Le One-itis (OI): le comprendre pour le maîtriser

Publié dans Inner game par Art de Séduire

One Itis Le One itis (OI): le comprendre pour le maîtriser

Qui ne s’est jamais trouvé dans cette situation, qui n’a jamais pensé : « c’est elle, la femme de ma vie! ». Qui n’a jamais voulu une fille au point de ne plus penser aux autres et même d’avoir du mal à se concentrer sur autre chose ?

Pour certains, cette situation peut même pousser à un état d’isolement et de dépression profonde, avec les causes les plus graves (perte d’emploi, échec scolaire, isolement social, voire suicide …).

Je vous propose ici d’analyser cette situation appelée l’OI (« One-itis » à traduire par « obsession maladive sur UNE fille »).

Nous développerons cette étude en trois points:

1 – La description de l’OI
2 – Les causes
3 – Que faire ?

1 – Description de l’OI

L’OI se caractérise principalement par la présence de phases de douleur et par une irrationalité.

Précisons qu’il n’y a pas besoin de sortir ou d’être sorti avec la fille en question pour développer une OI.

L’OI peut se faire sur:

  • La fille de votre classe qui vous parle de temps en temps avec son joli sourire pétillant
  • La collègue de travail que vous êtes obligé de croiser tous les jours
  • Une fille qui est devenue votre amie et à qui vous n’osez pas avouer ce que vous ressentez

Notons que dans les cas collègue/camarade de classe, vous êtes face à un nouvel obstacle: « loin des yeux loin du coeur » dit-on, mais là vous ne pouvez pas l’éloigner de vos yeux et êtes contraint de la revoir régulièrement.

Dans le troisième cas, vous pouvez être dans le doute constant : « il faut que j’attende le bon moment pour lui dire », « je suis sûr qu’un jour elle se rendra compte qu’on est fait l’un pour l’autre ».

Bien entendu, il peut aussi s’agir de:

  • votre copine que vous ne pouvez voir que X fois par mois et dont l’absence vous est insupportable.
  • une fille avec qui vous avez flirté une fois mais qui pour une raison quelconque s’est détachée de vous (peut-être à cause de votre OI d’ailleurs)
  • votre ex que vous avez quitté il y a un an mais qui hante toujours votre esprit

Dans Un amour de Swann, de Proust (et oui, il faut des références littéraires :D), Swann est un homme mondain qui fréquente plein de filles jusqu’au jour où il tombe sur Odette.

Odette n’est pas exactement son type, mais il va lui trouver quelque chose de différent.
Swann est un charmeur, il finit par avoir Odette et couche régulièrement avec elle mais peu à peu son image devient envahissante.

Il va peu à peu arrêter de s’intéresser aux autres filles: elles n’ont plus le même goût.

  • Que fait Odette lorsqu’elle n’est pas là ?
  • Qui voit-elle ?
  • Pourquoi ne vient-elle pas le voir ?
  • Que pense-t-elle de lui ?

Ces questions vont le hanter et l’envie de toujours plus la posséder va prendre le dessus sur toute autre pensée, détruisant peu à peu l’homme brillant qu’il était. Il perd ses relations sociales, il ne fait plus rien, il est dépressif.

Bien sûr, il n’amuse plus Odette. L’homme charmant qu’il était a laissé place à un molusque bizarre qu’elle ne comprend pas.

Proust décrit très bien ce mal.

Un être idéalisé

« Certes l’étendue de cet amour, Swann n’en avait pas une conscience directe.

Quand il cherchait à le mesurer il lui arrivait parfois qu’il semblât diminué, presque réduit à rien ; par exemple, le peu de goût, presque le dégoût que lui avaient inspiré, avant qu’il aimât Odette, ses traits expressifs, son teint sans fraîcheur, lui revenait à certains jours. »

« Vraiment il y a progrès sensible, se disait-il le lendemain ; à voir exactement les choses, je n’avais presque aucun plaisir hier à être dans son lit : c’est curieux, je la trouvais même laide. »

Et certes, il était sincère, mais son amour s’étendait bien au delà des régions du désir physique. La personne même d’Odette n’y tenait plus une grande place.

Quand du regard il rencontrait sur sa table la photographie d’Odette, ou quand elle venait le voir, il avait peine à identifier la figure de chair ou de bristol avec le trouble douloureux et constant qui habitait en lui. »

Ce que Proust décrit ici, c’est la différence entre l’être qui vit dans VOTRE esprit, et la fille qu’elle est en réalité.

Le cas de Swann est hautement pathologique, néanmoins l’idéalisation de l’être sur lequel vous êtes en OI conduit nécessairement à ce qu’elle ne corresponde plus à la fille qu’elle est réellement.

Dès cet instant, la guérison ne pourra pas passer par elle, car elle n’est pas la solution à votre problème. Elle n’est plus la cause de votre problème. Le problème vient de vous et c’est donc vous que vous devez traiter avant d’envisager quoi que ce soit.

2 – Les causes

Comment peut-on arriver à ce genre de situation ? Comment peut-on mettre une femme au centre de toutes nos pensées et la considérer comme la solution à tous nos problèmes, CELLE sans qui notre vie n’a pas de sens ?

Nous l’avons dit, l’idéalisation est caractéristique de l’OI. Cette idéalisation est irrationnelle et pour cause: vous pouvez très bien être amoureux d’une fille (appelons la Emilie) et un an après tomber amoureux d’une autre (appelons la Vanessa).

Il y a un an, Emilie était LA fille. Aujourd’hui c’est Vanessa. Et demain ? Bien sûr on peut se trouver des excuses mais au final il est évident que ce processus est irrationnel.

En fait, je dirais qu’il y a deux grandes raisons qui poussent à tomber en OI:

a – l’idéalisation du « coup de foudre »

b – le développement des sentiments en son absence

Pour a, il n’y a pas à chercher très loin. Tous les films nous présentent toujours un homme et une femme qui se rencontrent puis tombent directement amoureux. A la fin du film ils s’embrassent et on nous laisse entendre qu’ils vivront heureux et auront beaucoup d’enfants. Du coup on se dit « la vie c’est ça ».

Mais la vie, ce n’est pas ça. Les films s’arrêtent toujours sur un long baiser, parfois le premier des deux amoureux, mais on ne les voit pas gérer leur relation par la suite.

Car un simple « coup de foudre » ne dit pas que vous serez forcément compatible avec la fille en question. Ce coup de foudre résulte d’une idéalisation dans votre esprit: la fille a dit/fait quelque chose qui vous laisse penser qu’elle est la femme idéale pour vous. En plus elle a ce petit charme et elle vous a fait un sourire très expressif.

Ajoutons à cela qu’elle peut arriver à un moment où vous vous sentez particulièrement seul (nouveau lycée, déménagement, tristesse passagère, etc.).

Toutes les conditions sont alors réunies pour que vous tombiez en OI. Très bien, mais cela ne dit pas que si vous passiez plusieurs mois ensemble vous arriveriez à vous supporter.

On en arrive à b. Ayant trouvé à cette fille ce petit charme particulier, vous l’imaginez le soir dans votre lit. Vous imaginez qu’elle est là à côté de vous. Vous imaginez vos discussions. Ce faisant vous développez dans votre tête un personnage.

Ce personnage, c’est votre femme idéale. Mais il ne correspond pas forcément à la fille sur qui vous le projetez.

Vous remarquerez d’ailleurs que le personnage que vous développez dans votre tête présente des caractéristiques semblables pour les diverses filles dont vous êtes tombé amoureux, quand bien même elles seraient différentes entre elles!

Une autre possibilité aussi. Vous êtes sorti avec cette fille. Vous avez couché une fois avec elle, ou êtes sorti un peu plus longtemps ensemble et vous êtes persuadé que c’est LA femme qu’il vous faut.

Vous voudriez revenir à cette époque où elle vous désirait tant.

Mais posez-vous cette question: cette relation est-elle vraiment si parfaite ou l’avez-vous juste idéalisée ?

Ou alors peut-être est-ce parce que vous vous dites que vous aurez du mal à susciter de l’intérêt chez une autre, donc vous voulez vous accrocher à celle qui a déjà voulu de vous ?

Bref, voilà comment on développe cette fixation maladive, qui non seulement handicape notre vie mais qui va en plus faire peur à la fille sur laquelle nous nous projetons : le one-itis fait fuir celle que vous convoitez , voilà toute l’ironie !

3 – Que faire ?

On en arrive à la partie difficile, comment régler ce problème ? Je vous le dis tout de suite, je n’ai pas de solution miracle. C’est difficile, et ça peut être très long.

Néanmoins cela dépend du degré de développement de la one-itis.

La première chose est de prendre de la distance, dans tous les sens du terme.

Par rapport à la fille si vous le pouvez. Essayez de la voir le moins possible. « Loin des yeux loin du coeur » on l’a dit.

Cela dit pour que cela soit productif il faut que vous consacriez ce temps à autre chose: occupez-vous. Allez voir des amis. Trouvez vous une occupation qui vous passionne. Mettez vous à fond dans les études ou le boulot. Regardez des films, sortez. Bref, reprenez goût à la vie.

Mieux encore, si vous pouvez coucher avec une autre fille allez-y. Avec 10 autres, encore mieux (principe du GFTOW).

Mais surtout, prenez de la distance dans votre tête.

Ce personnage qui vous hante, chassez-le dès qu’il apparaît. Ne vous autorisez pas les moments où vous rêvez que vous la tenez dans vos bras.

Ces pensées sont tentantes mais elles ne feront que vous enfermer d’autant plus dans votre mal.

Pour cela, il faut du courage. Imaginez que vous voulez arrêter de fumer. Le paquet est à côté de vous mais vous ne devez pas l’ouvrir. Bah là c’est pareil.

Si jamais elle revient vous voir, résistez et restez distant. Courtois, mais distant.

Trouvez une excuse bidon pour ne pas vous retrouver isolé avec elle et quand vous parlez, considérez que vous avez une discussion quasi-professionnelle. Pas de petit sourire, parlez de trucs lambdas comme vous le feriez avec n’importe qui. Ce n’est qu’ainsi qu’elle peut redevenir « n’importe qui » dans votre tête.

Enfin, faites votre introspection, rationalisez. Réfléchissez à pourquoi vous tombez amoureux à ce point. Avez-vous manqué d’affection dans votre enfance ? Avez-vous besoin de reconnaissance ? D’affection ? Manquez vous de confiance en vous, doutez vous de votre capacité à attirer d’autres filles ?

Une fois que vous avez réussi à vous en détacher, si vous êtes amené à la revoir, gare à ne pas rechuter.

Gardez ses défauts à l’esprit. Si vous oubliez que ce n’est qu’une personne comme un autre, imaginez-la en train de chier par exemple :).

En attendant, votre vie continue et allez voir d’autres filles, séduisez-les. Si vous n’en avez pas envie, c’est sans doute que vous êtes dans le cas précédent…

Thomas

banner parler aux femmes Le One itis (OI): le comprendre pour le maîtriser
banner parler aux femmes Le One itis (OI): le comprendre pour le maîtriser
Banner 50phrases Le One itis (OI): le comprendre pour le maîtriser
Banner 50phrases Le One itis (OI): le comprendre pour le maîtriser
Bann SexTalk 3 Le One itis (OI): le comprendre pour le maîtriser
Bann SexTalk 3 Le One itis (OI): le comprendre pour le maîtriser
Bann 16erreurs 1 Le One itis (OI): le comprendre pour le maîtriser
Bann 16erreurs 1 Le One itis (OI): le comprendre pour le maîtriser
Bann SMS1erRDV 1 Le One itis (OI): le comprendre pour le maîtriser
Bann SMS1erRDV 1 Le One itis (OI): le comprendre pour le maîtriser
Bann TechniqueAstucieuse v2 Le One itis (OI): le comprendre pour le maîtriser
Bann TechniqueAstucieuse v2 Le One itis (OI): le comprendre pour le maîtriser
540 COMMENTAIRES
  • david dit :

    salut a toute l’equipe AS et merci pour tous vos exellents articles
    j ‘étais de mariage il y a peu chez moi a coté de montpellier et je suis sorti avec une femme avec laquelle on a passés
    des supers moments.la soirée idéale,super ambiance ,on s’est amusés comme des fous.et avec elle une complicité de tous les instants.on a beaucoup dansé, parlé,rit,bu aussi (mais pas trop) j’ai eu le coup de foudre et elle aussi.bref on se revoit tous le lendemain et elle aussi était la bien sur.le soir il a fallu se quitter.elle repartait le lendemain a Perrigueux! la on s’embrasse et on se dit qu’on pourrais entamer une relation malgré la distance .
    puis elle est rentrée chez elle . message le lundi,je sentais déja que la magie n’operait
    plus alors que moi je me projetait a fond. appel le mardi ou elle était pas du tout a l’aise. ça coupe au bout de 3 mn. sms 1 demie heure plus tard en me disant qu’elle allait dormir….le chaos ,tout s’est écroulé.
    c’est tés dur depuis.j’étais persuadé d’avoir trouvé la femme de ma vie,qu’elle aussi avait eu le coup de foudre.comment j’ai pu me tromper a ce point la?

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Tu sais le mariage est un lie propice aux rencontres: le romantisme, l’ambiance etc… Mais apres il y a la distance. Pas facile de mettre en place les choses. Du coup, en rationnalisant ca a sans doute capoté. Il aurait sans doute fallu battre le fer tant qu’il était chaud, la remener chez toi. Une fois, qu’elle est partie c’est un peu tard. Elle pensait peut etre sur le moment que ça pouvait marcher puis la réalité l’a rattrappée. Qu’en dis tu?

    • david dit :

      hello,et merci de ta réponse.
      je pense que tu as raison.par contre,
      je ne pouvais pas la ramener chez moi il y avait ma fille de 13 ans.
      et puis je suis un « nice guy », et elle s’en est rendu compte.
      j’ai tenté le tout pour le tout en lui écrivant que je n’avais pas su lui dire que j’avais vraiment envie de commencer une relation ,que par la suite j’ai été maladroit,que je le regrettait car on aurait pu vivre une belle histoire.
      elle m’a répondu de ne rien regretter,que je suis quelqu’un de formidable.depuis(Dimanche) plus rien.que faire?laisser du temps puis la relancer?lui proposer d’aller la voir à Perrigueux?
      je me demande si le coup est rattrapable…mais je voudrais vraiment la revoir.c’est une amie de la mariée,qui lui à proposé de venir à Montpellier quand elle veut.j’espère qu’elle viendra.que penses tu de tout ça?

    • Sylvain dit :

      Hello David,

      Pour l’instant, je te suggère d laisser passer du temps. Tu as tenté le tout pour le tout et ca n’a rien donné. Dans l’absolu, il faudrait même nexter mais je sais bien que tu ne m’écouteras pas.

      Donc continue ta vie, parcours le site, fais de nouvelles rencontres et pourquoi pas tenter de revenir dans le jeu en la recontactant dans quelques mois après l’été. Mais honnetement, je pense que c’est mort. Courage!

    • david dit :

      hello sylvain.
      merci de ta réponse.c’est ce que je vais faire
      a bientot.

  • david dit :

    salut à toute l’équipe ADS
    votre article est tout simplement ENORME!!!
    je suis en pleine OI et c’est une période tres difficile….
    votre article m’aide à comprendre et a surmonter cette épreuve.
    merci encore et « longue vie à ADS !  » David

  • Denver dit :

    Salut l’equipe, Merci pour l’article.
    J’ai besoin de conseils,
    Je me pose la question si je suis en Oi,
    Je vais dans un club de sport et la serveuse du bar est magnifique a mes yeux, on a eu quelques echanges de regard, on a déjà discuté ensemble. J’ai jamais osé tenté quelques choses… Ça dure depuis plus d’un an, je pense à elle, j’élabore constament des techniques pour l’aborder et je me degonfle…
    Le pire dans tout ça, c’est que j’ai une copine depuis quelques mois avec qui ça se passe bien mais dans un coin de ma tête il y a toujours cette fille! J’ai l’impression qu’en plus de ça, cela m’empeche de vivre ma relation à fond
    Que dois je faire, tenter le tout pour le tout et être fixé? L’oublier en changeant de club de sport?
    Merci d’avance

    • Sylvain dit :

      Hello Denver,

      Je pense que tu l’idéalises parce que tu es dans l’inaction. Tu parles deja un peu peu avec elle et tu peux la voir souvent. Profites en. Tu n’as pas besoin de te jeter à l’eau d’un coup. Essaye de te rapprocher et de discuter de plus en plus jusqu’à avoir des conversations plus intimes. En tant qu’adherent, ce doit etre assez simple de sympathiser avec elle. Jusqu’au jour ou ca devient normal de lui proposer d’aller boire un verre :)

    • Denver dit :

      Merci Sylvain pour ta réponse! C’est ce que j’ai fait inconsciemment, le problème est maintenant de devenir plus intime… C’est là que j’ai du mal.

    • Sylvain dit :

      Il faut commencer doucement : « tu fais quoi en dehors du boulot? », « tu t’entraines un peu ou jamais? », « Quel cocktail tu me conseilles? » , bref, n’importe quoi d’autre que « saumon-brocolis avec une whey fraise please » :) Et apres, elle devrait rebondir, et tu vas crescendo avec de nouvelles questions etc !

1 13 14 15

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)