Combattre le Manque de Confiance en Soi…

Publié dans Inner game par Sélim le 10/05/2012

Confiance en soi Combattre le Manque de Confiance en Soi…

Quand j’entends « j’ai pas confiance », je pense toujours à la chanson de Louise Attaque Ton invitation « J’ai pas confiance, j’ai pas confiance en moi, tu vois, j’ai pas d’espérance… »

Pourquoi chanter sa misère, et le faire entendre à tout le monde alors qu’il pourrait se bouger un peu ?

Personne n’aime les geignards, les pleurnichards. Et surtout pas les filles !

Vous en avez marre de manquer de confiance en vous, d’avoir peur des autres, peur des apparitions en public, peur de prendre la parole en cours ou au sein d’un groupe ? Vous n’avez plus confiance en vous à la suite d’une rupture douloureuse ?

Vous n’avez pas trouvé la formule magique pour booster votre égo jusqu’alors ? Lisez ce qui suit !

Le truc, c’est qu’il n’y aura rien de magique, ni d’automatique. Personne ne vous dira « j’ai confiance en moi 100% du temps ».

Même le plus grand des séducteurs ne fait pas mouche à 100%. Même lui doute de temps à autre. (Je vous parle d’Eros, le type qui partage ses aventures d’un soir dans les fields reports) !

La confiance en soi, c’est interne

Votre niveau de confiance en vous ne doit pas dépendre des autres. L’estime de soi, c’est le fait de se réveiller le matin et de se dire : « OK, je sais où je vais, je sais ce que je fais, et je sais pourquoi je le fais ». Mieux encore : vous devez être fier de vous. Vous devez vous aimer. Bien vous aimer.

Vous êtes-vous déjà posé cette question ? «Est-ce que je m’aime bien ?». Etes-vous fier de vous ? Avez-vous l’impression de contrôler ce qui vous arrive, de savoir où vous allez ou vous sentez-vous complètement à la dérive ?

La première chose à faire, c’est de reprendre la barre du navire. Vous seul avez le droit de diriger votre vie. Ni vos parents, ni vos profs, ni votre ex à laquelle vous pensez encore, ni votre target sur laquelle vous êtes en OI depuis si longtemps.

Le commandant de bord, c’est vous. «I’m the master of my fate, I’m the captain of my soul».

Si ça ne vous parle pas, jetez un coup d’oeil au film Invictus, de Clint Eastwood. La confiance en l’avenir. La volonté de reprendre son destin en main.

La confiance en soi, un travail de longue haleine

Aujourd’hui, vous ne contrôlez peut-être pas votre destin… Mais qu’est-ce qui vous empêche de le prendre en main ? Faites-vous l’effort de préparer votre chemin ?

Vous êtes jeune / pauvre et dépendez de vos parents ? Ce n’est qu’une phase dans votre vie. Le moment viendra où vous gagnerez votre vie, à la fin de vos études, ou après une longue période de chômage.

Où vous gravirez les échelons dans une entreprise. Où vous créerez votre business. Où vous vivrez de votre passion (danse, arts martiaux, web, photo, poker…)

A toute étape de votre vie, quand vous devez vous soumettre à une autorité qui a votre destin en main, ne soyez pas idiot. Jouer le jeu n’est pas de la soumission : c’est simplement de la bonne lecture des règles du jeu. C’est céder un peu de votre liberté pour le moment, afin d’en avoir plus demain.

Ce n’est que repousser un plaisir pour mieux en profiter plus tard, plus durablement. Préparez vos trois coups d’avance. Planifiez votre avenir.

Ces moments où vous ne contrôlez pas complètement votre destin doivent être des moments de préparation pour les batailles futures. Vous donnez-vous les moyens de passer dans la classe supérieure ? Vous donnez-vous les moyens d’obtenir une promotion au travail ?

La confiance en soi et le couple

En effet, pour le moment vous ne savez peut-être pas du tout ce que vous voulez faire. Et n’ayant pas de projet dans la vie, vous pensez qu’une fille, vous pensez qu’être en couple vous sauvera… Oubliez ça tout de suite.

Un couple qui fonctionne, ce ne sont PAS deux solitudes qui tentent de se compléter et de s’épauler. Ce schéma, ce serait deux dépendants affectifs qui se trouvent et essaieraient de faire avancer une voiture sans essence. Voué à l’échec sur le long terme.

Un couple qui fonctionne, ce sont deux personnes qui se rencontrent et qui s’aiment déjà elles-mêmes. Qui ont déjà confiance en elles. Suffisamment pour faire avancer leur projet commun, le couple.

Ce n’est donc pas une fille qui va vous redonner confiance en vous. Personne ne vous sauvera. Elle va faire illusion un moment tout au plus, et quand elle partira, vous vous retrouverez à nouveau au fond du gouffre. L’impulsion doit donc venir de vous.

Est-ce que, si vous étiez une fille, vous vous choisiriez comme partenaire pour affronter la vie ? Avant de prendre une fille par la main, il faut lui montrer que vous savez à peu près où vous l’embarquez.

Vous pouvez retrouver votre confiance en vous

Rapidement. Parce que vous avez envie de vous remettre en confiance avant un entretien d’embauche ou un premier rendez-vous !

Repensez aux bons moments où vous avez réussi à :

  • Décrocher un gros contrat au travail
  • Vous visser le cul à la chaise pour terminer cet exposé infâme
  • Décrocher ce petit boulot qui payait une misère mais qui était nécessaire
  • Obtenir un premier rendez-vous avec cette HB impressionnante
  • Obtenir votre permis de conduire
  • Embrasser la fille qui vous plaisait tant
  • Obtenir un compliment de votre patron pour votre bon travail
  • Obtenir un titre de champion régional dans une discipline sportive

L’idée, c’est de chasser de votre tête toutes les pensées parasites. Tout ce qui vous fait du mal. Le doute en vous. La voix qui vous dit « je ne suis pas assez bien pour cette fille », « je ne suis pas assez bien pour ce job ».

Comment ? En convoquant de bons souvenirs. En appelant des moments positifs, chargés d’émotions positives. En vous souvenant de moments où vous étiez détendu ou conquérant, et victorieux.

Attention, cette technique qui consiste à convoquer des souvenirs ne marche qu’un temps. Il faut réussir à bâtir une vraie assurance en vous. Vous savez qui vous êtes, vous connaissez vos goûts, vous connaissez vos limites et vous savez ce que vous voulez.

Que vous ayez peur de ne pas plaire, que vous ayez peur de ne pas quoi savoir dire pour aborder un groupe, que vous ayez peur de ne pas réussir à séduire toutes vos targets, c’est autre chose.

Avant toute chose, concentrez-vous sur l’inner game et vous verrez, votre confiance en vous atteindra des sommets.

Mon astuce, quand je doute un peu, consiste à regarder tout ce que j’ai fait au cours des 5 dernières années. A constater le chemin parcouru. Et si ça ne marche pas, je mets le son à fond et je pars courir pour me détendre ! C’est reculer pour mieux sauter… mais ça détend !

Et vous, quelles sont vos techniques pour reprendre confiance en vous après une perte de confiance temporaire ?

Sélim

inner game intense s2 Combattre le Manque de Confiance en Soi…
Inner Game Intense
Eliminez l'anxiété, la nervosité, les doutes et la PEUR qui ruinent vos chances avec les femmes depuis des années... Apprenez ENFIN comment devenir l'homme confiant, solide, détendu, qui attire naturellement les femmes...
Découvrez ce Guide >>

67 COMMENTAIRES
  • Pedro dit :

    Moi, je me vide la tête en faisant de l’escalade. Je me donne à fond jusqu’à ne plus pouvoir tenir au mur. La technique de la bonne fatigue sportive en somme.
    L’avantage de l’escalade, c’est que très vite, pour arriver à quelque chose, il ne faut pas abandonner à la première douleur. ça forme le mental. A l’escalade, l’abandon est un échec. la chute ne l’est pas, sauf si on a pas tout donné. Bref, tout est dans la symbolique.

  • Pipas dit :

    C’est un très bon article. C’est un atout fondamental d’avoir en toute circonstance confiance en soi même; car c’est la clé qui permet d’ouvrir n’importe quelles portes sur tous les plans de la vie. Je dirai que c’est le mot de passe qu’il faut pour conquérir le coeir d’une femme.

  • mido dit :

    je veux faire un partagé une citation d’une célebre psychanalyste qui aprés de longues années de pratique, d’auto-thérapie et de connaissance de soi a dit que le courageux est celui qui a connu profondément la peur et le vivant et celui qui a connu profondément la mort. parfois la pire des souffrance provient du sentiment le plus noble et les situations difficile de peur, de doutes d’absence de confiance en soi peuvent refletté une grande force intérieur il faut juste savoir accepté et comprendre sa situation ainsi que la vie pour pouvoir tous renversé. »quand on se perd il y’a tout a gagner »

  • Elniño dit :

    Salut,

    Très bon article, c’est toujours bon de se reprendre son portrait dans la poire… J’ai passé toute ma vie en déficit de confiance en moi vis à vis des filles, mais en fait en société de manière générale (mais ça j’ai mis plus de temps à le comprendre). Exactement le schéma « quand j’aurai quelqu’un tout ira mieux »… J’ai pris des boost incroyables (surdimmensionnés) de confiance à chaque fois que je closais, et des déconvenues à la hauteur lorsque soit je me faisais larguer soit je réalisais que ça ne m’allait pas… Toujours est il que suite aux ruptures ça se passait toujours pareil, gros bad, remontée, et une fois en mer calme bim ni une ni deux en couple, généralement avec le premier joli minois qui passe (merci ads au passage ;) )…

    Ce que j’ai eu beaucoup de mal à comprendre, c’est ce qui est bien illustré ici, c’est un travail de longue haleine… On peut très facilement séduire dès que la confiance commence à germer et dans mon cas c’est là que finalement je trouve ça précoce, car la confiance est précaire et qu’à moins d’avoir du bol et que le joli minois soit pile poil fait pour vous(ce qui est quasi impossible si vous êtes comme moi), les chances de retour à la case départ (avec ou sans toucher les 200€) sont très grandes…

    Aujourd’hui je m’attèle justement à solidifier cette confiance, mettre les filles et la séduction entre parenthèses et avancer avec moi même comme seul objectif. Le constat est sans équivoque, je n’ai jamais été aussi loin seul (surtout sans attente de quelqu’un), et comme par hasard je me rend compte que je me connais à peine, j’ai plein de choses qui me plaisent et me déplaisent chez moi et qui n’ont rien à voir avec le sourire d’une jolie brune, une nuit torride avec une blonde, ou encore la main serrée dans la sienne d’une rouquine sous le charme à mettre en opposition avec l’arrogance d’une brune, une nuit avec main droite ou encore une main molle sans conviction…

    En conclusion : Je suis juste là pour témoigner que mettre les filles comme seul vecteur de confiance en soi est un puit sans fond. LE meilleur moyen de traiter un problème restant de le supprimer, je fais régime, plus de drague jusqu’à nouvel ordre et on s’éclate… Et bin vous savez quoi ? Je me suis jamais autant éclaté de ma vie et mon petit doigt me dit que c’est pas fini ;)

  • Scientme dit :

    Depuis quelques semaines il y a une amie qui ne me parle plus et qui refuse de me dire bonjour . Du coup je n’ose plus rien faire et je ne vais plus avec les même amie et ma réputation en séduction est passée d’assez forte à vraiment faible ! Je ne sais plus quoi faire cette fille elle fais partit des personnes avec qui je parlais le plus et tout d’un coup plus rien ! Je suis en train de me détruire tout seul pour rien ! Je fais quoi ?
    Cordialement !

  • Flo dit :

    Perso c’est en pensant positif et en étant très sur de moi que je suis souvent tombé de haut, notamment avec les filles..

    • lex dit :

      Flo : Tu jouais le mec qui croit en lui. Jouer, c’est risquer de perdre, mais, il faut te construire un inner inébranlable. C’est pas parce qu’une nana dis non qu’une plus mignonne dira non.

  • Dortinillet dit :

    N’importe quoi. Alors pourquoi j’ai trouvé ceci sur un autre site internet?

    Pour être en couple, être bien dans sa peau est indispensable : Faux.

    Pour Patrick Lemoine, nos névroses et nos angoisses ne nous condamnent pas au vide affectif : « Si le partenaire rassure et nourrit l’autre de son admiration, cela peut très bien durer. »

  • Erilane dit :

    Peur de ne pas plaire, de ne pas savoir quoi dire à un groupe…

    Si c’est autre chose, c’est quoi SVP, je n’ai pas bien compris ce que vous vouliez dire quand vous avez dit, c’est autre chose, merci beaucoup pour votre aide!!

1 2 3

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)