Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Comment coucher avec une pornstar… sans débourser un euro !

coucher avec une star du x

Drague

Comment coucher avec une pornstar… sans débourser un euro !

Comment coucher avec une pornstar… sans débourser un euro !

Comment j’ai pu coucher avec une pornstar : votre article de Noël est arrivé !

Je vous vois déjà venir : « Wow OK. Curieux d’en savoir plus ! Mais coucher avec une pornostar, c’est pas vraiment accessible pour moi. Quel intérêt de lire tout ça ? »

Je vous explique pourquoi : j’ai juste eu l’impression d’être moi-même, de maîtriser mon image, et j’ai utilisé des techniques de séduction de base, rien de compliqué !

Dans ce field report, je vous raconte comment j’ai réussi à coucher avec une actrice porno (sans payer, évidemment…)

Deux infos de base pour comprendre ce résultat (moi-même parfois je n’arrive pas à y croire, j’ai réussi à faire l’amour à une pornstar).

Info 1 : je suis un lecteur comme vous, pas un coach. Il y a 3 ans, j’ai fait un coaching en séduction avec Sélim pour muscler ma confiance en moi.

En tant qu’ancien timide, cet article est ma contribution pour faire progresser tous les lecteurs d’Artdeseduire.

Info 2 : je ne suis pas un méga-beau-gosse-super-riche. Je suis graphiste, j’ai 31 ans, je suis suisse.

Qui est cet ancien gentil garçon qui a couché avec une actrice porno ?

Je n’ai jamais été à l’aise avec les femmes : je déménageais sans cesse, je changeais d’école tout le temps.

Ce qui m’a forcé à devenir extraverti : je devais aller vers les autres pour m’intégrer, me faire des potes.

Dragueur et joueur, certes – mais nice guy. J’étais trop romantique, j’étais le bon copain, mais je ne baisais pas.

J’en ai eu marre de voir les filles s’éloigner de moi parce que j’étais « trop gentil », pas assez entreprenant.

Moi, je pensais juste être gentleman, mais elles me voyaient comme leur « meilleur ami gay »…

J’ai donc été éduqué à « l’école ADS » pour raffermir mes bases comportementales :

  • Mieux comprendre les relations ainsi que le sexe opposé pour mieux parler aux femmes,
  • Valoriser le respect de soi et de l’autre,
  • Savoir placer des limites, dire non aux filles qui me prenaient pour un pigeon.

C’est sur ce site que j’ai été éduqué au développement personnel ici aussi, avec l’ancien slogan d’ADS :

« Devenez la meilleure version de vous-même ».

Armé de ces principes de base, j’ai commencé à lire des livres, regarder des films, me former pour apprendre à séduire, à développer mes passions pour devenir plus intéressant.

Réveil sous les palmiers californiens pour ce field report.

Good Morning LA : la ville de Robert Greene et de Neil Strauss !

On débarque à LA avec un pote, en voyage, prêts pour l’aventure et vivre des moments incroyables !

Seulement voilà, sans aucun plan, on a fini par être coincés à KoreaTown dans notre appart Airbnb avec notre mini-budget…

Après deux soirées en boîte (et zéro résultat), c’est au troisième soir, affalé sur mon lit que j’ouvre Tinder.

A ce moment-là, j’ai mon abonnement Tinder Gold (très utile lorsque vous voulez draguer à l’étranger).

et je vois que durant l’après-midi, un magnifique modèle m’avait liké.

Son nom est Alexa (Note de l’éditeur : on a changé le nom pour protéger l’anonymat de la dame).

C’est un missile. Et j’ai désormais le pouvoir de démarrer notre match. Je swipe à droite et c’est parti.

Dans ma tête, la conversation avec moi-même ressemble à ça :

« OK Ross. Concentre-toi. Cette femme doit certainement avoir une centaine de likes par jour. Réfléchis… Non. En fait, ne réfléchis pas trop. Repense aux bases : confiance en soi et good vibe. Tu ne dépends pas de son approbation. Reste toi-même et si ça colle pas, bah tant pis.»

C’est donc sans trop de pression que j’ai validé le match. Ça y est, c’est parti.

« YOU’VE GOT A MATCH WITH A PORNSTAR!»

Ça c’est ce que Tinder aurait pu m’afficher lors du match, mais n’a évidemment pas fait.

A ce moment-là, je n’avais aucune idée de la personne qui était en face de moi…

Probablement une meuf qui fait sa belle sur Instagram, comme souvent ? En plus, ce n’est pas rare à Los Angeles, la moitié des filles sont actrices, donc postent de belles photos de modèle sur Tinder.

Dès l’ouverture de la messagerie, je décide de lui écrire sans trop attendre.

Le premier message, tout dans l’image !

J’ai envie de sortir du lot et de faire une entrée de jeu de qualité à ses yeux.

« Tant de classe et d’érotisme sur ta photo. Enchanté de matcher avec une telle artiste ! 😉 Tu dois en collectionner des SuperLikes. »

Oui, je la complimente, comme tous les autres mecs probablement, mais je valorise aussi son approche artistique de la chose.

Érotisme et classe, ça me touche…

J’ai tout de suite analysé sa mise en scène : la salle de bain, les bougies, une pose à la fois classe et provocatrice.

Ajoutez à ça la tenue très sexy dentelle rouge et un filtre Instagram vintage pour couronner le tout.

coucher avec une pornstar

Vous vous dites sûrement que ça sera plus facile parce qu’elle a l’air très open rien qu’à sa photo ? Sans doute.

Mais je repense à la masse de likes et de matchs qu’elle doit recevoir quotidiennement sur Tinder. Je dois me démarquer…

Je la complimente sur le fait que je tombe rarement sur des photos avec une mise en scène qui est travaillée comme la sienne et que sa photo me fait fortement penser à l’érotisme des années 80-90.

Elle rebondit directement sur ce dernier point. Touché. C’est une grande fan de ce genre d’érotisme.

J’ai remarqué ce point sur Tinder dès le premier échange : j’ai donc gagné toute son attention, et elle a évidemment la mienne.

Nous échangeons rapidement quelques messages et je lui explique que je suis de passage à LA encore pour quelques jours avant de repartir chez moi (en Suisse).

Je préfère la transparence, je n’ai pas envie de lui mentir : pas besoin de ça quand on a confiance en soi.

En résumé de ce premier échange Tinder, je lui fais comprendre par ma bonne répartie et par quelques subtilités cocky and funny qu’elle m’intéresse, et qu’avec moi, on passe un bon moment.

En gros, je reste moi-même sans aucune pression de jugement ou d’échec.

Je l’invite à continuer sur Whatsapp en lui envoyant mon numéro de téléphone.

C’est une sorte de test : si elle vient sur Whatsapp, c’est un indicateur d’intérêt, sinon, autant arrêter maintenant.

Partie 2 : quelle conversation par sms pour draguer une pornstar ?

Elle m’envoie le premier message, notre conversation peut ainsi commencer.

Curieux, je lui demande si Alexa est réellement son vrai nom. Elle me répond que c’est son « nom de scène ».

Son nom de scène ? Quel genre de scène ? Eh bien, c’était le X. Les films pour adultes.

OK. Pas un seul moment dans ma vie, je n’aurais pensé matcher sur Tinder avec une pornstar (qui a 25k followers sur Instagram).

Mais bon, c’est pas le moment de se laisser déstabiliser par ça.

De toute façon, la vibe entre nous a déjà été installée. Pourquoi s’arrêter ?

Le fait de considérer le X comme un métier banal, faisant partie de notre monde m’a permis de rebondir sur le sujet très facilement et l’a rassurée.

Je lui fais comprendre par ma réaction que c’est loin d’être un sujet tabou pour moi :

Moi : « Oh intéressant ! Je viens de voir le film sur Rocco et la fin de sa carrière. »
Elle : « Oooh je ne l’ai pas encore vu ! »
Moi : « Il faut que tu le regardes. Tu vas adorer. »

Voilà. Je ne fais pas du X mais je lui montre qu’on partage en partie la même curiosité, par le fait que je me sois intéressé au « docul » de Rocco Siffredi (sans doute plus efficace que de lui dire que l’anal est ma catégorie porno favorite, « et toi ? »).

Plus tard, je lui parle encore d’un autre film aux vibes érotiques, Exotica (sélectionné à Cannes 94, l’année de Pulp Fiction).

L’histoire : un strip club, une danseuse et un client qui tombent amoureux…

Elle comprend rapidement que je porte un certain intérêt à son monde : l’érotisme.

Et c’est ça qui va principalement nous connecter. Une passion commune. Les points communs, en séduction, ça marche toujours !

Plus tard, je lui demande où elle en est au niveau de ses objectifs professionnels afin de connaître ses ambitions et son succès (les femmes ambitieuses, je trouve ça particulièrement sexy).

Du coup, je finis par lui demander si elle a déjà eu l’idée de tourner une scène avec le fameux James Deen (acteur porno célèbre).

Eh bien vous savez quoi ? Elle l’avait déjà fait. Et plusieurs fois, même. Ça, ça met la barre très haut dès le début !

Pendant notre échange de textos, je me mets à chercher un bar cosy où je pourrais l’inviter.

Certes, je suis nouveau dans le coin et je ne connais quasi-rien des lieux.

Mais j’ai envie de lui montrer que même dans ce genre de situation, j’ai toujours un bon plan dans ma poche.

Donc quand j’aborde la question du « où est-ce qu’on se voit ? Où est-ce que tu veux qu’on aille manger ? etc. », le « c’est comme tu veux » a été rayé de ma liste.

Je suis actif, pas passif !

Je lui propose donc de se voir le lendemain en lui donnant l’adresse du rendez-vous (à quelques minutes de chez moi, ça facilitera beaucoup la seconde partie !).

Au jour du rendez-vous, j’arrive sur place et je l’attends quelques minutes avant de la voir arriver bien habillée avec une casquette sur la tête.

– Ah oui, entre-temps je lui avais dit que je la trouvais particulièrement sexy avec la casquette qu’elle portait sur une de ses photos.

Elle se tient en face de moi avec cette casquette qu’elle a décidé de porter pour me faire plaisir. Pour moi, c’est clairement un signe d’intérêt de sa part.

Rencontrer une pornstar, ok, mais comment séduire une actrice de film X en face à face ?

Ça y est, nous entrons dans ce bar cosy et nous prenons place. Enfin… nous essayons.

Dès les premières secondes, ça part mal : on vit un mini-malaise.

Elle s’assied et je décide de m’asseoir à sa droite.

Si c’est possible et que l’espace le permet, je choisis toujours de m’asseoir directement à côté de ma date.

Elle demande alors que je me lève, car elle « ne peut pas s’asseoir comme ça ».

Je ne comprends pas vraiment pourquoi et 2 secondes de silence s’installent. #malaise, et gouttes de sueur sous les bras…

Je me relève donc, sans trop savoir quoi faire…

Je change de place, m’assieds cette fois-ci en premier, puis elle vient s’asseoir à ma droite.

C’est alors qu’elle me sort une phrase (toujours en anglais) que je comprends mal, tout en pointant du doigt son oreille droite.

Un moment gênant arrive à nouveau et je lui dis que je n’ai pas compris ce qu’elle voulait me dire.

Après un autre court instant de silence, elle se répète : « I’m deaf. I’m deaf, I can’t hear with this ear! ».

J’avais enfin compris! « Deaf » c’est sourde, en anglais ! Elle est sourde d’une oreille, ça ira…

Pas le meilleur des démarrages, mais le reste de la conversation fut heureusement bien plus fluide !

Dating, passion et porno

Gin tonic pour tous les deux et ça démarre : je voulais réellement en savoir plus sur elle.

Je m’intéressais à elle, à sa passion qu’est le porno.
Elle s’intéresse à mes passions, la musique, les mangas. (ouais, je suis Orelsan…)

Un échange/dialogue réciproque est établi. La conversation est nourrie par l’intérêt que nous nous portons mutuellement.

Nos points communs ? Nous sommes deux artistes aimant tout ce qui ne fait pas partie du banal, qui sont attirés par les tabous et la créativité.

Elle me parle de sa vie professionnelle, de son concept de liberté avec le porno et du sexe dans sa vie privée, de ses croyances, son histoire…

Et j’en fais de même. Une conversation tout à fait naturelle et stimulante.

Avec tout ça, j’y amène un eye contact confiant, un body language bien posé montrant que je suis à l’aise avec elle et je la touche assez facilement au niveau des mains.

En termes d’apparence physique, cela faisait des mois que je n’avais plus fait de sport.

J’avais donc fini par perdre une bonne partie de mes muscles, redevenant l’homme fin de ma jeunesse.

Est-ce que ça a rendu les choses plus difficiles ? Avec ma conversation et ma confiance en moi, pas du tout !

Alexa s’est physiquement bien rapprochée de moi allant jusqu’à répondre par une main posée sur ma cuisse (plutôt proche de mon sexe…).

J’aime amener mon interlocutrice à faire le premier « grand geste ». C’est un challenge personnel qui me plaît, simple choix personnel.

Je ne suis pas encore 100% guéri de ma timidité d’avant, et embrasser une fille le premier, ou sexualiser trop vite, ça reste compliqué pour moi parfois, mais je vais mieux qu’avant

Je décide donc d’enfin me rapprocher à mon tour pour être suffisamment proche d’elle et attraper sensuellement son cou de ma main pour enchaîner sur ses lèvres…

Sans grande surprise, je découvre qu’elle embrasse très bien et sait jouer avec sa bouche et sa langue.

Soudainement, je réalise que sa main était posée sur mon sexe déjà bien endurci prêt à passer à l’acte.

C’est alors que tel un Ryan Gosling dans Crazy Stupid Love, je lui sors un « You want to get out of here ? »

C’est alors qu’elle accepte avec plaisir et nous quittons les lieux en direction de chez moi.

J’informe mon pote que je vais arriver accompagné, et qu’il faut qu’il dégage !

Ce wingman avait déjà anticipé le coup et s’était déjà installé dans un bar à chicha quelque part dans K-Town. Merci poto !

Ca fait quoi de coucher avec une pornstar ?

Nous sommes arrivés chez moi après quelques minutes de marche et de baisers intenses + mains baladeuses.

La tension sexuelle était à son comble.

Je continue à l’embrasser et la déshabiller tout en la guidant vers mon lit king size (comme quoi, il faut toujours bien choisir son Air’BNB).

Elle se trouve debout devant moi, avec un corps de rêve et des seins magnifiques. Elle me sourit et se réjouit de passer à la suite. Moi aussi.

Seulement, une courte pensée traverse mon esprit : elle s’est quand même tapé des « pros du sexe », jusqu’au célèbre James Deen !

Je vous avoue que c’est la première fois que j’allais coucher avec une pornstar, j’avais quand même une certaine pression

Mais je me suis rappelé qu’au final, mes expériences sexuelles se sont toujours bien passées jusqu’à maintenant.

Donc y penser n’arrangera pas la situation !

Je la pousse soudainement sur dans mon lit, la rejoint pour l’embrasser un instant et enchaîner sur mon goûter favori : son vagin.

Elle me fait aussi comprendre par son énergie qu’elle aime le sexe ferme, brut. Bien ferme. C’est parfait, je suis un partisan de cette catégorie.

Après avoir bien fait monter la température lors des préliminaires, elle décide de prendre la relève tout en agrippant mon sexe pour commencer à son tour à jouer avec sa bouche et sa langue.

J’avais affaire à une vraie experte. Une fellation faite avec passion et décomplexée.

Une pure explosion de sensations (non je n’avais pas encore « explosé » à ce moment-là 😉 ).

Le moment est venu de passer à l’acte. (rappelez-vous, les préliminaires sont super importants pour conditionner les deux personnes pour la suite !)

Ça y est, la suite a démarré.

Une partie de jambes en l’air torride entre deux personnes ayant la même alchimie sexuelle.

Je l’entends prendre du plaisir, du vrai plaisir. Sans simulation, sans caméra et scénario. Le genre de sexe qu’elle disait toujours autant apprécier.

Nous prenons chacun notre pied dans une chambre vraiment pas isolée (bienvenue aux US, pour les voisins, ça a dû être infernal et excitant à la fois !).

Et le happy end ? Eh bien… elle m’a terminé avec sa bouche comme jamais personne ne m’avait fini. J’étais aux anges après avoir joué au diable.

Nous finissons nus et essoufflés, allongés dans ce grand lit à recommencer à discuter et … parler sexe.

Je lui demande plus tard ce qu’elle en a pensé en toute honnêteté et ce qu’elle a aimé le plus pendant l’acte (n’hésitez à vous enrichir de feedbacks sexuels, il n’y a rien de mieux pour devenir encore meilleur, même si chaque partenaire peut être différente).

Et après le sexe avec une actrice porno, on fait quoi ?

Après avoir passé un petit moment à échanger tard dans la nuit, on finit par se rhabiller pour qu’elle puisse prendre son Uber et rentrer chez elle.

Demain, elle travaille : il y a une orgie à tourner.

On se dit adieu avec un doux baiser et un sourire, puis elle monte dans son Uber pour partir.

Je retourne chez moi et attends mon pote pour lui raconter la folle expérience que je venais de vivre, et remercie mon coach en séduction Sélim par Whatsapp !

Le lendemain, je reçois ce message au réveil :

coucher avec une pornostar

Ce que vous devez retenir de cette relation sexuelle avec une actrice porno

Location, location, location

Evidemment, coucher avec une actrice porno, c’est plus facile à Budapest et Los Angeles, les capitales mondiales du porno, que chez moi vers Genève ou à Brive la Gaillarde…

Idem pour les actrices, les chanteuses, les animatrices, les danseuses : il faut connaître les bons spots !

La confiance en soi, c’est la clef de la séduction

Développer votre confiance en vous peut parfois demander beaucoup de travail, et un travail au quotidien.

Si vous n’avez pas confiance en vous, faites-en votre priorité ! Acceptez les faits, instruisez-vous, travaillez sur vos faiblesses et vos craintes pour devenir meilleur.

Je peux vous promettre qu’une fois que vous aurez atteint une solide niveau de confiance en soi, des choses magiques se produiront dans votre vie (relations, travail, etc.).

Ouvrez votre esprit ! Passions et culture !

C’est clairement le pilier D de la Méthode RDV qui m’a permis de séduire cette femme, le D de Divertir.

Soyez curieux, ouvrez votre esprit sur le monde !

Intéressez-vous plus profondément aux sujets qui vous plaisent ! (oui, même si c’est le porno !)

Une connaissance riche et variée sur le monde finira toujours par devenir une alliée puissante dans vos rencontres et vos conversations.

Evidemment, évitez de vous la raconter comme « Monsieur Je-Sais-Tout »

VOUS AVEZ SOUS VOTRE MAIN LE MEILLEUR DES COACHS !

Je parle bien évidemment d’artdeseduire.com.

Des centaines d’articles sont à disposition pour vous et gratuitement ! Des thèmes variés sont abordés afin de vous permettre de vous aider à vous développer au sens large !

La découverte d’ADS d’il y a des années en arrière a été pour moi une source de prise de recul sur les relations avec le sexe opposé, mais surtout sur moi.

Je n’avais à l’époque personne dans mon entourage qui pouvait me conseiller et me guider lorsque j’étais perdu avec les femmes ou dans ma vie.

Lire régulièrement les articles de Sélim, , Eros (ce champion hahah) puis de Sylvain a été pour moi l’une des choses les plus bénéfiques dans mon quotidien.

J’étais le parfait nice guy qui devait passer à l’acte pour devenir meilleur, et malgré toutes ces lectures, seul un bon coup de pied au c*l du coach m’a permis de débloquer la situation !

Joyeux Noël à tous !

PS : j’allais oublier…

Si vous voulez vous faire un cadeau pour les mois et les années à venir,l j’ai 2 programmes à vous conseiller :

1 La méthode RDV de Sélim : clair et concret, c’est probablement une des meilleures formations du coach
2 « Je la vois, j’y vais ! » : c’est la Méthode RDV en vidéo, avec la team Pirates, pour apprendre à aborder partout, tout le temps, avec naturel et respect.

Ross, père Noël séduction à ses heures perdues

Lire la suite
5 Commentaires

5 Comments

  1. Munin

    28 décembre 2019 à 18:08

    Hello,

    Merci pour ton témoignage. Mais je dois avouer que je suis … plus que sceptique. Une rencontre IRL ou sur un site où la descritpion est importante, je ne dis pas. Mais sur un match via Tinder, – où tout est basé sur le physique -, dans une ville connu pour. son culte du corps et de la part d’une personne qui se décrit comme « je ne suis pas un méga-beau-gosse-super-riche » … Pour connaître comment ça se passe là-bas, c’est que tu dois être plus BG que tu ne nous le laisse croire !

    En tout cas, merci pour ce retour. Et si tu me lis, j’ai une question : comment as-tu réussi à de passer de « timide nice-guy » à « séducteur d’actrice porno » ?

    Bonne journée la team,
    Munin

  2. Ross

    29 décembre 2019 à 16:16

    Salut Munin, merci pour ton commentaire.

    En effet, basé sur ce cliché assez présent là-bas, ça ne ferait pas trop sens. On pourrait même y rajouter l’image de la pornstar qui ne se tape Que des bêtes bien montées (ce que nous voyons) tant qu’on y est. Tout ça fait sens, mais c’est surtout l’image générale dont on parle là, les clichés. Et m’arrêter à ça m’aurait fait passer à côté de ça (croyances limitantes).

    Je souhaitais aussi parler de sa vision du sexe et de son attraction pour l’homme lorsqu’elle m’en avait parlé. Peut-être qu’il y aura une suite à ça sous forme d’interview avec elle (?). Elle m’affirmait clairement qu’elle séparait le sexe pro au privé et qu’elle y trouvait dans chacun quelque chose de fort.

    Et ce qui l’a grave attirée chez moi et amenée dans mon lit, c’est ma Vibe, mon Charisme. Et comme on le sait, le charisme ne se base pas qu’à la gueule. Quand on était autour de cette table, j’étais déjà convaincu qu’on allait baiser. Parce que j’avais misé sur mon charisme que j’ai appris à développer (+ tout le reste de la description dans l’article). Pour ce qui est de ma gueule, je suis clairement pas un mannequin. Je suis pas moche non plus. J’ai apparemment été juste à ces goûts + ma description Tinder. 🙂

    Enfin, n’oublie pas qu’une pornstar, ça reste une femme, de LA ou non. Et ici, elle avait clairement des délires d’artiste (donc avec les miens c’était Bingo).

    Plutôt qu’avoir en face d’elle une masse de muscles sculptés comme coquille vide, elle a eu un homme confiant, intéressant (intéressé), drôle et qui assume ses envie de sexe (etc.).

    J’ai essayé de te répondre au mieux par rapport à ton commentaire sceptique Munin. Si tu as encore d’autres questions, n’hésite pas à

    LOVE

  3. rod

    5 janvier 2020 à 20:12

    Une photo qui date de 98 , c est louche !

  4. Ju

    24 janvier 2020 à 15:32

    Désolé si mon commentaire peut paraître un peu négatif mais je trouve le titre vraiment aguicheur comparé à la réalité du contenu :

    – Tu as eu la chance de matcher une pornstar sur une app de rencontre
    – Tu as fait ton game de la même manière que tu l’aurais fait avec n’importe quelle femme j’imagine

    Finalement l’enseignement c’est que la « chance » ou bien le fait d’avoir un bon profil Tinder joue beaucoup et qu’une actrice porno est une femme comme une autre. Dans tous les cas, ça reste vachement cool pour toi 😉

    • Sylvain

      27 janvier 2020 à 12:27

      Un peu de réussite d’etre parfois au bon endroit au bon moment 🙂

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus Drague