Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

La nouvelle drague de rue est arrivée

la nouvelle drague de rue

Aborder une fille

La nouvelle drague de rue est arrivée

La nouvelle drague de rue est arrivée

« C’est une nouvelle aube, c’est une nouvelle journée, c’est une nouvelle vie, pour moi… et je me sens bien. »

OK, je traduis honteusement Nina Simone, mais c’est le sentiment que j’ai envie de vous transmettre : je me sens bien et les filles dans la rue se sentent bien. Et elles attendent qu’un homme comme vous les aborde.

La preuve ? La petite Sophie, avec qui j’ai passé la nuit hier soir. Je vous raconte pourquoi la drague de rue marche encore, et comment vous pouvez devez draguer dans la rue malgré le Covid et les masques !

Tout d’abord, un grand merci aux Chinois, à Wuhan, et au Covid. Même si je suis seul chez moi, j’ai moins travaillé pendant le confinement, je suis toujours en télétravail principalement, et j’ai pu courir tous les deux jours.

Je me sens au top de ma forme.

Je dois vous avouer un truc : ça fait des années que je me promène avec mes fioles de gel hydroalcoolique, pour moi, ça n’a pas changé grand-chose cette histoire…

Votre coach en séduction Sélim me traitait de taré : j’étais simplement en avance sur mon temps, comme pour la drague.

[Si vous voulez vous faire coacher, c’est simple : vous envoyez un mail à Sélim, selim@artdeseduire.com]

Allez, venons-en aux fait : la nouvelle drague de rue.

J’ai envie de l’appeler « nouvelle drague de rue » car elle change en deux points…

La nouvelle drague de rue, je la pratique masquée

J’avais lu avec attention l’article du Pirate -Sam- (il fait partie de la Team Pirates à qui votre coach en séduction a appris la drague de rue) pour voir comment il faisait pour draguer avec un masque.

C’est très bien écrit, 2 ou 3 punchlines sont nazes, mais dans son ensemble, ça reste correct et pratique, surtout, pour aborder des filles avec masque.

Je me suis servi de deux variantes l’autre soir pour démarrer la conversation avec des filles entre le jardin du Luxembourg et les quais de Seine :

« Salut, je me posais une question. Est-ce que tu as mis du rouge à lèvres pour matcher avec tes ongles ? »

« Wahoo ! C’est dingue comme physiquement on se ressemble ! Beaux cheveux, masque de qualité chirurgicale, deux jambes. C’est la première fois que je rencontre ma sœur jumelle. Ma mère m’avait dit qu’on t’avait vendue à la naissance… »

Quand ça fait rire la fille, c’est chouette, et j’enchaîne avec la structure classique de la Méthode RDV pour prendre son numéro ou enchaîner directement avec un rendez-vous.

En ça, la nouvelle drague de rue ressemble à 100% à l’ancienne.

Quand ça ne fait pas rire la fille, c’est toujours la même pirouette : « OK, donc je raye cette vanne de mon stand-up. T’es plutôt qui, toi, comme humoriste ? Fary ? Vizorek ? Mon sosie Pablo Mira ? Caroline de Haas ? »

Normalement, elles rient sur ce combo autodérision (Pablo Mira) et « féminisme » (Caroline de Haas).

Dans tous les cas, la réponse est émotionnelle : le rire (gagné !), ou l’outrage (« sale con »), et on gagne du temps tous les deux.

La drague de rue post-covid : pousse sur les cordes vocales !

En temps normal, je me fais bien entendre, je me fais bien comprendre.

La séduction, c’est de la communication, rien de plus.

Langage corporel ouvert, mouvements plutôt lents avec les bras, et variations dans la voix (entre « je parle fort » pour que la fille m’entende et « je baisse la voix » pour lui dire des secrets et la faire venir plus près de moi).

Là, le souci, par deux fois, c’est que ma voix en mode « secret » n’était pas audible. Deux fois, au moment de dire un secret à la fille, elles m’ont fait « HEIN ? » ou « Pardon, j’ai pas entendu ».

Merde.
Satané masque.

C’est une combinaison de facteurs nouveaux à prendre en compte :

  1. A cause de la distanciation physique que je m’impose pour ne pas faire peur aux filles, je dois parler plus fort
  2. A cause du masque qui filtre une partie du volume, je dois parler plus fort.

Je peux vous assurer qu’au bout d’une ou deux fois, ça devient vraiment gonflant, et vous allez apprendre à parler plus fort !

Merci la nouvelle drague de rue de nous apprendre à pousser sur nos cordes vocales !

Ce qui ne change pas avec la nouvelle drague de rue

Toujours aussi respectueuse

Malgré votre masque sur le visage, les lois de base de la drague de rue ne changent pas :

N’abordez pas par derrière, jamais. Ce sont les voleurs, les violeurs qui arrivent par derrière, pas les gentlemen. (Et Eric Cantona quand il met un gros tacle par derrière)

Ne courez pas comme un mort de faim après un petit cul qui passe (ridicule). Un gentleman ne court pas, il marche.

Affichez un grand sourire sur votre visage. (Mais si, ça se voit, au niveau des yeux)

Respectez les règles du consentement , bien évidemment.

Toujours aussi fun

Le contexte étant un peu anxiogène, vous devez garder en tête le deuxième pilier de la Méthode RDV : le D, de Divertir.

La drague de rue, c’est certes l’occasion de faire de belles rencontres, mais c’est aussi la possibilité de bien se marrer (surtout si vous draguez à deux).

On a aussi fait le test génial et simplissime d’aborder une fille dans la rue avec -Sam-.
Il avait un masque en tissu, j’avais un masque chirurgical.

La phrase d’accroche simple et efficace pour draguer avec ce wingman :

« Bonjour madame ! On réalise un sondage avec mon frère jumeau (on ne se ressemble pas du tout)… Est-ce que vous feriez plus confiance à un homme avec un masque chirurgical ou un masque en tissu ? »

Elle a répondu : « Euh, je ne sais pas, probablement le masque chirurgical… » et là, -Sam- est parti en faisant semblant de pleurer, comme on s’était dit, et je suis resté avec la fille.

Les opinion openers, ça marche depuis toujours, et pour toujours, quand c’est fait avec le sourire !

Si vous voulez apprendre à aborder les filles partout, tout le temps, sans stress, je vous invite à regarder cette vidéo !

L’objectif pour cet été, c’est :

  • De savoir quoi dire aux filles pour leur donner envie de vous parler.
  • De comprendre le bon timing pour prendre leur numéro de téléphone.
  • D’avoir une conversation et une personnalité magnétiques pour leur donner envie de vous répondre, sur Snap ou par texto.
  • De dépasser votre peur de vous faire rejeter, et d’être humilié en public.

On vous explique comment séduire cet été juste ici !

Eros, street 4 ever

Lire la suite
2 Commentaires

2 Comments

  1. Le Marginal Magnifique

    9 août 2020 à 01:00

    Mouais… Ça devient de plus en plus compliqué, entre ça et le féminisme ambiant. Puis on voit même pas la tronche de qui on aborde avec ces conneries de masque ! Un bas de visage, ça peut tout changer dans un faciès…

    • Sylvain

      14 août 2020 à 15:51

      Hello,

      C’est bien pour ça qu on essaye de s’adapter. Puis il y a quand meme toujours un moment ou la fille enleve un peu son masque ! Et plus c’est compliqué, plus il devient facile de tirer son épingle du jeu 😉

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus Aborder une fille