Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

« Je me sens seul »: la génération 2000, entre confinement et réseaux sociaux

génération 2000

Le Buzz Séduction

« Je me sens seul »: la génération 2000, entre confinement et réseaux sociaux

« Je me sens seul »: la génération 2000, entre confinement et réseaux sociaux

Hello la jeunesse, aujourd’hui, article spécial pour vous, nés entre 1995 et 2000. Je reçois beaucoup de mails de votre part, et ça me touche parce que la drague pour vous, les relations sociales pour vous, sont bien plus compliquées que pour nous les vieux « boomers » nés avant 1990.

Je vous écris cet article pour vous dire que vous n’êtes pas seul à… être seul, justement. Vous n’êtes pas seul à avoir du mal à faire des rencontres, à séduire. 3 conseils pour vous dans cet article.

Je vous reproduis ici le mail de Matthieu, 21 ans.

« C’est un problème aussi avec les filles. J’en rencontre assez peu. J’ai beau me remettre au sport, envisager de faire une belle carrière et gagner de l’argent, je ne vois pas comment ça pourrait attirer les filles si je les rencontre pas.

Mes sources de rencontre sont faibles ajd.
Cercle social : peu de filles, je suis proche surtout de mecs.
Tinder : ça ne marche pas.
Stage : je suis en full télétravail donc difficile.
Études : on verra bien de quoi l’année prochaine sera faite mais bon je parie pas dessus pour le moment.

J’angoisse donc de finir seul. Les gens sont déjà casés et en plus j’ai peu d’expérience avec les filles et le couple. »

Plutôt déprimant, non ? Et pourtant, il y a des solutions.

Déjà, il a bien identifié le souci principal : les sources de rencontres. C’est une méthodologie que je développe lors des sessions de coaching en séduction.

Je dessine un entonnoir, et dedans, on voit toutes vos sources de rencontres.

Que faire quand on a un cercle social très masculin ?

Ca, c’est la question de mes élèves militaires, ingénieurs, informaticiens : que des groupes de mecs. La solution pour rencontrer des filles : c’est de sortir, avec vos amis !
C’est la solution « en temps normal ». Avec le COVID, c’est plus compliqué, il va falloir être patient.

Si vous n’êtes pas le leader de votre bande de potes, poussez celui qui propose le plus de sorties à en organiser encore plus.

Et si vous êtes celui qui a le plus d’influence, alors bougez-vous, cherchez des endroits où sortir et faites des propositions à vos amis.

Tinder : ça ne marche pas.

Euh. Ben. Si. Si si. Tinder, ça marche très bien, mais il faut y mettre les moyens.

Ca veut dire prendre l’offre payante pour avoir plus de matchs.

Ca veut dire aller chez le coiffeur, chez le dermato, prendre un photographe pour prendre de belles photos de profil Tinder.

Ca veut dire scénariser 3, 4 situations pour raconter votre vie en photos (avec les potes, dans la nature, une photo insolite…)

Ca veut dire écrire une bonne bio Tinder, et pas un truc banal et chiant comme la pluie.

Ca veut dire apprendre à envoyer des premiers messages qui sortent du lot.

(Vous pouvez découvrir comment séduire sur Tinder en regardant cette vidéo. Et on a aussi mis à jour notre formation Tinder Hacker avec plein de nouvelles techniques pour séduire malgré le confinement et le couvre-feu).

Oui, Tinder c’est dur, mais ce n’est pas impossible. Chaque jour, je réécris les biographies de mes coachés, chaque jour je leur suggère de nouvelles photos, et tous les mois ils me disent merci.

Investissez-vous, passez-y du temps, faites des essais et des modifications, et ça marchera.

Rencontrer du monde quand on est en télétravail

Là, effectivement mes jeunes amis stagiaires, ça va être compliqué pour vous. Stagiaires du secteur tertiaire, s’entend.

Les jeunes pompiers, menuisiers, mécano, ceux qui sont en médecine, tous ceux qui bossent dans les supermarchés et les usines : vous, vous êtes en contact avec de vrais humains, donc profitez-en.

Pour tous les autres comme moi, qui jonglent entre Zoom, Teams et Skype : il va falloir attendre…

Attendre le retour au bureau,
attendre le vaccin contre le Covid,
attendre les sorties à nouveau.

(Et apprendre à draguer sur Instagram, en attendant les vraies rencontres.)

  • Mon conseil : sortez-vous les filles de la tête pendant les heures de bureau, et bourrinez le travail.
  • Soyez 100% à fond.
  • Atteignez vos objectifs.
  • Soyez irréprochable.
  • Confirmez ce stage et obtenez un CDI.
  • Réussissez votre stage et obtenez les meilleures recommandations possibles.
  • Restez en bons termes avec vos collègues et votre maître de stage pour la suite.

Si le bureau, le travail, était un bon lieu de rencontres avant, il ne l’est plus en ce moment, et le sera de moins en moins avec la dématérialisation du travail.

Donc concentrez-vous sur l’avenir, à savoir les rencontres en ligne, les sites de rencontres.

Etudes : je ne parie pas dessus pour le moment

L’an prochain, il restera à Matthieu un an d’études. Un an sur un campus.

Normalement, le COVID devrait toucher à sa fin. Un vaccin devrait arriver pour fin 2021 (on croise les doigts).

Ca veut dire retour des fêtes étudiantes, retour des fêtes dans les colocations, retour du sport, retour des sorties dans les bars, retours des réunions pour les associations étudiantes.

Tout ce qui fait le sel de la vie étudiante, les expériences, les conneries, les ratés, les râteaux, les fous rires.

Sortez. Beaucoup. Dès que vous le pouvez. Parce que dans deux ou trois ans, vous aurez de VRAIES responsabilités sur les épaules.

Vous devrez rembourser votre emprunt étudiant. Travailler. Gérer votre santé mentale entre un patron relou et des collègues jaloux.

Donc s’il vous reste encore une année d’études, amusez-vous.

Si je devais résumer mes conseils pour vous les jeunes :

1/ Utilisez les outils de votre époque (sites de rencontres, Instagram, Snapchat…)

2/ Soyez pro-actif, sortez (à la fin du couvre-feu)

3/ Ca va aller mieux.

Et si vous êtes un peu démoralisé, si vous n’avez pas trop confiance en vous, regardez cette vidéo !

Sélim, génération 1983

Bann-SexTalk

Lire la suite
6 Commentaires

6 Comments

  1. Odace

    16 octobre 2020 à 22:27

    Beaucoup de mecs ont une perception pour le moins machiavélique des jeunes femmes, comme des créatures égocentriques qui se moquent de leur misère affective au sommet de leur montagne d’opportunitées sexuelles et accordant parfois à une poignée d’heureux élus l’accès divin à leurs parties intime.
    Mais reflechissons-y un instant.
    Pourquoi les meufs consacrent-elles autant de temps et d’efforts à leur apparence? Pourquoi vont-elles dans des bars de célibataires et rejoignent-elles des sites de rencontres et donnent-elles un essai aux dates à l’aveugle ? Elles ne le font pas pour se délecter de rejeter une floppée de mecs. Elles sont tout aussi seules et frustrés que nous. Elles veulent rencontrer un gars. Mais pas seulement un gars, un gars génial. Un gars qui est con?ant, charmant, amusant et intéressant. Un gars qui n’est pas dans le besoin, qui sait se montrer vulnérable, et qui s’exprimera honnêtement à elle.

    Elle veut que VOUS soyez ce gars. Elle vous soutient secrètement. Elle ne veut pas vous rejeter. Chaque fois qu’un nouveau mec s’approche d’elle, elle se dit secrètement : « S’il te plaît, s’il te plaît, soit le gars. Soit le gars attirant à qui je ne peux pas dire non. » Et puis il bégaye nerveusement autour d’elle, lui fait des blagues douteuses et décu elle est de retour à cette position horriblement inconfortable de devoir le rejeter.
    D’autres fois, on n’en arrive même pas là… C’est évident avant même que le bonhomme ouvre la bouche que c’est deja foutu : il est habillé comme un clown ou ne s’est pas peigné les cheveux en trois mois. Ou il est trop bourré en club pour la regarder directement…

    La gente féminine vous supplie interieurement de réussir. Elles le veulent tout autant que vous. Toutes ces femmes dans les bars notamment, elles VEULENT que vous soyez cet homme incroyablement attirant, cet homme qui arrête le temps pour elles et qui peut leur faire ressentir des choses qu’elles n’ont jamais ressenties avant. Et quand elles vous rejettent, ce n’est pas parce qu’d’elles aiment ça, ou parce qu’elles ont un gros ego, ou parce que nous etes trop petit ou que vos muscles ne sont pas assez gros…
    C’est parce que nous ne lui avez pas donné ce sentiment. Vous ne l’avez pas fait tourner et tomber et rire et oublier où elle était ou avec qui elle était. C’est ce qu’elle cherche tous les soirs : l’homme qui peut la faire se sentir plus vivante !

    « Je me sens seul »

    A ceux de la génération 2000 qui se plaignent de solitude, votre job en tant que jeunes hommes qui s’estiment est de passer à l’action en tous lieux et toutes occasions pour séduire les nanas qui vous plaisent. C’est ici que beaucoup echouent : le passage a l’acte. Peu importe combien vous pouvez consommer d’articles d’AdS, regarder de video sur la drague, si la theorie n’est pas suivit d’une mise en pratique vous serez toujours aussi seul demain.

  2. LeBron

    17 octobre 2020 à 04:09

    Un constat amer qui touche pas que les 2000 au final et qui va au dela des relations hommes-femmes. Et ca va pas s’arranger parceque attendre plusieurs mois sans lien social (qui seront des annees vu que leur vaccin sera sans doute bidon) pour revenir a la normale… y aura t’il vraiment un retour a la normale ?
    Sur le coup difficile d’etre optimiste par rapport a ce qu’on pouvait avoir avant cette crise.

  3. Mad max

    17 octobre 2020 à 12:07

    Bon je ne suis pas un jeune de 25 ans mais un homme de 40 ans et cela touche tout autant cette génération.

    Selim :pour les points que tu évoques,non je suis désolé mais rien n est aussi simple que tu le dis dans l article.
    Pour les rencontres de rue ce n est même pas la peine,vu que la plupart des femmes font bien sentir qu on.est rien a leurs yeux.
    Pour les applis,c est exactement pareil,j ai un physique dans la moyenne et des photos sympas,et je suis sur happn (c est la même chose que tinder)j ai du liner au moins 500 voir 1000 profils et en tout deux likes..qui se sont avérés de faux profils..
    La bio?mais a quoi.bon..les femmes ne likent que si la photo leur plait,on peut écrire la plus belle bio possible,ça ne comptera pas pour grand chose.
    L environnement masculin ?malheureusement quand il n y a que des hommes autour,il faut quasiment un miracle pour arrivera à rencontrer la gent féminine,qu on fasse des sorties ne modifie pas la donne
    Je fais des sorties et pourtant ça ne change absolument rien à la situation.
    Les étudiants ont peut-être plus d opportunités dans leurs vies ,mais même la rien n est garanti.
    Chaque trajectoire individuelle est différente,on ne peut pas mettre dans le même panier des hommes qui ont eu des centaines d aventures et d autres qui peinent à même dire bonjour à une femme.

    Odace :en Somme il faut être un surhomme pu un dieu de l Olympe pour qu une femme daigne nous adresser la parole..
    Une fois de plus désolé mais ton point de vue n est pas forcément réaliste.
    Bien sûr qu il y a beaucoup de femmes qui sont égocentriques et qui se font un plaisir de rejeter..ce serait très naïf de croire le contraire.
    Rien que la semaine dernière en entendant deux jeunes femmes au resto,une d entre elles disait « de toute manière il y a pleins qui me courent après « et son Cas est très loin d etre unique.
    Sur les applis,combien de fois on peut lire « après avoir eu pas mal d aventures ou ayant marre des relations d un soir »pour bien faire comprendre le fossé qui il y a et dire que a moins d etre un Brad Pitt ou autre mannequin,passe ton chemin..
    Oui si elles s i s’inscrivent sur les applis c est pas pour recevoir de la validation ,qu elles ont déjà en dehors.
    Elles ont le choix et pas forcément les hommes.
    Le portrait d une femme qui laisserait sa chance à pas mal d hommes tient plus de la science-fiction que la réalité..ça marche dans un film,mais pas dans notre monde.
    En plus tu crois vraiment que les femmes se soucient du vide sexuel de certains hommes..?c est comme si tu demandais à des milliardaires s ils se soucient des sdf sur un banc..

    Lebron:complètement d accord la situation ne vas s arranger,on risque d arriver a un élitisme sexuel,qui existe déjà d ailleurs.

  4. Tom A

    17 octobre 2020 à 18:52

    Odace: conneries.

    Au moins 50% des bios de filles sur Tinder ne mentionnent que leur instagram, parce qu’elles sont là pour se faire des followers, pas pour rencontrer quelqu’un.

    Et non, les filles ne sont jamais seules. Elles ont des montagnes d’opportunité, des dizaines de messages tous les soirs de mecs…
    Elles sont juste incapable de bien trier et vont systématiquement vers les débiles de service.
    Puis elles se plaignent 10 ans plus tard « où sont les mecs bien ? ». Bah fallait y penser plus tôt hein.

    Les mecs géniaux, vont en rencontrez 10 par jour. Mais vous les foutez en friendzone, vous swipez à gauche, ou vous dites « c’est pas mon genre » parce qu’il ne fait pas 1m85.
    Et vous retournez sur Tinder le soir faire les difficiles avec vos 400 matchs.

    Le problème il est bien plus profond que « svp les mecs faites l’effort ». Dis moi exactement quels efforts font les filles aujourd’hui à part écrire dans leur bio « fais moi rire » ?

    Solidarité avec les plus jeunes, et les un peu moins jeunes d’entre nous.

    • Odace

      20 octobre 2020 à 15:49

      « Et non, les filles ne sont jamais seules. Elles ont des montagnes d’opportunité, des dizaines de messages tous les soirs de mecs… »

      Toutes tes connaissances filles ont des mecs qui leur tournent au tour ?
      Ce n’est pas mon cas, pas mal d’amies de mon entourage se plaignent aussi de solitudes et de ne pas trouver le bon partenaire

      Mais quoiqu’il en soit decrire un portrait accusateur, negatifs des femmes ne t’aidera pas à avoir du succes avec elles.
      Tout ce qui se passe dans ta vie, que soit bon ou mauvais, tu devrais essayer d’en assumer une certaine forme de responsabilité. Nous sommes seulement capables de changer et d’améliorer ce sur quoi nous avons le contrôle et si nous refusons de prendre le contrôle de nos vies, alors nous ne pouvons jamais espérer améliorer nos vies.

      Tu ne peux pas toujours contrôler ce qui vous t’arrive; notamment le comportement et la reaction des femmes mais
      tu peux toujours contrôler comment tu y réponds.

      En blamant les femmes des malheurs des hommes tu participes a les victimiser par du fatalisme

    • Tom A

      20 octobre 2020 à 17:47

      Odace: Laisse moi deviner… tes amies filles qui se plaignent de ne pas trouver le « bon » ont quel âge ? 30, 35 ans ? C’est trop tard, il fallait y penser avant au lieu d’aller systématiquement vers les connards de service entre vos 16 et 28 ans.

      Ce que tu ne sembles pas comprendre, c’est la différence de vécu. Une fille dans sa vingtaine croule sous les opportunités. Des invitations en soirées, de mecs qui lui parlent (sans forcément avoir le courage de l’inviter), mais elles ne s’en rendent pas compte. Elles ouvrent Tinder, ont 400 matchs, mais croient que c’est normal et pareil pour tous.

      Rien de tout cela n’arrive aux mecs normaux. Relis cette phrase autant de fois qu’il te faut pour bien l’intégrer.

      Les filles se plaignent de solitude quand, après avoir passé 10 ans à courir derrière les connards de service, se rendent compte qu’elles ont laissé passer leur chance. Dommage, hein ?
      Encore une fois : il fallait y penser avant.

      Tu n’imagines pas ce que c’est d’être un mec lambda. Etre célibataire depuis des années. Les filles ne comprennent pas ça, elles tournent sur le top 20% des mecs. Car malheureusement, dans une société de l’apparence et la superficialité, un mec bien passera inaperçu.

      Enfin, question responsabilité : non, la faute incombe bien aux filles. Car elles ont les opportunités et elles choisissent, que ça te plaise où non. On n’est pas responsables de leurs mauvais choix.

      C’est pour ça qu’à 30-35 ans, vous écumez les Meetics et Tinder en demandant un « homme sérieux ». Encore une fois : trop tard, fallait y penser avant.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus Le Buzz Séduction