L’art d’embrasser ou comment réussir un baiser inoubliable…

Publié dans Technique de drague par Boris (Maxx) le 22/07/2009
9 Flares 9 Flares ×

comment embrasser une fille2 Lart dembrasser ou comment réussir un baiser inoubliable...

Bon nombre de nos lecteurs veulent savoir comment embrasser une fille ; comment amener et réussir son kissclose. D’ailleurs, plus d’un séducteur se retrouve bloqué à l’étape du Kissclose (le meilleur exemple est Style à ses débuts pour ceux qui ont lu The Game).

Quand l’embrasser ?

Faisons les choses dans l’ordre. Avant de voir comment embrasser une fille, voyons quand l’embrasser. Vous le savez, pour séduire une fille, tout est question de timing.

Ce n’est pas pour rien que Mystery a pu créer une approche divisée en tant de petites étapes.

L’étape du kissclose n’échappe pas à cette règle. Il ne faut pas attendre trop sous peine de devenir un nice guy aux yeux de la demoiselle que vous convoitez, ni se précipiter pour ne pas la faire fuir.

n.b. : la situation est néanmoins toujours plu facile à rattraper si vous avez agis trop tôt que si vous avez agis trop tard.

Ce sera à vous d’évaluer la situation selon la personnalité de votre cible, son body language, et l’environnement (lieu, personnes présentes, ambiance…).

Mais n’oubliez jamais qu’un kiss close doit être le point final d’une tension sexuelle : ne kiss closez pas à froid.

Vous devez donc créer suffisamment de confort et d’attirance pour que mademoiselle soit prête (au moins inconsciemment) au rapprochement physique avec vous.

Si vous souhaitez accélérer les choses, misez sur une bonne conversation et usez avec maîtrise des kinos.

Les kinos sont essentiels pour kisscloser car ils permettent de tester la réaction de la demoiselle à votre contact, et de créer une intimité. Si elle réagit bien à vos kinos, normalement, vous kiss closerez sans problème.

Kiss-openers

La question que beaucoup d’hommes se posent, c’est : comment embrasser la fille pendant la séduction. Il y a de très nombreuses possibilités, à adapter selon votre caractère.

Mais pour vous donner du concret, voici quelques exemples de bons kiss openers connus ou proposés par des lecteurs de Artdeseduire :

Le kiss-close façon Beigbeder :

Vous : « Je te parie une coupe de champagne que je peux t’embrasser sans toucher tes lèvres »

Après quelques négociations, elle devrait accepter, dites-lui de fermer les yeux et…. embrassez-la fougueusement sans attendre sa réaction.

Après un diner/verre :

Vous : « tu as plein de chocolat (café…) sur le menton ».

Enlevez délicatement les traces imaginaires avec vos doigts, secouez-les en bougonnant et dites : « zut, ils ne marchent plus » et avancez-vous pour l’embrasser.

Vous : « Ecoute, j’ai bien vu que tu voulais m’embrasser, mais je pense que c’est un peu tôt »

Elle : « Hein, heu non pas du tout »

Vous : « Vraiment, bon après tout tu as raison, pourquoi attendre davantage »

Vous : « Je passe un très bon moment. Je pense même que si tu étais brune/blonde (dire l’inverse de ce qu’elle est) je t’aurais déjà embrassée »

Elle : « ????? »

Vous : « Oui, malheureusement, les Brunes/blondes (ce qu’elle est) embrassent mal »

Elle : « N’importe quoi »

Normalement, après ce neg-hit, elle sera facile à embrasser.

Le kissclose de Mystery :

Vous :  » On va jouer à un jeu de confiance. Tu dois placer tes lèvres à 2 cm des miennes, mais, tu ne dois surtout pas m’embrasser ! « 

Dites cela avec un Body language langoureux (se mordre les lèvres, la regarder droit dans les yeux, sourire…), juste ce qu’il faut pour faire craquer mademoiselle. Ce jeu là permet d’inverser le rôle et d’être un peu plus celui qui est convoité (le « prize »).

Faire le premier pas, et rapprochez vous à 2cm d’elle. Mais laissez à la demoiselle le choix de finaliser. On en apprend ainsi plus sur mademoiselle (est-elle entreprenante ?)

Au moment de partir : « On se fait la bise ou on assume notre attirance? » (kiss close à tenter si l’on est en état de confiance)

Vous : « Alors, que veux-tu faire maintenant ? »

Elle :« Je ne sais pas, et toi? » (voilà une réponse de femme typique)

Vous : « T’embrasser »

Ce ne sont que des exemples, mais je pense qu’ils vous donneront une idée de la quantité de phrases et d’approches psychologiques (joueur, alpha, désintéressé…) qui peuvent vous amener à kiss closer. Il y en a pour tous les styles !

Prenez l’initiative de l’embrasser

De toute évidence, au moment d’embrasser votre cible c’est à vous de faire le premier pas.

Mais au moment crucial, il est facile d’être envahi par la peur de l’échec…au point d’être paralysé et de ne rien faire… Ce qui mène toujours au fiasco : une femme préfère vous laisser mourir de peur sur place plutôt que de faire le premier pas.

Elle sera certes déçue que vous n’ayez pas trouvé le courage nécessaire, mais jamais au point de prendre l’initiative elle-même.

Pourquoi ? Eh bien, parce que si vous êtes incapable de vous affirmer, alors vous n’êtes pas le genre d’homme qu’elle recherche.

Par conséquent, lorsque vient le moment d’agir, prenez votre courage à deux mains et faites «le premier pas» : elle vous en sera TRES reconnaissante

Technique pure

Il est impossible de décrire un baiser parfait, car il résulte davantage d’une alchimie entre les deux partenaires que d’une technique particulière. Ne pensez pas, et laissez-vous aller.

Une technique très efficace pour embrasser une fille consiste à vous approcher d’elle pour l’embrasser…et à marquer un temps d’arrêt avant de toucher ses lèvres. Regardez-la dans les yeux avec un petit sourire… Et embrassez là.

Cette ultime tension devrait casser toutes ses barrières et déclencher un tsunami d’hormones chez la demoiselle.

Par ailleurs, dans un premier temps, ne posez pas vos mains sur ses fesses ou d’autres endroits trop intimes. Promenez-les au creux du dos et sur sa nuque, zones du corps féminins qui sont très réceptives tout en restant du territoire du gentleman…

Et vous, quel est votre meilleur kissclose opener ? J’attends vos réponses dans les commentaires…

Maxx

Bonus : vidéo pour en savoir plus sur l’art du baiser


197 05 format pub Lart dembrasser ou comment réussir un baiser inoubliable...
197 Techniques de Séduction Avancées
Une formation intensive pour surmonter ses peurs, aborder les femmes, obtenir des numéros de téléphone, réussir ses premiers rendez-vous et sexualiser ses interactions avec les femmes.
Découvrez ce Guide >>

584 COMMENTAIRES
  • Patrick dit :

    Elle a 22 ans. Ce serait un de ses caprices. Que faire donc?

  • Bibo dit :

    Voila j’ai 14 ans est je suis actuellement en couple ,mon probleme j’ai jamais emballer une fille est j’ai une petite technique au debut sa commence par message est sa ce finis par RDV / Moi : J’ai rêver que on c’est embrasser Elle: Ha Bon, Moi : Oui,Souvent mais rêve deviennes réalités ! / Alors sa passe ou pas ? (Pour info elle a Déjà emballée mais moi non :s) En passant dsl pour les fautes :s Je suis un garçon aussi 😃

    • Sélim dit :

      Go Bibo ! Il faut le tenter, c’est mignon, c’est jeune, elle peut être touchée !
      A quatorze ans, elle t’aidera pour ton premier baiser !

  • Belvie Baros dit :

    J’ai 19ans et je suis toujours pusceau,j’ai vraiment du mal à aborder une fille,le pire c’est que j’ignore beaucoup de chose,comme embrasser une fille… ,j’ai besoin de vos conseils!

  • drummerastrass dit :

    J’adore tous ces openers j’y aurais jamais pensé ! J’ai 15 ans (et on s’en fout…) et j’ai (très) récemment fait mon premier KC, en FZ et j’ai pas eu besoin d’un opener… ca aurait fait un petit bonus ! Comme la fille est très forte aux échecs, j’ai essayé le lendemain « si je te mets échec, tu m’embrasse » mais elle n’a pas voulu…
    A part ca, je retiens qu’embrasser dans le noir, couchés dans une tente, c’est très sympa, mais assez technique ! Sur ce, merci et a bientôt !

  • Toine dit :

    Salut! Voilà j’ai 16 ans et je tente de KC une fille de mon lycée. Le problème c’est que dès que des mecs tentent de l’embrasser, elle se sent vraiment très mal à l’aise (à la limite de la crise d’angoisse), ce qui n’est pas génial vu qu’elle se fait draguer souvent il faut dire. On s’entend très bien, il y a une bonne connexion entre nous et elle a l’air de vouloir me faire savoir que je sors du lot par rapport aux autres hommes qu’elle a rencontré (galant, détendu, etc). Cependant, à cause de son problème vis à vis des relations amoureuses, j’ai voulu éviter de la KC même après avoir passé le 2eme rdv (j’ai quand même commencé la kino-escalation). Le prochain rdv sera le 3e et je veux « finir le travail » et la KC avant de tomber en FZ. Des conseils pour la KC tout en évitant le plus possible de la mettre mal à l’aise?

  • Brad dit :

    Bonjour (désolé c’est long), bon j’espère avoir une réponse et au passage c’est génial d’aider les gens comme ça. J’ai 18 ans et j’ai rencontré une fille à la rentrée, je la trouvais jolie mais je n’ai pas fait le premier pas. Le premier jour de cours, elle est venue vers moi à ma table, est restée, prétextant ne pas avoir d’affaire et demandant d’utiliser les miennes (sachant qu’on est une classe de 15). Du coup, on a parlé je l’ai fait un peu rire mais comme je sors d’une relation douloureuse je n’osais pas faire grand chose. Par la suite j’ai remarqué qu’à certains moments elle faisait en sorte d’être proche de moi et je me suis dis « y a p’tet un truc à faire quand même là, bouge toi les cacahuètes ». Du coup, le soir je l’ai ramené elle et plusieurs potes au même endroit en voiture et elle m’a proposé de venir boire un verre avec ses amis. Bref, j’ai dis pas sûr je te tiens au courant, j’ai pris son num (c’était un peu fait exprès j’avoue), j’y suis allé. En arrivant il m’a semblé être « attendu » (sa copine avait l’air de vouloir voir à quoi je ressemblais) ça s’est très bien passé et sa meilleure amie a finit par décréter « je t’aime bien toi! » (ce qui est un bon point). Ainsi, le lendemain on s’est vu sans plus puis le midi elle n’allait pas bien je lui ai parlé un peu par texto car elle était rentrée, puis IRL l’aprem à son retour. J’ai rien osé jusqu’au moment de lui proposer d’aller boire un verre et que j’la ramène ensuite (elle a dit oui après avoir souris et rougit me semble t-il) LE HIC !!!!! Une pote de la classe s’est un peu incrustée du coup pas très intime comme un moment. Je l’ai ramené et rien de trop particulier à part des moments où elle se rapprochait quand on était dans le bar. J’ai envoyé un mess pour dire que j’étais bien rentré et j’ai repris ses dires pour savoir si elle était venue me voir par intérêt ou non, elle a répondu « Bah je sais pas,c’était naturel de venir vers toi » et j’ai enchainé sur un « Bah écoute c’était naturel de pas t’envoyer d’où tu venais disons ça » (ça l’a fait rire) BREF! Je ne sais pas trop quoi faire là. Elle est intéressée à moins que je sois complètement débile mais je sais pas comment m’y prendre. Help pleeeeaaaase..

  • Brad dit :

    Il n’est pas possible de poster de com ? Le mien n’est pas apparu :(

  • Benito dit :

    Ah le baiser !

    C’est vraiment pour moi, le truc le plus important, les préludes. Avant même les préliminaires. Une façon de gouter à l’autre, de sentir sa passion et faire ressentir la sienne.

    C’est vrai qu’il n’y a pas vraiment de techniques mais il y a toujours moyen de s’accorder. S’embrasser ça n’est pas juste fourrer sa langue et tourner dans le ses des aiguilles pour montre. C’est d’abord des lèvres qui se touchent, s’effleurent. Des mains qui se croisent. Des langues qui se cherchent…c’est une rencontre, une découverte pas un raid.

    Le tout doit être fait dans la douceur même si le désir montant le baiser peut devenir plus passionné (genre on se mange les lèvres ^-^) il faut savoir aussi redescendre la pression, regarder sa ou son partenaire. Mon premier baiser…je pense que je devais avoir 15 ans m’a laissé un souvenir de douceur incroyable, et depuis je n’en lasse pas.

    • Sélim dit :

      Benito, accro au roulage de palot !
      Rien de tel en effet… Si une fille n’embrasse pas bien, j’avoue que très souvent, je fais demi-tour…

1 17 18 19

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)