Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Barbara, la fille qu’on prend dans ses bras quand elle a froid

Field Reports

Barbara, la fille qu’on prend dans ses bras quand elle a froid

Barbara, la fille qu’on prend dans ses bras quand elle a froid

Barbara la fille qui a froid Barbara, la fille qu’on prend dans ses bras quand elle a froid

Un vendredi soir comme il y en a tant eu, et comme il y en aura encore tant. C’était l’hiver, et ce soir-là j’ai rencontré une des plus belles filles au monde. True story !

On était sorti avec un ami, avec la ferme intention de rencontrer du monde, comme d’habitude. Au cours de la discussion avec mon wingman, nous en sommes venus à nous poser la question suivante : à partir de quel moment considère-t-on qu’on a réussi une soirée ?

C’est avec cette phrase d’approche que nous sommes allés aborder toutes les filles de la soirée.

« Salut ! Tu vois le beau gosse là-bas ? (dis-je en désignant mon pote qui parlait à une fille) C’est mon pote, et on a décidé de demander à tout le monde quels étaient les critères de succès pour une soirée ».

Là, deux réactions possibles :
Soit la fille a tout de suite envie de participer, de donner son avis, soit il fallait amorcer encore plus la conversation.

« Par exemple, pour nous une soirée réussie c’est quand on rencontre des filles cools. Peut-être comme toi, tu vois, une fille avec des cheveux et des yeux. Qui a un job sympa et une vie sympa d’une manière générale. Tiens, on va voir si tu es une fille cool en trois critères :

– C’était où tes dernières vacances ?
– Est-ce que tu as des animaux ?
– Avec quel acteur tu rêverais de coucher ? »

Là elle répond. Elle répond parce que personne ne l’aborde jamais comme ça, de manière aussi détendue. Personne ne l’aborde pour lui dire « Salut, je cherche une personne cool, mais peut-être que tu n’es pas cool, alors je vais te juger ».

Tout ça, bien évidemment, est à faire avec le sourire, avec énergie. Vous n’êtes pas un vrai inspecteur de police au travail, vous n’êtes pas en train de résoudre une enquête.

Après pour enchaîner la conversation, vous rebondissez sur les éléments que la fille vous donne :

Que ce soit sur les animaux, sur ces vacances à LA ou à Rio ou son absence de vacances depuis 2 ans, ou sur l’acteur qu’elle vous cite et que vous adorez aussi, vous allez forcément trouver des points communs !

N’oubliez pas : les points communs, c’est la base pour faire baisser les défenses des filles. Vous êtes comme elle, vous devenez cool comme elle.

N’oubliez pas toutefois au cours de la discussion de lui envoyer des petites piques pour lui expliquer qu’elle n’est pas si cool ! Vous ne devez pas passer votre temps à trouver génial tout ce qu’elle vous raconte. Le neg, ça sert à ça !

Donc, je me promenais dans la boîte, je vois deux jolies filles assises. Je pense immédiatement au body language : se mettre au même niveau que son interlocuteur.

Je fléchis sur les genoux, on commence à parler de mes critères d’une soirée réussie : « Moi une soirée réussie, c’est quand les filles dansent ! Qu’est-ce que vous faites, assises comme ça ? »

On parle pendant deux minutes et je sens que le feeling passe mal. Je me lève et elles me disent « attends, c’est l’anniversaire de Barbara notre copine, elle est célibataire » ! Je n’avais rien demandé, on me donne l’info directement.

On continue de discuter les deux filles et moi, maintenant que la disqualification a été faite : elles savent que je ne reste pas pour elles, mais pour leur copine, qui tarde. Alors je pars chercher ma doudoune, c’était l’hiver. Quand je reviens je vois arriver cette jolie petite brune, Barbara, donc.

« Ah c’est toi la copine qui fête son anniversaire ? Joyeux anniversaire ! »

Les bras grands écartés pour l’accueillir dans ma doudoune. Je ne la connais ni d’Eve ni d’Adam et pourtant, elle se jette dans mes bras sous le regard surpris de ses copines. J’adore son corps, son sourire, son odeur.

Je lui dis « Ecoute, là je dois vraiment y aller, mais je te paye un chocolat chaud demain pour ton anniversaire si tu te souviens de moi ». Elle est un peu ivre, me donne son numéro, et je lui envoie dès le lendemain matin un texto pour lui donner rendez-vous dans un chouette salon de thé.

Le premier rendez-vous se passe très bien. Mais je suis un peu stressé, je parle BEAUCOUP trop, parce qu’elle me plaît énormément, et du coup je me survends. Je parle trop de moi, je ne lui laisse pas assez la parole… A la fin de ce premier rendez-vous, je doute franchement de mes capacités…

Une semaine plus tard nous nous revoyons, elle est toute fatiguée à cause du boulot, de l’hiver, et nous nous embrassons après un chocolat chaud, encore. Au moment de nous quitter à 17 heures, nous nous donnons rendez-vous le soir même chez moi.

Elle m’envoie un texto qui n’a pas besoin d’explication : « Je peux venir chez toi mal fringuée ce soir comme si on était ensemble depuis longtemps ? » Dans sa tête, nous sommes ensemble, ça me fait plaisir.

Petit dîner léger et sympa, elle allongée sur moi sur le canapé, sous la couette. Puis ma Barbara et moi partîmes nous coucher, la suite nous appartient…

Les enseignements de ce field report

Les routines : je n’aime pas les routines, je n’aime pas le contenu tout préparé en soirée. Pourtant de temps à autre, quand je bloque, quand la personne en face de moi ne suit pas, je suis obligé d’utiliser des techniques qui ont fait leurs preuves, de parler de vacances, de soleil, d’animaux, de choses POSITIVES qui rendent tout le monde heureux !

Les pivots : les filles que vous rencontrez ont peut-être des copines ! Alors ne vous embrouillez pas avec elles pour rien, on ne sait jamais. Parfois si vous vous mangez un gros bitch shield dans les dents, ce n’est pas si grave, vous n’êtes peut-être pas bien pour elle, mais sa copine peut vous trouver cool, mignon, bien pour elle !

Ecoutez-la : là, mon premier rendez-vous, et elle me l’a dit, a été catastrophique… Je suis du genre expansif, à parler beaucoup, à avoir toujours dix mille trucs à raconter. Elle, c’était une jeune fille un peu timide, il aurait fallu que je la mette à l’aise beaucoup plus que ça… Je ne le répèterai jamais assez, calibrez votre discours par rapport à vos cibles !

Là, il faut dire que son attitude lors de notre rencontre m’a orienté sur une mauvaise voie… L’alcool l’avait désinhibée, elle n’est pas comme ça au quotidien. Faites donc attention au NC alcoolisé !

Sondage express dans les commentaires : quelle est l’erreur que vous commettez le plus au premier rendez-vous ?

EROS

ban Messages Irr Barbara, la fille qu’on prend dans ses bras quand elle a froid

ban Messages Irr2 Barbara, la fille qu’on prend dans ses bras quand elle a froid

Lire la suite
33 Commentaires

33 Comments

  1. MargauxG

    29 juin, 2011 à 13:50

    salut les mec ( i am girl ) moi j’ai le même problème mais avec vous e si vous pouviez me donner des phrases clés çà serait cool . merci d’avance !…

  2. L'arancino

    29 juin, 2011 à 15:31

    @ Margaux : g pas bien compris quel était ton problème, mais si c d openers que tu cherches les openers qu’on utilise fonctionnent généralement ds les deux sens.

  3. anthony

    30 juin, 2011 à 12:17

    les 2 erreurs que je commets le plus souvent j’ai tendance à vouloir réciter de phrases dedrague et j’ai souvent trop de blancs lors de la causerie

  4. Ced

    30 juin, 2011 à 15:16

    @Tommy : c’est quoi tes moyens de rebon en cas de refus au KC ?

    Les 2 erreurs pour moi reste liées au KC : manque d’isolement (difficulter à isoler) et mauvais timming dans le KC.

  5. Blue

    1 juillet, 2011 à 19:14

    Il est humain ce Eros. Pareil que Terrigan, je parle trop surtout, mais il se trouve que je préfère les timides… :/
    C’est quand même dingue à quel point Barbara et Eros sont devenus potes rapidement, « allez je te sens bien, donc c’est bon. » Ne jamais oublier l’alcool…
    Les femmes sont généreuses entre elles.

  6. Adam

    25 juillet, 2011 à 11:31

    mon erreur ? peut etre pas assez de neg ; j’essaye peut etre trop de paraitre cool ; mais bon ; de plus en plus je fais comme je le sens :)

  7. stanley

    15 août, 2011 à 03:16

    au premier rdv je suis un peu strèssé et je vais souvent droit au but

  8. Mouh

    28 janvier, 2012 à 23:49

    @Eros Après cette soiré votre relation a continuer ou tu l’a largé psk si c’est le cas tu a fait comment c’est un peut difficile comme elle a ton num connais ton chez toi …ect

  9. Eros

    30 janvier, 2012 à 12:52

    @Mouh : je suis resté trois mois avec elle par la suite. Mais quand je quitte une fille, elle sait où j’habite et a mon numéro de téléphone, elle peut me recontacter quand elle veut, je ne suis pas fâché avec les filles que je quitte.

  10. Bird

    6 juillet, 2012 à 00:22

    @Eros, pour ton sondage express, ma grande erreur : le manque de sexu dans le discours

  11. DjBachata

    5 août, 2014 à 11:53

    Ma plus grosse erreur au premier rdv, c’est de faire le mec needy…

  12. Yann

    16 septembre, 2014 à 23:02

    Ma plus grosse erreur aux premiers rendez-vous avec des filles: Toutes les erreurs imaginables ! Et même les autres…

    • Sélim

      17 septembre, 2014 à 09:06

      Bravo Yann pour cet éclat de rires de bon matin !

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire plus Field Reports