastination : découvrez la méthode efficace de John Perry
banner parler aux femmes Vaincre la procrastination : découvrez la méthode efficace de John Perry
Banner 50phrases Vaincre la procrastination : découvrez la méthode efficace de John Perry
Banner 50phrases Vaincre la procrastination : découvrez la méthode efficace de John Perry
Bann TechniqueAstucieuse v2 Vaincre la procrastination : découvrez la méthode efficace de John Perry
Bann TechniqueAstucieuse v2 Vaincre la procrastination : découvrez la méthode efficace de John Perry
113 COMMENTAIRES
  • kairos dit :

    Le truc compliqué c edt que lorsque on a envi de faire un maximum de choses ça se complique: 8 heures de travail. 2 heures de sport. 3 heures de repas. 1 heure de transport. 4 heures de sortie nocturne ( et plus si affinités):18 heures. Soit 6 heures de sommeil. ..
    La liste: un impératif pour moi maintenant. Impossible de penser à tout sinon. ..

    • Dante dit :

      Oui c’est clairement le problème kairos ! Pour ça qu’il faut un ordre de priorité et que parfois certaines choses passent à la trappe.

  • Abrial dit :

    La procrastination.

    Une chose que tout le monde connait plus ou moins mais que l’on connait plus sous le nom de « flemme » !

    Cela touche plus particulièrement les chômeurs (comme moi)… et les travailleurs indépendants.

    Mais il n’y a pas de plaisirs sans efforts. On ne peut pas être content de soi à la fin de la journée lorsque l’on a rien fait de constructif. Pour moi en tout cas il est impossible d’apprécier un film le soir, de jouer tranquille ou de sortir pour m’amuser en sachant que j’ai rien cousu de la journée.

    C’est le principe de la récompense.

    • selim dit :

      Bien vu Abrial.
      La flemme, la glande… Très bien vu de ta part de parler des indépendants. Quand on est seul chez soi, on a peu tendance à se mettre la pression, on attend, on fait des trucs, puis d’autres trucs… et au final, on n’avance pas !
      Bosser avec des collègues, ça aide. C’est un regard qui te pousse à couper internet et avancer !

  • ce bon vieux BOB dit :

    La brosse a dents c’est aussi quelque chose de remis au lendemain ? ;)
    bon, c’est vrai qu’on ne cesse de répéter que le plus important c’est de s’accepter et d’avoir confiance en soi, mais bon, les dents jaune et l’haleine ….. t’es tellement fort que tu arrives même à tes fins avec ce handicap.
    Messieurs, chapeaux bas devant l’artiste ! :)

    ancien procrastinateur (enfin, on cesse jamais vraiment de l’être) je dois avouer que la « to do liste » est pratique, inscrite sur un petit morceaux de papier, elle permet de faire plusieurs choses par jour, Lex en parle ds 197 techniques je pense, en tout cas c’est a ce moment la que j’ai commencé, il disait d’apprendre au moins une nouvelle chose chaque jour, chaque jour j’inscrivais une chose a apprendre, et petit a petit la liste s’agrandit et je vois que je suis plus productif qu’avant

    so guys, faites cette liste, c’est tout benefs, que ça soit pour faire un nouveau sport, apprendre une langue, lire ou regarder un film, allez-y !

    • selim dit :

      Hello cher bon vieux Bob !
      Non, l’hygiène dentaire c’est un de mes soucis : je ne peux pas me passer de ma brosse à dents.
      Encore aujourd’hui, j’étais en déplacement à Nice pour la journée je l’avais prise avec moi !
      Quant à l’idée d’apprendre une chose par jour : c’est comme ça que je vois ma vie.
      Soit j’apprends, soit je rencontre du monde. Mais chaque jour doit m’apporter son lot de nouveautés !

  • Kairos dit :

    La procrastination ça fait ch…
    J’hésite a aborder cette nana dans ce rayon, et le temps de me motiver… pouff elle a disparu
    Je ne vais pas voire ces deux nanas, je sors du sport, je ne ressemble a rien…
    J’attends que cette hb s’écarte de son groupe d’ami pour aller l’aborder… ce qui n’arrivera pas
    Je zappe cette magnifique nana parce que je suis a la bourre… (c est ça comme si j’étais a 3 min près !)
    Ce soir je reste sage, vu que ce week end je sors (sauf que la bonne soirée, c est ici et maintenant pas une hypothétique sortie )

    Bref Procrastination et séduction; le pire des ménages. Savoir saisir les moments ! Comme disait Mystery, on ne va pas a la bibliothèque pour avoir des nanas, mais vu qu’on est a la bibliothèque, pourquoi ne pas avoir cette nana ???

    Commentaire d’une soirée foirée a 3.30…

    • selim dit :

      Ta conclusion en citant Mystery : magique !
      On ne choisit pas l’endroit où on va les rencontrer, alors autant être prêt ! (même si la mentalité « scout toujours ! » est un peu épuisante…)
      Ca ira mieux la prochaine fois Kairos !

  • retribution dit :

    cela me represente tout à fait mais la photo ne serais pas truqué tu n’as pas rangé un peu par hasard ? ton article me réfere à un proverbe de paul claudel l’ordre est le plaisir de la raison mais le désordre est le délice de l’imagination

    • selim dit :

      Malheureusement, je dois bien l’admettre : j’ai triché. J’ai un peu rangé le bureau !
      Beau proverbe l’ami retribution !

  • NumberOne dit :

    Moi je suis plutôt oblique :’) ! Non sérieux, ton bureau il est plutôt bien rangé, si je te montre le mien tu te substitué dans les verticaux haha. D’ailleurs, je dois aller le ranger….

    Bonne soirée et merci pour l’article ;)

  • donyoann dit :

    horizontale dans la pensée comme avec les filles ;) je n’aime pas jeté j’ai toujours l’impression que j’aurais besoin de telle ou telle choses dans le futur.. la seule solution contre la procrastination c’est la motivation, pourquoi je ferais cela maintenant ;)

    • selim dit :

      Un vrai poète ce donyoann !
      J’ai le même problème : je garde trop d’affaires. Et un jour je craque et je me dis « si ça n’a pas servi depuis deux ou trois ans, on jette ! »
      Un peu comme dans les derniers épisodes de HIMYM !

  • Drino dit :

    Petit détail : le rouleau de papier toilette sur l’imprimante du bureau de Selim (vous ne l’aviez pas vu ;) ?
    Par ailleurs, illustrer un bureau en bordel par cette photo c’est juste indécent (30 ans que je travaille sur mon bureau, jamais réussi à le ranger aussi bien) !
    Une photo de la table basse de Pete Doherty un dimanche matin aurait été beaucoup plus parlante ! A bonne entendeur salut.

  • Streetlife dit :

    Bonjour, voilà, j’ai énormément de questions dans ma tête et je ne trouve personne à qui les poser à part ici. J’ai 18 ans, je suis enrobée, mais pas trop, pas de barbe, encore une tête d’enfant et je compense dans les fringues, la mode, etc … Je fais extrêmement attention à l’image que je donne aux gens, disons au premier regard, en effet, je me recoiffe toujours, je mets des crème pour adoucir le visage etc … « Métrosexuel » selon certaine personne, selon mon humble avis je dirais extrêmement complexé. J’ai toujours détesté les personnes superficiels mais plus le temps passe plus j’ai l’impression d’en devenir une. Et mon gros problème c’est que je tombe extrêmement facilement amoureux, presque de toute les femmes avec qui je passe un peu de temps, mais là il y a cette fille, une touriste si on peut l’appeler ainsi, elle vient de Strasbourg et moi de Paris, mais elle est juste formidable, drôle, belle, attentionné, intelligente bref … comme toutes les filles dont vous tomber amoureux quoi. Mais voilà, à chaque fois que je la vois, je m’imagine avec elle et puis j’ai la dure réalité qui vient me fouetter au visage, elle est elle, 1m65 55 kilos, yeux verts, charmante et brillante, et moi je suis moi quoi 1m85 90 kilos, yeux marrons ( comme 70% des gens ), serveur, et juste galant … Et à chaque fois ça me décourage parce que je me dis que j’ai aucune chance, mais j’aimerais vraiment me poser avec elle, vivre le bonheur, la rendre heureuse mais je n’arrive qu’à compenser mon physique pas facile qu’avec de la superficie tel que les fringues, ou de la cire et du parfum j’aimerais pouvoir faire la différence avec mes paroles, la faire rêver, voyager, mais je n’y arrive pas, on discute, je ne fais qu’acquiescer à ce qu’elle dit, donc voilà, si vous avez des conseils je suis preneur.

    • selim dit :

      Tu peux améliorer toutes les facettes de ta vie Streetlife.
      Tu en as marre de ton physique : fais du sport, mange mieux, sois rigoureux.
      Tu veux voyager ? Economise un peu et va bosser à l’étranger.
      Tu veux avoir des trucs à raconter sans voyager : lis des bouquins, regarde des documentaires.
      A toi de travailler point par point plutôt que de te lamenter sur ton sort, ce qui ne te fera pas avancer.

  • Duality Durden dit :

    Hello !

    Perso, j’utilise la méthode des post-it depuis mes 14 ans et ça marche relativement bien. On a tendance à atteindre plus vite les objectifs et même à attaquer ceux dur lendemain.

    Je la conseille à tous !

    • selim dit :

      Pas mal les Post-it… le seul problème pour moi, c’était de les voir se multiplier comme des petits pains…
      Depuis, je fonctionne avec des listes. Quelle satisfaction de pouvoir rayer des lignes !
      Bon week-end Duality Durden !

  • Coureurdesbois dit :

    Il faut souvent aussi mettre en plus sur la liste:  »Faire tout ce qu’il y a sur cette liste » :P

    • selim dit :

      très bien vu Coureurdesbois !
      On l’oublie souvent. Pour ma part, je m’interdis de me coucher tant que je n’ai pas tout plié !

  • Onraker dit :

    Hellow !

    Je ne sais pas ce qui m’a fait le plus marrer sur ton bureau, la brosse à dent déjà toute prête ou le rouleau d’essuie tout à côté du PC (héhé).

    Quoiqu’il en soit merci pour ce super article, j’ai testé la to do list avec les micro-tâches et c’est franchement génial, dès qu’on a commencé à rayer la première ligne on ne peut plus s’arrêter ! Pile ce qu’il me fallait !!!

    Onraker, qui commence à voir le soleil se coucher sur l’horizon de sa procrastination.
    (Cette phrase sonnait bien mieux dans ma tête …)

    • Dante dit :

      Je témoigne, Sélim se brosse les dents au bureau.
      Et le papier toilette, c’est nos mouchoirs :D

    • selim dit :

      Mais elle sonne bien ici aussi Onraker !
      Ca me fait penser à Moonraker, c’est fait exprès ?

      Le papier comme le dit Dante, c’est quand on est en rade de mouchoirs, on oscille entre chaud et froid (la clim’ nous fait du push-pull…)
      Et les dents, c’est une sorte de passe-temps, c’est mon hobby pendant l’après-midi entre deux coachings !

  • Apoteoz dit :

    ça reste disgracieux, mais tout est bien classé dans des dossiers super organisés chez moi, et quand je bosse, je prends UN dossier (j’insiste, c’est super important!) et je l’étale. On peut être un « penseur » horizontal et vertical à la fois avec de bonnes habitudes ;)

    La fameuse to do list est effectivement l’un des rares moyens efficace de se motiver, mais encore faut-il avoir la volonté d’ouvrir le programme.

    Pour cela, je prends celle d’outlook, alerte avec dead line à chaque fois que j’ouvre ma boîte mail, c’est tellement chiant que je me débrouille toujours pour que ce soit vide!

    Pas toujours évident, dans les périodes de rush la liste est tellement longue qu’il faut parfois un sacré bout de temps pour la purger.

    D’ailleurs, je vais m’y remettre :)

  • Nicered dit :

    Hello les coachs ADS,

    Voilà aujourd’hui j’ai recontacté une fille que j’avais kissclose et numcclose en boîte,plutot HB selon moi. il y a plus d’un an en mai 2012 ! A l’époque je lui avais envoyé des textos, elle m’avait même passé son facebook, mais je ne l’avais pas ajouté, peut être que j’ai eu tord. J’aurais dû vraiment l’appeler à l’époque pour se voir, plutôt que d’envoyer des textos sans grand intérêt. Bref quand je l’ai appelé aujourd’hui elle se souvenait de moi (c’est déjà incroyable), je lui ai simplement demandé si elle souhaitait qu’on se voit, car j’étais un peu surpris qu’elle réponde, elle m’a dit qu’elle était flattée, qu’elle était désolée mais qu’elle avait un mec. Je n’ai pas trop su enchaîné et elle m’a souhaité bonnes continuations !
    Je voulais le faire pour ne pas regretter. Je sais que c’est next (dommage), mais la leçon à en tirer, c’est d’essayer de dater le plus rapidement ?

    • selim dit :

      Je te renvoie aux articles sur la Slow Séduction et sur la Blitzkrieg : je suis complètement d’accord avec l’approche rapide, ne serait-ce que pour éviter les rivaux, et pour pouvoir maintenir une certaine tension sexuelle.
      Merci pour le témoignage Nicered !

  • Milestones dit :

    Bonjour à tous et merci la team pour cet article tout à fait pertinent.

    Vous me pardonnerez bien, à l’ensemble des commentateurs, si la technique pour procrastinateurs que je propose a déjà été énoncée dans les précédents commentaires, car j’avoue ne pas les avoir tous lu ;)

    En fait il s’agît d’une technique que j’avais découverte sur un site de développement personnel il y a de cela 2 ans et qui, selon moi, marche vraiment très bien.
    Sur le site, on l’appelait « la règle des 45 minutes », qui peut bien sûr être adaptée en « règle des 50 minutes ou des 30 minutes » selon votre préférence.

    Il s’agît en l’espèce d’aménager 45 minutes de son temps, sur une heure, pour faire une activité (boulot généralement, celui que l’on repousse le plus au lendemain) et de se prévoir une pause de 15 minutes ; comme ça à la fin de l’heure on recommence le même cycle !

    Cette technique a le mérite de vous permettre d’être hyper concentré dans votre travail pendant les 45 premières minutes puisque vous savez à l’avance que vous allez pouvoir bénéficier d’une pause de 15 minutes où vous pourrez faire ce que vous voulez.

    Et moi qui aies tendance à être parfois improductif quand je travaille plus de 3h de suite, je préfère largement cette technique où ma production est multipliée par 3 pendant 45 minutes. Et qui plus est quand on fait le calcul, quelque soit le temps de travail total sur une journée, la production réelle en connaissance de ses capacités est plutôt faible tandis qu’elle est maximisée par la règle des 45 minutes. Et si 45 minutes vous paraissent trop peu, alors privilégiez 1h ou 1h 30 avant de faire une pause de 15 à 30 minutes, et de même en sens inverse, privilégiez 30 minutes puis 15 minutes de pause. Ce sera toujours mieux que de n’avoir rien fait dans la journée :D

    Essayez sérieusement, je vous assure que l’effet a été garanti pour moi ;)

  • Don64 dit :

    @Milestones, je fais pareil au boulot depuis plus d’un ans et ça marche du feu de dieu après je chronomètre pas le temps passé à la tache ( 100% professionnelle ou 100% « récréative » ) je pense être naturellement sur les bases 50/10.

    Mais je garde toujours en tête un objectif , je sais évaluer mon travail et je me dis toujours il faut qu’a t-elle date ou a t-elle heure se soit achevé après je gère, mais le résultat doit être là sinon je me remet en question ( j’applique cette remise en question avec mes dragues aussi).

    Il faut aussi en terme d’organisation savoir cibler les priorités méthode ABC :
    A urgent et/ou sensible
    B courant
    C non urgent et/ou peu sensible.

    Les deux méthodes associés permet de dégager du temps, d’être plus efficace et donc plus serein en rentrant chez soit donc mieux dans ta peau.

  • AZA dit :

    AHHH « to do list » , la check list comme je l’appelle.

    C’est claire que l’efficacité est redoutable. Même en vacance, lorsqu’en réalité j’ai tout le temps de faire les choses, j’ai toujours l’impression d’être débordé.
    Pour rémedier à ce problème j’ai donc en permanence sur mon portable une liste de tous ce que j’ai à faire, classant en plusieurs sous partis « court terme : d’ici demains ou deux trois jours » « moyen terme : la fin de la semaine » « long terme : ça peut attendre la fin du mois, voir le suivant ». Ma mère quand à elle REMPLIT sa maison de boûts de notes, c’est impressionant. Je note tout ce que je suis suceptible de repousser à plus tard. Et dés que j’ai du temps libre ( ex transports commun ) je regarde ma check list sur mon portable avant de commencer à « avoir la flemme »

    J’ai remarqué que plus celle-ci était détaillée, plus il était facile de s’y mettre. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, si on a ce mode de vision, le temps perdu à faire faire ces listes nous fait gagner un temps phénoménale.

    Autre chose qui n’a pas été abordé dans cette article et qui je crois reste efficace : prendre des bonnes habitudes. Par exemple se fixer des horraires de travail fixe et inflexibles lorsqu’on est étudiant : Dure les premières semaines, mais avec l’habitude on n’y fais plus attention. Cela nous apparait comme un élément incontournable de la journée, et non comme un tache à abbattre que l’on pourrait repousser.

    Désolé pour les fautes.

1 2 3

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)