Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?

Publié dans Dynamiques sociales par Sylvain

femmes hommes timides Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?

Pour un homme timide, faire une rencontre amoureuse peut vite devenir un véritable enfer. Vous êtes mal à l’aise pour aller vers les autres, mais pourtant pour séduire une femme, vous allez devoir l’aborder, l’intéresser, développer une conversation, lui demander son numéro de téléphone puis arranger un rendez-vous avant de pouvoir conclure. Celui qui souffre de timidité se dit parfois qu’il a plus de chances de gagner 3 fois de suite à l’Euromillions.

Est-ce la même chose pour les femmes ? Rien qu’en écrivant le titre de cet article, je suis sûr qu’il y a certaines lectrices attentives du site qui ne seront pas d’accord. Pourtant, il s’agit d’une conviction profonde. Nous avons la certitude que face à la timidité, les hommes et les femmes ne sont pas logés à la même enseigne et que le monde de la séduction est moins cruel pour une femme timide que pour un homme timide.

On vous explique pourquoi.

Les problèmes que peuvent rencontrer les hommes timides

Le manque d’action

Si vous êtes timide, le problème n°1, c’est souvent le manque d’action.

Que ce soit dans la rue, dans les transports ou dans n’importe quelle situation qui nécessite d’agir rapidement pour entrer en contact avec une femme, le timide n’est pas à son avantage.

En effet, s’il veut aborder cette femme, il faut agir vite. Très vite même. Puisqu’en moins de 3 s, elle sera partie. Il faudra alors faire face à vos regrets.

Peut-être qu’elle marche vite, qu’elle est au téléphone, qu’elle a des écouteurs ou des lunettes de soleil.

Et si vous n’osez pas, vous allez rentrer chez vous en vous flagellant de n’avoir rien fait. Je le sais, c’est ce que j’ai fait pendant des années.

L’hésitation

Imaginons maintenant que la scène se passe en soirée ou dans un bar. L’homme timide reste accoudé au bar des heures et des heures avant de se lancer.

Il prend quelques verres et rassemble le peu de courage qu’il a pour se décider enfin à aller aborder dans le meilleur des cas.

Malheureusement, ce n’est pas la bonne façon de faire. Les filles ont vu que vous n’étiez pas à l’aise. Vous n’avez aucun social proof. Vous n’apportez aucune valeur et vous n’avez pas l’air de vous amuser.

Rappelez-vous que les boîtes de nuit ou les bars sont un environnement extrêmement concurrentiel. En langage clair, pendant que vous rassemblez votre courage, il y a les mecs qui s’amusent, qui dansent et qui vont vers tout le monde qui sont en train de marquer des points auprès des filles.

Si vous vous décidez, il y a de bonnes chances que votre approche ne fonctionne pas. Et encore une fois, vous allez rentrer chez vous déçu.

Et je ne parle même pas des risques de faire des one-itis à répétition, surtout pendant vos années étudiantes, au collège, lycée ou à l’université.

Quand vous n’agissez pas, vous avez tendance à idéaliser et à vivre des histoires d’amour qui n’existent que dans votre tête. Bienvenue dans l’enfer de la timidité.

banner parler aux femmes Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
banner parler aux femmes Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Banner 50phrases Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Banner 50phrases Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Bann SexTalk 3 Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Bann SexTalk 3 Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Bann 16erreurs 1 Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Bann 16erreurs 1 Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Bann SMS1erRDV 1 Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Bann SMS1erRDV 1 Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?

Que se passe-t-il pour l’homme timide ?

Nous n’allons pas revenir sur la définition de la timidité. Vous avez déjà des articles sur le sujet sur le site.

Mais, en gros, pour le timide, ce qu’il se passe, c’est que son cerveau commence à se poser des questions et à élaborer des scénarios catastrophes dès qu’il doit agir et qu’il se sent sous pression.

Les principales questions qui peuvent vous bloquer :

-Qu’est ce que je vais bien pouvoir lui dire ?

-Et si elle me trouve moche ?

-Et si tout le monde se moque de moi ?

Bref, nous aurions beau vous répéter pendant des jours et des jours, qu’il faut oublier le regard des autres, il sera toujours difficile d’aborder une femme.

Si vous voulez progresser, je vous invite à relire ce précédent article ou je partageais avec vous les exercices qui m’avaient aidé à me détendre pour aborder une inconnue.

Faites de votre timidité une force

Si vous êtes timide, la meilleure chose que vous puissiez faire, c’est encore de faire le choix d’assumer votre timidité.

Pour commencer, plus vous allez essayer de la cacher et plus la fille va remarquer que vous n’êtes vraiment pas à l’aise.

Puis rappelez-vous d’une chose : le timide séduit. Ce n’est pas moi qui le dis. Ce ne sont pas les femmes non plus. C’est encore bien mieux que ça : c’est Robert Greene dans l’Art de la Séduction.

Alors certes, vous n’avez peut-être pas la personnalité pour être le leader du groupe, pour mener les conversations ou être force de proposition. Ni même pour adresser naturellement et spontanément la parole à une inconnue.

Mais vous avez d’autres qualités. Il va falloir apprendre à capitaliser dessus. Si vous êtes timide, c’est que vous avez su développer une certaine sensibilité.

Vous êtes peut-être moins dans l’action, mais vous êtes beaucoup plus dans l’observation. Observez beaucoup. C’est sans doute la meilleure qualité que vous puissiez développer pour établir une connexion avec quelqu’un.

Vous êtes aussi sans doute plus dans l’écoute et ça aussi c’est très important quand il s’agit de séduire une femme.

Bref, rappelez-vous que ce n’est pas parce que vous n’êtes pas le prototype parfait de l’alpha male tel que vous l’imaginez que vous ne pouvez pas être un séducteur.

Vous devez juste composer avec un challenge différent. Acceptez les avantages et les inconvénients de votre caractère et lancez-vous dans la bataille.

Maintenant, voyons pourquoi les choses sont différentes pour une femme timide.

Que se passe-t-il pour une femme timide ?

On en parle souvent dans les commentaires. En 2016, les mentalités évoluent et quelques femmes osent de plus en plus se lancer pour aborder un mec.

Après, quoi qu’elles en disent, ce n’est pas encore le cas le plus fréquent. Globalement, le monde de la séduction veut que ce soit les hommes qui prennent les devants.

La vérité est donc toute simple. Une femme aura beaucoup plus de chances de faire des rencontres qu’un homme timide. Tout simplement parce qu’elle sera de toutes les façons beaucoup plus abordée.

C’est une question de logique mathématique.

À partir de là, moins de frustration, moins de solitude. Je pense que les femmes ne comprendront jamais la sensation de l’homme timide.

Ce moment où il vient d’encaisser un râteau et où il se dit qu’il va peut-être rester 6 mois ou plus sans qu’une femme ne lui adresse la parole. Tout simplement parce que quoi qu’il arrive, ça ne leur arrivera jamais.

Cela dit, si la plus grande difficulté de l’homme timide se situe dans le passage à l’action, pour la femme timide, les difficultés apparaissent dans le cadre de l’interaction elle-même.

Une femme qui se sent à l’aise va vous envoyer des IOI, ces fameux signaux qui montrent qu’elle est intéressée.

Or, dans le cas d’une fille timide, vous pouvez vous heurter à une absence complète d’informations.

Vous allez devoir dérouler votre Game à l’aveuglette. Et peut-être que vous allez vous sentir désarçonné et vous dire qu’elle n’est pas intéressée. Alors que c’est peut-être le cas. Pour elle aussi, c’est frustrant.

Que se passe-t-il quand un homme timide intéresse une femme ?

Maintenant, retournons la situation. Imaginons que vous soyez timide et qu’une femme soit intéressée par vous. Elle aura aussi sans doute du mal à vous cerner.

Avec un homme timide, une femme a beau faire des efforts et envoyer tous les signaux nécessaires, il ne se passe rien et la situation reste bloquée.

Donc nous voyons bien que les personnes timides ne sont pas perçues telles qu’elles sont et que cette timidité peut passer pour du désintérêt.

Pour être sûr de ne pas laisser passer bêtement des occasions, vous allez devoir apprendre à faire évoluer votre perception.

banner parler aux femmes Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
banner parler aux femmes Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Banner 50phrases Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Banner 50phrases Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Bann SexTalk 3 Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Bann SexTalk 3 Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Bann 16erreurs 1 Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Bann 16erreurs 1 Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Bann SMS1erRDV 1 Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Bann SMS1erRDV 1 Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?

Apprenez à voir plus loin

La fille qui me regarde de haut

Maintenant, voyons donc les différences de perception qu’il peut y avoir entre un homme timide et une femme timide.

Il est fascinant de constater qu’avec la même timidité, vous ne serez pas perçu de la même façon que les femmes.

Parfois, vous allez avoir l’impression qu’une femme pète carrément plus haut que son cul. C’est peut-être le cas. Ça arrive. Mais c’est peut-être aussi qu’elle est timide.

Vous avez l’impression que c’est une sainte-nitouche qui vous regarde de haut et que vous n’arriverez jamais à rien avec elle.

Ce n’est pas forcément vrai. Sélim vous explique dans cet article comment draguer une fille timide.

La compensation

Ensuite, en tant qu’homme timide, vous avez souvent une sale manie : vous surcompensez à outrance pour cacher que vous n’êtes pas à l’aise. Vous parlez fort, vous faites de grands gestes et vous utilisez l’art des « moi je » à outrance.

Un peu comme les arbitres au foot. À un moment donné du match, l’arbitre donne un carton rouge à l’un des joueurs d’une équipe. Mais il n’est pas sûr de lui. Il se dit qu’il a peut-être fait une erreur. Qu’il va faire la une de l’Equipe pendant une semaine. Et sous pression, il accorde un penalty à l’équipe en face pour équilibrer les choses.

Vous, vous ne voulez pas qu’il y ait des blancs dans la conversation. Résultat, tout ce qui va vous arriver c’est qu’elle va vous prendre pour un « monsieur je sais tout » englué dans son petit nombrilisme.

Problème de perception !

L’homme de glace

Vous pouvez aussi parfois jouer la carte de l’homme de glace totalement mystérieux. Vous serez peut-être perçu comme quelqu’un de confiant. Un mec hard to get.

Mais nous savons comme vous que ce sera du fake. Un homme timide peut être fort et confiant. Mais, il y en a aussi qui sont totalement insecure.

Problème de perception !

Votre façon de percevoir une fille timide

En général, on imagine que les filles timides sont faibles. Ça aussi, je pense que c’est un gros problème de perception.

Rappelez-vous d’une chose. Timidité ne veut pas dire faiblesse. Ce n’est pas parce qu’une femme est timide que, plus tard, elle dira oui à ce que vous dites. Il y a des femmes timides qui sont pleines de caractère.

De la même façon, ce n’est pas parce qu’une femme est timide qu’elle fera la morte sous l’homme une fois au lit. Évitez de juger le livre à sa couverture.

En réalité, que ce soit conscient ou pas, nous avons tous tendance à cataloguer les gens. Vous devez essayer de vider votre esprit et de vous dire que votre perception n’est pas forcément la bonne.

De la même façon, si vous êtes rejeté, ne le prenez pas personnellement. Cela veut peut-être dire que la fille ne vous a pas perçu tel que vous êtes et qu’elle a interprété votre comportement de la mauvaise façon.

Rappelez-vous que nous sommes souvent dans l’erreur quand il s’agit de comprendre le comportement de quelqu’un de timide.

Pour finir, je pense que les timides peuvent être de très bons partenaires. Ce sont des gens qui sont prudents dans leur façon de considérer la vie et d’affronter les problèmes. Ils sont peut-être lents au démarrage d’une relation, mais une fois la période de gêne passée, vous pourrez leur faire confiance et apprécier leur loyauté.

Homme ou femme, le timide fonctionne comme un four là où parfois on attendrait qu’il se transforme en lance-flammes. La température monte lentement, mais elle redescend tout aussi lentement.

Conclusion

Pour les hommes comme pour les femmes, la timidité est sans doute l’un des problèmes les plus difficiles à surmonter quand il s’agit d’interagir avec le sexe opposé.

C’est une gêne bien plus répandue que vous ne pouvez le penser. Nous avons tous un jour ressenti cette pression avant d’aller aborder une jolie fille, cette peur qui nous a fait renoncer.

Les femmes ne connaissent pas le tunnel affectif. Certes ! Mais dites-vous que c’est pareil pour elles. Elles s’en voudront parfois de ne pas avoir su attirer notre attention. Elles se demanderont pourquoi nous n’avons pas rappelés.

Elles nous remplaceront juste plus facilement et avec moins d’efforts.

Si vous êtes timides, oubliez les clichés. Acceptez simplement les avantages et les problématiques de votre personnalité.

Toutes les femmes ne sont pas des ayatollahs du féminisme qui vont vous humilier en public et tous les mecs ne sont pas des connards.

Faites de votre timidité votre plus grande force. Rappelez-vous simplement que l’autre est un être humain comme vous avec la somme de tous ses doutes et de toutes ses peurs. Alors, si vous êtes timide, rappelez-vous que vous pouvez séduire.

Et pour les filles qui nous lisent, si vous tombez sur un timide, pensez parfois à creuser.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà raté des occasions parce que vous avez mal cerné le comportement de la fille en face de vous ? Avez-vous déjà confondu la timidité avec le désintérêt ? La vie est-elle vraiment plus simple pour les filles timides ?

On en parle dans les commentaires.

Sylvain, encore (un peu) timide

banner parler aux femmes Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
banner parler aux femmes Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Banner 50phrases Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Banner 50phrases Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Bann SexTalk 3 Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Bann SexTalk 3 Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Bann 16erreurs 1 Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Bann 16erreurs 1 Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Bann SMS1erRDV 1 Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Bann SMS1erRDV 1 Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Pourquoi les Femmes Timides ont Moins de Problèmes que les Hommes Timides ?
160 COMMENTAIRES
  • Kheldar dit :

    Pourquoi les femmes timides ont moins de problèmes que les hommes timides ?

    Réponse courte : Parce que la société pousse les hommes à faire le premier pas, et pousse également les femmes à laisser les hommes faire le premier pas. Résultat, elles ont plus d’opportunités que les hommes en faisant moins d’efforts. Parce que, eux, les hommes, ils doivent se bouger le cul pour créer des opportunités.

    Réponse longue : Lisez l’article.

    Enfin bon, c’est vrai que j’ai failli oublié qu’une femme timide n’enverra pas autant de signaux qu’une femme plus confiante. Cet article aura eu le mérite de me rappeler qu’une absence de signaux ne signifie pas forcément une absence d’intérêt.
    D’ailleurs je me souviens qu’une fois en boîte, une fille m’a regardé droit dans les yeux. J’ai tout de suite compris le message, mais allez savoir pourquoi, j’ai quand même attendu de voir si il n’y avait pas mieux ailleurs. Oh, ce n’est pas qu’elle ne me plaisait pas, loin de là. C’est juste qu’elle était déjà en train de discuter avec deux mecs, et bien qu’elle m’appelait du regard, je n’avais pas du tout envie de me prendre la tête avec ces deux là, que ce soient de simples amis à elle ou non. J’ai alors détourné le regard au bout de trois ou quatre secondes. Quand je l’ai regardé à nouveau, j’ai eu l’impression qu’elle était déçue, triste. Puis à chaque fois que je la croisais au cours de la soirée, elle avait tout le temps une tête de déprimée, elle avait l’air triste, le visage fatigué. J’espère que c’est pas de ma faute parce que je m’en suis voulu après.
    Enfin bref, c’est pas trop grave. Une jolie fille comme ça se trouvera bien vite un autre gaillard.

    Moralité : on pousse tellement les hommes à faire le premier pas, que les femmes en viennent à croire que si un homme ne vient pas vers elles, alors celui-ci est complètement désintéressé d’elles.
    Quoi que, comme le dit si bien Sylvain dans son article, une femme timide qui n’envoie pas d’IOI laissera penser aux hommes qu’elle n’est pas intéressé par eux. Tout ça parce qu’on nous a appris que quand une femme s’intéresse à nous, elle s’échine à nous le faire comprendre.
    Alala toutes ces incompréhensions… Le seul moyen d’en avoir le coeur net, c’est d’y aller soi-même :)

    • Sylvain dit :

      Hello Kheldar,

      Oui c’est à peu près ca! Après il y a aussi de la frustration du coté des femmes. Et cet article a pour objectif de désamorcer les incompréhensions qui peuvent résulter de la timidité. Mais c’est clair, qu on y coupera pas : une seule solution, passer à l’action. ;)

  • Vincent dit :

    Salut ADS !
    (je suis au lycée)
    J’ai remarqué une fille depuis peu à qui je parlais un peu, on s’entendait bien… bref rien de spécial.
    Mais hier alors que je sortais les notes pour mon oral(je n’y suis pa passé ce jour là), avant que le cours commence, ( elle est assise devant moi ) elle me « taquine » et voulait savoir les thèmes que j’avais choisis. Je lui dis que ce sera une surprise pour elle et qu’elle devait attendre. Mais alors que je parlais avec un ami elle prend ma feuill, j’essaie de la reprendre ( pas par la force, mais par contact (amical) :)) J’en profite pour faire qqls kinos etc..
    Plus tard dans le cours je me propose pour lire un texte, c’est alors qu’elle prend un stylo et me touche pendant que je lis. Le cours se termine ensuite sans « évenement » notable bien que l’on ai discuté.
    Je rendre chez moi après les cours et me connecte sur What’sApp. Je vais sur le groupe de l’échange franco-allemand (elle y est aussi). Je poste un message sans intérêt puis une copine de la fille met un smiley « arc », je sais ca sert a rien, je mets donc ensuite un smiley « coeur » , c’est la que la fille intervient en mettant: « dis donc « le nom de la copine », on dirait que tu as transpercé le coeur de Vincent.
    je décide de ne pas répondre ce qui fut une erreur, je pense étant donné que j’aurais pu écrire  » tu sais cupidon ne tombe pas amoureux il en choisi deux. ;D, bref.
    aujourd’hui je passe à l’oral , très bonne prestation voire peut être la meilleure de la classe selon la prof, je suis à l’aise à l’oral. ( elle me complimente d’ailleurs sur ce sujet : oui c’est vrai …)
    Mais ensuite plus aucun signal positif, plus aucun regard de la journée etc..
    Je pense lui parler cette semaine pour conclure.
    Mais je voulais savoir votre avis sur cette situation sachant qu’hier j’étais persuadé qu’elle éprouvait qqc.
    Avez vous déja vécu cette situation ?
    Merci d’avance
    Vinc.

    • Sylvain dit :

      Hello Vincent,

      Je te conseille de ne pas te prendre la tete. ne cherche pas trop à interpréter tout son comportement. C’est le meilleur moyen de se etrouver piégé dans le one-itis. DOnc déroule ton game sereinement. fais la rire, fais lui passer de bons moments et apporte lui un max d’émotions positives.

      Si tu veux conclure, tu penses à l’isoler et tu lui proposes un date. Il n ‘y a que comme ça que tu en auras le coeur net :)

    • Vincent dit :

      o merci c’est ce que je vais faire :)

    • Sylvain dit :

      Ca marche, j’attends des nouvelles!

    • TquiToi dit :

      Un truc facile à faire:
      Tu vas la voir et tu lui dis faussement intéressé: « c’est vrai ? Tu penses qu’il y a un truc entre ‘machine’ et moi ? »
      Elle, elle ne va pas savoir quoi dire et elle va lancer un truc du genre: « je ne sais pas… peut-être »
      Tu enchaines: « son arc, j’ai pas trop compris ce que ça voulait dire. Du coup j’ai paniqué et j’ai envoyé un cœur pour ne pas la blesser. Mais ca me gêne que tu penses qu’elle a transpercé mon coeur »
      Elle: « ah bon ? pourquoi ? »
      Toi  » bah parce que c’est toi qui me plait. Et si tu penses ça alors je peux oublier sortir avec toi un jour »

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Non je pense que ce n’est pas plus mal qu’elle se rende compte que tu es entouré de femme. Ne lui montre pas de suite ton intérêt. Déroule ton game normalement. C’est pas mal de la laisser dans l’incertitude pour le moment :)

    • Kheldar dit :

      Ça, c’est bien vrai. J’ai remarqué que quand on laisse une femme dans l’incertitude, elle commence à se poser des questions, pour avoir obtenir une certitude justement. L’esprit humain peut vraiment être un peu trop curieux parfois. Et en essayant de résoudre cette incertitude, elle va devoir penser à toi (quoi de plus logique après tout), et le simple fait de penser à toi va la pousser inconsciemment à se dire qu’elle a des sentiments pour toi. Après tout, quand on a des sentiments pour quelqu’un on pense à cette personne, n’est-ce pas ? Donc elle va s’auto-persuader qu’elle ressent quelque chose pour toi, qu’elle en ai conscience ou non.
      Au départ je trouvais ça un peu malhonnête et légèrement méchant de manipuler l’esprit des femmes comme ça. Mon côté gentil me pousse à ne pas ficher le bordel dans leur tête pour ne pas leur faire souffrir et ne pas les tourmenter. Ah… le côté nice guy quand tu nous tiens…
      Enfin bon, je crois que je commence à prendre un peu de plaisir à créer de l’incertitude dans leur cervelle. De toute façon, si je suis gentil c’est elles qui me retourneront la tête dans tous les sens. C’est un peu comme frapper ou se laisser avoir. Si je leur en donne l’occasion elles finiront par m’avoir, alors autant frapper le premier et ne laisser aucune ouverture dans ma défense.

      Enfin je dis ça, mais il faut bien s’ouvrir un peu quand même pour créer une connexion émotionnelle. Je tâcherai juste de me souvenir qu’il ne faut jamais laisser de certitude à une femme trop tôt. Ou pour faire plus simple, il ne faut jamais laisser de certitude à une femme, tant que moi je n’ai aucune certitude la concernant ; ce qui me permettra de diriger la danse et de choisir les règles du jeu en ayant toujours un point d’avance sur elle.
      En amour comme à la guerre il faut toujours maîtriser le terrain, et ne jamais laisser l’autre décider des conditions de la partie à notre place.

    • Sylvain dit :

      Hello kheldar,

      exact, de toute façon, tu es un fidèle lecteur donc tu connais l’importance des montagnes russes émotionnelles. Après effectivment, il faut dans un 2ème temps être capable de s’ouvrir et ne pas rester sur la défensive. c’est toute la difficulté quand on commence à s’interesser à ce monde de la séduction :)

    • TquiToi dit :

      Les gars je ne vous suis pas.
      Si le but du gamin est de se faire désirer, l’approche que vous prônez est clairement la bonne. Il peut la titiller, la rendre jalouse et c’est clair que pendant un temps il aura son attention et les cartes en main. Le problème c’est le revers du bâton.
      S’il veut construire une relation sérieuse, ce genre d’artifice ne dure pas bien longtemps. Une fois en couple, il ne pourra plus agir de même ou la fille prendra ça pour du désintérêt et ira voir ailleurs. Il lui faudra être sincère et ne pas l’avoir été totalement au début risque d’être un obstacle.
      Pour séduire vraiment et durablement une fille, il faut lui donner confiance. Dit autrement, il faut lui donner des garantis. Et si la fille abuse de la confiance donnée, c’est pas très compliqué après de lui dire simplement:  » bon je vois ce qu’il me reste à faire. je vais aller me consoler dans les bras de ‘machine’ « 

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Il faut distinguer la phase de séduction et la phase de couple. Quand tu essayes de séduire la fille, l’idée est de faire monter son intérêt. Une fois en couple, son interet est établi et le jeu devient diffèrent. Mais c’est le principe du game : ne pas se comporter de suite comme si on était en couple.

    • Lenal'airderien dit :

      Kheldar,

      Fais juste attention de ne pas tomber sur une femme qui connait les règles du jeu de la séduction , tu as affaire à des femmes qui sont « novices » et pas sûr d’elles jusqu’au jour ou tu tomberas sur une qui va te voir débarquer avec tes gros sabots , ça te feras tout drôle quand le « game » se retournera contre toi…

      .Les montagnes émotionnelles deviennent des scénarios de films en ce qui me concerne… S’il me donne pas de nouvelles j’en donne pas. S’il est overbooké pour un rendez vous , je le suis quand il me contacte , etc… etc…

      Lenaenmodechampionnedesmontagnesémotionnelles!

    • Bilou dit :

      Ouais, mais le problème c’est que toi tu feras semblant d’être overbooké et à partir de ce moment tu casses tout naturel dans la relation. C’est mieux d’être réellement occupé plutôt que d’imiter l’autre et faire du ping pong. C’est pas attirant si une fille joue trop.

      Bilou

    • TquiToi dit :

      Bilou, le mimétisme est la forme d’apprentissage qui fonctionne le mieux pour l’homme (c’est ce qui explique notamment pourquoi on parle avec des accents régionaux). Si on considère que chaque relation est unique et est un apprentissage perpétuel, c’est au contraire très naturel d’imiter l’autre dans son comportement.
      Lena schématise sans doute un peu son explication (à vrai j’en sais rien je suis rarement le gars qui est d’accord avec la fille et en désaccord avec les 3 mecs, d’habitude c’est plutôt l’inverse) mais il est très probable qu’elle soit réellement occupée à autre chose si le gars l’appelle sans avoir donné de nouvelles pendant des semaines. D’une part parce que l’autre n’est pas indispensable à ses yeux. Elle a déjà réussi à vivre et s’amuser pendant des dizaines d’années sans sa présence. Et d’autre part, ce n’est valorisant et attirant pour personne de n’être vu que comme une bouée de sauvetage à l’ennui. Y a mieux à faire

    • Sylvain dit :

      C’est tout de même toujours bien de s’adapter au rythme de l’autre! Pour que la phase de séduction fonctionne, il faut que les 2 avancent au même rythme! Apres c’est sur que si la fille joue trop : « suis moi, je te fuis, fuis moi, je me barre et c’est trop tard! » :)

    • Sylvain dit :

      Hello Lena,

      Réponse simple : dans la vie, pour qu’une stratégie fonctionne, il faut que la personne en face n’ait pas de stratégie donc on évite les players au féminin :)

    • AL dit :

      Sur ce coup-là, Sylvain, je ne te suis pas du tout ! D’abord, parce que c’est un manque d’ambition qui ne te fait pas honneur (facilité, zone de confort…) et ensuite, jouer avec quelqu’un qui joue au même jeu que toi, qui connait les mêmes règles, rendra la partie beaucoup plus qualitative parce qu’on parle le même langage.

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Haha, tu vois c’est ca ce qui nous sépare parfois : toi tu es un sniper là ou je bombarde au napalm… tu es un gourmet du game :)

    • AL dit :

      J’aime beaucoup l’image ! :)

  • Lady-Melodia dit :

    Complètement d’accord avec le fait que la timidité est un atout !
    Parce que si la femme préhistorique cherchait un homme fort pour la défendre, la femme moderne, instruite, diplômée et qui lit les statistiques sait qu’une femme meurt tous les 3 jours sous les coups de son compagnon et que les cibles de viols sont dans un tiers des cas victimes de leur conjoint.
    Au final, la rationalité pousse ces personnes à conclure que, dans nos pays globalement sûrs, la plus grande menace pour une femme réside en réalité dans son copain et c’est là que le timide entre en scène !
    Même si les timides peuvent avoir une vraie personnalité, j’ai tendance à penser qu’ils manquent généralement un peu de confiance en eux et ce manque de confiance est très rassurant pour une femme prudente, par rapport à un homme conquérant/dominateur qui enchaînerait les aventures.
    Le raisonnement peut paraître un peu tiré par les cheveux mais c’est ce que je constate dans mon groupe d’amies (6 personnes) où toutes mes potes en couple (4) le sont avec des hommes petits et rondouillets ou grands et maigrichons, notamment pour pouvoir se défendre physiquement en cas de besoin. Et bien sûr, que des mecs timides ou en manque de confiance, histoire de sécuriser davantage. Bon après il s’agit également de filles plutôt timides avec un niveau master 2 ou doctorat donc pas la majorité de la population non plus.
    Dans le prolongement de l’article sur les tests de personnalité, je me demande d’ailleurs s’il n’y aurait pas un article à écrire genre « quel type de femme avez-vous plus de chance de séduire ? » ou « comment séduire plus facilement ces différents types de femme ? » parce qu’on ne me fera jamais croire que les femmes cherchent toutes des hommes alpha/beaux/sportifs/riches/intelligents/cools/doués au lit/avec un super life style.
    Au final : vive les timides ! On vous adore !

    • Sylvain dit :

      Hello Lady Melodia,

      Merci pour ton témoignage. Après ca me parait terrible que le couple évoque les violences faites aux femmes et le viol au point que ça puisse impacter sur le choix de ton partenaire.

      Pour le reste, ça se discute. Contrairement aux apparences, je ne suis pas certains que ce soient les plus timides qui sont les moins violents. cela me semble un raccourci un peu rapide. Après que le mâle alpha rebute certaines femmes, je pense que c’est une évidence et que oui, en fonction de sa personnalité, on a plus de chances de séduire certains femmes. Mais merci de confirmer l’attraction pour les timides :)

    • Madhuri dit :

      Je suis pas hyper convaincue non plus par les arguments de Lady Melodia. Je suis pas sûre que les hommes violents soient forcément (ni même majoritairement) des hommes extravertis et dominants en société. J’aurais plutôt tendance à penser que la volonté de dominer complètement sa compagne en usant de violence (physique mais aussi, voire surtout, psychologique) peut être une manifestation d’un manque de confiance en soi (et donc d’une peur d’être quitté par sa compagne).

      Du reste, faire primer la capacité de se défendre physiquement sur l’attirance physique, je trouve également ça bien triste…

      (pour une fois je suis totalement d’accord avec un post de Sylvain, c’est rare =o)

    • Sylvain dit :

      Tout ce qui est rare est précieux :)

    • Kheldar dit :

      Sylvain, ton commentaire va bientôt valoir une fortune :)

      Alors oui, comme le dis Madhuri, le fait d’être violent chez un homme (ou même chez une femme) n’a rien à voir avec le fait d’être timide. Avoir un tempérament d’homme dominant n’est pas décisif non plus. On peut toujours chercher à dominer les autres psychologiquement sans avoir recours à la force brute, il suffit d’être intelligent.
      Ce qui pousserai un homme à frapper une femme selon moi, c’est cette frustration qui pousse à écraser les autres pour ne pas se sentir petit. D’ailleurs ça lui permettra de défouler sa colère et sa frustration sur elle.

      Quand ça m’arrive d’être frustré j’enfile des gants de boxe, je vais à la salle de sport et je massacre le sac de sable. C’est ce que je fais pour évacuer ma colère. Je suis en colère contre rien en particulier, mais contre tout. Que ce soit les feux rouges, les embouteillages, les râteaux, les personnes qui me contrarient ou me contredisent, l’Etat Islamique, François Hollande, la société de consommation et les problèmes liés au climat. Tout ça génère en moi une telle colère, mais j’ai appris à la canaliser. Aller au moins un soir sur deux à la salle de sport pour massacrer le sac de sable. Quand mon coach me voit me défouler avec une telle rage il me dit que je fais peur. C’est peut-être vrai… Mais au final, si j’avais été une femme, je préférerai choisir un homme qui défoule sa frustration sur un sac de boxe plutôt que sur les gens. Et puis après m’être défoulé comme ça, je me sens tellement bien, je me sens libre… Libre de toutes ces émotions négatives, étouffantes, que je porte comme un fardeau…

      Même ceux qui sont forts intérieurement connaissent des moments de faiblesse, et peuvent alors être frustrés. Et c’est justement parce qu’ils ont été forts pendant (trop ?) longtemps. Regardez juste la façon dont un homme ou une femme résous ses problèmes, la façon dont il ou elle canalise sa colère.

      « How we survive, is what makes us who we are »
      – Rise Against

    • Sylvain dit :

      C’est tres sain que de savoir extérioriser sa colere et effectivement le sport est sans doute une bonne école pour ça!

    • Lady_Melodia dit :

      Bon, perso je suis d’accord avec moi-même (jusqu’ici tout va bien ! ^^)
      Après dans le développement, j’ai peut-être été un peu rapide donc je reprends plus doucement.

      Pour moi, les timides sont des gens qui manquent de confiance en eux (ce qui se traduit par une peur du jugement d’autrui = l’intimidation) ET qui cumulent avec le fait que cette intimidation exerce sur eux un effet paralysant qui nuit à l’action (en ça je partage le constat de Sylvain : le manque d’action est souvent le problème n°1 des timides et au passage je prouve que j’ai été attentive lors de ma lecture de l’article ^^).
      Après, effectivement il existe des gens qui n’ont pas confiance en eux et qui sont violents mais ce sont des personnes chez qui la peur n’entrave pas la capacité à agir ce qui, pour moi, ne correspond pas à la définition des personnes timides.
      Personnellement, je pense que les gens violents sont des individus qui cumulent (sans ordre d’importance) :
      1) un problème d’ego (sur ou sous dimensionné mais pas à la bonne taille)
      2) une capacité à agir conservée
      3) Une difficulté à maîtriser leurs émotions
      sachant que pour moi, 2) + 3) correspond la définition d’un caractère impulsif = les personnes les plus à risque (puisque 2 critères sur 3 sont déjà remplis) => à éviter.

      Bilan : au final, les difficultés qu’éprouvent un timide à agir constitue à mon sens une protection efficace, sachant que le temps passé à observer et à hésiter leur a généralement appris à maîtriser leurs émotions et à développer leur vie intérieure ce qui en fait en plus des personnes intéressantes.
      Bonus : J’ai aussi une théorie selon laquelle un timide trompe moins souvent sa copine que la plupart des hommes… tout simplement parce qu’au global il aborde moins de filles que les autres ! (ahhh les probabilités ! c’est redoutable quand on y pense)

      Et pour ce qui est de l’attirance physique bridée, je te rassure Madhuri, je n’en éprouve aucune pour aucun type physique masculin ce qui, du coup, ne génère aucune sensation de frustration. En revanche j’éprouve un malaise et une crispation avec les personnes qui dégagent une sensation de force (bitch shield renforcé toutes voiles dehors !) alors que je suis très détendue et bienveillante avec les personnes fragiles (déformation professionnelle sans doute)

      PS : Moi quand je suis en colère, je lance une musique apaisante et je médite pendant 5 à 10 min : je n’extériorise pas, je purge (je pense que tout le monde s’en fout mais j’étais lancée)

    • Haricot dit :

      Bonsoir Kheldar,

      je fais comme toi, quand la rage est trop forte et que je sens que ma colère va exploser: j’enfile mes baskets, c’est parti pour du crossfit ou du footing ou bien sac de frappe. J’essaie de ne pas passer mes nerfs ou ma colère sur autrui.

      Bonne soirée,

      Haricot

  • Yop dit :

    C’est vrai que dans l’idéal il faudrait s’assumer comme on est, rester soi-même. Timide, sensible, lunaire.
    Mais des fois, bon sang, on en a ras le c*l de pas y arriver, d’être tout comprimé à l’intérieur comme une pu**in d’huître, on a juste envie de tout envoyer valser, d’exploser totalement et de recommencer sa vie à zéro.
    Y’a des périodes, et des soirs comme ça, où j’arrive pas à dormir, où je me hais, où je me vomis de toutes mes put*** de tripes et je vomis le vide de ouf que je ressens et que je ne comble pas.

    • Laurie dit :

      Et tu réussis à vivre avec tout ça? T’es heureux avec ce poids là?
      Ca me semble un peu inquiétant quand même. Tu es censé être ton meilleur ami, ton meilleur soutien… Et pas te détester comme ça. Ca ne me regarde pas, je sais, mais je pense que tu devrais te lancer dans une démarche de reconquête de ton estime.
      Rien que le fait de faire un pas pour aller mieux, ça va te donner de l’énergie, et ça va te booster pour continuer de façon plus sereine… Ca ne peut faire de mal à personne de toute manière.
      C’est juste un conseil amical. Après, tu es libre d’y réfléchir ou non. N’oublies pas que tout est surmontable, et que tu ne peux qu’aller vers du mieux avec le temps.
      Bon courage en tout cas!

    • Yop dit :

      J’ai toujours tout gardé en moi, mais c’est une accumulation de frustrations de plus en plus ingérables. Françoise Dolto parlerait d’une attitude « passive » et « avalante » du boyscout.
      Non je suis pas heureux, la seule fois de ma vie où je l’ai vraiment été c’était avec mon ex. Là j’étais vraiment au top, niveau estime, paix intérieure, force intérieure.
      Mais je suis conscient que c’est pas sain du tout de tout miser sur une personne.
      Il vaut mieux avoir une vie riche de contacts et d’activités, riche de possibilités ( même si je n’aime pas le papillonnage ). J’ai une vie sociale assez « pauvre », un cercle d’amis très restreint que j’entretiens. J’ai un mal fou en société, à aller vers les autres, créer des liens. Une galère. J’ai toujours avancé trop prudemment, pas à pas.
      Alors la solitude et le vide, ça commence à me saouler, car moins tu connais de monde, plus tu dépend des autres, et donc moins tu peux t’affirmer.

    • Lenal'airderien dit :

      Yop,

      Je crois que tu lis trop les articles « ADS »… Tu veux ressembler à un homme qui n’existe pas.

      Le mec qui a un cercle social de ouf
      Le mec qui a des nanas à chaque bras
      Le mec qui a un métier de dingue

      Dans la vraie vie j’en ai pas rencontré.

    • Yop dit :

      Je ne crois pas qu’ADS soit en cause.

      – J’ai toujours eu un problème de cercle social, même avant de connaître ADS. Je sens vraiment les conséquences de ce cercle fragile: j’ai très peu de possibilités qui s’offrent à moi et une dépendance me lie aux autres. J’ai des difficultés à ce niveau là.
      J’ai un sentiment de vide intense, et une absence de buts intéressants et motivants. J’erre.

      – Une fille me suffit amplement, je n’en veux pas une à chaque bras.

      – Un métier de dingue: ça je sais pas, j’ai un peu l’esprit ailleurs alors je ne me soucie pas tellement de mon boulot en ce moment, je le fais simplement.

    • Bilou dit :

      Hello Yop,

      J’espère que tu liras mon message. Je pense que tu as un ennéagramme de type 4, comme moi. Il y a 9 types de personnalités dans lesquels tous les gens peuvent se ranger et le 4 est l’artiste. Quand je te lis je suis prêt à parier que tu en fais parti.

      Regarde un peu sur le net ce que ça signifie, tu risques d’être surpris.

      J’attends ta réponse ;-)
      Nabil

    • Sylvain dit :

      Hello Yop ,

      Je connais bien, je sais ce que c’est! C’est justement dans ces moments là qu il faut garder la tête froide et ne pas faire n’importe quoi. Ne pas tomber dans une frénésie sans sens. Garde bien en tête tes valeurs et agis en fonction de celles ci. Evolue doucement. Le temps et le travail te donneront raison. APres c’est vrai que parfois on a le nez dedans et que l’on n’arrive plus à avoir le recul necessaire. On a l’impression d’etre dans le trou. Je pense que la clé du développement personnel est là : la gestion des temps faibles et ce que l’on fait quand ca va pas du tout

    • AL dit :

      Et d’après toi, Yop, qu’elle est la cause de la souffrance que tu as exprimé à 01:41 ? Quel est le noeud du problème ?

      (C’est une vraie question. Sans jugement, sans arrière pensée, sans malice ni quelconque attention négative à ton encontre.)

    • Yop dit :

      C’est moi le noeud.
      Non, en vrai je n’en sais rien. J’aurais bien quelques petits éléments: à la base il y a surement une nature, introvertie, avec des besoins de chaleur, d’affection, de fantaisie, qui n’ont jamais été satisfaits. Milieu plutôt austère, mes parents m’ont toujours soutenu « matériellement », trop peut-être, mais aucune démonstration affective. J’ai toujours utilisé le repli passif comme moyen de défense. J’ai été élevé dans l’économie de mots, ert d’expression des émotions, c’était un peu la norme chez nous. j’ai longtemps cru qu’il fallait être comme ça, pudique, sérieux, toujours sérieux, toujours dans la retenue.
      J’ai compris, très tard, que ça ne me correspondait pas, que j’avais besoin d’art, d’explosion, d’affection, de sexe, de folie, de fantaisie, de SPONTANEITE. J’ai toujours été irrémédiablement attiré par des gens très bohèmes, qui possédaient cette spontanéité, cette folie, cette fantaisie.
      Donc il y a surement une inadéquation entre ce que j’ai en moi et ce qui apparaît à l’extérieur.
      Au delà de ça, j’ai du mal à expliquer pourquoi mon armure est si difficile à enlever. J’ai sans doute beaucoup reproduit ce que faisaient mes parents. Ils m’ont cependant apporté énormément, mais leur tenue, leur sérieux, leur pudeur que je respecte, ne me suffit pas.

      Voilà, ce sont des éléments épars de réponse, peut-être que la clé est là-dedans.

    • Sylvain dit :

      Et que se passerait-il si maintenant tu laisserais sortir toutes ces choses? Quel homme serais tu? qu’est ce que tu changerais dans ta vie? Quelle décision prendrais tu immédiatement? C’est bien de chercher mais ensuite l’idée est d’être pragmatique et de transformer la compréhension de ces diffèrents éléments en mesures opérationnelles :)

    • Yop dit :

      Je suis pas un as de la pratique. Je sais pas vraiment comment faire. Sauf au niveau sexuel avec mon ex: étrange d’ailleurs, des fois on se surprend ).
      Au niveau social par exemple, ce qui semble simplissime pour beaucoup ne l’est pas pour moi. J’ai toujours l’impression de na pas laisser d’image marquante aux gens: je suis à peu près certain que personne ne me déteste, mais je pense aussi que personne ne m’aime particulièrement. Je crois que les gens sont plutôt en mode « bof je sais pas trop quoi dire sur lui, je sais pas trop comment le prendre. » C’est l’impression que j’ai en tout cas.
      Je te jure, ce sont les autres qui me manquent le plus. Peut-être que la quantité ne fait pas la qualité, mais bordel quand tu as la quantité ( de contacts et de potes, j’entends ) ben tu es plus libre, tu as plus de choix niveau activités, partages en tous genres. J’ai toujours toujours hyper galéré dans cette pratique là. J’ai bien-sûr quelques amis, mais j’ai pas une vraie bande de potes, ou des bandes de potes, de contacts.
      Après si je m’écoutais, je prendrais un billet d’avion et foncerais rejoindre mon ex à l’autre bout de la France, mais c’est un autre sujet et puis ça va, j’arrive à maîtriser ce genre de pulsion débile ^^

    • Laurie dit :

      Je vais te dire Yop, des amis, des potes, j’en ai à revendre. A n’importe quel moment, je sais que je vais trouver qqun qui sera ok pour sortir boire un verre, venir manger une pizza, rire à mes blagues…
      Et le moment de ma vie où je me suis sentie libérée par toutes mes angoisses, mon vécu imposé, mon éducation, mes blessures, etc. Quand je me suis sentie enfin bien dans ma vie, bien dans mes pompes et fière de moi, j’ai arrêté de voir des gens. J’ai dû voir régulièrement 3 amis, en leur demandant de rassurer les autres sur le fait que j’allais bien, mais je n’avais plus envie/besoin d’être autant entourée, autant divertie, autant occupée.
      Au final, quand j’ai recommencé à sortir un peu plus, à aller aux resto entre potes, aux repas d’annif, mes amis m’ont trouvé changée, épanouie, agréable, intéressante! Y en a même un qui a râlé : « J’aime pas que tu sois comme ça. T’es super forte. Tu vas plus avoir besoin de nous maintenant, tu peux tout surmonter… Je suis pas d’accord! » haha (quel boulet)

      Tout ça pour te dire que, ce n’est pas parce que tu ne fais pas impression que tu n’as pas ce qu’il faut pour faire impression. Poses toi ces questions, même si tu n’arrives pas à y répondre :
      – Tu dis que personne ne t’aime particulièrement. Pourquoi t’aimerait-on particulièrement? Qu’est-ce qui vaut le coup chez toi? Qu’est-ce que tu aimerais montrer à tout le monde pour qu’ils comprennent enfin que tu es quelqu’un de formidable?
      – Si ce que tu aimes c’est la folie, pourquoi ton reflex est d’aller la chercher chez les autres, pourquoi tu ne libères pas ta propre folie? Comment réussir à permettre à cette folie de s’exprimer, seul pour commencer puis pourquoi pas en public? Est-ce bien de sortir cette folie? Si non, pourquoi?

      « quand tu as la quantité ( de contacts et de potes, j’entends ) ben tu es plus libre, tu as plus de choix niveau activités, partages en tous genres »
      A ta place, je le prendrai dans le sens inverse :
      Avoir de nouvelles activités, de nouvelles occasions de partage, ça va te permettre de rencontrer des gens qui aiment les mêmes choses que toi, qui te ressembleront, qui apprendront à te connaître autrement, dans un contexte ludique et moins stressant peut-être.

      « Je suis pas un as de la pratique. Je sais pas vraiment comment faire. »
      Yop, fais toi confiance! Personne ne sait réellement comment faire au fond, tu sais?
      Comme quand on jette un enfant à l’eau pour apprendre à nager.
      Faut se lancer Yop!

      Acceptes le fait que tu vas te planter, tu as le droit, la vie c’est fait pour ça!
      Et prends le à la rigolade, ne te prends pas au sérieux.
      Mais tentes le! Si tu fais mal, on s’en tape! Tu feras différemment la prochaine fois, et tu vas apprendre à te connaître.

      Devenir adulte, ce n’est pas ne plus avoir peur.
      Devenir adulte, c’est avoir peur, mais le faire quand même! ;)

    • Bilou dit :

      Yop,

      Je vais répéter ce que j’ai dit plus haut: va voir sur le net ce qu’est l’enneagramme de type 4! Tu parles d’art, d’expression de sentiment, de cette volonté de ne pas être banal, le type 4 se sent spécial et est frustré si cette spécialité en lui n’est pas reconnu, il se sent différent des autres, est souvent morose, enclin à des dépressions, poétique, cherchant l’authentique et l’unique dans ses relations et dans toute chose qu’il fait. Je suis sûr que ca te parle ce que je dis, non?

      Bilou

    • Sylvain dit :

      Intéressant comme sujet l’énnéagramme effectivement!

    • Yop dit :

      Bilou:

      Je ne connaissais pas. C’est assez intéressant en tout cas. Merci !

    • Luc dit :

      Je te comprends pas tres bien ton probleme

      Je pratique pleins de sports certains meme assez exotiques
      C’est jamais un probleme pour trouver des potes ou des groupes.
      par contre se trouver une copine c’ets pas facile apres un certain age
      Et perso ca me soule de frequenter des gens avec qui j’ai peu de points communs et de porter un masque de faux interet a leur delires (c’est leur choix mais je suis pas obligé de rentrer dedans)

    • Laurie dit :

      « C’est jamais un probleme pour trouver des potes ou des groupes. »
      Bah pour certaines personnes si. Dans ta réflexion, tu dois prendre en compte que certaines choses, qui sont naturelles et tombent sous le sens chez toi, peuvent être une vraie épreuve chez les autres.
      Justement, le fait de commencer à se lâcher avec des potes ou des camarades du club de sport, ça peut aider, de façon plus douce et moins terrifiante, à être à l’aise avec l’autre, à parler en public, à travailler sa voix, le naturel de ses gestes… et ensuite, quand la confiance est revenue, pouvoir penser à aller vers une fille jolie (ou non d’ailleurs, c’est vous qui voyez).

    • Sylvain dit :

      C’est pour ca qu’il faut commencer à socialiser avant de vouloir séduire. Vous ne franchirez pas le gap de timide à séducteur d’un coup. Prenez les marches une par une ;)

  • Lenal'airderien dit :

    Hello tout le monde,

    C’est marrant ce double discours , les femmes ne font rien et attendent gentiment que les hommes les abordes à votre avis vous n’y êtes pas pour grand chose non bien entendu …

    Quand une femme aborde un homme elle va direction dans la case » fille facile ou chaudasse »…

    Revoyez votre façon de penser et nous serons plus entreprenante.

    Une fille timide c’est connotation , « mignon » « charmant » « inexpérimentée »… C’est très flatteur pour l’égo d’un homme…HAHAHAH

    • Laurie dit :

      Salut!
      Je pense que ça dépend : s’il s’agit d’un homme ou d’un garçon. En discutant avec des personnes plus âgées, on se rend vite compte qu’une femme toute fragile, toute mimi, limite un peu cruche, ça ne plaît qu’aux hommes qui n’ont pas confiance en eux, ou qui ont besoin de se sentir forts et valorisés. Une nana qui a du répondant et du caractère, ça plaît aux hommes murs qui n’ont plus rien à se prouver et qui en ont marre de s’ennuyer avec une femme-enfant… Bon après, ce n’est que ma propre conclusion par rapport aux témoignages que j’ai eu là dessus, donc de mes connaissances à moi. Ce n’est peut-être pas LA grande vérité, mais je pense que c’est assez juste tout de même.

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Je pense que c’est avant tout une question de gout et de personnalité et que l’âge et la maturité ne changent rien à l’affaire comme dirait l’ami Brassens.

    • Yop dit :

      Exact en ce qui me concerne en tout cas. Je suis pas du tout un mec confiant, mais je ne suis pas pour autant attiré par les filles timides.
      Je suis toujours attiré par les femmes de caractère, avec une forte personnalité. C’est excitant, attirant, au lit c’est ouf. Bon, ça finit par me retomber sur la gueule car elles peuvent manquer de douceur, sont aussi particulièrement indépendantes, armées jusqu’aux dents et te filent entre les doigts, comme le vent. Pas forcément idéal en couple.

    • Sylvain dit :

      Hello Yop,

      Après est ce que c’est vraiment lié au fait que ce soit une femme de caractère ? Je pense que femme timide ou femme de caractère, quand tu arrives à créer une réelle connexion, le couple fonctionne. Après tu dis que c’est ce qui t’attire mais est ce vraiment ce dont tu as besoin? Tu parles de douceur, d’indépendance. Peut-etre que tu es attiré par certaines filles mais que tu as besoin d’autre chose pour que la relation fonctionne. Tu y as deja pensé dans l’analyse de ta rupture et pour le futur?

    • Yop dit :

      Sylvain:

      L’indépendance, le caractère, c’était cool au début, la fille qui n’a pas froid aux yeux, pas de tabous, qui sait s’amuser ( et au lit whaaaa…). Mais à la longue c’est pesant car tu as des aspects négatifs tellement énormes que ton couple en pâtit: de sa part, pas d’implication, refus de toute concession, elle monte en épingle le moindre petit truc qui lui va pas. Eternelle insatisfaite, et de son propre aveu.
      Tu sais ce qu’on dit: on quitte souvent la personne pour la même raison qui nous a rendu amoureux…
      Il me manquait quelque chose, oui. Plus d’implication, plus de douceur. Et je vais te surprendre, mais: moins de passion ! La passion, quand c’est dans le plaisir d’être ensemble, c’est génial. Sauf que tu as aussi droit à la passion dans l’horreur: l’impossibilité de penser rationnellement ( voir le positif, avoir des discussions constructives ), une personne dominée par ses instincts ( c’est tout ou rien, tu vois le genre ), des emportmeents perpétuels sans réfléchir, les mots qui sortent comme ils sortent. Pas de vraie considération pour l’autre, pas d’empathie.
      Donc niveau passion j’ai eu ce que je voulais, c’était grisant, intense, et j’ose le dire maintenant: j’avais 23 ans, sans expérience, et je n’ai vécu que des premières fois avec elle: chaque jour, chaque geste, chaque caresse , chaque coup de rein, chaque odeur était une découverte, c’était très très euphorisant. Mais il lui manquait cette rationalité qui permet de faire la part des choses, de construire sur la durée, et moi il me manquait la confiance et les couilles pour être un vrai mec face à elle, ne pas me laisser faire, m’affirmer.

      Trop peur de la perdre. Les mecs ne faites pas ça. Restez-vous même, ne transigez pas sur votre nature profonde, agissez pour vous, pas pour lui plaire, vraiment ! Ca c’est une leçon que j’ai tiré, pour sûr !

    • Sylvain dit :

      Hello,

      C’est toujours le problème de l’équilibre a trouver.

      Pour que le couple fonctionne, il faut etre capable de faire certaines concessions pour que l’autre puisse s’épanouir mais en même temps ne pas se renir et rester celui qui l’a séduite. Ou est la limite? Bonne question!

      Nous sommes tous des funambules pieds nus sur un fil en feu au dessus d’un ravin. Si tu rajoutes à ça le profil de queen drama et l’histoire pleine de passion, il faut vraiment garder la tête froide et gérer sa communication. Les histoires les plus instables sont souvent celles qu on ressent comme etant les plus intenses. mais c’est le principe des montagnes russes émotionnelles. c’est un subterfuge du cerveau. Il faut réussir à s’éloigner de ca :)

    • Yop dit :

      Je te rejoins la dessus. Peut-être que dans les histoires comme ça, on confond agitation et intensité…
      C’était la réflexion du jour !

    • luc dit :

      oui mais tu as des nanas qui ont du repondant et plutot grande g* en société qui deviennent des carpes inanimées au plumard
      par contre des filles timides qui sont des demons au plumard
      je parle de vecu et j’en ai connu pas mal ! et pour moi ca compte

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Comme quoi, c’est bien ce que nous pensons, timidité et attitude au lit et en couple ne sont pas forcèment liés. Il faut prendre davantage le temps de creuser pour découvrir la personne.

    • Sylvain dit :

      Mais c’est exactement ce que l’on fait, on travaille chaque jour d’arrache pied pour revoir notre façon de penser :)

    • Grine dit :

      « Quand une femme aborde un homme elle va direction dans la case » fille facile ou chaudasse »… »

      Cela ressemble plus à s’y méprendre à une excuse toute faite pour éviter de sortir de sa zone de confort qu’autre chose

      Une fille qui dans les moeurs d’aujourd’hui fait d’elle même la démarche d’aller aborder un garçon qu’elle trouve à son gout sera le plus souvent accueilli avec sympathie-courtoisie qu’ être pris pour une allumeuse

      Pourquoi ? Parce qu’elle marque des points par rapport à celles qui sont passives et se contentent d’attendre qu’un preux chevalier viennent sonner un jour à leur porte

      Après homme comme femme et comme souvent tout est à faire de calibration
      C’est sur que si madame se lance en optant pour du rentre dedans que ça peut être par moment mal interpréter

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Je dirais que ca dépend d’une part des caractères : en gros certains mecs seront contents, d’autres se diront que c’est une fille facile mais c’est comme de tout les choses évoluent dans le bon sens.

      C’était sans doute le cas à un moment et nous sommes actuellement en train de passer un cap. Et si de plus en plus de filles se mettent à aborder, c’est une idée qui va disparaitre. :)

    • Yop dit :

      Je crois que la plupart des gars sont ravis d’être abordés par des filles. Moi-même je suis plutôt de la vieille école mais j’aime bien aussi quand les filles draguent, c’est excitant. Je ne vois pas un gars sain d’esprit partir outré d’une soirée, rejetant une fille qui le drague sous prétexte que « c’est trop facile » et qu’il préfèrerait une fille « qui sait se tenir ».
      Je pense, sans vouloir trop m’avancer, que c’est plutôt entre vous les filles, que vous alimentez les médisances et les messes basses sur lesquelles sont des chaudasses et lesquelles sont des « filles biens ». Le problème de la réputation et le dictat de l’image trouvent peut-être leur origine dans les fondements de nos sociétés, mais dans le monde actuel, ce sont les filles qui alimentent ces codes.
      Fais comprendre à un mec rencontré en soirée, que tu veux faire de lui ton objet sexuel et abuser de son corps, et il sera aux anges. En aucun cas il ne te rejettera comme une « impie », sauf s’il est excessivement timide ( peur de pas assurer ).

    • AL dit :

      Visiblement, une journaliste a retrouvé le seul type de France que ça a dérangé :
      http://www.madmoizelle.com/homme-victime-viol-490723

      (perso, je suis de ton avis, et je ne crois pas une seule seconde à ce récit qui était LE fantasme de TOUS les mecs encore puceaux quand j’étais au lycée)

    • Sylvain dit :

      Hello ,

      Ha bin c’est sur que si vous commencez à dévorer madmoizelle, on ne va pas s’en sortir…Tiens, j’ai fait comme toi, j’ai désactivé mon compte Facebook :)

    • Sylvain dit :

      C’est sur que le regard des autres est toujours un probleme! Bientot les filles auront des techniques pour nous isoler! ;)

    • Laurie dit :

      Qui te dit que ce n’est pas déjà le cas? Haha

    • luc dit :

      @Grine Perso j’aime pas etre dragué par une femme car ce sont les moches ou celles qui me plaisent pas mais vraiment pas qui me draguent comme par hasard
      Par contre pour les gars qui sautent sur tout ce qui bouge se faire draguer meme pas une tres moche ca doit paraitre attirant je l’avoue.

  • lagrandeaventure dit :

    je ne comprends pas l’utilité de montrer les différences entre la perception qu’on a d’une femme timide et d’un homme timide ? je ne vois pas en quoi cela peut faire avancer les choses pour la gent masculine, si ce n’est les monter contre les filles (j’exagère). Si on enlève cette partie, l’article me semble très bien sinon.

    • Sylvain dit :

      Hello Lagrandeaventure,

      Merci pour ton retour et du compliment. Loin de moi l’idée de vouloir monter les genres les uns contre les autres. L’idée était justement de montrer que chez les hommes comme chez les femmes, la timidité peut masquer des choses diffèrentes que celles que l’on imagine et qu’il n’est jamais inutile de faire un pas vers l’autre :)

  • NiceTry dit :

    Tiens une histoire toute fraîche: c’est donc avec une fille timide qui n’a pas vraiment eu beaucoup d’expériences de couples que je parlais. Et elle ne céssait de répéter qu’elle ne valait rien et que toutes les autres filles etaient plus interessantes, ce à quoi je lui disait que c’est faux car moi elle m’attirait. De fil en aiguille j’ai finis par lui dire mes sentiments, et elle m’a dis que c’était réciproque, meme si elle ne savait pas vraiment ce qu’elle ressentait pour moi. Elle m’a alors dit qu’elle avait déjà vécu une situation similaire où elle était trop vite sorti avec un de ses potes et du coup ça n’avait pas marché et ils ne se parlent plus. Je lui ai alors dit de clairement dire ce qu’elle voulait. Et elle m’a dit « Je trouve que t’es un super pote et j’ai jamais vécu ça avec quelqu’un d’autre, et je veux vraiment pas m’engager au risque de pourrir une amitié. Ça m’a fait tres plaisir ce que tu m’as dit et je te trouve super aussi, mais je pense qu’on se connaît pas encore assez et je prefere attendre un peu ». Du coup dois-je considérer ça comme une déclaration de FriendZone, oû comme le fait qu’elle ne veut pas refaire la même erreur et casser notre relation trop vite?

    • Sylvain dit :

      Hello Nicetry,

      Le mieux avec les femmes, c’est d’arrêter d’ecouter ce qu’elles disent pour regarder ce qu’elles font. Là n l’occurrence oui elle te met dans la friendzone. Donc continue à passer du temps avec elle et à être agreable mais commence à doser ta disponibilité. Fais en sorte qu’elle se rende compte que tu es entouré de femmes et que tu as d’autres options. Si elle sent que potentiellement elle peut te perdre, elle voudra peut etre franchir le cap de l’amitié et aller plus loin ;)

  • Luc dit :

    Attention quand meme avec les nanas fausses timides, certaines sont vraiment hautaines et meprisantes avec beaucoup de mecs (sauf certains tres select car les autres sont pas assez bien pour elles) et c’est encore pire, si c’etait de la timidité, ce que j’avais cru au debut, j’aurais excusé.

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Oui c’est là ou il faut savoir calibrer. Mais en général avec un peu de temps, on arrive tout de même à faire la différence. La timide ne montre pas de signe mais reste proche de toi. Meme si elle semble indifférente, elle te laisse entreprendre. La femme hautaine va attendre que tu lui montres de l’interet et te bacher pour flatter son ego.

  • Sôwal dit :

    Salut la team,
    Bravo pour l’article. Moi je dis, une version un peu plus neutre au niveau du style, j’entends, épuré des quelques termes propres au milieu ADS, et ça serait une assez bonne com pour la compréhension entre les gens, hommes et femmes. Je crois que les femmes en ont parfois besoin aussi, tout comme nous. Savoir se placer avec honnêteté dans la position des autres n’est pas si facile qu’il n’y parait, mais c’est toujours très bénéfique pour comprendre les interactions, dans n’importe quel domaine je crois.

    « Quand une femme aborde un homme elle va direction dans la case » fille facile ou chaudasse »… »
    La vie sociale féminine se résumerait-elle donc si complètement à « mais que va penser untel et unetelle si je fais ou si je dis ça ? » ? Rassurez-moi, fermée à double tour chez vous mesdames, vous arrivez à penser différemment de temps en temps, ou il y a encore une éventualité qu’un micro caché twitte systématiquement toutes vos phrases intimes ? Vous imaginez si la majorité des hommes se mettaient à se préoccuper de ça en plus ? L’extinction de l’humanité serait proche, par peur de ce qu’on aurait pu en dire à la prochaine pause-café…

    Non, bien entendu, je provoque un peu, mais sérieusement, quelle croyance limitante pesante sur toute votre vie sociale, et tellement répandue. Comme quoi hein, pas de jalous, on a tous de belles conneries bien ancrées dans la tête à enlever avant de savoir nous construire nous-même avec les autres. Finalement, quelque part, c’est un peu rassurant aussi, un peu d’égalité, non?

    • Sylvain dit :

      Hello Sowal,

      Merci pour ton petit témoignage. C’est sur que même en faisant preuve d’empathie, ce n’est pas toujours facile de se mettre à la place de quelqu’un d’autre. c’est vraiment un travail de tous les instants. Donc il faut faire des efforts et y mettre du sien pour se connecter à quelqu’un.

      Pour le reste, effectivement, on a tous nos croyances limitantes. Ce serait interessant de mesurer tout ce que l’on fait ou que l’on ne fait pas juste par peur d’être jugé, juste par peur du regard des autres.

    • Laurie dit :

      Sowal, je comprends ce que tu veux dire, et je le déplore également.
      Moi-même ayant un caractère de « je fais ce que je veux et je t’em…bête! », j’ai des automatismes que je ne contrôle pas et que je n’arrive pas à effacer. Mon éducation, les phrases que l’on entend encore et encore, les médias, les amis… Toutes ces choses là qui me font vérifier la longueur de ma jupe régulièrement, qui me forcent à me maquiller quand même un peu, même leur jours « off » où j’ai vraiment mais vraiment la flemme de me faire jolie. Et oui, ces choses que l’on m’a dite qui font que je dois faire des efforts pour être féminine, élégante, moins brute et moins franc-du-collier (parce que ça fait peur aux garçons)…
      Pourtant je lutte contre ça tout le temps, mais n’empêche que le lavage de cerveau fonctionne malheureusement à merveille, et c’est long et difficile de retirer une à une ces carcans sociaux.
      Et oui, les seuls mecs à qui j’ai plu parce que j’étais « mimi » sont ceux que je n’ai pas abordé moi-même… les autres m’ont pris pour une chaudasse ou pour une pote. Et crois moi, j’en suis la première désolée! Haha

  • Ange_gardien dit :

    Pour mon moi intérieur j’ai toujours un défaut : selon lui, je suis toujours trop grosse, trop pâle, trop moche..Il est très rude avec moi, il me fait sans cesse douter! Comme si les facteurs externes ne suffisaient pas à m’accabler…et pourtant toujours fidèle, je l’écoute.
    Etre timide c’est manquer de confiance en soi!!!
    Etre réservé(e): peut être un atout!
    Tu ne me contrediras pas Sylvain?

    • Sylvain dit :

      Hello Ange Gardien,

      Ce qui est sur, c’est que celui qui nous juge le plus durement, c’est toujours notre petite voix intérieure. C’est toujours avec soi-même que nous sommes le plus intransigeant. Quoi qu’il arrive, il y aura toujours des moments où on se trouve trop ceci ou pas assez cela. C’est justement en gérant ces moments là qu’on développe sa confiance. En apportant du bien à soi meme et aux autres.

      Donc oui, je suis d’accord avec toi, la timidité est de toute façon un manque de confiance.

    • AL dit :

      @Ange_gardien,

      Pour compléter l’avis de Sylvain, j’ajouterais que les autres nous traite comme on se traite. Plus tu te traiteras avec bienveillance, plus les gens seront bons et généreux avec toi. C’est ce que dit Laurie plus haut, et j’ai vécu la même chose. Avant, je me trouvais insignifiant, je pensais être invisible. Les gens me traitaient comme tel. (Mon ex, c’était pareil en pire. A tel point qu’un jour, j’ai vu quelqu’un passer devant elle à la caisse du supermarché, comme si elle n’existait pas. Comme si elle n’était pas là) Et depuis que je prends soin de moi, les gens viennent vers moi, s’inquiètent pour moi, me témoignent toutes formes de gratitude et de bienveillance. S’aimer, c’est difficile. Il m’a fallu du temps (et je pense que j’ai encore du boulot). Mais y a pas 36 solutions : si tu n’aimes pas une chose chez toi, soit tu l’acceptes, soit tu la changes dans la mesure du possible (il y a toujours une marge de progression). Prendre soin de soi, ce n’est pas de l’égoïsme, c’est optimiser ses capacités pour pouvoir prendre ensuite le mieux possible soin des autres.

    • Laurie dit :

      « Prendre soin de soi, ce n’est pas de l’égoïsme, c’est optimiser ses capacités pour pouvoir prendre ensuite le mieux possible soin des autres. »

      Bien dit mecton!

    • Yop dit :

      D’accord avec ça. On donne des signaux involontaires aux autres.
      J’ajouterai que les autres nous traitent comme on les laisse nous traiter. Si les autres nous traitent mal, c’est qu’on leur présente un comportement qui leur fait penser qu’ils ont le droit de nous traiter comme ça.
      Ca ne veut pas du tout dire que les autres ont le droit de nous considérer comme de la m…. mais ça explique un peu.
      Après, tout le monde n’est pas comme ça, tout le monde ne traite pas son voisin comme un moins que rien sous prétexte que ce voisin ne s’affirme pas. Certains savent se réguler seuls, et tout le monde ne cède pas à ce genre de bas instincts. Mais il suffit d’une rencontre, entre une personne qui ne s’aime pas, et une personne ayant une tendance à dominer ou écraser, et le rapport de force se réalise: en ne s’aimant pas, en se dévalorisant, on « donne l’autorisation » à l’autre d’exprimer sa tendance naturelle sous forme d’actes, et d’exprimer ses mauvais côtés.

  • Birds dit :

    Hola Ads, que tal??

    C’est fou je me reconnais totalement dans cet article! Très juste, décrivant parfaitement ce qu’on peut ressentir en tant que timide!

    Petit commentaire pour appuyer et prolonger tes propos, Sylvain : je suis en couple depuis 1 ans et demi maintenant, preuve que le timide (et pas qu’un peu pour ma part) peut séduire!
    Dans mon cas, le game c’est un peu une guerre sous-marine : pour être un peu à l’aise avec une fille, j’avais besoin que personne ne sache que je la convoite, j’ai toujours été trop sensible au regard des gens. Du coup, même quand on est au même endroit entourés de gens : sms, discussion facebook… Ca avait le mérite de la faire marrer « mais t’es trop con à m’envoyer des sms alors que je suis juste là! » (bon, pas que ça, je parlais aussi un peu en vrai ^^). Et ensuite, date où j’étais sûr de croiser personne (on fait un tennis ce soir? Tu m’accompagnes faire les courses pour l’asso? .. )

    Par contre, note moins optimiste pour finir, la timidité ne disparait pas une fois en couple.. Là actuellement, elle me reproche souvent de « faire le timide » quand on sort avec d’autres gens que nos amis de longue date. (exemple : grosse soirée il y a deux mois, anniversaire d’une de ses amies de longue date, je connaissais personne et j’étais pas très à l’aise pour me lâcher comme je le fais avec mes potes, surtout que j’étais Sam ce soir là)

    Donc Sylvain, si tu as des conseils pour timides en couple, je suis aussi preneur! Bonne fin de semaine gringos!

    Adios

    • Sylvain dit :

      Hello Birds,

      Si tu es timide en couple, la meilleure chose que je puisse te conseiller, c’est de ne pas rester dans la retenue. Si tu ressens des choses, si tu as envie de communiquer, dis les lui. Maintenant , tu es en couple, tu dois partager les choses avec elle.

      Meme si c’est maladroit, il ne faut jamais laisser la communication de coté. Après si c’est seulement avec d’autres gens, ce n’est pas forcèment insurmontable. Profite de ces soirées pour en faire des exercices pour aller vers des inconnus !

  • Algerino dit :

    Petites pensées de l’après-midi :

    La timidité, parfois perçue comme une qualité, ne conduit les gens que dans le gouffre sentimental et affectif. Pourquoi les femmes s’en sortent mieux ? Trop simple. La règle de l’offre et la demande. Aujourd’hui, on vit clairement dans une société où 9 hommes sur 10 ont complètement perdu d’avance (les 1/10eme restant, c’est l’élite, ceux pour qui 2 femmes se battent et une troisième pense à quitter son homme… l’Olympe de l’Homme…).

    Les femmes sont assaillies de demandes masculines, d’homme desespérés que la misère sexuelle va conduire à dire n’importe quoi à la fille pour soulager le besoin le plus primitif. Alors une femme timide, elle va avoir l’occasion de s’entrainer, d’être complimentée (même si c’est pas sincère, effet placebo, ça fait toujours plaisir).

    Enfin (un peu HS mais pas inutile) : Attention aux conseils récurrents du style sors et tu rencontreras. J’ai ces derniers temps multiplié les sorties (ciné, bar…). Qu y ai je vu ? Des couples à gauche, en haut, en bas, à droite… le couple dans tous ses états… Alors on me rétorquera que l’esprit voit ce qu’il a envie de voir, certes, mais certains spectacles sont simplement insoutenables pour le célibataire que je suis. J’aurai mieux fait de rester chez moi, tiens !

    • Laurie dit :

      « Les femmes sont assaillies de demandes masculines »
      On en a déjà parlé, la quantité ne fait pas la qualité. Au contraire, ce n’est absolument pas valorisant de se faire aborder toutes les 5 min, même si je conçois qu’il soit difficile de le comprendre de votre point de vue.
      « dont la misère sexuelle va conduire à dire n’importe quoi à la fille pour soulager le besoin le plus primitif »
      A juste titre, ce n’est valorisant ni pour l’homme ni pour la femme.
      J’ai l’impression que tu poses l’homme en victime, et que la femme, même si tu as envie d’en être aimé, joue le rôle de la privilégiée qui, en plus, a le culot de se plaindre.
      Je pense que tu devrais essayer de simplifier ta vision des choses, et d’arrêter de trouver ce genre d’excuses.
      Oui, c’est vrai que les filles sont plus abordées que les mecs, mais si on avait le choix, je suis persuadée que la majorité renoncerait à ce privilège.
      Non, les hommes ne sont pas les seuls à galérer, les femmes aussi ont du mal (sinon on ne parlerait pas tout le temps de mecs entre nous, on ne se poserait pas autant de questions, on ne pleurerait pas autant à cause de ces messieurs).
      Non, les femmes ne sont pas facilement satisfaites sexuellement. La seule excuse de la forte quantité d’occasion est stupide, car, dans l’éventualité où l’on préfère une relation enrichissante et respectueuse, on ne va répondre positivement qu’à une infime partie de ces sollicitations. Même en soirée, et même avec un coup dans le nez… (dans le nez j’ai dit! hihi).
      Oui, des couples, il y en a partout, on est cernés! Mais tout le monde en souffre : les femmes, les hommes, et les bancs publics. Et la solution n’est sûrement pas de t’enfermer chez toi pour ne plus voir les bonheur des autres. La solution, c’est de faire en sorte de ne plus te sentir menacé par le bonheur des autres, ni jaloux par le grand nombre de possibilités qu’ont les femmes.
      Quand tu arriveras à te détacher de tout ça, tu te sentiras plus léger, plus serein, et là tu prendras de la valeur dans les yeux des femmes. A mon humble avis.
      Bonne fin de journée!

    • luc dit :

      @laurie

      La qualité des femmes rencontrées est souvent pas terrible non plus ! alors que je connais dans mes potes des gars qui ont tout qui galerent
      Les femmes ont peut-etre pas la qualité (discutable mais c’est vrai que certains gars font aucun effort meme physique) mais nous on n’a pas ni qualité ni quantité.
      Je connais aussi des nanas qui n’ont pas grand chose pour elle sauf le fait d’etre une femme tres moyenne physiquement qui veulent tout chez un mec (bogoss jeune et friqué) et le proclament haut et fort !
      un mec qui fait trop la fine bouche il trouvera jamais personne

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Je suis d’accord avec toi Laurie dans le sens où la galère est la même. Sauf que la quantité a quand même du bon. Je m’explique, le jour ou tu as un gros coup de mou, tu sais que si tu sors meme en tenue de marsupilami avec un casque de foot US sur la tete, que tu vomis dans le casque, que tu t’en mets plein les cheveux et que tu te roules dedans, tu trouveras quoi qu’il arrive un MDF en fin de soirée pour te ramener chez lui si tu en as envie.Alors c’est sur ca vaut ce que ca vaut, mais ca a le mérite d’exister. Si tu cherches une vraie relation, ca ne t’aidera en rien. Mais quand tu as la tête dans le seau et que tu transpires le désarroi, ca a le mérite de te sortir la tête du sac…Et ça, le mec lambda ne l’a pas.

      Une femme trouvera toujours un mec pour la remettre en selle. Tu te coucheras jamais en pleurant plus d’un soir de suite car tu as un levier facile pour te sentir belle et retrouver confiance. Pour un mec c’est plus dur, il faut trouver la force dans la tête. parfois, tu te couches en pleurant sur l’oreiller une semaine de suite, tu te remets en question profondément durablement… Disons que pour un mec, les traversées de tunnel sont bien plus longues et bien plus dures… Mais je comprends que vous ne pouvez pas vous le représenter car ca ne fait pas partie de votre réalité tout comme nous j’imagine il y a des difficultés que vous rencontrez qu on ne cerne pas.

      Pour le reste, Algérino, je t’ai répondu sur l’autre sujet. Prendre du recul et changer d’etat d’esprit et repos :)

    • Luc dit :

      @sylvain
      c’est bien dit et tres vrai
      Les femmes ne se rendent pas compte ! ce sont des enfants gatés. C’est comme toutes mes amies qui me disaient apres une de mes ruptures, que je trouverais facilement, en general c’est pas le cas.
      Ou mes ex qui ne comprenaient pas qu’un gars comme moi ait pas d’autre copine, elles etaient toutes persuadées que j’avais deja qqun ou je la cachais qq part.

    • Luc dit :

      @sylvain
      c’est peut-etre aussi une explication pourquoi les mecs sont souvent needy dans une relation (lisez les forums c’est instructif) et les femmes rompent plus facilement ou initient le divorce plus facilement (sans compter l’aspect que le divorce se fait a l’avantage de la femme plus souvent garde etc). Le cout d’une rupture est plus elevé pour un mec qu’une nana car il aura plus difficile a retrouver qqun

    • AL dit :

      @Luc,

      (je réponds à deux de tes messages d’un coup)

      « sans compter l’aspect que le divorce se fait a l’avantage de la femme plus souvent garde etc »
      > Je ne suis pas sûr qu’avoir la garde de l’enfant soit vraiment un avantage. De même, je pense que payer une pension alimentaire revient moins cher à un homme que d’élever son enfant à plein temps. (Bon, après, je continue de penser que l’idéal c’est de ne pas se marier ni de faire de gosses, mais bon…)

      « 2) moi meme plusieurs de mes ex etaient persuadées qu’un type comme moi avait deja une copine ou en cachait une quand je les ai rencontrées . Et bien non, et ca a meme ete dur de les convaincre »
      > ça veut dire que tu renvois l’image d’un homme à femmes (donc, pas du tout dans le besoin). C’est une énorme chance, parce que tu n’as même pas besoin de faire jouer la concurrence réelle entre elles pour faire fonctionner la présélection féminine. Ce qui veut donc dire que lorsque tu rencontre une meuf, elle pense rapidement à toi comme un partenaire potentiel. A toi de trouver comment optimiser ça pour décrocher le jackpot :))

    • Sylvain dit :

      Hello ,

      C’est aussi parce qu’elle transpose leur propre situation sur toi. Elles s’imaginent que tu vas etre aussi entouré qu’elles au moment ou elles vont se retrouver célibataires. Ce n’est pas forcement le cas.

      Surtout que celles qui te disent ca, en general, c’est exactement celles qui t’ont mis dans la friendzone. Mais a toi d’en tirer parti, de faire en sorte de développer ton cercle avec ces filles, de t’entrainer etc. Après, hors cadre de la friendzone , si c’est des filles que tu rencontres, Al a raison, c’est la position stratégique préférentielle :)

    • Lenal'airderien dit :

      Luc

      Pas d’accord ….En France la garde est confié automatiquement à la mère sauf exception… Ce sont toujours les mères qui élèvent les enfants , même si on veux nous faire croire le contraire toussa toussa …

      Ce sont plutôt les hommes qui refont leur vie plus facilement une fois redevenus « célibataire » avoir ses enfants quelques jours dans le mois laisse du temps pour faire des rencontres amoureuses…Ce n’est souvent pas le cas des femmes … Sans compter que Les hommes dans la majorité des cas rechignent à se mettre avec une femme qui a des enfants. (c’est déjà pas facile de s’occuper de sa propre descendance , alors j’imagine même pas celle d’un autre …

      Il suffit de poser la question aux femmes avec des enfants vous verrez ce qui revient souvent , c’est que refaire sa vie avec un homme qui acceptent vos enfants ce n’est pas si courant que cela…

      .Les couples recomposés , c’est un vrai case tête chinois dans la vie de tous les jours et le quotidien. Et dans la plupart des cas ce n’est pas une réussite.

    • Sylvain dit :

      Un gros +1 pour Lena.

      Une femme avec enfants qui se retrouvent sur le marché, c’est trèèèèèèès compliqué! Un homme avec enfant, ça passe beaucoup mieux pour refaire sa vie. Déjà faire des enfants, c’est souvent la demande de la femme mais c’est vrai qu’elever l’enfant d’un autre…

      Et la pension alimentaire, en terme de racket, le pizzo de Cosa Nostra, c’est de la roupie de sansonnet à coté. Ca c’est moi qui le dit !

    • Luc dit :

      @sylvain

      Je sais pas mais il me semble avoir lu partout que les femmes acceptent plus difficilement les enfants d’une autre que l’inverse . Beaucoup de femmes sur les forums avouent ne pas vouloir d’un mec avec des enfants en bas age d’une autre a cause de l’investissement feminin dans l’education, ce qui est assez comprehensible si elles meme ont deja elevé des enfants ou n’en voulaient pas
      Et les familes recomposées c’est tres courant, je suis d’ailleurs dans une famille recomposée !

    • Lenal'airderien dit :

      Luc,
      Les femmes qui n’ont pas eu d’enfants ( célibataires) bien entendu quelle rechignerons ou réfléchirons à deux fois avant de se mettre avec un homme qui a été père , cet homme ne souhaitant plus faire d’enfants dans ses prochaines histoires , il y a des hommes qui ont des enfants divorcés et qui n’en veulent plus et c’est leurs droits le plus strictes…

      Pour l’investissement féminin j’y crois pas trop puisque les enfants ont déjà une mère …

      A moins que cet homme soit veuf ou qu’il en a la garde totale dans ce cas il recherchera une seconde « mère » pour ses enfants , je penche pour cette option… Je pense plutôt que les hommes qui ont des enfants ne sont pas si libre que cela c’est ce qui pose le plus de soucis pour la plupart des femmes ils ont des priorités.

    • Luc dit :

      @lenalairderien
      Par definition les enfants onjt deja une mere mais elle s’en occupe pas toujours ! si tu savais..;
      Mon voisin divorcé quarantenaire a obtenu la garde de ses enfants jeunes ados, c’est pas toujours la mere qui a la garde non plus dans la vie. Dans ce cas ils vont exceptionnellement chez la mere.
      Un autre gars jeune trentenaire que je connais s’est retrouvé avec 3 enfants tres jeunes car la mere (qui avait de gros probleme) est partie sur un coup de tete et lui a laissé les gosses, d’ailleurs pour lui ca ete tres difficile a gerer.
      Chez mon frere , c’est lui qui fait tout a la maison pour les gosses, il leur fait la cuisine, les langeait, sa femme carrieriste s’occupe pas des enfants

    • Sylvain dit :

      Hello ,

      Il y a toujours des exceptions mais quoi qu’il en soit, avec des enfants sur le porte bagages, c’est plus dur pour tout le monde. Et sur ce coup là, pour ce que moi j’en vois, plus pour les femmes ! j’ai trouvé quelque chose de plus dur pour les femmes en ce bas monde, c’est pas dit que je le redise de sitot! ;)

    • Laurie dit :

      Salut les copains!

      Juste quelques points que, je pense, vous laissez de côté (promis, j’essaie de faire bref) :
      – La pension alimentaire est versée par le père ou la mère au parent ayant la garde, pour l’entretien et l’éducation des enfants, non pas pour faire chier le parent qui n’a pas la garde. D’autant que les frais peuvent ne pas couvrir tous les besoins de l’enfant (j’en suis témoin!), quand la pension est versée. Car si le parent qui doit donner une pension a des soucis financier (chômage ou grosse dette, il ne donne rien, et le parent en garde doit se débrouiller tout seul…)
      – De plus, n’oublions pas que si en moyenne le père paie plus de pension à la mère que le contraire, c’est parce que la pension est calculée selon les revenus du parent. Donc, si les hommes veulent que les femmes payent autant de pension qu’eux, il n’y a qu’à offrir aux femmes des postes et des salaires équivalents (on en a déjà parlé, je ne dis pas ça pour relancer le débats, je précise).
      – Je ne suis pas dans ce cas, mais je pense que le travail fournie pour l’éducation, la garde, l’entretien et l’épanouissement de l’enfant vaut bien plus que 188€ par mois… Après ce que j’en dit^^
      – Pour la question de se mettre avec un homme déjà papa, il faut prendre en compte aussi plusieurs choses :
      1. La relation sera plus compliquée puisqu’il reste lié à son ancienne compagne par les enfants…
      2. Comme le dit Lena, il ne voudra peut-être pas d’autres enfants, ou juste un seul. Ce qui peut freiner une femme qui en désire.
      3. Entrer dans la vie d’un homme qui a des enfants, ça veut dire non seulement, se faire accepter par les enfants qui, je l’ai souvent entendu, refuse catégoriquement la présence de l’amoureuse de papa ; ça veut dire aussi s’attacher à des enfants et créer des liens de confiance avec eux qui peuvent être coupés nets du jour au lendemain si le couple se brise. Parce qu’on n’a aucun droit sur eux. Et, ça, je pense aussi que ça peut être un frein.
      4. Déjà que l’éducation d’un enfant à deux est difficile, car les parents doivent se mettre d’accord sur un tas de petits détails pour être cohérents, juste imaginez rajouter une troisième autorité, qui en plus n’est même pas un parent. Combien de fois j’ai entendu « il n’a rien a leur dire, ce n’est pas leur père » puis « je ne comprends pas qu’il n’arrive pas à s’imposer avec mes enfants ». Dans les deux sens, c’est difficile d’élever des enfants qui ne sont pas les siens, car on doit gagner sa place. Donc, on y réfléchit à deux fois.

    • Sylvain dit :

      D’accord et tres bonne analyse sur toute la 2ème partie!

      La premiere serait valable dans un monde idéal ou les pensions ne servent pas à financer des manucures :)

    • Laurie dit :

      Sylvain, tu penses vraiment qu’une femme utilise les 100/200€ versé pour l’enfant pour aller chez le coiffeur et s’occuper d’elle? Je ne sais pas d’où tu viens cette idée farfelue, mais même si certaines sont sûrement irresponsables et égoïstes, je peux te dire que ce n’est absolument pas le cas de la majorité des mères célibataires. Bien au contraire, elles ont tendance à mettre de côté leurs besoins pour le bien de leurs enfants.
      Ma mère, célibataire avec trois enfants, ne trouvant que des ménages de nuit ou des boulots de secondes zones, même avec 500€ pour trois gosses, elle ne s’en sortait pas. Et on en a mangeait du riz/poulet pendant des années, quand il y avait du poulet…
      Par contre, mon père, pauvre homme condamné à payer 500€ par mois, n’a jamais pris soin de nous, ne nous a jamais rien offert (anniversaire et noël compris, alors que nous oui soit dit en passant). Et il a toujours très bien vécu (concerts, dvd, cd, jeux vidéos, tournées générales)… Et je peux te dire que 500€ par mois, c’était ni suffisant pour nos premiers besoins, ni tragiques pour le budget de mon père.
      Evidemment, je ne compte pas dans cette comparaison la fatigue de ma mère, le soucis, les insomnies à compter les pièces, le dos fracassé par le boulot, et sa vie de femme mise de côté pour nous. Même aujourd’hui, elle hésite à s’acheter un tee-shirt même soldé, parce qu’elle culpabilise. Ses enfants pourraient avoir besoin de cet argent.
      Donc, non. Désolée de briser ton argument, mais la pension alimentaire donné à la mère ne lui sert pas à se payer ses soins esthétiques. Et à la limite, si un jour, il lui reste 50€ sur le budget du gosse, et qu’elle s’en sert pour aller chez le coiffeur une fois, je trouve que c’est largement mérité pour les efforts et l’inquiétude qu’elle sacrifie au quotidien…

    • Sylvain dit :

      Oui c’est vrai que j’abuse un peu…Après je trouve que le système une semaine / Une semaine s’il est possible est plus juste pour tout le monde. Apres si l’un des 2 parents décline bon bin là, c’est une autre paire de manches. Mais j’ai l’impression que pour un homme si tu n’arrives pas à t’entendre avec ton ex, la justice est un peu a sens unique. pour un divorcé qui clashe avec sa femme, c’est un peu la double peine : tu vois tes enfants un week end sur 2 et en plus tu passes à la caisse pendant 20 ans : ça ne me semble pas toujours juste ;)

    • Laurie dit :

      Non, effectivement, ce n’est pas toujours juste.
      – Comme le fait qu’un père n’est aucun droit sur une grossesse. Si la nana ne veut plus de l’enfant et décide de subir une IVG, le père perd son enfant sans avoir son mot à dire. (oui, mais le contraire serait injuste envers la mère)
      – Comme le fait que si la nana se barre avant la naissance du gosse, et qu’elle ne donne pas de signe de vie, le père n’a aucun moyen de reconnaître l’enfant et de faire partie de sa vie, sauf en sachant qu’il va devoir passer par des procédures couteuses et fastidieuses, et que le partage du temps de l’enfant se fera dans les disputes avec son ex.
      – Comme le fait que la mère soit prioritaire pour la garde des enfants, quand bien même elle serait instable et complètement con. Le père devra encore une fois passer par un juge.

      Des injustices, y en a plein, dans les deux sens.
      Le mieux est encore de bien connaître une personne avant de se lier à elle à vie, via des enfants. Le cas échéant, si bébé arrive sans que ce soit réellement voulu, rester intelligents pour le bien de l’enfant, faire des compromis et trouver les meilleurs solutions pour tout le monde.

    • Laurie dit :

      Je rajouterai même que c’est pour ça que les hommes doivent vraiment s’investir plus dans l’éducation de leurs enfants, et dans le lien affectif qu’ils tissent avec eux chaque jour. Quand, dans les esprits, la présence du père sera aussi vitale pour l’équilibre d’un enfant que celle de la mère, alors la garde sera accordée sur d’autres critères que ce qui se trouve entre les jambes du parent… si tu vois ce que je veux dire ^^
      Et ce serait formidable pour tout le monde! Car les mères non assidues à leurs responsabilités se verraient plus facilement retirer le privilège de garder leurs enfants, et elles s’impliqueront peut-être un peu plus. Et en ce qui concerne les pères, savoir que leur rôle est reconnu par la loi, et que leur éducation compte réellement, les poussera aussi à ne pas laisser tomber et à assumer leur rôle de papa… Pour le plus grand bonheur des enfants! :D

    • Sylvain dit :

      Encore un combat à mener pour faire évoluer les mentalités :)

    • Laurie dit :

      Oula! J’ai râté pas mal d’épisodes!

      Luc,

      J’ai dû mal m’exprimer. Je ne dis pas que toutes les femmes sont géniales, et que les mecs, ça craint du boudin. Tu dis que tu connais des gars géniaux qui galèrent. Je n’en doute pas, la majorité de mes amis aussi, mais mes amiEs aussi. Moi-même, je me considère comme quelqu’un de bien, de cool et de plutôt pas mal, et je galère comme tout le monde (en toute humilité bien évidemment haha). Ce que je voulais juste dire, c’est que le fait que les hommes abordent plus les femmes que le contraire, ne veut pas forcément dire que nous avons plus de facilité à trouver qqun (sauf si vous ne parlez que de se taper le premier qui passe, et en ce qui me concerne, ça ne m’a jamais rien apporté).

      Quand tu dis « nous on n’a ni qualité ni quantité », j’entends bien ce que tu veux dire. Après, comme je l’ai déjà souligné à Algerino, peut-être que si tu ne trouves aucune qualité chez les femmes que tu fréquentes, il faudrait revoir tes critères, ou changer de milieu peut-être. Des fois, on a de belles surprises.

      Quand tu dis « les seules femmes qui viennent me draguer sont soit moches soit ne me plaisent pas »… Bah ouais mais faut savoir les mecs! Un coup, les femmes ne draguent pas assez et donc elles sont avantagées par rapport aux hommes. Un coup, elles draguent mais elles sont moches. C’est déjà la preuve que certaines filles ont le courage d’aller draguer un mec, et ce même en sachant qu’elle n’est pas une bombe sexuelle. Est-ce que ça ne vaut pas le coup de s’intéresser un peu à elle, au moins par curiosité sociologique? Haha

      Blague à part, justement, les nanas extrêmement belles se sont toujours faites draguer, et n’ont donc aucun effort à fournir pour rencontrer quelqu’un. Et la réciproque est bien correcte. Combien de fois j’ai déconné au bar avec un super beau mec (juste histoire de se marrer le temps d’être servis) et je me suis rendue compte qu’il était hautain et limite je le dérangeais… Ca arrive à tout le monde, et peu importe que tu sois un homme ou une femme.
      Je me demande ce que tu attends? Qu’une super bombe te remarque et se dise : « Oh putain, celui là, si j’attaque pas de suite, on va me le piquer, il me le faut absolument! Poussez-vous les filles! »
      Sauf si tu vies dans un film US, t’as quand même peu de chance que ça arrive. Et, quit à me répéter, une femme aussi aura peut de chance de vivre ça un jour. Sauf si le mec veut la baiser…lol

      « Je connais aussi des nanas qui n’ont pas grand chose pour elle sauf le fait d’etre une femme tres moyenne physiquement qui veulent tout chez un mec (bogoss jeune et friqué) et le proclament haut et fort ! »
      Est-ce que tu veux vraiment être avec des femmes comme ça?

      « Un mec qui fait trop la fine bouche il trouvera jamais personne. »
      Un mec qui ne se met pas avec une personne qui lui plaît réellement ne sera jamais heureux et satisfait. Autant attendre… :)

      « Les femmes ne se rendent pas compte ! ce sont des enfants gatés. »
      Wow… Non, sans déconner les mecs. Vous fréquentez quel genre de femmes?!
      Pour en avoir autant sur la patate envers les femmes, c’est soit que vous ne sortez qu’avec des pestes (et là bon bah vous êtes le seul à blâmer), soit que vous ne comprenez rien à leurs réactions et que vous vous dites que ce sont des pestes. Enfin, dans tous les cas, plus je lis les commentaires, plus je me sens devenir une connasse aux yeux des hommes…

      Je pense qu’il y a un sérieux problème de perception de la femme et de ses réactions. Ce problème a toujours existé. Regardez les vieux films, les vieux livres, les grands poètes, ou même demandez à vos grands-pères (s’ils sont toujours de ce monde). L’homme et la femme ont toujours eu du mal à se comprendre. C’est pas pratique, ça fait de la peine des fois, mais c’est comme ça. De là à dire que toutes les femmes sont des pimbêches, hautaines, gâtées, méprisantes et sadiques, je pense que le soucis ne vient pas que des femmes.

      Des nanas manipulatrices, égocentriques et folles y en a toujours eu. Des mecs égoïste, irrespectueux et immatures aussi. C’est à toi-même de t’éloigner de ces gens là, dès que tu te rend compte de leur caractère toxique.

      Y a des femmes très bien qui ne trouvent personne. Y a des femmes très bien qui sont très heureuses en couple.
      Y a des mecs géniaux qui ne trouvent personne non plus. Et y en a qui sont parfaits et déjà pris (les fameux!).

      On est tous dans le même panier, et personne n’est privilégié (sauf au niveau cul en one-shot je vous l’accorde, mais encore une fois nous n’avons pas la même vision du sexe pour la majorité, donc…perso je ne compte pas ça comme une avantage).

      Désolée, j’ai été longue, mais j’en avais gros sur la patate.

    • Luc dit :

      Tu m’a mal compris dans mes ex j’ai eu de filles bien et attirantes, je n’ai rien contre les femmes en tant que tel mais je disais qu’elles ont quand meme plus facile de trouver qqun et viennent se plaindre, ce qui meritait a mes yeux le qualificatif enfant gaté sur ce plan la en tout cas.
      Par ailleurs contrairement a d’autre sur ce forum je n’estime pas que c’est la femme de faire le premier pas, Je ne me suis jamais plaint que que les femmes ne draguent pas.
      Le probleme est d’ailleurs assez sociologique. Mon ex (divorcee) m’a d’ailleurs dit que c’etait aussi difficile pour une femme de retrouver qqun de correct apres un certain age car il ya peu d’hommes interessants sur le marché. Elle a raison mais pour les mecs c’est encore pire.
      Je reste persuadé que c’est quand meme plus facile pour vous. Et quitte a ne pas avoir la qualité que nous n’avons pas non plus souvent , je prefere encore avoir la quantité (le choix quoi) comme vous l’avez.

    • Laurie dit :

      « je n’ai rien contre les femmes en tant que tel »
      Encore heureux! Haha

      « Elles ont quand même plus [de facilité à] trouver qqun et viennent se plaindre »
      Je ne suis pas d’accord. Chacun a des difficultés à trouver qqun qui nous corresponde. Les difficultés ne sont pas les mêmes, mais elles existent quand même. Et oui, les femmes ont le droit de se plaindre si quelque chose les dérangent. Et si le comportement de certains mecs les dérangent ou leur cause problème, elles ont bien raison de le dire. Déjà, parce que l’art de râler, c’est français. Conservation du patrimoine national! Mais en plus, parce que ça permet de comprendre ce qui les dérange, d’en parler avec elle, de leur expliquer pourquoi, comment, et donc, de pouvoir lever le malentendu et rendre les gens heureux. Alors, la prochaine fois qu’une amie à toi se plaint des mecs, je te conseille de lui poser des questions et d’essayer de comprendre ce qu’il s’est passé, pour lui expliquer. Et non, de lui rétorquer que les femmes sont des enfants gâtées jamais contente de ce qu’elles ont… Juste une conseil amical ;)

      « je prefere encore avoir la quantité (le choix quoi) comme vous l’avez. »
      Encore une fois, je n’ai pas envie de me répéter, mais ce n’est pas parce que nous avons plus de « choix » comme tu dis, ou d’occasion de rencontre, que c’est pour autant valorisant, ou productif, ou encore exaltant…
      Je ne cherche pas à avoir du choix, je cherche à approfondir une relation basée sur la confiance et la tendresse, avec une personne qui aura de belles qualités et que je trouverai chouette et aimant. Me faire draguer par 15 mecs dans un bar (ça n’arrive jamais, mais vu que vous êtes figé sur ce fantasme là…) ne m’apportera jamais rien de tout ça. C’est pas faute d’y avoir cru, c’est pas faute d’avoir essayé, c’est pas faute d’avoir été tolérante! lol
      Si tu préfères avoir « du choix » (ouh que j’ai horreur de ce terme) en te disant que de toute manière, une femme avec les qualités que tu cherchent ça n’existe pas, alors je me demande à quoi te sert cette quantité là. Que cherches tu exactement dans cette foule de femmes que tu rêverais d’avoir?

    • Lenal'airderien dit :

      On va vous le dire en quelle langue que le choix que nous avons c’est de « baiser » …Ce n’est pas un choix comme tu l’entends dans le sens qualitative…Je troquerai bien la quantité pour de la qualité …Et je suis persuadée que je ne suis pas la seule.

    • Laurie dit :

      Lena, je pense que ce qu’ils veulent dire c’est que même si tous les mecs qui nous abordent (moi ça ne m’arrive jamais qu’une horde de mecs se dispute pour moi, mais bon, dans l’hypothèse, sait on jamais) ne sont pas tous des princes charmants, le fait qu’il y en ai plusieurs « multiplie » nos chances de trouver une personne de qualité dans le lot…
      Mais bon après, c’est pas une loterie. Plus tu joues, plus tu as de chances de gagner… si c’était aussi simple, je ne vous répondrais pas ici, je filerai en centre ville faire une danse du ventre, histoire de multiplier mes chances! Bref ^^
      Tellement de facteurs qui entrent en jeu. Je peux vous assurer que ce n’est pas simple non plus pour nous.

    • Sylvain dit :

      Ce n’est pas un choix comme il l’entend mais je ne démordrai pas que ça a le mérite d’en être un. Le choix de « baiser » à la carte , beaucoup de mecs en sont privés…

    • Laurie dit :

      Oui, je suis d’accord. Et je les plains sincèrement.
      Il y a aussi des filles, pas forcément jolies, en gros surpoids ou autres, qui n’ont pas cette chance non plus, sauf pour des mecs dérangés, qui vont leur faire du mal, ou ont des envies morbides. Elles sont donc « obligées » de céder à ce genre de contact pour pouvoir « baiser » ou simplement avoir un peu de contact humain. C’est un peu glauque et ce n’est pas réjouissant non plus…

    • Reflex dit :

      Vous voulez la qualité car vous êtes bien plus exigeantes que les hommes à un tel point que seul une minorité peut vous plaire. C’est bien de savoir ce qu’on veut mais ce que vous recherchez toutes est trop rare pour exister pour toute. C’est votre faute.

    • Yop dit :

      La quantité ne fait pas la qualité, c’est vrai. Cependant, plus tu reçois de propositions, plus tu as de chances de trouver de la qualité dans le lot, enfin il me semble.
      De plus, pour dépasser le clivage entre le mec solide qui veut se marier, et le mort de faim qui veut juste se vider: il y a aussi des mecs qui veulent pas spécialement se caser mais qui aiment tout simplement passer du bon temps avec les femmes, que ce soit pour parler, partager des pensées, des rires, et éventuellement du sexe si affinités.

      En outre, un homme rencontrant une femme triste parce qu’elle sort d’une rupture, aura toujours son instinct de protection qui le poussera à essayer de la consoler, de la faire rire, de lui faire passer du bon temps pour lui remonter le moral ( et pas seulement pour son plaisir perso ). En revanche, le mec triste qui sort d’une rupture, je ne crois pas que ce soit attirant pour beaucoup de femme. ne nous cachons pas, le gars mou au fond du seau, ça fait pas vraiment fantasmer. Les gars doivent remonter la pente seuls, pour eux mêmes d’abord, puis pour être de nouveaux attirants.

    • Lenal'airderien dit :

      Yop,

      Si tu penses que l’embarras du choix c’est un mec pour « baiser » sans faire la difficile, ne pas avoir trop d’exigences je suis d’accord et encore faut-il que tu sois « mignonne » « attirante » « physiquement bonne » et certains hommes rajoutent intellectuellement intéressantes pour lever « popol » …

      Mais pour le reste nous sommes à égalité avec vous et galérons pour une histoire épanouissante et de qualité. Dans le lot , tu as très peu d’hommes qui en valent la peine , je sais de quoi je parle…

    • Yop dit :

      Lenal’aiderien:

      Je sais pas, peut-être que tu as raison, peut-être pas. En tout cas, ça me rend perplexe de lire des choses comme ça. Les mecs qui draguent en soirée seraient donc essentiellement des mecs qui n’en valent pas la peine ? Ca m’a l’air d’être une idée reçue.
      Je sais pas, mais j’ai fréquenté pas mal de gars, en tant que potes ou potes de mes potes, qui draguaient en soirée: certains sont comme tu dis, c’est à dire pas des mecs de qualité en couple, mais d’autres sont des mecs bien.
      Une question me vient à l’esprit du coup: as-tu déjà laissé leur chance, une vraie chance, à des mecs en soirée, pour pouvoir affirmer que la majorité n’en valent pas la peine ? Ou est-ce que tu es méfiante d’entrée de jeu, pensant tout de suite « dragueur = connard » avant même que le gars ait pu faire ses preuves ?

      Par conséquent, où seraient les mecs bien ? Chez eux ? Ils ne draguent jamais ?

    • Lenal'airderien dit :

      Yop,

      Je voulais juste souligner que la fille qui a l’embarras du choix même pour du sexe doit être « pas mal » …Autrement tu restes sur le carreau….

      Un mec bien c’est celui qui a envie de gratter derrière une partie de jambe en l’air en cherchant à savoir qui tu es ce serait déjà pas mal pour commencer.

      Je trouve que le sexe est très révélateur sur un homme et sur sa personnalité.

      Désolée j’en ai pas rencontré à ce jour qui mon donné envie de plus.

    • Yop dit :

      Tu as ta propre expérience, et peut-être es-tu tombée surtout sur des mecs qui n’en valaient pas la peine.
      Les mecs s’intéressent à la beauté, mais cette dernière n’est pas forcément purement plastique. C’est la beauté d’une façon d’être aussi ( une démarche, un déhanché, un phrasé, une façon de ramener ses cheveux en arrière, une manière de bouger…) qu’on trouve belle.

      Mais ce que je veux dire, c’est qu’au début on est tous intéressés par le physique et la façon d’être: ce sont les premières choses qui nous plaisent. Donc à l’issue d’une première nuit d’amour, notre premier intérêt n’est pas vraiment pour la personnalité. Ca, ça vient ensuite.
      La différence s’établit entre les mecs qui ne veulent rester que pour le physique, et ceux qui voudront aller plus loin. Mais ça pour le savoir, il faut un minimum de temps passé ensemble. Parce que la première nuit, mecs sérieux et mecs désinvoltes se ressemblent, ils flashent tous sur un physique et une façon d’être, pas sur une personnalité. C’est le temps qui les différencie.

    • AL dit :

      Yop,

      « mais d’autres sont des mecs bien. »
      Est-ce que tu as vécu en couple avec eux, pour affirmer ça ? Le fait que TOI, tu les perçoives comme des mecs bien ne veut pas dire qu’ils le sont avec d’autres, avec les femmes, en couples, ou dans d’autres contextes (et inversement). L’humain est suffisamment compliqué pour que ce genre d’affirmations, qui tiennent du ressenti, soient, dans les faits, bancales.

      « Ou est-ce que tu es méfiante d’entrée de jeu, pensant tout de suite « dragueur = connard » avant même que le gars ait pu faire ses preuves ? »
      Je ne suis pas une fille, mais mon point de vue sur la question n’a pas changé en 20 ans : une personne qui drague dans la rue ou dans un bar / une boite, ne le fait que sur un seul et unique critère, le physique. Le reste, est de l’ordre du fantasme, de la projection, du pari sur la vie et sur l’avenir. Et à titre personnel, je n’ai jamais connu de couple qui se soit formé sur cette base et qui ait tenu sur la durée. (Ceci dit, David et Cathy Guetta ont fait un bon bout de chemin ensemble… OK, bon ! ça fait 1 – 22 ans de mariage, c’est plus qu’honorable ! – mais je les connais pas personnellement :P ) Du coup, c’est pas ma came.
      En revanche, là où mon opinion a changé depuis que j’étudie la séduction, c’est que se sont des espaces d’entrainement aux relations sociales et que, si j’avais pas fait la « fine bouche » étant plus jeune, j’aurais su gérer ma rencontre avec mon OI il y a 4 ans (voire, je n’aurais pas fait d’OI).

    • Yop dit :

      – Pour le premier point, c’est peut-être pas faux. On ne peut jamais vraiment savoir comment nos potes se comportent en couple, en effet. Les apparences sont parfois très trompeuses.
      Cependant, je crois que le cliché « dragueur=connard » pèse d’entrée sur le gars qui aborde une fille en soirée, et bride un peu la suite de la relation.

      – Ensuite, je crois que toute relation commence par le physique, car au début, on ne peut pas savoir ce que la personne a à l’intérieur, sa personnalité, alors il faut bien qu’on ait envie d’aller voir plus loin.
      Cependant, pour être clair, pour moi, le « physique » ça peut être deux choses:
      1. La plastique pure, donc le corps, son harmonie, ses couleurs.
      2. La façon d’être, qui est moins définissable: c’est une façon de se mouvoir, un léger accent, des expressions langagières, une façon se s’asseoir, un éclat dans les yeux…A titre personnel, je crois que c’est la façon d’être qui m’attire le plus.

      En outre, chose bizarre, j’ai beau être attiré par une fille, c’est son intérêt pour moi qui amplifie mon excitation. une sorte de désir de réponse. Alors que beaucoup de gars qui sont excités par une fille, et c’est tout. Que ladite fille soit intéressé ou non, leur intérêt à eux reste le même.

      Il n’y a pas que le physique pur, il y a la façon d’être et l’interaction qui, ensemble, façonnent le désir.

    • Sylvain dit :

      Je suis d’accord que ce soit dans un bar ou n’importe ou, une rencontre nait d’abord d’une etincelle physique. APres effectivement, c’est sans doute encore plus vrai dans un environnement festif! :)

    • AL dit :

      Yop,

      « Les apparences sont parfois très trompeuses. »

      Je ne crois pas que ce soit une question « d’apparence » (parce qu’à mon sens, ça impliquerait une volonté de cacher son comportement, sa nature, à autrui). Simplement, de nombreux paramètres entrent en ligne de compte. Chaque interaction, chaque relation, est différente. Et ça ne vaut pas que pour le couple. On a vu un tas de gens « biens » devenir des sales cons lorsqu’ils étaient en groupe(s). Après, il y a effectivement la subjectivité de chacun qui rentre en ligne (je pense à l’opposition Don Juan / salope pour désigner un comportement identique chez deux sexes différents), ou la sensibilité des protagonistes (ceux qui s’épanouissent dans des relations SM par choix, là où d’autres préfèreront la bienveillance Bouddhiste). Il suffit de relire cet article (http://www.artdeseduire.com/lavis-des-femmes/pires-erreurs-sexuelles-mecs) pour se souvenir que chacun(e) est différent(e) et que ce qui plait aux un(e)s peut tout autant rebuter les autres et que notre grille de lecture est forcément orientée.

      Pour la seconde partie de ton message, l’une des explications, c’est qu’il y a, au moment de la rencontre, un renvoi narcissique à soi. Lorsqu’on ressent des émotions fortes pour quelqu’un, que ces émotions soient positives ou négatives, elles nous renvoient quasiment toujours (pour ne pas dire toujours) à notre histoire personnelle et à des expériences passées elles mêmes positives ou négatives (ou à nos propres qualités et défauts). Et c’est flatteur de voir qu’on plait à l’autre, du coup, on entre dans un cercle vertueux de la tension sexuelle… :D

    • Yop dit :

      Je ne saisis pas la ligne de ton propos, si ce n’est: « il y a de tout dans le monde », phrase devant laquelle je ne peux que te répondre « heu…ben ouais. »

      Autrement, « apparences trompeuses » ne signifie pas « cacher son identité ». L’adjectif « trompeuses » était peut-être mal choisi car ambigu.
      Seulement, on est pas exactement la même personne avec tout le monde, et tu le dis toi-même en plus.
      En couple, les gens ne sont souvent pas les mêmes qu’avec leurs amis. C’est surtout l’influence de notre passé, ajouté à la nature de la relation et la personne en face qui ensemble font ressortir telle ou telle partie de notre personnalité. Donc ce n’est pas toujours une question de faux-semblants.

      Sinon, d’accord pour le renvoi narcissique. Encore que c’est paradoxal: si tu as besoin du plaisir de l’autre pour éprouver toi-même pleinement du plaisir, c’est un comportement à la fois narcissique et altruiste. En tout cas, tu es vraiment dans le couple à ce moment là, tu partages un moment. Ce n’est pas à sens unique, car la fille n’est pas un substitut de ta main, tu vois ce que je veux dire. Après, je n’ai pas couché avec des mecs pour affirmer ça, mais j’ai écouté des témoignages de filles qui se plaignent souvent de voir le mec « faire son truc » de son coté puis terminer, sans réelle attention ni empathie pour sa partenaire. C’est ce genre d’attitude qui donne l’impression aux filles d’être des « sacs à foutre » comme j’ai lu plus haut.

    • AL dit :

      « Je ne saisis pas la ligne de ton propos, si ce n’est: « il y a de tout dans le monde », »

      Hum… Non. L’idée c’est plus « on n’a jamais tous les éléments en main pour juger objectivement d’une situation donnée » couplé au fait que notre perception des choses est influencée par notre propre vécu.
      Par exemple, un couple se dispute.
      A : L’homme
      B : La femme
      C : Un spectateur
      D : Une spectatrice
      Chacun aura un ressenti différent de ce qui se passe. Ce qui ne veut pas dire que l’un ou l’autre sera plus dans la vérité que les autres. En outre, à cet instant, A & B se disputent pour une raison X ou Y. Mais à situation égale, si A était en couple avec D ou B avec C, il n’y aurait pas forcément eu de clash. Ensuite, peut-être que D verra A comme un méchant à l’origine de la brouille, alors que B percevra la colère de A comme une preuve d’amour (voire en aura besoin).

      Est-ce que c’est un peu plus clair ?

    • Yop dit :

      T’as quand même ce truc de « chacun voit les choses comme il veut », qui est sympa du point de vue de la liberté, mais qui est dangereux dans le relationnel.
      Parce que tu vois, à ce moment là, quelqu’un peut te poignarder et te dire « mais je pensais pas à mal », ou « de mon point de vue, tu le méritais »…
      L’avantage des valeurs, c’est qu’elles se situent au dessus des points de vue des uns et des autres. Chacun pense ce qu’il veut, c’est bien, mais à trop croire que le monde est multi teintes, on autorise tout. Je crois que le bien et le mal sont quand même des principes structurants, au delà de Walt Disney.

      Sinon, je pense qu’on est toujours soi-même, quelque soit la personne avec qui on est.
      Je pense qu’une personne qu’on fréquente peut au mieux, ou au pire, contribuer à faire ressortir tel ou tel côté de notre personnalité, mais on est jamais fondamentalement différent, qu’on traite avec A, B ou Z.
      L’avantage des valeurs, c’est qu’elles se situent au dessus des points de vue de chacun.

    • Laurie dit :

      Lena,
      Je comprends ce que tu veux dire quand tu dis « il y a très peu d’hommes qui en valent la peine… ». C’est difficile de parler de manière juste sur ce genre de support, mais je comprends que l’on peut avoir cette image des mecs. Ce que tu dois prendre en compte, c’est que tu as peut-être cette image parce que les seuls que tu as rencontré étaient des cons… Oui, parce que des cons y en a, même s’ils ne le sont pas toute leur vie, hein. Peut-être que tu ne vois qu’eux aussi.
      Moi aussi, des cons, j’en ai rencontré un paquet. On pourrait se raconter nos mésaventures et ouvrir un bureau des plaintes! haha! Ce que je veux te dire, c’est que des mecs bien, y en a. Plein! J’en connais même!
      Après, je pense personnellement que tous les mecs sont des mecs bien. C’est simplement qu’ils sont maladroits, qu’ils manquent de confiance en eux, ou qu’ils ont reçu une mauvaise éducation à ce niveau là. Si tu rajoutes à ça les expériences passées, le mode « défense » et la pression qu’ils se mettent pour être a la hauteur devant une nana, devant les copains, etc…
      Ca devient vite compliqué!

      La seule chose qui marche, je pense, c’est de se protéger des mecs qui ne savent pas y faire, ou qui font mal les choses, ou qui préfèrent te blesser plutôt que de prendre le temps de dire les choses de façon correcte. En attendant que les mecs qui ne font rien, par manque de confiance en eux, réussissent à sortir de leur grotte! lol (ou quittent leur nana et se remettent sur le marché! Dépêchez-vous les mecs, je ne vais pas en rajeunissant! Haha)

      Sinon, j’ai une autre théorie, les mecs bien vivent en souterrain, genre secte, et ne sortent qu’au moment où tu t’y attend le moins. A toi d’être ouverte et disponible, et en paix, quand vous vous rencontrerez… ^^
      (Non, c’est pas un Disney, et je ne suis pas un Bisounours!)

    • Reflex dit :

      Normal car vous vous sentez supérieur à nous.

    • Reflex dit :

      Oui c’est bien ce qu’on dit. Vous considérez la majorité des hommes comme pas assez bien pour vous.

    • Laurie dit :

      « plus tu reçois de propositions, plus tu as de chances de trouver de la qualité dans le lot »
      Je ne pense pas, parce qu’à force de te faire draguer par des « maladroits », quand un mec génial va se présenter, tu ne vas pas le considérer pour ce qu’il est mais pour un parmi tant d’autre qui ne cherche qu’à te sauter. Et tu peux vraiment passer à côté de jolies choses.
      De plus, si tu te laisses draguer par tous les mecs qui passent, on peut se dire que tu n’es pas du tout exigeante et que tu acceptes n’importe qui. Et ça, je peux te dire que ça peut te faire une réputation assez moche. Une copine en a fait les frais récemment malheureusement.

      « un homme rencontrant une femme triste parce qu’elle sort d’une rupture, aura toujours son instinct de protection qui le poussera à essayer de la consoler »
      Oui, alors suivre son instinct, ça n’a pas toujours du bon. Si moi, je « fuis » (de manière sentimentale j’entends) les mecs qui sortent de rupture, c’est parce que je sais que je ne veux pas être la « relation mouchoir » qui va le remettre d’aplomb après sa rupture. Ensuite, je pars du principe qu’après une rupture douloureuse, on a besoin de temps. Un mec qui se sépare de sa copine et un mois après cherche une nana, franchement ça pu. Ca veut aussi dire qu’il ne peut pas rester seul, qu’il a besoin d’une nana. Alors, déjà je cours, mais en plus de ça, c’est pas valorisant pour moi, parce que je me dis que ça aurait été une autre, ça n’aurait rien changé pour lui…
      Alors je déconseille à quiconque de s’amouracher avec une personne qui vient de se séparer et qui subit encore sa rupture. Et même si un petit truc fragile qui pleure, ça vous donne envie de la protéger.
      Achetez un furet pour vous calmer en attendant que ça passe! Vraiment.

      « Les gars doivent remonter la pente seuls, pour eux mêmes d’abord, puis pour être de nouveaux attirants. »
      Ah oui, parce que c’est bien connu, les filles ne galèrent jamais, et n’ont pas a traverser l’adversité seule, ou alors pas longtemps. Puisqu’un chevalier va venir pour la délivrer… oui mais ça c’est que pour les princesses ^^
      Je suis restée seule 5 ans après ma rupture. Bah quand t’as utilisé tout tes mouchoirs, tu mets une veste sur ton pyjama, et tu vas t’en acheter toute seule comme une grande. Faut arrêter de généraliser sur les filles.
      Je vois ce que tu veux dire. Ma demi-soeur a dû rester seule… 3 jours. Ah oui, mais la différence, c’est qu’elle est canon, qu’elle ne sait pas planter un clou toute seule, et qu’elle passe son temps à se maquiller, aller chez le coiffeur et faire du sport. Je suis anti-cliché, mais si vous ne vous intéressez qu’aux nanas qui ne sont pas indépendantes et qui ont toujours pris l’habitude qu’on s’occupe d’elles, vous ne pouvez pas avoir une bonne vision de ce qu’est la femme…
      Je ne sais pas si je suis claire (je me lève de ma sieste)

      Ce qui me bouleverse le plus dans tous vos préjugés sur les nanas, c’est que vous ne prenez pas en compte toutes les femmes formidables qui existent. Toutes les personnalités généreuses, aimantes et tolérantes. Et je trouve ça triste, pour vous et pour elles aussi.

    • Yop dit :

      Tu peux vraiment passer à côté de jolies choses, c’est bien ce que je dis. Il y a donc bien des hommes de qualité dans le lot. Plus de propositions, plus de chances. C’est bien pour ça qu’il faut relativiser le coup du « dragueur=connard » et rester ouverte aux opportunités.

      Pour la réputation, on en a déjà causé: vous vous la faites entre vous, les filles. Donc médisez-moins si cette situation ne vous convient pas. Les mecs s’en fichent de la réputation.

      La relation mouchoir, on passe tous par là un jour; parce-qu’on sort d’une rupture ou parce que l’autre en sort. On peux pas se remettre complètement sans ça je pense, à moins d’être supra fort. Mais je comprends que tu ne veuilles pas être de cette partie là.
      Après, bien-sûr qu’il y a une période de solitude après une rupture; Mais ça n’empêche pas que la première relation qu’on vivra après cette période fera souvent office de « mouchoir ». C’est pas calculé, mais c’est naturel, c’est la vie.

      Sans parler de princesses, vous pouvez facilement trouver une épaule pour pleurer parmi les mecs, et trouver un gars sympa qui vous servira surtout de plan cul et de doudou pendant votre période de convalescence. S’il n’y a pas d’ambigüités et que le gars ne s’amourache pas, il ne verra aucun inconvénient à tenir ce rôle. Vous vous appréciez, lui t’aide à remonter la pente, vous passez des moments agréables. L’essentiel est d’être clair.
      Je souligne juste le fait que mec en période de rupture difficile n’est pas attirant aux yeux de beaucoup de filles.

      Et puis de manière générale, vous gérez mieux la rupture que nous, parce que vous vous confiez, et parce que comme vous vous faites plus draguer que nous, vous aurez moins de difficultés à retrouver quelqu’un. Je ne nie pas votre souffrance, mais vous avez sans doute plus l’habitude des souffrances en tout genre, alors la rupture est plus « facile » pour vous.
      A titre d’exemple, ça fait un an que mon ex et moi sommes séparés, j’ai eu seulement une mini aventure il y a quelques mois, j’ai mis des stops à cinq filles, et j’ai pas la moindre envie de me mettre en couple avec quelqu’un d’autre. Elle reste imprégnée dans ma tête, mon coeur, mon corps.

    • Laurie dit :

      Encore une fois, et je sais qu’on ne va pas être d’accord, mais je pense que ce n’est pas une question de genre, mais une question de personnalité… :)

  • Lenal'airderien dit :

    Je suis d’accord avec ce que dit « Laurie »…Et je rajoute … Nous avons pléthores d’occasion pour « baiser » sans faire trop la difficile ou bien trouver un homme « physiquement intéressant » , ça s’arrêtera là … Et très souvent tu te dis non merci pour la partie de jambe en l’air , quand tu sais que ce ne sera pas le pied…

    Je préfère me « masturber » que de coucher avec certains hommes à qui tu peux servir de » sac à foutre » et ce n’est pas valorisant pour un sou.

    Par contre pour trouver une relation de qualité épanouissante avec un homme , il n’y a plus personne et je te promets qu’on galère comme vous.

    • Sylvain dit :

      Oui on est d’accord avec ca! Accés au sexe plus facile mais effectvement quand il s’agit de construire, on est tous logés à la même enseigne.

    • Luc dit :

      @laurie
      Certains gars veulent juste tirer leur coup mais beaucoup de nanas aussi, si pas autant ou plus que les mecs ! sur les SDR, elles annoncent parfois la couleur indirectement, style femmes mariées qui veulent une relation discrete etc
      Par ailleurs si les mecs interessants, pas les queutards, restent pas. une fille devrait aussi se remettre en question. un mec qui se plait il reste en general.

    • Lenal'airderien dit :

      Les mecs intéressants sont déjà pris et sur les sites , tu as une majorité d’hommes mariés ou en couples qui cherchent juste à « baiser ». Et cerise sur le gâteau certains se font passer pour des célibataires , mais en vérité sont pris et mentent sur leurs statut matrimonial.

      Le célibat sur les sites :

      Le mec intéressant , il a deux ou trois plans culs sous le coude

      1)tu as les vieux garçons limitent tu as envie de le relooker avec une problématique non résolues, même pour « coucher » tu n’en veux pas!
      2)Tu as le mec qui déteste toutes les femmes de la terre , qui traîne un divorce , des enfants. Il faut le supporter avec ses jérémiades à n’en plus finir.

      Les sites de rencontre c’est juste pour s’amuser ou du cul , je comprends les femmes qui ne sont là que pour ça d’ailleurs.

    • Luc dit :

      1) les femmes ont plus facilement des plans Q que les H. De plus qui t’a dit que tous les mecs cherchaient des plans Q. apres un certain age on se lasse de ca aussi

      2) moi meme plusieurs de mes ex etaient persuadées qu’un type comme moi avait deja une copine ou en cachait une quand je les ai rencontrées . Et bien non, et ca a meme ete dur de les convaincre

      3) Je connais personnellement quelques gars celibataires et qui ont tout pour une femme selon les nana elle-memes, et ils sont pas homos. par contre je suis quasiment dans l’impossibilité de trouver des nanas libres equivalentes en valeur ou alors elles sont maquées, meme si elle n’ont que ce fut qu’une petite partie de cette valeur (physique avantageux etc) on parle de gens dans la trentaine

      4) il y a quand meme autre chose que des gars a relooker ou des types aux des jeremiades sur le marché

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Je vous trouve dur. Les sites sont un canal comme les autres comme on cherche à faire des rencontres. On y trouve ce que l’on vient y chercher. SI on cherche du sérieux on fera en sorte de trouver du sérieux. Si ce n’est pas le cas, on fera en sorte de trouver du plus léger.

      Apres, comme internet permet de jouer sur les grands nombres, forcement, il y a plus de mauvais plans!

    • Laurie dit :

      Je suis d’accord avec Sylvain, et c’est ce que je voulais dire à la base. Luc, je n’ai pas dis que tous les mecs sont des obsédés et que les femmes sont des Caroline Ingalls en devenir. Au contraire, je l’ai dit en commentaire d’un autre article, y a des nanas qui aiment ça, et moi j’ai eu une période comme ça aussi. Comme d’autres mecs ne peuvent absolument pas coucher avec une fille qu’ils ne connaissent pas bien… Ce que je veux juste vous dire, c’est que ce n’est pas une question de genre, mais de caractère. Encore une fois, c’est illogique de dire que les femmes trouvent plus que les mecs, car, pour les hétéros, une femme se met avec un mec. Donc, si je peux parler ainsi, quand il y a un point dans un camp, il y a un point dans l’autre.
      Plus de filles que de mecs baisent plus facilement, mais je ne pense pas qu’elle y trouve autant d’épanouissement sur du long terme, d’après les témoignages que j’ai eu sur le sujet…
      Après, entre filles, on est persuadées que les mecs trouvent plus facilement à se caser que les filles, parce que rares sont ceux qui veulent une relation stable et construite. La preuve que l’on se trompe de notre côté aussi.

      Je pense que les hommes comme les femmes n’ont pas ce qu’ils veulent, parce qu’on ne sait pas exactement ce qu’on veut. Tout simplement.
      On est partagé entre deux réalités, deux désirs qui ne vont pas forcément de paire. C’est plus compliqué de trouver son bonheur aujourd’hui, en comparaison avec nos grands-parents par exemple, car notre définition du bonheur est plus complexe et plus exigeante. C’est tout.
      Pour moi, rien à voir avec une facilité du côté femme, ou du côté homme.

  • Algerino dit :

    Elevez vos niveaux de conscience, devenez moins éxigentes, arrêtez de courir après les mecs qui vous frappent et vous humilient, acceptez les défauts des mecs « moins bien » au lieu de nexter… on en reparle après si c’est si difficile de choper un mec bien pour une relation sérieuse :)

    Je ne peux concevoir que rien que sur un site comme celui là se parlent des femmes et des hommes qui cherchent la même chose mais qui ne se trouvent pas. La vie a quelque chose d’effrayant. Quant à cesser de me sentir agressé/jalou devant tant de bonheur environnant, j ai déjà essayé. Ça n’a au final rien changé (comme jouer d’un instrument, la boxe, la course à pied, la lecture, le théâtre d’impro, la moto…)

    • Laurie dit :

      « Elevez vos niveaux de conscience, devenez moins éxigentes, arrêtez de courir après les mecs qui vous frappent et vous humilient, acceptez les défauts des mecs « moins bien » au lieu de nexter… on en reparle après si c’est si difficile de choper un mec bien pour une relation sérieuse :) »

      Effectivement, si tu t’adresses à des filles de ce genre là, je ne peux que m’incliner. Je ne suis pas de ce milieu là, je ne connais pas de personnes comme ça. Si tu es attirés par des filles de ce genre, alors tu n’as pas le droit de te plaindre qu’elles soient comme ça. Changes tes critères de sélection et tu verras que des femmes biens, y en a partout autour des gens toxiques comme ça.

      En ce qui me concerne, je ne suis ni exigeante, ni masochiste, ni expéditive… et pourtant bel et bien à la recherche d’un mec cool pour une relation sympa. On peut, cela dit, en reparler si tu veux ;)

      « La vie a quelque chose d’effrayant. »
      Ta vision de la vie la rend effrayante, je pense. Tu devrais je pense changer d’air et rencontrer des personnes différentes de ce que tu as connu. Tu verras que nombre de gens sont bons, cool, simples, bienveillants et aimants, si tu réussis à passer la barrière des préjugés.

      « Quant à cesser de me sentir agressé/jalou devant tant de bonheur environnant, j ai déjà essayé. Ça n’a au final rien changé (comme jouer d’un instrument, la boxe, la course à pied, la lecture, le théâtre d’impro, la moto…) »
      Je ne vois pas de rapport entre la première et la deuxième phrase, je suis désolée.
      Les activités que tu fais te font peut-être juste passer le temps. Peut-être que tu devrais, justement, prendre le temps de te poser, de ne rien faire et de réfléchir. D’essayer de laisser passer les pensées qui te viennent en tête et de voir ce que ça donne…
      Je sais que pour moi, qui était une hyperactive acharnée, ça a bien fonctionné. Je me suis rendue compte que les activités dans lesquelles je me mettais à fond, c’était une sorte de fuite, de facilité pour ne pas me pencher sur mes problèmes.

      Je ne dis pas que c’est ton cas, mais je me suis dit que ça pourrait t’aider. On sait jamais! Je partage mon expérience!

      Bonne soirée ;)

    • Algerino dit :

      En terme de rencontres on compose un peu avec son environnement et les possibilités qui nous sont offertes. Et de ma part y a une réelle volonté de rencontrer et de « changer d’air ».

      J’ai bien insisté sur quelques activités parmi tellement d’autres que je fais, mais surtout pour dire que les périodes où je déprimais le + sont celles où je ne fais rien.

      Me poser, lâcher prise et m’occuper de mes problêmes n’a rien changé. Avoir des ressources ne suffit pas si tu ne sais pas comment les appliquer (exemple : si on ne t’explique pas comment résoudre une équation en maths, tu as peu de chances d’y arriver…).

      Finalement, le seul problême est que je ne rencontre personne en dépit d’un investissement de tous les instants. Il faut le voir… pour le croire !

      Bonne soirée également

    • AL dit :

      Dans ce cas, Algerino, pourquoi tu ne fais pas appel à un coach pour une session personnalisée ? J’ai pas grand chose à ajouter par rapport à ce qu’à dit Laurie, et j’ai du mal à me projeter dans ta situation avec les éléments que tu donnes.

      (Après, c’est pas parce que tu vois un homme et une femme ensemble que : 1/ ils sont en couple, 2/ ils sont heureux.)

    • Algerino dit :

      Je sais, je suis un cas compliqué (tu vois je n’ai pas employé le terme cas desespéré… positive attitude hein).

      Et bien quand tu vois des gens qui se font des bisous, se tiennent la main etc… c’est dans la plupart des cas des gens en couple non ? :) Après c’est vrai ils ne sont peut-être pas heureux. Il n’en demeure pas moins que ces images sont un crève coeur pour moi.

      Je n’ai pas fait appel à un coach en séduction parce que ça coute cher, parce que la flemme d’aller à Paris etc…que des mauvaises excuses en somme lol.

      Seulement 1 psy qui me suit depuis des années. Mais je me laisse quand même un peu d’intimité quant à son diagnostic et nos échanges…

    • Laurie dit :

      « Me poser, lâcher prise et m’occuper de mes problêmes n’a rien changé. »
      Il faut aussi s’accorder du temps, et ne pas se dire que rien n’avance.

      « Avoir des ressources ne suffit pas si tu ne sais pas comment les appliquer »
      Tu as peut-être des ressources, mais pas les bons outils. Si on te donne de la farine, des oeufs et du lait, sans recette ni matériel de cuisine, tu ne feras jamais de crêpes… (enfin, si tu y arrives, je veux bien voir ça!)

      « Seulement un psy qui me suit depuis des années. »
      C’est déjà une super démarche! Maintenant, je ne sais pas quelle relation tu as avec ton psy, tu as raison de garder ça pour toi. Seulement, je me dis que si tu ne sens aucune évolution, alors que tu travailles sur toi depuis des années, alors peut-être qu’il faudrait que tu testes avec un autre professionnel.
      Moi, j’en ai testé plusieurs avant de trouver la bonne (comme les gonzesses! hihi). Al aussi, a récemment changé de psy pour en apprendre encore. Tu peux toujours essayer une séance avec qqun d’autre et voir si ça t’apporte qqchose.
      Qu’est-ce que tu en penses?

    • Algerino dit :

      J’en pense simplement qu’une belle rencontre me ferait énormément de bien.

      Je suis parfaitement conscient que c’est remettre les clés du bonheur à une autre personne (une démarche dangereuse et inutile), mais j’en ai grand besoin. Je sais aussi qu’en cas de rupture cela signifie retour à la case départ. Mais Je suis persuadé d’aller mieux si cela se produisait…

    • Laurie dit :

      Effectivement, je pense que ce n’est que reculer l’échéance. C’est certain que ça te fera du bien, en attendant, si tu n’y arrives pas pour le moment, c’est qu’il y a un noeud à défaire quelque part. L’un ne va pas sans l’autre, à mon humble avis.

      Bon courage! ;)

    • Lenal'airderien dit :

      Algerino,

      Laurie et Al , sont une mine de conseil à tous les deux , je suis impressionnée chapeau bas!!!

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Ca te permettrait juste de reprendre confiance en toi! Mais c’est comme vouloir calmer la tempete en faisant des vagues plus grosses. A chaque fois tu tombes plus pas. Tu peux apprecier le shoot mais a un moment tu devras apprendre a te sentir bien seul pour etre capable de manager cette situation.

  • Totoline dit :

    Bonjour la team j’aurais besoin d’un conseil féminin .
    Alors voici mon cas j’ai 18 ans et je suis sorti avec une fille de 16 pendant deux semaines cela c’est limité à des bisous et des rendez vous .
    Nous n’avons pas vraiment rompu mais on s’est rendu compte que c’était mieux qu’on reste proche mais sans plus .
    J’en parlé à un de mes potes qui ne la connaissait pas
    Ce week end durant le tournoi de tennis ils se sont parlé lui elle et un de ses meilleurs potes à elle (qui à déja une copine) il leurs à demandé si ils avaient déja eu des copines ou copains au tennis elle lui a dit non (apparement elle assume pas )
    Il a continué en lui disant qu’elle était sortit avec moi , elle d’abord nié puis une fois son meilleur pote parti à finit par avouer et dire que oui .
    Suite à cela il lui a demandé si elle se reverrais avec moi et elle lui a répondu .
    « Pas maintenant mais peut etre plus tard »
    Signification pour une fille svp ? sachant qu’elle est très timide et réservé

    • Sylvain dit :

      Hello Totoline,

      Oui cette fille ne doit pas bien savoir ce qu’elle veut. Elle a peut etre d’autres mecs en vue, un ex qui rode ou toute autre chose qu on ne peut pas savoir. je te conseille de ne pas trop chercher à tout vouloir interpréter. Déroule ton game sereinement et apporte lui un maximum d’émotions et vois jusqu’ou tu peux aller sans etre needy. DOnc patience et vois comment ca évolue :)

  • Haricot dit :

    Bonsoir,

    l’article est très bien, plein de sens et les réactions enrichissantes.

    Je suis timide car je considère que l’Homme est un loup pour l’Homme. Il n’ y a qu’à regarder comment l’hyper prédateur que nous sommes se comporte. Chez moi, la timidité est une protection, une sorte d’instinct de survie.

    Beaucoup de réactions font écho à ce que je ressens, notamment Yop.

    Comment j’ai peur d’être blessé par un rejet, j’invoque la timidité comme prétexte. On peut considérer ça comme de la lâcheté, mais je suis très sensible et une éponge, trop d’émotions me font saturer, je dois me protéger. Je bloque avec les femmes car j’ai peur de me dévoiler.

    Donc, je compense exagérément: lectures, cultures, sports, voyages et milles et unes choses qui ne me donnent pas plus confiance en moi et alimentent le cercle vicieux de ma timidité.

    J’ai une question à soumettre à la Team et à ceux qui souhaiteront me donner leur opinion.

    Je suis timide, car je sais qu’en soirée, les sujets légers ne m’intéressent pas, est-il possible de draguer et par conséquent de plaire en étant porté sur des discussions dites intellos? Ou bien est-ce rédhibitoire?

    Exemple pour alimenter ma question: ce soir, je vais m’endormir en contemplant le ciel étoilé. Puis je vais penser à l’équation de Drake et au paradoxe de Fermi.

    Je pourrai draguer en parlant de ça à une fille.

    Je pose cette question car je stagne pas mal en ce moment.

    Merci.

    Bonne soirée,

    Haricot

    • Sylvain dit :

      Hello Haricot,

      Franchement, on peut draguer avec tout et n’importe quoi. Après, il faut la fille qui aille avec. Si tu dragues en posant des équations, il y a celles qui ne vont pas comprendre, celles qui vont te trouver bizarre…etc mais le jour ou une s’y interessera bin cela pourra donner une belle rencontre.

      Cela dit, dis toi, que tu as tout à gagner à travailler la légéreté. La légéreté, c’est une porte d’entrée, une façon de briser la glace. ca ne veut pas dire que les discussions vont rester figées la dedans. Donc l’équation de Drake, ca marche sans doute mieux en ayant un peu rigolé avant avec des betises sans interet qu’avec l’équation de drake toute seule ;) Dis toi que ce n’est qu une mise à bouche. rien ne t’oblige à le faire à toutes les sauces, mais tu peux commencer à en insérer de petites doses pour voir ce que ça donne :)

    • Haricot dit :

      Bonsoir Sylvain,

      Ok la légèreté serait donc une clé pour entretenir des discussions. Cependant, j’éprouve le plus grand mal à parler de la pluie et du beau temps.

      Donc, l’intérêt qu’une fille peut porter à la conversation est plus lié au hasard qu’à l’aisance oratoire?

      Je vois, et l’humour employé est également fonction de l’auditoire ou bien il peut être généraliste?

      Bonne soirée,

      Haricot

    • Sylvain dit :

      Hello Haricot,

      La légéreté est plutot une porte d’entrée! C’est la clé qui permet d’ouvrir la porte. une fois que tu es rentré dans la maison, tu peux envisager des sujets plus profonds ;)
      Je dirais que l’aisance oratoire te permet d’interesser la fille quel que soit le sujet. DOnc non en communication, il n y a pas de hasard. et bien sur, on s’adapte en fonction de son auditoire. Quand on ne sait pas, on évite tout ce qui peut créer polémique et malentendus niveau humour, en clair : la religion, la politique, les gays, les gros, les handicapés…

    • Haricot dit :

      Bonsoir Sylvain,

      Ok, donc, le problème principal vient de moi, je sais désormais pourquoi, suite à vos conseils. Je suis d’accord avec toi, je reste très lisse au départ.

      J’ai une question, penses-tu que tout le monde peut devenir un séducteur ou bien, il existe des profils qui ne pourront pas y aboutir?

      Bonne soirée,

      Haricot

    • AL dit :

      Salut Haricot,

      Je suis en train de lire le dernier numéro de Psychologies Magazine, et j’ai pensé à toi. Si tu as l’occasion et l’envie de te plonger dedans, peut-être y trouveras-tu des réponses ou des pistes de réponses.

    • Sylvain dit :

      « S’accepter vraiment »? Il y a des choses exploitables? :)

  • Haricot dit :

    Bonsoir Al, bonsoir Sylvain,

    Le principal problème est vraisemblablement cette acceptation de la personne que je suis réellement . Pour donner une résonance à nos précédents échanges , il est impératif que j’accepte ce que l’on pourrait définir comme ma nature profonde.
    il se trouve que j’ai bénéficié de manière fortuite , d’un entretien professionnel avec un psychologue. Ce fut un choc ô combien benefique et de surcroît salvateur.

    Suite à cela, je suis en pleine introspection et j’ai pu identifier les entraves et les causes de mon incompréhension en séduction . Desormais, je vais cheminer en gérant ce que je pensais auparavant être une faiblesse comme une force. Je vois déjà une évolution positive .

    Merci pour votre attention.

    Bonne soirée ,

    Haricot

    • AL dit :

      @Sylvain : Tout dépend du parcours de chacun. Pour Haricot, je pense qu’il y a des bonnes pistes. Globalement, c’est un bon numéro.

      @Haricot : Content de lire ça ! (c’est pas faute de t’avoir suggéré cette piste) En tout cas, ne baisse pas les bras. Travailler sur soi peut être long, difficile, et parfois effrayant. A certaines étapes, on peut avoir du mal à accepter certaines parties de sa nature, mais c’est essentiel pour parvenir à aller au-delà et les corriger. Hâte de voir les résultats dans tes futurs commentaires :)

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Thanks, je jetterai un coup d’oeil la dessus par curiosité!
      Pareil, j’attends la suite!

    • AL dit :

      Pour toi, je recommande l’article sur les mystères de l’orgasme masculin !!!! :-P

    • Sylvain dit :

      Ca me motive déjà plus!

    • Haricot dit :

      Al,

      effectivement, tu me l’avais suggéré, mais, c’était plus fort que ma volonté à ce moment-là.

      Pour faire court, il va falloir que j’apprenne à gérer mes émotions et ma sensibilité. Comme tu me l’avais dit auparavant, je ne dois pas me forcer à sortir pour rencontrer les autres, c’est contraire à ma nature. Donc, fort de ce constat, je sais comment aborder les choses. En revanche, je crains la partie séduction, car à en croire ce que l’on m’a dit, c’est un peu antinomique avec l’avatar du séducteur. Je dois me mettre à la méditation en pleine conscience et surtout vivre la vie vers laquelle mon coeur me guide.

      Bonne soirée,

      Haricot

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)