Field Report : le Bro Code a-t-il été violé ? (à vous de juger !)

Publié dans Field Reports par
ArtDeSeduire.Com

bro code brisé Field Report : le Bro Code a t il été violé ? (à vous de juger !)

Un samedi soir sur la terre, sur la Côte d’Azur. Un player très expérimenté, qu’on nommera EROS, pour ne pas changer… Avec lui, deux wingmen très entraînés, des mecs qui ont ingéré The Game, Artdeseduire et toutes les saisons de How I Met Your Mother.

Niveau game, ils sont pro, ils savent comment réagir pour être de bons wingmen. Pourtant ce soir-là, tout va partir en couilles et les protagonistes ne sont toujours pas d’accord sur la répartition de la faute.

C’est vous qui allez juger, désigner le ou les coupables, et imposer les sanctions pour ce FAIL REPORT !

Lecteur, vous êtes le commissaire CockBlock. Vous entendez les deux parties séparément, dans deux pièces. Aucun chevalier noir ne viendra vous déranger ce soir. Dans la première pièce, celui qui veut déposer plainte. Eros. Dans la seconde, les frères wingmen Tic et Tac.

EROS : la violation du Bro Code est évidente !

J’accuse ! Ces vacances étaient cool, les frères dormaient chez moi sur la Côte d’Azur.

Tout se passait bien, on était en boîte avec les frères Tic et Tac, la température est très vite montée. On venait de quitter un bar où tout se passait bien, bonnes conversations, on part en voiture vers une boîte du coin.

Là, à peine arrivés au bar, on commande une tournée, et je vois une petite blonde Anna qui se fait tchatcher par un golgoth, et en retrait, une petite brune, Margaux, tout sourire, belle comme un cœur.

Je lui fais signe avec la main, pour lui dire de se rapprocher de moi. Son sourire m’a mis KO, je tourne le dos à mes deux wingmen qui partent en repérage sur le dancefloor.

Conversation rapide avec ma douce : « blabla tu t’appelles ? tu viens d’où ? tu fais quoi ? » Elle est réceptive, on rit ensemble, elle est très tactile avec ses mains sur mes avant-bras pour appuyer chacune de ses réponses…

Margaux doit partir fumer une clope avec sa copine, elle s’approche de moi pour prendre mon numéro de téléphone. IOI monstre, je ne peux pas passer à côté de ça. Elle enregistre mon numéro de téléphone et mon prénom, EROS.

Moi : – « Si tu ne reviens pas, je mets cette ville à feu et à sang… » Ambiance needy conquérant, ma main est sur sa nuque, sous ses cheveux transpirants, c’est du clubbing salissant ce soir…

Elle : – «  Ne t’en fais pas… Reste dans les parages.»

Elles partent, d’autres filles arrivent, on les aborde sans se soucier de Margaux. Le deuxième groupe repart, puis Margaux et Anna reviennent.

Très vite, Anna laisse Margaux revenir se coller à moi. Attraction animale. Je lui dis directement ce que je ressens. Direct game et sexualisation obligatoires.

EROS : – « Ça me fait rarement ça, mais quand tu le sens, tu le sens… je sais qu’on va très bien jouir ensemble, j’ai tellement envie de toi. » Je joins évidemment ces paroles brûlantes à ma main dans ses cheveux, et elle se laisse faire quand je me penche pour l’embrasser dans le cou et descendre vers ses seins…

Margaux : – « C’est réciproque… On boit un verre et on y va ? »

On se roule des pelles collés contre le bar, on commence à se toucher de manière indécente et je lui demande de m’accorder une pause de 30 secondes. Je connais bien le quartier, et je sais que je peux escalader un grillage pour aller lui faire l’amour dans un jardin…

Je pars voir mes wingmen, leur braque une capote (protégez-vous les jeunes !) et pars pisser. Je n’étais pas préparé ce soir-là, pas trop dans le mood au début, donc j’avais oublié capote et chewing-gums…

Peu importe, elle prétexte avoir besoin de fumer une clope, en me disant qu’elle ne peut pas trop s’éloigner de la boîte. Nous sommes garés à deux minutes à pieds, à côté d’un jardin où je sais que je vais pouvoir la prendre à la va-vite pour une délicieuse expérience estivale…

S’il y a bien un truc qu’on a essayé de vous apprendre sur Artdeseduire, c’est la gestion des conditions logistiques. Soit je pouvais aller vers la plage pour essayer de lui proposer le sex on the beach, soit dans ce fameux jardin.

De son côté, elle dort chez une copine, elle ne peut donc pas me faire monter chez elle. Et moi, je conduis et j’héberge Tic et Tac, il n’y a plus de place chez moi…

A peine est-on sorti de la boîte qu’il se met à pleuvoir, une pluie fine, mais un peu relou quand même, je peux dire adieu au sexe sur la plage ou dans le jardin… Elle fume une clope, puis deux, on s’embrasse, on se touche, elle veut savoir si je suis papa, marié, fiancé avant d’aller plus loin…

Non, non et non, je la rassure, mais ça ne fait pas avancer notre histoire…

Et là, la voiture clignote, une fois, deux fois, trois fois, la voiture s’ouvre. J’ouvre la portière arrière et lui fais signe de me suivre. Elle grimpe à l’arrière en me disant « Je ne suis pas très voiture, mais puisqu’on n’a que ça… »

Dix secondes après, j’ai déjà fait voler son soutien-gorge quand Tic et Tac se pointent dans la voiture. Ils me voient avec elle.


Commissaire CockBlock : « Et là, vous estimez qu’il y a violation du Bro Code ? »

Eros : « Je suis en train de la déshabiller. On va se faire un remake de Titanic dans la voiture. Ils me voient. S’ils avaient suivi le Bro Code, ils dégageaient, me laissaient un peu de temps avec elle pour finir ce que je venais de commencer. Je pense qu’ils n’ont pas suivi les règles de base du Bro Code, se sacrifier pour un bro qui est sur le point de faire l’amour tendrement… »

Commissaire CockBlock : « OK, je vais voir les frères Tic et Tac ».

Le point de vue de Tic et Tac : « On n’a pas violé le Bro Code, commissaire ! »

L’embrouille commence avec l’alcool. On avait un peu trop bu, on doit l’admettre. On avait garé la voiture pas loin de la boîte. C’est moi, Tic, qui gardait les clefs de la voiture. C’est aussi moi qui avait la seule capote du groupe, on n’attendait vraiment rien de cette soirée. (Attitude de loser…)

A un moment, je vois Eros en train de tchatcher une petite, ni warpig, ni HB, l’alcool ne m’aide pas à avoir un jugement clair sur la qualité de la fille. Le seul truc certain, c’est qu’elle est loin d’être canon, mais Eros est mort de faim depuis une semaine, comme nous tous depuis que nous sommes en vacances près de Cannes.

Eros s’approche de moi pour me prendre une capote, il semble sûr de son coup, je lui donne avec plaisir. Si quelqu’un dans la team peut s’amuser ce soir, cool. Pour ma part, je suis trop bourré pour avoir la moindre conversation intelligible…

Il fait chaud dans la boîte, très chaud, il est 2H45 et j’ai perdu Tac, qui doit être en train de fumer quelque part. En termes de perception du temps, j’ai l’impression d’être déjà le lendemain, il fait chaud, je suis crevé, déshydraté, je transpire…

Je pense que vers 3H30, je quitte la boîte et retrouve Tac devant. Pas de traces d’Eros, qui a dû partir coucher avec la fille chez elle. On part à la recherche de la voiture, on lui enverra un texto pour lui dire qu’on l’attend une fois qu’on aura trouvé la voiture. Et en plus il pleut…

J’appuie sur les clefs de la voiture, pour faire clignoter la nôtre. Une voiture de location, j’ai même du mal à me souvenir du modèle, j’appuie des dizaines de fois sur le bip pour déverrouiller les portes de la voiture que je ne vois pas.

Enfin je la vois, on arrive avec Tac et on voit du monde dedans. Je me dis que c’est bizarre, j’ouvre, c’est Eros. Avec la fille. Je prends place au niveau du fauteuil du conducteur, et Tac à la place du mort.

Eros sort de la voiture avec la fille, il revient cinq minutes après…

Commissaire CockBlock : – « Et quand Eros revient, que se passe-t-il ? »

Tic et Tac : – « Là, le mec est déchaîné. Putain mais bande de bolosses, c’est quoi votre problème !? Vous voyez que je suis là, sur le point de terminer ce que j’avais à faire et vous vous asseyez dans la voiture ? Pourquoi vous n’avez pas dégagé, pourquoi vous ne m’avez pas laissé 5 minutes seul avec elle ? Le Bro Code, se sacrifier pour sa team, ça ne vous dit rien ? Vous ne pouviez pas atteindre dans la boîte ? »

Commissaire CockBlock : – « Ok, je vais chercher Eros pour une confrontation. »

Confrontation, réquisitoire et verdict : le Bro Code a-t-il été violé ?

Eros : – « Je n’ai rien à ajouter. Dans le Bro Code, tu peux te prendre une balle pour un pote. Là, je leur demandais juste d’avoir la présence d’esprit de dégager, de me laisser seul dans la voiture, 5 minutes le temps de coucher avec Margaux… »

Tic et Tac : – « Mais mec, comment on pouvait savoir que tu étais dans la voiture ? Tu n’avais pas les clefs ! Comment tu as pu rentrer dans la voiture ? »

Eros : – « Mais je ne sais pas ! A un moment, ça clignote dans tous les sens, je me dis que les étoiles sont alignées, que vous êtes là à 15 mètres à me voir galérer et que vous m’ouvrez la voiture pour que je puisse conclure cette histoire ! »

Tic et Tac : – « Mais non ! On galérait juste à trouver la voiture ! T’es un malade toi ! »

Eros : – « Mais à quel moment quand vous entrez dans la voiture vous ne vous dites pas que vous pourriez dégager et me laisser tranquille ? »

Tic et Tac : – « … Mais il pleut, tu aurais pu nous envoyer un texto pour nous dire de te filer les clefs de la voiture ! Tu es parti depuis une heure ! Ou tu aurais pu envoyer un texto pour nous dire de dégager ! »

Eros : – « Mais dans votre esprit d’alcoolo, il y a eu une heure ! En vrai, je suis parti depuis 20 minutes bordel. Elle n’a fumé que deux clopes avant qu’on grimpe dans la voiture ! »

Tic et Tac : – « Mais toi dans ton esprit de queutard, il s’est passé une minute ! Mec, tu ne réfléchis pas bien non plus ! Tu aurais dû nous envoyer un texto ! »

Commissaire CockBlock : « Je crois qu’on a bien compris vos positions, je vais vous laisser en cellule le temps que le jury délibère ! »

Lecteurs d’Artdeseduire, vous êtes le jury. Qui a tort ? Qui a raison ? Qu’auriez-vous fait à la place d’EROS ? Tic et Tac méritent-ils de repasser leur permis de wingman ? A cause de qui Eros n’a-t-il pas FC cette nuit-là ? Le Bro Code a-t-il été violé ?

La team Artdeseduire, en attente du verdict. 

banner parler aux femmes Field Report : le Bro Code a t il été violé ? (à vous de juger !)
banner parler aux femmes Field Report : le Bro Code a t il été violé ? (à vous de juger !)
Banner 50phrases Field Report : le Bro Code a t il été violé ? (à vous de juger !)
Banner 50phrases Field Report : le Bro Code a t il été violé ? (à vous de juger !)
Bann TechniqueAstucieuse v2 Field Report : le Bro Code a t il été violé ? (à vous de juger !)
Bann TechniqueAstucieuse v2 Field Report : le Bro Code a t il été violé ? (à vous de juger !)
148 COMMENTAIRES
  • WhyNot dit :

    1 capote pour trois, les mecs ? Sérieux !? Rien que pour ça je vous déclare tous les trois coupables !

    • zavath dit :

      lol histoire de malade franchement eros ta pas eu de bol les ric et tac mm si eros a etait porter disparu vous le voyez dans la voiture avec une nana reparter prendre un verre et revenez plus tard. moi ca m est arrivee a des potes j ai eu la rage mais je leur et laisser la voiture et retourner boire un verre le temps que mon pote finisss
      et je voulais dire merci a toutes cette equipe Art de Seduire !!!!

  • efremus dit :

    Ero aurai du faire signe au autres, parce que l’ouverture des portieres sigifie qu’ils sont en train d’arriver… D’un autre cote, une fois a l’interieur de la putain de voiture, tic et tac auraient du redecendre illico, mm si yavais une tornade,dure est le code, mais c’est lle code,et l’article 1 dit bien; un frangin sur le point de niquer a la priorite sur tous!!

  • Joanna dit :

    Bonjour,

    Je suis du côté d’Eros, là pour le coup.

    Mais c’est vrai qu’alcool aidant… Bon, on a pas toujours les bonnes réactions.

    Contexte : (si j’ai bien saisi) : Eros est parti pour s’envoyer en l’air avec la miss, et les frères Dupont (enfin Tic et Tac) se retrouvent sous la flotte et veulent juste regagner la voiture, pensant que les deux sont allés commencer les festivités ailleurs.

    Ils ouvrent la portière, constatent qu’il y a du people dedans et restent quand même.

    Je dis VIOLATION DU BRO CODE.

    L’attitude correcte selon moi aurait été de s’éclipser discrètement, d’attendre patiemment la fin du délire et d’après régler ça calmement comme il se doit en imposant certaines prochaines règles.

    Imaginez un peu comment a dû se sentir la nana…Tu embrasses un mec et tu vois ses potes débarquer…Perso, je me serais dit « ça sent l’embrouille, c’était un plan pour me violer. »

    Bon, il y a eu mésentente suite à un ptit souci de communication mais bon, une occasion de perdue c’est plus de dix milles de retrouvées, non ?
    Faut relativiser…

    Mais violation quand même du Bro Code, je compatis à la frustration de notre ami Eros…

    Bien à vous.

  • BangBro dit :

    Le plus frappant dans cette histoire est le manque de communications entre les wings. Eros n’envoi pas de texto pour prévenir ses potes qu’il quitte la boite, alors qu’il aurait très bien pu le faire lorsque la fille fumait ses deux clopes. Il est venu avec eux, ce sont ses bros, la moindre des choses c’est de les tenir au courant.
    Ensuite, Tic et Tac, certes alcoolisés, auraient évidemment dû laisser Eros terminer son affaire en paix. Mais qu’es qui empêchait Eros de leurs demander de partir à ce moment ? Après tout c’est lui qui trouve un problème dans la situation.
    Pour conclure, je penses que les infractions aux bro code auraient pû être facilement être éviter si les wings avaient communiquer entre eux. Tous le monde est coupable.

  • Felbi dit :

    Violation flagrante du BRO CODE. Pour des pros comme eux men sous l’effet de l’alcool, dégager devrait e être une réaction réflexe.

  • Candy dit :

    Pour moi clairement c’est tic et tac les coupables, ils n’avaient pas à être bourré comme ça!

  • ninjafou dit :

    Pour ma part erso est en tord tic et tac son sous alcool pas la même notion du temps et de ce qui correct ou pas

  • funkycrisp dit :

    Selon moi , éros est clairement en violation du bro code. Il ignore ses potes de toute la soirée qui , eux ne semblaient pas du tout venu pour la même chose . En toute logique , éros aurait dû s’assurer d’avoir les clefs de la voiture des l’entrée dans la boîte. Il voit bien qu’il n’a pas les clés de leur voiture de location . Donc il y’a un manque de communication totale. Tic et tac sont bourrés et ne sont clairement pas en état de se rendre compte qu’il y’a déjà quelqu’un dans la voiture .
    Éros ne les prévient même pas de son départ . Ils sont pourtant amis! Dans ces conditions ils ne peuvent pas deviner ou est parti leur pote.
    Une fois dans la voiture , c’est au seul mec peu alcoolisé de dire de suite  » les mecs vous sortez »

    Et bonus pour la capote . Une personne qui a envie de sexe se doit d’avoir plusieurs préservatifs sur lui .

  • kikoolol93 dit :

    Je pense qu’en effet le Bro Code a été violé mais en même temps Tic et Tac sont partiellement dédouanés par le fait qu’ils avaient trop bu. D’un autre côté, Sélim aurait du penser à les prévenir. Ils sont donc tous coupables ^^

    • Sélim dit :

      Eros, pas Sélim. Pas pareil.
      L’un des deux boit peu… L’autre trop !

    • Erwan dit :

      Comme avec le code de la route, l’alcool n’est pas une circonstance atténuante ! De la retenue tout de même, messieurs, à moins que la soirée soit une soirée entre potes uniquement ! Ce serait dommage d’avoir un problème au dernier moment !

  • Terrigan dit :

    Commissariat de Cannes.

    La pièce est impersonnelle, remplie de dossiers empilés un peu partout. Surtout par terre, mais le bureau n’est pas en reste. Sur ce bureau, entre tous ces dossiers, un clavier fatigué, une souris en mal d’espace vital et un écran d’ordinateur pré-cambrien, on pouvait éventuellement remarquer deux cadres de photo dédiés à des proches qui tournaient pudiquement le dos aux visiteurs, un sextant d’époque amoureusement enchâssé dans un écrin rongé aux mites, ainsi qu’un cendrier rempli de mégots de cigarillos, ultime signe de liberté hiérarchique, et source évidente s’il en est de cette odeur âcre et insidieuse, qui vous prend au nez sans crier gare et vous saute à la gorge sans retour possible.

    Calé à mort dans un de ces vieux fauteuil en cuir usé jusqu’à la corde et théâtralement hors-contexte dont on a peine à s’imaginer l’origine, taiseux mais déjà indiscutable, le commissaire Cockblock vrille son regard acéré dans les yeux hagards des trois énergumènes qui viennent de s’asseoir en face de lui. Cinq secondes interminables à contempler, impassible, ces trois hommes aux traits tirés et au mutisme blasé.

    Le commissaire finit enfin par prendre la parole.

    « Messieurs. Vous voyez tous ces dossiers sur mon bureau et par terre ? Si ça vous paraît gérable, dites-vous qu’il y en a des centaines de ce genre disséminés dans les bureaux de mes subordonnés.

    Des histoires de wingmen improvisés qui se sont rencontrés sur le forum d’ADS et consorts, et qui n’ont même pas été foutu d’aborder une seule foutue gonzesse. Et qui s’accusent mutuellement d’être des sales cons autistes.

    Des affaires de coups et blessures ou encore de dépression, de la part de players en herbe qui ont essayé à leurs dépens de sortir leurs vieux potes de leur train-train à base de soirées bière-playstation.

    Pire encore, des plaintes pour misère sexuelle aggravée, tout ça parce que la jurisprudence Barney Stinson a ouvert la porte à la responsabilité pénale des beaux gosses faces à leurs potes AFC…

    Et vous, là, les petits malins, vous me parlez de quoi ? Une fille tout à fait honorable, emballée en 20 minutes ou une heure, selon le taux d’alcoolémie de celui qui essaye de décrire le temps de l’interaction ?

    Une fille partie pour baiser sur la plage, voire dans un magnifique jardin, et qui malgré la pluie a consenti à se faire trousser dans une voiture garée en plein milieu du parking de la boîte ?

    Je vais la faire courte avec vous, je ne vais même pas évoquer les orgasmes verbalisés frontalement avec la main dans les cheveux qui va bien. C’est cadeau. Et du coup je vais vous économiser la description du tribunal, surchargé jusqu’à la moelle, avec ses audiences du vendredi annulées parce que la moitié des greffiers est en RTT, et l’autre en arrêt maladie pour dépression.

    Comprenez bien que le procureur n’a pas le temps pour vos conneries. Et moi je ne vais même pas lui transmettre votre dossier, c’est mauvais pour mes relations avec lui et pour mon ulcère.

    Alors maintenant vous allez vous prendre par la main, vous faire un gros câlin d’amour, et régler vos problèmes entre vous. Et surtout, Monsieur Eros, vous retirez votre plainte.

    Sinon je vais m’énerver et je vais me pencher sur votre cas. Parce que cette histoire de trois players chevronnés avec une seule capote, c’est pas clair. »

    Le commissaire prit une pause, telle un défi aux éventuelles contestations.
    Satisfait de constater un silence unanime, il mit fin à l’entrevue :

    « Allez, sortez de mon bureau, j’veux plus vous voir ! »

    Les trois hommes restèrent silencieux. Comme des robots ils redressèrent légèrement leur menton avant ou après s’être relevés de leurs chaises, ultime manifestation de dignité et réminiscence bien dérisoire d’un body langage forgé au fil des expériences pour survivre aux situations les plus extrêmes.

    Puis, solennellement, ils tournèrent les talons, quittèrent la pièce, et on n’entendit jamais plus parler d’Eros et de Tic et Tac au commissariat de Cannes.

  • Erwan dit :

    Bien que Tic et Tac aient leurs raisons, le Bro’ Code est formel, les Bro’s doivent tout faire pour que leur Bro’ puisse conclure ! À moins que cela n’enfreigne une des autres règles, ce qui n’est pas le cas !

  • 3000 dit :

    C’est pas le Bro Code qui est violé, mais l’esprit même de logique et de sécurité!!!

    1) Tic et Tac semblent bourrés. Pas grave, ça arrive. Ils voient quelqu’un dans leur caisse, ils reconnaissent surement pas leur pote. A leur place on ferait quoi si on voyait un individu non identifier s’activant dans notre caisse? On ejecte le malotru! Quand Tic et Tac réalisent que c’est Eros, c’est trop tard. Eros prend un risque, il perd. C’est bien tenté, mais c’est pas passé. Pas de faute ici.

    2) Eros ne semble pas bourré. En tout cas je l’espère. Les 3 sortent d’un bar, ont enchainé avec des tournées en boite. J’en conclu qu’Eros est Sam. Mais pourquoi ce putain de Sam n’a t’il pas les clefs? A la limite en soirée on se rend compte qu’on a trop picolé, on passe le relais au pote le plus sobre qui devient Sam. Et ce relais c’est les clefs!!! Carton jaune pour tout le monde.

    Conclusion : Le truc scandaleux, c’est de partir en soirée sans modjo, de picoler, de prendre la voiture et des risques pour rien avec une attitude loose (et on parle meme pas des capotes!).
    Et puis les gars comment on peut respecter le bro code s’il est meme pas verbalisé, si à aucun moment le Bro fait signe à ses wingmen qu’il est en poole position, ils peuvent pas le deviner tout seuls. Deuxième carton jaune, tout le monde au vestiaire.

  • imvicoooow dit :

    Tic & Tac peuvent repasser leur permis de wingmen !

  • Dystopie dit :

    Je prendrais en considération les points suivants:

    – Eros a vu la voiture clignoter et s’ouvrir. N’ayant pas les clefs, il pouvait se douter que ses amis étaient dans les environs, probablement avec l’envie de rentrer. Monopoliser la voiture en privant ses amis d’un moyen de rentrer n’était pas correct de sa part.

    – D’ailleurs, l’interprétation du Bro Code par Eros est quelque peu douteuse: tu te prends une balle pour un pote… Même en faisant abstraction du Bro Code, le respect mutuel entre pote est de tenir compte de la communauté: il y a une voiture commune, qui sert comme moyen de transport. S’il veut à tout prix coucher, libre à lui, mais utiliser ce moyen de transport commun en privant ses amis d’accès à celui-ci me semble hautement individualiste.

    – Tic et Tac étaient ivres et exténués de la soirée et n’avaient pas d’autre moyen de rentrer. Il était donc logique qu’ils aient besoin de la voiture. Par ailleurs, je doute que 5 minutes soient suffisantes pour coucher avec une fille.

    – Par ailleurs, l’attitude d’Eros, de s’attendre que Tic et Tac doivent se sacrifier pour lui, est une attitude très négative à leur encontre: lui a le droit à toutes les récompenses et eux doivent le suivre comme un petit toutou.

    Selon moi, il y a ici au contraire violation de la part d’Eros. Son comportement était extrêmement individualiste et n’a aucunement tenu compte de ses amis. Une telle attitude va à l’encontre de l’esprit du Bro Code et, de manière générale, n’est pas une manière de traiter ses amis.

    Je ne connais pas après les personnes et il est possible que l’attitude des personnes, la manière de se comporter en général ait aussi une influence, mais à titre personnel, je condamnerais plutôt Eros pour ne pas avoir réfléchi à ses amis. Cela étant, à la lecture des autres commentaires, je pense plutôt être d’avis minoritaire).

  • Rom's dit :

    L’infraction au Bro Code est évidente. Ce n’était pas du tout pro de la part des frangins de boire autant. Alors certes, ils n’attendaient rien de cette soirée, mais quand même, le Bro Code est là pour éviter ce genre de chose. Bref, y’a pas à tortiller, pour moi, Eros est dans son droit bien qu’il ait lui aussi fait un petit écart en oubliant ses capotes.

  • EscadA dit :

    Moi il y a un truc qui m’interpelle dans l’histoire : Comment EROS a t’il pu rentrer dans une voiture dont il n’avait pas les clés? Sachant que c’est peu probable qu’il se trouvait devant la voiture quand Tic et Tac appuyaient frénétiquement sur le bouton pour ouvrir la voiture au meme moment. Quant bien meme celà aurait pu se produire, une voiture ne peut s’ouvrir qu’à 15metres maxi donc Tic & Tac seraient arrivés devant la voiture en moins d’une minute et EROS, s’il avait pu pénétrer dedans par le plus grand des hasards n’aurait pas eu le temps de commencer quoi que ce soit dès la 1ere minute. Donc il y a des incohérences dans les dires des uns et des autres ou alors c’est la Team qui a inventé toute cette histoire pour rédiger un article sur le « BRO CODE »

1 3 4 5

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)