Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Comment Transformer votre Manque d’Expérience Sexuelle en Atout avec les Filles?

manque expérience sexuelle

Sexualité

Comment Transformer votre Manque d’Expérience Sexuelle en Atout avec les Filles?

Comment Transformer votre Manque d’Expérience Sexuelle en Atout avec les Filles?

manque expérience sexuelle
« Je suis puceau ! Comment je vais faire et est-ce que je dois lui dire ou pas ??» Voilà l’une des questions épineuses qui revient le plus souvent chez les apprentis séducteurs. Ils se sentent complexés et complètement paniqués par leur manque d’expérience sexuelle.

Beaucoup d’hommes mesurent leurs compétences de séducteur au nombre de femmes avec qui ils ont couché au cours de leur vie. Peut-être même pas seulement leurs talents de séducteur, mais aussi tout simplement leur valeur d’homme.

Et si je vous disais que ce n’était pas si grave que ça d’être puceau ? Le réel problème, il est dans votre tête !

Être puceau n’est pas le réel problème

Les mecs qui ont couché avec peu de femmes ou qui sont puceaux se sentent inférieurs aux autres. C’est bien triste, mais c’est pourtant la réalité.

Un peu comme s’il fallait vraiment coucher avec un maximum de femmes pour être un vrai mec.

La honte que vous ressentez d’être puceau vous paralyse. Elle vous empêche d’aller vers les filles et donc de pouvoir coucher avec.

Et au fur et à mesure que vous prenez de l’âge, le problème devient de plus en plus important.

S’il est normal d’être encore puceau à 16 ans, ceux qui le sont encore à 25 commencent souvent à faire une grosse fixette sur cette situation dont ils ne savent plus comment se sortir.

Ils ont une image d’eux-mêmes de plus en plus mauvaise et se sentent de plus en plus paralysés. Parce que bon…sérieusement…quelle femme accepterait de donner sa chance à un mec qui est encore puceau à 25 ans ?

Maintenant, je vais vous faire une grande révélation. Le problème ne se passe pas dans votre caleçon, mais dans votre tête.

La plupart des femmes se fichent de votre passé et de votre manque d’expérience sexuelle

Je vous assure. Claironner sur les conquêtes qu’on a pu avoir, c’est vraiment un truc de mec qui manque de confiance en soi.

On se compare les uns aux autres. Et dans cette course effrénée à la performance, ceux qui sont les plus mal lotis développent un complexe d’infériorité.

À force, on pense que les femmes aussi sont obnubilées par nos performances sexuelles. Certes, c’est important. Mais sans doute bien moins que vous ne pouvez l’imaginer.

Le réel problème, c’est qu’à un moment donné, une femme va se rendre compte que vous n’êtes pas à l’aise voire que vous êtes complètement angoissé à l’idée d’avoir une relation sexuelle avec elle.

Et là, cela va lui mettre de la pression sur les épaules et elle ne sera pas à l’aise non plus.

En fait, la situation est simple. Si vous n’arrêtez pas de vous excuser pour votre manque d’expérience ou si vous êtes complètement tétanisé, la fille va sentir que vous ne profitez pas vraiment du moment que vous êtes en train de passer avec elle.

Et, elle aura du mal à se sentir excitée avec vous, à se détendre. Alors la clé, ce n’est pas d’être un bon coup, c’est de se sentir à l’aise et en confiance avec votre sexualité. Et quoiqu’il arrive, n’en faites pas toute une histoire.

Non, vous n’êtes pas encore foutu

Il va falloir vous enlever de la tête qu’à votre âge, vous devriez déjà avoir beaucoup plus de conquêtes au compteur. C’est vraiment n’importe quoi.

Le seul qui se met de la pression, c’est vous. Le seul qui se compare aux autres c’est vous. Le sexe, ce n’est pas comme la retraite. Vous n’avez pas besoin de faire un certain nombre de trimestres pour y avoir droit. (Pour moi, c’est foutu la retraite entre parenthèses).

Donc si vous êtes toujours puceau une fois passée la vingtaine, ne laissez pas ce complexe détruire votre vie affective et sexuelle.

Il y a des tonnes de mecs qui ont eu leur première expérience très tard et qui ont finalement à l’heure d’aujourd’hui une vie sexuelle épanouissante. Qui ? Bah Moi !

Donnez-vous les moyens d’accéder au sexe

Si vraiment, la situation vous pose problème et que vous voulez du sexe à tout prix, apprenez à faire ce qu’il faut pour l’obtenir.

Si coucher est un objectif important pour vous à ce point là, consacrez-y au moins une heure par jour via les sites de rencontres ou autre chose et vous verrez que cela finira bien par arriver.

Vous voulez absolument vous sentir normal ? Sachez qu’en règle générale, les Français ont en moyenne 10 partenaires sexuels (dans une vie, Eros, dans une vie, pas par mois…)

Et bien, investissez un an de votre vie pour coucher avec 10 femmes si cela peut vous permettre d’aller mieux.

Comment faire ? C’est assez simple. En envoyant 20 charmes par jour sur Adopteunmec, vous vous mettez en relation avec 600 filles par mois. Il y a bien une fille chaque mois qui acceptera de coucher avec vous. Donc en quelques mois, vous obtiendrez l’expérience sexuelle requise pour vous sentir en confiance.

En fait, pourquoi avez-vous aussi peur ? C’est simple. Cette fille vous plaît et vous avez peur de la décevoir.

Vous avez peur de ne pas lui apporter de plaisir. Vous avez peur de son regard sur vous qui va vous crucifier. Un regard qui fait mal et que vous ne pourrez pas oublier de sitôt.

Les sites de rencontres en ligne vont vous permettre de vous enlever de la pression. Et peut-être de vous rendre compte que votre expérience sexuelle ne compte finalement pas tant que ça pour obtenir des premiers rendez-vous et ramener des femmes dans votre lit.

Internet est un gigantesque laboratoire. Restez toujours dans le respect et la courtoisie, mais n’hésitez pas à tester des choses, à innover, à vous confronter à ce qui vous fait peur.

Pour commencer, rappelez-vous que les femmes aiment le sexe et ne sont pas forcément toujours à la recherche d’une relation sérieuse.

Il y a aussi des femmes qui viennent de vivre une rupture et qui veulent s’amuser quelque temps. Il y a des cougars divorcées qui ont renoncé à la vie de couple. Il y a des filles qui sont comme vous. Qui ont peu d’expérience et qui cherchent à la développer.

Alors, vous pouvez tout simplement essayer de les séduire et voir ce qui se passe.

Ne lui dites pas que vous êtes puceau. Arrêtez de porter votre manque d’expérience sexuelle comme un fardeau. Contentez-vous d’essayer de la séduire et de voir jusqu’où vous pouvez aller.

Après, comme je vous l’ai dit, vous pouvez tenter certaines choses. C’est le moment de prendre du recul et de faire preuve d’autodérision. OK, vous êtes puceau, mais vous êtes là pour découvrir et pour apprendre.

Soyez créatif et amenez la fille dans des jeux de rôle originaux :

  • « Ha bon, tu ne rencontres pas beaucoup de mecs sur le site ? Et tu n’as jamais fait ça ? Mais il faut qu’on se forme ensemble. On va monter une confrérie de débutants sexuels. »
  • « Il faut que je t’avoue un truc. Je suis le plus mauvais coup de toute la région PACA. Tu ne veux pas être ma sex teacher ? Non, parce que là, ce n’est vraiment plus possible. »

Cela vous permettra de vraiment dédramatiser. Vous allez voir que ça fait rire les filles et même que parfois, elles vont rentrer dans votre jeu et que vous finirez par obtenir des résultats.

Vous êtes là pour faire de l’expérimentation sexuelle et acquérir l’expérience qui permettra de vous sentir bien face à une fille qui vous plaît. Alors, amusez-vous.

Prenez du plaisir à échanger avec les filles et vous y obtiendrez peut-être bien plus que du sexe et la confiance en vous dont vous avez besoin.

Je suis puceau. Est-ce que je dois lui dire ?

Manque-dexperience-sexuelle

The Inbetweeners : série géniale sur des puceaux de haut niveau !

Ok. Le sexe à n’importe quel prix, ce n’est pas pour vous ? Comme vous voulez.

Revenons en alors à la question initiale. « Je suis puceau ! Est-ce que je dois lui dire ou pas ? »

Certains commencent déjà à se poser la question alors qu’ils sont en train de discuter avec une fille sur un site de rencontres.

Soyons clairs. À ce stade-là, ne dites rien. Vous n’avez encore jamais vu la fille. Rien ne dit qu’elle va accepter un premier rendez-vous.

Rien ne dit que vous allez vous plaire en face à face. Et vous êtes déjà en train de faire passer le message que vous êtes complètement bloqué par le fait d’être puceau.

D’ailleurs, à mon sens, ne lui parlez de ça à aucun moment. Cela ne ferait que de vous rajouter de la pression inutilement. Vous allez déjà en ressentir suffisamment.

Si la question de votre passé sexuel arrive sur le tapis à un moment ou un autre pendant un rendez-vous, choisissez de rester mystérieux.

De toute façon, si elle vous pose ce genre de questions, c’est qu’elle est intéressée et qu’elle commence à s’investir émotionnellement avec vous. Relax !

Dans un premier temps, essayez de désamorcer la situation avec humour :

  • « Hooo ne parlons pas du passé. Profitons du présent et de ce bon verre de rhum. Tu veux me saouler pour abuser de mon grand corps musclé, avoue ! »
  • « Heeey ! Mais je ne raconte pas ça le premier jour. Je suis timide ! J’ai bien compris que tu voulais me faire tomber dans tes filets à ne parler que de sexe. »

Si vraiment, elle insiste, restez évasifs :

  • « Je n’ai jamais vraiment rencontré la bonne personne avec qui je me sentais à l’aise pour que ça dure »
  • « J’ai eu des soucis d’argent et j’ai dû me concentrer à fond sur le boulot au détriment de ma vie amoureuse ces derniers temps. »

Et restez-en là. Même si vous avez l’impression que ça se voit sur votre front, les femmes ne sont pas mentalistes. Elle ne devinera jamais que vous êtes puceau.

Développez votre culture sexuelle

Bien d’accord avec vous, rien ne vaut la pratique.

Mais même si vous ne couchez avec aucune fille, rien ne vous empêche de vous renseigner sur le sexe.

À notre époque, tout est facile d’accès. Vous avez Internet, les livres, le porno, ArtdeSeduire.com… Lisez, lisez, lisez et lisez encore. Baladez-vous sur la rubrique sexo d’Amazon.

Le sexe est partout. Profitez-en pour parfaire la théorie. Voici déjà quelques articles de référence :

Concentrez-vous sur la fille qui est en face de vous

Si vous êtes inquiet, c’est probablement parce que vous avez peur qu’elle vous trouve nul. Parce que vous pensez que vous n’avez pas les bonnes techniques.

Mais devenir un bon partenaire sexuel, ce n’est pas forcément qu’une question de technique. C’est aussi savoir créer une atmosphère propice à l’excitation. C’est savoir faire monter la température.

Et ça, ça n’a rien à voir avec vos compétences sexuelles. La plupart des filles avec qui j’en parle sont unanimes pour dire que la relation sexuelle commence bien avant que vous n’ayez enlevé votre premier vêtement.

Chaque femme est différente et vous allez avoir besoin de vous adapter. Les femmes vous diront que la plupart des hommes sont égoïstes et qu’ils ne prennent pas le temps ni la peine de les écouter vraiment sur ce qu’elles attendent au lit.

Essayez simplement d’être à l’écoute et vous marquerez de précieux points.

Acceptez de faire des erreurs

Cela peut arriver, ça fait partie du processus d’apprentissage.

  • Peut-être que vous ne savez pas exactement comment enfiler votre capote (entraînez-vous seul, avant !)
  • Peut-être que vous allez éjaculer plus vite que prévu
  • Peut-être qu’au début de la pénétration, vous n’allez pas trop savoir comment rentrer dans son vagin
  • Peut-être que vous allez vous sentir vraiment très anxieux

Le sexe, c’est quelque chose de nouveau pour vous. Acceptez que tout ne soit pas parfait dès le début.

Nous sommes tous passés par là. Apprenez à ne pas en faire une montagne et à prendre les choses avec philosophie.

D’ailleurs, même une fois que vous ne serez plus puceau depuis longtemps, il y a des jours où vous n’allez pas être bon.

Des jours où ce ne sera pas l’extase pour la fille qui est avec vous. Et ça risque de vous arriver un sacré paquet de fois.

La réalité, c’est qu’il n’y a aucune formule magique pour être bon à chaque fois. Aucune recette miracle pour faire jouir une femme à tous les coups.

Gardez quelques principes simples en tête :

  • Soyez attentif à votre partenaire. C’est vraiment le conseil le plus important. Si un jour, vous sentez que vous n’avez pas été bon, c’est parce que vous n’avez pas su écouter son corps. Vous vous êtes dit que ce qui a marché sur telle ou telle fille allait aussi marcher avec elle. Vous avez oublié d’être présent et vous vous êtes planté.
  • Faites grimper progressivement la température et l’intensité de vos caresses ou de vos ébats.
  • Et surtout, prenez du plaisir. Vous aussi, vous êtes là pour prendre votre pied. Alors, pour une fois, les mecs, pensez à vous.

La première fois, on peut toujours mieux faire

Et puis de toute façon, la première fois que vous couchez avec une fille, ce ne sera jamais exceptionnel. Ou tout du moins, ce sera toujours moins bien que les relations que vous pourriez avoir par la suite.

Une fois que vous aurez appris à la connaître, à savoir ce qui l’excite et ce qui lui plaît.

Bref, que vous soyez puceau ou pas, si c’est la première fois, la fille en face de vous se sentira un peu nerveuse et pas totalement en confiance pour se lâcher. Quels que soient vos efforts pour la mettre à l’aise.

Elle voudra elle aussi vous plaire. Sentir que vous la trouvez belle. Que vous ne la trouvez pas trop grosse. Elle se demandera si vous ne la jugez pas parce qu’elle a enlevé sa culotte le premier soir.

Il y a beaucoup de facteurs qui entrent en ligne de compte et qui font que cette relation sexuelle même si elle est agréable ne sera pas idéale quoiqu’il arrive.

Le sexe, c’est comme le vin, ça se bonifie avec le temps. En fait, je dirais avec beaucoup de communication et de confiance.

Donc, oubliez les complexes, oubliez la technique et laissez-vous aller à savourer le moment présent.

La fois où j’ai sombré : le manque d’expérience sexuelle n’est pas le pire souci…

Je sais ce que certains vont dire de cet article. « Ok, Sylvain…C’est bien beau tout ça, mais toi t’es pas puceau et c’est plus facile à dire qu’à faire quand on a la tête dans le seau. »

Ça, c’est sûr ! Mais pour commencer, il y a bien un moment où j’ai été puceau. Et, encore une fois, vos difficultés n’ont rien à voir avec votre situation sexuelle. Ça se passe vraiment dans votre tête.

Il m’est déjà arrivé de sombrer mentalement alors que je n’étais pas puceau du tout et que je n’avais jamais rencontré de problème particulier sous la couette.

Voilà, je vous ai déjà raconté dans certains articles comment j’avais pris des râteaux, laissé passer des occasions ou fait des trucs très needy.

Mais c’est une autre paire de manches que de raconter comment j’ai sombré dans une relation au point de me faire larguer parce que j’avais perdu toute confiance en ma sexualité.

Allez, aujourd’hui, je me fous à poils devant vous. Parce que je vous aime. Un peu comme Pascal Dupraz.

Donc une fois, alors que j’étais en couple avec une femme depuis longtemps, je lui demande sur l’oreiller si je suis son meilleur coup. Évidemment, la réponse est censée être oui. Mais, elle me répond que c’est un ex.

Et là, c’est le crash mental sans paliers. Je passe de :

  • « C’est son ex son meilleur coup » OK !
  • À « elle préfère coucher avec son ex que moi »
  • À « je suis sûr qu’elle pense à son ex quand elle couche avec moi »
  • À « j’envisage d’avoir recours au dopage pharmaceutique (viagra) et technologique (sextoys)« . Comme le dit le Doc, « je veux me doper à la Maradona car je suis triste comme le clown Zapatta »
  • À « de toute façon, elle me trouve moche »
  • À « puis, si ça se trouve, elle m’aime pas »
  • À « je suis à la limite (allègrement franchie) de faire une crise de panique à l’idée de coucher avec elle »
  • À « je ne couche plus avec elle »
  • À « de toute façon, maintenant, elle va me tromper »
  • À « je deviens needy, je stalke son Facebook, j’essaye de savoir à qui elle envoie des textos et je fais des crises de jalousie »
  • À « je me fais larguer »
  • FIN DU GAME.

Moralité : pour commencer, ne posez pas de questions stupides sur les exs de votre copine. Embargo complet !

D’ailleurs, pour éviter tout problème, je vous invite à relire cet article d’Aurélien sur les questions à ne jamais poser à une femme.

Mais cela dit, c’était rattrapable. J’ai juste sombré dans la tête. En 10 s et quelques mots.

Ne faites pas comme moi. Est-ce que c’est difficile ? C’est la pire épreuve relationnelle qu’un homme puisse traverser.

Mais, le champion, ce n’est pas celui qui gagne quand tout va bien. C’est celui qui est capable de ravaler la déception et la douleur. Puis de faire quand même la course en partant de la dernière place de la grille de départ.

Vous avez deux solutions.

Soit vous faites comme moi, vous démissionnez, vous faites la course avec le frein à main et vous attendez le crash. (Et vous ratez les 3 courses suivantes parce que de toute façon, la tête a lâché).

Soit vous montez dans la voiture pour vous battre, pour apprendre et advienne que pourra.

Je sais quelle solution est la bonne. Vous aussi. Est-ce que j’ai réussi ? Non. Est-ce que vous allez réussir ? Vous allez essayer au moins.

Parce qu’aujourd’hui, je ne vous donne pas un article, ni de la séduction, ni même des conseils. Je vous donne « du sang, de la sueur et des larmes ».

Conclusion

En écrivant cet article, j’ai surtout essayé de vous faire comprendre qu’il ne s’agit pas d’un problème sexuel, mais avant tout d’un problème de confiance en soi.

Donc si vous êtes puceau, ne laissez pas votre manque d’expérience vous bouffer la vie. Je viens de vous livrer un bout de la mienne. Juste pour bien vous montrer que le manque de confiance dans votre sexualité n’a rien à voir avec le fait d’être puceau.

Ça peut vous arriver n’importe quand dans votre vie. Il faut juste être fort. Et ne pas en faire toute une montagne. Faites ce que j’écris, pas ce que j’ai fait. Parce que vraiment, je ne vous le souhaite pas.

Et pour finir sur une note plus légère, n’oubliez pas que tout ceci n’est qu’un jeu et que vous devez aussi faire preuve d’autodérision et prendre les choses à la rigolade.

Rappelez-vous les American Pie ou 40 ans, toujours puceau. Ça vous rendra le sourire.

Et vous, est-ce que le fait d’être puceau est ou a été une grosse difficulté pour vous ? Est-ce que vous avez déjà perdu totalement confiance dans vos capacités sexuelles ? Des astuces pour sortir du trou quand on est bloqué dans un cercle vicieux sans fin ?

On en parle dans les commentaires.

Sylvain, qui reste l’un d’entre vous.

Lire la suite
128 Commentaires

128 Comments

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus Sexualité