Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Pourquoi la drague de rue est morte… et comment continuer de draguer

Aborder une fille

Pourquoi la drague de rue est morte… et comment continuer de draguer

Pourquoi la drague de rue est morte… et comment continuer de draguer

La drague de rue est morte. La rue, d’une manière générale, est morte.

En cette période de confinement, chacun est chez soi, et on ne croise plus de belles inconnues qui vont au travail, qui vont au yoga, qui vont faire leurs courses au magasin bio.

Laissez-moi vous raconter l’histoire de la mort de la drague de rue, et vous présenter le futur de la drague et la technique de ceux qui séduisent en ce moment.

Car oui, vous allez encore séduire et faire des rencontres après ce confinement !

Le chiffre le plus important sur la drague de rue

La drague de rue était déjà sous respirateur artificiel depuis si longtemps… Et elle nous a quittés, en 2020, à cause d’un vilain virus aéroporté : le Covid-19.

Mais bon, on le sait tous, ça fait longtemps qu’elle boîtait et qu’elle était déprimée, la drague de rue.

Dans les statistiques des lieux de rencontres, la drague de rue n’apparaissait jamais : aucun couple qui dure ne se rencontre dans la rue. Le chiffre, c’est ZERO.

Bien sûr, les meilleurs dragueurs, les grands tchatcheurs, les purs beaux gosses réussissaient parfois à faire une rencontre dans la rue et coucher avec la fille… mais ça ne durait jamais.

En 2012, la drague de rue avait déjà été bien démolie à la suite d’un documentaire sur le harcèlement de rue.

Harcèlement de rue, drague de rue : pour les journalistes et les féministes, c’était LA MÊME CHOSE.

Au fil des ans et des attentats, des cas d’agressions, de harcèlements, des campagnes de pub contre les frotteurs dans le métro, l’état de méfiance des femmes dans la rue s’était généralisé.

Plus aucune fille ne disait à ses copines « J’aimerais bien qu’un inconnu m’aborde dans la rue et qu’on ait le coup de foudre. »

Non, la drague de rue, c’était terminé, réservé à 1 lecteur courageux et motivé de temps à autre, qui voulait vraiment sortir du lot, devenir l’élite du dragueur de rue et aborder les filles partout, tout le temps sans avoir peur.

Mais même lui, même ce très bon dragueur de rue, avec le coronavirus, il va faire quoi ?

Vous avez fait vos courses récemment ? Vous avez marché dans la rue dans une grande ville ?

Vous avez vu comme les gens s’évitent ? Baissent les yeux ? Font des pas chassés pour éviter de se croiser ?

L’autre jour, j’ai vu une dame paniquer parce que j’arrivais d’un côté du rayon au supermarché, et un vieux arrivait de l’autre côté, sans masque…

Draguer dans la rue avec la distanciation sociale ?

Rentrer dans la sphère d’intimité d’une femme, c’est déjà très intrusif en temps normal.

C’est une des premières règles qu’on apprend en communication : le respect des sphères intimes, privées, publiques etc…

Avant, s’approcher d’une inconnue, arrêter une fille qui marche dans la rue, c’était déjà compliqué (pas impossible, mais compliqué).

Désormais, tant qu’il n’y aura pas de vaccin contre le coronavirus, est-ce que vous pensez qu’elles vont accepter de parler à des inconnus dans la rue ?

Est-ce que vous pensez qu’elles auront envie de s’arrêter discuter avec un mec caché sous un masque dans la rue, qui lui dira « Hey salut, je t’ai trouvée charmante et blabla » comme un robot mongol ? »

Mon job de coach en séduction, c’est de suivre les évolutions sociales pour vous permettre d’être en avance sur la concurrence, et de rencontrer les filles là où elles sont.

Et puisqu’elles ne sont plus dans la rue, je vais vous dire où elles sont.

Les filles confinées sont sur Tinder, Meetic, Adopte, Bumble, Happn, Once etc…

Si vous viviez dans un monde où la drague de rue existait encore, je sais que le réveil doit être brutal.

J’ai de nombreux clients que je coache qui ont du mal à réaliser que la drague physique, c’est terminé.

Que les bars, c’est terminé pour le moment. Que les boîtes, c’est terminé.

Si comme moi vous aviez beaucoup de rendez-vous clients, en face-à-face : c’est terminé aussi.

De nombreuses entreprises interdisent déjà les RDV clients, les RDV fournisseurs en présentiel, et tout doit être remplacé par des visio-conférences.

L’évolution de la société ?

Les filles vont préférer faire leurs courses en ligne pour la bouffe, mais aussi les livres, les fringues, pour les 12 ou 18 mois à venir pour ne pas risquer de chopper le virus.

Bien sûr, il y aura toujours quelques risque-tout qui sortiront et se croient plus fortes que la maladie, évidemment. Celles-ci, est-ce que vous en voulez vraiment ?

Cela fait des années que le nombre d’inscrits sur les sites de rencontres progresse, et je veux que vous ayez de meilleurs résultats sur Tinder.

Une étude très sérieuse de Stanford prouve qu’en 2019, un couple sur deux se rencontrait en ligne, et le chiffre augmente tous les mois.

En ce moment pendant le confinement, et pendant encore longtemps après, les filles seront en ligne, sur les applis de rencontres.

C’est pour cela que j’ai préparé pour vous une NOUVELLE VIDEO de conseils pour draguer sur Tinder.

Si vous avez déjà investi dans la formation Tinder Hacker en 2017-18-19 ou 2020, cette vidéo de conseils détaillés de 68 minutes est dans votre espace membre, elle est gratuite.

Si vous avez du mal à séduire les filles en ligne, si vous n’avez pas assez de matchs ni de réponses de la part des filles,

J’ai remis à jour notre formation best-seller Tinder Hacker, avec les nouveaux éléments suivants pour vous aider à avoir de meilleurs résultats sur Tinder même si vous n’aimez pas les sites de rencontres.

Vous allez découvrir :

  • 10 photos que la majorité des filles ont aimé et validé (et comment vous en inspirer)
  • L’analyse précise des 13 erreurs sur les photos qui font fuir les filles.
  • Les 7 erreurs les plus fréquentes sur les bios, expliquées par les filles.
  • 10 décryptages précis de bio qui fonctionnent et font rire les filles, et pourquoi ça marche.
  • La technique pour forcer les filles à regarder toutes vos photos (même moi, je suis tombé dans le piège !)
  • Une sélection de 3 premiers messages captivants qui forcent les filles à vous répondre.
  • 3 techniques concrètes à copier-coller pour relancer la conversation quand une fille ne répond plus.
  • Et bien entendu, vous avez aussi accès à toutes les leçons de la formation Tinder Hacker pour que votre profil soit présenté plus souvent que celui de vos concurrents.

Avec la généralisation des apéros en ligne, poker en ligne, échecs en ligne, tous mes coachings en ligne sur Skype, Zoom, Whatsapp ou Messenger, vous vous dirigez vers un premier rendez-vous en ligne

Donc j’ai aussi ajouté un module pour vous aider à réussir votre premier rendez-vous en ligne.

==> Mettez toutes les chances de votre côté, regardez cette vidéo !

Sélim, votre coach toujours avec vous

Lire la suite
10 Commentaires

10 Comments

  1. LeBron

    28 avril 2020 à 19:18

    « Bien sûr, il y aura toujours quelques risque-tout qui sortiront et se croient plus fortes que la maladie, évidemment. Celles-ci, est-ce que vous en voulez vraiment ? »

    Perso j’en veux plus que celles qui cederont a la psychose autour d’une menace relle mais qui a ete surestimee (un peu comme celles qui ont cede au climat anxiogene autour de la drague de rue).
    Pour le reste quel interet si le RDV et la rencontre ne depasse jamais le virtuel (meme si les conseils seront toujours utiles a certains vu que ce sont les memes qu’avant la crise du coronavirus) ?

    Pour le reste il y a du vrai sur l’evolution de la drague et des relations sociales mais le resultat actuel aurait pu avoir lieu sans coronavirus (ca aurait juste pris un peu plus longtemps) et finalement n’est ce pas un peu fataliste et contraire a ce que AdS conseille depuis des annees de ceder a tout ca plutot que de tenter de le surmonter ?

    • Sélim

      29 avril 2020 à 10:02

      Hello LeBron !
      ADS depuis des années suit l’évolution de la société, et forme des mecs avec un bon cerveau et un bon lifestyle.
      95% des coachés et des lecteurs sont des mecs avec un job, un petit cercle social. Ils sortent en boîte, font partie de clubs, boivent des verres avec leurs collègues.
      95% des mecs veulent briller en société, dans le groupe, au travail, et séduire en ligne.
      La proportion de clics sur la drague de rue, la proportion de demandes pour le coaching de rue est siiiiii faible, parce que c’est globalement inefficace.
      Ce qui marche toujours : les amis, les soirées, les bars, et en 1… les sites de rencontres et Instagram évidemment.
      Donc on n’est pas fataliste. Et on n’est surtout pas défenseur du temps passé. Ce qui est mort est mort, ADS accompagne les hommes pour avancer.
      Les rencontres dans les clubs de sport reprendront. Au travail aussi. Bars, boîtes, aussi. La rue, il y en aura toujours UN sur MILLE pour tenter, oui, et il aura raison. Mais en tant que généraliste, notre mission, c’est d’aider le plus grand nombre à briller là où les filles sont : en ligne.
      Love

  2. Le Marginal Magnifique

    28 avril 2020 à 19:30

    C’est triste… Mais je veux encore croire à la drague de rue ! C’est la base, l’essence même.

    • Sélim

      29 avril 2020 à 09:57

      Ah ça, les croyances…
      Les mecs qui ne vivent que de ça, que pour ça, je pourrais leur montrer toutes les statistiques du monde, ils viendront quand même me dire « mais moi, je… » (et ils auront raison : il faut faire ce qui marche pour soi, c’est le plus important)
      Je vous le dis : il me tarde vraiment qu’un vaccin soit trouvé et commercialisé pour que les choses redeviennent un peu plus normal.
      PS : la jeunesse insouciante et immortelle, qui n’a pas peur du virus, existe aussi. Donc on verra encore des phases de drague de rue, mais tellement moins.
      En tant que coach, je recherche l’efficacité, pas « la chance » 🙂

  3. Syl20

    29 avril 2020 à 13:36

    Déprimant mais réaliste cet article… Je trouve ça tellement froid/frustrant les applis de rencontre quand dans mon quartier il ya tant de jolies filles qui parcouraient les rues.. Et la rencontre directe procure des émotions intenses et permet le dépassement de soi…dans un monde aseptisé et dans risque. En plus je passe déjà mes journées devant un écran… Bon allez j’arrete la ma complainte, pour l’instant je suis casé… Ads tjs en pointe sur la drague. Respect.

    • Sylvain

      29 avril 2020 à 14:14

      Hello,

      Il faut savoir pivoter et s’adapter. Ce n’est peut etre que temporaire mais là force est de constater que tout contact physique avec des inconnues a du plomb dans l’aile ! Merci pour les encouragements 🙂

  4. Polignac

    1 mai 2020 à 09:11

    Je ne suis pas d’accord avec toi… Pour plusieurs raisons, et la principale c’est que j’ai eu une relation longue avec une femme rencontrée dans la rue. Alors oui statistiquement la rue se prete plus au FC, mais bon il n’y a pas de vérité absolue. Et les relations non serieuses ne sont pas négatives aussi, c’est parfois nécessaire pour le développement.
    Deuxièmement, beaucoup de femmes regrettent cette méfiance, et cette époque, tout comme nous. Elles ne trouvent pas ça normal de devoir aborder un homme. Autant l’utiliser.

    Enfin, je trouve que de les sites de rencontre sont la mort de la séduction et des relations sociales. L’homme y est traité au mieux comme marchandise (adopte un mec), et n’est là que pour amuser les femmes. Nous reprenons le rôle de clown, sensé leurs faire oublier leurs problèmes, leurs exs, que tu nous a toujours déconseillé dans les bars. Je n’ai qu’un anglicisme en tête, mais une femme de moins de 30 ans sur un site de rencontre n’a pas besoin de ça, et se dit une seule chose (entertain me).
    Je ne pense pas que de faire gonfler ce marché soit une bonne solution, au contraire, je suis pour la stratégie lysistrata. Finalement, ne pas aller sur les sites de rencontre c’est se respecter un peu plus

    • Sylvain

      1 mai 2020 à 14:52

      Hello

      Et merci pour ton témoignage. Bien joué pour ta longue histoire issue d’un abordage en street. 🙂 Pour le reste, à toi de voir ce qui marche le mieux pour toi ! si tu n’es pas à l’aise avec les sites de rencontres ou que tu estimes que ca va à l’encontre de tes valeurs ou du monde que tu veux construire, alors tu as raison, il vaut mieux les éviter. Beaucoup disent la meme chose sur les sites : que ça ne donne rien de sérieux. Pour ma part, j’ai eu plusieurs histoires de plusieurs années à partir des sites. Question de sensibilité, d’envie, de préférence. Garde ce qui marche pour toi 😉

  5. Pandarider

    3 mai 2020 à 22:07

    Un article pessimiste qui mets l’accent sur une des réalités , mais il ne faut pas généraliser.
    ADS donnent des conseils au plus grand nombre et voilà l’impact de cet article.
    Pour le reste , les gens iront toujours vers la facilité du sans contact et des réseaux, même si il y avait moins de difficulté de la drague de rue qui est juste un des endroits possibles.
    Peace.

    • Sélim

      4 mai 2020 à 10:42

      Hello Pandarider 🙂
      Pas pessimiste : réaliste.
      En 40 jours, je n’ai eu que des coachings pour apprendre à mieux matcher sur Tinder, pas un qui voulait se préparer pour l’après 🙂

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus Aborder une fille