Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Le Guide du Slow Sexe : Chi Va Piano Va Sano…

sexe lent

Sexualité

Le Guide du Slow Sexe : Chi Va Piano Va Sano…

Le Guide du Slow Sexe : Chi Va Piano Va Sano…

slow sexe Le Guide du Slow Sexe : Chi Va Piano Va Sano...
Il paraît que « le temps, c’est de l’argent ». Il faut être toujours plus productif, faire les choses plus rapidement pour en faire plus !

Le slow sex, c’est l’exact opposé. Aujourd’hui, nous vous proposons de ralentir la cadence et de prendre encore plus de bon temps en mode escargot avec votre partenaire grâce au slow sex.

Le slow sex, qu’est-ce que c’est ?

slow sex Le Guide du Slow Sexe : Chi Va Piano Va Sano...

Le fait que la femme du XIXè et du début du XXème siècle n’était qu’un outil à la procréation et ne devait se complaire que dans son rôle de mère (et non de femme) a laissé de profondes marques chez la femme d’aujourd’hui : aujourd’hui encore, une femme libérée sexuellement est parfois mal perçue par la société.

Son droit au plaisir commence enfin à être reconnu mais la manière dont certains hommes font l’amour est encore emprunte du passé : il faut prendre son pied, vite, et parfois sans faire réellement attention au désir et au plaisir de sa partenaire.

Le slow sex, c’est totalement l’opposé de cette pratique.

Hérité du système de pensée tantrique, une voie spirituelle hindouiste, il consiste à « ralentir et à être pleinement présents à chaque instant de la relation sexuelle au lieu de faire l’amour d’une façon si intensément tournée vers l’orgasme que nous passons à côté de la possibilité de ressentir de subtiles nuances tout au long de l’union sexuelle ».

N’oubliez pas cette image qu’on emploie souvent quand on parle de sexe : les mecs seraient des essences, explosifs, alors que les femmes seraient des diesels et mettraient plus longtemps à s’allumer et à trouver leur rythme.

Le slow sex serait donc très adapté pour faire jouir les femmes !

Mais quels sont les avantages du slow sex ?

1. La conscience de soi et de l’autre

 Le Guide du Slow Sexe : Chi Va Piano Va Sano...

Vous savez qu’elle aime les caresses à tel endroit et qu’elle peut jouir très vite ainsi? Caressez-la à un autre.

La notion de lenteur induite par le slow sex incite à ne pas aller à l’orgasme le plus rapidement possible, au contraire : elle incite à découvrir le corps de l’autre et, du coup, son propre corps.

Le slow sex n’incite pas tant à la pénétration, mais plus aux caresses, aux massages, à la tension d’un regard, à la présence de l’autre. L’idée, c’est aussi de se débarrasser de cette sexualité quasi mécanique : préliminaires (juste le nécessaire), pénétration, et clap de fin.

2. Le slow sex pour prendre du temps pour vous… et pour elle

Prendre son temps est devenu un luxe dans notre société, mais vous en avez parfaitement le droit.

Prendre du temps pour soi est d’ailleurs essentiel si on ne veut pas faire un nervous breakdown et finir en burn-out au travail.

Dans le cas du slow sex, faire l’amour longtemps et prendre votre temps vous permettra d’apprécier l’instant présent, d’autant plus que vous serez conscient que vous pourriez être en train de faire autre chose.

Mais vous saurez surtout que, présentement, vous serez en train de vous détendre avec une jolie créature.

3. Oublier la performance

comment faire slow sex Le Guide du Slow Sexe : Chi Va Piano Va Sano...

La performance, la rentabilité, la société… je sais, je ne parle que de ça. Mais encore une fois, l’environnement dans lequel nous évoluons a une incidence sur ce que nous sommes et ce que nous faisons et ce, que nous en ayons conscience ou pas.

Sur les sites pornos, on voit des hommes au sexe gigantesque en train de faire l’amour à des femmes pendant des heures sans jamais fatiguer (et sans avoir de crampe, chapeau l’artiste).

Cela a créé chez les hommes qui visitent ces sites un sentiment d’infériorité et un stress énorme. « Le sexe, ça doit être comme ça, je dois faire aussi bien, aussi vite, aussi fort ! » De vrais Jeux Olympiques !

Seulement voilà, le sexe, ça ne doit pas forcément être comme ça. C’est propre à chacun et chacun a ses propres désirs et ses propres attentes.

Le slow sexe, ça marche comment ? 

Dans un lieu propice, confortable, lumière un peu tamisée, bougies parfumées et, pourquoi pas, de la musique très douce.

N’hésitez pas à vous servir de cette playlist slow sex qu’on a spécialement créée pour vous !

Et éteignez votre téléphone !Vous pouvez faire tout ce qui vous chante tant que vous en êtes pleinement conscient – et cette conscience passe par la lenteur.Pourquoi ne pas dresser une cartographie complète du corps de votre partenaire ? L’important, c’est de prendre son temps.

Vous pouvez également tester le strip-tease sophrologique, qui consiste à imaginer que chaque vêtement est un complexe ou un souci dont vous vous défaites au fur et à mesure que vous vous dénudez.

Conclusion : le slow sex, c’est pour vous si…

  • Vous en avez marre des « diktats » du porno
  • Vous êtes prêt à prendre beaaauuucoup de temps avec votre partenaire.
  • Vous voulez vivre une nouvelle expérience.

À bientôt, mais… pas trop vite !

Vous avez déjà testé le slow sex ? Quelles sensations cela vous a-t-il procuré ?

La Team ADS, tout doucement…

Bann SexTalk Le Guide du Slow Sexe : Chi Va Piano Va Sano...

Banner 50phrases Le Guide du Slow Sexe : Chi Va Piano Va Sano...

Lire la suite
18 Commentaires

18 Comments

  1. Kheldar

    20 février, 2017 à 09:54

    Merci pour la playlist ! Ça faisait un moment que je voulais voir un tel article sur le site : un article qui parle de sexe, avec une playlist en cadeau :)

    • Sélim

      20 février, 2017 à 12:06

      Et ben voilà, on est là quand il faut !

      Bonne semaine Kheldar !

    • Kheldar

      20 février, 2017 à 12:43

      Bonne semaine à toi Sélim !

  2. Ted69

    20 février, 2017 à 16:10

    Déjà fait pour ma part et c’est vrai que c’est très agréable !
    Pour les femmes qui aiment avoir un peu de douceur et tendresse au lit, elles seront ravies :) !

    • Sylvain

      22 février, 2017 à 16:09

      Toujours une expérience à faire!

  3. Cassandre

    20 février, 2017 à 18:28

    Convertie, croyante et pratiquante depuis trèèèès longtemps.

    Comme au slow food d’ailleurs. Quand ça fait du bien, autant prendre son temps !

    Et puis il y a des « accessoires » qui peuvent être vraiment sympa, un jacuzzi avec une cascade par exemple. Pas besoin de musique alors :-)

    • Sélim

      21 février, 2017 à 10:37

      Jacuzzi, cascades, masseurs et masseuses, vue paradisiaque, musique d’ambiance…
      Vous allez finir par me forcer à écrire des scénar de films érotiques… (oh wait…)

    • Sylvain

      22 février, 2017 à 16:10

      C’est Carl Honoré qui a écrit sur le sujet. Son bouquin en Français s’appelle « Eloge de la lenteur ». C’est interessant. Il faudrait qu on arrive à cultiver ça!

    • AL

      22 février, 2017 à 17:30

      T’as du retard, mon bon Sylvain ! Fin 2013 est paru en français « Slow Sex : Faire l’amour en conscience » (les auteurs expliquant que leur démarche découlait de celle de Honoré…)

    • Sylvain

      23 février, 2017 à 17:09

      Merci pour cet update! Effectivement, il y a pas mal de choses sur lesquelles j’ai une vie entière de retard!

  4. Antoine

    21 février, 2017 à 17:27

    Super article ! J’essaierai ça la prochaine fois haha, mais étant un adepte de l’amour en musique, n’auriez vous pas d’autre son à proposer ?
    Bien a vous, un fervent lecteur qui a evoluer avec (et surtout grace) à vous

    • Sylvain

      22 février, 2017 à 16:28

      On va préparer la playlist ultime!

  5. BB

    21 février, 2017 à 19:11

    Déjà pratiqué et on a finit par me dire: « la douceur c’est bien mais si tu veux que j’atteigne l’orgasme, va falloir t’y mettre à un moment ». Depuis, j’alterne.

    Perso, je suis plus douceur mais tout comme les femmes, j’ai besoin d’un peu de « sauvagerie » pour atteindre l’orgasme. Du coup, je commence très doucement, je fait monter la température jusqu’à ce qu’elle me demande ou que je sente qu’il faut augmenter le rythme. Je m’exécute jusqu’à ce qu’elle atteigne l’orgasme puis je repasse en mode slow.

    Je trouve que ça a pas mal d’avantages.
    Déjà, ça ressemble plus a de l’amour qu’à de la baise.
    Ensuite, ça permet de tenir vraiment longtemps. On peut facilement tabler sur 30 mn de durée de pénétration ce qui est honorable sachant que ça peut être beaucoup plus. Les changements de position se font plus facilement.
    Et le fait d’y aller doucement permet d’être plus attentif à tout les « à côté » et aux réactions de notre partenaire. Comment elle réagit si je l’embrasse ici ou là, si je la caresse de cette manière, est-ce qu’elle lubrifie bien ( très important dans ce genre de rapports longue durée et si la réponse est non, retour IMPERATIF par la case préliminaires ), etc.

    Bref, que du positif.

    • Sylvain

      22 février, 2017 à 16:31

      Hello,

      De toute façon, la clé du sexe réussi, c’est la variation. Que ce soit durant le meme rapport sexuel ou d’une fois sur l’autre. Variez la vitesse, l’intensité, le rythme etc…Le slow sex est un outil supplémentaire dans ton arsenal :)

  6. EricV

    22 février, 2017 à 09:11

    Avec ma copine, je pratique le « slow sex » (on prend le temps des préliminaires et la pénétration dure longtemps, souvent de manière statique pendant de longues périodes, en variant les positions). L’inconvénient est qu’il faut avoir un peu de temps devant soi. Tout le reste, ce sont des avantages. Cela me permet entre autre de réduire la pression et de tenir très longtemps, presque indéfiniment (jusqu’au moment où on décide de finir, ce qui peut se faire facilement en augmentant la cadence). C’est donc à recommander à ceux qui pensent éjaculer précocement (mais pas qu’à eux!). Pour les femmes, qui ont généralement besoin de plus de temps que les hommes, c’est aussi un plus. Ma copine et moi apprécions aussi la tendresse qui remplace la « pure animalité » du sexe pour le sexe avec pour but d’éjaculer/d’avoir un orgasme. Bien entendu, on peut combiner « slow sex » et « sexe habituel » en terminant le rapport par une phase « animale ».

  7. Lenal'airderien

    23 février, 2017 à 07:09

    Bonjour,

    Cet article s’adresse à des couples qui sont en relation « amoureuse » qui se connaisse qui font « l’amour » . …Je ne vois pas un coup d’un soir ou un mec qui cherche juste du sexe faire du « slow-sexe ».

    • Sylvain

      23 février, 2017 à 17:23

      C’est justement là qu’il faut savoir se montrer surprenant!!

  8. Domi

    1 avril, 2017 à 19:16

    J’aime bien ce site que j’ai découvert il n’y a pas longtemps. Comme c’est intéressant de lire des messages d’hommes sur leur rapport sexuel avec les femmes. C’est clair que c’est génial d’avoir un homme qui prend le temps de caresser tous les endroits de sa partenaire (et je suis sûre que beaucoup de femmes ne connaissent pas leur propre plaisir à se faire caresser de partout!). Penser aussi aux huiles de massage. Et du coup (permettez moi l’expression:-)), ça peut tout à fait se commencer à un autre endroit que le lit (mais quand même un endroit confortable). Et les endroits différents de la chambre, ça excite. Au final, comme dit Sylvain, il faut varier les plaisir. C’est bien d’alterner slow sexe et sauvagerie. En tous les cas, moi j’arrive à l’orgasme dans les deux cas.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire plus Sexualité