Socialiser, s’intégrer PUIS draguer : la clef pour réussir sa rentrée étudiante !

Publié dans Dynamiques sociales par Sélim

socialiser etudiant Socialiser, sintégrer PUIS draguer : la clef pour réussir sa rentrée étudiante !

Vous venez de quitter le nid parental et vous arrivez dans cette grande fac, ce campus géant où vous ne connaissez personne, alors qu’avant vous aviez une bonne bande de potes ? Vous vous demandez comment reprendre une vie sociale active pour rencontrer des filles en soirée ?  

Pas de panique ! Si vous ne voulez pas passer l’année isolé, les études supérieures sont une très bonne opportunité pour socialiser avec de nouvelles têtes !

Outre les nouvelles rencontres qui se feront naturellement en cours et lors des TD, vous devez opter pour un état d’esprit conquérant, plus « social » si vous voulez bien vous intégrer dès le début de l’année et gagner en valeur aux yeux des filles ! Cette année, vous ne serez pas le mec bizarre qui traîne toujours tout seul !

Dans cet article, on vous donne les bases pour bien socialiser dès la rentrée !

Socialiser dès la rentrée, c’est vous assurer de prendre en valeur aux yeux des filles selon le principe psychologique de la présélection : il y a moins de risques de vous parler si vous êtes le pote d’un pote, c’est rassurant, vous comprenez les règles des dynamiques sociales.

Socialiser dès la rentrée, c’est augmenter facilement le niveau de confiance que pourront avoir les filles, ça rassure !

 Comprendre le principe des tribus pour mieux s’intégrer

Penelope vous a tapé dans l’œil avec son look de Suicide Girl. Vous aimeriez bien sortir avec elle. Sauf que vous, quand on vous regarde, vous ressemblez plutôt à Sheldon dans TBBT ou à Ted dans How I met Your Mother.

Qui sait, vous êtes peut-être même un peu plus sportswear, casual chic, voire carrément bobo, racaille chic ou skater ? Peu importe votre look à vrai dire, ce que vous allez constater, c’est que les tribus ne se mélangent pas.

Les petites meufs rock sont plus attirées par les sosies de Johnny Depp ou Pete Doherty que par les copies de Camille Lacourt, Florent Manaudou ou Karim Benzema, c’est comme ça.

Ca repose sur l’homogamie, la ressemblance : « Qui se ressemble s’assemble » fonctionne beaucoup plus que « Les contraires s’attirent ».

Le premier conseil pour socialiser dès la rentrée et vous faire des potes sera de soigner votre look !

 Devenir leader… avec votre binôme

L’idée m’est revenue quand j’ai pensé à « Nos pires voisins » avec Zak Efron. Il est certes l’Alpha Male de sa fraternité, mais il ne vaut rien sans son lieutenant ! C’est le principe des duos comiques : quand on parle de buddy movies, les mecs sont deux pour avoir plus de force, plus d’impact !

Vous avez déjà essayé d’organiser une soirée TOUT seul ? Pas évident. Je vous recommande plutôt de vous allier avec un autre mec, un pote à vous. Celui avec qui vous vous entendez le mieux.

Essayez un peu de parler de drague, de sortie, d’objectifs avec lui. Voyez s’il a envie d’avancer, de progresser, de socialiser comme vous, et si c’est le cas, GO ! Lancez-vous ! Devenez les Dumb & Dumber de votre école, les Batman et Robin de la night !

À deux, c’est mieux !  Plus facile pour attirer les filles, plus facile pour se remotiver en cas de coup de mou ! Trouvez votre âme frère avant de trouver l’âme soeur!

banner parler aux femmes Socialiser, sintégrer PUIS draguer : la clef pour réussir sa rentrée étudiante !
banner parler aux femmes Socialiser, sintégrer PUIS draguer : la clef pour réussir sa rentrée étudiante !
Banner 50phrases Socialiser, sintégrer PUIS draguer : la clef pour réussir sa rentrée étudiante !
Banner 50phrases Socialiser, sintégrer PUIS draguer : la clef pour réussir sa rentrée étudiante !
Bann SexTalk 3 Socialiser, sintégrer PUIS draguer : la clef pour réussir sa rentrée étudiante !
Bann SexTalk 3 Socialiser, sintégrer PUIS draguer : la clef pour réussir sa rentrée étudiante !
Bann 16erreurs 1 Socialiser, sintégrer PUIS draguer : la clef pour réussir sa rentrée étudiante !
Bann 16erreurs 1 Socialiser, sintégrer PUIS draguer : la clef pour réussir sa rentrée étudiante !
Bann SMS1erRDV 1 Socialiser, sintégrer PUIS draguer : la clef pour réussir sa rentrée étudiante !
Bann SMS1erRDV 1 Socialiser, sintégrer PUIS draguer : la clef pour réussir sa rentrée étudiante !
Bann TechniqueAstucieuse v2 Socialiser, sintégrer PUIS draguer : la clef pour réussir sa rentrée étudiante !
Bann TechniqueAstucieuse v2 Socialiser, sintégrer PUIS draguer : la clef pour réussir sa rentrée étudiante !

 Votre Cercle social : plus important que la drague

Si vous deviez dresser un tableau des priorités pour votre année scolaire à venir, quel serait-il ?

Études d’abord, succès scolaire avant tout. En deux, trouver une vraie bande de potes. Et enfin en troisième temps, trouver une copine ? Ne mettez pas la charrue avant les bœufs : comme on le dit de l’autre côté de l’Atlantique, « Bros before hoes » !

Un dicton populaire qui vous rappelle que lorsque votre copine sera partie, vos potes, eux, seront toujours là, et c’est pour cela que vous ne devez pas les négliger !

De plus, si vous axez tous vos efforts dès le début sur une seule fille, vous ne verrez pas les dizaines d’autres opportunités, des filles géniales prêtes à devenir vos amies (ou plus si affinités !) , qui vous présenteront à leur tour leurs amies…

On parle de cercle social, on pourrait très bien parler de cercle vertueux : votre objectif, dès la rentrée est de socialiser au maximum pour lancer une dynamique positive de sorties et de rencontres !

[PS : et c’est possible même avec un petit budget, vous n’êtes pas obligé de vous ruiner pour sortir et vous faire des amis !]

 Votre pire ennemi : le FOMO qui rend needy

Que faire quand on est rejeté ? Que faire quand on n’est pas invité aux soirées importantes ? Pas facile de se sentir exclu dès le début de l’année. Je vous le dis : l’intégration, c’est un parcours du combattant. Un marathon.

Parfois, vous allez suivre de mauvaises personnes. Vous vous rendrez compte trop tard que vous n’avez pas vraiment de points communs avec ces personnes qui ont l’air « cool ». Vous vous rendrez compte que vous n’appréciez peut-être qu’une ou deux personnes sur toute une bande de dix personnes… Est-ce vraiment utile de s’infliger la présence des autres dans ces cas-là ?

Le vrai souci de notre génération, c’est le FOMO : fear of missing out. La peur de passer à côté de quelque chose. La peur de rater un événement Facebook, la peur de rater une soirée, la soirée où vous auriez pu croiser Pénélope…

Si vous voulez socialiser efficacement, vous devez comprendre qui sont les vrais décideurs : qui organise la soirée ? Chez qui ? Avec le soutien de quels amis proches ? Le plus dur, c’est vraiment de comprendre les dynamiques sociales.

 Le secret des 100% pour socialiser quand on est étudiant

Le secret pour réussir votre intégration dès le début de l’année, ça va être d’avoir LA PATATE comme jamais. D’être débordant d’énergie, vraiment.

Comment voulez-vous suivre en cours, sortir le soir, faire rire les gens en soirée, être avenant, mettre les autres à l’aise si vous avez la vitesse d’un walking dead ?

Dans tout ce que vous faites, vous devez être à fond :

  • À fond en cours, parce que c’est ce qui compte pour votre futur et l’obtention de votre diplôme
  • À fond quand vous êtes dehors : gros niveau d’énergie, humour, vous êtes avenant, vous êtes curieux, vous mettez les autres en valeur, vous distribuez la parole dans le groupe.
  • À fond quand vous vous reposez : et c’est là une des vraies clefs du succès quand est étudiant. Savoir se faire rare quand il le faut, savoir se reposer, ne pas trop tirer sur la corde. Être étudiant, ça ne veut pas dire être déchiré ou dormir en cours en permanence. Vous avez le droit d’avoir un rythme de vie sain !

Ne faites pas les choses à moitié : si vous sortez en soirée sans en avoir vraiment envie, vous serez tout mou, pas souriant, et vous provoquerez l’effet inverse de ce que vous étiez venu chercher…

Le dynamisme vous aidera aussi à faire une bonne première impression : n’oubliez pas que vous serez jugé très vite, alors autant mettre toutes les chances de votre côté ! 100% !

Mon conseil le plus important pour socialiser dès la rentrée : soit une bonne bande de potes, soit un bon wingman !

Pour vous, le conseil le plus important pour socialiser, ce serait… ?

Sélim, coach en séduction

PS: Dans Succès, sexe et sorties, vous découvrirez entre autres les SECRETS (bien gardés) des 5 % de mecs de votre fac ou école qui sortent avec 95 % des jolies filles du campus !
Ou encore la méthode 4L (en 4 étapes !) pour devenir extrêmement DÉSIRABLE aux yeux des jolies filles de votre campus.
Mais au-delà de ces conseils et techniques très efficaces, cette formation vous donne les clés pour être sûr de ne pas passer à côté de vos plus belles années!

Ca se passe ici :
Succès, sexe et sorties : comment profiter à fond de votre vie étudiante !

60 COMMENTAIRES
  • MaximePerr dit :

    Bonjour sélim, j’espère que ce message ne passera pas inaperçu, j’aimerais t’exposer mon problème: je n’arrive pas à me faire une vraie bande de potes dans ma faculté. Je suis loin d’etre un asocial, mais je suis en LEA dans une classe remplie exclusivement de filles, et je n’arrive donc pas à cotoyer decompères masculins. Pourtant je fais des activités extra scolaires comme du sport, le problème étant que,eux même etant deja intégrés, me voit comme une  » connaissance ». Aurait tu un conseil pour remédier à cela ? Merci d’avance :)

    • Sélim dit :

      Hello Maxime !
      Ca va avancer. Au début, c’est connaissance. Puis après, ils t’inviteront probablement plus pour des soirées, des apéros…
      Et à un moment, ce sera à toi de proposer un vrai truc de VALEUR : les mecs veulent voir des filles… ta fac en est remplie…
      A toi de mixer habilement tout ce petit monde !

  • Drass dit :

    Très sympa comme article, bien détaillé & tout.
    J’en était arrivé à des conclusions similaires, moi qui suis en train de faire ma première rentrée.
    Mais j’ai quelque mal à me faire « une bande de pote », je fais le papillon social pour l’instant, je n’arrive pas à m’intégrer pleinement quelque part. Des fois à une soirée avec certains, des fois avec d’autres. Notre classe étant divisée en groupe, et mon groupe étant très moyen, c’est super dur de bien s’intégrer.
    Mais je ne désespère pas d’y arriver, ou alors j’espère que le fait d’avoir sa propre bande n’est pas si important que ça ^^’

    • Sélim dit :

      Hello Drass !
      Il y a aussi un truc à savoir, il faudrait que je fasse un article sur le sujet : il existe des mecs qui ont du mal à avoir juste UNE bande de potes.
      Qui aiment bien mixer les influences.
      Ceux-là sont à la fois avantagés car ils connaissent plus de monde, mais ralentis car ils semblent infidèles en amitié…
      A toi de trouver le bon équilibre !

    • Desire dit :

      Je suis dans ce cas au point de me demander si j’ai vraiment des amis, parce que à un moment je trouve qu’il m’en veulent tous et qu’il veulent me faire mal, m’intimider est ce que cette impression est vrai ? que faire ?

    • Sylvain dit :

      Hello Desire,

      A toi de faire le tri entre les gens qui sont bienveillants envers toi et les autres! Après attention à ne pas tomber dans la paranoia mais ca fait pas de mal de temps en temps de faire un point complet sur ses relations :)

  • Jammin' dit :

    Salut mon campus fonctionne par batiment, et même par étages dans les batiments. Du coup moi je suis au batiment X à l’étage 0 alors que l’ambiance est au batiment Y à l’étage 10.
    Du coup dur de skwater ces soirées là qu’ils font au étages sans passer pour le mec qui s’incruste.
    Apart ça, je m’en sors pas trop mal.
    Jusqu’ici, j’ai beaucoup socialisé avec plein de gens sur le campus mais j’ai pas ma véritable bande de potes bien définie. J’ai plus l’impression que ce serait un wingman qu’il me faut (car j’aime ‘papilloner’ et parler à des groupes de gens différents).
    Je vois pas trop comment le trouver par contre. Some advice?

  • PR2215 dit :

    Bonsoir l’équipe.
    Je vous écris car je suis rentrer à l’IUT cette année. Nous avons donc passer la soirée parrain marraine, la soirée d’intégration, et j’ai pus me faire des amis dans différents groupes. Les gens des groupes sont cool mais voilà, on a pas le même délire… j’arrive pas à trouver des gens qui me ressemblent ( c’est à dire la pêche, le sourire, l’humour grinçant). Et surtout comparé au groupe de mon lycée c’est très difficile la transition car nous étions un groupe avec vraiment le même délire, les mêmes tripes..
    J’ai peur de ne pas pouvoir trouver des gens avec qui j’accroche car pour moi cette rentrée était logiquement faite pour faire de super rencontres et non superficielles.
    En ce qui concerne les filles, elles sont toutes regroupées dans un DUT et j’ai donc des difficultés à les aborder.. que dire pour commencer la conservation?
    Merci beaucoup pour votre réponse et continuer ainsi je lis depuis 1 an et cela m’a énormément aider.
    Bonne soirée à vous tous!

    • Sélim dit :

      HEllo PR2215 !
      Pour toi, on va prescrire une bonne dose d’articles sur « aborder », et sur la « VALEUR ».
      En gros, aborder une fille, ce n’est pas si dur. Mais qu’est-ce qui vient après ? Qu’est-ce qu’on peut lui proposer ? C’est là que la Valeur est essentielle !

  • burnasap dit :

    salut sélim très bel article (comme toujours!) dis j’ai un soucis s’il te plait est ce que je pourrais avoir un wingman avec lequel je ne partage pas les mêmes cours mais avec lequel j’ai les mêmes horaires? histoire de facilement élargir le champ d’exploitation…

  • Med Taha dit :

    Bonjour Selim ! Je suis devenu un mec qui prefere de s’isoler , j’ai peur du rejet des autres car j’ai vraiment perdu ma confiance en moi je trouve des difficultes à s’integrer avec les autres et etre sociable . Peux – tu m’aider stp ?

    • Sélim dit :

      Hello Med, à part te conseiller d’aller en parler à un doc, je ne peux rien pour toi.
      SI c’est vraiment une phobie sociale, ce ne sont pas quelques exercices qui vont t’aider, te suffire.
      Je vais préparer un article sur la phobie sociale, histoire de t’aider !

  • schenietz dit :

    Bonjour Selim, I need some advise !

    Voilà maintenant plus d’un mois que j’ai intégré une nouvelle fac.Tout c’est plutôt bien passé, j’ai un groupe d’amis plutôt sympas, intéressant.. bref avec qui je prend du plaisir.

    Cependant étant dans une filière très féminine environ 90%, ce qui me paraissait intéressant au premier abord ne l’est pas forcément ! En effet les filles sans conteste interprète les choses à tout va, ceci m’ai apparu à deux ou trois reprise lorsque j’ai appris par une tiers personne que je draguais tout le monde, que j’étais un « player ».

    Le fait est que oui je suis un player, plutôt tourné vers la qualité que le nombre. Mais pour tout vous dire à ce moment là je n’étais que en phase de sociabilisation.

    En essayant de séduire tout un groupe, cela c’est traduis comme si j’avais plutôt essayé de séduire chacune d’elle.

    Cela attire les quelques filles en manquent d’actions. Mais ma target est plus distante avec le groupe, sûr d’elle, bonne en classe, elle a une bonne amie et reste bonne camarade avec le reste du groupe.

    J’aurais voulu savoir comment augmenter ma valeur envers ma target ?
    Sachant que nous avons eu quelques discussions agréables, avec sourires, eyes contact profond. Mais c’est particulièrement augmenter ma valeur en termes de fiabilité qui m’intéresse.
    Pensez vous que cette « mini-réputation » me grille ?

    Plus généralement, comment réussir sa sociabilisation dans un groupe majoritairement féminin ?

    • Sélim dit :

      SUperbe pseudo, j’ai failli m’étouffer avec mon café !
      Ecoute, le plus simple à faire sur une histoire comme ça, c’est de la jouer honnête : « je sais ce qu’on raconte sur moi, mais viens, on va prendre un café toi et moi, tu verras que je ne suis pas qu’un salaud ».
      Je dis bien « pas qu’un », parce que tu peux jouer la carte du bad boy, mais tu as aussi d’autres trucs à proposer !

  • Julien dit :

    Si on à bien démarré et que après le premier semestre on à foiré et qu’on ce retrouve seul, on fait comment? J’ais compris mes erreurs

    • Sylvain dit :

      Salut Julien,

      C’est déjà bien de t’être rendu compte que tu avais besoin de réagir pour reprendre en main ta vie sociale. Il n’est jamais trop tard pour changer et bien faire. Ce n’est pas parce que tu t’es montré effacé pendant un semestre que les choses sont figées. Suis les conseils de l’article, recommence à socialiser et tu deviendras de plus en plus séduisant. N’hésite pas à parcourir le site pour y piocher de précieux conseils.

  • Julien dit :

    Le problème est que j’ais subit une rupture en changeant de ville j’ais pus me reconstruire partiellement au début, mais un coup de déprime lier au manque, alors j’ais perdu mes futur amis qui son resté de simple connaissance. Le problème c’est que je perd confiance, si je n’arrive pas me reconstruire et être heureux sans mon ex alors mon ex me manque et mon passé me manque. J’ais foiré mon années je vais à une salle de muscus, le plus important c’est de voir du monde. Je suis jalous de mon ex car je sais qu’elle sort , qu’elle à une vie génial et moi je suis seul dans mon coins. Bref j’ais vue une étincel mais je dois m’en vouloir à moi même. Je n’est pas comblé le vide que mon ex à laissé. Je peut pas continué comme ça car je ne vois pas l’avenir de façon positive j’ais peur que rien ne change.

  • Julien dit :

    Je souhaiterais la récupérer quand j’irais mieux, mais j’ais réduis à néant mon pouvoir de séduction et j’ais un pietre estime de moi avec tout les echecs que je collectionne, c’est l’echec de trop

  • Luigi dit :

    Bonjour Sélim,
    J’ai lu cet article, très intéressant, et une question me taraude : Comment s’intégrer au sein d’un cercle social qui n’est pas le sien ? Le fait est que je suis scolarisé dans une fac un peu particulière composée essentiellement d’étudiants avec lesquels je n’ai strictement aucune affinité, qu’il s’agisse d’idées, de convictions, de centres d’intérêts ou encore de groupe social (au sens bourdieusien du terme). Ce sont essentiellement des chics / BCBGs, or je ne suis pour ma part absolument pas dans cette mouvance-là. J’ajoute les étudiants comme moi sont archi-minoritaires et que 99,98% des jolies jeunes filles font partie de ces BCBGs qui, encore une fois, sont archi-majoriataires ! Imiter leur style vestimentaire est-il une solution ou est-ce insuffisant ou foireux ?
    Merci par avance.

    • Sylvain dit :

      Salut Luigi,

      Je ne pense pas que tu aies besoin d’imiter leur style vestimentaire, ni leurs valeurs ou quoi que ce soit. Reste tel que tu es. SOis juste curieux. Invite les à parler d’eux. Les gens en général et ceux que tu décris en particulier adorent parler d’eux. N’hésite pas à poser des questions, à demander des conseils. Reste fun et léger, agréable avec tout le monde et tu verras que les gens vont commencer à venir vers toi. Tu ne t’intégreras pas en les singeant mais en t’affirmant petit à petit :) Je t’invite à parcourir le site pour t’imprégner du bon état d’esprit et à utiliser notre moteur de recherche. Tu trouveras des précieux conseils sur le social proof :)

1 2

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)