Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Les 7 Leçons de Stephen Curry : Shooter et Scorer !

Leçons Stephen Curry

Lifestyle et réussite

Les 7 Leçons de Stephen Curry : Shooter et Scorer !

Les 7 Leçons de Stephen Curry : Shooter et Scorer !


Récupérer la balle, shooter, marquer à trois points, faire gagner des matchs à son équipe : Stephen Curry est un joueur de basket incroyable, apprécié par les amateurs de beau jeu.

Sportif de l’année 2015 selon Associated Press, MVP en 2015 et 2016, membre de la NBA All Team depuis 5 années consécutives, le meneur de jeu des Golden State Warriors est une machine de précision…

J’ai étudié son état d’esprit et vous présente les 7 leçons de Stephen Curry pour améliorer vos performances de séducteur.

La source de mon inspiration ? Une Masterclass avec Stephen Curry, intitulée « Stephen Curry teaches shooting, ball-handling and scoring ».

Après avoir suivi celle de Dan Brown sur l’écriture des personnages, j’ai aussi plongé dans celle donnée par l’auteur Malcolm Gladwell, dans le but d’améliorer mon écriture, encore et toujours.

Et l’autre matin, je me suis dit : « Et si je regardais la Masterclass de Stephen Curry ? Comment peut-il tenir l’attention du spectateur en étant statique ? »

Et voilà comment à force de l’entendre parler d’objectif, de mécanique, de précision, de score, j’ai décidé d’en tirer 7 leçons que vous pouvez adapter à la séduction.

Leçon #1 : Connaître votre corps, connaître vos forces

En marketing, on parlerait de « faire votre SWOT », analysez vos forces et vos faiblesses. Stephen Curry parle beaucoup de « mécanique », son corps est son outil de travail.

Il revient en permanence sur la notion d’alignement pieds, jambes, bras, qu’il connaît par cœur.

Votre équivalent en séduction ?« Connais-toi toi-même », c’est ce que je vous répète pour que vous travailliez votre storytelling, pour que vous améliorez vos anecdotes, les histoires que vous racontez aux filles pour les captiver.

Leçon #2 : Répéter ses gammes, encore et toujours

On le voit à l’entraînement, à la salle, tout seul face au panier. Il se concentre sur ses shoots, il travaille sa mémoire musculaire. A l’entraînement, son taux de réussite oscille entre 75 et 87%.

Il sait qu’il doit faire mieux, parce qu’en match, sur le terrain, ça va plus vite, et il doit gérer des variables plus nombreuses, et son taux de réussite descend vers les 60%.

Votre équivalent en séduction ?

Seul face au miroir, les histoires sont prêtes. Vous savez quoi raconter. Vous connaissez votre mode de fonctionnement. Votre opener est prêt, et vous en avez 2 ou 3 minimum pour débloquer la situation.

Sur le terrain, en soirée, ça va plus vite, entre les concurrents, votre wingman et le bruit. Répétez vos gammes chez vous, car c’est l’équivalent de votre mémoire musculaire.

Leçon #3 : Définir un objectif précis

Dans une séquence, le meneur de jeu du GSW montre très précisément là où il vise pour rentrer la balle dans le filet (vraie nouveauté pour moi, je n’avais pas connaissance de cette technique).

C’est son objectif, clairement défini, quel que soit l’endroit où il récupère la balle. C’est une des meilleures leçons de Stephen Curry.

Votre équivalent en séduction ?

Et vous, qu’est-ce que vous visez ? La bonne ambiance ? Aborder sans flipper ? Développer votre confiance en vous ? Améliorer le temps passé avec les filles en soirée ? Prendre des numéros de téléphone ? Rentrer avec la fille uniquement ?

Avez-vous vraiment défini un objectif, afin de pouvoir évaluer votre performance ?

Leçon #4 : L’Etat d’Esprit Gagnant

 

Un bon joueur progresse toujours ? Pas dit… Certains joueurs à l’ego surdéveloppé refusent d’écouter les conseils du coach. Et pourtant, dans le sport, il n’est pas rare d’entendre des histoires comme celle de Stephen Curry, qui nous raconte comment il a dû réapprendre les rudiments du shoot pendant tout un été.

Sa position de tir, sa technique n’était pas suffisamment bonne pour passer au niveau suivant. Il avait bien évidemment de bons résultats au niveau collège et lycée, mais s’il ne réapprenait pas à shooter, s’il ne se remettait pas en question, il se ferait manger au niveau suivant.

On entend encore, on lit sur son visage les souvenirs douloureux de cet été-là. J’avais déjà entendu cette même histoire avec des tennismen professionnels, obligés de réapprendre le mouvement parfait, obligés de corriger parfois un positionnement de quelques millimètres. C’est douloureux !

Mais les champions savent en passer par là, les champions font confiance au processus. C’est ça, l’état d’esprit gagnant.

Se dire qu’on a toujours quelque chose à apprendre de quelqu’un (surtout d’un coach qui vous veut du bien !)

Votre équivalent en séduction ?

Lors des sessions de coaching en séduction, j’entends trop souvent des « Non, moi, la conversation, ça va ! C’est la sexualisation où j’ai du mal… »

Le mieux que j’ai entendu, lors d’un atelier… De la part d’un coaché qui venait donc parce qu’il n’attirait pas les filles (pire, il les repoussait avec des abordages effrayants) : « Non, mais ce que tu dis, moi je ne le fais pas, c’est pas ça qu’il apprend l’autre coach dans ses vidéos ».

Je ne peux pas changer votre mentalité. Si vous décidez que vous savez tout, je ne peux pas vous faire progresser.

Mais si vous avez l’état d’esprit gagnant, l’état d’esprit du Triple L (Life long learning), l’apprentissage perpétuel, alors vous verrez des progrès, alors vous aurez du succès.

Si vous n’arrivez pas à faire évoluer votre état d’esprit, vous resterez bloqué au niveau 1. Le boss de fin de niveau, c’est vous, ce sont vos certitudes. Un champion n’a pas de certitude. Juste l’envie d’avancer et de tester de nouvelles méthodes pour s’améliorer, encore et toujours.

Réapprendre, ça peut être un léger travail sur votre body language. Une réflexion sur votre voix. Des conseils sur la manière dont vous racontez vos histoires. Encore faut-il identifier précisément ce qui bloque.

==> Je réserve ma place pour le prochain atelier Séduction !

Leçon #5 : Progressivité de l’entraînement

Stephen Curry explique comment il s’échauffe, comment il place ses premiers tirs à l’entraînement.

D’abord des shoots proches du filet, puis il recule progressivement pour aller chercher la ligne des trois points qu’il affectionne tant.

Il ne commence pas directement par le plus dur, les tirs à trois points. Même à son niveau, il doit d’abord faire monter son niveau de confiance.

Votre équivalent en séduction ?

Tout comme en soirée, on recommande d’aller aborder les filles les moins effrayantes.

Prendre de l’énergie, prendre de la confiance en abordant les filles qui vous paraissent les plus simples à aborder.

Des collègues de travail ? Des étrangères parce que ça vous met moins de pression ? Toucher quelques mots à la serveuse parce qu’elle est là pour être sympa ?

Plaisanter avec le videur ou au barman aussi ?

Peu importe : ne vous jetez pas directement sur l’avion de chasse alors que vous n’êtes pas échauffé.

Leçon #6 : Répétition, répétition, répétition

Ça ressemblerait presque au conseil en séduction d’Alfie, « Location, location, location ». Sauf que Curry pense comme une machine qui doit être ajustée sans cesse.

Stephen Curry répète ses tirs encore et encore parce que « practice makes perfect ».

Il vise 100 shoots d’une certaine position, avant de bouger quelques mètres plus loin ou sur le côté.

Votre équivalent en séduction ?

Est-ce à dire que vous devriez tenter 100 fois le même opener ? Est-ce que vous devriez vous forcer à aborder 100 filles en une après-midi ?

Non, évidemment non. C’est un mauvais objectif. Parce qu’aborder 100 filles, c’est épuisant, surtout si certaines sont OK pour la conversation, vous allez finir sur les rotules.

Vous pouvez aborder entre 3, 5, 10 ou même 15 filles par heure (en fonction de votre niveau, en fonction du lieu, en fonction du niveau de réceptivité des filles)

L’essentiel, ce n’est pas tant le nombre de filles abordées que le traitement que vous faites de cette info.

Est-ce que l’opener fonctionnait ? A quel moment la conversation se délitait ? A partir de quand la fille tournait-elle les talons ? Comment était votre body language ? Et votre voix ?

Répéter pour répéter, ça ne sert à rien. Répéter et analyser, obtenir un feedback et corriger le tir, voilà le vrai intérêt du coaching.

==> Je Développe Mon Pouvoir De Séduction Lors Du Prochain Atelier !

Leçon #7 : Gérer l’échec… pour mieux rebondir !

 

Comme tous les grands joueurs qui évoluent dans un sport collectif, Stephen Curry a raté des tirs. A perdu des matchs. A perdu des matchs importants. A perdu des finales.

Et pourtant, dans sa Masterclass, il nous met en garde : l’échec, la défaite, arrivent.

Ils font partie du processus, ils font partie du jeu.

A part Arsenal lors de sa saison 2003-2004, personne n’est invincible.

Votre équivalent en séduction ?

Et c’est bien évidemment valable pour vous aussi. Même quand vous êtes en God Mode en soirée, que tout se passe bien avec les filles, que vous matchez avec celles qui vous plaisent en ligne, il y a toujours un moment où une fille va vous poser un lapin ou refuser de rentrer avec vous.

Va vous dire que « Désolé, y’avait pas le feeling entre toi et moi » ou « C’est pas contre toi, mais mon ex est de retour… »

Apprendre à gérer l’échec est une vraie compétence. On se moque des footballeurs en conférence de presse qui déclarent : « On prend les matchs les uns après les autres », mais c’est exactement ainsi qu’il faut penser pour progresser.

Après un échec, il faut s’entraîner, encore et encore. Remonter à cheval après la chute. Continuer de sortir après avoir été ghosté. Sortir avec des amis même après une rupture.

Et ne surtout pas laisser un échec affecter votre confiance en vous. L’échec est inévitable. Ce qui compte, c’est votre manière de vous relever après cette chute.

Et quelle qu’elle soit, la team Artdeseduire sera là pour vous tendre la main.

==> Je travaille avec le coach pour améliorer mes résultats !

Sélim et la Team ADS, un point après l’autre

Bann-SMS1erRDV

Lire la suite
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. -Sam-

    24 janvier, 2019 à 11:23

    Leçon #4 ! On met l’égo au panier (…^^). Et on retourne aborder.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus Lifestyle et réussite