Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Tu Ne m’Écoutes Jamais : Les 12 Disputes Récurrentes du Couple de Michelle Brody

Relation Homme Femme

Tu Ne m’Écoutes Jamais : Les 12 Disputes Récurrentes du Couple de Michelle Brody

Tu Ne m’Écoutes Jamais : Les 12 Disputes Récurrentes du Couple de Michelle Brody

« Tu ne m’écoutes jamais ! » On dirait une copine en train de crier sur son mec. Je l’aime bien en plus ce gars… mais force est de constater qu’il est souvent concentré sur la télé, et qu’il n’entend pas souvent les reproches de sa compagne.

Dans cet article, vous allez découvrir un livre sur le couple qui va probablement changer votre vie de couple. Sans avoir besoin de passer par la case thérapie de couple.

Ou au contraire, ça vous ouvrira peut-être les yeux sur la gravité de la situation et l’impasse dans laquelle vous vous retrouvez à cause de toutes ces disputes récurrentes.

On a lu pour vous le très bon livre de Michelle Brody, « Tu ne m’écoutes jamais ».

 

Le titre du livre est vraiment très fort, « Tu ne m’écoutes jamais ! ». Chaque femme va se retrouver dans cette attaque… souvent justifiée.

Mais en réalité, là où Michelle Brody, psychologue clinicienne, frappe juste, c’est sur le sous-titre du livre, la promesse de ce livre pour les couples :

« Comment se libérer des 12 sujets de disputes les plus fréquents pour construire une relation qui dure ».

Eh oui ! On a beau être chez Artdeseduire, l’homme moderne stylé, ça fait 10 ans que vous lisez des conseils en séduction, mais trop peu sur les couples, et pourtant la catégorie vie de couple existe !

Du coup, votre cycle d’apprentissage amoureux, c’est souvent :

1 : je suis célibataire, je veux apprendre à séduire

2 : Oh cool ! Je suis en couple, je me ramollis, je fais de moins en moins d’efforts, ça mène la rupture.

3 : Eh merde ! Je suis à nouveau célibataire ! Il faut que j’apprenne à séduire à nouveau !

Cycle sans fin du mec qui ne fait pas assez d’efforts quand il est en couple, ou passage obligé dans un monde où on peut faire des rencontres en 10 minutes sur Tinder ?

Attention gentlemen, je ne suis pas là pour vous accabler, je suis AUSSI MAUVAIS que vous, je l’ai été, mais comme vous j’essaie de m’améliorer et de progresser pour réussir ma vie de couple. (Promis, je ne l’ai pas lu sous la contrainte et les coups d’ongles de ma compagne…)

Passé un certain âge, les mecs que je rencontre lors des séances de coaching ne me demandent plus vraiment « Comment séduire une femme ? ».

Ils ne sont pas là non plus pour enchaîner les coups d’un soir et faire l’amour à des filles de passage, non : 95% des coachés avec qui je travaille veulent l’Amour, être en couple, et faire durer ce couple !

Très souvent, la solution qu’ils voient, la solution la plus simple, c’est « Il faut que je trouve LA bonne ! », « il faut que j’apprenne à mieux viser, je crois que je tombe toujours sur la mauvaise, je crois que je ne sais pas bien choisir mes copines ».

Mais si le problème était autre ? Si, comme l’expliquait Erich Fromm dans l’Art d’Aimer, on avait perdu la capacité à aimer ? C’est une des possibilités…

La seconde, c’est la piste qu’emprunte Michelle Brody dans « Tu ne m’écoutes jamais ! ».

Tous les couples se déchirent autour d’au moins un de ces sujets de disputes.

Elle va donc expliquer et détailler les 12 sujets de disputes les plus fréquents, des deux points de vue, le vôtre et celle de votre compagne, pour vous aider à vous débarrasser une fois pour toute de cette mauvaise ambiance…

Le livre « Tu ne m’écoutes jamais » de Michelle Brody

Disponible aux Editions Leduc, le livre de la psychologue clinicienne est une pépite à lire, que vous soyez en couple ou même en phase de séduction.

On lit toujours trop tard, on veut toujours raviver la flamme dans le couple, on veut toujours sauver son couple, mais on n’apprend pas à désamorcer les conflits de couple.

Sans rire ! Chez Artdeseduire, on connaît le grand nombre de lecteurs qui veulent apprendre la séduction, on voit le nombre de mecs qui veulent « récupérer leur ex », mais quand il s’agit de bien vivre son couple, là, il y a moins de monde…

C’est comme si on avait envie d’avoir un drone, qu’on l’utilisait sans lire le mode d’emploi, et qu’ensuite on n’avait plus que nos yeux pour pleurer quand on le fait tomber dans le lac.

Le souci principal qu’on rencontre quand on est en couple ? On croit tous que « ça va de soi ». On croit tous que « c’est naturel, ça va se résoudre ».

Mais la vérité les amis, c’est que personne n’est né avec le mode d’emploi du couple parfait entre les mains.

Et que même ceux qui réussissent à nous faire rêver sur papier glacé (les Kennedy, Brangelina…) vivent souvent des tragédies secrètes et se disputent comme tous les couples. Pas de miracle : on est tous égaux devant les sujets de dispute !

On comprend les 20 années d’expérience de psychologue clinicienne de Michelle Brody au choix des illustrations dans le livre.

C’est encore plus simple pour faire comprendre les idées qu’elle y développe… et une image valant mieux que mille mots, vous retiendrez bien mieux les solutions pour éviter ces disputes de couple.

Les éviter ? Pas vraiment… Mais au moins en comprendre les causes, en comprendre le déroulement, et en comprendre les conséquences.

Une dispute de couple mal réglée ou récurrente, c’est du poison qui s’insinue dans votre couple.

Voyons donc ces 12 sujets de disputes décrits par Michelle Brody (rien à voir avec Homeland, j’ai checké…)

Les 12 disputes les plus fréquentes relevées par Michelle Brody

  1. Le conflit pour vouloir changer l’autre
  2. Le conflit pour vouloir avoir raison
  3. Le conflit sur le jeu du chat et de la souris
  4. L’escalade du conflit
  5. Le conflit sur le partage des corvées domestiques
  6. Le conflit sur l’anniversaire
  7. Le conflit sur la mauvaise réputation
  8. Le conflit sur le manque d’attention
  9. Le conflit sur l’éducation des enfants
  10. Le conflit sur l’argent
  11. Le conflit sur le sexe
  12. Le conflit sur les proches qui posent problème

Quand j’ai lu le livre, je me suis revu dans de nombreuses situations.

1. Vouloir changer l’autre

Vouloir changer l’autre, ah, quelle belle connerie ! J’aurais tendance à dire que c’est plus un défaut féminin qu’un défaut masculin.

Il y a un proverbe qu’on se transmet entre mecs, c’est un peu macho, mais ça résume assez bien cette histoire de changement de l’autre : « La femme choisit un homme pour le faire changer, l’homme choisit une femme en espérant qu’elle ne change surtout pas ».

Autant vous dire que pour l’un comme pour l’autre, c’est la galère assurée. Elle l’accusera de ne pas mûrir, de passer son temps avec ses potes, de consacrer trop de temps libre à ses activités personnelles « t’avais qu’à rester célibataire ! », d’être bordélique, et lui la voit vieillir, la voit grossir…

Comme dirait Stromae : « Si Papa trompe maman, c’est parce que Maman vieillit tiens ! ».

2. Vouloir avoir raison

Le conflit pour vouloir avoir raison ne me concernant pas trop, je vous renvoie au merveilleux livre de Schopenhauer, l’Art d’avoir toujours raison.

Il est aussi évoqué et sert de trame narrative au film Le brio, avec Daniel Auteuil et Camélia Jordana.

C’est une vraie maladie, ces types (et ces filles) qui ne reconnaissent jamais leurs torts. Ça arrive.

Quand on a tort, on présente ses excuses. Et on tourne la page. Ce n’est pas grave de ne pas avoir toujours raison, de ne pas toujours savoir.

C’est même une preuve de maturité de dire « je ne sais pas », ou « pardon, je me suis trompé »

3. Le conflit sur le jeu du chat et de la souris

Là, on a affaire à une communication qui s’encrasse, à deux partenaires qui vont s’éloigner peu à peu car ils ont l’impression que l’autre fait exprès de ne pas comprendre, fait exprès de ne pas changer.

Chapitre à lire et à relire, il est vraiment très intéressant.

J’ai l’impression d’y lire une forme de harcèlement.

4. L’escalade du conflit

Sur ce sujet, je ne peux que vous raconter les histoires de mes amis et amies, dont cette très bonne amie qui me confiait avoir souvent des mots très violents lors de ses disputes de couple.

Des mots si violents qu’ils blessent son compagnon, alors qu’elle n’en pense pas un mot.

Mais dans le feu de l’action, elle se transforme en dragon, en pitbull, en la gamine dans l’Exorciste (oui oui, c’est ce niveau de vulgarité qu’elle atteint quand elle est excédée contre son compagnon).

Là-dessus, je ne peux que vous recommander de relire Marshall Rosenberg et tout ce qui concerne la communication non-violente.

Le choix des mots dans un couple est tellement important.

Ce chapitre me fait penser à ces automobilistes furieux, hurlant, klaxonnant, insultant. Comme si ça allait arranger les choses… Non, bien évidemment.

Ce n’est que davantage d’huile sur le feu, mais certains d’entre nous deviennent incontrôlables pendant leurs disputes de couple.

5. Le conflit sur le partage des corvées domestiques

Alors là… Vaste sujet. #Chargementale

Pas grand-chose à dire, si vous êtes encore de la vieille garde et que madame doit tout se taper à la maison, je ne peux pas grand-chose pour vous si vous n’êtes pas ouvert au dialogue.

À titre personnel encore une fois, le lave-vaisselle, faire la vaisselle, mettre la table, vider les poubelles : tout ça, ça me va, ça m’inspire. Nettoyer les sols aussi. Je suis grand, je sais repasser mes chemises tout seul.

Normalement, quand on a été célibataire, on sait tout faire tout seul.

Si vous en vivez encore au temps où madame s’occupe de l’intérieur et vous ramenez l’argent à la maison, la discussion doit avoir lieu entre vous. Si ça vous va à tous les deux, très bien.

Si elle gagne 3 fois ou 2 fois moins que vous, la discussion promet d’être passionnante.

Je vous donne mon astuce pour éviter ce genre d’embrouille de couple : employer une femme de ménage.

Zappons quelques points dans le livre et passons aux trois derniers, des soucis explosifs là encore : l’argent, le sexe et les proches qui posent problème.

10. Le conflit sur l’argent

J’admets avoir la chance d’avoir toujours fréquenté des femmes indépendantes, qui gagnaient leur vie et claquaient leurs salaires en chaussures, sacs à mains inutiles, fringues bien trop nombreuses (oui, je juge).

Mais c’est leur argent. Elles en font ce qu’elles veulent, surtout quand on n’est pas dans un couple très sérieux.

Mais une fois en couple, l’argent devient une ressource commune au service d’un but… commun, si possible.

Voyez-vous l’argent comme un moyen d’acheter une belle maison pour vos week-ends ?

Concevez-vous le travail et l’argent comme une fin en soi, avec pour objectif d’en accumuler le plus possible, « en cas de coup dur » ?

Pour vous, l’argent sert à s’amuser, à se divertir, il faut l’utiliser tant qu’on est en vie ?

Michelle Brody explique très bien que l’argent nous ramène à nos peurs primaires : celles de manquer de quelque chose, de finir à la rue, d’être abandonné.

La conception qu’on a de l’argent, on la tient souvent des comportements de nos parents, on en hérite… Et vos conceptions de l’utilité de l’argent, du rôle de l’argent ne sont pas toujours compatibles.

Ça fait partie de ces sujets qui peuvent très vite empoisonner le débat au sein du couple, si vous ne réussissez pas à vous accorder.

Je ne compte plus toutes les histoires lues sur le forum où lui est vu comme « trop radin » par madame, et où il ne la voit que comme un panier percé, qui gaspille bêtement de l’argent difficilement gagné.

Un des points les plus chauds pour les couples, et un des motifs de rupture ou de divorce qui revient le plus souvent.

11. Sexe : ça passe… ou ça casse !

33% des couples qui se séparent le font à la suite d’une infidélité. Mais à quoi est dûe l’infidélité ? Souvent à cause d’une incompatibilité sexuelle, d’une frustration sexuelle mal négociée par l’une des deux parties dans le couple.

Parmi les disputes de couple les plus fréquentes sur le sexe :

  • La durée des rapports (trop court, éjaculation précoce, ou trop long, monsieur ne jouit pas assez vite)
  • La fréquence des rapports (elle veut plus, il se contente d’une fois par semaine ou vice-versa)
  • L’envie d’expérimentations, de variété, d’exploration VS la répétition, le conformisme.

Le chapitre entier est intéressant, et encore une fois, c’est la communication au sein du couple qui est en cause.

Pas un sujet facile à aborder. Pas facile de s’entendre dire « Chéri tu es mou, j’aimerais que tu sois plus vigoureux, que tu me fasses mal ! ». Pas facile de dire à la femme qu’on aime : « je m’ennuie quand je suis en toi ».

Un chapitre qui devrait intéresser plus d’un lecteur !

12. Les proches qui posent problème

Pour elle, c’est juste son petit frère qui a du mal à trouver sa voie. Pour vous, c’est juste un branleur qui mérite de prendre de grands coups de pieds au cul pour trouver un sens à sa vie.

Là où elle envisage la patience comme solution au mal-être de son frère, vous pensez boxe, Spartan Race ou Mud Day pour endurcir ce parasite social.

Et si ce ne sont pas les frères et sœurs, ce seront probablement les parents qui poseront problème.

  • « Il faut passer Noël chez mes parents, sinon Mère ne s’en remettra pas… »
  • « Range tes bouteilles d’alcool et tes clopes, mes parents débarquent demain et ils ne savent pas que je fume ! »

Romeo & Juliette en 2018, ça existe toujours, les problèmes de religion, les problèmes de classe sociale au sein des couples sont toujours bien présents.

N’ayant pas encore trouvé la clef définitive pour un couple qui dure, je vous dirais bien « vivez votre vie, vos parents vont bientôt mourir », ou « vivez votre vie, pas celle que vos parents vous imposent », mais vous me trouveriez dur et injuste envers vos géniteurs.

Je dirais qu’il y a une saine distance à trouver avec vos parents et avec la belle famille. Ni trop, ni trop peu. Comme la vie en général, une question d’équilibre.

(Je sors tout juste du mauvais film Bad Moms 2, où la mère de Kristen Bell est justement bien trop envahissante…)

Je ne vous sors pas le couplet de la mère juive, la mère musulmane ou la mère italienne, vous avez saisi l’idée. Vous êtes un homme. À un moment donné, même Tony Soprano doit prendre une décision concernant sa mère… (no spoilers hihi)

Est-ce si grave si madame appelle tous les jours sa mère ?

Dans le lot des proches qui abusent, on trouve aussi le voisin avec qui elle est trop tolérante, l’ex à qui elle pense encore (l’ex parfois relou, encore plus présent quand il est le père d’un des enfants de Madame quand il s’agit de familles recomposées…), le collègue qui appelle encore à 23 heures.

Un bon truc à faire, c’est d’apprendre ensemble à dire non. Et d’expliquer pourquoi ça vous dérange. Entendez bien la version de votre copine ou votre compagne. Pourquoi elle tolère ces agissements que vous trouvez bien trop envahissants.

Conclusion sur le livre de Michelle Brody « Tu ne m’écoutes jamais »

Vous le verrez si vous lisez « Tu ne m’écoutes jamais », rien ne va jamais de soi. Rien n’est « normal ». Normal est un mot que vous pouvez dès à présent rayer de votre vocabulaire.

Le couple n’est qu’une série de transactions, de négociations qui donnent lieu à des accords et des désaccords plus ou moins profonds.

Avec ce livre, vous apprendrez à gérer les disputes de couple de surface et serez plus à même de parler des vrais gros problèmes de fond.

Soit vous les règlerez, soit vous vous séparerez sans avoir besoin de vous hurler dessus ni de vous détester. Un livre qui rend adulte. Vraiment.

Un livre que je vous recommande de lire, de souligner, puis de passer à madame. Franches rigolades et discussions profondes à prévoir.

Bonne lecture à tous !

« Tu ne m’écoutes jamais », Michelle Brody, Editions Leduc

Sélim, coach en séduction qui a encore des choses à apprendre sur le couple…

Lire la suite
10 Commentaires

10 Comments

  1. will

    22 décembre, 2017 à 16:46

    Dans le cycle du début d’article, c’est souvent l’homme qui doit être actif. A lui l’initiative, les efforts et les conséquences.

    Coté féminin ce serait plutôt :
    1 : Je suis célibataire, je me laisse séduire (seulement s’il est plus grand, ambitieux, confiant, socialement et économiquement au moins mon égal, mais de préférence légèrement supérieur)
    2 : Oh cool ! Je suis en couple, je vais essayer de le rendre encore plus présentable, mais il se ramolli, il fait de moins en moins d’efforts, j’ai envie d’aller ailleurs. Mais j’ai peur de rester seule
    3 : Eh chouette ! J’ai une nouvelle cible ! Je peux à nouveau être célibataire officiellement pendant quelques jours ! Pendant que le suivant m’a déjà séduite en faisant les efforts et que j’étais certaine d’avoir une porte de sortie avant de terminer ma précédente relation !

    • Sylvain

      23 décembre, 2017 à 15:47

      Hello Will,

      Et oui c’est malheureusement vrai ! mais ce sont les regles du jeu et on ne peut pas aller contre. Ne soyons pas des victimes, apprenons à comprendre les regles du jeu pour en sortir enfin grand gagnant…Les femmes sont socialement avantagées au niveau de la séduction, c’est comme ça. A chacun de nous de renverser la vapeur dans le cas qui nous interesse le plus, à savoir le notre :)

    • Sélim

      23 décembre, 2017 à 16:09

      Gné ? Quelle est la question ? Quelle est la critique, la remarque, la suggestion ?
      Sorry Will, pas capté, je n’ai pas assez dormi la nuit dernière…

      Meilleurs voeux !

  2. AL

    23 décembre, 2017 à 02:02

    Salut Selim,

    « Des mots si violents qu’ils blessent son compagnon, alors qu’elle n’en pense pas un mot. »

    Si elle les exprime, c’est qu’elle les pense. Si elle croit qu’elle ne les pense pas, c’est qu’elle est dans le déni. Par expérience, je sais que c’est désagréable de se rendre compte qu’on ne pense pas des choses sympas d’une personne qu’on apprécie globalement. Mais c’est une étape importante pour apprendre à se connaître et à s’accepter. Accepter (aussi) son côté obscur. (Je n’ai pas du tout aimé cette phase de mon développement perso ces dernières années, mais ça aide à corriger le tir pour ensuite devenir meilleur.)

    Là, tu évoques quand même un cas de violences (verbales) conjugales. C’est pas rien. D’un côté, ça semble être le modèle d’expression de ton amie, et de l’autre, son conjoint semble accepter quelque chose qui n’est pas « normal ». Tu sais si ils ont essayé une thérapie conjugale ? Je pense que les deux en ont besoin pour se débarrasser de leurs bagages parentaux respectifs (et de toute évidence complémentaires)…

    « Mais dans le feu de l’action, elle se transforme en… »

    Elle cherche surtout des occasions de dévoiler une part importante de sa personnalité. Aucune transformation. C’est Elle. En tout cas une partie (visiblement peu assumée – par elle et/ou par toi). (D’accord avec ta réponse sur la communication non-violente)

    • Sélim

      23 décembre, 2017 à 16:08

      Oh tu sais, j’ai bien arrêté de me mêler des histoires de coeur de mes amies et amis.
      Surtout pas ! C’est bien évidemment un réflexe pour eux de me parler de leurs peines de coeur, mais ils ont rarement envie d’entendre VRAIMENT ce que je vais leur dire. Typiquement un truc comme ce que tu as écrit, un bon thérapeute pourrait lui dire, un bon pote … un peu moins et pourrait lui dire d’aller voir un thérapeute !

      Très bonnes fêtes, cher AL !

  3. Lenal'airderien

    23 décembre, 2017 à 07:17

    Bonjour,

    Rien de nouveau sous le soleil …. Encore de la re re re dite…..Un classique des relations de couple.

    • Sélim

      23 décembre, 2017 à 16:06

      Le couple n’étant pas une révolution non plus, n’hésite pas à partager des titres moins classiques, la porte reste ouverte.
      Et si tu en connais plein et que tu es experte, on sera ravi de partager tes connaissances.
      Bonnes fêtes de fin d’année !

    • Sylvain

      23 décembre, 2017 à 16:11

      C’est bien pour ça qu’il vaut mieux en avoir confiance et savoir parfaitement les gérer !

  4. Lenal'airderien

    24 décembre, 2017 à 08:15

    Je partage rien du tout , c’est toi le coach l’expert en séduction mon cher « Sélim »…

    • AL

      26 décembre, 2017 à 14:57

      C’est p’t’être parce que tu ne partages rien que tu es toujours célib, chère « Lena »…

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus Relation Homme Femme