Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

La technique de la valise est-elle vraiment une technique de crevard ?

technique de drague de crevard

Aborder une fille

La technique de la valise est-elle vraiment une technique de crevard ?

La technique de la valise est-elle vraiment une technique de crevard ?

Yo les beaux gosses, technique de crevard au programme aujourd’hui !

Ça faisait longtemps qu’on ne vous avait pas écrit un article de pure technique de drague.

Je ne suis que le narrateur du début d’article : le scénariste et acteur de cette journée, c’est évidemment Eros, le meilleur dragueur de Paris.

Quand vous allez à la piscine ou à la muscu pour faire du sport, lui préfère aller draguer. Aborder des filles de manière classique, ça ne l’excite plus trop.

Du coup il a mis la barre encore plus haut avec sa nouvelle technique de crevard : la technique de la valise…

Voilà comment ça a commencé.

Il me dit à l’apéro « Non mais sérieusement : tous les matins dans le métro, je vois des filles, mais j’ai la tête dans le cul, je n’ai pas tout le temps l’énergie pour les aborder.
Mais là, j’ai eu une idée, histoire de montrer aux lecteurs qu’on peut draguer dans le métro. »

On le sait déjà, vous le savez déjà : le métro, c’est compliqué, les transports en commun en général, ce n’est pas très facile.

Surtout quand on nous rabâche à longueur de journée des statistiques du genre : « 100% des femmes ont déjà été victimes de harcèlement sexuel dans le métro… »

Nous, chez Artdeseduire, on a toujours été des amoureux de la séduction, du jeu.

Donc là, Eros m’annonce qu’il a posé une demi-journée pour aborder des filles dans le métro !

Ok ! Pourquoi pas… Pas le meilleur lieu de drague, pas le meilleur lieu pour faire des rencontres, mais avec lui, on ne sait jamais ce qu’il peut se passer.

Je laisse la parole à Eros. Ecoutez le maître.

Draguer dans le métro avec la technique de la valise : niveau 1

J’avais pris mon vendredi après-midi. Rien de suspect pour personne : on est la France, pays de glandeurs, amoureux des RTT.

Le vendredi après-midi, je choisis la gare de Lyon comme terrain de jeu : une grande gare, beaucoup de passage, beaucoup de jolies filles du Sud comme moi (oui, je suis une jolie fille du Sud…)

Et puis j’habite dans le XIIème arrondissement, ça ira plus vite pour ramener une fille chez moi si jamais l’étincelle était immédiate.

Point stratégique que tout bon dragueur de compétition connaît : en bas des escaliers.

Alfie le disait déjà dans le film éponyme : « Location, location, location ! »

La situation géographique aide à draguer, ou au contraire, peut vous desservir.

Là, je m’installe confortablement sur le quai de la ligne 1, arrêt Gare de Lyon.

Pas d’escalator, youpi ya, ça fait mes affaires.

Ce qui n’est pas le cas sur le quai de la 14, équipé, lui, d’escalators.

Je me positionne au milieu du quai, je suis sur mon smartphone (je fais semblant d’être occupé…)

Et j’attends que le métro arrive et se vide de ses passagers, souvent pressés d’aller prendre leur train.

Je repère tranquillement les filles les plus jolies, avec les plus grosses valises, et je presse le pas pour les rejoindre au niveau des escaliers.

Là, en gentleman que je suis, je propose mon aide pour porter cette valise énorme.

« Je peux vous aider ? »

La vérité, j’ai eu 1 seul refus pendant toute une heure, où j’ai abordé plus d’une dizaine de filles.

1 seul refus. Les chiffres sont avec moi, ça vaut le coup de draguer dans le métro !

[Note de l’éditeur et coach en séduction : C’est mon ami, et je suis heureux qu’il ne soit pas psychopathe. Cette technique de repérage de victimes devrait être enseignée dans toutes les écoles de serial killer à Guy-Georges-Land. Heureusement qu’il n’est là que pour leur faire l’amour…]

Vous allez me dire : « Ok cool, t’es devenu porteur de valises. Mais est-ce que tu as réussi à prendre des numéros de téléphone des filles ? Est-ce que tu as eu le moindre résultat avec ta technique de crevard ? »

La réponse va vous faire mal à l’ego…

En une heure, j’ai récupéré 3 numéros, et j’en ai « converti » 2 en sexe récréatif chez moi.

Une heure, deux amours sans lendemain (elles étaient d’accord, consentantes, majeures, vaccinées peut-être).

Bon ratio MAIS…

J’étais bien décidé à améliorer encore le procédé.

J’ai senti qu’il y avait un truc qui clochait, et j’aurais y penser dès le début…

C’est LA base de la Méthode RDV (R de Rassurer, D de Divertir, V de Valoriser) de votre coach en séduction Sélim.

Rassurer ! P*tain mais j’ai zéro cerveau parfois…

Je suis donc revenu une semaine plus tard… en mode séducteur avancé… et rassurant pour perfectionner cette « technique de crevard ».

Draguer dans le métro avec la technique de la valise : niveau expert

Même endroit, mêmes horaires, un vendredi après-midi pour croiser de jolies Marseillaises, Lyonnaises, Valentinoises, Montpelliéraines etc…

Sauf que cette fois-ci, j’ai « l’ustensile » pour rassurer avec moi.

Cette technique est développée par votre coach dans la série de vidéos de drague de rue en caméra cachée « Je la vois, j’y vais ! ».

Les 3 jeunes padawans de la drague de Sélim vont dans la rue, abordent des filles, et prennent leurs numéros de téléphone en moins de 5 minutes grâce à ce système qui rassure les filles.

Là, ce qu’il me manquait pour rassurer, c’était la valise pour montrer que j’étais comme les filles, que j’allais prendre un train.

C’est évident maintenant que j’y repense : un mec qui traîne comme ça dans une gare, sans valise, sans but, ça fait très bizarre. C’est suspect. Ça éveille les soupçons, et donc la méfiance.

Alors que quand je suis arrivé avec ma grande Samsonite toute vide, c’était bien plus rassurant pour les filles, qui étaient en confiance.

Du coup, quand je les abordais au pied de l’escalier, 9 fois sur 10 j’ai eu le droit à un « Mais vous êtes déjà chargé… Vous êtes sûr ? »

Ma réponse, toujours la même : « Allez comme ça, ça m’équilibrera ! Mon coach serait fier de moi ! »

Comme ça au passage, je leur glisse que je fais du sport avec mon coach sportif, bien joué !

Je suis heureux de vous annoncer les résultats avec cette technique de crevard : ils sont bien meilleurs !

  • 13 abordages en une heure (avec un métro toutes les 2-3 minutes, c’est pas tant que ça)
  • 7 numéros pris
  • 6 dates,
  • 5 coups d’un soir (dont certains qui ont évolué en plan cul régulier)

(Ça me rend toujours fou quand je fais un rendez-vous mais que ça ne marche pas. Ça arrive, parfois, comme dirait Forrest Gump en VF).

Le ratio avec cette technique de crevard est plutôt bon : 5/13, c’est un peu plus de 30%.

Je fais mieux en ligne, je fais mieux en soirée, mais ce que je veux vous transmettre avec cet article, c’est le plaisir de porter des valises de draguer n’importe où, n’importe quand, avec respect et naturel, dès que vous croisez une jolie fille.

Exemple de conversation pour draguer dans une gare

Ce ne sont évidemment pas les mêmes sujets de conversation que pendant un premier rendez-vous.

On n’a pas le temps (et c’est ce qui joue en votre faveur : la contrainte de temps est naturelle, vous n’avez pas à en inventer une).

La fille est pressée, vous êtes pressé aussi.

Les conversations tournaient donc autour des 3 thèmes suivants :

– Et vous, il est à quelle heure votre train ? Vous allez où avec cette grosse valise ?
– Incroyable votre valise ! Tous ces autocollants ! Vous voyagez beaucoup ?
– Wahou cette couverture de l’Express ! Je vais aller m’acheter de la presse, j’ai un long voyage qui m’attend ! Vous lisez quoi, vous, en ce moment ?

Puis pour m’esquiver et prendre leur numéro de téléphone, je prétextais un ami imaginaire, que je devais rejoindre.

Je sais que tu es pressée et moi aussi, mais j’aimerais bien te revoir, histoire qu’on reparle de (ta valise / tes voyages / ta ville / ton livre). Là, je dois rejoindre un pote, on prend le train ensemble #BROMANCE . 06 ?

Et voilà, le tour est joué. Pas besoin de plus de 5 minutes.

Et les râteaux alors ? Oui, cette technique de crevard n’empêche pas les râteaux. Aucune technique de drague n’est infaillible, de toute façon.

Il faut que vous en preniez conscience. Prendre des râteaux, c’est le seul moyen de progresser.

Ils font partie du jeu, c’est tout.

Les râteaux ont pris cette forme :

– -Euh, j’ai un mec. Merci.
-Euh non pas du tout, pas intéressée, merci.
-Euh je suis pressée, merci, bonne journée.

Une seule m’a sorti le classique « on ne se connaît pas assez !»

Je ne me suis pas démonté, et c’est la seule pour qui j’ai tenté de batailler. Elle était vraiment plus mignonne que les autres.

« Est-ce que si j’annule mon train et que je monte dans le même que toi, on se connaîtra assez ? Ou est-ce que ce serait super malaisant comme situation, et tu me prendrais pour un fou ? »

Sa réponse : « Ouais, t’as raison, ce serait pire. Bon, je fais jamais ça, hein… Mais t’as l’air sympa. 06 blablablabla »

Ma conclusion sur la technique de la valise : une technique de crevard efficace !

Tout d’abord : aidez les femmes dans le métro, dans les gares, dans les trains.

Proposez votre aide. C’est de la galanterie, pas du machisme.

Vous aurez une fois sur mille une féministe cheloue qui vous dira qu’elle n’a pas besoin des hommes pour porter sa valise.

Elle ne doit pas vous empêcher d’aider les autres, les mamies, les femmes qui peinent avec leurs valises surchargées.

Ça, c’était pour la minute macho OSS117, mais je crois que les jeunes générations ont besoin d’entendre ça. On a le droit d’aider les femmes sans avoir peur de #Metoo à chaque coin de rue.

Et aidez aussi les vieux monsieurs, et les mecs fragiles. Ça s’appelle le vivre ensemble.

Ensuite, la vraie leçon avec cette technique de la valise, c’est une leçon de scouts : « Toujours prêts ! »

Si vous n’êtes mentalement pas prêt à aborder les filles, vous allez passer à côté de belles rencontres.

Oui, les rencontres les plus fréquentes ont lieu au travail, en cours, chez des amis d’amis, en soirée, en ligne. Oui, les chiffres disent vrai.

Mais tous les jours vous passez à côté de filles qui vous plaisent et que vous n’osez pas aborder, parce que vous ne savez pas comment démarrer une conversation sympa et légère.

Ma recommandation si vous voulez développer ce super-pouvoir qui change votre vie (et vos nuits, surtout !) :

Jetez un coup d’œil immédiatement à la formation « Je la vois, J’y Vais ! » pour dépasser votre peur d’aborder les filles.

Eros, dragueur léger comme sa valise vide

Lire la suite
Cliquer pour commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus Aborder une fille