Comment faire un bon cunnilingus : gestes, techniques et positions

Publié dans Sexualité par Art de Séduire le 14/05/2009

Comment faire un cunnilingus Comment faire un bon cunnilingus :  gestes, techniques et positions

Le cunnilingus, fellation version féminine, est un incontournable des préliminaires.

Pourtant, à cause d’une mauvaise expérience avec loulou le poulpe ou tonio le ramoneur, de trop nombreuses femmes l’appréhendent. Et quand on sait que 18% des femmes préfèrent le cunnilingus à la pénétration, cela vaut le coup de la faire changer d’avis.

Alors même si le sexe n’est pas une science exacte, voici mes conseils de femme sur comment faire un cunnilingus.

1 – L’entrée en matière

Le cunnilingus est un acte d’abandon de la part d’une femme. Avant de faire un cunnilingus, mademoiselle doit donc se sentir à l’aise.

Ne descendez pas comme un affamé. Vous pouvez commencer par un massage qui dérapera doucement, ou bien par une longue séance de caresses qui se centreront peu à peu vers sa terre sainte.

Certaines femmes, par peur de se laisser aller,  tenteront un refus sans conviction, passez rapidement à l’action pour clôre le débat. Après tout, on ne parle pas la bouche pleine.

D’autres, par pur altruisme, s’empareront au vol de votre puissant membre pour un 96 (ou l’inverse) enflammé. Ne cédez pas à tous les coups; c’est la solution de facilité pour elle car cela évite de trop se laisser aller. A ne pas négliger non plus : l’attaque de nuit, sensations au réveil garanties!

2 – La position

Là encore vous avez le choix, mais il faut savoir que chaque position apporte des sensations très différentes, donc variez les plaisirs.

  • la classique : elle allongée sur le dos en bord de lit, et vous agenouillé par terre entre ses jambes ( à savoir : mettre un coussin ou une main sous ses fesses procure des sensations plus prononcées)
  • l’audacieuse : elle est à quatre pattes dos à vous, en bord de lit, bien cambrée, et vous à genoux derrière sur le sol
  • la courtisane : vous êtes allongé sur le dos et, un genou de chaque côté de votre tête, voici la livraison de minou à domicile. Madame peut dicter le rythme et contrôler les sensations.
  • La dominatrice : elle est debout, les jambes écartées ou une jambe sur une chaise, et vous vous agenouillez devant elle. Cette position n’est pas forcément confortable sur le long terme, mais a le mérite d’inverser les rôles.

3 – La technique

Écartez délicatement ses lèvres (celles du bas évidemment) avec le pouce et l’index, puis introduisez 4 cm de langue et tournez pendant 10 secondes, à ce moment là seulement, vous pouvez utiliser vos doigts….

Pour ceux qui croient que je vais donner une technique type recette de cuisine, passez votre chemin. Tout comme la fellation, l’apprentissage de l’art du cunni se fera dans la persévérance et les crampes.

Pour la simple raison qu’il n’y a pas de méthode miracle car chaque femme aime des choses vraiment différentes. Ce qui distingue donc le bon cunnilingueur, c’est sa faculté d’écoute et de réactivité.

Une fois en bas, vous serez bien placé pour sentir la moindre vibration, entendre le plus petit soupir, faites alors des tests pour savoir ce qui la fait vibrer. La première chose à faire étant déjà de déterminer si la demoiselle est clitoridienne ou vaginale, et ainsi utiliser en majorité la langue ou les doigts.

N’oubliez pas de diversifier vos rythmes et mouvements.

4 – Comment réagir si…

–  » C’est la forêt vierge en bas / ça pique  » : surtout pas de remarque, mais comme apparemment madame est une décomplexée vous pouvez introduire le rasage comme un jeu sexuel. Si ce n’est pas possible, écartez au maximum les lèvres en laissant vos mains plaquée, masquant la pilosité, et utilisez votre langue dans la brèche ainsi ouverte

–  » Il y a clairement un problème d’hygiène  » : Là encore, difficile à expliquer à la dame que « heu finalement non, pas ce soir »La solution : l’entrainer dans la douche, et hop, problème résolu

–  » Je trouve le temps long « : Certaines femmes font durer le plaisir au maximum et un cunni peut parfois durer très longtemps. Si vous voulez écourter, dites que vous avez trop envie d’elle, et si pour une raison ou une autre vous deviez aller au bout…. alors vous pouvez toujours proposer un film de c*l en arrière plan, ce qui vous offrira une distraction

–  » j’ai des crampes  » : classique mais néanmoins douloureuse, la crampe à la machoire où à la langue ne peut pas réellement être évitée, mais la présence d’un vibromasseur à proximité peut vous permettre de faire une pause pendant un moment tout en ne décevant pas la demoiselle.

–  » elle resserre les cuisses vers la fin  » : il s’agit du réflexe classique, qui peut aussi être mis en parole : « viens maintenant! », dans la mesure du possible, ne cédez pas et continuez! L’orgasme cunni est extrêmement agréable, et vous pourrez ainsi lui en offrir un autre quelques minutes après.

Vous voilà armés pour affronter le matou. Sachez qu’un homme qui fait un bon cunni est assez rare et donc très fortement apprécié des femmes.

On tombe plus souvent sur des réticents qui se forcent, des acharnés de la technique ou des épileptiques de la langue  que sur des hommes vraiment à l ‘écoute de notre corps et qui prennent du plaisir à faire plaisir. Alors passez dans ce clan-là et vos plans cul ne vous verrons plus de la même manière.

Eve.O

Téléchargez ces 3 guides
Gratuits !
Recevez immédiatement :
  • Tension sexuelle, mode d'emploi (pdf)
  • Savoir parler aux femmes (pdf)
  • Vaincre sa peur d'aborder les femmes (mp3)

OUI, je veux tout télécharger !
295 COMMENTAIRES
  • jacques dit :

    J’ai toujours été un dieu du Cuni enfin c’est ce qu’elles m’ont dit.
    Oui il faut prendre du temps et caresses les plus douces et recaresses jusqu’à sentir des petits frissonnements, caresses progressivement descendants…petits et tendres bisous sur le minou un peu partout et revenir sur le minou…lorsque l’on se rends compte que les jambes restent écartées se glisser avec délicatesse tout en faisant caresses et bisous au plis de l’aine…et tournicoter avec le bout de la langes les lèvres vont s’ouvrir toutes seules après plusieurs lents tournicotis plus prononcés et que l’on se rends compte que le clito est debout le pincer très très doucement du bout avec les dents du haut et bas si vous avez un petit creux entre 2 dents utilisez ce creux pour coincer le bout extrême du clito , faire des petits mordillements très doux entre des petites et douces caresses avec la langue si vous e^tes un tip délicat et si vous faites cela pour faire vraiment jouir votre partenaire lorsque vous allez « pincer » avec le bout de vos dents dans votre creux si il y a elle va pousser des petits cris comme si vous lui faisiez mal mais non elle jouie mais demandez rapidement  » j’te fais mal ?..ce sera oh non et vous aurez feu vert c’est un apprentissage et vous devez y arriver si vous ne cherchez pas de suite à « rentrer « dedans. J’ai eu une ancienne amie qui malheureusement a eu un cancer à 70 ans et quelques jours avant de mourir, j’ai eu la surprise d’un coup de téléphone d’elle me disant en autres: je dois te dire et tu le sais j’ai eu beaucoup d’amants mais jamais ils n’ont réussi à me faire jouir aussi fort que toi j’ai tenu à te le dire . pourtant j’ai un petit sexe, je suis petit, et blond elle était une très jolie femme blonde naturel beaucoup plus grande ; elle était clitorienne . j’affirme l’exactitude de mes dires . je continue à respecter cette jolie femme

  • Savanna dit :

    Bonjour, c’est la première fois que je tombe sur votre site et il arrive bien à me guider !
    Ou plutôt à me guider sur comment guider mon copain.

    Je suis une fille et ça fait moins d’un an que j’ai des relations sexuelles (je ne m’étais jamais masturbée réellement sauf contre un oreiller : pressions du clitoris contre celui-ci). Comment reproduire un cuni du type de mon ancienne « masturbation » ?

    Je n’ai jamais eu d’orgasmes et je culpabilise car j’ai quand même 20 ans et que si je m’étais masturbé peut-être que mon copain serait moins frustré à cause de ça…

1 9 10 11

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)