Art de Séduire : Techniques et Conseils en séduction et développement personnel

Lettre d’Amour à mes Plans Culs…

Publié dans Field Reports par Eros le 31/10/2012

Lettre d’amour à mes plans culs1 Lettre d’Amour à mes Plans Culs...

Ceci n’est pas un Field Report les amis. J’en ai encore plein en stock, rassurez-vous, mais aujourd’hui je voulais partager avec vous une réflexion, d’homme à hommes.

J’ai un problème, je n’arrive pas à me poser, mais ça, ce n’est pas nouveau. Lorsque Sélim me demande quand est-ce que je vais construire quelque chose avec une fille, je lui réponds que je ne suis pas maçon.

Aujourd’hui je voulais vous expliquer pourquoi mon régime alimentaire est depuis longtemps composé de plans culs et d’histoires sans lendemain. Et déclarer mon amour à mes amies nocturnes.

Acte 1 : The Break-Up

Je n’ai pas toujours été un salaud, un mec qui kiffe la vibe. J’ai galéré un peu plus jeune avec les filles, et quand l’une d’entre elles m’accordait un peu de son attention, je devenais immédiatement son chien. Son jouet. J’aurais fait n’importe quoi pour un bisou. Puis plus tard, pour coucher avec elles.

J’avais plein d’amies filles avec lesquelles je voulais coucher. Elles, pas trop. Ca arrive, c’est le jeu. Du coup, j’ai profité d’une de mes rares qualités (je parle 5 langues dont 3 couramment) pour me mettre en couple avec une fille de l’Est de 20 à 24 ans.

Après de multiples tromperies, je me suis évidemment fait gauler… Pas en flagrant délit, non, mais ma double vie a pris fin au moment où Olga a ouvert un historique MSN de mes plus belles conversations avec mes plans culs… Retour à la case célibat, mais…

Acte 2 : The Good Life

Un retour à la case départ avec une vie bien plus confortable. Je démarrais dans la vie active et n’avait donc plus besoin de boire l’eau des chiottes en boîte. Je pouvais offrir des verres aux filles, même si ça m’emmerdait profondément. Question d’habitude…

Un meilleur lifestyle, du cash dans les poches, des costumes pour aller travailler. Toujours autant d’histoires débiles à raconter. Une utilisation massive des sites de rencontres pour garnir mes soirées. Et en prime Sélim qui organisait ses soirées : la machine tourne à bloc.

C’est un peu comme un filon qui ne s’épuise jamais : on sort, on rencontre des filles, on prend de nouveaux numéros, on couche avec certaines d’entre elles, on prend des râteaux par d’autres mais le renouvellement est permanent. Premier rendez-vous, close, étiquetage…

Si Bruce Wayne a sa Batmobile et son costume, de mon côté j’ai mon téléphone : un répertoire gonflé à bloc par tous les numéros de mes plans culs. PC, PCR, PCRA, des dénominations bonnes pour les magazines féminins. Pour moi, toutes ces filles sont des amies avec qui je couche, simplement.

C’est tellement bon de ne pas se prendre la tête. Un coup de fil, parfois un simple texto « Ce soir ? », et le tour est joué. Mes plans culs, je les aime. Vraiment. A elles toutes réunies, elles me donnent l’équivalent de ce que pourrait peut-être me donner une petite amie officielle !

Mais elles sont plus diverses. Elles me racontent des histoires de leurs pays d’origine, de leurs parents, de leurs passions. J’ai l’impression d’apprendre tellement plus qu’avec une seule fille dans mon lit…

Acte 3 : Les sorcières

Le sexe agit comme une drogue. La nouveauté, toujours la nouveauté. J’ai essayé de me mettre en couple pour « être normal ». Ca ne marche pas quand on ne le sent pas. Je n’y arrive pas. Je ne me force pas trop, je dois l’admettre.

J’ai essayé de transformer des plans culs en vraies histoires d’amour : il y avait toujours une fille plus grande, plus belle, plus fine pour me détourner du droit chemin. Les filles sont des sorcières, elles m’envoûtent, je suis faible, qu’y puis-je ?

Pour continuer de bien vivre au quotidien, je me suis forgé le personnage d’Eros, irresponsable notoire. Le pire ? C’est qu’il plaît aux filles parce qu’elles essaient toutes me mettre en cage… On ne désire que ce qu’on ne peut pas avoir…

Acte 4 : Femmes, je vous aime !

Au fond, à bien y réfléchir, je les aime toutes. Je ne compte plus le nombre de fois où je leur ai vraiment dit que je souhaitais leur bonheur. Je voulais vraiment qu’elles soient heureuses avec un mec, un gars qui prendrait soin d’elles, qui s’intéresserait à elles.

Je leur souhaite de vraies relations amoureuses, des relations de couple comme on les voit dans les films. Elles savaient toutes que j’étais sincère.

Je leur disais qu’elles avaient le droit de m’utiliser tant qu’elles le désiraient, mais qu’à un moment, il fallait qu’elles se trouvent un mec. Mais que je ne pouvais pas être celui-ci. La flemme de m’investir. La flemme de rompre.

L’angoisse de passer à côté de toutes ces filles célibataires et disponibles. L’herbe est toujours plus verte ailleurs… Vous mangeriez du caviar tous les jours, vous, même si c’était délicieux ? Moi non plus. De temps à autre, un bon burger écœurant, ça fait du bien.

J’avais besoin de plaire aux filles. A toutes les filles. Je les aimais toutes car elles m’apportaient de l’oxygène au quotidien.

Acte 5 : Rideau !

Mais au fond, on sait tous comment ça se termine cette histoire… Après des années de réflexion avec Sélim, on s’est rendu compte que malgré cette boulimie de filles, on passait à côté de quelque chose de plus profond.

Ceci n’est pas une lettre d’amour à mes plans culs, c’est une lettre d’adieu.

Je ne m’étais jamais vraiment engagé à 100%. Quand j’étais avec ma petite Olga, je la trompais dans tous les sens… Tu parles d’un engagement… Je ne voulais pas me remettre en couple avant d’avoir la certitude de pouvoir être fidèle entièrement.

Vous l’avez deviné, je tire doucement ma révérence à tous ces ONS. Je ne m’y attendais pas, mais je viens de me faire kidnapper par une princesse. J’ai encore des réflexes de player, je sais encore jouer, mais maintenant, je sais quand m’arrêter.

J’ai décidé de tout donner pour elle. Mon temps, mon énergie, mon cerveau. J’ai décidé de faire des projets avec elle. Et d’arrêter tous les coups d’un soir, tous les plans culs. J’ai décidé de croire en l’amour !

Et vous, vous avez déjà foiré des histoires d’amour par amour du game ?

Eros, homme en couple

PS : Un peu comme James Bond, « Eros will return »…

ebook sexualisationtiny Lettre d’Amour à mes Plans Culs...
Sexualisation: Mode d'emploi
Eliminez la frustration, les angoisses et la honte liées à votre incapacité à « conclure » avec les femmes… Apprenez comment toucher et exciter une femme, sexualiser vos conversations et instaurer une tension sexuelle … pour coucher BEAUCOUP plus souvent
Découvrez ce Guide >>

Téléchargez ces 3 guides Gratuits !
Recevez immédiatement :
  • Tension sexuelle, mode d'emploi (pdf)
  • Savoir parler aux femmes (pdf)
  • Vaincre sa peur d'aborder les femmes (mp3)

OUI, je veux tout télécharger !
99 COMMENTAIRES
  • William dit :

    Pour être encore capable de détecter THE ONE, je trouve qu’il y a une bonne technique, inspiré d’EROS, qui d’avoir un PCRA.
    Après faut faire attention, des fois on est à la limite de l’amour, mais quand on va mal, quand on a besoin d’une épaule féminine, le PCRA vous fournira toute l’attention dont vous avez besoin (Mince je pars en mode téléshopping !).

    Plus sérieusement, j’adore les ONS, les plans culs, surtout que je n’ai que 22 ans alors j’ai vraiment pas envie de me mettre en LTR. Mais j’essaye de garder les pieds sur terre quand même, de ne pas louper le coche quand il se présentera.

    @Ludo : Ca ne devait pas être la bonne fille pour toi, si elle ne veut même pas connaître tes arguments ou quoi que ce soit. Ca m’arrive d’avouer à une fille quand elle me demande mes projets que ça me tente d’essayer de devenir coach en seduction et je fais tout pour.
    Si tu expliques à une fille que ça ne t’empêche pas d’être sérieux, que ça ne t’empêche pas d’avoir des sentiments, etc, elles sont capables de comprendre.

  • Barson dit :

    Mais le premier article de la DarkSeduction aurais t-il un rapport avec celui-ci Eros ?
    Aurais-tu kidnapé la belle au clochard ?

  • UnPlayerDePassage dit :

    http://1.bp.blogspot.com/-tzPR0b3CWos/T5w7tNQ_sLI/AAAAAAAAAlw/JQRI26EBoXc/s1600/ultra-gay-seal.jpg C’est tout ce que j’ai à dire… Ahaha !

    Plus sérieusement, félicitation ! Et merci pour ces Field Reports magnifique, et bon courage pour la suite !

  • ntsanyem dit :

    Snif, j ai vraiment la larme a l oeil heros, bon retour a la vie de celibat et surtout tu pourra lui faire profiter de tout ce que t a appris avec tes ons… moi et les autres celib on continue a chercher en esperant avoir ta chance, et surtout, ne reviens jamais mdr

  • Superbrunette dit :

    Tous mes voeux de bonheur !
    Je t’envie Eros d’avoir trouvé THE one comme tu dis ! Moi aussi je veux trouver LE mec !

  • juventino dit :

    un peu pretencieu le coup du jame bond , mé t’as vrmnt une plume d’artiste , j’aime la facon dont tu explique les choses , et tu as raison , moi méme je suis passé a coté ,et ma de vrai princess a cause de mon insoucience et ma soif permanente ,et je me languit a ce jour d’avoir fait certein choix , mais dan mon cas ,je croi pas que je vais arreter de jouer de si tot , je suis un gourmand ,et toi comment t’as fais pour y arriver , parceque moi méme quand je suis avec une fille ,en sachand qu’elle me rendra heureux je peut pa m’enmpecher de tt plaquer d’un cou ,bravo eros

  • Donach dit :

    Je t’envi vraiment Eros, mais la question que je me pose souvent, et que je te pose c’est: Comment savoir quand c’est la bonne? Quand c’est THE ONE?
    Pour reprendre tes termes, l’herbe est toujours verte ailleurs, et pendant une relation, les défauts de celle avec laquelle t’es t’obsèdent. Alors comment est-ce que tu as réellement senti que c’était elle qui te convenait?

  • GeoffCarabin dit :

    Félicitations Eros, et bon courage à vous (surtout elle?) c’est une sacrée aventure dans laquelle tu te lances ;)
    Je tire mon chapeau au grand Eros, ex-dark knight ^^
    Ca fait plaisir de vous voir avancer dans la vie les gars =)

    • selim dit :

      On en parlait encore hier soir en soirée…
      La maturité ça s’appelle. Enfin il paraît.
      Les filles ont peut-être une horloge biologique, nous, on fatigue un peu au bout d’un moment, on est capable d’évaluer ce qui est bon ou mauvais pour nous.
      Là je crois qu’il a eu un bon coup de bol et qu’il a su s’arrêter avant de perdre gros !
      Qui sait… Peut-être reviendra-t-il…

  • Patrix dit :

    Bonne continuation Eros. Narrer des FR n’est jamais évident, et la façon dont tu l’as fais mérite un chapeau bas. Ce n’est pas une page qui se ferme et une nouvelle qui s’ouvre, mais plutôt une évolution, dans ses désirs, ses attentes, sa vie. Je ne souhaite jamais bonne chance dans ces cas, mais juste une belle et bonne continuation.
    PS: Ne fais pas trop ton needy… :p

  • Hanneman dit :

    Eros… en couple… mais…. je refuse…

    Qui va nous faire des Dark Field Report sur ADS ?

    Sniff… pleurons mes frères, la perte d’Eros, le dernier rempart du mâle en rut est tombé avec cet article.

  • William dit :

    @EROS et Selim : J’avais oublié de dire pendant la twittcam que EROS avec son annonce m’a porté la pouasse ^^, je m’explique :

    – Week end de 4 jours mais toutes les HB étaient parties (sûrement à Paris pleurer la perte d’EROS en faisant une procession funèbre)

    – J’ai choppé la crève mais heureusement j’étais opé Samedi.

    MAIS, parce qu’il y a un MAIS, le Mercredi 31 Octobre, j’étais tellement motivé à rendre hommage à EROS que j’ai FC.
    Oui EROS si tu m’entends, la nuit m’a appartenu (j’ai failli mettre une fessée de ta part mais vu qu’elle n’aurait pas compris la blague je me suis retenu).

  • -Morgan- dit :

    Oui Eros !

    Perso, je vais avoir 24 ans et je suis toujours attiré par ce que je n’arrive pas à avoir! J’ai l’impression que le seul moment qui me plaît avec la fille, c’est la période de séduction! Le SMS game, la sexualisation, les sous-entendus, les « Mais est-ce que je lui plaît vraiment à cette fille ?! », le fait de s’intéresser à elle mais pas trop, se dévoiler mais pas trop… Le game quoi ! :)
    Mais une fois que j’ai réussi à l’attraper, je perd tout intêret …

    J’arrive à créer une très forte tension car j’ai un objectif en tête, la séduire (Et pas juste la baiser hein! La séduire!), histoire de me prouver de quoi je suis capable et de me conforter sur les fameux « signes » qu’elle à pu envoyer.
    Mais une fois que j’ai eu mon jouet, la magie s’envole! Il n’y a plus le « petit truc ».

    Ça me fait chier, j’aimerais que ça marche en plus! La fille est super, drôle, jolie… etc
    Mais non… rien n’y fait. Je ne tombe pas amoureux…
    En plus, généralement, la fille change un peu! Au moment de la séduction elle est top ! Elle a de la repartie, elle te teste grave et se laisse pas avoir… mais après tout ça, elle s’attache et devient trop collante.

    J’ai l’impression que j’ai plus besoin de reconnaissance, que d’affection.. et que ma liberté compte beaucoup.
    J’ai longtemps galérer avec les filles, je commence à avoir des résultats depuis que je suis sur ADS, et encore plus ces derniers mois. Comme si j’avais envie de rattraper le temps perdu!

    Suis-je normal ? Est-ce grave docteur ? Comment soigner ça ?
    (J’espère au moins que c’est remboursé par la sécu! ^^)

    • selim dit :

      Hello Morgan,

      je vais faire la réponse pour Eros, vu qu’on a à peu près un cerveau pour deux…
      Tu es normal, complètement actuel, un vrai produit de notre époque comme beaucoup de mecs ici.
      Une fois qu’on goûte au fruit défendu, à savoir le succès massif avec les filles, c’est très dur de s’arrêter et de se dire « Mais oui, je vais rester avec une fille et m’en contenter. ».
      Avec le recul, tu te rendras compte que c’est ça le vrai challenge : rester avec une fille et la rendre heureuse.
      C’est tellement galère…
      Alors qu’un PUA, un dragueur en série, au final, une fois que ça marche, une fois qu’on a la recette, on déroule, on copie/colle.
      Vraiment. Parfois je m’entendais ressortir les mêmes phrases aux unes et aux autres, ça me rendait fou. Mon manque de créativité me rendait fou.
      J’avais une formule magique, je n’avais plus qu’à appliquer.
      Pour le soigner, tu as le choix : la maturité, ou la lassitude.
      Et pour les plus optimistes Bisounours : l’amour, enfin !
      Courage Morgan !

    • lex dit :

      -Morgan- : tu n’es peut-être pas encore prêt à te poser. Profite tant que tu en auras besoin, t’as l’horloge biologique en mode queuetard, ça passera un jour ou l’autre. En attendant : te force pas !

  • William dit :

    @Morgan : Oui c’est normal ! Il y a toujours une période où on veut juste perfectionner son game. Personellement j’y suis encore dans cette période, mais j’apprécie aussi le moment où je close.
    Parce que j’aime les femmes, que je les veux toutes, que je veux toutes les aimer ^^.

    Même quand j’ai close une fille, je continue à la gamer pour continuer à garder cette tension, même quand elle m’a eu je dois être H2G. Comme ça elle continue à venir me chercher, me tester, et c’est génial !

    Ca se soignera quand un jour tu te diras que t’as besoin d’une LTR, et que tu la trouveras ;).

  • -Morgan- dit :

    @Selim et William: Ok les mecs! Merci. Et les filles que vous closer… est-ce que vous en êtes vraiment amoureux ? ou est-ce que vous rester lucide et détacher sur la situation ?

    Perso, la dernière fois que j’ai eu les fameux « petits papillons dans le ventre »… c’était lorsque j’étais needy ! Et j’en chopais pas une !
    J’ai l’impression de plus avoir de coeur et de plus savoir m’attacher… ça me rend fou!

    En fait, j’ai tellement peur de (re)devenir needy, que je suis devenu quelqu’un de peu demonstratif et je fais douter toutes mes conquêtes de mon intérêt envers elle. Du coup, ça foire…

    Il y a juste milieu difficile à trouver.

  • aminem dit :

    j’en ai marre d’elle je suis deçu, ravi pour toi EROS mais j’ai perdu tte confiance en les femme ma vie ressemblera a cet……………………..enfin breff je suis en colere …jamais je mettrais en couple ..

    • lex dit :

      Aminem : si les femmes s’arrêtaient de coucher au premier connard venu, le monde serait peuplé de puceau et d’hommes mariés. Trouve une nana sérieuse, avant de te poser.

  • Hanneman dit :

    @ Morgan :

    Je partage aussi ton syndrome. J’aime séduire. Mais ensuite… ensuite quoi au fait ??? Ensuite, mademoiselle, va falloir retourner à votre petite vie et arrêter de fantasmer sur moi, désolé.

  • Superbrunette dit :

    @Morgan : si c’est la peur/crainte qui te guide, que tu as besoin de te sentir sur la brèche tout le temps, tester les limites etc…Effectivement, c’est qu’il y a encore un travail sur soi à faire. Je ne connais pas ton âge, mais je dirais que si tu as la vingtaine c’est pas « grave » en soi, on en passe tous/toutes par là. En général le temps fait le travail pour nous (l’expérience tout ça), ça c’est la bonne nouvelle. Parcontre si tu as dans les 35ans ou plus là euh…Sélim parlait de maturité, je pense qu’effectivement la clé se trouve là (IRL ou à Bisounoursland d’ailleurs).
    Bon courage à toi pour la suite !

  • -Morgan- dit :

    @Superbrunette: J’ai 24 ans, comme marqué dans la première phrase du post! lol

    Merci pour ton avis en tout cas. ;)

  • Nike dit :

    On attends impatiemment le retour de Field reports pour la crise de la quarantaine !

1 2 3 4

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)


  • Téléchargez ces 3 guides Gratuits !
    Recevez immédiatement :
    • Tension sexuelle, mode d'emploi (pdf)
    • Savoir parler aux femmes (pdf)
    • Vaincre sa peur d'aborder les femmes (mp3)

    OUI, je veux tout télécharger !
    • Près de 100 missions et exercices pour prendre confiance en vous et apprendre à draguer : c’est l’équivalent de 31 jours de coaching en séduction intensif pour le prix d’une entrée en boîte !
    • 267 techniques simples et efficaces pour rendre votre copine accro au sexe ou collectionner les 's*xfriends'.
    • Comment séduire LA fille que vous convoitez. Un guide pour sortir de la friendzone, séduire une collègue, une camarade...
    • Découvrez la version Française du bestseller de Swinggcat, apprenez enfin à maîtriser les Prizing, et devenez celui que les femmes voient comme LE mec à conquérir à tout prix !
    • Le nouveau chef d’œuvre de Mystery en Version Française ! Sûrement le livre le plus complet sur l’attraction et les techniques de drague.
    Découvrez tous les guides


    • Maîtrisez l'Inner Game de la Séduction : éliminez vos peurs et devenez l'homme confiant, solide, détendu, que toutes les femmes recherchent...
    • Dans Mission 06, vous allez découvrir comment aborder et séduire naturellement les femmes dans toutes les situations de la vie quotidienne ! Arrêtez de gâcher des occasions quand vous croisez des jolies femmes !
    • « Certains hommes sortent systématiquement avec les plus jolies filles sans JAMAIS avoir à les aborder dans la rue, en boîte ou en soirée ! Voici leur secret… »
    • Comment Arrêter De Vous Faire Rejeter Par Les Femmes… Et Coucher Systématiquement Avec Des Filles Que Vous Pensiez Inaccessibles, Grâce A La Méthode Gambler !