Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Comment Récupérer votre Femme (ou copine) et vous reprendre en main rapidement

La theorie des paliers

Relation homme femme

Comment Récupérer votre Femme (ou copine) et vous reprendre en main rapidement

Comment Récupérer votre Femme (ou copine) et vous reprendre en main rapidement

restez objectif pour mieux séduire 2 Comment Récupérer votre Femme (ou copine) et vous reprendre en main rapidement

À lire impérativement pour tous ceux qui ont déjà été en couple, une semaine ou dix ans ! Quel que soit votre âge, cet article pose les bonnes questions sur le couple… et donne des éléments de réponse parfois surprenants !

Vous êtes en couple. Tout a l’air de bien se passer. Puis l’Enfer s’ouvre sous vos pieds : elle vous dit qu’elle vous quitte. Jaz nous raconte son expérience et explique sa méthode pour récupérer sa femme.

Nous avons décidé de publier ce qui était au départ un commentaire, et d’en faire un article pour tous les hommes qui veulent récupérer leur femme.

C’est aussi un très bon article pour tous les hommes en couple qui sont forcément assis sur un siège éjectable. Êtes-vous assez vigilant et présent ou ferez-vous partie des prochains à vouloir savoir comment récupérer votre femme ?

Moi c’est Jaz. J’ai rencontré ma femme il y a longtemps, alors que j’entrais à peine dans l’âge adulte. Avant cela, j’étais un séducteur naturel (qui s’ignorait).

J’avais beaucoup d’esprit d’à-propos, une bonne répartie, un cercle social important, des prédispositions artistiques, une bonne culture générale et un soupçon d’insolence et de narcissisme.

Tous ces ingrédients faisaient de moi un type populaire que tout le monde invitait, tant pour le sens de l’humour et la sociabilité que pour d’autres aspects fédérateurs.

Beaucoup de filles étaient alors amoureuses, mais paradoxalement, non seulement je m’en foutais, mais j’étais obstiné par un seul objectif, inatteignable : je voulais que tout le monde m’aime, sans exception.

Si j’étais dans un groupe de 50 personnes, même si 49 avaient été disposées à me porter sur le bouclier, c’est la cinquantième, distante, qui m’obsédait. C’est cette cinquantième personne avec qui je vis aujourd’hui.

Pourquoi ça n’a pas marché ?

En amour, c’est précisément quand on réalise qu’on joue mal et qu’il ne nous reste plus qu’un quart de la jauge de vie qu’il faut affronter le boss … alors, fin de la partie ?

La routine, le pire ennemi du couple

Le problème de tous les jeux, c’est le niveau. Quel que soit ce dernier, le sens de la compétition nous amène à le faire monter jusqu’à ses limites. Et quand le couple s’obtient en niveau difficile, le pire des fléaux, c’est de retomber petit à petit en mode novice.

Couple acquis et attitude casanière, après six ou sept années de vie commune, le travail, les finances, les obligations, les tâches ménagères, tout un tas de petites choses ont vite transformé un quotidien aussi périlleux qu’excitant en train-train régulier qui suit toujours le même itinéraire, invariablement.

Messieurs, je vous le dis en connaissance de cause, si vous êtes dans cette situation : alerte rouge! Le ver est dans la pomme.

Le « syndrome du trophée »

Quand on gagne le match de sa vie et qu’on obtient la récompense, on ne voudrait plus remettre son titre en jeu. Paradoxalement, on ne va plus aux entraînements, on boit des bières, on pète au lit, en somme, on se laisse aller.

Du coup, notre jolie médaille d’or, elle rêve de finir autour du cou du voisin, parce qu’il est plus jeune, plus rigolo, qu’il s’entraîne tous les jours, et surtout parce que, contrairement à nous, il sait s’y prendre pour entretenir les métaux précieux.

En gros, l’OI, c’est trop souvent le trophée qu’on ne touche plus, au sommet de la bibliothèque, et qui prend la poussière.

On est tellement fier de l’avoir obtenue cette fille miraculeuse qu’on ne la partagera jamais avec personne. On fait passer la femme du statut de sujet à celui d’objet : « My precccccious ! ».

Il est temps de se réveiller, parce que cet anneau qu’on admire tant nous a lentement fait basculer de Sméagol vers Gollum.

Donc, sauf si votre rêve était de passer vos vieux jours à l’abri de la lumière, à manger du poisson-chat cru au fond d’une grotte, le changement, c’est maintenant.

Vous n’avez plus le choix de toute manière

C’est d’ailleurs là qu’elle se situe la blessure, dans cette absence de choix. Sur ArtDeSeduire, on sait qu’il faut être aux commandes de sa vie pour être heureux.

Par conséquent, il faut aussi être aux commandes de son couple (sans commander sa femme). Or, si l’idée de la séparation ne vient pas de vous, c’est que vous n’avez pas eu le choix et que, par conséquent, vous n’êtes pas aux commandes de votre vie.

Quand ma femme m’a annoncé qu’elle envisageait notre séparation, le ciel m’est tombé sur la tête, et pendant une semaine, incapable de faire une croix sur nos années de vie commune, j’ai perdu pied.

Je n’étais même plus dans le syndrome du canard, mais dans celui du vilain petit canard : tout était ma faute, j’étais un moins que rien, je n’avais pas été la hauteur.

J’étais en train de donner toutes les raisons nécessaires à celle que je voulais garder de s’enfuir sans le moindre regret. Un Calimero needy en mode paillasson qui distribue ses SMS avec la cadence (et la précision) d’un AK47, c’est le pire que vous puissiez faire.

Je l’ai fait, vous allez très probablement le faire, mais rassurez-vous, vous pouvez rattraper le coup et récupérer votre femme. Pour ça il faut réunir deux conditions : le deuil et la motivation.

Qui perd sa place repart à la chasse

Quand on se fait larguer, on est dépassé par les imprévus. La tentation est donc grande d’être passif face à une situation qui échappe totalement à notre contrôle. Tout l’enjeu est de reprendre la main sur sa vie, et de passer du COD au SUJET de la phrase.

Pour prendre un bête exemple, ne dites plus « elle m’a largué » mais plutôt « je suis de nouveau célibataire ». Ça parait être un détail mais c’est important, ça fait partie des bonnes habitudes.

Passage obligatoire au contrôle technique

La rupture, ça pique. Pour le coup, coquille d’œuf sur la tête, on est fortement tenté de se persuader à longueur de journée que tout ce qui nous arrive est vraiment trop injuste.

Hors de question de vous laisser aller, il faut rebondir après votre rupture. L’idée maîtresse est d’accepter qu’une relation amoureuse n’est jamais que le segment qui relie un début avec une fin, et que vous êtes peut-être arrivé à la fin d’un segment, c’est tout.

Moi j’ai dû quitter notre foyer pour que le deuil se matérialise vraiment dans ma tête. J’ai pris mon courage à deux mains et j’ai laissé une lettre à ma femme.

Une lettre que j’ai voulue la plus objective possible, une lettre qui n’accusait ou n’accablait personne, et dans laquelle je demandais surtout à ma femme de prendre rapidement une décision claire, afin que je sache si, dans ce que je reconstruisais, je lui laissais ou non une place.

En faisant ça, j’ai redonné un peu de place à l’alpha d’autrefois, et j’ai installé mentalement l’étape suivante : la fin d’un segment pour le début d’un autre.

Se trouver un modèle : Soyez un héros ou une star

Quand il s’agit de remonter la pente, il existe un paquet de conseils applicables (ou pas). Pour ma part, la méthode consiste à se rebâtir d’après deux modèles simples : un personnage de cinéma et un super-héros.

Le héros a le droit d’être faible. Toutes les grandes histoires, tous les mythes se bâtissent sur des nœuds dramatiques redoutables : déboires, chutes, malheur et souffrance. La force ne se définit au final jamais que par l’absence de faiblesses (il faut donc connaître celles-ci pour les vaincre).

Voyez dans les épreuves une occasion de connaître vos faiblesses et de vous surpasser. Vous êtes juste à un nœud dramatique de votre histoire.

Mes modèles :

  1. Jason StathamUn acteur « mâle alpha » que j’aime bien et qui dégage tout ce qui me parait être magnétique pour une fille. Le regard dur du mec qui sait toujours ce qu’il fait (façon Clint Eastwood), la silhouette affûtée, l’élégance, la loyauté et le courage obstiné. Quand ça n’allait plus, j’ai regardé en boucle Hypertension, le Transporteur, Safe etc. J’ai mélangé tous ces rôles pour en faire mon Tyler Durden personnel (mon Mr Hyde pour ceux qui ne connaîtraient pas Fight Club). A chaque fois que j’avais un doute, je me posais cette question : « Toi Jason, tu ferais quoi ? ».
    Attention, l’idée n’est pas de développer des psychoses dues à un quelconque dédoublement de la personnalité. Il s’agit juste d’un jeu de rôle où vous vous projetez (comme un acteur) dans la peau d’un personnage qui saura prendre la distance nécessaire.
  2. Spiderman
    Qui a envie d’être Peter Parker ? Tout le monde ? Non, tout le monde a envie d’être Spider-Man, mais pas Peter Parker … Regardez le prochain carnaval, vous allez voir des Batman, Superman ou Ironman, mais aucun Bruce Wayne, aucun Clark Kent ni Anthony Stark.
    Comme le dit Stan Lee lui-même : « Les super-héros sont des mecs avec des super-problèmes ». Pourtant, Peter Parker est indissociable de Spider-Man, la seule chose qui différencie les deux, c’est le costume, l’autorisation de faire usage de super-pouvoirs.

Moralité : Vous avez déjà les emmerdes et la vie ordinaire … il vous reste à trouver votre costume pour récupérer votre femme.

Dans mon cas, je me traînais encore avec de vieilles fringues du lycée alors que j’avais 30 piges. Le premier truc que j’ai fait, c’est d’investir dans :

  • Un beau manteau (Trois-Quart Cuisse) – 150€
  • Une paire de gants (assortis au manteau) – 40€
  • Un pull cachemire – 80€
  • Une écharpe – 30€
  • Un jean brut bien coupé – 100€
  • Une paire de chaussures en cuir (Richelieu) – 60 à 120€
  • Une belle montre – 200€
  • Un nouveau parfum – 80€
  • Une monture de lunette plus actuelle – 200€

Ça fait cher ? Pas forcément, et dans cette liste, je ne vois que des accessoires vestimentaires que je considère aujourd’hui indispensables pour un mec qui se respecte (et qui travaille).

Dites-vous bien un truc, c’est que le premier à qui vous allez devoir plaire, c’est celui qui vous regarde tous les matins dans la glace. Inutile d’aller taper dans les magasins de fou et de vous saigner aux quatre veines, moi j’ai tapé chez Jules ou Celio Club, et franchement ça a suffi.

A partir de là, les gens ne m’ont plus regardé de la même manière. J’en ai profité pour changer mes habitudes.

Prendre des routes que je ne prenais pas avant, faire du sport le soir, lire des revues sur la mode, sur la philosophie. J’ai acheté quelques bouquins sur la psychologie positive, j’ai traîné sur ArtDeSeduire avec acharnement, j’ai même imprimé certains articles que je relisais le soir.

Je regardais tous les épisodes d’ADS.TV (Abonnez-vous !) pendant mon footing. Je m’imprégnais de ma nouvelle vie.

Redéfinir son prix : ni cadeaux, ni soldes, ni remises

Fort de tout ce qui m’arrivait, je me suis détendu. Et j’ai retrouvé l’appétit des femmes. Alors j’ai commencé à aborder les filles que je trouvais jolies.

Comme les choses n’étaient pas forcément encore réglées avec ma femme, il s’agissait juste d’entamer la discussion, de faire rire si possible, de faire rougir dans l’idéal. Je m’étais fixé cette limite : les pommettes roses ! (et j’y arrivais).

J’en ai aussi profité pour faire le point sur ce que m’avait apporté ma relation, et pour faire la liste des critères de qualité chez une fille.

Un soir j’étais en ville, je flânais, et j’ai eu envie de proposer à ma femme de me rejoindre. Pas question d’être needy, donc le SMS était un truc du genre : « Je bois un coup en ville, si le cœur t’en dit, tu es la bienvenue ».

Réponse immédiate : « J’arrive ». On a passé une super soirée, je lui ai parlé de mon adolescence, avant qu’on se connaisse, des trucs qu’elle ne connaissait pas, qu’elle avait oublié, je l’ai écoutée, j’ai joué du regard, du kino, j’ai été attentif à son BL.

Je lui ai raconté des conneries, mais je me suis pas mis la pression non plus, je n’étais pas à ressasser tous les trucs que j’avais pu lire dans les articles de séduction, je lui avais déjà plu par le passé, je laissais de la place à l’improvisation.

Et, je ne sais pas, en lui montrant que mon objectif n’était pas forcément de la reconquérir, en montrant que la séparation me faisait de la peine mais que j’acceptais la situation, j’ai dû l’exciter.

Ce que je lisais dans ses yeux, jamais je ne l’avais lu avant. Elle m’a supplié de passer prendre quelques fringues en vitesse à la maison avant de repartir dans ma chambre d’hôtel, et ça s’est fini sous la couette, mémorablement !

« Comment ai-je pu douter ? », c’est la dernière chose qu’elle m’ait dite.

Le trône de « faire »

S’il s’agit de votre femme qui revient, pour autant, il ne s’agit pas d’une relation qui se poursuit. C’est un nouveau départ (souvenez-vous, un nouveau segment) !

Ça vous stresse ? Moi aussi ça m’a stressé … et alors ? Vous savez ce qui me stresse le plus quand je réfléchis trop ? L’idée de la mort … pourtant je sais raisonnablement que j’y aurais droit.

Est-ce que cette idée m’empêche de vivre ? Non, au contraire c’est mon moteur. Si vivre, c’est mourir, dites-vous que s’unir, c’est un jour être séparé, et c’est l’idée de la séparation qui motivera votre union.

Voilà pour la réflexion, maintenant on agit : on vit et on s’aime.

Retenir la leçon, prévenir plutôt que guérir.

L’ultime question est alors la suivante : si ça n’a pas marché la première fois, est ce que ça marchera la deuxième ? A quel prix ? Qu’est-ce que j’accepte, qu’est-ce que je refuse ? Quand dire oui, quand dire non ? Qu’est-ce qui doit changer chez moi ?

La vie à deux, c’est magique : les projets, les gosses, la confidence, le soutien. Je ne saurais que vous souhaiter, tôt ou tard, de trouver la chaussure à votre pied. Ceci dit, ne prenez rien pour acquis, jamais.

Et refaites régulièrement le point sur votre relation, votre bonheur et les concessions faites par l’un et par l’autre.

Être dans l’action, établir un plan de vol

Je ne le dirai jamais assez, même si j’ai horreur des généralités, sachez messieurs que toutes les femmes sont extrêmement sensible à l’émotion (là où la plupart des hommes privilégient la raison).

C’est pour cela que certains affirment, à tort, que les femmes préfèrent les sales cons. En réalité, personne n’aime les cons (ouf !), mais les femmes aiment les sensations fortes.

Or, monsieur tête brûlée, malgré son QI à deux chiffres, transpire la confiance et la testostérone, sent la bête sauvage et n’a pas besoin d’un double décimètre pour assumer pleinement ce que la nature lui a fait pousser entre les cuisses.

Et ça, madame n’y est pas indifférente parce qu’elle idéalise cet archétype masculin, comme la promesse de quelque chose de plus que l’ordinaire, et madame s’est construite affectivement avec un modèle masculin extraordinaire : son père.

Donc dans l’idéal, l’équation sera : Couple Durable = Folie Raisonnable.

Pour garantir un maximum de sensations à votre belle, il faut savoir jongler entre surprise et maîtrise, et connaître les situations dans lesquelles elle aimerait que vous soyez un vrai bonhomme (qu’elle aura plaisir à mettre en parallèle des moments ou, au contraire, vous êtes un vrai gentleman).

Pour ceux qui suivent les émissions du type Top chef, vous êtes un mélange de textures, croquant mais fondant, chaud dessus, froid dessous, sucré-salé, aigre-doux etc. Le feu et la glace.

Sept points clefs pour maintenir le cap

Parce que 20 conseils c’est trop, je vous propose sept points clefs. Ils ne sont jamais que des rappels, et vont de pair avec les 7 pêchés du couple. Gardez-les toujours à l’esprit, ils sont la garantie durable de votre confiance en vous et de votre pouvoir d’attraction.

  • Cultivez votre bonheur personnel, et soyez parfois égoïste (c’est pour le bien du couple)
  • Abordez toute votre vie sous l’angle du bon ou du beau, soyez positif (carpe diem)
  • Souvenez-vous qu’un couple, c’est la rencontre entre deux personnes (donc on remplace les soirées plateau-repas, côte-à-côte, devant la télé par de vrais repas face-à-face, avec un plat qu’on cuisine et un léger fond musical éventuellement).
  • Soyez fou (sinon vous serez chiant) – Des plans de dernière minute, une position ahurissante au lit… …et sortez ! souvent !
  • Donnez-vous de la valeur et montrez-le : habillez-vous avec goût, faites rougir la caissière avec un compliment, faites rire vos voisins dans la cage d’escalier, décidez de ce que vous allez faire cet après-midi avec votre groupe de potes, ayez l’audace de dire à vos amis que, contrairement à eux, vous avez trouvé que Gravity était un navet etc. C’est ce qui vous rend si unique, c’est ce qui fait de vous un authentique, on n’est pas obligé d’être un pouce bleu sous une belle photo.
  • Puisque votre femme a besoin qu’on la drague, draguez-la ! N’attendez pas qu’un autre le fasse à votre place !
  • Et surtout ayez comme seul cri de guerre « SO.ZO.CO » ! (SO)rtez de votre (ZO)ne de (CO)nfort, systématiquement. Affrontez vos peurs, surpassez-vous, étonnez-vous ! S’il ne fallait retenir qu’une raison, c’est qu’une vie confortable et bien rangée, au fond, c’est une vie où on s’emmerde. Vos potes, vous préférez leur raconter le fameux soir où vous avez mangé des nouilles froides dans votre canapé devant la saison 4 de Game Of Thrones, ou le fameux soir ou vous avez fait un bain de minuit avec deux mannequins, et qu’emporté par la marée, vous avez dû faire la planche au large pendant près de quatre heures avant que le courant vous ramène sur la côte, trois kilomètres plus au sud, vous obligeant à traverser complètement nu la terrasse bondée d’une soirée de mariage ?

Aujourd’hui, je vis à nouveau avec ma femme. Je l’ai « récupérée », certes, mais pour combien de temps ?

C’est une question que je ne me pose pas. Le couple est un travail de chaque instant, chaque jour me donne l’opportunité de prouver mon amour et de réfléchir à de nouveaux défis pour nous !

Qu’avez-vous pensé de cet article ? Qu’est-ce qu’il vous inspire ?

Jaz

Bann SMS1erRDV 1 Comment Récupérer votre Femme (ou copine) et vous reprendre en main rapidement

Banner 50phrases Comment Récupérer votre Femme (ou copine) et vous reprendre en main rapidement

Bann SexTalk 3 Comment Récupérer votre Femme (ou copine) et vous reprendre en main rapidement

sextalk Comment Récupérer votre Femme (ou copine) et vous reprendre en main rapidement

sms Comment Récupérer votre Femme (ou copine) et vous reprendre en main rapidement

Lire la suite
330 Commentaires

330 Comments

  1. h

    2 mai, 2017 à 17:44

    Ok merci Sylvain pour ton temps, j vais essayer de suivre vos conseils.Merci encore

    • Sylvain

      3 mai, 2017 à 11:51

      Hello,

      N’hésite pas, j’attends la suite!

  2. hadjar

    19 juin, 2017 à 07:42

    Bonjour Sylvain ton article me donne l’envie avant toutes choses pouvons nous discuter par téléphone

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire plus Relation homme femme