Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

7 Signes Qui Prouvent que Vous Êtes Trop Gentil avec les Filles

Inner game

7 Signes Qui Prouvent que Vous Êtes Trop Gentil avec les Filles

7 Signes Qui Prouvent que Vous Êtes Trop Gentil avec les Filles

trop gentil avec les femmes 7 Signes Qui Prouvent que Vous Êtes Trop Gentil avec les Filles

Depuis que vous êtes tout petit, votre maman vous a répété sur tous les tons qu’il fallait être un gentil garçon. Surtout avec les filles. Elle vous a expliqué que pour séduire, il fallait écrire des poèmes et offrir des fleurs et du chocolat.

Des années plus tard, vous avez bien suivi tous ses conseils, mais vous êtes toujours désespérément célibataire. Et dans le fond, vous ne comprenez pas vraiment pourquoi, car vous avez l’impression d’être plus à l’écoute des femmes que la plupart des mecs avec qui elles couchent. Et si maman s’était trompée ? Et si vous étiez trop gentil ?

Rassurez-vous, être gentil reste une belle qualité. Et nous ne vous conseillerons jamais de devenir des connards en puissance pour pouvoir séduire et mettre des femmes dans votre lit.

Toutefois, il y a une différence entre être gentil et être TROP gentil. Être vu comme une bonne poire quoi…

Pour comprendre cette différence, lisez la suite !

Trop gentil pour être heureux ?

Pour commencer, dissipons tout malentendu : la gentillesse est une qualité merveilleuse.

Et même que les femmes la recherchent. On ne dirait pas comme ça. Mais pourtant si si je vous assure. Le bad boy, il les séduit, mais il ne les garde jamais très longtemps.

Là où la gentillesse commence à poser problème, c’est quand vous devenez trop gentil. À ce moment-là, vous n’êtes plus un mec gentil, vous devenez un nice guy. Et les nice guys ne sont pas séduisants.

Si vous voulez savoir pourquoi les nice guys n’attirent pas les filles, je vous invite à relire cet article.

Mais revenons-en à nos moutons. Ne dit-on pas « trop gentil pour être honnête » ?

Lorsque vous êtes trop gentil, vous n’êtes pas authentique. Car, en réalité, vous attendez quelque chose des autres en échange de votre gentillesse.

Par exemple :

  • Vous espérez coucher avec une fille en lui payant des restos et en lui offrant des cadeaux
  • Vous espérez qu’en travaillant toujours plus, vous allez enfin avoir une augmentation
  • Vous vous dites qu’en ne contrariant jamais les autres et en mettant vos besoins de côté, ils vont vous apprécier et vous aimer.

Au final, en creusant un peu, vous devez vous rendre compte que vous attendez beaucoup trop des autres. Sans doute beaucoup plus que ce qu’ils sont prêts à vous donner.

Vous avez l’impression de faire tous les efforts. Vous avez vraiment envie de bien faire. Vous cherchez toujours à faire plaisir à tout le monde. Mais les choses ne tournent jamais comme vous voudriez.

Ce comportement engendre une grande frustration et vous allez finir par en vouloir à tout le monde. Voire même à devenir méchant.

Pour aller plus loin, je vous invite à lire le petit livre de Robert Glover, « Trop gentil pour être heureux » qui analyse très bien le syndrome du gentil garçon. Aurélien en avait d’ailleurs déjà parlé dans son analyse sur les nice guys.

En attendant, pour éviter d’en arriver là, je vais vous aider à faire votre propre diagnostic et à redresser la barre.

Voici 7 situations de la vie courante qui prouvent que vous êtes trop gentils. Chacune d’entre elles illustre un problème particulier.

Si vous vous reconnaissez dans ces exemples, je vous propose une solution et quelques exercices simples pour réveiller votre personnalité authentique et faire taire le nice guy qui vous empêche d’être heureux et de construire la vie dont vous rêvez.

C’est parti !

Bann SMS1erRDV 1 7 Signes Qui Prouvent que Vous Êtes Trop Gentil avec les Filles

Banner 50phrases 7 Signes Qui Prouvent que Vous Êtes Trop Gentil avec les Filles

Bann SexTalk 3 7 Signes Qui Prouvent que Vous Êtes Trop Gentil avec les Filles

sextalk 7 Signes Qui Prouvent que Vous Êtes Trop Gentil avec les Filles

sms 7 Signes Qui Prouvent que Vous Êtes Trop Gentil avec les Filles

1. Vous vous excusez pour des choses qui ne sont pas de votre faute

Prenez une situation toute bête. Vous marchez tranquillement dans la rue et quelqu’un vous bouscule.

Soit parce qu’il discutait avec la personne qui marchait à côté de lui, soit parce qu’il était en train d’écrire un texto. Ou en tout cas parce qu’il ne regardait pas devant lui.

Au final, il relève la tête et là, c’est vous qui vous excusez. Je suis sûr que cela vous est déjà arrivé.

 Vous n’y êtes pour rien. Mais en vous excusant, c’est un peu comme si vous reconnaissiez que vous avez fait quelque chose de mal.

Vous vous positionnez comme un coupable. Et si vous vous sentez coupable, vous serez effectivement le coupable pour la personne auprès de qui vous vous excusez.

Ce n’est qu’un exemple, mais faites un test. Prenez conscience de toutes les fois où vous vous excusez pour rien. De toutes les fois où vous vous excusez alors que vous n’avez rien fait.

Donc, arrêtez de toujours vous excuser pour des choses que vous ne pouvez pas contrôler.

Comble du comble : quand j’étais plus jeune, on m’a déjà fait remarquer que je passais tout mon temps à m’excuser. Je me suis alors surpris à m’excuser d’avoir présenté des excuses

Et je ne parle même pas de ceux qui se lancent pour aborder une inconnue avec comme opener fétiche « excusez-moi de vous déranger » avant même d’avoir dit « bonjour ».

Vous partez déjà du principe que vous l’importunez et que vous êtes en train de mendier son attention.

 

Attention, je ne vous dis pas que vous ne devez jamais vous excuser. Je dis simplement que si vous vous excusez à tout bout de champ, c’est sans doute que vous manquez certainement d’assurance.

Le problème de cette situation : vous avez peur du regard de l’autre.

La solution : acceptez de ne pas être parfait. Vous êtes tel que vous êtes et ce n’est déjà pas si mal.

Les exercices :

  • Sortez de votre zone de confort et prenez un risque. Dans votre tête, vous devez accepter de vous planter. 

    Vous risquez de prendre un râteau ? Et alors ? Vous vous rendrez compte qu’il n’y a pas mort d’homme et que la vie continue.Quand vous avez peur de quelque chose, la question « et alors ? » permet de beaucoup relativiser.

  • Quand vous vous excusez pour quelque chose, demandez-vous toujours si la raison est vraiment justifiée.
  • Et surtout avec les femmes : est-ce que vous utilisez les excuses pour vous renier et éviter un conflit ? En clair, est-ce que vous vous excusez plutôt que d’assumer vos désirs et vos besoins ? Si c’est le cas, travaillez plutôt sur la meilleure façon de vous affirmer.

2. Vous travaillez vraiment beaucoup trop

Les gentils garçons s’épuisent au travail. Et la plupart du temps, ils n’accèdent pas à la réussite professionnelle qu’ils espèrent.

Moi aussi, je m’épuise au travail. D’ailleurs, je pense qu’en début d’année, je ne suis vraiment pas passé loin du burnout.

Mais moi, je suis un (auto)entrepreneur. Freelance certes, mais entrepreneur quand même. C’est-à-dire que je gagne de l’argent à chaque fois que je fais quelque chose en plus.

Le chic type laisse sa santé au bureau juste, car il a envie d’être bien vu et apprécié. Par son patron et par ses collègues. Mais, il ne reçoit aucune gratification.

Concrètement, voici comment cela se traduit.

Il est toujours volontaire pour remplir les tâches supplémentaires. Il se sacrifie pour vérifier le travail des autres et les aider s’ils en ont besoin. Il s’engage sur trop de choses en même temps. Il promet trop de choses à tout le monde.

Il n’ose pas dire non même s’il sait très bien qu’avec toute la bonne volonté du monde, il ne sera pas capable de tenir ses engagements.

Résultat, le gentil garçon enchaîne les nuits blanches en avalant des litres de café.

Réveillez-vous que diable ! Je suis marathonien et je vous le dis, la surdose de café, ce n’est pas bon pour le cœur.

Vous savez que le rythme que vous vous imposez n’est vraiment pas soutenable. Alors, levez le pied.

3. Vous attirez tous les boulets

Vous portez votre gentillesse sur la figure. Et les gens en profitent.

Vous êtes trop gentil et vous n’osez pas les envoyer balader.

C’est le cas par exemple quand vous êtes ultra pressé de partir et qu’un employé de SFR vous appelle pour un sondage à n’en plus finir.

Vous n’osez pas lui dire que vous êtes en retard ou occupé. Résultat : pendant 20 minutes, il déroule son questionnaire soporifique sur un ton monocorde. Et à la fin, il essaie de vous vendre un truc.

Comment tout cela se termine-t-il ? Bien souvent, vous ne répondez plus au téléphone quand vous voyez un numéro que vous ne connaissez pas.

C’est également le cas quand vous marchez dans la rue et que vous vous faites alpaguer tous les 50 m par les gentils volontaires de Médecins du Monde, d’Action contre la Faim, de Greenpeace et de tous les autres.

Quand j’étais trop gentil moi aussi, je faisais semblant d’être au téléphone dès que je les voyais au loin pour être bien sûr de ne surtout pas me faire aborder !

C’est quand vous vous sentez obligé de lâcher 50 centimes pour vous débarrasser d’un clochard trop insistant.

Bref, vous vous retrouvez coincé avec tous ceux que les autres évitent et vous n’arrivez plus à vous en dépêtrer.

Le problème des situations 2 et 3 : vous n’osez pas dire non

La solution : prenez confiance en vous et apprenez à vous affirmer

Les exercices :

  • Rappelez-vous que votre temps est précieux et que vous devez apprendre à le respecter.Gardez à l’esprit tout ce que vous avez à faire dans la journée et accordez votre temps avec parcimonie pour les sollicitations extérieures.

    Chaque soir avant de vous coucher, faites la liste de vos priorités et des tâches que vous devez absolument accomplir le lendemain. Pour une fois, faites-vous passer en premier. Une fois que vous aurez fait tout ce que vous avez à faire, vous pourrez choisir d’accorder du temps aux autres.

    Le problème, c’est que les autres n’ont pas les mêmes priorités que vous. Et quand vous les faites passer avant les vôtres, vous travaillez pour les objectifs ou les rêves de quelqu’un d’autre. C’est aussi simple que ça.

  • Faites le bilan de votre vie professionnelle et personnelle et demandez-vous si elle est pleinement épanouissante. Est-ce que vous pourriez demander une augmentation ? Est-ce que vous seriez prêt à démissionner ? Est-ce que vous avez envie de créer votre entreprise ? Avez-vous bien défini vos rêves et vos objectifs?Faites le point sur votre vie.

4. Vous jouez les psys gratuits

Vous avez l’habitude d’écouter les autres se plaindre de leurs vies pendant des heures et des heures. Que ce soit votre famille, vos collègues, vos amis ou bien encore les femmes.

Relations, travail, santé, argent, vous êtes toujours le bon pote qui connaît la vie des autres sur le bout des doigts. Et qui est toujours là pour remonter le moral dans les moments difficiles.

Par contre, de votre côté, vous vous sentez tout de suite mal à l’aise quand vous vous plaignez de quelque chose. En fait, vous n’avez pas vraiment envie d’importuner les autres avec tous vos problèmes. Du coup, vous les gardez pour vous.

5. Vous ne demandez jamais l’aide de personne

Les autres sont tout le temps en train de vous demander de l’aide. Pour tout et n’importe quoi.

Aider un collègue à rendre un dossier urgent ? Pas de problème ! Aider un pote à déménager ce week-end ? Pas de problème ! Aider la voisine à monter son canapé Ikea ? Pas de problème !

Par contre, de votre côté, vous ne pensez même pas à faire appel à l’aide de quelqu’un quand vous en avez besoin.

Vous vous dites que vous n’allez pas déranger les gens et que vous êtes assez grand pour vous en sortir tout seul.

Le résultat ? Une sacrée dose de stress.

Le problème des situations 4 et 5 : vous faites passer les besoins des autres avant les autres

La solution : Prenez confiance en vous et apprenez à vous affirmer et vous exprimer

Les exercices :

  • Ancrez-vous bien ça dans la tête, être gentil, ce n’est pas s’oublier au profit des autres. Être gentil, c’est déjà commencer par être gentil avec soi-même. Alors, accordez-vous le meilleur.
  • La gentillesse est un don. Apprenez à être gentil et à oublier toutes vos attentes. Si votre gentillesse est une stratégie pour être aimé, elle ne vous permettra jamais de vous affirmer.

Bann SMS1erRDV 1 7 Signes Qui Prouvent que Vous Êtes Trop Gentil avec les Filles

Banner 50phrases 7 Signes Qui Prouvent que Vous Êtes Trop Gentil avec les Filles

Bann SexTalk 3 7 Signes Qui Prouvent que Vous Êtes Trop Gentil avec les Filles

sextalk 7 Signes Qui Prouvent que Vous Êtes Trop Gentil avec les Filles

sms 7 Signes Qui Prouvent que Vous Êtes Trop Gentil avec les Filles

6. Vous avez beaucoup de mal à prendre des décisions

Vous savez, tous ces petits moments qui exaspèrent les femmes :

Elle : « Où est-ce que tu veux aller manger ce soir ? »

Vous : « Je ne sais pas. Peu importe ! Comme tu veux ».

Vous voyez de quoi je parle ?

Vous voulez juste lui faire plaisir. En réalité, vous allez plutôt réussir à l’horripiler. Elle va se dire qu’elle ne connaît pas vos goûts et que vous n’avez aucun avis sur rien. En bref, que vous êtes vraiment chiant.

Parfois, vous avez tellement envie de bien faire que vous avez peur de choisir quelque chose qui pourrait lui déplaire.

Par contre, de votre côté, vous seriez prêt à manger quelque chose que vous n’appréciez pas spécialement pour lui faire plaisir. Surtout, vous vous sentiriez trop mal à l’idée de lui dire non.

Le problème : vous avez perdu le contrôle de votre vie

La solution : apprendre à décider et à trancher

Les exercices :

  • Ce sont les décisions que vous prenez au quotidien qui vont vous aider à bâtir la vie que vous souhaitez. Faites le serment de reprendre le pouvoir. Arrêtez de confier votre destin au hasard. Arrêtez de vous laisser porter par les flots.
  • Commencez par prendre des décisions simples. Vous avez des goûts. Vous êtes tout à fait capable de savoir ce que vous voulez manger ce soir ou le film que vous avez envie de regarder.

Un jour, vous allez devoir choisir un endroit pour vivre, un métier pour gagner votre vie, une femme pour partager votre existence ou un médecin pour vous soigner si vous avez une maladie grave. Au cours de votre vie, vous allez devoir faire des choix forts.

Prendre une décision, c’est un peu comme le développé couché. Plus vous allez vous entraîner, plus ce sera facile. Donc, commencez dès maintenant à prendre des décisions. Ne serait-ce que des petits choix qui ont peu d’impact. Mais ce sera un vrai premier pas.

7. Vous êtes trop gentil avec les femmes et vous finissez toujours tout seul

Vous avez l’impression d’être beaucoup plus à l’écoute des femmes que la plupart des hommes. Et pourtant, elles finissent toujours dans les bras des bad boys.

Les femmes vous disent toujours que vous êtes un mec bien et gentil. Que toutes les femmes rêveraient d’avoir un homme tel que vous. Toutes sauf celle que vous avez en face de vous…

Vous restez donc désespérément seul.

En réalité, le problème du mec qui est trop gentil, encore une fois, c’est qu’il recherche beaucoup l’approbation des autres et des femmes en particulier.

Il dit aux autres exactement ce qu’il pense qu’ils ont envie d’entendre. À force de rentrer dans des personnages pour être bien vu, vous ne savez même plus qui vous êtes. Et vous vous demandez si une femme pourrait vous aimer si vous révéliez votre vraie nature.

Le problème de cette situation : vous êtes needy et cela n’est vraiment pas séduisant

La solution : redevenez vous-même et rappelez vous que vous êtes LE PRIX, LE TROPHEE.

Les exercices :

  • Demandez-vous si vous êtes en train de chercher l’approbation d’une femme. Si c’est le cas, demandez-vous honnêtement ce qui se passerait si vous ne cherchiez plus cette approbation. Comment vous comporteriez-vous avec elle ?
  • Apprenez à respecter vos standards et à fixer des limites pour devenir le prix. Relisez cet article sur le prizing.

Conclusion

Si vous vous reconnaissez dans plusieurs de ces 7 situations, c’est très probablement que vous êtes trop gentil.

Attention, je ne vous dirai jamais de devenir un connard. Mais il y a une différence entre être gentil et être TROP gentil.

TROP, c’est l’adverbe qui vous transforme en jambon de service.

Rappelez-vous d’une chose : si vous voulez absolument être quelqu’un de bien, si vous êtes toujours soucieux de ne pas faire de peine aux autres et si vous êtes perpétuellement en quête de l’approbation des autres et notamment des femmes, vous avez de grandes chances de passer à côté du bonheur.

Pourquoi ? Car bien souvent, vous avez du mal à exprimer ce que vous pensez, ce que vous voulez ou ce que vous ressentez pour ne pas faire de la peine aux autres.

Ensuite, vous avez un besoin maladif d’être aimé. Vous êtes pour ainsi dire dépendant du regard des autres.

En clair, vous souffrez d’une part d’un problème d’affirmation et d’autre part, vous êtes dépendant. Vous avez besoin des autres pour exister.

Une combinaison explosive qui, à terme, peut générer de la frustration et vous rendre malheureux.

Surtout, ne cédez pas à la tentation de vous dire que la gentillesse ne paie pas et que vous devez devenir méchant.

Au contraire, la gentillesse est un outil qui vous permettra de vous affirmer et d’être respecté. D’être à l’écoute et de communiquer sans violence.

Pour finir, une petite citation qui sort tout droit d’un livre que j’adore :

« Le guerrier sait que les mots les plus importants, dans toutes les langues, sont de tous petits mots. Oui. Amour. Dieu.

Ce sont des mots qui vous viennent facilement et emplissent de gigantesques espaces vides.

Cependant, il existe un mot, lui aussi très bref, que beaucoup de gens ont du mal à prononcer : « non »

Celui qui ne dit jamais « non” pense qu’il est généreux, compréhensif, bien élevé; parce que le « non » a la réputation d’être maudit, égoïste, primaire.

Le guerrier se garde de tomber dans ce piège. Il y a des moments où, tout en disant « oui » aux autres, on peut se dire « non » à soi-même.

Aussi ne dit-il jamais « oui  » avec les lèvres si son cœur pense  » non  » »

Paulo Coelho, Manuel du Guerrier de la Lumière

 

Et vous, dans quelles situations avez-vous l’impression d’être trop gentil ? Est-ce que vous vous êtes reconnus dans l’une de ces 7 situations ? Est-ce que vous vous êtes déjà senti frustré au point de vous dire qu’il valait sans doute mieux être méchant ? D’autres pistes pour vous affirmer et reprendre le contrôle de votre vie ?

On en parle dans les commentaires.

Sylvain, gentil, mais pas trop…

Bann SMS1erRDV 1 7 Signes Qui Prouvent que Vous Êtes Trop Gentil avec les Filles

Banner 50phrases 7 Signes Qui Prouvent que Vous Êtes Trop Gentil avec les Filles

Bann SexTalk 3 7 Signes Qui Prouvent que Vous Êtes Trop Gentil avec les Filles

sextalk 7 Signes Qui Prouvent que Vous Êtes Trop Gentil avec les Filles

sms 7 Signes Qui Prouvent que Vous Êtes Trop Gentil avec les Filles

Lire la suite
79 Commentaires

79 Comments

  1. Homme

    24 septembre, 2017 à 11:53

    Je pense qu’il y a une différence entre etre gentil et dire oui a tout meme quand sa nous plait pas ou quand sa mène au mal la pour moi sa veut dire etre con et non pas etre gentil , un vrai gentil est juste, est sage et n’est pas fourbe et ne dit pas oui a tout.

    Apres pour ce qui est du rapport de séduction avec les femmes je crois que cest autre chose malheureusement en 2017 les femmes hormis l’argent que possede leur futur proie elles sont attirés par les hommes vicieux qui mentent qui trompent qui collectionnent les femmes qui sont des sortes de stars pour elles et un trophé et une valorisation personnelle d’elles memes devant les autres filles si elles arrivent a changer cet homme en homme fidèle sage droit mais aucun humains hommes ou femmes peut changer un homme, seul Dieu change un homme tordu en un homme sage juste et droit.

    • Sylvain

      25 septembre, 2017 à 18:12

      Hello,

      Il doit y avoir un peu de ça. Les femmes aiment les défis et elles revent du bad boy qui va devenir tout doux pour elle. Sauf qu’effectivement, ça n’arrive jamais. On le sait, elles le savent. Et pourtant, elles continuent malgré tout. Tu as raison, les gens ne changent pas et qui a bu boira.

      Le mieux c’est d’etre gentil si on veut l’être et non pas pour obtenir quelque chose de quelqu’un :)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire plus Inner game