Comment devenir un Mâle Dominant grâce au Système ALPHA² (1ere partie)

Publié dans Inner game par Sélim

Christian Bale Comment devenir un Mâle Dominant grâce au Système ALPHA² (1ere partie)

À l’approche de Noël, l’équipe Artdeseduire déborde d’envie de vous faire des cadeaux! Aujourd’hui, la première partie du système ALPHA², décrypté dans Pouvoir Social et Séduction.

On parle de l’Alpha, du leader, du mâle dominant que les femmes veulent pour s’assurer d’avoir les meilleurs gènes reproducteurs et pour passer leurs vieux jours à l’abri.

Mais qui est vraiment cet Alpha Male ? Quelles sont ces valeurs, quels sont ses points forts ? Découvrez le système ALPHA², première partie !

Les concepts abordés dans cet article sont expliqués en détail dans le programme Pouvoir Social et Séduction.

« Ces années de coaching en séduction m’ont aidé à établir le système ALPHA² qui permet non pas d’être accepté, mais de prendre le contrôle sur les groupes.

C’est en appliquant ce système que vous réussirez à côtoyer les plus jolies filles. ALPHA², 5 lettres, 6 caractéristiques du Mâle Alpha à découvrir.

A comme Aide

Une des qualités des leaders, c’est qu’ils prennent soin des leurs. Le seigneur au Moyen-Age était celui qui garantissait la protection à ses serfs.

Le Parrain extorque certes de l’argent à tout le monde, mais c’est en échange de sa protection. Dans Lost, le leader est Jack, médecin.

Dans Falling Skyes, le personnage joué par Noah Wyle est prof. De nombreux avocats embrassent parallèlement une carrière politique.

La caractéristique commune : ce sont tous des personnages publics qui veulent aider.

Aider en assurant la paix, aider en garantissant la santé, aider en se battant pour la justice et le bien public, aider en transmettant une culture commune face à l’envahisseur alien.

Chaque Alpha est différent, chacun peut venir en aide à des communautés de diverses manières. Coluche faisait rire. Pas vraiment un Alpha. Mais il a créé les Restos du Cœur.

Comment aider les autres ?

Interrogez-vous : comment est-ce que vous aidez les autres ? Comment vous y prenez-vous pour qu’on vous reconnaisse comme quelqu’un d’impliqué dans une communauté ?

  • Est-ce que vous allez donner des cours à des jeunes qui manient moins bien les chiffres et les lettres que vous ?
  • Est-ce que vous êtes présents pour vos amis quand ils ont besoin de vos bras pour déménager ?
  • Est-ce que vous pouvez leur prêter 500 ou 1000 euros s’ils sont en galère ?
  • Est-ce que vous parlez en bien de vos potes chômeurs à des recruteurs potentiels ?

Est-ce que vous êtes là pour remonter le moral des troupes quand ça va mal, après un décès, après un séjour à l’hôpital, après une perte d’emploi ?

À l’heure d’internet, nombreux sont ceux qui contribuent à des communautés en ligne.

Des commentaires sur des forums de séduction, du temps passé à rédiger des articles sur Wikipédia pour rendre la culture accessible à tous, des contributions où vous donnez votre avis sur des restaurants dans votre ville ou des hôtels à travers le monde.

J’ai pour ma part choisi de rejoindre la communauté des traducteurs des vidéos TED. J’ai appris à parler anglais grâce à l’école de la République Française, et je sais que tout le monde n’a pas été aussi attentif au collège et lycée.

J’ai décidé d’apporter ma modeste contribution en traduisant certaines conférences, pour que tout le monde puisse profiter de la même information. La vraie richesse aujourd’hui, c’est l’information.

Alors je partage aussi les offres d’emploi dans mon ancien secteur d’études (les achats) pour mes anciens camarades qui font carrière là-dedans.

Je partage des offres d’emploi dans le web pour mes amis du web. Je partage les annonces de mes amis du type « je quitte mon appart » ou « je cherche un coloc » parce que je sais que dans mon réseau, j’ai probablement des « liens faibles »qui sont à la recherche d’un appartement ou d’une chambre.

C’est ma manière de rendre service, de prendre soin des miens. Et vous, comment faites-vous pour montrer cette caractéristique ? Les femmes aiment les hommes généreux.

Je peux comprendre que votre vie soit dure en ce moment (manger des pâtes et du riz, cumuler les études et des petits jobs, travailler pour rembourser des emprunts, pour payer la pension alimentaire suite à un divorce).

La vie est ce qu’elle est. Ni cruelle ni injuste. Elle est ce que vous en faites.

Beaucoup d’hommes se disent : je vais travailler beaucoup, accumuler beaucoup et une fois que je serai sorti d’affaire, je pourrais aider les autres. Sachez que vous pouvez le faire avant.

Même en n’investissant pas grand-chose, que votre temps, un peu de présence. Même s’il s’agit simplement d’aider votre grand-mère toutes les semaines à aller faire ses courses, ou un petit cousin à apprendre à lire : ça compte. C’est une action gratifiante.

Comment parler des bonnes actions sans se vanter ?

Une action gratifiante… dont il faudra savoir parler avec émotion… Il paraît qu’on perd les bienfaits d’une bonne action si on en parle…

Je dois être plus pragmatique/machiavélique que ça : il faut simplement apprendre à bien le placer dans une conversation pour émouvoir la fille en face de vous.

Ne soyez pas naïf : tout le monde trouve un intérêt dans le fait d’aider.

Pourquoi croyez-vous que les grandes entreprises financent autant de projets culturels ? Par pure charité ? Pour aider les communautés ? Pas vraiment. C’est déductible de leurs impôts, et ça leur donne une bonne image.

À vous de l’amener avec le bon storytelling, au bon moment pour remporter la sympathie d’un jury ou d’un groupe.

L comme Leader

Le leader a plus de choix que le suiveur. Le suiveur reçoit les miettes. N’a pas vraiment voix au chapitre. Le leader mène sa propre vie. Fait ses choix. Est directif, mais sans être agressif.

Il sait proposer ses choix et obtenir l’adhésion des autres membres du groupe. Pourquoi ? Parce qu’on lui fait confiance. Parce qu’il tient ses promesses.

Les portes s’ouvrent devant le leader parce qu’il a toujours des choses à proposer, de bonnes idées, qu’il présente avec énergie et conviction. La conviction, l’influence, c’est bien là sa grande force.

Le leader est très observateur. S’il arrive à fédérer des groupes entiers, c’est parce qu’il réussit à identifier les motivations de chacun.

Par son observation, il saura par exemple convaincre Eric et Kevin de venir en boîte parce que les filles sont nombreuses, saura motiver Jean-Charles et Albert parce que c’est un club privé de qualité, saura convaincre Elodie et Sasha parce que pour elles qui ne boivent pas, l’entrée est gratuite, saura présenter à Sarah le DJ de la soirée et motiver Michel le chauffeur pour qu’il fasse deux allers retours en voiture pour tout le groupe parce que Elodie le trouve sexy mais n’ose pas trop lui dire…

Les grands leaders politiques agissent généralement sur les peurs des gens ou sur leurs rêves pour les fédérer. Un discours de Churchill a marqué les esprits.

Un discours plein de vérité daté du 13 mai 1940, où il explique qu’en ces temps de guerre, tout ne va pas être rose, et qu’il n’avait à proposer que du « sang, du labeur, des larmes et de la sueur ».

Monter les uns contre les autres, unir un groupe contre un ennemi commun est une technique très répandue.

Devenez un leader en montant tout votre groupe contre l’ennui, la routine, contre les autres groupes moins fun.

Faites-leur peur en leur disant qu’en vieillissant, ils ne voudront pas avoir de regret et que c’est ce soir qu’il faut absolument sortir ! Que c’est maintenant ou jamais qu’il faut aller au bowling, au karting, au paint-ball !

D’autres leaders enfin communiquent sur leurs rêves. Sur ce qu’il est possible de faire ensemble. Le fameux discours de Martin Luther King : « I have a dream » en est la meilleure illustration.

La meilleure vidéo à ce sujet est probablement celle de Simon Sinek, disponible en français :

Comment devenir un leader ?

Une bonne méthode pour devenir un leader ? Comme Napoléon. En cultivant votre mémoire. Il paraît qu’il se souvenait toujours du nom de ses soldats.

Bill Clinton aussi avait ce don, de voir une personne une fois et de se souvenir d’elle. Dans le film Invictus, Morgan Freeman interprète un Mandela qui sait flatter les joueurs de l’équipe de rugby en connaissant leurs prénoms.

Quoi de plus beau et de plus personnel que de se faire appeler par son prénom par un leader ? Tout le monde aime qu’on retienne son prénom.

Rien de plus insupportable et dévalorisant qu’arriver en soirée et devoir se re-présenter à des mecs qui vous ont déjà vus.

Vous êtes là pour être plaisant et mettre les autres convives à l’aise : soyez sympa, accueillez vos collègues, vos invités en les appelant par leurs prénoms !

Prouvez-leur qu’ils vous ont marqué, que vous ne les avez pas oubliés !

Regardez aussi avec quelle aisance tactile évoluent les leaders politiques. La poignée de mains des hommes politiques, main droite tendue, main gauche sous le coude ou sur le triceps de leur interlocuteur.

Ils sont aussi leaders parce qu’ils s’imposent physiquement grâce à leur langage corporel. Et vous, comment comptez-vous prendre plus d’espace ?

Une autre technique, utile lors d’un vote pour prendre le pouvoir. Parfois, on devient leader en devenant délégué de classe, président d’une association, leader d’une révolte.

Comment faire campagne pour devenir le leader ?

Il faut toujours un porte-parole. Qui sera-t-il ? Celui qui s’exprime le mieux ? Le plus intelligent ? Le plus fort ? Non, celui qui représente le mieux sa base, celui qui a su parler à tous.

Je me souviens des années collège et lycée ou les futurs délégués de classe se désignaient au dernier moment en cours, presque sous la contrainte.

En vieillissant, on voit de vraies stratégies de campagne à l’œuvre.

Prenez le temps de discuter avec chaque membre du groupe pour les comprendre, leur montrer que vous comprenez leurs attentes et qu’avec vous, leurs intérêts seront représentés.

On appelait Mitterrand le Florentin, un surnom pour dire qu’il avait l’habitude de multiplier les tête-à-tête. Il avait cette capacité de convaincre en face à face pendant de petites réunions secrètes.

Pour une élection, la deuxième marche à suivre est de mettre les convaincus au travail à votre place. Vous ne pourrez pas voir tout le monde en individuel.

Il va falloir organiser des réunions pour aller plus vite, pour sauvegarder votre temps. Organisez des dîners chez vous avec vos liens forts, et croisez vos liens faibles en soirée.

Quand votre temps est menacé, vos généraux, les convaincus, sauront prendre le relais et représenter vos intérêts.

C’est ainsi que les présidents reçoivent aujourd’hui des petits groupes de parlementaires pour discuter des problèmes du pays et assurer leur réélection.

Convaincre de petits groupes, qui à leur tour convaincront d’autres petits groupes. Devenir leader prend du temps.

Une méthode plus dark mais assez marrante au final : celle d’Andreotti. Si vous avez le temps, regardez le film italien Il Divo sorti en 2008. Une vraie illustration des jeux de pouvoir et de l’influence.

Les méthodes mafieuses mises en avant ont cours un peu partout : tout le monde a des « dossiers » sur tout le monde.

Vous pourrez acheter l’adhésion de certains des membres de vos groupes en taisant des secrets par exemple. Oui, c’est du chantage, et alors ? Le pouvoir propre, vous y croyez, vous ?

« Le pouvoir est l’aphrodisiaque absolu » Henry Kissinger

Les avantages quand on est leader d’un groupe

Pourquoi devenir le leader ? Pour les bénéfices que vous apporte votre pouvoir de conviction.

  • Pour aller voir Spiderman au cinéma plutôt qu’une énième comédie romantique.
  • Pour sortir dans un bar de votre quartier plutôt que de perdre une heure dans les transports.
  • Pour aller jouer au foot plutôt que d’accompagner les filles faire du shopping.
  • Pour s’asseoir au milieu de la table plutôt qu’au bout où personne ne vous entendra.
  • Pour attirer la fille qui a envie d’être la femme du chef de la tribu.
  • Pour rencontrer d’autres leaders et avoir accès à encore plus de ressources (emplois, opportunités de projets, idées, filles)

« Réfléchis avec lenteur, mais exécute rapidement tes décisions. » Isocrate

Alpha Male et pouvoir de décision

La dernière caractéristique importante du leader, c’est qu’il décide. Il prend les décisions. Il peut proposer, pour recueillir les avis de tout le monde, mais à la fin, c’est lui qui prend la décision finale.

Mais à la fin, c’est lui qui tranche. Sa parole inspire les autres, son action pave le chemin. Un bon leader, c’est celui qui sait assumer ses décisions, qu’elles soient bonnes ou mauvaises.

Un vrai leader est responsable et répond de ses actes, mais ce qui le caractérise c’est l’art de la prise de décisions, même quand elles sont déplaisantes et compliquées à prendre.

A-t-on déjà vu un leader mou du genou ? Hésitant ? Quelle confiance peut-on accorder à un homme qui n’a aucune confiance en lui ? Aucune.

À la moindre faiblesse le leader chancelant sera remplacé par un plus brave, plus courageux, apte à prendre des décisions pour l’intérêt du groupe.

Exemple : en soirée quand tout le monde donne son avis sur le bar dans lequel il faut se rendre pour continuer la nuit.

Calmement mais fermement, le leader fait entendre son choix. S’appuie sur ses relais, ses fidèles lieutenants, et assumera sa décision si l’endroit s’avère pourri…

« Pour prendre une décision, il faut être un nombre impair de personnes, et trois c’est déjà trop. » Georges Clémenceau, votre nouveau coach en décision.

Prenez les décisions seul, puis assumez-les.

Bonus : lisez cet article sur Obama, Mister (faux) cool et l’art de la décision.

On se retrouve mardi matin pour la seconde partie du système ALPHA². Pour les plus impatients : Pouvoir Social & Séduction disponible en un clic ci-dessous !

Sélim

banner parler aux femmes Comment devenir un Mâle Dominant grâce au Système ALPHA² (1ere partie)
banner parler aux femmes Comment devenir un Mâle Dominant grâce au Système ALPHA² (1ere partie)
Banner 50phrases Comment devenir un Mâle Dominant grâce au Système ALPHA² (1ere partie)
Banner 50phrases Comment devenir un Mâle Dominant grâce au Système ALPHA² (1ere partie)
Bann SexTalk 3 Comment devenir un Mâle Dominant grâce au Système ALPHA² (1ere partie)
Bann SexTalk 3 Comment devenir un Mâle Dominant grâce au Système ALPHA² (1ere partie)
Bann 16erreurs 1 Comment devenir un Mâle Dominant grâce au Système ALPHA² (1ere partie)
Bann 16erreurs 1 Comment devenir un Mâle Dominant grâce au Système ALPHA² (1ere partie)
Bann SMS1erRDV 1 Comment devenir un Mâle Dominant grâce au Système ALPHA² (1ere partie)
Bann SMS1erRDV 1 Comment devenir un Mâle Dominant grâce au Système ALPHA² (1ere partie)
Bann TechniqueAstucieuse v2 Comment devenir un Mâle Dominant grâce au Système ALPHA² (1ere partie)
Bann TechniqueAstucieuse v2 Comment devenir un Mâle Dominant grâce au Système ALPHA² (1ere partie)
67 COMMENTAIRES
  • lubuking dit :

    c’est falling skies pas fallen (et oui j’adore cette série)

    Sinon bon article ;D

    • Sélim dit :

      Je devais avoir bu au moment où j’ai écrit l’article lubuking ! Merci pour la correction !
      J’ai arrêté de regarder en cours de route, planning trop chargé…

  • DIALLO Ibrahim dit :

    Article vraiment très intéressant. Merci Selim

    • Sélim dit :

      Plaisir d’offrir messieurs !
      Là, ce ne sont que des extraits de Pouvoir Social et Séduction, en le relisant, je me dis qu’il mériterait des mises à jour en permanence tant internet est source d’inspiration.
      Puisse cet article vous servir !

  • renoboy74 dit :

    Je lis d’un seul coup les deux parties. Et je dois dire que j’adore cette première.
    La partie sur le leadership est vraiment complète, dans le sud il t’aurait dit: « tu t’es gavé » .

    Et ça tombe plutôt bien car très prochainement je vais devoir « poser mes couilles sur la table comme sel et poivre » (je te laisse deviner de qui est cette phrase) sur le sujet de mon asso étudiante devant l’administration de mon lycée.
    Et je vais devoir amadouer les foules, montrer que nous laisser la main libre sera dans leur intérêt aussi.

    Avoir des choses à proposer c’est tellement important. C’est triste à dire, mais si tu n’a rien à apporter, à part ton sourire, tu ne vas nul part…
    J’ai beaucoup vu ça depuis que je vis seul pour mes études. J’ai un QG, un refuge, un point de chute proche de l’enjaille. Mes amis fidèle savent qu’il peuvent boire, et qu’il n’auront pas le soucis de prendre la voiture alcoolisé, car ils dormirons chez moi. Alors mes décisions ont du poids.

    J’aide les autres donc donc j’arrive à être un leader.

    • Sélim dit :

      Olé ! Un bon résumé de la situation !
      « Proche de l’enjaille » m’a fait marrer aussi, à peu près autant que le sel et le poivre Renoboy74 !

  • The Mask dit :

    Hello Sélim!
    Je crois que tu aurais pu juste mettre la vidéo de Simon Sinek, TED. Elle résume tout je crois. Et d’ailleurs elle m’a juste captivé ! J’en redemande.

    Ne pas dire, « T’as vu ce que j’ai dans ma bulle, ça va être bien tu vas voir, t’en veux ? » mais les faire rentrer dans NOTRE bulle. Vivre pour ceci, pour cela, dire j’aime à ci, merde à ça. C’est comme ça et puis et c’est tout! Avoir ses propres valeurs bien ancrées et les transmettre. « Et maintenant t’en veux ? »
    Cette vidéo m’a donné une gniak pas possible alors que je suis en pleine phase Post-Rupture amoureuse depuis 4 mois, que l’absence manque, que j’envisage une reconquête de high-level, que j’ai des hauts, des bas et qu’il est difficile d’être fort chaque jour…

    « Je suis un mâle dominant ! » ; « J’ai confiance en moi ! » ; « Tant pis pour elle ! »
    Grâce à ton article, voilà les 3 phrases que je vais mette sur un papier et coller sur ma glace de la salle de bain, pour les voir chaque jour, dès que je me lève !

    Merci pour cet article et cette vidéo Sélim !
    Mais où pourrais-on trouver d’autres vidéos de ce genre ? J’ai un peu regardé il y en a qu’une seule de Simon Sinek. Et surtout d’autres en Français ?

  • Hanneman dit :

    Je n’ai pas eu le courage de tout lire cette fois.

    C’est long.

    Mais j’ai regardé la vidéo. Elle est tellement « éducative ».

    J’ai toujours dit que la seule et unique question valable dans la vie était : Pourquoi.
    Pourquoi faire ceci ou cela. Le prétexte, la raison, le leitmotiv, la conviction, la foi.

    Partager avec les autres sa plus intime conviction reste la méthode de persuasion la plus efficace.

  • Pandastronaute dit :

    Je remarque un truc : Sur le What/How/Why et Why/How/what de Simon Sinek : c’est exactement le modèle de fonctionnement de ADS : Nous Croyons que les hommes peuvent améliorer leurs vies/ En apprenant sur eux mêmes et en se donnant confiance en eux/ Cela leur apportera satisfaction, cercle social, et séduction. Bref , bref , petite remarque par dessus la jambe , mais je demande juste si vous l’avez fait en connaissance de cause :P ?

    • Sélim dit :

      Hello Pandastronaute !
      La première fois que j’ai lu Sinek, c’était il y a fort longtemps (2009)
      Depuis, la question du WHY ne bouge pas. Toujours aussi importante !
      Bien analysé de ta part !

  • Fouad dit :

    C’est vraiment bien décrit en plus la petite vidéo qui nous permet de mieux comprendre. Thx to the ADS team and you Sélim! Ps: Simon Sinek est vraiment fort pour nous décrire cela! Merci encore!

  • Léon dit :

    Bonjour à vous; coach et lecteurs! J’ai trop aimé l’article.
    Je me trouve dans un cas où je suis contrarié à devenir leader. Mais le défaut c’est qu’il y a juste quelques mois que j’ai commencé d’avoir confiance en moi.
    J’ai souvent de bonnes idées mais que je soutiens peu. Je dis des choses justes mais je ne convains, on me donne raison toujours après.
    J’ai rédigé un projet(que tout le monde a apprécié) que je dois lancé en 2014, mais comme nombreux n’ont pas confiance en moi…… En plus, je suis souvent en retard.
    Bon je dois signifier que je vous kiffe vraiment

  • WTF dit :

    salut Lex, Sélim.. Je voulais savoir si un Alpha peut il être quelqu’un de sensible, émotif, ? Si oui n’est ce pas paradoxale avec l’image que l’on se fait d’un Alpha que l’on pourrait qualifier de « mec dur » ?? article enrichissant en tout cas..

    • Sélim dit :

      Evidemment, la sensibilité et l’empathie font partie des qualités à développer chez les vrais Alphas, pas les tyrans !

    • lex dit :

      WTF : faut savoir faire les deux. Quand tu es en cadre intime, tu peux avoir un peu plus de laissé aller, par contre, indémontable en société. Non ?

    • WTF dit :

      merci de votre réponse . Effectivement , ton point de vue est bien entendu évident, mais le plus dur pour moi est que je donne un style du mec alpha, alors que ma nature est l’inverse, (sensible, needy, romantique un peu) et revient vite au galop…je joue l’acteur du mec alpha (enfin j’essai, et je ne parle pas des fois quand je suis bourré et que je parle avec la fille que j’ai envie de séduire ou la je gâche tout) merci des articles, même si à chaque lecture tout cela paraît tellement évident.. :)

    • lex dit :

      WTF : tu peux être sensible et alpha -et tu peux me tutoyer-
      Tente de trouver un juste milieu, plutôt que de jouer en bloc, non ?

  • Loulou31 dit :

    Superbe video, captivant. Voici mon interprétation adaptée à la séduction : Une discussion lors d’un premier rdv débouche quasi systématiquement sur la question « tu recherche quoi dans la vie / dans ton couple / chez une fille / etc… ».

    Faire des discours et des promesses à priori alléchantes à sa target représente le « quoi » : Voilà ce que je recherche / ce je peux t’offrir : En communiquant comme tout le monde la réponse se rapprochera de : J’accordez beaucoup d’importance au respect, à la confiance, à la fidélité, à une sexualité épanouie, j’aime voyager, rire, partager des moment forts en émotion, j’aime être généreux… Expliquer ensuite comment et pourquoi faire ne va pas créer d’émotion en elle car son esprit sera déjà perdu dans tous ces éléments « en vrac ».

    En prenant les mêmes affirmations « from inside to outside » pour reprendre l’image du cercle d’or de TED: Voici ce que ça donne : Tu recherche quoi dans la vie / dans ton couple / chez une fille / etc… ? Je ne recherche rien de particulier par contre je crois en la chance d’avoir cette petite étincelle tous les matins qui rend la vie encore plus épanouissante. Tu vois de quelle sensation je parle (petit pattern ni vu ni connu) ? Et pour moi cela passe entre autres par être avec une personne qui aura confiance en moi, avec qui je partagerai des moments forts comme des voyages par exemple, de la complicité, du sexe tous les jours (avec le sourire qui détend l’atmosphère ^^), des rires mais aussi un travail qui me tirera vers le haut etc… Voilà ce que je recherche.

    Le trouve le rendu beaucoup plus touchant et frappant si je me place du côté de celle qui entend ca. Je ne sais pas ce que les pros en pensent mais j’aime cette vision des choses.

  • Mica35 dit :

    Pourquoi aider? Parce que cela nous propulse et contribue comme rien d’autre à ce sentiment incroyable qu’est la confiance en soi. Et c’est cette confiance en soi qui est le moteur du magnétisme que nous inspirons sur les autres. Lorsque nous obtenons un emploi c’est que nous avons dégagé un esprit de confiance qui a inspiré notre interlocuteur. De cette façon, tout ce que nous faisons pour aider les autres finira par nous servir dans un futur plus ou moins rapproché.

    Lorsque vous approchez une femme et que vous lui dites cette chose si insignifiante qui importe peu, ce n’est pas ce que vous lui dites qu’elle remarque, c’est la confiance que vous dégagez qui l’inspire.

    Si jamais votre approche échoue… cessez de vous demander ce qui a échoué. Regardez plutôt ce qui était BON dans votre approche et c’est ainsi que vous la perfectionnerez. Regarder les points positifs contribue à la confiance en soi. « Aujourd’hui j’ai parlé à une dizaine de filles et j’ai eu l’air d’un con. Mais au moins j’en ai approché et j’ai cessé d’être dans mon coin comme un con. J’ai fait un pas et j’ai défié ma timidité. » Au fur et à mesure que je vais défier ma timidité, de jour en jour mon approche va se naturaliser et lorsque je vais faire flipper une fille qui m’a trouvé cool… toutes celles qui m’ont trouvé con vont se mettre à flipper aussi parce que les femmes sont comme ça.

    Mais pas obligé de faire votre main sur les chiks les plus hot du campus. Commencez par être gentil avec TOUTES les filles, sans égard pour leur beauté. Vous ferez chaque fois une bonne action et cela stimulera votre confiance en vous. Petit à petit votre approche se raffinera et vous vous mettrez à aborder des femmes que vous n’auriez cru pouvoir aborder auparavant.

  • Mica35 dit :

    C’est fou je me suis mis à réfléchir au mâle alpha parce que certaines connaissances que j’ai se prétendent mâle alpha et je les trouvais un peu ridicule. L’un d’eux est prétentieux et l’autre hyper confiant mais maniéré. Évidemment aucun des deux n’avaient les prérequis nécessaires pour pouvoir prétendre à leur prétention mais les deux étaient persuadés qu’ils l’étaient. Je me suis mis à réfléchir sur le mâle alpha, je lis toutes sortes de choses, de la psychologie, de l’histoire, des blogs. Mais je pense qu’on ne devient pas mâle alpha, on naît comme ça. Et ceux qui veulent se prêter à l’exercice périlleux de changer qui ils sont vont se couvrir de ridicule. Oui, il y a des techniques et des constantes dans la séduction, mais ça ne fait pas de soi un Don Juan pour autant. Vous voulez que je vous disent. Le meilleur moyen de devenir alpha? Arrêter de pleurer si vous êtes célibataire ou que vous êtes seul dans un bar. Si vous êtes deux ans sans rencontrer de fille qui s’intéresse à vous tant mieux. Profitez de l’occasion pour faire valoir vos valeurs profondes. Quand l’hameçon mordra c’est tout le banc de poissonnes qui va embarquer dans le filet. Et mettez en application les trucs sur le leadership d’entraide sociale c’est excellent.

  • Mica35 dit :

    Un dernier mot. Sortez de votre cellulaire. Soyez attentifs à ce qui se passe autour de vous. Vous voyez une comparse de classe passer devant vous? Même si vous trouvez que ce n’est pas la plus sexy souriez. Dire « Salut. Ça va? » avec un sourire ça coûte pas cher. L’homme du XXIe siècle est devenu allergique au contact humain. Il ne faut plus penser séduction. Il faut penser réseau. Et les réseaux les moins concrets c’est Internet et les textos. Le réseau le plus concret c’est la vraie vie. Cessez de vous enfermer dans votre appareil et ouvrez-vous au monde. À tout le monde. Vous allez avoir des propositions qui vont sortir de nulle part je suis persuadé.

    • Sélim dit :

      Mica35, je prends les commentaires LIFO, mais là, vraiment, bravo.
      Le nombre de personnes qui ne savent plus avoir un contact humain… c’est dramatique.

      Il faut du courage pour se couper du téléphone portable, mais à terme, on est gagnant… Take care ! Et keep smiling !

  • GriffinBabe dit :

    Très intéressant ton article, plus que m’apprendre ça me fais réflechir sur mes erreurs précedentes, et au final, on s’en sort plus confiant parce que on a compris ce qu’on fait mal :) Il y a juste une chose que je ne comprend pas: tu dit dans ton article que un leader dois assumer ses choix, pourtant un ALPHA mâle doit recconaître lors ce qu’il a tort. Es ce que dans certains cas ça ne pourrais pas mener à un problème ?

1 2

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)