Comment sauver son couple et éviter la rupture

Publié dans Relation homme femme par Boris (Maxx) le 02/06/2009

beautiful young caucasian couple in a bed on isolated background

Avant de vous dire exactement comment sauver son couple, parlons un peu one-itis. Nous sommes tous passés par la case one-itis.

Nos premières relations sont en général guidées par cette sensation d’avoir besoin de Cette personne pour survivre.

Pour les hommes, la one itis est souvent un fléau, car elle va à l’encontre de tous les principes des séducteurs. C’est un état très limitatif.

En cas de rupture, être en one-itis revient à se comporter de manière humiliante pour tenter de sauver son couple ; à supplier, à se lamenter et à penser qu’aucune autre fille ne sera jamais à la hauteur de celle qui vous a quitté…

Néanmoins, il se peut que vous ayez trouvé la perle rare, celle avec qui vous souhaitez réellement construire quelque chose. Dans ce cas, ADS fermera les yeux et vous laissera vous livrer à des actions borderline one-itis…

Et nous irons même plus loin que ça, en vous donnant quelques conseils pour sauver votre couple, s’il y a de l’eau dans le gaz avec cette demoiselle « irremplaçable ».

Analyser le problème

Autant vous le dire tout de suite : si vous ressentez un problème dans votre relation, alors il est plus gros que vous ne le pensez. Les femmes sont très bonnes pour garder tout pour elles.

Bien souvent un homme ne sent un malaise que quand la rupture est imminente.

Essayez de définir à partir de quand la situation s’est dégradée. Y a t’il eu un événement particulier? Est-ce que ça a été progressif?

Soyez lucides, et surtout, essayez de comprendre votre part de responsabilité dans la situation.

Que pouvez-vous changer ? Qu’est-ce que votre partenaire pourrait changer ?

Y aller frontalement

Il n’y a rien de pire dans ce genre de situations que d’attendre. Attendre quoi? Que le problème passe tout seul? Ça ne sera pas le cas. Qu’elle fasse le premier pas? Surtout pas, ou alors il sera déjà trop tard.

En attendant trop, tout ce que vous récolterez, c’est de lui donner l’impression que vous ne voyez rien, que vous n’avez pas le courage de l’affronter ou encore que vous vous en foutez.

Dans tous les cas,  cela ne lui donnera pas l’envie de faire des efforts ou de lâcher ses idées de rupture.

Donc prenez votre courage à deux mains. Evitez le « il faut qu’on parle » qui met sur la défensive n’importe quelle personne.

Engagez la conversation, puis basculez doucement vers le sujet qui vous intéresse.

Ne lui posez pas de questions au début, expliquez-lui ce que vous avez remarqué, depuis quand, ce que vous en pensez (d’où l’importance du point 1).

Ne vous posez pas en victime, soyez calme et à son écoute.

Vous aurez  a priori  droit au fameux « je suis perdue… je ne sais plus où j’en suis » mais au moins, vous aurez affronté le problème et percé l’abcès.

N’allez pas plus loin, et ne la harcelez pas « tu veux me quitter, hein, c’est ça ? »

Redevenir désirable pour sauver son couple

Dans un couple, la routine est très souvent le début de la fin. Au début, c’est douillet, c’est confortable, et puis on s’embourbe dedans au point de se réveiller un jour complètement asphyxié par sa relation.

Il y a une règle d’or : le désir s’entretient. Vous devez faire en sorte que votre copine soit fière et heureuse d’être avec vous, qu’elle craigne à tout moment de vous perdre.

Cela passe par plusieurs étapes. Tout d’abord, rétablissez votre confiance en vous : prenez soin de vous, ne trainez pas en jogging le week end, voyez des amis. Et surtout, (re)commencez à draguer, juste pour vous prouver que vous pouvez plaire.

N’allez pas plus loin que le flirt mais draguez pour retrouvez confiance en votre virilité.

Il faut que votre copine se rende compte que vous pourriez lui échapper ; que finalement, ce soir, alors que vous êtes parti beau comme un dieu pour voir des amis, elle vous aurait bien gardé avec elle.

Si vous y parvenez, vous serez surpris de voir à quelle vitesse votre copine va oublier ses doutes.

Relancer la machine sexuelle

Enfin, le point d’orgue de votre stratégie : la reconquérir sexuellement.

Je suis prête à parier que vous étiez tombés dans le syndrome « papa-maman », on se couche tranquillement, un bisou et au lit. Ou alors un peu de sexe dans le noir, vite fait, et pas trop souvent.

Le sexe est le ciment du couple. Si vous maintenez une tension sexuelle entre vous, vous serez assuré de sauver votre couple. Pour cela, réapprenez à la découvrir et à la surprendre : caressez-la longuement, envoyez-lui des mails tendancieux, trouvez des nouveaux endroits pour faire l’amour ou des nouveaux objets.

Si avec tous ces conseils, votre couple fait naufrage, alors par pitié, ayez enfin une attitude de séducteur : ne vous lamentez pas et soyez heureux d’être de nouveau disponible pour les centaines de hb7-10 qui se baladent innocemment dehors.

Maxx

Téléchargez ces 3 guides
Gratuits !
Recevez immédiatement :
  • Tension sexuelle, mode d'emploi (pdf)
  • Savoir parler aux femmes (pdf)
  • Vaincre sa peur d'aborder les femmes (mp3)

OUI, je veux tout télécharger !
725 COMMENTAIRES
  • Nico dit :

    Bonjour
    Cela fait 15 jours que nous avons rompu avec ma copine, j’ai attaqué un FO et 5 jours après la rupture elle m’envoie un message pour me dire qu’elle a besoin de temps pour réfléchir et que la discussion que l’on avait eu le soir de notre rupture l’avait blessée et qu’elle ne savait pas trop quoi penser… (je lui avais reproché de ne pas s’investir et de passer au second plan). Je lui ai fait une réponse en reconnaissance ma part de responsabilité, que mes sentiments n’avait pas changé et qu’elle était libre de pouvoir prendre du temps. Ma réponse n’était pas des plus stratégique pour la faire revenir mais elle était sincère… depuis de nouveau FO et pas de nouvelles de sa part. Seulement demain je sais qu’elle à un examen important est ce que cela vous semble pertinent de lui envoyer un bonne chance par sms… ou dois-je respecter le FO et attendre qu’elle se manifeste éventuellement ?
    Pour info je la connaissais depuis plus de 2 ans, on a été des amis proches pendant 8 mois et on était ensemble depuis 3 mois… Même si ça nous a jamais gêné on a 9 ans écart (Elle 18 – moi 27) Autre paramètre on sera nécessairement amené à se revoir nous parents sont amis…
    Merci par avance,

    • Sylvain dit :

      Bonjour,

      Dans ce genre de circonstances, l’important est de ne pas la harceler et de ne pas avoir l’air needy. A partir du moment où tu respectes ce principe, tu peux faire comme tu le sens pour le message. Tu peux lui envoyer un petit mot de bonne chance pour son examen sans faire référence à votre couple et en restant neutre. En attendant qu’elle se remanifeste, je t’invite à parcourir le site. 1300 articles sur la séduction à ton service. Si tu veux la reconquérir tout en l’incitant à changer d’attitude à ton égard, tu es au bon endroit! Bonne chance!

    • Nico dit :

      Merci,

      J’ai croisé l’une de ces amies qui m’a dit de lui passer un message en l’invitant à boire un verre ou manger un morceau. Alors j’ai suivi les conseils, je lui ai passé un message en lui disant que ça me ferrais plaisir de l’inviter à manger ou boire un verre pour discuter et dans tous les cas je luis souhaitais bonne chance pour son exam… voila maintenant en attente d’une réponse.
      Et puis s’il n’y a pas de réponse…. je devrais me faire à l’idée qu’en réalité ce n’était pas une pause mais une rupture maquillée…

    • Nico dit :

      Juste en précision j’ai ajouté dans mon message qu’il y avait une condition à mon invitation, d’avoir le droit à une sourire. Je trouvais que ça donnais un coté moins formel et surtout que ça ne donne pas l’impression que c’est pour parler des choses qui ne vont pas mais bien pour profiter du moment

  • Nico dit :

    Désolé de vous déranger de nouveau,

    Pas eu de réponse à mon message en soit ce n’est pas grave. Par contre j’ai appris qu’elle disait que c’est moi qui l’avais quittée. Même si on a eu une discussion houleuse je ne l’ai jamais quittée, au contraire je voulais profiter de la dispute pour poser des bases plus solides avec des solutions concrètes sauf qu’elle m’a annoncé qu’elle avait besoin de temps pour réfléchir qu’elle ne savait pas ce qu’elle voulait…
    Deux possibilités soit elle n’assume pas soit on ne sait pas compris…
    Comment adapter mon attitude vis-à-vis de la situation ?
    Tentative de contact ? FO ?
    Si elle n’assume pas le mieux c’est de ne pas réagir mais si c’est l’autre cas… comment ferriez vous ?
    Merci de votre aide

  • Sylvain dit :

    Salut,

    Ce que tu nous racontes semble confirmer ce que je t’ai dit l’autre fois. Il était sans doute un peu tôt pour essayer de la revoir alors qu’elle réfléchit encore. Encore une fois, n’aies pas l’air trop needy et laisse la revenir si ça doit se faire. Si elle te dit à toi qu’elle doit réfléchir et à ses amis que tu l’as quittée, soit elle est perdue, soit elle manipule la communication. Dans les 2 cas, maintenant silence radio! surtout qu’elle ne t’a pas répondu. Parfois, less is more! Il faut en faire moins plutot que plus pour réussir. Pas toujours simple à assimiler au début mais c’est pourtant la réalité ;)

  • alex dit :

    Bonjour
    Mon ex m’avait dit qu’elle avait besoin de temps pour reflechir et là elle m’a contacté pour savoir si je pouvais passer pour me rendre mes affaires que je lui avait preté et discuter… Je ne pense pas que c’est pour me dire ce que j’aimerais enttendre malheureusement, quelle attitude adopter pour avoir une chance de la reconquerir ?
    Merci

  • Will dit :

    Bonjour,
    J’espère que vous pourrez m’aider. Il y a quelques semaines je me suis séparé de ma copine suite à une dispute. Lors de cette dispute, je lui ai posé la question de savoir si j’avais une place dans sa vie. Elle m’a répondu qu’elle ne savait pas et qu’elle avait besoin de temps pour y réfléchir. Je ne m’attendais pas à cette réponse, je pensais que l’on aurait chacun fait un pas vers l’autre… alors m’a réponse a été un peu stupide je lui ai dit que je ne pourrais pas garantir d’attendre éternellement…
    Pour m’a part j’ai cru qu’elle avait rompu et ce week end, j’ai croisé une de ces amies qui m’a dit que j’avais fait le con en la larguant… donc pour elle c’est moi qui l’ai largué.
    Le lendemain je lui passe un message pour lui dire que je n’avais jamais voulu rompre, au contraire même je voulais me servir de cette dispute pour renforcer nos lien et que ça réponse m’avait fait penser que c’était elle qui avait rompu. J’ai reconnu mes tords dans l’histoire et proposé d’en discuter.
    Elle m’a dit qu’elle me tiendrait au courant cette semaine pour en discuter, mais que je lui avais du mal et qu’elle ne savait pas trop si elle veut que l’on continue.
    Comme réagir selon vous en sachant que je suis en silence radio ? Je tiens à elle, mais je rends compte avec le recul qu’à aucun moment elle ne se remet également en cause comme je peux le faire et ça me déçoit…
    Merci

    • Sylvain dit :

      Bonjour Will,

      Comme tu le soulignes à la fin de son message, c’est toi qui a de quoi être déçu du fait qu’elle ne soit pas capable de se remettre en question. Pour ma part, je continuerai le silence radio complet sans faiblir. C’est le meilleur moyen de tester son intérêt et d’avoir la réponse à ta question. A savoir, as tu une place dans sa vie ? Tu t’es déjà excusé pour le malentendu. Si elle ne fait pas un geste, c’est que votre relation n’était pas si importante que cela. Rappelle toi que tu es le sélectionneur et que tu dois rester le prix dans sa tête. Tu dois rester un challenge. Quelle que soit l’issue de la situation, tu es au bon endroit pour reprendre en main ta vie amoureuse. 1300 articles à ton service sur le domaine de la séduction ;)

  • Franky dit :

    Bonjour,

    Ce n’est pas dans mes habitudes de demander conseil sur le net, mais j’avoue que là…

    Ma copine et moi étions ensembles depuis deux mois. On a été présenté par une amie en commun (une très bonne amie à nous deux).
    Elle était alors dans une relation « parasite », dans le sens où le mec ne foutait rien, ne s’occupait pas d’elle, etc. De ce que je sais, beaucoup de ses relations précédentes ont été comme ça.

    Mon amie lui a alors parlé de moi et on a fini par se rencontrer (après quelques jours de nombreux textos, om l’on a commencé à se connaitre (avec beaucoup d’humour)).
    Elle cherchait alors une relation stable, un « vrai mec » (dans le sens ayant un job, des occupations, etc, et étant prêt à s’investir dans une relation). Disons que je répondais déjà à beaucoup de ses critères, et qu’on a vraiment bien accroché.

    On a ensuite passé les deux mois suivants à se connaitre, et on passait d’excellents moments ensembles. On a eu quelques petites accroches, mais rien de grave (ce sont nos traits de caractères, mais chacun laissait ensuite couler le truc vu que ce n’était pas important). Ca ne durait pas plus de quelques heures au maximum à bouder :)

    Et tout cela malgré des horaires différentes (elle travaille dans la restauration et finit souvent vers 2/3h du matin, alors que je travaille en bureau la journée).
    Même sur nos rapports on arrivait à en avoir régulièrement, malgré le décalage (et autant dire qu’on était satisfait tous les deux à ce niveau).

    Seulement sa situation perso et pro est complexe.
    Elle héberge son frère (un pote à moi) qui ne se bouge pas le cul et dépend beaucoup d’elle (alors qu’elle ne gagne pas beaucoup). Le boulot se passe mal, et ce qui semblait être pour une belle opportunité a tourné au vinaigre (le gars ayant essayé de lui mettre à l’envers).
    Plusieurs fois je l’ai entendu se questionner de savoir ce qu’elle allait faire une fois son contrat à terme (fin juin). Elle envisageait alors de faire une formation.

    Je lui ai toujours montré mon soutien, que je serais là pour elle.
    Pour l’opportunité qu’elle avait eu, elle m’avait même demandé si j’était prêt à la suivre et changer de région. Ce à quoi j’ai répondu oui, même si on ne pourrait sûrement pars le faire en même temps.
    Mais reste que, connaissant son passif (une fille ayant vécu dans la rue, s’étant toujours démerdée seule (et qui a toujours réussi à aller vers le mieux) et ayant vécue des sitautions de merde), je voulais qu’elle sache que cette fois il y aurait quelqu’un pour la soutenir et l’aider à aller de l’avant.

    J’ai fais preuve d’affection, lui ai fait quelques cadeaux parce que ça je savais que ça lui faisait plaisir. Et elle me le rendait à sa façon.

    Seulement, son opportunité capoté et elle a alors commencé à stresser.
    Elle m’avait dit avoir besoin de quelques jours seule pour se recentrer, ce que j’ai respecté. C’était il y a deux semaines.

    Après quelques jours, j’ai essayé de repdnre des nouvelles. Pas de réponse.

    Puis elle m’a envoyé un sms un soir en me disant qu’elle s’excusait, que c’était compliqué pour elle. Je l’ai eu au télépone par la suite et tout s’es bien passé, on avait prévu de se tenir au jus pour se voir le week-end.

    Puis silence radio.

    Le jeudi suivant je lui envoie un message (avec une vanne) pour sonder un peu.
    Elle me répond le soir, au taff, en me disant que ça ne va pas mieux et qu’elle ne sait pas quoi faire.
    Je l’ai rappelé une heure après, essaynt d’en savoir plus si elle avait besoin de discuter. Etant au boulot (je le savais) elle m’a dit qu’elle me recontacterait plus tard, mais elle était touchée de mon appel.

    Puis là plus rien une fois encore.
    Le lendemain j’envoie juste un message en espérant que ça va mieux et que je l’appele samedi pour qu’on se voit le dimanche.
    Le samedi je tente de la joindre, pas de réponse.

    Je prends sur moi et attend lundi.
    Là je lui ai envoyé un assez long pavé et lui expliquant être contrarié de sa réaction de ne pas donner de news, meme si je comprend sa situation. J’ai toujours été là depuis le début, et je me sentais réellement exclu qu’elle ne partage pas ce moment de difficulté un minimum.
    De plus je reste persuadé que même boire un verre et en discuter lui aurait fait du bien (quand elle commencaçt à stresser quand on était ensembles, j’arrivais à la raisonner et la calmer en discutant).
    Je lui ai toutefois montré mon soutient et mon affection, malgré ma contrariété.

    Le lendemain elle m’a répondu qu’elle ne savait pas quoi répondre, qu’elle était perdue, n’avait pas le temps à devoir courir à gauche à droite, qu’elle réfléchissait à tout et aussi sur nous, qu’elle ne peut pas me voir durant quelques temps mais qu’elle aimerait discuter, que je suis un mec génial (pour elle hein)… Bref en stress total.
    Je lui réponds alors avec compréhension, que n’ayant pas de retours de sa part je ne savais pas comment agir mais que là je sais, et lui propose de boire un verre en fin de semaine pour en parler calmement.

    Et là je reçois une réponse le lendemain m’annonçant qu’elle préfère arrêter là.
    Qu’elle en a marre qu’on lui dicte quoi faire de sa vie, d’être en couple… et qu’elle compte se barrer quelques temps dès juillet pour faire un gros break.
    Que je n’ai rien à me reprocher, que j’était génial avec elle et qu’elle ne me remerciera jamais assez. Mais qu’en gros, là elle est perdue.

    Bien entendu c’est son choix, et je ne peux que le respecter même si c’est extrêmement douloureux pour moi. J’ai une sensation d’inachevé en bouche, car tout se passait bien, ça aurait pu aller plus loin, et il y a eu un évènement extérieur (l’opportunité foirée) qui a tout fait capoter.
    Je lui ai dit que j’ai été fier et heureux des deux mois passé avec elle, et qu’elle fasse les choix qui la rende heureuse. Et que si ce choix le lui permettait, alors soit. En terme d’affection je ne vois pas ce que j’aurais pu dire de plus. Je ne vais pas la supplier et je ne peux pas la forcer.

    Depuis mardi donc je traverse une période pas très joyeuse, à regretter que ça se termine comme ça.

    J’ai encore des affaires à elle que je compte lui rendre (je lui ai précisé dans un des messages).
    Je compte laisser couler deux/trois semaines, sans contact, avant de voir avec elle pour les lui rendre.

    A noter qu’elle ne me tire pas la gueule et qu’elle n’est pas fermée à l’idée de me voir à nouveau. C’est la situation qui… D’où le fait que je préfère laisser passer du temps.
    Avec aussi l’espoir qu’on puisse discuter.
    Sa décision me paraît être prise, à moi et mon amie, sur un coup de tête.

    Et dans ce cas, je voulais avoir une idée de comment me comporter.
    Je pensais lui montrer une dernière fois que je respecte son choix, mais que j’ai ce goût d’inachevé et que je tiens vraiment à elle. Que c’est dommage que ça se termine de cette façon. Et que même si chacun on fait notre route, on garde contact et que je serais là pour elle si elle a besoin. Et que, si jamais l’opporutinité se représentait, je ne serais pas contre le fait de réessayer.
    Je ne vais pas tâcher de la convaincre, mais de lui dire ce que je ressens (parce que je n’en ai pas vraiment eu l’occasion). Après j’aurais sûrement plus de facilité pour passer à autre chose.

    Et c’est pour ça que je poste ici, pour avoir un point de vue extérieur sur mes intentions.
    Je compte me recentrer sur moi d’ici là, histoire de ne pas la revoir (si je la revois) avec une tête de chien battu ^^

    Merci :)

    • Franky dit :

      J’ai vraiment essayé de synthétiser.
      Mais le pavé est digne de la complexité de la situation (sans compter que j’ai le clavier facile).

    • Sylvain dit :

      Salut Franky,

      Si votre histoire se met à battre de l’aile et aboutit à une rupture pour une histoire concernant le boulot, c’est qu’elle n’était pas si solide que cela. Le meilleur conseil que l’on puisse te donner, c’est de ne pas oublier que tu es le prix et de ne pas te montrer needy. Inutile d’en rajouter des louches sur le fait que ce soit dommage et que tu serais prêt à réessayer etc. Tu peux effectivement lui dire que tu as des sentiments mais que tu acceptes son choix, que tu lui as laissé sa chance et que tu es content de ce que vous avez vécu et que maintenant tu ne vas pas lui courir après et que chacun va reprendre sa vie comme elle le souhaite. Et ensuite freeze out pour voir si tu as encore des nouvelles ou si tu es rayé de la carte. Mais surtout tu la laisses venir! Silence radio :)

    • Franky dit :

      Merci pour ta réponse :)

      J’y ai bien réfléchi, et je pense en effet que faire le larmoyant ne mènera à rien et risque même d’empirer les choses.
      C’est difficile parce que je m’étais vraiment attaché à elle, et je sais (vis-à-vis de son comportement quand on était ensemble et par mon amie, à qui elle confiait beaucoup de choses) que c’est aussi le cas.

      Mais sa situation et son passif (concernant ses ex mais pas que) peuvent en grande partie expliquer son choix. Un choix « réflexe » en quelque sorte (parce qu’elle se coupe de tout le monde…).

      Dans tous les cas, comme je disais, je compte la revoir pour déjà lui rendre un sac plein d’affaires à elle, et puis pour discuter.

      Je prends en compte ton conseil, et je lui dirais en effet que j’ai des sentiments (sincères) pour elle, que je trouve dommage qu’elle arrête notre relation alors que tout se passait bien et qu’elle avait la chance d’être tombé sur le type de mec qu’elle recherchait (de ses propres dires, qu’elle a confié à son père ou à mon amie. Chose qui me fait encore penser à une décision prise dans l’angoisse et le stress, sans avoir l’esprit clair sur ce qu’elle risque de perdre).

      Mais qu’après, en effet, je respecte son choix et que je ne vais pas la supplier.
      Que même si son choix reste douloureux, j’ai des projets (que j’aurais aimé partager avec elle, vu qu’on en avait en commun) et que je continuerais à aller de l’avant.
      Et que je reste heureux et garderais d’excellents souvenirs des deux mois que l’on aura passé ensembles (ce qui est bel et bien le cas).

      Dans tous les cas, même si je passe à autre chose, je pense pas couper les ponts avec elle (même si on sera plus distants).
      Ce n’est pas dans mes habitudes, en principe je coupe définitivement. Mais là c’était trop différent pour que j’agisse de la sorte :)

    • Sylvain dit :

      Salut,

      Parfait, tu le gères comme tu le sens ! L’essentiel est que tu parviennes à rebondir quoi qu’il se passe et nous sommes là pour t’accompagner :)

1 20 21 22

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)