Pourquoi Etre un Homme quand on peut être Superman ?

Publié dans Le Buzz Séduction par Sélim

Man of steel Pourquoi Etre un Homme quand on peut être Superman ?

Un article qui surfe sur l’actualité cinématographique du moment : j’attendais la sortie de Man of Steel depuis un certain temps déjà. Pas mon superhéros préféré, mais ses qualités font qu’on peut tous très facilement s’identifier à lui.

Et si l’homme d’acier nous dévoilait le mode d’emploi pour être un homme ? Et si Superman, au fond, n’était que l’homme que nous devrions tous être ? [NO SPOILERS]

Le propos de cet article n’est pas de parler du film, qui part sur des bases quelques peu différentes des vieux films avec Christopher Reeves ou de Smallville, l’enfance de Superman.

Superman, c’est vous, c’est moi. Il passe comme nous tous par des phases de doutes, rencontre des obstacles qu’il doit écarter les uns après les autres pour devenir l’homme qu’il était destiné à devenir.

Vous n’avez pas de super pouvoirs, mais vous vous retrouverez probablement dans ces quatre situations que traite Man of Steel.

Je suis différent des autres

Pas facile d’être la tête de Turc, d’être le bouc émissaire, en particulier dans les cours de récré, à l’adolescence. Si les comics touchent désormais une large audience, le premier public était celui qui pouvait s’identifier aux héros : les adolescents.

Incompris, pas à leur place. Combien de fois vous êtes-vous dit que ce n’était pas juste d’être la victime des moqueries des autres ? Nous savons que ça arrive en permanence, il nous suffit de relire les articles Comment répondre à une vanne ? et l’article sur la gestion des rivaux.

On est tous différent. Petit. Grand. Maigre. Gros. Roux. Nouveau. Etranger. Bègue. Nul en cours. Handicapé. On est tous forcé de vivre avec des groupes et des individus qui ne nous correspondent pas.

Le coaching de Man of Steel : il encaisse. Il serre les dents en attendant que ça passe. Ce n’est pas de la soumission, de la peur : il sait que s’il répliquait, il les tuerait tous. Il se fera accepter en convaincant les humains, les uns après les autres.

N’essayez pas d’affronter des groupes entiers si vous êtes rejeté : étape par étape, gagnez la confiance de vos bourreaux les uns après les autres.

Trouvez du monde pour vous écouter, et n’oubliez pas : une fois la cohabitation forcée avec les débiles du collège et du lycée terminée, vous devriez pouvoir vous entourer des gens qui vous intéressent, qui vous ressemblent.

Le fonctionnement des groupes est tel qu’il y aura toujours un bouc émissaire. Telle est la nature humaine (à mon avis). A défaut de pouvoir lutter contre, apprenez à faire avec.

Je suis en conflit avec mes parents

Là encore… Parfois, quand on se fait punir par nos parents, quand ils nous font des leçons de morale à n’en plus finir, on se demande si on ne vient pas d’ailleurs, si ces gens sont vraiment nos parents. Comment est-il possible qu’ils nous en veuillent autant ?

Comment est-il possible qu’ils nous comprennent aussi peu ? Comment font-ils pour ne pas voir qu’on a raison et qu’ils ont tort ? L’autorité parentale, en particulier celle du père, peut être un fardeau qui façonne votre personnalité.

Dans le film, son père lui apprend très vite qu’il ne doit pas dévoiler son identité au monde, sous peine d’être traité différemment. Cette leçon coûtera très chère à la famille Kent, et hantera longtemps le Man of Steel (situation un peu similaire à Peter Parker avec son oncle Ben).

Le coaching de Man of Steel : quand vous avez des désaccords avec vos parents, apprenez à en parler avec eux pour les résoudre. Vous pensez que vous avez raison sur un point particulier ? Prouvez-leur, au lieu d’argumenter dans le vide !

Le rôle des parents consiste à mon avis à aider leurs enfants à voler de leurs propres ailes, pas à les garder captif du foyer familial et de leur influence. Un jour où l’autre, il vous faudra quitter votre zone de confort si vous voulez vous affirmer et devenir un homme.

Un homme doit trouver sa place, son but dans la vie.

« Deviens ce que tu es ! » Ni Jor-El, ni Jonathan Kent, mais Nietzsche. Un jour, après avoir tâtonné pendant des années, après avoir fait plaisir à tout le monde, vous allez prendre conscience de votre voix intérieure : vous ne vivez pas votre vie.

Ce jour-là, vous ne pourrez plus fuir votre responsabilité : c’est votre vie, pas celle d’un autre. Personne ne doit dicter votre conduite. Tant que vous restez dans le cadre de la loi, faites ce que vous voulez, mais faites-le pour vous.

Superman fuit. A chaque conflit, il refuse de s’assumer, il refuse de marquer son territoire, par peur du qu’en dira-t-on. Un jour, vous aussi vous arrêterez de fuir et prendrez votre vie en main. Je vous le souhaite.

Le coaching de Man of Steel : faites ce pour quoi vous êtes fait. Trouvez ce domaine. Essayez. Trompez-vous, recommencez. Mais trouvez un domaine dans lequel vous vous épuiserez avec joie et vous épanouirez.

Devenir un Alpha Male tout en restant un homme

S’il le voulait, il pourrait tout détruire. La Terre, et les Amogs sur sa route. Et pourtant, Clark Kent lutte avec cette question « Comment se faire respecter ? »

Ce superhéros qui pourrait tout avoir reste humble. L’humilité, on la sent à travers les petits jobs qu’ils enchaînent sans demande de reconnaissance, sans recherche de validation. Et le poste qu’il accepte à la fin du film vient encore le prouver : il ne cherche pas la lumière.

C’est encore en homme, et non en superhéros qu’il traite avec le gouvernement des Etats-Unis. Il n’acceptera pas le chantage, il n’acceptera aucune menace : un Alpha Male sait poser les limites.

Autre critère retenu par Mystery dans Révélation pour décrire les mâles dominants : ils protègent les leurs. Difficile de faire plus explicite dans le cas de Superman, qui ferait tout pour protéger les siens. Tous les siens, qu’ils s’agissent de sa famille ou des derniers Kryptoniens.

La dernière scène face à Zod est fascinante. Comme un aveu d’échec…

Enfin, un point qui intéressera tous les lecteurs : on parle souvent du mystère, du fait de ne pas en dire trop pour garder le contrôle de l’interaction. Et pourtant, pour séduire une fille, il faut savoir s’ouvrir, se confier. Il faut savoir avouer sa vulnérabilité, comme Clark Kent le fait avec la belle Loïs Lane…

Le coaching de Man of Steel : pas besoin de slip rouge pour être un Alpha Male ! Travaillez sur votre Inner Game avant tout !

Question du jour, rien à voir avec la séduction, mais parmi l’avalanche de films de super-héros du moment, vous préférez quoi ? X-Men ? Superman ? Spiderman ? Les Avengers ? Batman ?

Sélim, Man of Style

Bann SexTalk Pourquoi Etre un Homme quand on peut être Superman ?

64 COMMENTAIRES
  • John dit :

    Spawn, mais le film est à chier…

    Curieux de voir Fathom en film, c’est prévu mais toujours aucune date. Le rôle principale devrait être joué par Megan Fox, miam.

  • gerard (le seul et unique) dit :

    Vous avez oublié le conseil le plus important dans Man of steel. Vous n’êtes pas fait pour jouer le rôle que votre famille, vos amis, votre entourage, attends de vous. Vous êtes destiné à quelque chose de plus grand.
    N’oubliez pas le conseil de Jor El qui est en fait, le vrai super héros du film. Si vous suivez ce principe, c’est votre film qu’on viendra voir au cinéma

  • gerard (le seul et unique) dit :

    En lisant certains commentaires j’ai envie de dire a certains : Tu devrai eviter de parler comme ça si t’es avec une target…

    Elle entendrai : en fait superman est le théorème de pythagore, la résultante d’une équation, a variable constantes qui s’emploie avec le verbe être, intrassequement (j’ai un doute sur l’ortho) je pense que batman est exactement, un prédicat, d’une affirmation au conditionnel, qu’indubitablement blah blah blah

    Enfin en tout cas moi c’est ce que je lis et encore si je m’endors pas à la 3 e ligne…

    • selim dit :

      Ahah, tu es dur Gérard !
      Et d’une manière générale, je pense que les lecteurs ne parlent pas de la même manière lorsqu’ils écrivent ici et lorsqu’ils sont en situation de séduction face à des filles…

  • Man of Steel dit :

    Hola Chicos !

    Une fois encore très bon article Sélim,

    Pour revenir sur le film je trouve que dans l’ensemble il est très bon, la partie pyrotechnique gache un peu vu que c’est ce qu’on voit dans 95% des blockbusters, Synder nous avait habitué à mieux pourtant.
    Niveau interprétations du sans faute , Cavill est littéralement taillé pour le role et Shannon en impose en Général Zod, de meme que les « Robin des Bois (Crowe et Costner). On sent la patte Nolan assez présente avec les roles féminins relégués au second plan.
    Apparement il y’a entre 30 et 50 minutes qui ont été enlevés pour le montage final, espérons que le director’s cut soit à la hauteur.

    Quel héros choisir ? franchement en garder un parmi la pléiade, meme pour moi c’est pas évident , haha !
    Une petit liste sans les classer :Spider-Man et ses galères (MJ, job, études, bad guys)
    Batman, Thor , Deadpool est un vrai barge mais il est cool, Rorschach (Watchmen)

    Ou et aussi Captain America : lui c’est LE leader, un charisme inégalé le Marvel Universe. Son statut de héros de guerre lui confère un statut à part, respecté et craint, une conduite dictée par des valeurs et des principes solides.

    En tout cas hate de voir le sequel !

    • selim dit :

      Les années à venir vont être riches en Marvel et en DC… Je sens qu’on va se marrer !
      PS : j’ai raté le dernier STar Trek, il vaut le coup ou pas ?

  • Man of Steel dit :

    Star Trek Into Darkness ? franchement non, pas mal d’action, un peu d’humour, quelques morceaux de bravoure mais dans l’ensemble sans plus. Vu et vite oublié.
    En ce moment les films intéressant sont Metro Manila,Elysium et Pacific Rim,

  • ddk dit :

    Pour ma part, le super héro que j’adore est Batman (le premier de Nolan), il a fait le tour du monde pour comprendre la nature humaine, il s’est préparé à la dur, il a abandonné tout son argent pour vivre que par lui-même, il a compris que parfois, l’homme fait ce qu’il fait parce qu’il n’a pas le choix.

    Par la suite, il trouve un mentor qui lui apprend à se battre, à exploiter son potentiel, se servir de sa peur comme une arme.

    Une fois sa formation finie, il envoie la patate ^^.

    Mais pour moi, le plus charismatique, c’est Iron Man, enfin, plus précisément Tony Stark, il a beau être capricieux, il sait surtout ce qu’il veut, il se moque de l’avis des autres, quand on gratte un peu plus profond sous la couche, on comprend qu’il sauve le monde non pas par charité mais bel et bien PARCE QU’IL LE VEUT. Peu importe ses détracteurs, ses proches, Tony Stark reste lui-même parce qu’il kiffe ça. Il est vrais que c’est très mégalo mais j’aime le principe de ne devoir des comptes qu’à soi-même. Comme le dit l’adage, personne ne vivra mieux notre vie que nous même.

    Ils ont tout les deux choisi et travaillé pour arriver à leur but, pour être un héro, un homme d’affaire, être eux-même, ils ne sont pas doté de super pouvoir, de super force dès la naissance, ils les ont acquis grâce à un travail sur soi énorme.

    Bon, je vais m’arrêter la sinon on va penser que je jouis dans mon pantalon ;)

  • Flo dit :

    Le meilleur ?

    Deadpool, le badass à l’état pur, le personnage dont le trait « badboy » est le plus forcé, j’adore son humour, son cynisme/sarcasme…Malheureusement (heureusement ?) le personnage qui me ressemble le plus dans le monde de la fiction c’est Ted Mosby de HIMYM, on ne peu pas tout avoir mais c’est déjà pas mal. :)

  • Thot dit :

    Super anti-héros préféré totalement humain et complètement barje: Jack Sparrow.
    Lui c’est un homme qui ne suit QUE sa route, et peu importe que les autres le suivent ou non dans sa folie. Pour le coup c’est bien le seul héros qui à mon sens, ne s’est JAMAIS soucié du regard des autres.

    Il a des objectifs ( pas toujours très clairs, la consommation de rhum aidant ), il se cherche, se trouve, se perds, se retrouve, avance, recule ( comment veux-tu, comment veux-tu … oups pardon ! ) il suit sa route et comme il le dit si bien: « c’est le voyage qui compte pas la destination ».

    Pour moi Jack Sparrow et les valeurs qu’il véhicule sont les summum de l’accomplissement personnel et de l’aventure. C’est ça pour moi être un homme.

  • Lalala dit :

    Tony Stark sans hésiter.
    Parce que franchement, bien qu’il apporte quelque chose à la société, c’est quand même jouissif de voir quelqu’un manipuler autant les gens sans haine ^^
    (P.S. n’interprétez pas mal mon message, je suis contre la manipulation qui fait du mal et tout ;) )

    • selim dit :

      T’inquiète Lalala, on a compris que ton message était positif !
      Wayne et Stark apportent tous deux à la société… l’un en cachette…

  • Abyss dit :

    Mon perso préféré, tout medias confondus, c’est Wolverine !!
    Mais comme il le dit lui-même : je suis pas un exemple à suivre…

    • selim dit :

      Ahah, ce bon vieux Logan…
      Je commence à me poser de plus en plus la question de la puissance des uns et des autres : que se passeraient-ils s’ils s’affrontaient tous dans un tournoi comme dans Dragon Ball ?

  • Olor dit :

    Est-ce qu’on pourrait pas estimer que l’aptitude d’Hank Moody de mettre des filles dans son lit peut compter comme un superpouvoir, et donc ferait de lui le superhéro le plus charismatique du monde ?

  • Aaron dit :

    superman… pas n’importe lequel : le man of steel. Justement pour la partie humilité et vulnérabilité dans ce film.
    J’ai pensé à la team ADS en voyant cette scène de fin avec Zod !! extraordinaire !!
    et j’adore cet article parce que je trouve que vous avez tres bien résumé la vie…
    merci les gars !!!

    • selim dit :

      Toujours un plaisir de faire plaisir Aaron !
      j’ai bien aimé ce Man of Steel, en m’interrogeant sur la life, la famille, ce qu’est être un homme…
      Take care !

  • Raiden dit :

    Iron man, c’est un connard mais sa capacité d’outframing et reframing est spectaculaire :
    http://www.youtube.com/watch?v=BxXgTLvLuqo

    En conversation, c’est lui qui dicte le rythme. En position d’infériorité, il ne se démonte pas plus qu’un Daniel Craig en James Bond, qui serait d’ailleurs mon second choix …

  • Oeildenuit dit :

    Moi c’est Wolverine. Il a des poils et du charisme, il a gardé une pars d’animalité en lui qu’il essaye de mettre en adéquation avec son humanité. C’est un guerrier à l’âme de poète !

    En plus tabernacle c’est un copain carribou du canada

    • selim dit :

      La team Logan a ses partisans à ce que je vois !
      Bon, si un jour l’un d’entre vous peut nous avoir une interview avec lui, on est preneur !

  • DJ dit :

    Je ne crois pas pouvoir faire le choix entre Tony Stark en Jack Sparrow. Ces deux la maitrisent a fond la manipulation, s’en battent les .. de ce que pense les autres, font et assument leur choix (egocentrique) mais on ne peut s’en empecher de les aimer, les faire confiance et les suivre car on sait qu’il vont reussir!!!! RE/OUT frame ils gerent, humour et leur statut. Pour moi les 2 meilleurs!!!!!!!!!

    • selim dit :

      Mais Tony Stark met en danger un sacré paquet de gens, non ? (au moins sa blonde dans le 3…)
      Du coup, si je devais me prononcer, je garde Jack Moineau !

  • Rising dit :

    Mon préféré est Superman.
    Tiens cela me rappelle l’article sur les dynamiques sociales à propos de la sortie d’Expendables 2.
    J’adore ce types d’articles sur le développement personnel.

  • Rookie_60 dit :

    Salut Sélim.
    En lisant cet article je me demandais comment on pouvais montrer une certaine fragilité aux yeux de celle que l’ on séduit alors qu’ une femme recherche en quelque sorte un homme  » fort  » ( un alpha ) pour la protéger.

    Et comme le disais Protos plus haut, V à la grande classe avec sa culture et son sens de l’ action. Même si il torture Evy, ce qui est mal en soi, il est conscient de ce qu’ il est nécessaire de faire pour remporter sa lutte.

1 2

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)