Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Le Secret d’Une Bonne Transition Entre La Conversation et La Sexualisation

Transition conversation sexualisation

Première Rencontre

Le Secret d’Une Bonne Transition Entre La Conversation et La Sexualisation

Le Secret d’Une Bonne Transition Entre La Conversation et La Sexualisation

Transition conversation sexualisation Le Secret d’Une Bonne Transition Entre La Conversation et La Sexualisation

Jérémy m’a demandé « Comment on fait pour passer de la conversation à la sexualisation ? ». C’est une très bonne question que j’ai reçue cette semaine, suite à un atelier de coaching en séduction.

C’est là que je me suis rendu compte que j’avais manqué de clarté sur ces deux concepts. Dans l’article du jour, je vous explique comment enchaîner conversation et sexualisation.

Les plus aguerris d’entre vous ont déjà la réponse, que je vais donner en une phrase : on ne sépare pas la sexualisation de la conversation, parce que la sexualisation fait partie de la conversation.

De manière plus détaillée maintenant. Cette question vient probablement d’une mauvaise conception de la séduction.

C’est compréhensible : certains modèles, dont la très bonne Mystery Method, tout ce que développe le grand gourou de la séduction Mystery dans Révélation, identifient trois phases dans la séduction.

D’abord la phase d’attraction, puis la phase de confort, puis la phase de séduction (l’isolation et le close à proprement parler).

Le souci, c’est que le débutant qui manque de pratique entend : d’abord tu parles, tu mets la fille à l’aise, et ensuite tu lui expliques comment tu fais jouir une femme et pourquoi elle va adorer faire l’amour avec toi !

Faux et archifaux ! Revenons un instant sur les étapes de la séduction et leur importance.

Bann SexTalk Le Secret d’Une Bonne Transition Entre La Conversation et La Sexualisation

Banner 50phrases Le Secret d’Une Bonne Transition Entre La Conversation et La Sexualisation

L’importance des modèles et des étapes en séduction

Comme dans chaque discipline, comme quand vous apprenez à faire du vélo, à nager, à conduire une voiture, comme quand vous apprenez une nouvelle langue : on commence par le commencement.

On n’apprend pas directement les exceptions quand on apprend la grammaire française. On suit une méthode, et on apprend progressivement.

On n’essaie pas d’aller trop vite et de tout mélanger. Une fois qu’une première étape est franchie, on passe à la suivante, un peu à la manière d’un jeu vidéo.

En séduction, les étapes immanquables, vous les connaissez :

  • D’abord, vous devez aborder les filles qui vous plaisent
  • Ensuite, vous allez profiter de la conversation pour les évaluer, voir ce qu’elles ont dans le crâne, vous assurer que vous n’allez pas vous emmerder avec elles. C’est à ce moment-là qu’elles vous jugent aussi (notamment au moyen de shit tests, pour voir ce que vous avez dans le ventre).
  • Pour terminer viennent l’isolation (le tête-à-tête) et la phase sexuelle.

Qu’est-ce qu’on fait de la kino escalation, alors ? Le fait de toucher les filles ?

C’est une étape variable, volatile. Certains commencent ainsi, en dansant par exemple. D’autres dragueurs intègrent la kino escalation dans certaines de leurs routines, pendant la conversation.

Je pense notamment à la routine des bagues, qui permet de toucher les mains de la fille.

Pour d’autres séducteurs enfin, cette kino escalation n’interviendra que vers la fin, pour proposer un massage par exemple, ou en appuyant une bise sur la joue de la femme qu’ils désirent.

Et la sexualisation dans tout ça alors ? A quel moment intervient-elle ? Si on se pose la question, c’est qu’on a encore un souci de définition avec la sexualisation.

Qu’est-ce que la sexualisation d’une conversation ?

Je parle donc bien du fait de sexualiser une conversation. Vous étiez en train de parler d’exposition, de sport, de littérature avec la fille en face de vous ? OK. C’était une conversation.

Banale. Peut-être intéressante. Qui vous fait gagner des points de sympathie. Qui vous fait gagner des points de confort. C’est bien. Et qui a la fin vous fait atterrir en friendzone, parce qu’il « manquait un truc », parce qu’elle « n’a pas senti l’étincelle entre vous deux ».

Mais pour passer de bien à « super » et de sympa à baisable, il vous manquait une épice. La sexualisation.

Vous parliez d’une exposition ?

Transition sexualisation Le Secret d’Une Bonne Transition Entre La Conversation et La Sexualisation

Pourquoi ne pas rebondir sur l’exposition sur les prostituées parisiennes qui a eu lieu au Musée d’Orsay ? Pourquoi ne pas parler de la dernière expo de photos de nus que vous avez vue ? Pourquoi ne pas parler de la vie dissolue de ce bon Oscar Wilde (en ce moment au Petit Palais à Paris).

Voilà, c’est tout. Vous êtes passé d’une conversation banale et sympa à une conversation un peu plus sulfureuse.

Et non, ça ne fait pas de vous un pervers, ou un vil dragueur. Ça fait juste de vous un homme pour qui le sexe, c’est naturel. C’est comme boire de l’eau, aller faire un jogging, lire un livre.

Vous passerez pour un bouffon et un puceau si vous avez ce rire nerveux dès que vous parlez de sexe.

Personne ne vous demande de ne parler QUE DE SEXE, mais je vous demande de ne pas avoir peur du sujet, et de ne pas avoir peur des réactions des femmes.

L’idée de la sexualisation, c’est de teinter votre conversation de petites anecdotes sexuelles. Qui parlent d’homme et de femme, qui parlent d’histoires d’amour.

La sexualisation, ce n’est pas forcément ouvrir un chapitre :

  • C’est quoi ta position préférée ?
  • C’est quoi ta meilleure anecdote sexuelle ?
  • Tu avales ou tu recraches ?
  • Tu préférerais coucher avec ton père ou ta mère pour sauver l’humanité ?
  • Si on se met en couple, tu as le droit de me tromper avec 5 stars, c’est qui sur ta liste ?

Non, la sexualisation DANS la conversation, c’est parler de musique et tout à coup raconter l’histoire de l’appétit sexuel hors-norme de tel ou tel rocker dont vous avez lu la biographie.

La sexualisation c’est parler de sport et tout à coup revenir sur tous les sportifs qui étaient inscrits sur Tinder dans le village olympique à Rio, parler de la sexualité présumée de CR7, se marrer sur les potins débiles Rihanna-Drake, Calvin Harris Taylor Swift etc…

La sexualisation, c’est parler de cette histoire où un mari jaloux agresse sa femme à cause du beau gosse de Danse avec les Stars.

Sexualisation conversation Le Secret d’Une Bonne Transition Entre La Conversation et La Sexualisation

Et si vous continuez sur #DALS, c’est parler des couples formés, des histoires de jalousie d’Alizée qui saoule son mec danseur.

Et si vous entendez la radio dans un bar lors de votre premier rendez-vous et que c’est David Guetta qui passe, la sexualisation ça peut être de parler de son mariage, de son divorce, de sa nouvelle conquête, de la vie sexuelle endiablée que doivent avoir les DJ avec les groupies : les possibilités pour parler de sexe sont infinies !

Mais la sexualisation, ce n’est pas que le sexe ! C’est aussi l’amour. Le rôle de l’homme et de la femme. L’éducation des enfants…

L’actualité nous fournit tellement de sujets au quotidien (mariage pour tous, manif pour tous, GPA, clonage, associations LGBT, droits des transexuels, taxe-tampons, inégalités salariales) que c’est vraiment de VOTRE FAUTE si vous ne réussissez pas à parler des rapports hommes-femmes.

Je ne vois que ça sur mon fil twitter et facebook (parce que je suis énormément l’actualité sur ces sujets, certes).

Mon astuce : dès que vous pensez à un sujet intéressant, notez-le ! Dès que vous voyez une anecdote marrante que vous utiliseriez bien : notez-la ! Dès que vous voyez un film d’amour ou une comédie romantique : c’est un sujet de conversation, c’est un sujet de sexualisation !

Gardez bien en tête les 3 points suivants :

  • N’allez pas trop vite sur la sexualisation si vous sentez que la fille n’est pas réceptive au bout de 5 minutes.
  • Soyez plus léger si vous sentez que vous avez été trop lourd sur un sujet ou deux. L’amour, ça marche aussi pour sexualiser, pas besoin de parler de votre tag préféré sur YouCul…
  • N’évitez pas le sujet sous le prétexte de ne « pas prendre de risque ». Pas de risque = pas de récompense ! (= friendzone)

Alors quand est-ce qu’on fait la transition de la conversation vers la sexualisation ? Tout le temps. Parce que dans vos conversations avec les femmes, tout est amour !

Ne vous censurez pas. Il vaut mieux qu’une femme vous dise que vous êtes « bien culotté » ou « un peu chaud, non ? » plutôt que « sympa, mais y’a pas l’étincelle… »

Vous avez des sujets de sexualisation préférés, des techniques pour transitionner facilement ?

Bonus : La technique du kamikaze, dès le premier rendez-vous. Pour l’avoir tenté pas mal de fois, c’est vraiment 50-50, ça passe ou ça casse en fonction des contextes, en fonction des soirées.

Proposez à la fille en face de vous de ne parler que des choses importantes : à savoir du sexe et des relations hommes-femmes. Tout ce qui s’en écarte : un gage pour l’autre !

Si vous avez des questions ou des suggestions, on vous écoute !

Sélim, votre coach kamikaze

Bann SexTalk Le Secret d’Une Bonne Transition Entre La Conversation et La Sexualisation

Banner 50phrases Le Secret d’Une Bonne Transition Entre La Conversation et La Sexualisation

Lire la suite
37 Commentaires

37 Comments

  1. maaax

    22 novembre, 2016 à 12:43

    Salut Selim,

    Tu as oublié une technique assez poussée pour sexualiser: les sous-entendus.

    Cela permet de capter l’attention de la personne d’en face sans forcément devoiler son jeu et de voir si elle releve deja la direction que l’on veut prendre.

    Disons que si une nana me relance cash avec la description de mon sous-entendu, je sais deja qu’elle a au moins fait passer l’idée de celui-ci dans sa tete.

    Et du coup, comme en vente on va faire croire au client que c’est lui qui a eu l’idée, utiliser cette technique en sexualisation peut etre aussi bénéfique.

    Si on peut inclure l’idée d’un sexe fabuleux entre nous sans etre direct, c’est plutot intéressant.

    Cela reste par contre moins fun que l’approche « directe ». C’est celle que je privilégie de mon coté, une approche plus frontale -apres avoir fait connaissance et sans etre lourd- pour voir ce que la personne d’en face a dans le ventre.
    Disons que comme le neg ou l’humour, j’aime avoir en face de moi une nana qui me répond: je/elle negue: réponse directe, je/elle sexualise frontalement: reponse directe, etc…

    Donc, je pense que la 1ere approche est peut etre plus adaptée a une drague de long terme, ou dans un environnement qui est plus formel (boulot par exemple). Tandis que l’autre approche est peut etre plus adaptée a des lieux plus « soirée » ou généralement l’alcool detend un peu.

    PS: Je pense qu’il est aussi nécessaire de rappeler que la sexualisation doit etre consentie par les 2 parties et faire partie d’un jeu de seduction qui a deja bien commencé. Parce qu’on peut vite se retrouver dans le creepy si un malaise est la.

    • Sélim

      22 novembre, 2016 à 14:27

      Bien vu le rappel :)
      SI VOUS VOYEZ QUE LA FILLE N’EST PAS DU TOUT RECEPTIVE à vos sous-entendus ou vous trouve lourd et LE VERBALISE, changez de sujet :)

      Merci maaax !

  2. Lenal'airderien

    22 novembre, 2016 à 13:50

    Hello tout le monde , sympa ton article …. Pour sexualiser une conversation pas besoin de sortir de grandes phrases …Il suffit d’observer la fille qui est en face de vous…

    . Normalement il y a matière pour sexualiser la conversation avec n’importe quoi, il suffit juste d’être à l’aise avec une femme et d’avoir envie de passer à l’étape supérieure de montrer que tu n’es pas un « ami » , mais un futur amoureux!!!

    Un décolleté plongeant (Tu aimes la lingerie ….)

    Un rouge à lèvres (parfum , couleur) …

    Une mou ….

    Un regard….

    Une attitude

    Lénaenmodejesexualise!

    • Sélim

      22 novembre, 2016 à 14:28

      Et ben voilà !
      Mais attaquer directement sur la lingerie, ça peut être mal perçu par certaines filles.
      (et aussi : un mec qui ne connaît pas trop l’univers de la lingerie va vite se retrouver AVEC RIEN A DIRE sur le sujet :))
      Encore une fois : CULTIVEZ-VOUS !
      Merci Lena !

    • Cassandre

      23 novembre, 2016 à 18:46

      Mal perçu ? Peut-être un peu moins que de parler de la taxe-tampon, non ? :-)

      Et puis avec ce sujet-là aussi, la conversation risque de rapidement tarir.

    • Sylvain

      25 novembre, 2016 à 15:15

      Glissant comme sujet ça la taxe tampon !

  3. Le Marginal Magnifique

    22 novembre, 2016 à 18:54

    Article clair et précis.

    Il me semble qu’on peut faire soft avec de la suggestion aussi. Du genre parler de bain ou même de nourriture, tout ce qui a trait au corps ou au plaisir charnel en gros.

    • Sélim

      23 novembre, 2016 à 09:45

      Le plaisir en général, exactement.
      Rester dans des sensations positives, des activités « bien-être ».
      Pas besoin d’être trop trash pour sexualiser.

  4. marek

    23 novembre, 2016 à 10:37

    Salut!
    L’article est sympa et permet de montrer l’amorce avec la fille.
    Mais : la sexualisation avec une fille c’est dans le milieu de la 1ère conversation ou c’est mieux d’attendre 2ème ou 3ème rendez-vous?
    S’il n’y a pas de sexualisation rapidement incluse dans la conversation, le risque n’est il pas d »être perçu comme le bon ami gentil? (Friendzone).

    • Kheldar

      23 novembre, 2016 à 15:33

      Hello,

      Je dirais qu’il faut l’inclure dès le premier rendez-vous, dès la première conversation. Car si il n’y a pas de sexualisation dès le premier rendez-vous, pourquoi y en aurait-il un second ? Le risque est, à mon avis, d’être mis en friendzone dès le début. Evidemment, on se dit qu’on peut toujours rattraper le coup, après tout, une seule conversation sans sexualisation ce n’est pas si grave. Mais le problème, c’est qu’entre temps, la dame aura très bien pu rencontrer un autre homme qui, lui, aura sexualiser, et bien entendu elle préférera sûrement se tourner vers lui. Car il ne faut pas l’oublier, quand on cherche à séduire une fille, on n’est généralement pas le seul à avoir des vues sur elle.
      Donc oui, si tu ne le fais pas, quelqu’un d’autre le fera. Si tu n’abordes pas, quelqu’un d’autre le fera ; si tu ne sexualises pas, quelqu’un d’autre le fera ; et si tu ne closes pas, quelqu’un d’autre le fera.
      Des fois, j’ai envie de séduire juste pour emmerder mes concurrent potentiels et « marquer mon territoire » ^^

    • marek

      23 novembre, 2016 à 16:20

      Merci Kheldar, pour ta réponse.
      Elle peut vite cataloguer le mec en meilleur ami..s’il n’y a pas de sexualisation conversationnelle..
      Avec une ex, j’ai sexualisé au milieu de la 1ère conversation (sans avoir été trop lourd juste par petites touches), elle m’a répondu un peu après : « mais attention je suis pas là pour coucher d’entrée ».. ça me semble être un shit test?!..

    • Sylvain

      23 novembre, 2016 à 18:05

      Hello,

      D’accord avec Kheldar. Comme l’a dit Sélim dans l’article, il n y a pas de vrai distingo entre la conversation et la sexualisation. Il y en a une qui inclut l’autre!

      Donc n’hésitez pas à flirter et à etre joueur. Pour le shit test : « coucher? Mais qui a parlé de coucher? Je ne suis pas un homme facile! Tu vas passer par le protocole officiel et me préparer des petits plats pendant 6 mois avant de connaitre la couleur de mes caleçons! »

    • marek

      23 novembre, 2016 à 23:55

      Sylvain, c’est énorme! Sympa l’astuce! Le genre de réponses auquel une nana ne s’attend pas..
      En gros, toujours être dans sa tête le trophée où les filles doivent se battre pour avoir l’homme..!

    • Sylvain

      25 novembre, 2016 à 15:16

      C’est exactement ça! Place toi toujours dans la frame, « c’est elle qui me drague! » ;)

    • Lenal'airderien

      25 novembre, 2016 à 07:53

      Un homme qui sexualise très rapidement au début en ce qui me concerne il va dans la case « pas sérieux » si j’ai envie de m’amuser , j’y répondrai favorablement , sauf qu’il n’ira pas plus loin….L’expérience! L’expérience! L’expérience!

    • AL

      25 novembre, 2016 à 13:36

      @Lena :
      A force de te lire, je ne peux pas m’empêcher de m’interroger. Et là, en fait, je ne peux plus me retenir. C’est vraiment plus fort que moi… Ne m’en veux pas si je suis direct, mais il arrive un moment où, quand ça doit sortir, faut que ça sorte :
      1/ Sérieusement : y a des gens dans ce bas monde qui trouvent grâce à tes yeux ? Une seule personne avec qui tu as réussi à construire une relation, ne serait-ce qu’amicale, sur la durée ?
      2/ Vu le milliard de déceptions que tu as eu avec des hommes, pourquoi tu t’entête encore au lieu de devenir lesbienne ou nonne ?

      Ce sont des vraies questions.

    • Maaax

      25 novembre, 2016 à 15:36

      @AL

      Je vais me meler de ce qui ne me regarde pas parce que je suis comme ça (c’est pas vrai hein, mais comme on est la pour echanger je me le permets).

      Pour le 1)
      Avoir des potes ou une relation, c’est accepter les qualités comme les defauts. Qui plus est, on est tous pleins de grands principes sur le papier mais on peut vite les oublier dans le feu de l’action. A mon avis, Lena partage surtout un point de vue qui est le sien. Et il est vrai qu’un mec/nana qui va sexualiser hyper vite fait peut etre envie sur le moment mais pas non plus sur la durée (fait il/elle ça a tout le monde?)

      Pour le 2)
      Alors c’est pas parce que j’ai eu de mauvaises expériences avec les femmes que je vais devenir gay ou moine. Deja parce qu’on ne devient pas gay comme ça: je pourrai prendre 1000 deceptions que je resterai attiré par les femmes, et c’est pareil pour une nana. Quand au fait de devenir moine, encore une fois, c’est pas parce qu’on est déçu que ça pousse a tout arreter, c’est meme une solution de facilité IMO.

      Je vois ce que tu veux lui dire Al, mais Lena expose ici les points qui la genent (et genent surement d’autres) pour nous faire avancer. Apres, la forme ne te plait peut etre pas: c’est vrai que lister juste les defauts peut faire passer quelqu’un pour defaitiste ou pessimiste mais ça ne veut pas dire qu’il y a pas des trucs cools non plus.

      Maaax, le gars qui se mele de ce qui le regarde pas.

    • Lenal'airderien

      26 novembre, 2016 à 09:14

      Merci beaucoup MAAX pour ton com. ça me touche!!!

    • Lenal'airderien

      26 novembre, 2016 à 09:10

      AL,

      1)J’ai eu deux belles histoires d’amour avec des hommes supers….

      2) Je suis quelqu’un de franc , direct et cash pourquoi vouloir que j’enrobe mes histoires pour plaire au site ou vous plaire …

      .J’aime bien le dicton si tu cherches à plaire à tout le monde , tu plais à personne..

      Savez vous que les femmes aussi galère avec les hommes , en gros je vous dis nous sommes dans le même bateau et avons les mêmes problématiques… C’est humain!!!!

      Lenaenmodetesmignon

  5. Kheldar

    23 novembre, 2016 à 15:10

    Merci pour tous ces précieux conseils Sélim :)
    Cela dit, une fille qui me dit qu’elle regarde Danse avec les stars, je pense que je vais avoir envie de la nexter. Par contre, les films et les comédies romantiques, ça c’est mon sujet préféré pour parler des relations hommes-femmes. Curieusement, je ne l’aurai pas inclut dans la catégorie des sujets pour sexualiser. Peut-être parce qu’avant d’avoir lu cet article j’étais persuadé que sexualisation rimait avec sexe et rien d’autre. Donc en parlant de ça, je sexualisais sans m’en rendre compte.
    C’est probablement le point le plus important de cet article, pas besoin de parler de sexe ou d’être trash pour sexualiser. Parler d’amour, ou de romance peut suffire, et sans cet article, je ne l’aurais jamais su.
    Surtout que, quand on parle de films d’amour ou de comédie romantique, on ne fais pas que sexualiser, on s’ouvre à la fille en face de nous aussi, ce qui nous permet de faire d’une pierre deux coups ;)

    • Sylvain

      23 novembre, 2016 à 18:06

      Hello,

      Dommage, interessant sujet danse avec les stars! Enfin moi ca me sert à dire que je suis un danseur cataclysmique ;)

      Pour le reste, oui les films sont une source intarissables et derriere elle va te dévoiler sa vision de l’amour, de la relation et tout le reste!

  6. Tyson

    24 novembre, 2016 à 01:44

    Quand vous dites d’assumer le désir sexuel envers une fille, on doit le verbaliser ou bien c seulement dans la tête?

    • Sélim

      24 novembre, 2016 à 17:38

      Quand c’est dans ta tête, c’est déjà un grand pas pour certains hommes.
      Le verbaliser permet d’être encore plus clair, et de voir encore plus vite si la fille est réceptive ou non !

  7. Welcome to me

    24 novembre, 2016 à 10:52

    Très clair l’article, vraiment bien expliqué. L’idée que je me faisait de la sexualisation était bien plus abstraite avant, qu’après la lecture.

    Maintenant le même écrit par Eros =)

    • Sélim

      24 novembre, 2016 à 17:37

      Ahah. Ecrit par Eros ce serait une bonne idée. Je ne sais pas s’il est en Suède ou en Belgique, le type bouge beaucoup trop pour moi en ce moment !
      Je vais lui en parler ! Merci « Welcome to me » !

  8. Vincent B

    25 novembre, 2016 à 14:15

    Bonjour,

    Merci pour l’article Sélim, ça vient rajouter ce que tu m’as dit par mail et ça me parait encore plus clair maintenant :)

    Merci encore à toi pour ton et continue Art de Séduire c’est top ;)

    • Vincent B

      25 novembre, 2016 à 14:16

      aide*

    • Sélim

      25 novembre, 2016 à 16:44

      Merci Vincent ! Vraiment sympa à toi !

  9. Sylvain

    25 novembre, 2016 à 15:28

    Merci à toi Vincent!

  10. Geo

    5 décembre, 2016 à 23:15

    Bonsoir, merci pour vos articles la team ADS, vous avez toujours le mot pour nous booster et remonté le moral !

    Alors voila je n’ai pas de problème à proprement parler pour séxualisé ( j’ai un bon bl )
    Mais j’ai un peu peur d’aller trop vite.

    En ce moment j’ai en vu une fille que j’ai rencontré via mes amis, je suis célib et elle aussi depuis quelques temps.. Je sais qu’elle est interressée , je l’ai donc invité à une soirée que j’organise prochainement. Elle à accepté et je lui est demandé de me préparer un gateau xd (quel idée). J’aimerais l’invité un peu plus tot avant la soirée pour qu’ont le fasse ensemble, et donc sexué un peu tout ça..

    Est ce que ça fait needy de changer les plans prévu avec elle ? Je pense qu’elle à envie de s’amuser un peu car sortie de rupture…

    Ou doit je attendre de posé un rendez vous plus tard ?

    Merci

    • Sylvain

      6 décembre, 2016 à 10:05

      Hello Geo,

      Perso, j’en profiterai pour garder cette carte pour plus tard. Deja si elle te fait un gateau ce sera un bon test pour savoir si elle te porte de l’interet. (J’ai dejà fait pareil). Ensuite, tu es sur de la voir a ta soirée et si les choses se passent bien tu pourras peut etre sexualiser et te retrouver seul avec elle apres la soirée…

      Et refaire un gateau ensemble serait l’occasion d’un nouveau rendez vous ;)

    • Geo

      6 décembre, 2016 à 20:10

      Merci pour ta réponse ;) , j’ai effectivement demandé cette requête pour la tester ^^ Faut pas que je m’enflamme la soirée est dans 10 jours ! Je vous tiens au jus :D

    • Sylvain

      7 décembre, 2016 à 12:21

      Affaire à suivre donc! Donne nous des news!

    • Geo

      18 décembre, 2016 à 10:49

      Bonjour Sylvain, ducoup la demoiselle n’est pas venu car elle voyait une amie ce weekend et qui venait de loin (c’est vrai). Elle m’a dit qu’elle espère qu’il y’est d’autres occasions pour se revoir.

      Je pense que la porte est encore bien ouverte, mais étant une connaissance commune avec des amis, je la revois pour le jour de l’an..

      Je tente un rdv chez elle avant le jour de l’an ( lui faire un bon repas ou autre ) ou j’attend ?

      Le truc c’est qu’après le jour de l’an je vais être inopérationnel (opération ) J’ai un ultimatum en gros mdr

      Merci

    • Sylvain

      19 décembre, 2016 à 12:47

      Hello,

      Oui si tu le sens tu peux toujours lui proposer de se voir avant le jour de l’an. Peut etre pas pour un repas, c’est trop formel. Mais tu peux lui proposer un date en mode « pour te faire pardonner, offre moi un chocolat chaud:) » ou quelque chose du genre

  11. Geo

    19 décembre, 2016 à 20:05

    Merci pour les infos, en fait je pense avoir mon idée, comme j’habite « loin » de chez elle (1h30) et que surtout je connais pas bien la ville ou elle vie, je pensais lui faire découvrir le lightpainting, c’est original, c’est en rapport avec un loisir que j’aime.. la photo ! Et surtout elle pourra participer !

    Et après je peut toujours me débrouiller pour aller chez elle, se réchauffer, boire un chocolat chaud et faire des crêpes !

    J’avais juste peur de me faire refoule si je propose d’aller direct chez elle ^^ là j’ai un bon prétexte haha

    • Sylvain

      21 décembre, 2016 à 15:55

      Bonne chance géo! Que ca passe ou pas c est toujours une bonne initiative que de la faire rentrer dans ton univers.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire plus Première Rencontre