Séduction : 10 situations dans lesquelles vous devez savoir dire STOP !

Publié dans Inner game par
ArtDeSeduire.Com

neo balles stop Séduction : 10 situations dans lesquelles vous devez savoir dire STOP !

« Trop c’est trop ! » Encore un article dicté par les besoins de notre équipe de sauvages en soirée. L’un d’entre nous, Nightwing pour ne pas le nommer, est décidemment bien trop hardcore dans ses vannes. Au début, ça peut passer, ça peut faire rire les filles.

Mais arrive toujours un moment où il franchit la ligne entre ce qui est acceptable et ce qui ne l’est plus. Comme il le dit lui-même, c’est souvent #AllInOrNothing. Le problème avec ce genre d’attitude, c’est que c’est souvent nothing à la fin !

Partant de ce constat, j’ai passé en revue les 10 situations où vous devez apprendre à vous arrêter en séduction !

Trop de negs tue l’attraction

Certes, l’utilisation du neg n’est pas une technique de drague de « gentil ». C’est pour les mecs capables de repousser les assauts des filles un peu trop sûres d’elles-mêmes qui veulent tester la solidité du mec.

Un neg, c’est toujours une bonne vanne, une bonne répartie pour faire descendre la fille de son piédestal. Typiquement le genre de techniques de drague à utiliser face à des filles très jolies qui ont l’habitude de commander et d’avoir des mecs, pardon, des toutous dociles, à leurs pieds.

Un neg ou deux, ça peut les détendre et leur montrer que vous êtes un homme, que vous n’avez pas peur de déplaire, que vous n’êtes pas en recherche d’approbation de leur part.

Mais arrive un moment où les filles ont besoin d’intimité, ont besoin d’en savoir plus sur vous. Arrive la phase de confort, la partie intermédiaire du processus de séduction décrit par Mystery dans Revelation.

Dans cette phase-là, il faut arrêter les negs et traiter la fille comme une partenaire potentielle. Vous ne devez plus être dans une bataille d’ego, vous avez fini de vous jauger, vous êtes là pour donner envie et vous livrer : c’est le moment d’arrêter les negs !

Et si vous continuez ? Elle va simplement se dire que vous êtes une brute qui s’épanouit dans l’humiliation, dans le rapport de force permanent. Or, un couple, ça se construit sur une base d’égalité…

Allez pour la forme, deux exemples de vannes qui sont passées très loin de leur cible :

A des Albanaises en soirée au Madam (un club à Paris) : « Ça se passe bien le marché du trafic d’organes ? »

À l’amie d’une fille qu’Eros draguait (en mode wingman) : « Tu sais que je te parle juste pour que tu foutes la paix à ta copine et mon pote? »

La lourdeur de l’alcool à quatre du mat’…

Quand elle dit non

Contexte sexuel évidemment. On ne va pas développer cette idée sur dix pages : quand une fille dit non, c’est non. Si elle répond NON à toutes les questions qui suivent, n’insistez pas, c’est non.

  • « Encore un verre ? »
  • « Encore un doigt ? »
  • « Encore une fois ? » (le disc-jockey Sash est de retour)
  • « On va chez moi ? »
  • « Déshabille-toi ? »
  • « Par derrière ? »
  • « Avec ta sœur ou ta meilleure amie ? »
  • « Avec mon meilleur pote ? »
  • « Tu veux m’envoyer un selfie de toi nue. »

Merci de respecter la volonté des filles afin de ne pas terminer dans les sordides pages de faits divers… (Artdeseduire, une team de mecs avec des petites sœurs…)

Quand elle veut boire toute la soirée

Là, on fait appel à votre jugeotte. Une bonne vanne dans 50 Shades of Grey, vraiment la seule.

Quand Anastasia a trop bu, s’est vomi dessus en soirée, il l’a raccompagnée et mise au lit. Au réveil, elle lui demande s’ils ont dormi ensemble. Oui. Elle flippe.

Elle : « Mais est-ce qu’on a… ? »

Lui : « Non, la nécrophilie c’est pas mon truc. »

Quand vous passez la soirée avec une fille qui boit trop, soyez l’adulte des deux. Ne la touchez pas si elle est en plein black out ou qu’elle est à moitié dans le coma.

Le lendemain ça vous donne des filles qui regrettent ce qu’elles ont fait, qui ne se souviennent pas de ce qu’elles ont fait, qui s’en veulent, qui se sentent sales…

Certaines auront l’alcool mauvais, d’autres l’alcool triste, et certaines gerberont dans vos draps : la fille qui a trop bu, évitez-la. La fille qui a besoin de trop boire pour coucher avec vous, fuyez-la comme la peste.

Allez-vous branler dans votre salon et laissez-la dormir. Dites-non à la facilité : vous n’en tirerez aucun plaisir, et elle non plus.

Le rendez-vous où vous vous ennuyez

Un date où tu t’emmerdes, où les sujets de conversation sont nuls : barrez-vous. Ne passez pas deux heures, ne passez même pas une heure à attendre que la conversation décolle.

Si vous l’avez rencontrée en soirée, si c’est une amie d’amis, un blind date ou un premier rendez-vous Tinder et que rien ne se passe dans la première demi-heure, pas une vanne, pas un sourire, pas le moindre signe de réchauffement climatique, fuyez.

Vous aurez tout le temps de vous emmerder en maison de retraite, non ? Apprenez à respecter votre temps. Un bon premier rendez-vous va crescendo : on est censé avoir de plus en plus envie de connaître l’autre.

Si rien ne se passe, si elle a menti sur ses photos, si sa conversation est aussi chiante que moi quand je suis crevé : mettez les voiles !

Savoir s’arrêter face à une conversation unilatérale

La règle que je répète en permanence pour le phone game : elle n’a pas perdu son portable, elle n’a pas été kidnappée, elle n’a pas de vraies urgences.

Si elle décide de ne pas répondre, c’est une réponse en soi. Au bout de deux messages de votre part sans réponse, au bout de deux propositions de RDV sans réponse, lâchez l’affaire. Respectez-vous, ne soyez pas le mec en chien…

De la même manière, ne courez pas après une fille qui décale en permanence vos rendez-vous. Les reprogrammations ou annulation de dernière minute méritent d’être traitées avec le plus grand mépris de votre part. Silence radio. Sachez vous arrêter si vous sentez qu’elle vous balade…

Dire non aux relations unilatérales

Cette fille est toujours présente à vos côtés pour profiter des côtés cools de votre vie.

Soirées, avant-premières, rencontres avec des personnes cools, anniversaires : vous la faites profiter de tout votre cercle social. Mais elle de son côté, elle ne vous invite jamais nulle part. Jamais un texto, jamais une proposition de soirée, jamais un coup de fil pour prendre de vos nouvelles.

Elle ne vous appelle que quand elle est en galère : c’est une pauvre fille, une profiteuse. Une maîtresse de l’illusion : elle vous maintient dans cette relation toxique en vous faisant miroiter quelque chose qui n’arrivera jamais.

Laissez tomber, fuyez cette fille !

Dire non aux mauvais coups

Vous vous êtes bien entendus en soirée, c’était drôle et doux mais une fois arrivés au lit, les choses se sont corsées. Elle ne fait rien. Ne prend aucune initiative. N’est pas drôle. Pas vraiment aventurière non plus. Bref, votre compatibilité sexuelle est inexistante.

Contrairement à ELLE, je ne vais pas vous dire que la fellation est le ciment du couple, je vais élargir ça à l’entente sexuelle globale.

Ne pas s’entendre sexuellement avec quelqu’un, ça arrive. Ce n’est pas un drame. Il faut juste l’annoncer clairement, puis continuer votre chemin. Surtout si vous n’avez pas l’âme d’un first sex teacher

Dans ce cas de figure, arrêtez-vous rapidement avant qu’elle s’attache et vous traite de tous les noms.

Reloue dès la première fois ?

« Je te préviens, avec moi c’est comme ça, comme ça, comme ça. »

Ahah. La fille qui donne des ordres alors que vous la connaissez à peine. Je ne sais pas ce que vous recherchez comme genre de relation, mais une fille qui joue la boss dès le début, qui essaie de vous mettre à l’amende sur tout ce que vous faites ou dites, à votre place, je fuirais…

À quel moment s’arrêter avec elle ? Dès le début. Elle veut vous faire jouer un rôle qui n’est pas forcément le vôtre. Elle ne tient pas à sortir du chemin qu’elle s’est tracée : vous ou un autre, c’est pareil. Zappez.

S’arrêter quand vous sentez le coffre-fort

Cas spécifique de one night stand. Coup d’un soir bonsoir. Cette fille vous allume, mais avec un peu de présence d’esprit, vous lui demandez où elle dort ce soir.

Chez sa copine. Chez son collègue. Qui la ramène en voiture. Pour un player de niveau débutant à intermédiaire, ça sent la soirée perdue pour rien.

Sous le poids de la pression sociale, 80% des filles n’oseront pas dire à leur copine ou à leur collègue qu’elles veulent rentrer avec vous et coucher avec vous. « Ça ne se fait pas », « je ne peux pas leur faire ça », « quelle image ils vont avoir de moi ? » blabla…

Seuls les players plus avancés réussiront à désamorcer ces obstacles en amont, en devenant potes avec les ami(e)s ou collègue(s) de la fille pour obtenir un passe-droit en fin de soirée…

Si vous sentez que ce n’est pas une vraie aventurière, qu’elle n’est pas prête à quitter son troupeau, laissez tomber avant de flinguer votre soirée.

De la même manière, gare à l’allumeuse qui ne fait que se frotter et se refuse toujours à vous quand vous essayez de l’embrasser. Barrez-vous avant de craquer mentalement…

Savoir dire stop quand elle est amoureuse…

Mais que vous ne l’êtes pas.

Et que vous savez que vous n’allez pas vous attacher. Cette raison nous a été soufflée par une amie qui nous demande d’être responsables. Et d’être clair dès le début en annonçant nos intentions.

Si vous voulez juste un plan cul, dites-le dès le début. Au pire, si un jour vous changez d’idée, vous pourrez lui en parler. Mais ne lui faites pas croire qu’une vraie histoire est possible juste pour coucher avec elle.

Le jour où vous sentez qu’elle est sur le point de vous dire qu’elle vous aime et qu’elle veut prendre ses prochaines vacances avec vous, il est grand temps de fuir si vous ne voulez pas lui donner le moindre espoir.

Ne soyez pas cruel avec les jeunes filles romantiques qui attendent une vraie relation. Parfois, il sera de votre devoir de souffrir un peu pour faire moins souffrir les filles. Les amateurs du beau jeu comprendront…

Comment arrêter une séduction qui dure trop longtemps ?

Pas facile de savoir dire stop et je vais vous expliquer pourquoi : vous avez investi du temps et de l’énergie, en poker on dit que vous êtes « committed », vous êtes engagé.

On parle du principe d’engagement : quand on a investi, on veut un retour sur investissement.

Il faut une grande force mentale pour savoir sortir d’un coup au poker où on a déjà mis beaucoup d’argent. On a envie de savoir les cartes de l’autre, on veut savoir, et pas se coucher…

C’est parfois pareil avec une phase de séduction qui dure depuis trop longtemps.

  • Vous vous envoyez des textos depuis trop longtemps sans vous voir
  • Vous vous voyez depuis trop longtemps sans jamais rien faire
  • Elle vous rend visite sur votre lit depuis trop longtemps sans que vous ne couchiez jamais ensemble
  • Vous vous voyez en soirée depuis trop longtemps, vous vous roulez des pelles mais ça ne va jamais plus loin

Dans ces cas de figure, quand vous attendez trop longtemps, vous perdez généralement le plus important dans la séduction : l’intensité, la tension sexuelle.

Ça devient mou, ça devient plat : vous avez l’impression d’avoir tout dit, d’avoir abattu déjà toutes vos cartes. Il ne manque qu’un truc : vous jeter l’un sur l’autre, et pourtant, ça ne vient pas.

Ce qu’il faut comprendre : c’est qu’elle vous a mis dans la Friend-Zone, ou alors qu’elle ne veut pas aller à votre rythme.

Très dur de gérer des phases de séduction avec des Jennifers « DONNEUUU MOIIII LE TEMMMMMPS ! »

Mon conseil : si ça dure trop longtemps et que ça ne mène nulle part, c’est parce que vous êtes trop gentil, pas assez ferme. Que vous ne savez pas dire stop. Vous ne dites pas stop parce que vous avez peur de la perdre.

Mais avoir peur de perdre, c’est la règle numéro un pour ne jamais gagner…

 

Et vous, d’autres idées de limites à ne pas dépasser ? À quel moment dire stop ?

Sélim

banner parler aux femmes Séduction : 10 situations dans lesquelles vous devez savoir dire STOP !
banner parler aux femmes Séduction : 10 situations dans lesquelles vous devez savoir dire STOP !
Banner 50phrases Séduction : 10 situations dans lesquelles vous devez savoir dire STOP !
Banner 50phrases Séduction : 10 situations dans lesquelles vous devez savoir dire STOP !
Bann TechniqueAstucieuse v2 Séduction : 10 situations dans lesquelles vous devez savoir dire STOP !
Bann TechniqueAstucieuse v2 Séduction : 10 situations dans lesquelles vous devez savoir dire STOP !
38 COMMENTAIRES
  • Mxxxxxxx dit :

    Salut Sélim,

    J’espère que tu prendras le temps de lire ce commentaire et de m’aider.
    J’aurais besoin de savoir si il faut que je next ou que faire?
    Il s’agit d’une nana que j’ai rencontré en boîte, on discute souvent par sms, (HB8) … Ca fait un mois qu’on se connait et j’essaye d’être tactile quand on se voit en boîte, j’ai toujours ma main sur son bassin. Maintenant dès que je séxualise par sms, elle me repousse, Pourquoi ?!
    Parce qu’elle a un copain depuis 3 semaines qui est toujours en boîte aussi, elle est en période « je suis trop amoureuse ».
    Pourtant à coté de ca, elle me laisse etre tactile lors des soirées alors que son « copain » pourrait la voir. Et elle fait tout pour essayer de me plaire de mon point de vue.

    Je next ou bien ? Un conseil ?
    Je prends les avis de tous ^^
    Mxxxxxxx

1 2

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)