Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Comment séduire une Canadienne : nos 5 conseils depuis le Grand Nord !

séduire-une-canadienne

Aborder une fille

Comment séduire une Canadienne : nos 5 conseils depuis le Grand Nord !

Comment séduire une Canadienne : nos 5 conseils depuis le Grand Nord !

Comment séduire une Canadienne ? Comment draguer au Canada ? Ne bougez pas, jeune voyageur…

Ô Canada! Terre de nos aïeux… rendant tant de Français si curieux, qu’ils ont dépassé la barre des 600 000 visiteurs en 2018.

Le Canada, magnifique pays/continent, n’abrite pas que des caribous et du sirop d’érable. Il y a aussi des femmes, et en plus elles sont jolies !

Alors avec Sélim on s’est dit : « Pourquoi ne pas en parler ? » Et oui, on est comme ça chez ADS, on aime partager. Voilà plus de 4 ans que j’habite au Canada.

J’ai passé autant de temps dans l’ouest du pays (province de Colombie britannique) que dans l’est (province de Québec), et aujourd’hui je vais vous dévoiler mes secrets pour cruiser (draguer) ces belles blondes (petites amies).

Comprendre la culture pour mieux communiquer au Canada

Voyez cet article comme un cours concret pour draguer à l’étranger.

Sans la compréhension de certaines conventions culturelles, vous passerez à côté d’éléments déterminants dans votre quête pour draguer de belles Canadiennes.

L’importance du contexte

Au Canada, le contexte revêt une importance toute particulière.

En effet, vous pouvez très bien tomber en club sur votre collègue de travail en tenue sexy et déchaînée sur le dancefloor, sympathiser avec elle comme vous ne l’aviez jamais fait auparavant (et peut-être aller plus loin), et vous étonner qu’elle vous ignore totalement le lendemain sur votre lieu de travail, comme si rien ne s’était passé.

Si c’est le cas, inutile de continuer la séduction, cela sera perçu comme insistant et gênant. Comme on dit en québécois : laisse faire (laisse tomber).

Avoir un comportement approprié à chaque contexte est un code suivi à la lettre outre-Atlantique. Ca me rappelle cet article sur les différences culturelles, une pépite pour tous ceux qui voudraient draguer une Canadienne.

Lire entre les lignes

Au Canada on ne dit pas « non ». Pas frontalement.

C’est rude et ne constitue pas une réponse valable, car cela n’offre aucune solution. On trouve une formulation polie mais qui vous dirigera vers autre chose.

Dans votre quête de belles blondes/chicks, il sera extrêmement rare qu’une femme vous dise « non ». Les Canadiennes font leur possible pour ne pas blesser un homme dans sa tentative de séduction.

Ainsi, ne vous emballez pas lorsqu’une fille répond à vos messages, accepte de vous revoir ou même lorsqu’elle vous propose quelque chose de sa propre initiative.

Il est tout à fait possible qu’elle ne pense pas ce qu’elle dit et ne donne pas suite.

Cela peut rendre la communication très confuse, particulièrement durant vos premières interactions où vous ne saurez pas sur quel pied danser. Dans cette brume communicationnelle, il faudra repérer les indices qui vous mettront la puce à l’oreille.

En général, un « oui mais », signifie « non ».

L’excuse la plus répandue est celle du travail. Si miss laisse entendre que son travail lui prend tout son temps, alors que vous l’aviez rencontrée en mode festive dans un bar en milieu de semaine, accompagnée de ses cheums de filles/besties, vous pouvez comprendre que ça n’ira pas plus loin.

Autre indice ; si elle vous assure qu’elle veut vous revoir, mais qu’elle ne parvient à trouver un créneau, vous pouvez interpréter ça comme un « non » également.

Avec la pratique, il faudra apprendre à interpréter ces signaux. Gardez simplement en tête qu’une Canadienne aura peu de chance de vous dire « non » et qu’il vous faudra lire entre les lignes pour comprendre ses intentions.

La place du débat

En France, on adore ça débattre.

C’est tellement ancré que nos conversations peuvent se transformer en de longs échanges d’opinion enflammés.

C’est normal après tout, n’oublions pas que la France a donné naissance au siècle des Lumières.

Bien que les Canadiens échangent leurs avis également, ils le font d’une façon tout à fait différente.

Ils ne s’astinent (obstinent) pas à essayer de vous convaincre ou n’insistent pas sur leurs opinions.

Ici, débattre c’est prendre le risque de contrarier l’autre et c’est rarement une initiative bien reçue.

Si vous tenez absolument à « débattre », faites parler miss à la place.

Vous pouvez exprimer un avis contraire, mais éviter d’insister. N’essayez pas de lui faire entendre que ses positions sont discutables si vous pensez que c’est le cas.

La réaction que vous risqueriez de provoquer serait probablement une réponse du type « chacun son avis » qui aurait pour effet de la voir se renfermer sur elle-même.

Un homme prévenu en vaut deux.

Démêler le mythe, de la réalité sur la drague au Canada

Si vous avez déjà recherché sur Google « Comment draguer au Canada », vous avez probablement lu quelques trucs vrais… mais aussi un tas de choses fausses ou inutiles, reposants sur des clichés ou des généralités.

Vous avez probablement lu que pour séduire une Canadienne il faut la respecter ou encore qu’il faille éviter de tout ramener à la France. Nous allons ici démêler le vrai du faux.

Être French from France

Il est possible que vous entendiez un peu de tout à ce sujet. Les choses sont à nuancer cependant.
Pour ce qui est de la partie francophone, vous ne partez avec aucun avantage particulier, plutôt avec tout à prouver.

On entend parfois que les Français ne sont pas toujours bien vus là-bas. C’est le cas pour les tranches les plus âgées de la population ; les boomers.

À l’inverse, il y a peu de chances qu’une jeune femme de son temps vous mette des bâtons dans les roues pour cela. Néanmoins, les clichés vont bon train dans cette province de l’est.

En effet, le Français est encore considéré comme un macho qui peine à respecter les femmes, comme un homme pas toujours viril et au style trop metro-sexuel comparé aux grands gaillards tatoués, et sans oublier le sempiternel prétentieux /arrogant/M. je-sais-tout.

Et à l’instant où je rédige cet article, une Québécoise m’avoue: « J’ai JAMAIS eu de bonnes expériences avec les français, à un point que chaque fois que j’en vois un, je fais NOPE ». Texte non retouché.

Pour ce qui est de la partie anglophone, vous aurez déjà plus de crédit. En effet, les Québécois sont mal vus et moqués par les anglophones.

N’hésitez donc pas à faire savoir que vous êtes French from France, car dans le Canada anglophones, les Québécois sont considérés comme des French… sans la supposée French touch.

Il est donc possible que votre accent et que les clichés positifs sur les French lovers vous fasse bonne publicité. Tirez-en parti !

Au Canada, ce sont les filles qui draguent

Voici probablement le mythe le plus populaire concernant les Canadiennes. « Au Canada se sont les filles qui vont faire le premier pas et qui draguent ». Je suis désolé de devoir briser vos jolis rêves messieurs mais… ça ne se passe pas tout à fait comme cela…

Oui, il existe une catégorie de Canadiennes qui osera vous aborder, mais elle est minime.

Et oui, il existe aussi une catégorie de canadiennes qui osera vous draguer pendant la phase de séduction, mais elle est toute aussi minime.

Quand cela se produit, elles sont en général très (très) directes et vous n’aurez pas de mal à passer à la vitesse supérieure.

Au Canada, la culture met la Femme en avant, certaines savent utiliser cette position à bon escient pour s’investir activement dans le processus de séduction et sexualiser (si, si).

Mais ne vous faites pas trop d’illusions, non seulement c’est une configuration rare, mais encore faut-il que vous plaisiez à mademoiselle (logique).

En d’autres termes, le premier pas reste une initiative masculine, même au Canada.

OK HANNEMAN, MAIS ALORS COMMENT FAIT-ON POUR SÉDUIRE UNE CANADIENNE ?!

On y vient, on y vient. Il était important de baliser un peu le terrain avant de vous livrer les ficelles.

5 conseils pour séduire une Canadienne

Comme je l’ai dit au début, sans le cadre culturel, sans la carte, il vous sera difficile de vous repérer dans les Territoires du nord (une des provinces du pays).

Conseil n 1 : Allez leur parler.

Oui, c’est un conseil évident. Mais si je le propose, c’est justement parce que les Canadiennes sont plus ouvertes que les Françaises à l’approche.

Oubliez les rejets violents et les murs que vous vous preniez en France, au Canada ça n’arrivera que très (très) rarement.

C’est pourquoi il faut en profiter pour aller leur parler et tenter votre chance ; les bars (et non pas les brasseries) sont parfaits pour ça. Profitez-en !

Conseil n 2 : Évitez de communiquer comme nous le faisons en France.

Oui, mon premier conseil est une autre mise en garde. Parce que ça vous évitera de vous faire éliminer bêtement.

Le second degré ? L’ironie ? Le sarcasme ? Évitez. Vraiment, évitez. Communiquez plus clairement, plus simplement.

Le cocky and funny ? Le neg ? Ne faites pas ça. Tout simplement. La seule chose que ça vous apportera, sera de passer pour un énième Français arrogant et prétentieux.

Conseil n 3 : pour draguer au Canada, complimentez les femmes !

Vous avez à présent compris que les Canadiennes n’apprécient pas vraiment ce qui fait le sel de la communication française.

A l’inverse, elles adorent les hommes qui savent faire un compliment.

Dites-leur qu’elles sont belles, dites-leur que vous aimez leur tenue, dites-leur bien ce que vous voulez tant que ça se rapproche d’un compliment.

Vous les mettrez dans de bonnes dispositions, je vous le garantis.

Conseil n 4 : N’hésitez pas à l’inviter chez vous.

Que vous l’ayez rencontré dans un bar ou sur Tinder, si elle se montre réceptive et que vous savez amener la chose, n’hésitez pas à lui proposer de venir chez vous.

Les femmes canadiennes ne s’encombrent pas du « qu’en dira-t-on » et la plupart des filles vous proposeront d’elles-mêmes de passer un moment « en tête à tête ».

De mon expérience, elles sont rarement timides quand il s’agit de close the deal.

Conseil 5 : La French touch.

Enfin ! Vous pouvez enfin tirer profit de votre culture française : la French touch.

Utilisez les mêmes tactiques que pour draguer une étrangère en France : notre culture !

Si vous invitez une de ces belles Canadiennes chez nous (« chez vous » en québécois), proposez-lui une petite dégustation vins/fromages devant un Truffaut sur Netflix.

Produits tout à fait communs en France, le vin et le fromage sont considérés comme des produits de luxe au Canada (les prix de ces produits sont deux à trois fois plus cher là-bas).

De ce fait, si vous avez des connaissances et bon goût en la matière, vous les verrez ravies de venir partager ce moment avec vous ! Garanti sur facture.

Draguer une Canadienne – Conseil bonus : intéressez-vous à leur culture aussi !

Point culturel déjà soulevé par Eros et Sélim il y a des années pour draguer une Anglaise ou une Américaine : lâchez le PSG un instant et intéressez-vous à Céline, Drake, Justin et Justin (Trudeau et Bieber), Shania Twain, les Raptors #WeTheNorth, les balades en forêt, la série Workin’ Moms, Xavier Dolan, Sugar Sammy et les Canadiens de Montréal (la franchise de hockey sur glace locale).

Ouvrez-vous au Canada et à sa créativité, à sa jeunesse, à son côté parfois très direct, ça facilitera votre intégration ici !

Et voilà! J’espère que cette visite en terres froides vous a permis de mieux comprendre les codes de la séduction dans ce vaste et beau pays qu’est le Canada.

Gardez en tête que la francophonie de nos cousins québécois ne signifie pas qu’ils partagent la même culture que nous ; la leur est avant tout nord-américaine.

Si vous n’avez pas peur d’aller vers les filles, je ne doute pas un instant de votre succès. Sinon, sachez que Tinder est tout aussi populaire là-bas.

Et surtout en cette période de coronavirus et de grand froid, je vous recommande de regarder cette vidéo pour mieux draguer sur Tinder !

Have fun!

Hanneman, représentant ADS au Canada.

Lire la suite
Cliquer pour commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus Aborder une fille