Art de Séduire : Techniques et Conseils en séduction et développement personnel

Passez de meilleures soirées grâce au concept du papillon social

Publié dans Dynamiques sociales par Sélim le 24/07/2012

Le concept du papillon social Passez de meilleures soirées grâce au concept du papillon social

Lorsque vous sortez en soirée, on vous incite souvent à développer votre cercle social pour booster votre Social Proof.

Vous vous êtes déjà demandé combien de temps vous passiez avec vos potes et combien de temps vous passiez à rencontrer de nouvelles têtes ? Combien de temps vous deviez passer avec eux pour vous amuser et draguer dans la même soirée ?

Avoir un cercle social dense, c’est signifier à tout le monde votre bonne insertion sociale, c’est communiquer que vous êtes « normal », que vous savez vivre en société : ça rassure les filles qui ne veulent pas tomber sur un gars un peu seul, un peu mal à l’aise.

Je vais vous parler aujourd’hui d’un mot que j’ai découvert récemment, le social butterfly, ou papillon social en français. Le papillon social est-il l’être le plus adapté en soirée ? Devez-vous devenir un papillon social pour briller en société ?

Qu’est-ce qu’un papillon social ?

Dans la bouche des PUA, le terme a été défini comme un mec capable d’aborder des groupes en série au cours d’une soirée. Le papillon social réussit à voler de groupe en groupe sans être rejeté.

En clair, le papillon social sait aller à la rencontre des gens, ça ne lui pose pas de problème. C’est celui qu’on définit généralement comme un extraverti.

Les forces du papillon social

Le papillon social se déplace avec légèreté d’une branche à une autre, d’une fleur à une autre. Généralement doué pour décrypter le body language, il a cette capacité d’aborder tous les groupes, mixtes comme unisexes.

Le papillon social s’adapte facilement à tous les groupes qu’il aborde, comme pourrait le faire un caméléon. Il réagit très bien face à la pression sociale, et il sait toujours à quel moment s’en aller :

Si le groupe ne réagit pas bien, si l’ambiance n’est pas au top, il sait quand partir, et de la même manière il sait se faire désirer et partir au moment où la vibe est au plus haut pour créer le manque.

Le papillon social est doté de la clairvoyance dont parle Mystery dans Revelation.

Les faiblesses du papillon social

Deux écoles s’affrontent quant au papillon social : pour certains, il est un modèle à suivre. Ce type sait aborder qui il veut quand il le veut, en quoi cela serait-il un problème ? Tout le monde l’accepte, il a l’air de connaître plein de monde. Il maîtrise les dynamiques sociales, non ?

Le problème, c’est qu’il vole beaucoup trop. Qu’il s’éparpille.

Les gens aiment savoir que chacun est enraciné quelque part. Les filles aiment savoir qu’un mec a de vrais amis, un vrai cercle social, et pas seulement des connexions superficielles.

Pour cette deuxième école, l’apparente légèreté du papillon social masque mal le fait qu’il n’arrive pas à se poser sérieusement et à bâtir quelque chose. Pour les filles, le papillon n’incarne pas le long terme, n’incarne pas le couple.

Une question d’équilibre…

Tout d’abord, concentrez-vous sur vos vrais amis. Ceux qui méritent votre temps. La fidélité en amitié est importante. Des filles, vous en rencontrerez tout le temps. N’oubliez pas d’où vous venez. Ca fait un peu conseil de vieux rappeur, mais la loyauté et la fidélité en amitié sont extrêmement importantes.

Cependant, et c’est là où je ne suis pas d’accord avec la deuxième approche, je pense qu’on peut avoir de vrais amis et papillonner librement. Le secret pour réussir cet exercice périlleux réside comme souvent dans l’équilibre.

Certains prôneront le 50-50 : en soirée, ils passeront 50% de leur temps à aborder de nouvelles personnes, et passeront l’autre moitié de leur temps avec leurs « vrais amis ».

Cette approche permet de satisfaire tout le monde : vos amis vous voient, et vous partez explorer de nouvelles fleurs quand vous le souhaitez…

Confessions intimes : depuis que je sors, j’ai réalisé que les bons séducteurs atteignent à peu près l’équilibre, et peuvent monter jusqu’à un 65-35 entre la nouveauté et les vrais amis.

Les fous furieux, les dragueurs qui font peur sont généralement dans un rapport de 90-10, alors que les mecs timides et les AFC sont plutôt dans un 10-90.

Attention à ne pas vous laisser emprisonner par des potes trop possessifs, qui ne comprendraient pas votre envie d’ouverture et de découverte. Si vous sentez que vos amis vous empêchent de progresser en séduction, changez de cercle social.

Le seul moyen pour passer de bonnes soirées avec ses potes, élargir son réseau et séduire de nouvelles filles est à mon avis de viser l’équilibre.

Et vous, vous estimez à combien votre pourcentage potes – nouvelles têtes en soirée ?

Sélim,

PouvoirSocial livreDVD 2 Passez de meilleures soirées grâce au concept du papillon social
Pouvoir Social et Séduction
« Certains hommes sortent systématiquement avec les plus jolies filles sans JAMAIS avoir à les aborder dans la rue, en boîte ou en soirée ! Voici leur secret... »
Découvrez ce Guide >>

Téléchargez ces 3 guides Gratuits !
Recevez immédiatement :
  • Tension sexuelle, mode d'emploi (pdf)
  • Savoir parler aux femmes (pdf)
  • Vaincre sa peur d'aborder les femmes (mp3)

OUI, je veux tout télécharger !
54 COMMENTAIRES
  • Romain dit :

    Salut Selim,
    J’ai beaucoup aimé ton article mais moi j’ai un autre problème c’est que justement je n’arrive pas à me créer un cercle social fort et habituel, je connais pas mal de monde mais personne avec qui je sors tout le temps, on ne m’invite jamais, c’est à moi de demander.
    Je souhaite absolument le trouver un cercle social proche et fort. As tu des conseils à me donner ? Des livres à lire (revelation ?) ?
    Merci d’avance

    • selim dit :

      Salut Romain,
      pour te créer un cercle social fort, j’ai envie de te dire qu’il faut y faire ta place.
      Pose-toi la question suivante : « pourquoi est-ce qu’on peut avoir envie de m’inviter ? »
      Pour ta gentillesse ? Ton exubérance ? Ton look ? Ton humour ? Ton argent parce que c’est toi qui paye les sorties, les bouteilles ? Pour ta conversation et tes idées de génie ?
      Qu’est-ce qui te rend unique et fun ? Pourquoi on aurait envie de traîner avec toi ?
      Une fois que tu auras fait ce travail d’inner game, tu comprendras comment devenir le leader. Ce sera à toi de créer, de mener le groupe.
      Au niveau des ebooks, Revelation fera l’affaire, ou alors Inner Game.
      Tu choisis !

      Bonnes vacances Romain !

  • Salsifi dit :

    Je suis ce que tu appelles papillon social depuis des années (toujours ?), a la nuance qu’il y a toujours au minimum une personne que je connais dans un groupe. Pour moi le papillon social présente les avantages et inconvénient suivants.

    Les rencontres. Un nouveau groupe, c’est de nouvelles têtes, des nouvelles histoires, des nouveaux délires, et la possibilité de tomber sur des personnes passionnantes. Pour pouvoir naviguer de groupe en groupe, on apprend consciemment ou inconsciemment les comportements a avoir et éviter, comment créer du confort pour ne pas passer pour un parasite. De plus, si un groupe n’a pas envie ou n’est pas dispo pour faire telle activité, on peut la proposer a un autre.

    Ces derniers mois j’ai fait beaucoup de soirées où le ratio tournait dans les 10-90 ou 15-85 (rencontres-connaissances) et j’ai tout de même remarqué des inconvénients. Le temps d’une soirée, il n’est pas possible de créer des véritables liens avec tout le monde. Parler rien qu’une petite dizaine de minutes a 15-20 personnes, ca prend 3h. L’autre inconvénient, c’est que les personnes d’un groupe ont déja du vécu en commun. S’il y a trop de Private Joke, « tu te rappelles de la soirée », etc, on peut vite se retrouver mis a l’écart.

    Pour moi l’équilibre, c’est d’un côté avoir son petit groupe, son noyau dur, et de l’autre côté papillonner. Un papillon a une vie éphémère, alors autant la vivre a 200 %.

    Salsifi

    • selim dit :

      Et voilà le travail !
      Cette conclusion parfaite su rla vie éphémère, j’aurais dû y penser.
      Superbe conclusion, je risque de te la voler pour un ouvrage en cours d’écriture ! Mais je te citerai !
      Merci Salsifi !

  • Shiro dit :

    Moi, ce serait plutôt du 90-10, mais dans la 1ère partie de la soirée, je papillonne généralement avec mon wingman.
    Par contre, je me pose souvent la question suivante après les soirées où la « récolte » n’a pas été à la hauteur de mes espoirs : ai-je trop papillonné, ai-je abordé trop de filles ? N’aurais-je plutôt pas du tout restreindre mon champ d’action et rester à discuter suffisamment longtemps avec la 1ère fille qui me plaisait et avec laquelle le feeling était relativement bon pour accroître mes chances de closer ? Parce que même si j’arrive à numclose assez facilement, parfois, je me prends un vent au 1er e-mail ou à la 1ère invitation à un rendez-vous (ou sinon, le cas le plus fréquent peut-être : elle se montre enthousiaste au début de nos échanges par e-mail pour un café ou un resto, et puis finalement elle annule au dernier moment).
    En tout cas, il faudra que je m’entraîne à passer d’un groupe à l’autre avec plus de classe et de fluidité (car j’ai la tendance à continuer de converser avec une fleur tant que l’interaction est fun, ou au contraire, à m’éclipser au bout de quelques minutes si je sens que je les intéresse pas et/ou que la conversation s’éteint). Le pire (si j’en crois Gambler), c’est que tout ça s’accompagne d’un temps de latence à chaque transition (certes, nécessaire pour repérer ma cible suivante, mais qui, d’un point de vue extérieur, doit certainement détruire mon social proof).

  • Александр dit :

    Simple question, le mec en costume qui fait des rondes avec un plateau pour proposer des amuse-gueules à tout le monde c’est un papillon social ?
    Veuillez excuser mon instant déconne, article plus que correct…comme d’habitude.

  • Pezzos dit :

    Si je peux me permettre Shiro, je ne pense pas que le fait que tu papillones soit forcément lié aux filles et son but n’est pas de closer.
    Le papillonage sert simplement à étendre ton réseau social pour que tu ne t’ennuies pas lors de soirée et que tu en tire aussi profit (prendre des contacts homme/femme, connaitre des bons plans, etc…). Et la prochaine fois que tu recroises ces nouvelles connaissances, s’il y a une target sur le lieu, tu auras un bon social proof parce que tu connaîtras du monde et là, bim !

    Ceci n’est que mon avis personnel !

    Pour ceux qui ont un peu du mal avec le fluff talk, je conseille le livre « Small Talk » de Florence Le Bras qui est pas mal sur ce sujet.

  • CrystalLake dit :

    Merci pour les conseils :)

  • Guillaume dit :

    Encore un article vraiment intéressant
    Personnellement, je différencie les soirées entre amis et soirées lycéennes, avec 25-75 entre amis, et 60-40 pour le deuxième type.

    Est-il nécessaire d’être seul, ou faire le papillon avec son « bro » a le même effet ?

  • Manu dit :

    Encore un très bon article, personnellement selon le type de soirée (appart’ ou grande maison, autour d’une table ou autour d’un feu, barbeuc’), plus l’espace physique est ouvert et grand, plus je papillonne. Mes amis peuvent bien papilloner aussi, personne n’a à être possessivement relou car après tout si on veut vraiment être ensemble, c’est toujours possible d’aller chercher un pote dans un autre groupe sans pour autant le déranger ! Cela permet aussi de faire inviter ses amis dans le nouveau groupe pour montrer du SP et leur faire aussi rencontrer les nouvelles personnes qu’on vient de rencontrer.

  • Jackie le Craquant dit :

    On ne peut pas papillonner à deux ou trois ?

    • Sélim dit :

      On peut Jackie, on peut ! C’est même encore plus puissant !

    • Jackie le Craquant dit :

      Et est-ce la différence entre l’âge réel et l’apparence compte aussi, par exemple dans le cas de quelqu’un qui aurait 16 ans et qui en paraitrait 18 aussi bien physiquement que mentalement (scolarisation précoce ou saut de classe) ?
      Et merci pour l’article, ça a l’air assez intéressant en termes de résultats.

    • lex dit :

      Jackie : On est représenté par ceux qui nous entoure. Tu peux t’entourer de mecs de 16 ans, mais, au moindre contrôle, tu restes dehors.. Et, à cet âge, les différences se voient vite. Si tu t’entoures de mecs de 20, 22, ça t’aidera à draguer des nanas un peu plus âgés, par exemple..! ^^

    • lex dit :

      Jackie : Deux, c’est bien. Trois, ça commence à faire beaucoup pour papillonner. Tu trouveras beaucoup de groupes de deux, et là, trois, ça sera trop, un seul, pas assez (en soirée). Et, pour les groupes de trois, deux, c’est bien aussi ^^

      Mais : le vrai papillon, sans limite, et sans aide, il est seul. ^^ (Mais, en soirée, c’est mieux à deux, of course.)

1 2

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)


  • Téléchargez ces 3 guides Gratuits !
    Recevez immédiatement :
    • Tension sexuelle, mode d'emploi (pdf)
    • Savoir parler aux femmes (pdf)
    • Vaincre sa peur d'aborder les femmes (mp3)

    OUI, je veux tout télécharger !
    • Près de 100 missions et exercices pour prendre confiance en vous et apprendre à draguer : c’est l’équivalent de 31 jours de coaching en séduction intensif pour le prix d’une entrée en boîte !
    • 267 techniques simples et efficaces pour rendre votre copine accro au sexe ou collectionner les 's*xfriends'.
    • Comment séduire LA fille que vous convoitez. Un guide pour sortir de la friendzone, séduire une collègue, une camarade...
    • Découvrez la version Française du bestseller de Swinggcat, apprenez enfin à maîtriser les Prizing, et devenez celui que les femmes voient comme LE mec à conquérir à tout prix !
    • Le nouveau chef d’œuvre de Mystery en Version Française ! Sûrement le livre le plus complet sur l’attraction et les techniques de drague.
    Découvrez tous les guides


    • Maîtrisez l'Inner Game de la Séduction : éliminez vos peurs et devenez l'homme confiant, solide, détendu, que toutes les femmes recherchent...
    • Dans Mission 06, vous allez découvrir comment aborder et séduire naturellement les femmes dans toutes les situations de la vie quotidienne ! Arrêtez de gâcher des occasions quand vous croisez des jolies femmes !
    • « Certains hommes sortent systématiquement avec les plus jolies filles sans JAMAIS avoir à les aborder dans la rue, en boîte ou en soirée ! Voici leur secret… »
    • Comment Arrêter De Vous Faire Rejeter Par Les Femmes… Et Coucher Systématiquement Avec Des Filles Que Vous Pensiez Inaccessibles, Grâce A La Méthode Gambler !