Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Drague de Rue : En Hiver, Ça Peut Le Faire !

draguer dans la rue en hiver

Aborder une fille

Drague de Rue : En Hiver, Ça Peut Le Faire !

Drague de Rue : En Hiver, Ça Peut Le Faire !


La drague de rue en hiver, mais quelle tannée ! Déjà qu’aborder des filles en temps normal, ce n’est pas facile, mais alors là, entre le froid, le vent, la pluie… Comment draguer en hiver ?

Définitivement, l’hiver n’est pas la saison la plus propice à une rencontre dans la rue !

Néanmoins, draguer une fille dans la rue quand il fait froid, c’est possible, on vous raconte cette semaine d’expériences glaciales !

Alors OK, j’exagère, le mercure n’est pas encore passé sous la barre du 0° mais très sérieusement, je suis frileux et la drague en hiver, j’aime autant qu’elle ait lieu au chaud !

Aborder des filles la goutte au nez, le bonnet sur les yeux, la doudoune remontée, les gants qui vous donnent un air de bibendum : on a connu des hommes plus stylés que ça.

Vous allez me dire qu’on peut avoir la classe en hiver, et vous aurez raison. Arrêtons de nous trouver des excuses, et en avant Guingamp, direction la rue.

En route, on marche vers Notre Dame de Paris, ça nous fait chanter…

C’est une histoire qui a pour lieu,
Paris la belle, en l’an de Dieu,
Deux Mille Dix Neuf vers le Pont Neuf,
L’objectif : aborder des meufs
Nous les artistes anonymes
De l’opener et du peacocking

Partagerons toutes nos techniques
Même les moins poétiques…

Rappel bref de la situation en ce début d’année : on vit toujours dans un climat anxiogène, les gilets jaunes ne mettent pas spécialement une ambiance de folie, les filles courent marchent toujours les yeux rivés sur le sol avec leurs boucliers anti-relous écouteurs sur les oreilles.

Et surtout : ça caille ! Pour nous et pour elles aussi ! Le printemps et l’été sont bien plus propices à la séduction de rue, comme nous le prouve la Team Pirate dans ces vidéos de drague de rue en caméra cachée.

5 openers qui fonctionnent pour draguer dans la rue quand il fait froid

Le coup de la photo : un incontournable de l’abordage en milieu touristique

On a commencé la session tout doux. Pour s’échauffer. Technique d’échauffement, on joue les touristes gays.

« Vous pouvez nous prendre en photo ? On a trop froid aux doigts pour appuyer sur le bouton…»

On fait des têtes de débiles avec Eros, on apprend des checks personnalisés à la fille, je fais semblant de devoir prendre un coup de fil et laisse Eros avec elle pour qu’il prenne son numéro.

Un bon wingman sait s’éjecter sous des prétextes fallacieux, eh ouais…

Pour un tour de chauffe, c’est propre.

Acte 2 : Le pompon !

Je ne croyais pas dire ça un jour, mais merci l’hiver ! Abordage très facile : la fille arrive de face, avec un beau bonnet à pompon.

Coucou traditionnel de la main, « Bonjour madame ! » comme d’habitude (vous pouvez retrouver cette technique simplissime dans la formation « Je La Vois, J’Y Vais ! » qui vous apprend comment aborder une fille qui vous plaît partout et tout le temps)

S’ensuit un « J’adore votre pompon », un « j’ai perdu le mien blabla », ça a enchaîné sur un compliment lié à la Fashion Week.

Du très classique, un numéro pris pour se revoir « dans un endroit où les bonnets seront interdits, mais comment ferai-je pour te reconnaître hihi… »

Acte 3 : La limitation de vitesse

Celle-ci, je vous l’accorde, est un peu bizarre. Pas bizarre « mec chelou », mais il faut le bon sourire pour la sortir. Mal assuré, peu confiant, ça ne passe pas et ça ferait peur à une fille, or c’est exactement ce qu’on veut éviter.

L’objectif est toujours d’inspirer confiance rapidement ! (Le fameux R de Rassurer de la Méthode R-D-V)

Dans les faits, ça a donné ça :

« Attention au verglas ! Vous marchez si vite ! 80 à l’heure en voiture, mais à pied c’est 8, là vous étiez à 9 ! »

Ça a fait rire trois filles qui sont restées pour discuter, une est passée sans s’arrêter, une a demandé à mon coaché de répéter (il n’avait pas parlé assez fort… Voix étouffée, signe de manque de confiance, c’était mort…)

Acte 4 : Les doudounes moches : le meilleur opener pour draguer en hiver

Celui-ci, c’est clairement notre meilleur opener pour aborder une fille en hiver, au ski ou dans la rue, même par derrière.

Rappel : aborder par derrière, c’est interdit, c’est un truc de pleutre, et surtout, ça fait peur aux filles. C’est menaçant. Or, je le répète, vous êtes là pour mettre en confiance la fille, pas pour la faire sursauter.

Mais avec cette énorme vanne, on a eu du 80% de réussite. Explication : j’ai une doudoune verte kaki.

Eros et les coachés sont allés aborder des filles qui portaient la même couleur de doudoune, avec cette phrase d’approche simple : « Eh Sélim ! Tu devineras jamais ce que je viens de voir ! »

La fille, évidemment, est perplexe : « Hein ? Euh ? Tu veux quoi ? »

Enchaînement naturel : « Ah merde ! T’es pas Sélim ! Mais il est où ? T’as kidnappé notre pote ? Je t’explique : il porte une doudoune kaki, mais il est gaulé comme toi, avec des jolies jambes, du coup je l’ai confondu avec toi… t’es sûre, t’es pas Sélim ? Comment tu t’appelles ? »

Et voilà le travail… SIMPLICITÉ déconcertante. C’est surtout cet opener contextuel qui a remporté le plus de succès pour draguer des filles même en hiver !

Acte 5 : L’opener d’opinion adapté à la drague hivernale

On a fini la session en remontant Rivoli à pied, sous les arcades, pour ne pas prendre trop froid…

Manque d’inspiration, on est revenu à un très classique opener de direction :

« Bonjour les filles, on est perdu, est-ce que vous savez où c’est Angelina ? »

Dans les deux cas, que la fille réponde OUI JE SAIS ou NON JE NE SAIS PAS, l’enchaînement est direct.

« Oui, c’est par là-bas, c’est tout droit, vous y êtes presque… »

On enchaînait avec « Olala ! Le regard de jugement ! Tu nous as regardé comme si on était des touristes perdus ! » ou « Tu veux venir avec nous ? On va faire un afterwork chocolat chaud, c’est pour le DRY JANUARY, on essaie d’arrêter de boire. En semaine. Tu sors où en général le week-end ? Nous on va à blabla… »

Si c’était non : « Non, je ne sais pas où c’est » ou « non, je ne sais pas ce que c’est, déso »

On enchaînait avec « Quoi ? Tu ne sais pas ce que c’est Angelina ? Pourtant tout Google dit que c’est le meilleur chocolat chaud de Paris ! Ta vie doit être si triste ! Pourtant t’as l’air sympa ! Comment tu t’appelles, étrangère pas parisienne qui ne connaît pas Angelina ? »

Une fois de plus, vous l’aurez compris : on n’a rien inventé de fou. On n’a pas été TRES créatifs non plus.

Il suffit d’oser. Un bon wingman, un bon coach, un bon coup de pied au c¤# et c’est réglé !

Mais vous ne m’enlèverez pas de la tête mon idée principale : draguer en hiver, c’est quand même plus dur qu’en été !

J’ai donc pensé à vous avec ce top 5 des trucs à faire mieux que draguer dehors quand il fait froid !

5 activités mieux que la drague de rue en hiver

  1. Draguer sur les sites de rencontre : « On aurait pu se rencontrer dans la rue, paf, coup de foudre, mais SERIEUX JE SUIS TROP FRILEUX ! » Voilà le texte de biographie Tinder que j’ai soufflé à Eric, un de mes étudiants.Son wingman Jean a aussi changé sa phrase de présentation et est passé en mode hiver : « Avant de te raconter toute ma vie, merci de me laisser boire mon chocolat chaud. Je ne suis pas équipé pour ces latitudes polaires. Avantage : je connais LE meilleur chocolat chaud de Paris. Et non, ce n’est pas Angelina… »
  2. Regarder des documentaires et vous cultiver, pour avoir de nouvelles anecdotes à raconter. Plus vous vous cultivez, plus vous créez des passerelles entre vous et les autres. Plus ces points communs seront nombreux, plus il vous sera facile d’être accepté et apprécié !
  3. Faire des dîners avec vos potes, passer du temps avec vos potes, parce que le cercle social, les copains, FIFA, Fortnite, les échecs, le Trivial Pursuit, le poker, c’est important !
  4. Planifier les projets de l’année, DREAM BIGGER ! C’est quoi VOTRE Ligue des Champions ? Votre objectif ambitieux de l’année ? Pour ma part, j’ai décidé d’écrire un nouveau livre. On en reparle fin 2019 !
  5. Préparer votre corps de champion pour l’été. Eh oui, vous connaissez tous les proverbes et citations Instagram des mecs qui font de la muscu, du crossfit etc ! « C’est en hiver qu’on bâtit son corps pour l’été ! » Allez soldat ! Les abdos en béton, ça ne pousse pas tout seul !

Alors ? Prêt à aborder les filles qui vous plaisent ? Pas de trêve hivernale pour les braves. Les dragueurs les plus fous et les plus déterminés opèrent en toute saison.

Et que vous soyez novice ou de retour sur le marché après une rupture, ne passez pas à côté de la Formation Je La Vois, J’Y Vais ! pour apprendre à aborder et séduire les filles qui vous plaisent, partout, tout le temps !

On a filmé plus de 35 situations réelles, des abordages de rue où des mecs normaux comme vous parlent à des inconnues pendant 3 à 5 minutes, parfois plus, pour prendre leurs numéros et les revoir pour prendre un café.

S’ils l’ont fait, vous pouvez vous aussi apprendre la Méthode R-D-V !

PS : l’hiver, c’est quand même mieux à deux…

Sélim, coach en doudoune kaki

Lire la suite
30 Commentaires

30 Comments

  1. -Sam-

    25 janvier 2019 à 13:20

    Argh dég de ne pas avoir pu venir. Un nouveau livre pour l’hiver prochain 🙂 ! J’adore l’opener pompon ^^ et l’enchainement +++
    Aller je me lâche, mes openers pourris = par le pire dragueur de Paris (auto-proclamé).
    « Salut, t’as fait tomber ton pompon.
    Salut, t’as fait tomber un gant.
    Salut, j’adore tes moufles. Ah c’est tes mains/gants.
    Salut, où est-ce qu’on boit le chocolat chaud le plus chaud de la ville ?
    Salut, je fais un sondage, est-ce qu’on peut tomber amoureux en hiver. C’est parce que j’ai senti ton parfum là… et… tu t’appelle comment 🙂 ? (Yes bien pourri… ^^ c’est parfait !)
    Salut, on veut faire un bonhomme de neige avec mon pote mais on n’a pas de modèle. J’aime bien tes bras. On peux t’embaucher comme modèle ? »

    • Sylvain

      26 janvier 2019 à 12:35

      Et !!! Mais le « pire dragueur », c’est ma frame à moi ça !

    • -Sam-

      26 janvier 2019 à 14:18

      Ahah ! Génial ! Check.

  2. Le Marginal Magnifique

    25 janvier 2019 à 22:21

    Propre, cet article.

  3. Fredo

    25 janvier 2019 à 23:47

    Salut tout le monde !

    Je suis persuadé qu’on peut draguer dehors et seul en toute saison avec le premier argument développé par Sélim : la photo.

    Ne faisant que de l’argentique, il m’arrive parfois de prendre des photos avec un Rolleiflex. Cet appareil ancien une bonne bouille. Je me suis fait assez souvent abordé par des gens intéressés, et parfois par des femmes.

    Et là, avec l’autre personne, on peut parler photo, d’art, de photographes célèbres (ne pas hésiter à demander ceux qu’elle aime ! ), de lieux sympas (donc de voyages éventuels), ..etc…etc. De fil en aiguille, une discussion sympa peut s’enchainer.

    Mais attention : en ce qui me concerne, le plus important pour moi est de faire de la photo, pas de draguer. Si je me fais aborder, tant mieux. Mais le plus important, c’est la photo.

    Donc, pour résumer, vive la photo pour draguer en toute saison mais attention aux pièges suivants à mon avis :

    1- le principal : ne pas sortir son plus beau boitier juste pour draguer. Le plus important, c’est de faire de la photo. S’il y a une femme sympa qui nous aborde, ok, mais c’est secondaire. Il faut rester un minimum concentré, surtout qu’il est facile de casser certains vieux boitiers si on fait une fausse manip.

    2- si on parle photo avec la personne, voir de choses plus générales, il faut écouter l’autre et lui poser des questions (sans être inquisiteur). La discussion ne doit pas être un monologue.

    2 bis : si la personne met fin à la discussion, il faut remercier et saluer poliment la personne. Surtout ne pas être collant. La charmante femme a peut-être des choses à faire.

    3- si on a quelques connaissances en photo, il faut à tout prix ne pas la ramener. Un prétentieux n’est jamais séduisant. Et la personne en face de vous peut se révéler être une photographe pro…Par contre, une personne passionnée qui parle de son sujet, même sans être pro, peut être séduisante si elle ne se vante pas.

    4- il faut sourire et adopter un regard franc (dans les yeux), mais bienveillant. Pas de regard agressif genre loup de Tex Avery…

    5- ne pas être un photographe agressif et intrusif. Ne pas forcer les gens. Le photographe s’adapte à l’environnement, et pas l’inverse.

    Sans prétention, me concernant je pense que ça aurait pu marcher avec au moins deux femmes si j’avais insisté (et si j’étais infidèle…).

    A+

    Fredo

    • Sylvain

      26 janvier 2019 à 12:38

      Merci Fredo pour ce témoignage ! Je crois que tu as trouvé ton credo pour alimenter tes conversations 🙂

  4. Julien

    26 janvier 2019 à 15:15

    J’aime bien ce genre d’article 🙂

    • Sylvain

      27 janvier 2019 à 13:48

      Merci à toi !!

  5. Jamesliamn

    27 janvier 2019 à 11:16

    Comment l’utiliser ? En application cutanee sur le thorax et la gorge, au niveau des sinus ou autour de l’oreille : 2 gouttes diluees dans un peu d’huile vegetale, 3 fois par jour. A associer egalement avec celle d’eucalyptus globulus. Ou 1 goutte dans du miel, a avaler, 3 fois par jour maximum.

  6. kkfm_clan_de_cheatah

    28 janvier 2019 à 08:09

    Vous ne vous rendez pas compte de l’image déplorable des hommes et des femmes que vous véhiculez.
    Des hommes parce que vous nous faîtes passer pour des relous qui se croient séduisants avec leur humour pitoyablement pitoyable.
    Des femmes parce vous les faîtes passer pour des écervelées qui apprécient ce genre de trait d’esprit.
    Comme s’il suffisait de prononcer les mots « Fashion Week » pour devenir irrésistible auprès de la gente féminine.
    Pour autant j’avoue prendre un plaisir coupable à lire vos articles

    • Sélim

      28 janvier 2019 à 08:39

      Jugement sur jugement sur jugement, avec l’impression d’avoir la Vérité…
      Mon dieu…

      L’image des hommes : on est toujours souriant, toujours poli, personne ne nous a reproché quoi que ce soit, aucune fille n’a été ni blessée, ni apeurée, même pendant les abordages ratés. Ce n’est peut-être pas conforme à TON image, c’est différent de l’image que je prône dans les articles sur la séduction en soirée, sur la séduction en cercle social, parce que la drague de rue est un exercice différent, réservé à très peu d’hommes.

      Les femmes, l’image des femmes : bof, on ne les a traité nulle part d’écervelées, on n’a juste pas retranscrit l’intégralité des conversations sur le job, les origines etc, parce que c’est toujours la même mécanique. Là, j’ai pris un exemple contextuel (le froid, l’hiver) et très géolocalisé (la Fashion week). Si ça te suffit pour dire que les filles sont écervelées, pas nous. La conversation sur l’état de santé de Karl, les défilés des autres maisons, et toi ton défilé préféré etc… avec une étudiante de l’ESMOD était loin d’être débile.
      Prononcer les mots Fashion Week si tu n’y connais rien te fera effectivement passer pour un débile.
      Quant à ta dernière phrase, croyance limitante géniale. Ca prouve juste tes limites. Tu ne l’as jamais vu, donc tu n’y crois pas. Comme les dragueurs débutants qui ne croient pas aux ONS, comme les hommes qui manquent de confiance en eux et qui pensent qu’il faut forcément aborder des sujets « intelligents ».
      Secret : on peut lire beaucoup, être champion de Question pour un champion, et savoir rester léger, badiner, quand on aborde.
      Je me méfie toujours de ceux qui se prennent trop au sérieux, généralement, ça manque de créativité.
      Bisous

    • AL

      28 janvier 2019 à 08:48

      « Vous ne vous rendez pas compte de l’image déplorable des hommes et des femmes que vous véhiculez. » : Heureusement, les hommes et les femmes sont assez grands et n’ont besoin de personne (ni d’aucun site web) pour véhiculer une image déplorable d’eux-mêmes ou de leurs semblables.

  7. kkfm_clan_de_cheatah

    28 janvier 2019 à 10:32

    Vous me croirez ou non mais je vous lis régulièrement depuis le 6 janvier 2013 et l’article « Boom, heartshot » d’un « Odieux Connard » alors je sais un petit de quoi parle votre site.
    Je sais que vous n’êtes pas méchants envers les femmes et que vous les respectez, d’une certaine façon.
    Il n’empêche que vous les abordez dans la rue, et même si vous n’insistez pas, elles doivent faire l’effort de vous repousser alors qu’elles n’ont rien demandé. Quand une fille vous regarde ou mieux vous sourit, pourquoi ne pas tenter une approche mais sinon ça s’appelle une intrusion, ni plus ni moins.
    De plus, votre façon de les aborder, vos fameux « openers » basés sur une vision caricaturale et dévalorisante de la femme sont une source inépuisable de consternation chez moi. Relisez vos articles Sélim, le nombre de références à cette fucking « Fashion Week » laisse songeur…
    Mieux lisez les articles d’un « Odieux Connard » et vous comprendrez peut-être à quel point vous êtes la risée du net.
    Le plus drôle étant que vous croyez maîtriser le français alors que vous faîtes une faute de niveau CE2 en passant 3 min à la télé.

    • Sélim

      28 janvier 2019 à 14:30

      Ce sera ma dernière réponse vu que vous n’êtes pas vraiment là pour être constructif ni participer à la création de contenu intéressant pour nos lecteurs, mais je vais répondre à quelques points :
      On remercie toujours l’Odieux Connard qui nous envoie un ou deux lecteurs par an. (et je suis aussi lecteur de son site, j’étais comme lui avant entre 2006 et 2009, je ne faisais que critiquer. C’est beaucoup plus dur de créer par soi-même, de construire. La parodie, la critique sont des genres faciles qu’il est bon de laisser de côté à un moment pour rester du côté lumineux de la Force)

      LA RISEE DU NET. Si seulement. J’adorerais être la risée du net, ça nous ferait peut-être multiplier notre trafic et atteindre les trois millions de visiteurs par mois. Mais non.
      On parle assez peu de nous, c’est le secret le mieux gardé qui soit, nos lecteurs apprennent, lisent, mais partagent rarement les articles #sad
      Le passage le plus sympa sur le net, c’est le passage de 2009 sur Next, repris en boucle tous les 3 mois par MalaiseTV et tous les comptes de LOL facile sur twitter et Instragam.
      Et quand bien même… Ma mission est d’aider des hommes à reprendre confiance en eux, mission que j’effectue avec plaisir depuis 2009 et ici depuis 2010. Que « le web » rigole, c’est tant mieux. Tant que certains hommes progressent et prennent confiance en eux. Quand tu prends confiance en toi, avec l’âge, tu comprends que d’autres ont besoin de critiquer pour se rassurer sur leur vision du monde. Cool. ADS, ce n’est pas pour tout le monde, et c’est très bien ainsi.

      Pourquoi fucking devant « Fashion week » ? Un souci avec elle ? C’est un sujet comme un autre, on vit avec à Paris tout au long de l’année, on l’utilise parfois dans les articles, mais ce n’est pas une formule magique…

      Enfin, point à vous accorder, je maîtrise à peu près le français, mais il est vrai qu’à chaque passage télé, je réussis toujours à lâcher une phrase incohérente. Les joies du direct. Et à chaque fois, ça me fait marrer.

      On se quitte là ? Désolé de vous « consterner ». N’hésitez pas à nous proposer des articles intéressants pour relever le niveau, les colonnes sont ouvertes, et mon adresse mail, publique : selim[AT]artdeseduire.com

      PS : parce que vous m’avez l’air intelligent et presque parfait, je vous offre cette leçon sur la conjugaison du verbe faire. « Vous faites », et non « vous faîtes », erreur que vous avez commise dans vos deux messages.
      On a tous à apprendre les uns des autres.

      Sélim, coach dans l’âme, étudiant toujours.

    • AL

      28 janvier 2019 à 15:03

      Malgré la très belle réponse de Selim, j’ajouterai quand même que choisir de son plein gré de se positionner dans le sillon d’un type qui se qualifie lui-même d' »odieux » + « connard » et de croire qu’on est dans le camp des gens biens et sympas, c’est ne pas avoir compris grand chose aux dynamiques sociales, et à la notion de « première impression » en particulier, ni à la bienveillance (vis-à-vis de soi et vis-à-vis des autres). Vos interventions en révèlent bien plus sur vous que sur les gens que vous pointez du doigt.

  8. kkfm_clan_de_cheatah

    28 janvier 2019 à 15:30

    Tout à fait d’accord, j’ai appris quelque chose aujourd’hui, enfin plutôt désappris (la conjugaison du verbe « Faire » à la 2e personne du pluriel de l’indicatif présent).
    De même certains conseils que vous dispensez sont bons, tout comme votre intention d’aider les hommes à prendre confiance en eux.
    Toutefois, au risque de me répéter, les « dialogues » que vous insérez dans vos articles décrédibilisent totalement votre propos voire vous dévalorisent fortement, selon moi. Et non ce n’est pas qu’une question de « skill », les « openers » que vous donnez en exemple sont de véritables seppukus en matière de séduction.

    • AL

      28 janvier 2019 à 17:30

      « les « dialogues » que vous insérez dans vos articles décrédibilisent totalement votre propos voire vous dévalorisent fortement » : Peut-être auriez-vous dû envisager la question de la crédibilité et de la valorisation AVANT de choisir votre pseudo ? Parce qu’en matière de dévalorisation, de décrédibilisation et d’auto-sabotage, vous avez fait très fort.

    • kkfm_clan_de_cheatah

      29 janvier 2019 à 10:17

      Ah oui AL et il fallait dire « sillage » et non « sillon » LOL

    • kkfm_clan_de_cheatah

      29 janvier 2019 à 10:19

      et « sabordage » et non « auto-sabotage » hihi

    • AL

      29 janvier 2019 à 19:16

      Si vous aimez tant que ça la mer, je vous invite à prendre le large ! 😀

    • Sylvain

      30 janvier 2019 à 08:20

      C’est la mer qui prend l’homme !

    • AL

      30 janvier 2019 à 10:37

      @Sylvain : et l’homme, il prend l’amer (bière).

  9. kkfm_clan_de_cheatah

    28 janvier 2019 à 15:33

    Autant la réponse de Sélim contribue à relever le niveau du site autant celle de Al illustre parfaitement mon propos.

    • don Diego de la Vega

      28 janvier 2019 à 17:09

      Et sinon toi tu relèves quel niveau au juste ?

      Tu serais pas le genre de meuf (et oui, propos féministes recrachés et lubie de l’orthographe, c’est une signature) à crier à l’intrusion mais incapable d’aborder un mec qui te plait ?

      Bref tu appelles ça de l’intrusion, on pourrait aussi appeler ça du lien social. Tu sais, le truc qui va disparaître complètement à cause des fragiles 2.0 qui ne supportent même plus qu’on leur dise bonjour.

      Et puis ça me fait toujours sursauter quand quelqu’un parle d’agression ou d’intrusion concernant la drague alors qu’on vit dans un monde ou le harcèlement commercial et le spam sont le quotidien, tellement bien accepté par contre.

      Après sur la qualité des openers, bon, j’avoue que c’est pas de la grande littérature mais d’expérience, plus c’est nul mieux c’est, au moins tu sais que tu es validé pour ta personne.

      Enfin bref bon courage dans ton combat pour rehausser l’humanité, juste si tu pouvais commencer par toi ce serait surement plus efficace que de venir chercher des poux à des gens qui ne font rien de mal.

    • AL

      28 janvier 2019 à 17:25

      Ah ? Je suis curieux de savoir comment…

    • kkfm_clan_de_cheatah

      28 janvier 2019 à 22:15

      Vous voulez dire sabordage je suppose ?
      Je ne vois pas en quoi mon pseudo me décrédibilise étant donné qu’il s’agit d’une private joke que seul mon meilleur ami peut comprendre.

  10. Cassandre

    30 janvier 2019 à 22:10

    Fil très très instructif 🙂

    Puisqu’il est question de lubie de l’orthographe quelques bricoles :

    1/ « vert kaki » est invariable. Donc une doudoune vert kaki, des doudounes vert kaki.

    2/ « Dans le sillage de » implique une chronologie, une relation de cause à effet, ce qui ne me semble pas être l’idée d’AL. « Sillon » me va très bien.

    3/ « Auto-sabotage » n’est pas fautif non plus et a un côté moins définitif que « sabordage ».

    4/ Si vous voulez faire les malins avec la conjugaison, l’imparfait du subjonctif me semble être un minimum, avec un verbe sympa du troisième groupe, « moudre » par exemple ou « oindre » pour les plus téméraires.

    • Sylvain

      2 février 2019 à 13:08

      Que de jolis verbes !

    • kkfm_clan_de_cheatah

      11 février 2019 à 09:22

      Pas eu le temps de répondre avant…
      1) L’expression « dans le sillon de » n’existe pas.
      2) Le mot « Auto-sabotage » n’existe pas non plus.
      Bref j’ai raison sur toute la ligne, pas la peine d’essayer de défendre ton copain qui ne maîtrise pas le français en te faisant passer pour un agrégé de grammaire avec la règle d’accord des adjectifs de couleur qu’on trouve en un clic sur le net.

  11. Lenalairderien

    1 février 2019 à 07:43

    Bonjour,

    Sélim tu es un odieux connard , tu me déçois ….HAHAHAHAH

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus Aborder une fille