Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Comment Parler à une Fille Quand on est Timide

comment draguer quand on est timide

Technique de drague

Comment Parler à une Fille Quand on est Timide

Comment Parler à une Fille Quand on est Timide


Comment parler à une fille quand on est timide et qu’on a l’habitude de regarder ses pieds, de bafouiller ? Comment surmonter votre timidité pour aborder cette fille qui vous plaît tant ?

Dans cet article, je vous donne les clefs pour vaincre votre timidité pour draguer : l’objectif n’est pas de faire de vous un Superman de la séduction, mais simplement de vous donner les bonnes techniques pour ne pas passer à côté d’une belle occasion !

 

Ah la timidité… Probablement l’excuse la plus donnée par les débutants, par tous ceux qui n’osent pas aborder des filles.

« Je ne peux pas parler à une fille sans rougir », « je ne peux pas aborder une fille, je suis trop timide », « ma timidité me fait passer à côté de plein de filles, mais je n’ose pas leur dire qu’elles me plaisent, qu’il s’agisse de ma collègue de travail ou d’une fille dans le métro, je suis sûr que je n’arriverais même pas à draguer une fille timide ! ».

Dans cet article, je vais vous expliquer deux-trois trucs sur la timidité… et comment vous débarrasser de votre timidité pour enfin séduire et parler aux filles en soirée !

La timidité : définition de cet état d’esprit qui vous empoisonne

On commence avec les multiples définitions de la timidité, par le CNRTL (le centre national des ressources textuelles et lexicales).

  • « Manque de courage ; peur devant le danger».

La deuxième proposition est plutôt sympa aussi :

  • « Manière d’être, caractère de celui qui manque de hardiesse, de vigueur ; incapacité à entreprendre, à se décider. »

J’aime bien la troisième définition de la timidité :

« Manque d’aisance, d’assurance dans ses relations avec autrui ; tendance à se troubler et à perdre ses moyens lorsqu’on se sent regardé, observé. Synonyme : gaucherie. »

Et c’est très intéressant ce synonyme. Gauche. Pas très adroit. Un peu malhabile dans ses relations sociales. Ça me fait penser au livre de Ty Tashiro, Awkward.

Outre ces trois définitions nécessaires pour vous aider à vaincre votre timidité pour draguer, je suis allé creuser un peu du côté psychologique…

J’ai mis en gras les points qui me semblent les plus importants, et qui vous aideront peut-être à vous reconnaître et à identifier chez vous les symptômes de la timidité.

Ce trouble du comportement peut se manifester dès la petite enfance et se poursuivre à l’âge adulte. Doutant de lui-même, le timide, sans que cela ait un rapport avec la réalité de ses moyens, les perd dès qu’il est hors de son milieu familier, croit tous les regards fixés sur lui quand il est dans un lieu public, a du mal à communiquer. Lorsqu’elle apparaît à la puberté, cette timidité traduit la difficulté de s’adapter aux modifications du corps, à la peur que les autres surprennent les nouveaux désirs sexuels. Quand elle est très accentuée et qu’elle n’est pas surmontée grâce à une psychothérapie, elle peut handicaper sérieusement les études, la vie amoureuse, sociale et professionnelle. Elle conduit aussi parfois à se réfugier dans une solitude douloureuse ou encore à recourir à l’alcool ou aux drogues facilitant artificiellement la relation avec les autres. (Source : Psychologies Magazine)

Partant de ces définitions, au boulot ! Voici quelques techniques pour vaincre votre timidité et enfin aller parler aux filles qui vous plaisent.

Pourquoi votre timidité vous handicape avec les filles

Votre timidité, vous la ressentez.

Physiquement.

Vous bredouillez, vous bégayez quand il s’agit d’aller parler à une fille.

La peur d’aborder une fille est tellement grande que vous trouvez des excuses pour ne pas les aborder.

Votre rythme cardiaque s’accélère. Vous avez les mains moites. La gorge sèche. Vos jambes n’avancent plus, voire partent en moonwalk…

Mais le problème, c’est que votre timidité, elle naît dans la tête. Elle naît d’un blocage. D’une peur. Parfois d’une phobie sociale. Mais qu’elle n’a AUCUNE validité.

Elle ne tient pas la route !

  • Vous vous estimez moins bien que les autres : c’est faux.
  • Vous n’avez pas confiance en vous : vous avez tort, vous êtes CAPABLE de grandes choses !

C’est toute la distinction entre estime de soi et confiance en soi qu’il faut que vous compreniez, pour pouvoir terrasser cette timidité qui vous empêche de draguer.

L’estime de soi : elle peut être basse, ça n’empêche pas d’avancer, ni de séduire. L’estime de vous-même, c’est l’amour que vous vous portez à vous-même. Et cette jauge peut être à 10% ou à 90% : vous pouvez quand même séduire des femmes avec une faible estime de vous-même.

Un exemple pour illustrer le propos : la plupart des acteurs / chanteurs / artistes ne s’aiment pas. Quand ils se regardent : ils se trouvent nuls. Ils se demandent pourquoi ils sont aimés par les fans, alors qu’ils ont été méprisés ou abandonnés par leurs parents, incompris par les profs.

Et pourtant, ils séduisent les foules ! Je pense à un timide célèbre, Julien Doré. Sa timidité ne l’a pas empêché de séduire les plus jolies femmes…

Venons-en maintenant à la confiance en soi : ça, les artistes l’ont. Vous l’avez. La confiance en soi, c’est une question de capacité.

Vous avez la capacité d’arrêter de fumer. Vous avez la capacité de courir un marathon si vous avez deux jambes.

Vous parlez français ? Dès lors, vous avez la capacité de dire « bonjour » à une femme pour l’aborder, malgré votre timidité.

Avoir confiance en soi, c’est se dire « YES, I CAN » !

Et là où ça devient super intéressant… c’est que plus vous allez prendre confiance en vous, plus vous allez développer votre estime de vous.

Prenez le temps de relire cet article pour surmonter votre timidité !

Le cercle vertueux de la confiance en soi pour vaincre la timidité !

C’est un cercle vertueux qui permet de vaincre la timidité pour draguer :

  1. J’ai confiance en moi, je sais que je peux le faire, j’en suis persuadé !
  2. Donc je tente d’aborder cette femme, j’ai le courage qu’il faut face au danger que représente cette inconnue
  3. Donc je m’aime car j’ai osé, quel que soit le résultat de l’interaction
  4. Plus je m’aime, plus j’ai confiance en moi, plus j’ose !

Là, vous allez me dire que c’est très théorique tout ça. OK. Mais en pratique, ça donne quoi ?

Le plan d’action pour vaincre votre timidité et votre peur de parler en public

1. Tout le monde s’en fout !

Un des problèmes que les grands timides ont, c’est de croire que TOUT LE MONDE vous regarde, que tout le monde vous observe.

Je vous dis un truc, retenez-le bien : tout le monde se fout de vous. Je ne vous dis pas ça pour être méchant, mais tout le monde est comme vous ! Les gens sont plus préoccupés par l’image qu’ils renvoient que par la vôtre !

Faites votre vie ! Comment voulez-vous vivre votre vie et être indépendant si vous pensez toujours à l’avis des autres ?

L’homme confiant, l’homme que vous devez devenir pour aborder des filles : il n’a pas besoin de la validation des autres ! Il n’a pas besoin de l’approbation des autres !

Je sais que vos parents vont ont probablement rabaissés quand vous étiez gamin (eux, vos profs, vos frères et sœurs ou cousins, vos potes, le prof de sport…) : peu importe !

Aujourd’hui, maintenant que vous êtes adulte : personne n’est là à espionner vos faits et gestes, les gens ont mieux à faire !

Il faut vraiment que vous vous sortiez cet état d’esprit « je suis le centre du monde, tout le monde me regarde » de la tête !

2. Accepter l’échec comme phase nécessaire du processus d’apprentissage

parler à une fille quand on est timide

Encore un autre changement mental que vous devez opérer dans votre vie si vous voulez surmonter votre timidité.

D’abord, il va falloir pratiquer plus, sortir plus, pour vous familiariser avec les conversations avec autrui.

Tout est bon à prendre : la conversation avec le taxi, avec votre boulangère, avec votre vieille voisine qui va vous tenir la jambe pendant 10 minutes.

Chez le coiffeur aussi, c’est un bon exercice. Parlez. D’habitude, c’est lui (ou elle si c’est une coiffeuse) qui relancera la conversation. C’est lui qui vous posera des questions. Mais s’il ne le fait pas, prenez la direction des opérations et menez la conversation ! À vous de jouer !

Avec tout le monde, tout le temps !

L’objectif, c’est d’être à l’aise avec le fluff talk, être capable de broder, de parler de tout et de n’importe quoi avec n’importe qui !

Oui, il y aura des moments gênants. Oui, il y aura des blancs dans la conversation (et ça, ça fait flipper les timides, qui ne savent généralement plus où se mettre).

Mais ce n’est qu’en vous entraînant que vous deviendrez un as de la conversation, développant ainsi cette capacité… ce qui vous permettra de reprendre confiance en vous !

3. L’importance d’avoir de bons potes pour dépasser votre timidité

En réalité, j’avais envie de vous dire « prenez un coach en séduction, ça ira plus vite ! ». Mais le plus simple, pour tous, c’est d’avoir un ou plusieurs bons potes qui vont jouer ce rôle.

Qui vont vous encadrer, vous entourer, vous encourager.

Qui vont vous forcer à aller voir des filles et à leur parler, malgré votre timidité.

Voici deux jeux que vous pouvez suggérer à vos potes qui sont OK pour vous apprendre à draguer.

Le premier jeu, c’est celui de la carotte et du bâton.

  • La carotte, c’est la motivation positive : trouver une femme quand on est timide, la perspective joyeuse d’être en couple !
  • Le bâton, c’est la motivation négative, la sanction à laquelle vous voulez échapper : la solitude. Mais ça ne suffit pas. Pour le moment, ça ne vous a pas motivé, et votre timidité vous a toujours empêché de parler aux femmes. Alors vos potes vont faire monter les enchères. Ils doivent trouver une sanction pour vous, si vous refusez d’aller aborder une fille en soirée.

(On a commencé avec des coups de poings dans l’épaule, comme des gamins, avant d’instaurer des sanctions financières : « si tu ne vas pas parler à cette fille, tu nous dois 50€ ». Je vous garantis l’efficacité de la technique !).

 

4. La meilleure technique pour éliminer votre timidité et parler aux filles…

C’est de reconnaître votre peur, et l’avouer à la fille quand vous allez lui parler :

« Salut ! Je ne fais jamais ça car je suis bien trop timide et c’est un miracle que je ne bégaie pas encore. Je devais venir te voir parce que je te trouve charmante, et je m’en serais voulu de ne pas venir te parler. Salut (en tendant la main), je m’appelle Philippe ! ».

La plupart des filles trouveront ça touchant… et courageux ! Plus vous aurez d’expérience, plus vous verrez que les filles n’attendent pas de vous le discours parfait !

Il faut vraiment que vous désacralisiez le moment d’aborder une fille. Tout ne se joue pas à ce moment-là !

La séduction, c’est la suite :

  • Votre charme
  • Votre personnalité
  • Vos atomes crochus, vos points communs
  • Votre intelligence, votre humour
  • Votre masculinité, votre motivation, votre capacité de décision
  • Votre style
  • Votre capacité à la faire danser sur la piste
  • Votre humour bien entendu !

Et tellement d’autres qualités que les femmes attendent de découvrir quand vous irez leur parler.

Mais ce premier pas, malgré la timidité, vous devez le faire. Et vous allez vite vous rendre compte qu’avec un peu de courage, vous allez vivre de très belles histoires !

Si c’est la parole qui bloque, mais que vous êtes plus à l’aise derrière un clavier, alors apprenez à parler aux filles en ligne : c’est possible de draguer quand on est geek !

Parler à une fille quand on est timide : exercice fou !

Allez, un dernier exercice pour les kamikazes parmi vous, pour vous forcer à surmonter votre timidité.

C’est un exercice qu’on donne parfois en coaching pour montrer aux mecs indécis et angoissés que les femmes ne sont pas si terribles que ça.

Votre objectif : aborder une femme en lui demandant de vous mettre un râteau.

« Bonjour Madame ! Est-ce que si je vous abordais, vous me mettriez un râteau s’il vous plaît ? ».

Je vous assure qu’avec un grand sourire, un bon style, en étant poli : 8 fois sur 10, les femmes rient et se demandent pourquoi vous faites ça ! Il ne vous restera ensuite plus qu’à leur répondre : « écoutez, je suis incapable de parler à une femme car je suis trop timide… à part vous ! ».

Laissez agir la magie !

D’autres conseils d’anciens timides qui s’en sont sortis ? On vous lit dans les commentaires !

Sélim, coach en séduction

Lire la suite
4 Commentaires

4 Comments

  1. diané

    28 février, 2018 à 04:02

    je trouve ça bien
    il y a de bon conseil qu’on peut mettre en pratique

    • Sélim

      28 février, 2018 à 15:02

      Merci Diané !

  2. Stevee

    4 mars, 2018 à 01:04

    Salut a tous je voulait déjà vous dire merci a toute l’équipe pour nous aidé :) sa va nous changé la vie (enfin j’espère pour moi, sa serait un miracle).
    Voila mon problème, il y a une fille qui travail dans un magasin a chaque fois que j’y vais elle me mate genre tous le temps elle me lâche pas, mais moi trop timide bien sur je n’ose pas allez la voir.
    C’est hyper gênent de savoir qu’une nana attend juste que je vienne, alors que moi j’arrive pas a aborder, surtout qu’elle et Roumaine alors la j’ai une grosse peur de ne pas assuré du tout.
    Vous avait des conseils ? merci ;)

    • Sélim

      5 mars, 2018 à 15:17

      Hello Steeve !
      Pourquoi te sens-tu gêné si tu sens qu’elle t’aime bien ?
      Elle n’attend pas un speech de Prix Nobel, elle veut juste un peu de courage pour que tu l’abordes !
      Je te recommande de relire les articles pour aborder une fille !

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus Technique de drague