Comment séduire avec la technique du NEG… sans passer pour un connard !

Publié dans Technique de drague par
ArtDeSeduire.Com

comment draguer avec un neg Comment séduire avec la technique du NEG... sans passer pour un connard !

Retour à l’école de la séduction aujourd’hui pour cet article portant sur une des techniques les plus efficaces pour séduire les filles.

Le neg a souvent été mal compris, et le plus souvent très mal appliqué.

On vous dit tout sur son origine, son application, et la frontière très fine qu’il existe entre un neg intelligent et approprié et un neg qui vous discréditera et vous fera perdre toutes vos chances avec les filles.

Le neg, c’est quoi ?

Un compliment négatif, une remarque négative. En anglais, le neg hit vise à faire mouche : c’est une sorte de vanne destructrice qui doit vous permettre de prendre l’ascendant psychologique sur la fille en face de vous.

Si elle pense être supérieure à vous, si elle vous regarde de haut, le neg bien utilisé permet de la descendre de son piédestal pour la remettre au même niveau que vous. Pour reprendre un débat équilibré.

Attention : mal utilisé, un neg peut blesser, peut faire de la peine et produire l’effet inverse de ce que vous souhaitiez. Au lieu de vous aider à vous rapprocher de la fille, vous la ferez fuir. Voyons ensemble pourquoi les negs sont utiles.

Pourquoi utiliser un neg ?

Faire des compliments à une fille, c’est facile. Faire des compliments sincères vous permet de prouver à une fille que vous avez remarqué ses efforts, et que vous les appréciez. Efforts vestimentaires, efforts de ponctualité, efforts de conversation, bon goût dans leur maquillage, bonnes connaissances musicales, tout est sujet à compliment.

Le problème des compliments, c’est qu’ils en disent parfois trop long sur votre intérêt pour la fille en face de vous. Par un compliment, vous dévoilez votre jeu. Vous ne pouvez plus trop bluffer. Vous laissez le choix à votre adversaire : fold, call ou raise, mais vous n’êtes plus maître de la situation.

« Que tu es belle ce soir ! » traduit votre intérêt pour elle. Rien de dramatique, mais maintenant le rapport de force s’inverse quelque peu…

Elle le sait, elle a le choix, vous venez de lui donner le pouvoir, de lui redonner confiance en elle, de lui faire comprendre qu’elle devait faire un choix et que vous étiez en attente de son bon vouloir, que vous étiez un jouet entre ses mains si elle le voulait.

Pourquoi est-ce potentiellement une mauvaise stratégie ? Parce que si vous affichez ostensiblement votre intérêt pour elle, c’est foutu pour vous. Trop facile pour elle ! Elle a juste à se baisser pour vous cueillir, ça ne présente aucun challenge pour elle. Personne ne veut entrer dans un club ouvert à tous !

La philosophie du neg, c’est l’inverse : c’est de la disqualification. La disqualification signifie que vous masquez votre intérêt pour la fille. Mieux : que vous exprimez un désintérêt pour sa personne.
Le meilleur exemple de disqualification utilisé par certains dragueurs :

« Coucou les filles, avec mon copain là-bas on se demandait qui était le plus sexy : Robert Pattinson ou Orlando Bloom ? On essaie de trouver un sosie pour un plan à trois… »

Dans la même veine, il y a le célèbre disqualifier de Mystery : « C’est vraiment dommage que je sois gay parce que sinon, tu serais vraiment mon genre de filles ».

L’idée dans cette approche gay de la disqualification : « je suis gay donc je n’ai aucun intérêt sexuel pour toi. Je ne représente aucune menace pour toi. Tu peux abaisser tes défenses, on peut se rapprocher. »

Un neg permet, lui, de disqualifier la fille. Au lieu de vous disqualifier (« je ne suis pas intéressant pour toi »), le neg va exprimer l’inverse : « tu n’es pas intéressante pour moi. », «tu es sympa, mais tu ne me plais pas», « tu es sympa comme fille, mais pas mon genre ».

C’est l’heure des exercices pratiques !

Comment vous pouvez utiliser les negs ?

Votre sens de l’observation sera votre meilleur allié ! Le but, lors d’une conversation où la fille est en confiance, est de la faire redescendre légèrement sur terre, en lui faisant prendre conscience qu’elle est bien mignonne, mais qu’elle est loin d’être une princesse ou une star infaillible.

Le neg, c’est ça : c’est l’art de souligner le petit défaut qui met mal à l’aise.

Les negs physiques

Exemples :

« Oh c’est mignon ce caca d’œil ! C’est vrai que tu as de beaux yeux, mais le paquet de mascara mixé à la crotte d’œil, ça me donnerait presque envie de pleurer… »

« J’adore tes mains ! C’est dommage que tu te ronges les ongles comme une cannibale, ça fait un peu négligé… »

« Et voilà, je savais bien que j’aurais dû prendre un parapluie ! On s’amuse, on rigole, on discute, tu te sens en confiance et tu te mets à me postillonner dessus ? Sérieusement ? »

« Je t’ai vue de loin, j’ai trouvé tes cheveux resplendissants. Là en m’approchant, je repense à la pub L’Oréal contre les pointes sèches… »

Tous ces exemples visent à pointer chez votre target un défaut physique qui viendra la déstabiliser. La conversation suivait son cours et BIM, vous arrivez en plein milieu tel le chat qu’on écrase sur la route. Pas bien grave, mais perturbant quand même…

Dans sa tête, elle ne sait plus si elle vous plaît vraiment. Elle va focaliser sur ce défaut. Elle va se torturer le cerveau pour essayer de vous prouver que ce n’est pas si grave, qu’elle a d’autres qualités. Elle va essayer de vous plaire davantage : elle est en phase de reconquête, de re-qualification.

Les negs comportementaux

Reprendre les gens sur les fautes de grammaire. Un grand plaisir sadique qui ramène instantanément la fautive en enfance, quand on se moquait d’elle en cours, quand son père la corrigeait pour faire d’elle une bonne élève.

Ainsi, n’hésitez pas à shooter un petit neg carton jaune si vos oreilles entendent « des gens qui croivent », des « si j’aurais », des « personnes qui z ont vu des extraterrestres ».

Outre le regard noir et le sourire malicieux, vous pouvez remuer le couteau dans la plaie :
« Ah oui, vraiment ? Il y a des gens qui CROIVENT ça ? »

Autre neg « comportemental ». Le neg boisson. Vannez gentiment une fille qui ne sait pas boire, qui s’étouffe avec sa boisson ou qui s’en renverse partout.

« Laisse tomber, j’étais content de trouver un pote de beuverie comme toi mais là, tu fais vraiment débutante, je suis désolé… ça ne va pas être possible entre nous ».

Dernier neg que j’aime bien utiliser. Il est vraiment personnel, propre à mes convictions et mon mode de vie : je n’aime pas les fumeuses. Ca pue. Je suis sensible aux odeurs. Du coup, quand je tombe sur une fumeuse, j’utilise ça, mon neg cigarette.

  • « C’est vraiment dommage, on s’entendait bien et tu m’annonces que tu te drogues ?
  • Quoi ? Tu exagères…
  • Non, il fallait bien que tu aies un défaut, mais là c’est vraiment le pire. La clope, ce truc d’ado attardé… c’est bon tu sais, tu n’es plus obligée de prouver quoi que ce soit aux autres, tu n’es plus dans la cour de récré… »

Je noircis volontairement le trait. Je fais passer la cigarette pour le pire des défauts, incompatible avec mon hygiène de vie.

Si vous vous demandez comment on enchaîne après ce neg, tout en légèreté, en cocky & funny :

  • « Non mais c’est dommage parce que tu avais de jolies lèvres. Du coup tu ne sauras jamais comment j’embrasse.
  • Qui te dit que je voulais t’embrasser ?
  • Qui TE dit que je voulais t’embrasser ?! J’ai bien vu ton regard depuis tout à l’heure ! Je ne suis pas un garçon facile ! »

A quel moment on utilise les negs ?

Dans le cours de la conversation ! Pas trop vite, pas d’entrée de jeu ! N’oubliez pas le but des dynamiques sociales : mettre vos interlocuteurs à l’aise pour dérouler votre plan de séducteur.

Ce n’est pas un hasard si Mystery a réduit la séduction à trois phases : attraction, confort, et séduction.

Vous ne pouvez pas balancer votre neg dès le début, en phase d’attraction, vous passeriez simplement pour un connard. Que peut-on penser d’un mec qui débarque en rabaissant immédiatement les autres?

Le neg est une arme de séduction très pratique quand le contexte d’y prête. Votre plus grande mission est de faire une bonne première impression pour séduire, qu’il s’agisse de la fille ou de ses amis. Croyez-vous qu’un neg soit l’arme la plus adaptée de votre arsenal ?

Le neg, vous le gardez donc pour la phase de confort, la phase de conversation, quand tout se passe déjà bien depuis 5 minutes. Dès que vous sentez qu’elle est un peu trop en confiance, jouez la carte du neg.

Sur qui utiliser un neg ?

« On ne tire pas sur les ambulances ». Vous connaissez ce proverbe, il s’applique aussi aux filles. Le neg s’utilise de préférence sur une fille qui maîtrise l’interaction, sur une fille qui a le dessus, une fille très belle ou une fille pleine de répartie.

Le neg est très puissant sur les HB9 et HB10, surtout si vous l’attaquez de manière physique. Le neg « Oh c’est marrant, tu as la peau douce comme celle d’un poulet, c’est pas grave, c’est mignon un poulet » est plutôt efficace.

Un neg comportemental peut aussi être adapté : « Non, ça ne va pas coller entre toi et moi. Tu vois, je pense que tu es beaucoup trop gentille. J’aime bien les bad girls, les filles surprenantes. »

C’est très dur à entendre, pour un homme comme pour une femme : « Tu n’es pas assez surprenant(e) pour moi ». C’est une attaque directe sur l’identité et le lifestyle qui fait très mal. Il faut des filles solides pour encaisser ça !

Enfin, sous les HB8, je vous conseille d’oublier les negs physiques. Elles savent qu’elles ne correspondent pas aux canons de beauté prônés par les médias, pas la peine d’en rajouter une couche. Adaptez votre neg à la cible. Vous n’êtes pas là pour la détruire moralement non plus…

Privilégiez dans ce cas des negs comportementaux :

« J’adore quand tu parles trop vite comme ça (+) ! Ca me rappelle mon pote Jeremy qui n’avait aucune confiance en lui (-). Tu as peur que je ne t’écoute pas jusqu’au bout ? Peur de ne pas être assez intéressante (-) ? Allez, promis, si tu ralentis, je t’écoute jusqu’au bout de la nuit (+) ».

Voyez comment dans le dernier exemple vous alternez entre IOI et IOD, c’est très déstabilisant pour une fille. « Il est sérieux ? Il se moque ? Je parle vraiment trop vite ? »…

Limites du neg et conclusion

La séduction est une question d’équilibre, on ne le répètera jamais assez. Trop de negs et vous passerez pour un connard, trop de compliments et vous passerez pour un mec needy. Seule la pratique sur le terrain vous permettra de ressentir cet équilibre.

Sachez par ailleurs que vous n’êtes pas OBLIGE d’utiliser des negs. Parfois, une interaction avec une fille peut se dérouler dans l’humour et le respect mutuel, voir la fascination mutuelle dans le cadre d’un coup de foudre. Oui, chez ADS on sait aussi être romantique et parler d’amour…

Vous avez un neg préféré à partager ? Vous avez déjà perdu une fille à cause d’un neg trop appuyé ?

Sélim, neg marron petit vagabond.

banner parler aux femmes Comment séduire avec la technique du NEG... sans passer pour un connard !
banner parler aux femmes Comment séduire avec la technique du NEG... sans passer pour un connard !
Banner 50phrases Comment séduire avec la technique du NEG... sans passer pour un connard !
Banner 50phrases Comment séduire avec la technique du NEG... sans passer pour un connard !
Bann TechniqueAstucieuse v2 Comment séduire avec la technique du NEG... sans passer pour un connard !
Bann TechniqueAstucieuse v2 Comment séduire avec la technique du NEG... sans passer pour un connard !
banniere 2 Comment séduire avec la technique du NEG... sans passer pour un connard !
banniere 2 Comment séduire avec la technique du NEG... sans passer pour un connard !
191 COMMENTAIRES
  • Baraka dit :

    Haha je me souviens de mon premier neg……la fille était visiblement attirée mais peu sûre d’elle et j’y étais allé comme un bûcheron—–> une bonne grosse gifle

  • aziz dit :

    j’ai dessiné une fille dans un tableau, elle a cru que je vais le lui donner parce qu’elle me plait . Je lui ai surpris en demandant un prix ; elle a cru que je plaisante alors que non. Après une petite discussion elle m’a dit : « est-ce que pour toute cette amitié tu me demande enfin de l’argent. désolé mais je le prendrais comme cadeau si non tu le garde !  » Je lui ai répondait:  » Et pourquoi je te dessine alors ?! pour la beauté de tes yeux ? Ils ne sont pas aussi beaux que ceux de mon tableau ?! » elle s’est éclaté de rire et a dit : « Et maintenant tu essaye sur moi toute l’IRONIE que t’as appris ! »
    Moi :  » Eh bien, c’est parce que tu es un petit cobaye, à chaque fois que je lui fait une injection il rit afin que je lui en injecte d’autres »

  • thôon le briseur de destin dit :

    j’essaie de briser mon destin en dragant mais je n’arrive pas à utiliser les negs ( peur de passer pour un ba**** ) aidez-moi !!!!!!!!!! siwooplé !!!!!!! désolé

    • Sylvain dit :

      Salut Thoon,

      Effectivement, les negs sont un outil très puissant mais parfois un peu difficile à calibrer. C’est une question d’expérience et de travail. Au début ca partira trop fort et après selon la fille , tu apprendras à doser. Suis les conseils de l’article, ne force pas les choses. c’est un apprentissage difficile. Je t’invite à parcourir le site et à utiliser le moteur de recherche en haut à droite. Courage!

  • joseph donkara dit :

    Je veux devenir un grand séducteur

  • fraghis dit :

    je veux aborder

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Tu es au bon endroit pour te lancer. Tu trouveras de précieux conseils sur le site. 1400 articles sur le monde de la séduction sont à ta disposition. Il ne te reste plus qu’à t’y mettre :)

  • harry dit :

    Bonjour, j’ai testé la semaine dernière un neg dans un bar avec une HB9, (bien qu’en fauteuil roulant, mis ça ne me dérange pas). Je n’arrive pas à savoir si c’était la bonne approche.
    Comme opener, j’ai dit : « Salut ça roule? » (en rappel à son handicap)
    elle a pas compris tout de suite, elle a dit oui ça va, et toi?
    j’ai répondu, « tu as de très jolies jambes, dommage que tu ne puisse pas ten servir pour me courir après ».
    je suis pas sur que ça ai bien marché vu qu’elle a du partir assez vite.
    des retours?

    • Sylvain dit :

      Hello harry,

      je ne suis pas bien sur que ce soit la meilleure idée du monde de faire de l’humour sur son handicap si tu ne la connais pas! peut etre par la suite pour en faire un sujet de complicité mais pour le moment tu ne sais pas du tout comment elle le vit. Donc mieux vaut etre prudent. On évite l’humour sur les sujets comme la violence, la handicap, la guerre, la politique et la religion et toutes ces choses là :) Ensuite, c’est sans doute tres contraignant de sortir avec quelqu’un en fauteuil roulant. Quand tu ne la connais pas, le mieux est sans doute de l’aborder sans mentionner son handicap :)

  • Kons dit :

    A l’instant, sur snapchat, je dit à une fille qui fait mine de ne pas avoir vu mon compliment  » soit tu es le genre de fille vraiment jolie soit tu te la racontes un peu  »

    Elle m’a tout de suite bloqué
    C’était mon premier neg

  • RIchelieu dit :

    Pourquoi pas d’entrée de jeu ? Genre face à une HB je peut pas dire bonjour et bim neg ? Honnêtement je vois pas comment l’ouvrir sinon,après c’est une question de différentiel de valeur aussi mais si t’es un mec normal face à une HB 10 si tu l’ouvre comme une fille classique elle va pas te calculer je pense j’ai pas encore eu l’occasion de tester
    Autant avec les autres ok mais la

  • Richelieu dit :

    Mystery il parle des negs dans la phase A2 dans son livre

  • Chris dit :

    Que pensez-vous de :

    Je vois que tu as de l’arrogance, c’est dommage je pensais que tu te demarquerais des autres filles ^^ ?

    Est-ce bien calibrée ? Trop gentil ?

    • Sylvain dit :

      Hello Chris,

      Le problème du neg, c’est qu on envoie souvent trop fort. Donc commence par des negs gentils. Utilise meme plutot du push & pull. Genre plutot que ton exemple, je dirais : « Madame est joueuse. Ca me plait. :) …C’est dommage que blabla… » ;)

1 4 5 6

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)