Orgasme Féminin : Tout ce qu’un Homme DOIT Savoir (mais ignore trop souvent!)

Publié dans Sexualité par
ArtDeSeduire.Com

orgasme feminin Orgasme Féminin : Tout ce quun Homme DOIT Savoir (mais ignore trop souvent!)

Que savez-vous de l’orgasme féminin ? Quand et pourquoi se produit-il, comment on le reconnaît, est-ce qu’il est automatique (ça, vous savez normalement que non). Manque de formation à l’école, manque d’éducation sexuelle, manque de discussions entre potes sur le sujet de l’orgasme féminin, et aussi un grand manque de communication entre hommes et femmes : voilà pourquoi on ne sait pas grand-chose sur l’orgasme féminin.

Dans cet article, on vous offre un cours de rattrapage accéléré sur les mystères du plaisir féminin, pour devenir un bon coup et leur procurer plus d’orgasmes.

Quand on est en couple et qu’on s’intéresse à sa chérie, à son bien-être, à son plaisir, on prend le temps de discuter avec elle pour savoir ce qu’elle aime, pour savoir comment elle aime être prise et touchée, pour savoir comment elle jouit le mieux, dans quelle position, avec quelle force de caresses etc…

Encore faut-il être en confiance pour avoir ce genre de conversations, et c’est le premier conseil que je vais vous donner aujourd’hui.

Je sais que certains d’entre vous ont peu d’expérience en matière de sexe, je sais que certains d’entre vous ont des blocages pour parler de sexe, mais croyez-moi : si vous ne progressez pas sexuellement, si le plaisir de votre compagne n’est pas une de vos priorités, vous finirez assez vite célibataire ou cocu (quoi que, certains hommes ne sont pas dérangés par le fait d’être trompé, mais ça, c’est une autre histoire).

Retour à notre orgasme féminin : une femme qui jouit, une femme qui prend son pied avec vous ne sera jamais fâchée très longtemps et n’aura pas souvent envie d’aller voir ailleurs (voire jamais pour certaines femmes).

L’orgasme féminin est donc important, et c’est pour ça qu’on en parle aujourd’hui. Il fait la couverture de tous les magazines féminins, tous les Glamour et Cosmo se penchent sur le sexe féminin pour aider les femmes à se lâcher et à avoir les meilleurs orgasmes de leur vie. La révolution sexuelle n’a pas érigé l’orgasme féminin en droit, mais en devoir.

Désormais, si un homme ne donne pas entière satisfaction sexuelle, on peut l’échanger contre un autre qui sera plus performant au lit. (Avis des filles sur la question : quand elles aiment bien un mec, elles nous laissent souvent un deuxième essai, voire un troisième. Mais va très vite se poser la question de la compatibilité sexuelle, vitale pour la plupart des couples).

Une femme peut-elle rester en couple avec un homme qui ne la fait pas jouir ? Pour qui le sexe n’est pas si important que ça ? Ce sont des questions personnelles, qui se règlent bien entendu au cas par cas, mais la tendance globale va vers l’exigence de performance dans la société, et la vie sexuelle n’y échappe pas.

banner parler aux femmes Orgasme Féminin : Tout ce quun Homme DOIT Savoir (mais ignore trop souvent!)
banner parler aux femmes Orgasme Féminin : Tout ce quun Homme DOIT Savoir (mais ignore trop souvent!)
Banner 50phrases Orgasme Féminin : Tout ce quun Homme DOIT Savoir (mais ignore trop souvent!)
Banner 50phrases Orgasme Féminin : Tout ce quun Homme DOIT Savoir (mais ignore trop souvent!)
Bann TechniqueAstucieuse v2 Orgasme Féminin : Tout ce quun Homme DOIT Savoir (mais ignore trop souvent!)
Bann TechniqueAstucieuse v2 Orgasme Féminin : Tout ce quun Homme DOIT Savoir (mais ignore trop souvent!)

Les questions que se posent les hommes sur l’orgasme féminin

Je reproduis ici en intégralité une question reçue par mail : « j‘ai appliqué plusieurs conseils qui proviennent de vos formations avec ma copine et je dois dire que ça a été un succès à chaque fois, elle a vraiment eu l’air de prendre son pied. Cependant une question subsiste, je n’arrive pas vraiment à voir quand l’orgasme féminin arrive car ce n’est pas vraiment visuel comme celui de l’homme, du coup je ne sais pas si elle simule ou non (parano le mec). Y – t-il des signes précis pour savoir si on a fait jouir ou non sa partenaire ? Et à quel moment elle a un orgasme ? Le fait que le clitoris devienne ultrasensible et que même une petite caresse devienne « désagréable » est-il un signe ? Le fait qu’elle lâche de la cyprine de temps en temps sur le lit en est-il un ? Le fait que ça respiration s’accélère et qu’elle bouge dans tous les sens en s’agrippant à moi puis plus rien en est-il un autre ? Bref je suis un peu perdu avec toutes ces informations et ne suis pas sûr que je la fasse jouir à chaque fois. »

Les chiffres sur l’orgasme féminin

Une des études les plus récentes sur l’orgasme et le plaisir féminins nous confirme que rien n’est automatique et que toutes les femmes ne sont pas logées à la même enseigne :

  • 49% des Françaises admettent avoir « assez régulièrement » des difficultés à atteindre l’orgasme, soit le niveau le plus élevé de tous les pays investigués dans le cadre de l’enquête.
  • 37% des Françaises ont joui « au moins une fois par semaine » ces trois derniers mois, soit la plus faible proportion observée dans les pays interrogés en Europe de l’Ouest et en Amérique du Nord.
  • 52% des Françaises déclarent avoir « souvent » joui avec un partenaire au cours de leur vie, soit un taux très en deçà de celui mesuré dans les autres pays occidentaux.
  • 31% des Françaises simulent « assez régulièrement » l’orgasme avec leur partenaire, soit le niveau le plus élevé observé en Europe de l’Ouest et en Amérique du Nord.
  • 25% des Françaises n’ont pas eu d’orgasme lors de leur dernier rapport, soit une proportion record en Europe, presque deux fois plus élevée par exemple que chez les Néerlandaises (15%).

Source : cette étude ifop. Ce que disent ces chiffres ? Au choix : les Françaises sont dépressives (ça on le sait, nos femmes sont parmi les plus grosses consommatrices d’antidépresseurs au monde), ou alors on s’y prend comme des manches, les gars… (et c’est peut-être pour ça que nos femmes se shootent).

Si vous désirez encore plus de chiffres pour vous embrouiller le cerveau, ou vous rassurer, je vous recommande aussi l’excellent site http://kinseyconfidential.org/ Kinsey Confidential, du nom du Dr Alfred Kinsey, un des premiers chercheurs à s’être penché sur la sexualité humaine, quelques années avant les époux Masters. (Série Masters of Sex, et film pourri avec Liam Neeson à voir : Dr Kinsey).

Quelle conclusion en tirer ? Certaines femmes ont des vies sexuelles misérables, gentlemen. Vraiment. Et il est de notre devoir de les aider à retrouver le sourire (Je vois déjà le titre d’un prochain article : « Comment j’ai rendu le sourire aux femmes de ma région à coups de reins »)

2 conseils pour provoquer plus d’orgasme féminin !

On va répondre à notre lecteur : l’orgasme féminin n’a pas la même intensité chez toutes les femmes, il est dur à repérer. Récemment, on m’a dit « C’était fou, tu m’as fait jouir deux fois ». J’étais abasourdi : je n’étais pas sûr d’en avoir provoqué ne serait-ce qu’un.

Elle avait eu des orgasmes furtifs, des tout petits. Il y a pourtant certains signes annonciateurs, ces fameux « signes qu’elle a eu un orgasme ».

Concrètement : la respiration s’accélère (et certaines femmes bloquent parfois leur respiration, cessent de respirer au moment de l’orgasme, ça peut être flippant), le cœur s’emballe, les pulsations passent de 80 à 110 ou 120 par minute et peuvent atteindre 185 au pic ultime de l’extase. (Niveau transpiration, on passe à un rythme sportif quand on arrive à 185 battements / min, c’est un indicateur plus compliqué à ressentir)

Le clitoris entre en érection (vous le sentez devenir plus dur et se gonfler de sang), les lèvres vaginales gonflent, le vagin s’allonge et se contracte (plus dur à repérer pour l’allongement, mais la contraction, vous pouvez la sentir), le volume des seins augmente et les mamelons durcissent et pointent (là encore, ça va et ça vient, pas un indice fiable à 100%). Les veines de la poitrine sont parfois plus apparentes. La peau devient rouge, au niveau des joues notamment.

Mais si j’ai un conseil à vous donner, le plus simple, valable dans toutes les situations, c’est de lui demander ce qu’elle aime, comment elle jouit, quelle position elle préfère, quel rythme elle désire. Tout est une question de communication dans un couple, et la communication sexuelle est un volet très important !

Le clitoris : cours d’anatomie nécessaire !

Au vu des chiffres sur l’orgasme vaginal, qui serait seulement ressenti par un tiers des femmes, je vous renvoie directement à l’article pour apprendre à bien faire un cunnilingus.

Découvrez la zone, apprenez son fonctionnement, discutez avec elle du dosage des caresses qu’elle aime recevoir. Est-ce qu’elle préfère se caresser pendant que vous la pénétrez ? Est-ce qu’elle préfère que vous la caressiez ? Est-ce qu’elle préfère de longues caresses appuyées ou de rapides et courts coups de langue ?

Tout est envisageable, il n’y a pas de « normes », libérez-vous de vos croyances sur le sujet : tout le monde est différent ! (et d’ailleurs, tout le monde n’est pas pour le cunnilingus, comme vous pouvez le voir dans ce débat !)

Le rythme des films porno VS le rythme de la vraie vie

Si comme de nombreux jeunes hommes (moi y compris dans ma jeunesse) vous avez abusé des sites porno, vous avez probablement une fausse image de la sexualité et du plaisir féminin.

C’est une des différences majeures entre le sexe « dans la vraie vie » et celui des films porno : le choix des positions et la durée de chaque position. Dans un film, il faut que ça bouge, sinon le téléspectateur s’ennuie. Le réalisateur de films pour adultes a souvent un cahier des charges avec des scènes imposées, des angles à varier pour que le branleur ne s’endorme pas et ne zappe pas sur une autre vidéo.

De la même manière, certaines positions, très visuelles pour nous spectateurs sont en fait assez « moyennes », voire nazes dans la vraie vie pour aider une femme à atteindre l’orgasme.

Dans la vraie vie, combien de fois j’ai entendu « Putain n’arrête paaaaaaas ! » ou « continue comme ça » ou « ne bouge pas ». On avait le bon angle, le bon mouvement, il fallait juste continuer à stimuler le vagin et le clitoris comme ça, de la même manière, régulièrement.

J’étais jeune et con, personne ne m’avait dit que les femmes n’étaient pas des micro-ondes et qu’elles prenaient un peu plus de temps pour chauffer que nous. D’où l’importance des préliminaires, vous l’aurez compris. (Même si vous finirez parfois avec des crampes à la langue ou dans les mâchoires…)

Attention : encore une fois, ne prenez pas tous les conseils au pied de la lettre. Certaines femmes n’aiment pas le cunnilingus, certaines femmes chauffent très vite et jouissent en deux minutes. Je n’ai jamais rencontré deux corps identiques, deux filles qui jouissaient de la même manière.

Prenez le temps de les découvrir, jouez, explorez, et n’ayez aucune honte à parler d’orgasme féminin avec elle : c’est encore elle qui vous en parlera le mieux, et qui saura vous guider sur le chemin de son plaisir !

PS : j’ai oublié de le préciser, mais le cardio, c’est aussi pratique pour le sexe intensif que certaines femmes réclament. La mode du running, c’est peut-être simplement une partie de la population féminine qui désire plus d’endurance au lit ?

PS2 : parfois, l’orgasme féminin, c’est notre combat, notre fils, notre bataille, notre obsession… et on est un peu con. Vous le savez, les femmes recherchent avant tout la qualité de la relation, le partage, la connexion émotionnelle. Bien sûr, elles veulent aussi jouir, mais elles n’en font pas toutes tout un fromage. Ne vous mettez pas la pression comme un fou si la fille est détendue sur le sujet. Ne soyez pas plus royaliste que le roi, for fuck’s sake.

PS2 : vous remarquerez que je n’ai pas abordé la question de la simulation et du volume sonore lors de l’orgasme féminin. Certaines hurlent comme des sauvageonnes (pour rester poli), d’autres ont un frisson qui les parcours et émettent un « ahhhh » de soulagement avant de s’endormir pendant que certaines autres femmes sont victimes de leurs hormones et explosent de rire ou fondent en larmes.

Le seul truc universellement validé : si elle hurle dans tous les sens pour rien, c’est une Américaine.

Sélim, votre coach en séduction qui réfléchit à devenir sexologue

banner parler aux femmes Orgasme Féminin : Tout ce quun Homme DOIT Savoir (mais ignore trop souvent!)
banner parler aux femmes Orgasme Féminin : Tout ce quun Homme DOIT Savoir (mais ignore trop souvent!)
Banner 50phrases Orgasme Féminin : Tout ce quun Homme DOIT Savoir (mais ignore trop souvent!)
Banner 50phrases Orgasme Féminin : Tout ce quun Homme DOIT Savoir (mais ignore trop souvent!)
Bann TechniqueAstucieuse v2 Orgasme Féminin : Tout ce quun Homme DOIT Savoir (mais ignore trop souvent!)
Bann TechniqueAstucieuse v2 Orgasme Féminin : Tout ce quun Homme DOIT Savoir (mais ignore trop souvent!)
83 COMMENTAIRES
  • Lenal'airderien dit :

    Hello tout le monde,

    Un article qui parle d’orgasme écrit par un homme… Tout est histoire de compatibilité sexuelle et de » lâcher prise » ..

    Si une femme ne veux pas d’orgasme pour x raisons , le sexe n’est pas de bonne qualité. L’homme en face n’est pas « généreux » ne donne pas grand chose , il est dans la retenue…. Le meilleur amant du monde n’y pourra rien…

    Elle fera comme les 31% qui simulent pour faire plaisir à l’autre et très souvent j’avoue j’en fais partie , mais bon les hommes n’y voient que du feu…

    • Sélim dit :

      Après « ça vous étonne Richard Berry qui mange un Sveltesse », je te propose « ça te choque un article qui parle d’orgasme féminin écrit par un homme » ?

      Internet me procure du bonheur au quotidien…

    • Lenal'airderien dit :

      Sélim,

      Que vient faire Richard Berry dans un article sur l’orgasme et en plus il mange un Sveltesse..Comprends pas ou tu veux en venir, j’ai raté un truc là…? L’orgasme ou le plaisir féminin reste un mystère pour l’homme.

      Une petite flatterie après une partie de jambe en l’air et le mec pense qu’il est le roi du pétrole…

      Léna en mode une femme c’est plus fort que toi!

    • Yop dit :

      Sans indiscrédition, et sans ironie aucune, tu vis une période difficile en ce moment Lenal’airderien ?

    • Lenal'airderien dit :

      Yop,

      A part que le temps n’est pas terrible , tout va bien merci!

    • Laurie dit :

      Moi je trouve justement que cet article est très bien écrit!
      Je n’ai rien à redire (ce qui est rare).
      Je n’ai aucune raison de râler (ce qui est rare).
      J’ai appris des choses, et j’ai même été rassurée par d’autres.

      Lena, je ne suis pas d’accord avec toi. Les hommes, soucieux de nous faire plaisir (c’est tout à votre honneur), sont de plus en plus attentifs à nos réactions. Et donc, on nous étudiant, ils apprennent des choses sur nous que l’on ne peut pas voir. D’ailleurs, j’ai beaucoup appris sur moi-même par mes discussions et mes parties de jambes en l’air avec des mecs à l’écoute. Y en a même un qui m’a sorti un jour « Mais bien sûr que si, tu aimes ça. La dernière fois, tu m’as tenu la main pour pas que j’arrête… » Et je ne m’en étais même pas rendue compte ^^

      Donc, oui, un mec est le mieux placé pour donner des conseils là-dessus. Excuses moi la comparaison, mais pour avoir des conseils pour une bonne fellation, je ne vais pas demander aux mecs forcément. Certaines nanas sont de très bonnes observatrices et en savent un rayon là-dessus…;)

    • Sélim dit :

      Merci Laurie.

    • Yop dit :

      Tant mieux alors ! Donc ces propos rageux sur les hommes ne sont pas le fruit d’une récente expérience malheureuse ?

    • Sylvain dit :

      Un peu comme Sega alors! La Team ADS, fan de pubs des années 90. Sélim et moi, génération 1983.

      Pour le reste, on tatonne ;) La femme, « ce continent noir » comme disait Freud !

    • Kreuzbag dit :

      Lena,

      A chaque fois qu’un nouvel article est publié, tu es dans les premiers à commenter et rarement en bien.

      Je ne sais pas si tu as remarqué, mais quand tu donnes ton avis, il est très peu partagé, et ce par les deux sexes.

      Au lieu d’essayer d’inculquer ta (mauvaise) vision des femmes aux hommes qui parcourent ce site, tu devrais apprendre à faire confiance à ces derniers car crois-moi, ils ne cherchent pas tous à te faire du tort comme tu sembles le penser.

      Je précise que je ne cherche pas à t’offenser, je te donne juste ce qui pourrait être, selon moi, une piste à explorer pour ouvrir un peu plus ton esprit.

      Peace :)

    • Sylvain dit :

      Et c’est justement ce débat qui est enrichissant et qui nous permet de progresser. On essaye d’écouter les témoignages féminins et j’espére aussi que nous vous aidons à évoluer, Lena et les autres :)

    • Laurie dit :

      Kreuzbag,
      Je ne pense pas qu’il y ait de bonne ou de mauvais (situation, lol) vision des choses. Chacun a sa propre expérience et donc, se forge sa propre vérité. Si Lena pense de cette manière, c’est qu’elle a sûrement ses raisons. Mais effectivement, je suis d’accord avec toi, si la liberté d’expression nous permet de donner notre point de vue, il faut aussi prendre en compte celui des autres pour pouvoir avancer. Car c’est le propre de l’homme : apprendre pour évoluer. Y a des sujets qui s’y prêtent plus que d’autres, selon son propre parcours.
      En tout cas, je suis contente parce que ces sont toujours des échanges enrichissants, des fois surprenants, mais le plus souvent dans la bienveillance. Et ça, c’est trop kiki!
      Bonne journée à tous!

    • Lenal'airderien dit :

      Kreuzbag,

      Quand je suis d’accord avec un post , je fais même des « bisous » à l’auteur pour la pertinence de ses propos…ça arrive même très souvent… Par contre j’ai jamais fait dans le cirage de pompes même si il s’appelle « Selim »!!!

    • Sylvain dit :

      C’est toujours Sélim qui a les bisous alors! C’est le chouchou!

    • Laurie dit :

      Sylvain, y a des articles sympas qui pourraient t’aider à te sortir de ce mauvais pas :
      http://www.artdeseduire.com/inner-game/seduction-couple-et-jalousie

      Tiens nous au courant! :p

    • Sylvain dit :

      :) :) :)

    • pierard dit :

      l’orgasme féminin Ce doit être la récompense de l’homme.Il ne faut comparer
      pour la femme, c’est plus dans la tête que se concentre l’énergie que l’homme lui procure par des caresses . ALORS que pour l’homme c’est mécanique et très rapide
      Pour ma part, je ne me suis jamais occupé de moi, j’aime mieux sentir les frissons qui
      remontent le long de sa colonne vertébrale et d’être a l’écoute de son corps .
      Cela m’a permis de voir ma partenaire exploser .Les plus grandes déceptions que
      j’ai eues très rare,heureusement sont de ne pas obtenu , par ma faute, le résultat
      tant désirer. Madame ne vous occupez de l’age de votre partenaire, Victor Hugo
      a 90 ans passais des nuits épuisantes avec sa femme de ménages de 15 ans

  • Yop dit :

    J’étais un très bon coup pour mon ex copine, chose étrange car je n’avais pas du tout d’expérience. C’est une des raisons pour lesquelles je choisis de rester solo en ce moment, car je ne crois pas que je pourrai autant faire jouir une autre fille.
    Avec elle, j’étais même parti du principe, au début, que je serai très maladroit et mauvais au lit. Je croyais que l’orgasme féminin était forcément difficile à provoquer, et qu’il me faudrait forcément des années d’expérience pour y parvenir. Pourtant ça n’a pas été le cas. On était particulièrement compatibles sexuellement, et je lui ai toujours donné des orgasmes avec ma langue et avec mes doigts. La seule explication que je trouve, en dehors de la compatibilité et du fait qu’elle était à l’aise avec son corps, est que j’y passais du temps. Je ne voyais pas ça comme de simples préliminaires vite faits et juste bons à « faire chauffer le moteur ». Non, j’y passais le temps nécessaire et n’arrêtais pas avant qu’elle ait eu son orgasme; j’ai jamais chronométré mais ça devait bien prendre un quart d’heure, parfois un peu plus ou nettement moins. Je pense qu’avec certaines filles, il faut être patient, et vraiment s’intéresser à son plaisir, ne pas faire de préliminaires juste pour préparer le passage de votre engin. En plus de ça je lui posais des questions, sur ce qu’elle aimait, et je voyais que certains trucs que je faisais lui procuraient plus de bien que d’autres. Par exemple, quand je m’occupais de ses seins, elle me disait que ça lui faisait pas grand chose. Soit je m’y prenais mal, soit elle n’étais pas très sensible à cet endroit, je ne sais pas. Et quand je passais au « sanctuaire des sanctuaires » ( comprendra qui pourra ) là c’était autre chose.

    Faut dire aussi que j’ai choisi de prendre mon manque d’expérience comme un atout, et non comme un complexe. J’ai foncé dans cette sexualité nouvelle, avide de découvertes, l’esprit frais et vide de tout clichés sur les « techniques » pour faire l’amour. Cette absence de connaissances m’a été profitable, car elle m’a incité à être deux fois plus à l’écoute de ma partenaire et de son plaisir que si j’avais été expérimenté. Etant sans repères, j’ai cherché mes repères dans les mouvements de son corps et dans les sensations qu’elle exprimait.

    • Sélim dit :

      No worries, jeune Padawan !
      On pense tous, un jour, à tort, qu’on ne fera plus jamais jouir une fille comme ça.
      La vérité : promis, il y en aura d’autres, même s’il faut les chercher un peu, et qu’elles ne vont pas venir frapper à ta porte directement…
      Take care !

  • banshee dit :

    Bonsoir Sélim,
    J’espère que tout va bien pour ADS ! Voilà je rencontre un problème très génant avec ma compagne depuis depuis semaines/mois. On n’a que trop rarement des rapports (1/2 fois dans le mois, en général au milieu de sa plaquette) depuis février et depuis ce mois là elle a quelque soucis notamment des brulures a l’entrée du vagin ou le vagin qui se contracte tellement qu’il est impossible de faire quoi que ce soit, ou le pire de tous c’est qu’elle ne ressent absolument RIEN ni clitoris ni cunis RIEN, alors je te laisse imaginé comme tu as l’air d’un con dans ces moments là et la grosse tension que cela crée. Elle me dit qu’elle n’a presque jamais envi de faire l’amour, et que certaines fois elle le fait juste pour me faire plaisir, ça libido est très basse. Du coup, elle me dit qu’elle ne me désire plus et évidemment ça craint alors qu’en dehors du lit elle est super caline, attentionné etc… Pour moi celà est dû à sa pilule qu’elle ne doit pas supporter, je n’arrête pas de lire que la pilule (surtout celle qui contre l’acné) détruisent la libido. J’ai envi qu’elle l’arrête pour essayer mais elle ne veut pas et ne se prend pas le temps de prendre rendez-vous chez le gynéco. Hier soir après avoir passée une super soirée, c’est encore arrivé qu’elle ne ressente rien du tout et qu’elle ne me désire pas du tout que ça ne lui fait ni chaud ni froid.. sauf que cette fois-ci elle a dit que ça va pas et que c’est pas normal et qu’elle commence a douter.

    Aurais-tu des conseils ou déjà rencontré des cas similaires ?
    Je sais que les femmes et le sexe c’est très complexe, il faut limite que les planètes soient bien alignés et que la température ambiante est à 26° pour que ça se passe bien lol. Je précise quand même que ça fait pratiquement 2 ans qu’on se cotoye et que pendant 1 an c’était une vraie actrice porno lol.

    • Sylvain dit :

      Hello Banshee,

      Effectivement, il y a sans doute un souci quelque part. Si elle était très demandeuse et que maintenant, elle n’a plus envie du tout, je pense qu’il faut que tu en parles avec elle.

      Pas de raison de paniquer, il y a parfois des moments ou la libido baisse mais il ne faut pas enterrer le problème. C’est peut etre la pilule. Mais c’est peut etre aussi la lassitude, l’impression d’avoir fait le tour de la question. Il faut rester humble.

      Après, n’essaye pas de lui donner envie à tout prix. n’essaye pas de forcer. Sois juste tendre et laisse la revenir vers toi. Si elle sent que tu attends du sexe, ca peut la bloquer. Donc fais comme si ce n’etait pas grave. Mais garde tout de même un oeil dessus. Ce n’est jamais anodin mais il est important de le traiter sans panique ;) tiens nous au courant!

    • Laurie dit :

      Salut, je me permets de te répondre aussi.
      Tu peux toujours lui proposer de faire le test d’arrêter la pilule sur un mois, histoire de voir comment ça évolue (et en vous protégeant évidemment, si elle a peur de tomber enceinte). Il faut savoir aussi que même après avoir arrêté la pilule, le métabolisme peut mettre jusqu’à 6 mois avant de reprendre son fonctionnement normal (oui, c’est costaud ce qu’il y a dedans).
      Personnellement, je ne suis pas du tout pro-pilule, mais si c’est ce qui lui convient, elle peut aussi passer sur une pilule moins forte. Elle n’aura pas autant d’effet sur l’acné, tout en étant contraceptive ; ça peut valoir le coup d’essayer au moins quelques mois. Elle lui conviendra peut-être.
      Le mieux est vraiment d’aller consulter un gynéco, qui ne soit ni de la vieille école, ni un moralisateur. Il/elle pourra lui proposer plusieurs alternatives, dont elle ne connait peut-être pas encore l’existence.

      Bon courage à vous deux ;)

    • banshee dit :

      Merci Laurie ! Vraiment ! En fait déjà quand je disais « c’était une vraie actrice porno » c’était une expression, elle n’a jamais fait de porno mdr mais je veux dire qu’on faisait des trucs de fou et n’importe où.( aprés c’est la passion de la premiere année aussi …).Oui il faut qu’elle aille voir son gynéco ! D’apres elle en ayant parlé avec une amie qui avait ça, ça peut etre des minis cellule cancereuse. Tu peux développé avec l’histoire de pourquoi elle serait sérrée ?

      Et si on peut discuter autrement que ici :)
      ffptrainer@gmail.com

    • banshee dit :

      Merci à vous deux pour l’interet porté ! Du coup, tu me dis d’en parler mais aussi de faire comme si de rien n’était. Maintenant que quelques jours sont passés (on ne vit pas ensemble, 21 et 23 ans) tu penses que je dois revenir sur le sujet ou je lui en reparle quand le problème reviendra ?
      Je suis preneur de tout conseil, je précise juste qu’en général elle n’aime pas parlé de ça et se braque assez vite vu qu’à force c’est toujours elle qui a des soucis de ce côté là..

      Merci !!

    • AL dit :

      Salut Banshee,

      Comme l’a dit Sylvain, ce genre de situation n’est pas anodine et il y a probablement un problème sous-jacent qui n’a rien à voir avec la sexualité (dont l’origine date déjà d’un moment).

      Ce que je te conseille, c’est de privilégier la communication, et sans attendre que la situation ne se reproduise (mais sans lui mettre la pression). Met également l’accent sur la tendresse, les calins et l’écoute.
      Avant de lui parler, essaye toi-même de te souvenir s’il s’est passé quelque chose de spécial dans sa vie ou dans votre couple au moment de son changement de comportement. N’importe quoi, même ce qui te paraît anodin ou sans rapport. Surtout ce qui te paraît anodin – justement parce que pour elle ça a peut-être bien plus d’importance que pour toi.

      La seconde étape, c’est la consultation d’un spécialiste. Le gynéco me semble une bonne idée pour les arguments déjà évoqué, tout comme le sexologue.

      Par contre, au risque de passer pour un pessimiste, compte tenu de ce que tu en dis, je pense que tu peux t’attendre à une potentielle rupture de sa part (niveau de risque 60/70%). En général, quand une femme commence à avoir des doutes sur sa relation, c’est que ça couve depuis un moment et surtout, quand elle dit que c’est fini, c’est que ça fait un certain temps qu’elle y réfléchit (il devient alors généralement très dur, voire impossible, de la faire changer d’avis). Je peux évidemment me tromper. Ce que je te souhaite. Mais se préparer au pire, aide souvent à amortir le choc à l’arrivée.

      Bon courage :)

    • AL dit :

      En fait, Banshee, l’idée constructive à privilégier, c’est le changement de point de vue. Là, ton point de vue c’est que tu es malheureux d’avoir peu de rapports sexuels avec elle, au motif qu’elle serait moins demandeuse. D’une certaine manière, tu te pose en victime et elle en responsable. Essaye d’oublier le sexe un temps, tout comme tes intérêts propres, pour privilégier les siens et ses envies afin de comprendre ce qui la rend triste et qui fait qu’elle se referme sur elle-même. Essaye de lui montrer que votre relation ne repose pas que sur la sexualité et que tu cherches sincèrement à comprendre ce qu’elle ressent. Ce sera peut-être un peu long, mais normalement, sur le long terme, ça paye.

    • banshee dit :

      Salut AL et merci pour ton interet ! Le soucis c’est que depuis févier comme ça elle a des brulures intenses sur le haut du vagin à peine la pénétration commence et de nombreuses fois, bien qu’elle en ait eu envie, ça n’a pas pu se faire et évidemment cela crée déception, tristesse et des tensions. Pour moi la pilule a un gros role à jouer dans cela, les hormones ça fait tout et je sais de quoi je parle dans mon sport je suis obligé d’en prendre. Et je pense que tous ces moments où ça lui a fait mal lui fait peur maintenant et qu’avant même que l’acte commence elle ne doit pas être « vide » dans sa tête et redouter que cela ne marche pas. Comme je l’ai dis en dehors du lit notre relation est TOP et beaucoup mieux qu’à certains moments même, on ne passe que des bons moments. Il y a aussi ses cours de kinés qui lui demande énormement de sa personne et la fait stresser, il y a aussi sa grand-mère avait été diagnostiqué d’un cancer en mars mais elle a été guérie très rapidement. Mis à part ça je ne vois pas grand choses d’autre.

      La semaine dernière j’etais en espagne et je lui manquais enormement et elle dit qu’elle m’aime penses-tu qu’elle va quand meme stopper ?

      Comment et quand tu aborderais la discussion ? Après une soirée ensemble ou d’entré de jeu quand je la revois ? Quels sujets aborder ?

      Elle ne se prend jamais le temps pour le gyno… avec les cours la semaine c’est pas possible et son gyno est dispo 1 samedi/4.

      Qu’en penses-tu ?

    • Laurie dit :

      Bon alors déjà, c’est pas la peine de stresser autant…
      La pire des choses à faire, c’est de vouloir anticiper et d’interpréter les choses. Interpréter ce n’est jamais (JAMAIS) bon.
      Le + simple : DOUTE -> QUESTION. C’est tout.

      Pour les soucis d’ordre physique, notamment les brulures, il est impératif qu’elle aille voir un gynéco, même sans parler d’arrêt de pilule, parce qu’il est possible qu’elle ait une infection, et ça peut vraiment être dangereux si ce n’est pas traité à temps (pour elle comme pour toi, selon ce que c’est).
      De plus, il faut aussi prendre en compte que le corps réagi en fonction de l’esprit des fois. C’est le fait que son vagin se ressert beaucoup qui me fait dire ça. Il y a peut-être un soucis à ce niveau là. J’ai connu une ou deux filles à qui c’est arrivé de ne pas pouvoir être pénétrée du tout. Des fois, c’est psychosomatique. T’a-t-elle déjà raconté pourquoi elle avait fait du porno? Pourquoi a-t-elle arrêté? Je pense réellement qu’il peut y avoir une explication par là.

      Par contre, attention. C’est bien de ta part de vouloir l’aider, je pense que ça peut lui faire beaucoup de bien. Mais si jamais tu vois qu’elle refuse catégoriquement de parler, mais aussi de se soigner, donc qu’elle refuse de comprendre ce qui ne va pas, n’insiste pas. A ce moment là, il faudra que vous preniez une décision tous les deux, à mon avis.

      Si t’as des questions, n’hésites pas. ;)

    • AL dit :

      Salut Banshee,

      Je suis assez d’accord avec Laurie sur l’hypothèse psychosomatique. Tu dis :
      « D’apres elle en ayant parlé avec une amie qui avait ça, ça peut etre des minis cellule cancereuse. »

      Puis :
      « il y a aussi sa grand-mère avait été diagnostiqué d’un cancer en mars mais elle a été guérie très rapidement »

      Pour moi, le lien semble assez évident. Elle a probablement peur d’avoir un cancer et, refuser d’aller voir un médecin, c’est, d’une certaine manière, une façon d’éviter de faire face à la maladie si c’est avéré. Mais en même temps, si ç’en est un, trainer à le prendre en charge n’est pas une solution. (Et pour peu qu’elle ait un lien très fort avec sa grand-mère, il est possible que ce soit révélateur de sa peur de la perdre)

      Du coup, ce que je te suggère, c’est toi, d’aller voir un gyneco (puisque elle, elle refuse pour l’instant). De lui expliquer, voir ce qu’il ou elle en pense, et quels seraient les bons mots et la bonne attitude à adopter avec ta copine en fonction de ses réactions afin de l’inciter, en douceur, à prendre soin d’elle.

      J’ai pas de meilleur conseil sous le coude. Mais encore une fois, quand on est face à un problème, de quelque nature que ce soit, il ne faut jamais trainer à le résoudre. Parce qu’on ignore toujours les proportions qu’il peut prendre.

    • Lenal'airderien dit :

      Tout à fait d’accord avec « AL »… Je vais rajouter que vous êtes un jeune couple dans le sens la période « lune de miel » …Si vous en êtes déjà à avoir des problèmes d’ordre sexuel ou qu’une routine s’installe déjà , c’est qu’il y a anguille sous roche.

      Si elle se braque quand tu communiques avec elle , c’est que le moment ou tu émets le souhaite d’en parler , elle n’en a pas envie!

      Elle t’opposes une fin de non recevoir.

    • Sylvain dit :

      Hello ,

      Effectivement, c’est toujours difficile de communiquer sur un probleme avec quelqu un qui est justement stressé par le sujet et qui n’a pas envie de communiquer dessus. Aller voir toi un gyneco, ca me parait un peu compliqué et un peu hors de propos. J’ai du mal à imaginer le mec arriver dans le bureau d’un gyneco « bonjour, c’est pour ma copine qui refuse de prendre un RDV »

      Pour le reste oui ne te mets pas trop de pression. Inutile de lui sauter dessus ou rien. Laisse la venir à toi. De toute façon elle le sait qu’elle doit aller voir le gyneco, inutile de répéter. Fais passer le sexe a un second plan et voit ce qu’il se passe ;)

    • AL dit :

       » J’ai du mal à imaginer le mec arriver dans le bureau d’un gyneco  »

      Moi, je l’ai fait. (« Sortir de sa zone de confort : mythe ou réalité ? » : on tient ton prochain sujet d’article :P )

    • Lenal'airderien dit :

      AL

      C’est étrange cette façon de faire…C’est un peu comme l’enfant qu’on amène à l’école quand il ne souhaite pas y aller.

    • AL dit :

      Lena,

      Judicieuse remarque. Ayant eu une mère qui m’a toujours forcé à aller à l’école quand j’en avais pas envie, je suppose que ça doit venir de là…

      Ceci étant dit. Dans le cas qui a été le mien, j’ai choisi de prendre l’initiative parce que je m’inquiétais de l’état de santé de ma compagne, d’un côté, et que, de l’autre, sa nature fait qu’elle a(vait) énormément de mal à se motiver pour agir (quelle que soit l’action ou la décision à prendre). Autant, certaines fois, je pouvais laisser courir – car les enjeux ne nécessitaient pas une décision rapide ou une décision tout court – autant, cette fois-là, il me semblait important d’être pro-actif. Surtout, comme le souligne également Banshee, il est dur d’avoir un rendez-vous chez le gyneco.
      Maintenant, je ne pense pas que ce soit la bonne solution (d’aller contre la décision de la fille). C’est pour ça que je suggère à Banshee de se contenter de poser lui-même des questions à un gyneco. Je pense que l’avis d’un professionnel sera forcément meilleur que « la copine de sa meuf qui a eu un truc un peu similaire » ou « les conseils d’inconnus sur ADS ». Je pense que le gyneco sait, par expérience, comment trouver les mots pour convaincre la fille de prendre soin d’elle ou, à défaut, de permettre d’ouvrir le dialogue. Enfin, comme je le disais ironiquement à Sylvain – mais que je le pense sérieusement : toute expérience qui permet de sortir de sa zone de confort est enrichissante. Et pour un homme, se renseigner auprès d’un gyneco ne peut que être enrichissant.

      (Après, là où je ne suis pas de ton avis, c’est qu’on nous bourre le crâne avec les histoires de « non assistance à personne en danger », bah moi, quand j’entends quelqu’un dire « qu’il pense peut-être avoir des cellules cancéreuse » et qui, dans le même temps, ne réagis pas, bah, moi, ça me donne soit envie de prendre des initiatives, soit de me barrer en disant « démerde-toi ».)

    • Laurie dit :

      Excusez-moi du détails, mais :
      – Si je veux en savoir plus sur les guerres de Croisade, je vais voir un spécialiste de l’Histoire médiévale.
      – Si je veux en savoir plus sur les dents, je vais voir un spécialiste des dents.
      – Si je veux en savoir plus sur le fonctionnement du vagin et de l’appareil génital féminin, je vais voir un gynéco. Le fait d’être un mec ne change rien à la donne, et même sans avoir une nana, tout est possible!

      Sinon, en moins formel, les plannings familiaux sont sans rdv, accueillants et gratuits pour tous sans justificatif de quoi que ce soit. Ils ont tous les renseignements qu’il faut sur tout un tas de choses (et même ceux qui concernent le matos des garçons), des spécialistes et des médecins disponibles.
      Pour info.

  • Luc dit :

    Ne pas oublier l’importance de la connection et de l’aspect emotionnel et psychologique dans l’orgasme feminin. D’ailleurs une femme qui est en phase a plus besoin de sexe que son copain !

    • Lenal'airderien dit :

      Luc,

      Ah enfin merci! Quelqu’un qui nous parle de » connection émotionnelle et psychologique » .. Et pas que de l’aspect mécanique de la chose …Je vais te faire un gros bisou!!!

    • Sylvain dit :

      Hello,

      La technique n’est bien sur valable qu’une fois qu on a bien intégré que l’orgasme féminin se construit avant tout en dehors du lit. Le meilleur conseil : Oublie la technique, fuck her brain et là tu pourras revenir sur des aspects pratiques :)

    • Laurie dit :

      Fuck her brain, dans le sens « bourres lui le crâne! » ou dans le sens « fais l’amour à son âme »?

      « S’il n’entend le cœur qui bât, le corps non plus ne bronche pas. »
      Georges Brassens, Quatre-vingt quinze fois sur cent.
      (j’adore cette chanson)

    • Sylvain dit :

      Faire l’amour à son âme mais tout habillé, rien qu’avec les mots ;)

    • Laurie dit :

      Merci :)

    • Psyche dit :

      Hop j’interviens vite fait juste pour dire que l’orgasme féminin est tout aussi mécanique que celui d’un mec. Certes il est plus complexe et plus variable (chez un mec c’est facile, tu fais haut bas haut bas et c’est partit) mais il est lui aussi mécanique.

      C’est une fausse croyance que de penser que l’aspect émotionnel est plus important chez la femme. La seule chose qui peut jouer c’est psychologiquement tout ce qui est « lâcher-prise » comme chez un mec au final, sauf que globalement (et c’est purement sociétal) un mec aura plus de facilité à se vider l’esprit et à s’abandonner (moins de pressions sociale, moins de peur du jugement et moins de tout ces trucs qui pèsent sur les épaules de ces dames dont on est pas toujours complètement conscient en tant qu’homme).

      J’ai pas les études sous la main qui prouvent ça mais j’ai ça par exemple :
      http://www.slate.fr/story/58435/orgasme-femme-clitoris-mecanique
      http://www.scienceshumaines.com/de-l-orgasme-feminin_fr_26134.html

      C’est quand même dingue de voir à quel point les médias et la société arrivent à désinformer les gens sur leurs propres corps… et a quel point l’orgasme féminin n’arrive pas à se libérer de sa réputation de grande chose mystérieuse !

      Psyche, défenseur de la vérité cachée !

    • AL dit :

      Merci Psyche pour les liens ! (Pas d’accord avec tout, mais le postulat est intéressant, et j’étais passé à côté de ces recherches)

      PS : J’ai une pensée émue pour la gynéco qui s’appelle Odile Buisson ! Ceci dit, son livre a l’air chouette !

    • Laurie dit :

      Psyche,
      Merci pour le partage! Je vais m’y plonger de ce pas!
      Bonne journée! ;)

  • Colgate dit :

    Bonsoir a tous ,

    Petite intervention rapide sur le sujet : Qu’on se le dise ,toutes les filles ne sont pas pareil certes … Mais ,il y a des positions ,des caresses et une façon de caresser qui fonctionne la plupart du temps.Le tout est de jouer sur ses atouts ! Madame nature ne nous a pas gaté de la meme manière donc pour ma part je sais que je n’ai pas besoin d’etre dur comme une barre de faire pour procurer du plaisir ;)

    Je me permets de livrer mes « skills » : Un doigté de fée ! Pour une fois ,checker les sites pornos non pas pour faire pleurer la girafe mais pour observer des videos de fille qui se donne du plaisir.Regarder la façon dont elles se touchent et vous aurez gagné 1000 pts déjà.
    Positions gagnantes : Adromaque (le rythme est très important) et la cuillère pour la proximité et la possibilité de stimuler le clito.
    Parfois ,il va falloir donner de sa personne car ça peut etre vraiment physique (j’ai le souvenir de parties de jambes en l’air ou je suais autant que Zizou … C’est dire …).

    PS : Ne pas hésiter a y aller franco … Je ne connais aucunes filles a l’heure actuelle qui s’est plainte des claquements de chair francs et bruyants … Au contraire :)

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Merci pour ton témoignage ! Chaque fille est diffèrente et il faut communiquer pour savoir un peu ce qu’elle aime et ce qu’elle accepte. Mais globalement, plus on aura de témoignage et plus on se documentera sur le sujet, mieux on progressera tous ensemble. Thanks

    • Laurie dit :

      Je me permets de vous apostropher sur le fait que taper dans le fond, c’est bien, souvent, certes ; il faut aussi prendre en compte que l’intérieur de la demoiselle est extrêmement fragile, donc ne pas pousser les murs à l’intérieur est chaudement recommandé pour ne pas finir aux urgences.
      Autre détails, les filles ayant un stérilet peuvent vraiment, j’insiste, VRAIMENT douiller si on va trop loin, trop fort, et que ça remue trop le bordel… Donc, n’oubliez pas de lui poser la question, et surtout, au moindre signe de gêne, trouver une autre option (sans insister, parce que ça peut devenir dangereux pour elle, et accessoirement son appareil reproducteur). Au besoin, des schémas très simples sont disponibles sur le net pour vous donner une idée de comment c’est foutu. Vous vous coucherez moins bêta.

      C’était la minute « Gynécologie pratique ».

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Et bien merci, pour ma part j’ignorais tout ceci! Et donc j’ai pas bien compris. Comment on sait que la fille a potentiellement ce stérilet? C’est pour les femmes qui ont deja des enfants en général non? ca ne se fait plus trop?

    • Yop dit :

      @Sylvain:

      Il y a plusieurs types de stérilet:
      – Il y a des stérilets pour les femmes déjà mamans, effectivement ( et ça arrête leurs règles d’ailleurs ).
      – Il y a les stérilets pour les femmes sans enfants qui souhaitent ne plus prendre de pilule. Pour le sexe, c’est génial: si vous êtes clean tous les deux, ça veut dire plus de capotes, plus de pilule, c’est free !!! Mais ça peut être un inconvéniant pour certaines filles, genre des règles plus douloureuses, des boutons..
      Voilà, c’était l’autre minute gynécologie !

    • Mathilde dit :

      Salut,

      J’ai un stérilet depuis 2 ans (Mirena, hormonal (qui peut être posé sur n’importe quelle femme, et qui peut diminuer voire arrêter les règles, mais pas tout le monde le supporte bien)), et je confirme ce qu’a dit Laurie, si on va trop loin, trop fort, ça fait vraiment mal. Bon, j’avais déjà mal avant de le mettre, toutes les filles n’ont pas la même sensibilité au niveau du col de l’utérus (moi je suis très sensible).

    • Laurie dit :

      Sylvain,
      Euh… je reprends juste la réponse de Yop.
      Il n’y a pas deux types de stérilet : un pour les mamans qui stoppe les règles, un pour les autres.
      Il y a deux types de stérilet :
      – le stérilet hormonal (le système contraceptif est similaire à la pilule ou à l’implant, on te balance des hormones de manière régulière pendant X temps)
      – le stérilet en cuivre (pour les femmes qui ne supportent pas les hormones (salut!), ou qui souhaitent avoir un cycle naturel, et qui fonctionne en défonçant tout spermatozoïde qui approcherait d’un peu trop près nos ovules, en réalité il les rend juste inactifs)

      Les deux sont très efficaces.

      Pour la question de la pose du stérilet sur une femme sans enfant, on pense que ce ne sont que les mamans qui y ont droit, depuis longtemps, et même des gynécos un peu vieux de la vieille, mais il n’en est rien.
      Deux tailles de stérilet sont proposés : une taille normale, et une « short » pour les utérus plus petit (n’ayant jamais enfanté donc…)

      En ce qui concerne l’arrêt des règles, ça relève de la réaction aux hormones qui est propre à chaque femme. Pour l’implant, par exemple : 1/3 femme n’a plus ses règles, 1/3 saigne abondamment et doit le retirer, 1/3 le vit plutôt pépouze!
      [Sachant qu’il faut parfois jusqu’à 6 mois pour que ton écosystème s’habitue et prenne un rythme « normal »]

      Ensuite, au niveau pilule, suivant les hormones et la dose dans la pilule, les réactions sont souvent connues à l’avance (arrêt des règles, diminution de l’acné due aux hormones qui partent en live, etc…).

      (Je préciserai juste pour finir, que le stérilet ne fait pas mal à la zigounette, donc n’ayant pas peur!)

      Pour le stérilet, tout est expliqué ici : http://www.choisirsacontraception.fr/moyens-de-contraception/le-sterilet-diu.htm

    • Laurie dit :

      Sylvain,
      En ce qui concerne tes autres questions :
      – « Comment on sait que la fille a potentiellement ce stérilet? »
      Avec une lampe torche et une bonne paire de gants! Haha
      Non, tu lui demande, ça suffira, je pense… ;)

      – « Ca ne se fait plus trop? »
      Et bien, au contraire! De plus en plus de femmes se tournent vers le stérilet. Déjà, pour son côté pratique (une fois qu’il est placé, tu n’as plus à t’en occuper pendant au moins 3 ans), mais aussi parce qu’il reste la contraception sans hormone la plus pratique! Après, sans hormone, il reste, au choix :
      – Stérilisation définitive (masculine ou féminine) (couic!)
      – Les préservatifs (quand t’en as pas dans le porte-feuille, tu te la mets derrière l’oreille)
      – Le gel spermicide (parce que t’as que ça à faire juste avant de passer à l’acte, et que c’est extrêmement glamour)
      – L’abstinence les jours « chauds » ou le retrait de monsieur (efficacité limitée + stress)
      – OU Le diaphragme ou la cape cervicale (si t’as envie de jouer à l’exploratrice toutes les semaines…)

      J’ai rien oublié?

  • Lenal'airderien dit :

    Vous avez tout à gagner d’avoir des interventions de femmes sur le site … Les sujets deviennent intéressants et en plus vous apprenez des trucs , c’est cool…

  • Kamiel dit :

    La seule phrase pertinente de l’article (bonjour, je viens chercher des noises gratuitement) est la précision sur les Américaines. :D

    C’est quoi ce besoin de gueuler comme des malades alors que tout ce que t’as fait, c’est leur dégrafer le soutif ?

    Plus sérieusement, bon petit rappel de la sexualité féminine. L’écoute les gens, l’écoute ! Et n’oubliez pas non plus de dire ce que vous aimez. Quand on est un bon coup, on est un bon coup à deux. :)

  • Espada dit :

    Hmmm il y aussi l’anneau que la femme peut retirer pendant le rapport et elle est encore protégée, fonctionne bien ce truc ! (En plus elle ne l’oublie pas ! ) ; Sinon voilà c’est sympa l’orgasme tout ça tout ça, mais j’ai remarqué que des fois au lieu de bêtement éjaculé je jouissais ! Ce serait assez cool pour les filles présentes sur le site (Big up Laurie et Lena) un petit article là dessus même si en soi c’est pareil que pour la gente féminine un petit combo émotion, passion, communication, mais pas dans la mécanique parce que le haut-bas bas-haut, moi ça a tendance à très vite me lasser j’aime aussi quand ça tourne, les petites tapes sur le gland (circoncit we are the best aha), voilà juste une petite idée pour la rédac’. Sinon pour ce qui est des orgasmes chez les femmes, je les différencie aussi de la jouissance, je m’explique : Selon moi une fille peut très bien jouir mécaniquement comme le mec éjacule (je parle pas de mouille qui sort) et « orgasmer » comme décrit plus haut. Je fais toujours jouir (via le bouton magique) ma paire de chromosome XX, à comprendre ma femme (compagne, meuf, gonz’, chérie…) mais pas à la faire orgasmer. J’ai donc une petite question, car elle n’a selon ses dires jamais eu de jouissance vaginale, est ce que cela est possible que son corps en soit hermétique ? Merci d’avance !

    • Laurie dit :

      Espada,
      Merci pour ton Big Up! T’y as le droit toi aussi pour le coup!
      « Est ce que cela est possible que son corps en soit hermétique ? »
      Pour ce que j’en sais, la plupart du temps, c’est juste une question de connaissance de soi, et de capacité à lâcher prise, à ne pas s’accrocher à un état de conscience, de contrôle. Ca se travaille, ça vient avec le temps, ou jamais. Y a aussi des filles qui y arrivent déjà très bien très tôt.
      Si déjà, elle apprécie quand tu joue avec son bouton magique, alors c’est qu’elle n’est pas insensible aux « choses de l’amour ». Faut juste continuer à explorer vos sensations, et apprendre à vous connaître tranquillement… ;)
      C’est pour ça que plusieurs nanas avec qui j’en ai parlé, m’ont avoué n’avoir eu d’orgasme avec leurs maris qu’après 3 ou 4 ans de relation (même parfaite et pleine d’amour). Donc, pas de panique.

    • Espada dit :

      Merci pour le témoignage ! Je panique pas je me dis que c’est triste pour elle je lui en parlerais qu’elle peut être « open », mais elle m’a déjà dit ne pas avoir été si impudique avec d’autres mecs, (après je nuance toujours le propos des femmes elles savent quoi dire pour satisfaire l’ego c’est fou aha) donc je pense être sur la bonne voie ! Et sinon t’en penses quoi pour l’article sur « orgasme de l’homme » ?

    • Laurie dit :

      Haha!
      Tu as bien raison de nuancer, mais après, si elle te le dis c’est que soit c’est vraiment vrai, soit elle veut te faire un compliment parce qu’elle t’aime… Dans les deux cas, c’est que du bonheur! ^^
      Faut pas voir ça comme quelque chose de « triste », y a des choses qui prennent du temps, plus ou moins selon la personne. Mais faut pas voir ça comme un objectif en soi, faut juste prendre plaisir à deux, chacun à sa manière, et puis ça viendra tout seul si ça doit venir… Ca marche aussi avec la confiance envers les autres, l’estime de soi, ou même apprendre qqchose. On n’est pas tous égaux (on nait pas tous égaux non plus d’ailleurs), on a tous nos différences, et c’est ça qui est intéressant quand tu apprends à connaître quelqu’un.

      Pour ce qui est de l’article sur l’orgasme des hommes, il y a déjà pas mal d’article sur la toile. Mais oui pourquoi pas, les nouvelles approches et témoignages sont toujours très intéressants. Si tu veux mon avis, avant de penser à l’orgasme d’un homme, faut d’abord pouvoir le rameuter dans ton lit! Haha ^^ Et puis, un homme sera plus facilement actif dans l’échange, et osera plus te guider pour lui faire plaisir. J’ai jamais eu un mec qui n’a pas osé me rectifier ou m’informer sur ses préférences… :D

    • Espada dit :

      Je t’avoue que parfois j’ai un peu de mal à dire que je préfère plus quelque chose, enfin si on en parle pas et qu’on est occupé ! Pas envie de casser le truc :p

    • Laurie dit :

      « j’ai un peu de mal à dire que je préfère plus quelque chose »
      J’ai pas compris… ^^

    • Laurie dit :

      Espada,
      Désolée, je viens à peine de comprendre ton commentaire! Mdr!
      (besoin de vacances)

      Si tu ne veux pas casser le truc en lui disant ce que tu veux faire, tu peux lui faire comprendre avec des gestes, ou tes réactions. Alors si tu me donnais des exemples, ce serait plus pratique pour te répondre…
      Mais, par exemple, au niveau fellation, tu peux la guider avec ta main, tout en lui tenant les cheveux par exemple, tu peux la guider. Perso, je ne supporte pas qu’on me tienne la tête, ça fait un peu travail forcé et ça me gonfle. Mais le fait de lui tenir les cheveux, déjà c’est pratique pour elle, tu verras sur visage, et puis ça te permet de la guider doucement sur un rythme que tu préfères, ou autre.
      En ce qui concerne une position spécifique que tu veux faire, il suffit de l’amener doucement à se mettre dans le sens qui te plait, si tu n’oses pas parler. Si ça ne lui plait pas, elle changera ou te le diras. C’est une recherche du plaisir à deux de toute manière, donc explorez ensemble ^^
      Pour ce qui est de l’entrée des artistes, y a toujours le moyen test de caresser les fesses, et de se rapprocher doucement. Tu vois sa réaction, si elle y prend plaisir, et limite qu’elle t’y encourage, alors c’est parti mon kiki! ;)

      En fait je trouve ça plus excitant de ne pas le dire cash. Perso, je ne suis pas très expression orale et crue pendant l’acte. Y en a qui aime ça, mais moi ça me coupe un peu l’ambiance… Et puis, je préfère qu’on se cherche un peu physiquement, plutôt que d’expliquer avant le mode d’emploi de Laurie. Si t’appuies là, ça donne ça, si tu presses ce bouton, ça fait du bruit…^^ Enfin tu vois le délire! Haha

  • Max dit :

    J’en parlais justement hier avec ma copine !
    Aucun problème pour la faire jouir, mais à 21ans, elle n’a atteint l’orgasme qu’une seule fois… Je sais seulement qu’elle est clitoridienne, mais cela reste un mystère que j’aimerais bien sûr résoudre !

  • Lothar dit :

    Bonjour,

    j’ai quelques scénarios où je me retrouve bloqué pour aller de l’avant et coucher avec ma femme:

    il y a quelques situation où je suis vraiment bloqué :

    – Dans le canapé (petit en plus) tu es assis et elle a sa tete sur tes cuisses , tu es trop loin pour atteindre vraiment ses parties et tu peux pas vraiment bougé . tu fais quoi pour mener au sexe en sousponnant qu’elle en a envi mais qu’elle fait la passive.

    – Elle est dans le lit enroulé totatelemnt dans la couette sur le coté en train de matter le film et elle n’y m’est pas du sien mais pareil qu’avant tu sais qu’elle attend que tu agisses car si tu ne le fais pas elle va te le reprocher plus tard. Genre elle m’a demandé l’autre soir si elle me plaisait encore j’ai dis oui bien sur pourquoi , et elle m’a dit parce que avant j’étais different et je lui sautais dessus tout le temps. Or c’est déja arrivé qu’elle me dise l’inverse du genre  » j’ai l’impression que tu me forces  » alors du coup moi je ne sais plus sur quel pied danser, a force de faire prendre des blocks on n’a plus trop envi de foncer quoi …

    Elle me reproche de passer par 4 chemins et ne pas être assez directe avec elle, des conseils ?
    C’est vrai que je ne sais pas pourquoi ca vient plus naturellement avant je la prenais n’importe quand parce que je ne reflechissais meme pas.

    D’ailleurs un article sur commetn débloquer les situations, ou comment mener a l’acte de maniere viril ca serait top ! Car c’est vrai que je suis plus du genre a vouloir entamé par des caresses, aller doucement et prendre mon temps ..

    • AL dit :

      « Elle est dans le lit enroulé totatelemnt dans la couette sur le coté en train de matter le film et elle n’y m’est pas du sien »

      Tu choisis clairement pas la facilité ! Tu préfères pas la rejoindre quand elle est sous la douche ?

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Comme vous le savez, pour réussir avec les femmes, il faut etre télépathe. Desfois, elle dit que tu ne vas pas vers elle et d’autres que tu insistes trop. En gros, il faut essayer de saisir le momentum, la fenetre de tir ou elle a envie…Ca ca vient en connaissant la personne ;) Donc oui même si c’est toi qui a envie, il doit y avoir des moments plus faciles que quand elle mate une série posé en mode mémé sur le canapé :)

    • AL dit :

      Télépathe, oui, mais des Panzani !

      -> []

    • Laurie dit :

      Al, …
      Sylvain,
      « pour réussir avec les femmes, il faut être télépathe »
      On parait vraiment étranges à ce point là?!

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Etranges non mais pas très claires! Tu sais un peu comme le père Fourras! Quand vous parlez, c’est pas comme à l’armée quoi! C’est pas intelligible à la première écoute ;)

    • AL dit :

      « C’est pas intelligible à la première écoute ;) »

      Et donc, Sylvain ? Tu en conclues que ce sont les femmes qui ne savent pas s’exprimer ? Mais pas que les hommes ne savent pas écouter ?

      Je dis ça, je dis rien. ^^;;

    • Laurie dit :

      Tu vois sylvain, Al a compris comment fonctionnent les femmes. Il va dans mon sens et me donne raison avant même que je râle. C’est pas beau ça? Haha

      Plus sérieusement, je comprends ce que tu dis, mais je ne m’en rends pas compte personnellement. Je vois de quoi te parles, cette communication minée, piégée, sous entendue. Mais après tu vois, évoluant surtout avec des mecs depuis longtemps, j’ai tendance à être assez directe. Bah les gens me le reprochent. Donc comment faire?

    • Sylvain dit :

      Hum oui je vois ce que tu veux dire. On me l’a dejà dit aussi. Je crois qu’il faut travailler sur la nuance entre « être direct » et « être bourrin / blessant ». Mais c’est clair que ce n’est pas facile. Ma solution ce serait le chaud / froid: c’est à dire entourer la chose désagréable à dire par 2 compliments. Mais ca ne fonctionne pas à tous les coups hein!

      Non mais en disant ça, je pense aux classiques : « Qu’est-ce que tu as? Rien!, Tu veux un cadeau pour la Saint Valentin? Non! …;)

    • AL dit :

      « Mais après tu vois, évoluant surtout avec des mecs depuis longtemps, j’ai tendance à être assez directe. Bah les gens me le reprochent. Donc comment faire? »

      Ce qui montre bien, Laurie, que les hommes et les femmes communiquent différemment et que nos fréquentations influent sur notre capacité à communiquer avec les uns ou les autres. (Perso, je m’entends majoritairement avec des filles qui fréquentent plus des mecs que des nanas)

      La solution ? S’adapter à son auditoire et respecter la sensibilité de chacun. (un peu comme les différents niveaux de langage : soutenu, familier, argot…)

      @Sylvain :
      – Qu’est-ce que tu as? Rien!
      Traduction : « Je viens de te dire quelque chose qui était important pour moi. Mais tu ne m’as pas écouté. Je t’en veux et c’est ma façon à moi de te le faire comprendre. Si tu veux te rattraper, à toi de comprendre tout seul de quoi il s’agit. Mais comme tu n’as pas écouté, alors que c’était il n’y a que quelques minutes, tu es dans la mouise. Tu as donc perdu un point. »

      « Tu veux un cadeau pour la Saint Valentin? Non! »
      Traduction 1 : « La St Valentin est une fête commercial qui n’a lieu qu’un jour par an. Est-ce le seul jour de l’année où tu m’aimes ? J’aimerais autant que tu manifestes tes sentiments pour moi tout au long de l’année lorsque tu en ressens l’envie et sans pression socialo-commerciale. »
      Traduction 2 : « On se fréquente depuis suffisamment longtemps maintenant pour que tu saches ce qui me ferait plaisir sans avoir à me le demander. Si tu ne sais pas, reviens au chapitre « pratiquer l’écoute active dans son couple » ou « j’apprends à faire plus attention aux gens que j’aime ». Me poser la question est du coup forcément vexant et blessant, puisque tu démontre une baisse de ton intérêt à mon égard »

      De rien ! :)

    • Sylvain dit :

      A écouter la chanson de Gainsbourg : Les femmes, c’est du chinoiiiiiis. Le compreneeeeez vous? Moaaaaa passs!

    • Laurie dit :

      « Qu’est ce que tu as? Rien. »
      Traduction : ça ne va pas et je n’ai pas envie d’en parler pk je suis en colère.

      « Tu veux un cadeau pour la Saint Valentin? Non. »
      Évidemment que je veux que tu aies une attention envers moi et que tu sois cucul et romantique pour la Saint Valentin. Mais si je te le demande clairement je vais passer pour une fille vénale donc je vais faire sembler de m’en foutre et d’être surprise quand tu me feras un cadeau.

    • Sylvain dit :

      Merci pour la TRADUCTION ! ;)

    • Laurie dit :

      Avec plaisir! ;)
      En fait, je pense que on ne se comprend pas parce que les filles attendent d’un mec qu’il comprenne et anticipe sur ses attentes, dans la mesure où il est censé la connaître, comme elle le connait. Or, les mecs sont un peu lunaire à ce niveau là, ils ne captent pas tous les détails, sauf dans la phase « amoureux », où ils y sont obligés pour pouvoir lui faire la cour. Donc, quand un mec te demande, par exemple : « Qu’est-ce que tu veux pour ton anniversaire? » Si la fille se met à bouder, et que vous ne comprenez pas pourquoi elle boude alors que justement vous voulez lui faire plaisir, c’est parce qu’elle se dit : « Il a la flemme de se creuser un peu pour m’offrir un truc qui me plait, il me fait un cadeau parce qu’il faut en faire un, est-ce qu’il a vraiment envie de me faire un cadeau ou est-ce qu’il fait ça par obligation? » Elle peut être déçue que vous tentiez de vous faciliter la vie en gros, au lieu de lui faire un truc original.
      Après, c’est mon expérience et la connaissance des copines qui parlent, ça n’est pas vrai pour toutes les nanas j’imagine mais, je pense qu’une fille sera plus touchée si vous lui faites une attention un peu originale, unique (même gratuite en fait), tant qu’elle voit que vous vous êtes donné du mal pour lui faire plaisir, plutôt que lui acheté un superbe bijou qui vaut une fortune…
      Moi je préfère qu’on m’amène en bagnole pour un week-end à deux un peu à l’aventure que d’avoir un objet de valeur, perso. Ou juste une petite fleur des champs offert lors d’un pique nique, ou qu’il me fasse la surprise de réparer qqchose, etc. Enfin, une attention ça peut ne rien couter, et c’est plus romantique, personnalisé… Vous avez tout à y gagner ^^

  • Tristan dit :

    Bonjour,

    Je ne savais pas trop où poster ce commentaire donc j’ai pris un sujet qui s’en approche le plus. Donc voilà, en ce moment je me pose beaucoup de questions et je suis limite inquiet, j’ai 16 ans, 17 dans 2 mois et ça fait 3 semaines que je sors avec ma copine. Avant elle, je ne l’avais fait qu’une seule fois et je n’avais presque rien ressenti et je n’avais pas éjaculer après 45 minutes (on n’avait pas pratiqué les préliminaires, j’avais pas mal bu et elle ne me plaisait pas tant que ça… tels étaient mes explications pour me rassurer). Avec ma nouvelle copine, ça a été tout de suite très différent, j’ai ressenti beaucoup de plaisir mais j’étais stressé (l’alcool explique sûrement que je ne l’étais pas lors de ma première fois) et j’ai « débandé » 2 fois, elle m’a rassuré et j’ai fini par éjaculer mais depuis on l’a fait 3 autres fois et 1 fois sur 2 je n’arrive pas à éjaculer.. nos derniers « câlins » ont duré plus de 2 heures et quand j’en parle avec mon pote, il me dit que c’est pas normal que ça dure aussi longtemps à notre âge et que j’ai sûrement un problème.. je me suis un peu renseigné et j’ai l’impression que cela vient du fait qu’avant que je sorte avec elle, je me masturbais très souvent et je me demande, puisque je ne me masturbe plus, si je vais devenir « normal » ou si j’ai vraiment un problème…?

    • Sylvain dit :

      Hello Tristan,

      C’est sans doute lié au stress. Si tu arrives à éjaculer normalement avec la masturbation, il n’y a pas spécialement de raison valable que ça ne marche pas en couchant avec une femme. Si tu avais un problème de type mécanique, tu n y arriverais pas tout seul non plus. Puis c’est toi qui controle, a toi de la guider pour faire des choses qui t’excitent, en terme de rythme, de position etc…Au moins, tu n’as pas de problème de précocité ;)

    • Tristan dit :

      Je ne pense pas qu’il y ait de problème au niveau de l’excitation, et en effet je préfère ça à la précocité mais c’est frustrant pour elle comme pour moi..
      et tu ne penses pas qu’un excès de masturbation en soit la cause ? Je l’ai lu plusieurs fois et de plus je n’étais vraiment pas du tout stressé les autres fois où je n’ai pas pu..

    • Sylvain dit :

      Honnetement je ne pense pas. Si tu te masturbes juste avant, peut etre que tu dureras plus longtemps mais sinon je ne crois pas! Par contre, c’est peut etre l’alcool. L’alcool allonge incroyablement l’endurance. Conseil à tous les précoces d’ailleurs : buvez 3 ou 4 pintes avant!! :)

    • Tristan dit :

      Ah aH le problème est que je ne bois pas avant de le faire sauf pour ma première fois..

  • Sylvain dit :

    Ou alors comment ca se passe concretement? Demande lui peut etre simplement de te faire les choses qui t’excitent le plus!

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)