La séduction s’arrête-t-elle là où commence le sexe ?

Publié dans Drague par Art de Séduire

séduction et sexe La séduction sarrête t elle là où commence le sexe ?

Nombreux sont ceux qui se sont déjà posé cette question complexe mais peu en connaissent la réponse.

Le cas des ONS

Mettons nous tout de suite d’accord, quand on séduit une ONS (« coup d’un soir »), on le fait en sachant très bien qu’après la nuit de sexe, les choses s’arrêteront là (on garde son numéro pour un autre soir tout au mieux).

Dans ce cas présent, la séduction s’arrête effectivement après le sexe (sinon ce n’est pas un ONS !).

Closer peut tuer le Game

Vous avez certainement déjà eu ou aura cette sensation : lorsque vous closez une fille (KC, FC…), cela entraîne la fin d’une certaine excitation, une sorte de retombée.

Vous avez conquis votre cible, et vous avez comme la sensation que vous pouvez cesser vos efforts de séduction, que vous pouvez cesser le Game pour vous consacrer à une interaction plus « posée »… ou à autre chose.

Dom Juan n’était-il pas de cet avis ? Pourquoi ne pouvait-il pas s’empêcher d’aller voir ailleurs une fois sa proie séduite ? Dans toutes ses relations, il est très clair que son Close met fin à son Game (qu’il maîtrise parfaitement ceci dit).

Dans certaines situations, quand on a closé, on a l’impression d’être « arrivé », d’avoir déjà tout vécu avec cette fille et par conséquent, l’envie de jouer disparaît…

Même si cette impression est entièrement fausse, on ne peut s’empêcher de l’avoir et ce d’autant plus que le Game aura été court. Plus le désir, que procure le Game est faible, plus le sexe lui fera perdre de l’intérêt.

Sexe puis séduction ?

J’en viens de ce fait à une autre question : pourquoi ne pas concevoir de d’abord coucher avec la fille pour ensuite la séduire ?

Cette question débouche, pour les filles, sur la question très féminine qui est de savoir si le mec ne cherche qu’une histoire sans lendemain ou s’il cherche réellement une histoire plus sérieuse.

Les filles vous répondront qu’elles utilisent la séduction pour faire durer le suspens, pour connaître l’homme, pour mettre en place une complicité, pour réfléchir, pour lui donner envie de la connaître avant de passer à l’acte.

Certaines le disent : « Si j’écoutais simplement mes envies, tout ne serait qu’Animal… et je ne suis pas sûre d’en tirer une satisfaction à long terme ». Le sexe avant la séduction fait bel et bien peur à la majorité des filles : peur que l’autre ne souhaite que s’envoyer en l’air sans vouloir aller plus loin.

Mais moi je vous pose une question, peut-on encore parler de séduction quand il y a déjà eu du sexe ?

On pourrait croire que les Kinos, les Patterns, le Body Language, les Negs… n’ont plus vraiment d’importance une fois que le sexe est passé par là….

FAUX ! La logique peut nous faire croire cela, mais en réalité il en est une toute autre histoire.

Moi-même j’ai rencontré une fille avec à la base juste l’envie d’une ONS, et en réalité, après avoir apprécié les ressorts de mon lit, je me suis mis dans une phase de séduction voyant qu’elle n’était pas comme les autres…

Ce n’est pas pour autant que c’était une fille facile dans la mesure où j’ai pas mal bataillé pour pénétrer… dans son cœur!

La séduction après le close

Pour continuer la séduction après le close, il est NECESSAIRE de garder toujours un côté mystérieux, ne pas se livrer entièrement à la fille que voua avez séduite.

Un peu compliqué ? Voici un exemple :

Mon meilleur ami, et partenaire de GAME, joue sur un aspect fondamental que je n’avais pas compris au départ mais qui est un atout intéressant à exploiter : NE JAMAIS ETRE PREVISIBLE !

A tel point qu’il ne se fait jamais larguer vu que les filles le découvrent tous les jours un peu plus (à cela il rajoute un plan qui est « rassurer/créer un petit doute/ rassurer… » sur différents points).

Voici peut-être l’une des solutions qui permettrait à la séduction de continuer à séduire même après le sexe.

N’oublions pas un point essentiel : rien n’est jamais gagné, même si l’on a déjà couché ensemble. Exemple simple : un couple qui divorce.

Si vous recherchez une relation sérieuse, il est important d’apporter du nouveau en permanence et de ne pas se terrer dans des banalités quotidiennes.

Dans une LTR, il doit donc y avoir de la séduction après le sexe.

Ben

banner parler aux femmes La séduction sarrête t elle là où commence le sexe ?
banner parler aux femmes La séduction sarrête t elle là où commence le sexe ?
Banner 50phrases La séduction sarrête t elle là où commence le sexe ?
Banner 50phrases La séduction sarrête t elle là où commence le sexe ?
Bann SexTalk 3 La séduction sarrête t elle là où commence le sexe ?
Bann SexTalk 3 La séduction sarrête t elle là où commence le sexe ?
Bann 16erreurs 1 La séduction sarrête t elle là où commence le sexe ?
Bann 16erreurs 1 La séduction sarrête t elle là où commence le sexe ?
Bann SMS1erRDV 1 La séduction sarrête t elle là où commence le sexe ?
Bann SMS1erRDV 1 La séduction sarrête t elle là où commence le sexe ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 La séduction sarrête t elle là où commence le sexe ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 La séduction sarrête t elle là où commence le sexe ?
21 COMMENTAIRES
  • Fwolf dit :

    Bon article. Je me permets cependant de faire une remarque : attention à l’orthographe s’il vous plait. Cela n’enlève rien à la qualité des articles mais elles ont tendances à se multiplier ses derniers temps et ça commence à piquer les yeux. D’autant que la plupart pourrait disparaître avec une simple relecture.

    Bonne continuation et merci pour tous ces conseils.

  • Light Love dit :

    Très bon article, merci!
    J’ai deux petites questions, sur quel point par exemple peut-on « rassurer/créer un petit doute/ rassurer… » ?
    Et comment faire pour ne jamais être prévisible?

    Merci d’avance bonne journée!

  • Lapinette dit :

    Bon article effectivement. Fwolf, personne n’est parfait, les fautes d’orthographe restent supportables dans ces conditions.
    PS: ont TENDANCE, CES derniers temps. ;)

  • Atreïdes dit :

    Bonjour,

    j’aime beaucoup le titre de cet article qui a tout de suite retenu mon attention, je pense qu’il y a en effet beaucoup à dire sur la question.

    J’ai moi-même une vision particulière de la situation, laissez-moi ici la partager avec vous.

    La séduction ne s’arrête évidemment pas là où commence le sexe a part si cela est, comme tu l’expliques dans ton article, notre but avoué ou alors dans l’éventualité ou quelque chose se serait très mal passé.

    Personnellement c’est exactement le moment que je choisis pour passer de la séduction à l’addiction. J’utilise mes talents de séducteurs pour attirer la fille et la mettre dans un mindset bien particulier en jouant tour à tour de toutes les cordes de la séduction. Il est très important qu’elle soit en confiance et complètement sous le charme, sur un nuage et d’autres termes, je ne fais quasiment JAMAIS le premier pas, je joue constamment avec elle jusqu’a la rendre dingue et qu’elle me saute dessus, c’est la première étape. Je prends mon temps et je joue littéralement avec elle. Nous savons que le pouvoir du mental est un très puissant aphrodisiaque. D’avantage encore chez les femmes.

    Ceci est la première phase, je joue donc avec son désir et c’est à ce moment précis que je renverse la vapeur pour la clouer sur place et lui faire vivre un moment qu’elle n’oublieras pas de sitôt.

    Au lieu de se dire comme la plupart des hommes que la première fois sera de toute facon moyenne et que si la fille nous intéresse, le sex s’améliorera sur le long terme ou alors de simplement prendre son « petit plaisir » à la ONS (dommage à mon avis vu l’énergie investie dans la séduction), je mets TOUT DE SUITE les choses au clair pour lui offrir une nuit de folie. Je ne m’arrête pas, je lui donne du plaisir encore et encore et encore, même après que j’ai eu le mien, je m’acharnes, je me concentre à lui faire oublier tous ses tabous et à lui faire des choses qu’on ne lui a jamais faites (d’ou l’importance qu’elle soit dans le bon mindset et très excitée), en gros je veux qu’elle soit scotchée, qu’elle ne le voit pas venir, qu’elle rentre chez elle abasourdie.

    L’avantage de cette démarche est que vous vous démarquerez des autres mecs et que même si vous décidez de ne pas la rappeller, elle n’oubliera pas cette soirée que vous lui avez fait passer et restera en « stand by » un bon moment (même un TRES long moment si vous êtes doués).

    Je n’avais jamais vu les choses ainsi mais j’ai observé un ami qui semblait rendre les femmes accro instantanément et c’est lui qui m’a expliqué sa manière de faire. En effet, nous apprenons toutes sortes de techniques pour que les femmes nous apprécient, nous aiment et nous chérient, mais laissez-moi vous dire qu’il n’y a rien de plus puissant que de tenir une femme par le sexe… Après la nuit que j’ai décrite, vous pouvez ne plus assurer, mal vous comporter, ou mal lui parler, je peux vous dire que vous aurez définitivement pris l’ascendant sur elle. C’est ahurissant.

    Faites au lit avec elle tout se qui vous passe par la tête, prenez le lead et surtout faites-la rêver, faites lui des choses qu’elle n’a jamais vue, n’ayez peur de rien, n’hésitez pas, franchissez toutes vos barrières. Elle deviendra accro à vous comme jamais.

    Je peux même vous dire que l’ami dont j’ai parlé plus haut croise régulièrement des femmes qui sont tombé dans ses griffes et qu’elle veulent toutes revivre cette nuit qu’il leur à offert, même celles qui sont depuis en couple…

    Vous me direz qu’il parait facile selon mes dires d’atteindre un niveau sexuel élevé mais je pense que non, mon ami n’est pas particulièrement bien membré (il me l’a avoué) il faut simplement se mettre dans le bon mindset, jouer avec la séduction, être décomplexé, faire tout ce qui vous passe par la tête, rester relax et surtout, recommencer encore et encore, pour ceux d’entre vous qui sont des séducteurs chevronnés et qui aiment réellement les femmes, ceci n’est qu’une question de temps et de développement. Je suis moi-même passé par-là.

    Beaucoup de plaisir à vous tous.

    Amitiés.

    Atreïdes

  • Matheo dit :

    Bien écrit, j’adore.

  • Tyur dit :

    bon article, effectivement attention à l’orthographe.
    Je pense sincèrement que LE mot à retenir pour cet article est : « IMPREVISIBLE » .
    Voilà, tu n’en as que rapidement parler, mais être imprévisible dans un couple, tout comme sa vie est important. On se découvre, on découvre l’autre, on essaie de nouvelles choses, on ne sait jamais ce qu’il va se passer, le jeu est continuel et infini.
    .
    Néanmoins, être imprévisible ne s’improvise pas, soit cela fait parti de sa personnalité, soit il faut s’y forcer pour l’acquérir et accepter de se jeter dans l’inconnu par moments.

    • lex dit :

      Beaucoup de question sur cet article, et une seule réponse, mais de Taille !

      Félicitation sur cet article. Bien écrit, agréable à lire, et on sent l’ancrage au développement personnel.
      Cette réponse, « imprévisible » n’a pas d’exemple précis. Comment préciser l’imprévisibilité d’ailleurs !
      Il porte vraiment à la réflexion, j’aime.

  • Ben dit :

    Merci a tous pour vos commentaires ! Je suis content que ca vous plaise !

    @ Light Love
    En ce qui concerne etre imprevisible, Tyur propose une reponse tres objective qui me semble satisfaisante
    Pour le plan rassurer/ créer un doute, cela se fait au quotidien en faisant douter ta partenaire, en la taquinant un peu, en lui montrant que rien n’est jamais gagne… Mais toujours sans oublier de la rassurer, d’etre tres complice le reste du temps…

    Desole pour l’abscence d’accent mais j’ai un petit problème technique..

  • Kiss dit :

    Article effectivement bien écrit et surtout… vrai ! Je n’ose même plus compter le nombre de relation dont j’ai mis un terme simplement par manque de plaisir après le close.
    C’est pourquoi je remercie maintenant ma girldfriend de faire durer ce plaisir plus longtemps que prévu =)
    Merci Ben pour cette réponse de « taille » qui me servira sans l’ombre d’un doute.
    <3 <3 <3

  • Light Love dit :

    Merci beaucoup de m’avoir répondu et encore merci pour ce très bon article!

  • Jean cultamer dit :

    Même remarque que lapinette ;)

  • Playboy dit :

    Bon article, on n’est pas un vrai séducteur si on ne sait pas gerer l’après sexe ;).

  • J1 dit :

    Super article. chacun de vos articles est une bombe, bravo les mec.

  • limiri1 dit :

    Bien sur, pour une LTR, il faut de la séduction après le sexe ! L’adaptation hédoniste dans le couple est la cause principale des ruptures, dites vous bien que votre partenaire n’est jamais totalement acquise, alors amusez vous, PLAY THE GAME ! ;-)

  • Terrigan dit :

    @Atreïdes: C’est marrant, autant pour la première nuit je fais tout comme toi, autant d’un point de vue psychologique, après le FC, non seulement je deviens moins joueur, mais en plus je me montre fragile face aux techniques que tu décris.
    Je déteste me faire manipuler et quand je vois qu’on me fait le coup ça me met en rage. Récemment j’ai décrit tous ces mécanismes à la fille, qui s’est contenté de botter en touche et de me traiter de parano.
    Il faut dire qu’on voit mal un insecte pris dans une toile dire à l’araignée « je vois clair dans ton jeu » et en tirer avantage. Tout ça pour dire qu’il ne faut pas y aller trop fort avec l’autre, tu décris des mécanismes qui vont faire sentir à beaucoup de gens qu’ils sont pris dans une relation prise de tête et frustrante. Quand on sent que l’autre recherche une emprise sur nous, ça gâche tout, et tous les bons moments apparaissent comme dénués de sincérité et délivrés au compte goûte par quelqu’un qui veut juste valider et entretenir son emprise.
    Ceci dit, les citations du style « le pouvoir ne se partage pas, il se prend » sont tout à fait justes, et je me demande si l’égalité entre deux personnes est possible…

  • glentiri dit :

    Il faut que les femmes arrêtent de nous séduire.
    L’homme n’a rien de séduisant, c’est même un remède contre l’amour. Pour les femmes l’amour est une grande souffrance. Elles font toutes semblant, pour nous tenir. La femme cherche un ami et pas autre choses.

    • lex dit :

      Glentiri : tu es bien loin de la vérité. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé pour toi, mais si tu veux en parler, n’hésite pas à aller sur le forum.

  • glentir dit :

    lex :FREUD à la fin de sa vie, s’est posé la question, qu’est-ce que veut la femme ? En vérité, la séduction procède de la manipulation. J’ai eu la chance de rencontrer des femmes directes, qui savaient ce qu’elles voulaient et celà peut déconcerter. Mais ces femmes là sont authentiques.
    Pour elles deux et deux font quatre. Mais comme nous sommes dans un monde aliénant, où tout n’est que non dit. L’authenticité peut déconcertée.
    Comme le disait Oscar WILDE, je résiste à tout sauf à la tentation. La femme a tout ce qu’il faut pour attirer, elle n’a pas besoin de se farder ou comme à une certaine époque de porter une perruque ridicule. La femme c’est d’abord un regard et une voix. Je pense à certaines cantatrices qu’on désigne comme diva, je pense aussi à la violoncelliste Jacqueline DUPRE, quelle perte pour Daniel BARENBOIM. Le charme suffit, le reste est superflu.

    • lex dit :

      Glentir : avec ce genre de femmes, on trouve peut-être notre compte, mais ce qui est sensuelle, attirant, intrigant, et au final, beau, c’est bien ce qui est caché.
      Comment faire travailler l’imaginaire, le désir et la frustration, trois ressenti qui ne font qu’augmenter la tension pour arriver jusqu’à un paroxysme qui donnera un feu d’artifice plus tard dans la soirée, si on ne prend pas la peine de créer la dite tension ?

  • AUBADE dit :

    Atreïde:Très bon article,mais celà décrit aussi »Comment faire souffrir une femme »parce que une femme qui ne va chercher un PC effectivement elle va apprécier l’effort par contre la femme un peu plus fleur bleue elle, va souffrir parce que tu va lui donner surement la plus belle nuit de sa vie mais si plus rien après ,là c’est sur elle va se prendre la tête sur,qu’est ce que j’ai bien pu faire pour qu’il ne me rappel pas??
    Enfin peut être que ton but est de juste donner du plaisir,là je te tire mon chapeau quelques hommes auraient des leçons à prendre.Mais pense comme même aux femmes que tu seduis,pense à analyser un peu la personne que tu as en face de toi.
    Bonne continuation à tous.

  • Atreïdes dit :

    @AUBADE: Merci pour ton commentaire. Ce que je cherche avant tout à mettre en exergue dans mon commentaire c’est comment je cherche finalement à renverser ce qui est le quotidien de bien des hommes et qui génère un grand nombre de frustrations et d’histoires gachées.

    A savoir agir et prendre ses décisions principalement en réaction aux souhaits de la femme et en fonction des validations qu’elle dispense plus ou moins consciemment. Beaucoup d’hommes suivent ce modèle en rencontrant de plus le casse-tête de l’interprétation des actions et des discours de leur partenaire féminine.

    Je ne parle pas nécessairement d’être « needy », mais l’homme se doit de prendre le lead dans la relation, qu’elle l’avoue ou non la femme recherche cet état de fait et j’ai la certitude qu’un couple ne peut pas se construire dans la durée et de manière pérenne sans que cet ascendant soit mis en place à un niveau ou à un autre, notamment au niveau sexuel. Que l’amour soit présent ou non, qu’elle l’admette ou non, la femme a besoin de se sentir réellement possédée par son homme, au moins de temps en temps.

    Attention, je ne cherche pas à mettre cette dynamique en place par égo mais bien pour « laisser des portes ouvertes » et ne pas gacher prématurément une histoire qui pourrait se révéler intéressante et épanouissante par la suite. Car nous savont tous que le jugement et le test est généralement facile et basé sur des critères complètement subjectifs voir selon l’humeur du moment.

    La séduction selon moi doit avoir comme objectif final d’être capable de séduire LA fille qui nous plaît vraiment et non pas de les « collectionner ». Ma démarche de séducteur va dans ce sens; comprendre les femmes, car c’est avant tout un plaisir et une passion, mais également dans une dynamique de pouvoir partager et gérer une relation avec les meilleurs approches possibles.

    Quand je dis plus haut dans mon commentaire, que je mets la pression dès la première nuit ce n’est pas quelque chose que je me force à faire, bien sur je travaille mon état d’esprit pour profiter un maximum de l’instant présent et me connecter à mes émotions. Je vise aussi, comme expliqué un but par cette attitude. Mais à aucun moment je n’ai déterminé à l’avance le « sort » que je résèrve à ma partenaire du moment. Ce que je souhaite c’est justement éviter les « dérapages » souvent idiots et immatures des débuts. Je ne dis pas par là que je suis le seul a être mature, mais le fait de pouvoir « gérer » un minimum ses émotions, avec du recul mais sans pour autant leur retirer leur spontanéité, est une qualité qui se fait rare, une fois impliqué justement dans une relation.

    Aubade, on sent que tu as déjà du soufrir à cause d’une relation qui à un niveau ou un autre à du te décevoir, mais je pense que c’est le cas de nous tous et qu’il faut passer par-là. Tu dis qu’il faut analyser la personne en face de toi, ici tu parles probablement avant tout d’empathie, je suis daccord avec toi, mais comme tu le sais bien, et je suis un brin provocateur sur ce point final, les femmes ne savent elles-mêmes bien souvent pas ce qu’elle se veulent réellement, et c’est ici que prendre le lead sur la relation va créer une vrai étincelle, une vraie dynamique, qui ensuite, calibrée et partagée, verra naître une relation équilibrée et satisfaisante pour les deux partenaires…

    Qu’en penses-tu?

    Atreïdes

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)