Pourquoi Quand on En Veut VRAIMENT Une, ça Part en C**illes ?

Publié dans Technique de drague par
ArtDeSeduire.Com

ça part en couilles Pourquoi Quand on En Veut VRAIMENT Une, ça Part en C**illes ?« Mais j’en ai marre de ne pas choisir ! » Geoffrey se plaint parce qu’une fois de plus, il sort avec une fille qu’il n’a pas choisie. C’est elle qui a jeté son dévolu sur lui, et parce qu’elle n’était « pas mal », il s’est laissé embarquer dans une histoire d’amour qui a fini dans le mur…

« Dès que je veux vraiment une fille, ça part en couilles, je galère, je fais n’importe quoi, je m’y prends comme un manche. Mais dès que je m’en fous, ça marche tout seul. Comment faire pour arrêter de foirer avec celles qui me plaisent ? »

Dans le long et douloureux processus d’apprentissage de la séduction, on passe généralement par ces trois phases :

  • Phase 1 : je sais que je suis nul. Je suis sympa, trop gentil avec les filles, je ne sais pas trop quoi faire, je n’ai jamais rien lu sur la communication interpersonnelle, rien lu sur le développement personnel, et je suis persuadé que la séduction, c’est une question de chance, un jour je tomberai sur la bonne…
  • Phase 2 : le problème vient des filles, elles ne voient pas mon potentiel. De toute façon, elles préfèrent les bad boys, or moi, je suis un gentil garçon. Je suis frustré de cette situation, il faut que je change quelque chose.
  • Phase 3 : je découvre la communauté de la séduction et me rends compte qu’on y trouve beaucoup plus que de simples conseils pour draguer. Je commence à prendre davantage confiance en moi, je tente des trucs de fou et j’aborde les filles qui me plaisent. Je me sens mieux dans mes baskets…

Jusqu’au jour où je rencontre une fille qui me plaît vraiment et là, c’est la panique. Comme si tous mes acquis disparaissaient. Comme si toute ma confiance en moi n’était qu’une illusion et que je redevenais comme avant.

Pire encore : j’ai l’impression de régresser et de faire n’importe quoi de A à Z. Les symptômes : je bégaie, je raconte n’importe quoi, j’envoie platitude sur platitude, je suis incapable de trouver un sujet de conversation sympa, je suis hypnotisé par sa beauté, par son statut.

Bref : je l’ai mise sur un piédestal. C’est elle et pas une autre. Je ne vois plus qu’elle, je ne pense plus qu’à elle. Parfois, elle ne le sait même pas : pour ne pas prendre de risques avec cette nouvelle collègue ou camarade, avec cette amie d’amie, avec cette nouvelle voisine, je ne laisse rien paraître de mon attirance, et je m’enferme bêtement dans la FriendZone pour passer le plus de temps possible avec elle.

Le problème avec cette approche, Eros vous donnait déjà la solution dans cet article où il expliquait qu’il préférait passer pour un connard qui assume son désir plutôt que de tomber en FriendZone !

Comment ne pas être déstabilisé par la beauté d’une fille ?

Très dur de ne pas être subjugué par la beauté d’une fille qui vous plaît. Ça monte en nous comme une vague, on n’y peut rien, c’est animal, c’est hormonal, mais il va falloir utiliser votre cerveau pour ne pas vous laisser décontenancer. Pour rationnaliser.

Est-elle vraiment « trop bien pour vous » ? Peut-être. Je ne vais pas vous mentir, c’est un débat philosophique que vous devez trancher avec vous-même : « est-ce que une fille = une autre fille ? Est-ce qu’une vie = une autre vie ? Est-ce que tous les humains se valent ? »

J’aimerais bien vous dire « oui, tout le monde est égal, personne ne vaut mieux que les autres », mais la Beauté est rare.

Et ce qui est rare est convoité. Ce qui est rare est cher, les gens sont prêts à y mettre le prix.

Vous comprenez pourquoi les filles qui défilent pour Victoria’s Secret valent des millions. Parce qu’elles ont cette beauté rare qui scotche les gens.

Tout comme la plus belle fille de votre lycée, tout comme votre plus jolie collègue (à leurs niveaux): dans un univers de rareté, vous allez focaliser sur elles, vous allez vous concentrer sur elles.

Une des solutions pour arrêter d’être impressionnée consiste à fréquenter beaucoup de filles comme ça.

Comme pour vous désensibiliser à une allergie, comme un vaccin. Vous administrer des doses de beauté féminine pour comprendre qu’elles sont humaines, après tout.

Plus vous fréquenterez de jolies filles, plus vous serez naturel quand vous en croiserez, et vous arrêterez de vous emmêler les pinceaux quand vous voudrez leur parler.

Les meilleurs endroits pour rencontrer les plus jolies filles :

  • L’univers des médias, les écoles de journalisme, les attachées de presse
  • La danse, les spectacles dansants
  • Les salles de gym
  • Les agences d’hôtesses
  • Les photographes qui traînent souvent avec des mannequins
  • Les agences de pub qui travaillent tout le temps avec des mannequins
  • Les resto vegans ou végétariens à la mode
  • Les copines de votre petite sœur peut-être aussi

Bon, ça c’est bien, c’est une réponse de coach en séduction qui vit à Paris… Mais dans la vraie vie, dans le reste de la France, en province, on fait comment pour ne pas être perturbé quand une jolie fille nous plaît vraiment pour une fois ?

Prendre conscience de votre Valeur : la vraie solution

Placez-vous de l’autre côté. Mettez-vous à la place de cette jolie fille. Qu’est-ce qu’elle veut ? Qu’est-ce qu’elle cherche ? Mais surtout : quelles sont ses options ?

Elle a forcément plus de choix, plus d’options qui s’offrent à elle. Du geek premier de la classe au sportif, du collègue informaticien au big boss de la boîte, elle peut en théorie tous les intéresser. Mais peut-être qu’elle veut un artiste ? Peut-être qu’elle veut un mec « normal » ?

Attention, quand je dis normal, je ne dis pas « banal ».

Tout votre travail pour séduire une fille consiste à trouver votre Valeur, votre intérêt, votre « marque de fabrique » en quelque sorte.

Est-ce que vous êtes plus drôle que les autres ? Meilleur DJ ? Meilleur en sport ? Plus cultivé ? Mieux habillé ? Plus curieux, plus intéressant ? Plus généreux, plus tourné vers les autres ? Plus sensuel, meilleur danseur ?

Est-ce que vous êtes plus simplement son voisin, celui qu’elle peut voir tous les soirs ? Est-ce que vous êtes celui avec qui elle fait le trajet tous les jours pour aller en cours ou au travail ?

Je ne vous encourage pas à vous comparer aux autres mecs, à vos concurrents, à vos amis : on a toujours quelqu’un de mieux que nous.

Chez mes amis, j’admire la capacité d’Eros à se fixer des objectifs financiers et les tenir, j’apprécie la capacité de Maxx à travailler pour sa famille et à se concentrer à fond sur Artdeseduire, je trouve géniale que Jérémy ait lancé un nouveau blog sur le running, j’aime bien le fait qu’Aurèle anime des soirées storytelling et des blindtests.

Si je me compare à eux : Eros est plus drôle que moi, Maxx bien plus solide niveau business, Aurèle bien plus détendu et sympa que moi. Si je me compare à eux, c’est fini, j’arrête de draguer…

Et pourtant, je n’ai aucun doute sur ma voie, sur ma Valeur. Je sais où je vais, je sais ce que je fais, je sais pourquoi je le fais. Ma motivation, ma voix intérieure sait que je suis sur le bon chemin, et ce qui se sent à l’intérieur se ressent à l’extérieur, par les autres.

Je vous invite à relire cet article sur la théorie des océans bleu pour apprendre à sortir du lot et ne plus vous comparer aux autres !

Comment arrêter de tout foirer face à une fille qui me plaît vraiment ?

Ne vous attachez pas trop vite. Niveau émotions, ne révélez pas tout. Même si on aimerait être transparent et communiquer sans jeux de pouvoirs, si vous lui donnez toutes les cartes que vous avez en main, elle vous abattra. Les filles veulent aussi un peu de challenge !

Arrêtez de penser que les filles ne sortent qu’avec des mecs avec qui elles sont amies avant : ne passez pas trop de temps avec elle « en tant qu’ami ». Faites connaître vos intentions le plus tôt possible.

Pour une fois, je vais vous donner un conseil de grand-mère important : soyez vous-même. Le vous-même cool que vous êtes avec vos potes. Le vous-même ambitieux, créatif, le vous-même qui serait capable de proposer une vie sympa à cette fille habituée aux attentions.

Et si j’ai vraiment une technique fatale à vous recommander, c’est de jouer en dernier recours la carte de l’honnêteté : lui avouer qu’avec les autres filles, ça va, parce que vous ne vous en souciez guère, mais qu’avec elle, vous galérez parce que vous pensez que c’est une sorte de déesse…

Vous : « En temps normal, je suis vachement plus drôle que ça, je sais quoi raconter mais tu dois être faite en Kryptonite, je galère vraiment avec toi. Avoue-moi que tu as des défauts horribles, ça ira mieux après ! Tu as du poil sur les pieds, tu ronfles la nuit et tu regardes Plus Belle la Vie en replay avant de te coucher ? »

La technique des 3 défauts pour réhumaniser la princesse en face de vous

 

C’est généralement un très bon moyen de commencer une conversation : « Écoute, on gagne du temps, tu me révèles ton casier judiciaire et tes défauts et ensuite on se marre. C’est quoi tes trois plus gros défauts ? »

En la ramenant sur une base humaine dès le début, ça devrait vous remettre en confiance, vous devriez avoir moins peur ! Ah, un dernier truc : n’oubliez pas de travailler vos réponses à la question « C’est quoi vos trois défauts ? » parce que si elle répond, elle va attendre de votre part la même honnêteté !

Les miens ? Allez, je joue le jeu et vous livre un de mes scripts en soirée…

  1. Je suis arrogant. Je m’aime beaucoup trop, mais ça, c’est parce qu’aucune jolie fille douce ne me prend dans ses bras quand je rentre du travail le soir, alors je suis obligé de m’aimer tout seul. Tu te souviens d’Hélène et les garçons ? À un moment, elle chantait « Personne, ne m’attend le soir, quand je rentre tard, personne ne fait battre mon cœur lorsque s’éteint le projecteur… » Pareil pour moi.
  2. Je chante mal. Mais bon, tu viens de l’entendre. Le souci c’est que je suis persuadé de chanter bien. Mes potes me répètent que j’ai une voix de merde, et même SingStar fait grève quand je prends le micro. L’autre jour, je me suis fait virer d’un karaoké… Je suis persuadé qu’ils étaient jaloux…
  3. Mon plus gros défaut en vrai, c’est que je ne me trouve pas de défauts vraiment horribles, vraiment repoussants. En fait, je crois que je suis juste banal, ça fait chier… Et toi alors, tes 3 pires défauts ?

 

Hâte de lire votre mini-script « Mes 3 défauts » dans les commentaires !

Sélim, votre coach en séduction

132 COMMENTAIRES
  • Ben dit :

    Bonjour a tous, j’ai lu pas mal des commentaires, je me décide donc a poster.

    J’ai rencontré cette fille il y a 6 mois maintenant, des le depart, bonne discussion ensemble, tout roule, arrivé au premier Date, KC et a 2 doigts de FC, mais je ne l’ai pas pris comme un echec car je n’etais pas vraiment dans cette optique. Bref la suite fonctionne bien, plusieurs date, FC, presque relation de couple dans la forme, mais rien d’officiel. Madame m’a clairement dit des le depart qu’elle ne souhaite pas forcement rencontré quelqu’un et avoir une relation, malgré tout on se comportait comme un couple, ce n’etait pas exclusivement sexuel, je suis aller a taton car je voulais respecter sa volonté et y aller tranquille pour voir ou ca menait.
    Malheureusement un autre est passé par là… s’en suis 2 mois sans contact, elle m’avait bloqué « pour elle » , finalement on se revoit par hasard et on reprends nos discussions, la sexualisation est la malgré son mec, ca ne se passe pas bien avec lui et elle finit par le quitter difficilement.
    On repart de plus belle, sans rien officialiser, mais voila ca part en couilles clairement, c’est un coup oui un coup non, elle connait mes intentions, je suis assez transparent, mais je me mefie et je suis assez passif, je la laisse venir la plupart du temps.

    Sauf que la elle est en période de doutes encore une fois, donc le contact est égal au néant alors que jusqu’a il y a peu c’etait 200 messages par jour en moyenne (merci les stats des applications xD ), bref, ducoup je suis passé en FO, son ex est toujours dans les parages car c’est un collègue de taff, est elle a nouveau avec ou non? j’en sais rien (je suppose que oui).

    J’avoue que j’aimerai joué mon jeu encore une fois mais sur la durée cette fois, et éviter les retournements de situation.

    Merci de m’avoir lu :)

    • Sylvain dit :

      Hello Ben,

      Visiblement, cette femme n’a pas l’air prete à s’engager, ni avec toi, ni avec lui, ni avec personne. De toute façon, elle a l’air de dire clairement qu’elle ne veut pas de relations. Le mieux dans ces cas là est de l’accepter et de ne pas mettre de pression sur ses épaules. Si tu es trop transparent, tout d’abord elle sent que tu es acquis et ensuite ca l’oppresse car ce n’est pas ce qu’elle veut.

      Donc garde le contact mais ne lui parle plus de séduction, ni de se mettre avec elle ou quoi que ce soit. Ne te montre pas trop disponible et montre lui subtilement que tu es entouré de femmes et que tu as d’autres options. Fais la rire, fais lui passer de bons moments, apporte lui des bonnes émotions et vois comment elle réagit. L’idée est de lui apporter + de valeur que de pression ;)

    • Ben dit :

      Merci Sylvain pour ta réponse! J’adore ta façon de dire les choses.

      Bah ca justement je ne sais pas, elle c’est mise en couple avec lui, a même vécu avec (une obligation logistique), sans parler de nos discussions sur le sujet, franchement je ne sais pas, qu’elle soit a l’ouest et perdue, ca j’en doute pas trop par contre car elle le dit elle même.

      J’ai conscience de cette pression et je sais que c’est quelqu’un qui ne supporte pas ca, elle a besoin de liberté, de souffler quand elle le veut, ca fait parti de son caractère. Et c’est probablement sur ce point que j’ai merdé à certains moments, où je me suis senti « en danger » et je n’ai pas réussi a gérer cela.

      Lui montré subtilement… elle a été clair sur ce point, elle ne veut rien savoir sur ma vie passé et encore moins sur ma vie actuelle concernant les autres femmes!
      La faire rire, lui faire passer de bons moments etc, quand je suis bien dans mes pompes et que je repasse pas dans cette phase OI où je ne gère rien, c’est exactement ce que je fais et elle est ultra réceptive à cela, comme elle me l’a dit, je suis sa bouffée d’oxygène dans ces moments là! Mais c’est cette foutu insécurité et mes sentiments qui me font craquer à chaque fois dès qu’elle prend de la distance.

      Sinon grande question, je suis en FO depuis lundi, nos derniers échanges n’ont pas été les meilleurs du monde, donc garder le contact… je ne sais pas trop comment faire, revenir comme une fleur? c’est peut etre trop tot aussi et je ne suis pas sure qu’elle sera réceptive.

      Désolé pour ce long pavé encore une fois ;)

    • AL dit :

      Ben,

      Cette fille a quand même l’air assez instable sur la durée. Si tu sors avec, ça risque d’être régulièrement les montagnes russes émotionnelles. A mon avis, la vraie question à te poser est « est-ce que tu as vraiment envie de ce type de relation ? ». Sois certain que des filles stables, qui savent à peu près ce qu’elles veulent, et qui t’apprécieront pour ce que tu es et avec qui ça se passera sexuellement aussi bien sinon mieux qu’avec elle, ces filles-là existent. Je ne dis pas que cette fille n’est pas bien, mais la façon dont tu en parles me laisse penser que :
      1/ soit, ce n’est vraiment pas le moment d’essayer de construire quelque chose avec elle
      2/ soit, ce comportement est représentatif de sa personnalité dans sa globalité. Et parfois, il est bon de ne pas nier certaines évidences au risque de le regretter après coup, alors même qu’on « savait intérieurement ».

      Je ne suis pas à ta place. J’ignore qui tu es, qui elle est, et ce que tu ressens. Mais ce que je sais aujourd’hui du potentiel humain et du potentiel des rencontres me fait dire que, dans une situation similaire, je préfèrerai changer de crèmerie. (Pas juste FO, mais un vrai renoncement) Par sagesse. Et parce que, à te lire, je pense que tu as déjà tenté plusieurs trucs. Suffisamment de trucs. Si ça matchais vraiment entre vous, elle n’hésiterait pas autant. Pas après avoir essayé avec toi ET avec un autre mec. La seule chose qui paraît certaine, c’est qu’elle ne sait pas ce qu’elle veut. Et si elle ne l’a pas défini elle-même, tu auras du mal à répondre à cette question à sa place.

    • Ben dit :

      Merci AL pour ton commentaire.

      Pour te répondre, je ne pense pas qu’elle ne soit pas stable, elle est resté 7an en couple avec un mec et c’est lui qui est parti, sa volonté de construire quelque chose est là, mais au milieu du reste on va dire, et je penche plûtot pour l’hypothèse que ce n’est sans doute pas le moment.

      J’ai tenté mais pas complètement, je suis resté très passif, a attendre qu’elle vienne systématiquement, pour me rassurer je pense, et elle n’a pas hésité à me le mettre dans les dents la semaine dernière, et la dessus elle a raison!
      Ce que je ressens, c’est plus que la vision d’une simple target, avoir une nana c’est facile, un plan c** c’est facile, trouvé quelqu’un avec qui il y a une vraie accroche, des échanges intéressants, voir une certaine philosophie, c’est plus compliqué, je suis surement chiant dans mes attentes, mais je sais ce qui me convient et ce qui ne me convient pas, alors j’ai peut etre tout faux avec elle, je n’en sais rien, on verra bien.

      C’est aussi pour ca que je veux rester en FO et que je m’y tienne pour le moment! Elle ne sait sans doute pas ce qu’elle veut et a vrai dire ca ne m’étonne pas, il faudra juste que je définisse quand sortir de ce FO, elle m’a ramené du parfum de son dernier voyage et voulait absolument me le donner la semaine dernière mais j’ai toujours refusé, alors peut etre que ca sera mon excuse ou la sienne. Et qui sait d’ici la j’aurai peut etre renoncer, mais la de suite je sais qu’il faut que je me reprenne sinon ca ne servira a rien, je suis trop en OI pour l’instant, quand je l’ai retrouvé la premiere fois j’avais repris les choses en main et elle l’a bien vu car elle me l’a dit « on ne vit pas les choses de la même façon on dirait », mais voila je n’ai pas su gérer et je suis retombé le nez dedans! :(

      En tout cas merci pour les réponses, pas simple tout ca.

    • AL dit :

      Ben,

      « elle est resté 7an en couple avec un mec et c’est lui qui est parti »

      ça veut rien dire. Peut-être que son couple était perpétuellement instable (avec le risque permanent que son mec la quitte), et que c’est cette insécurité qui, paradoxalement, la rassurait. J’en sais rien. Je spécule. J’essaye seulement d’attirer ton attention sur le fait que les choses sont rarement aussi simples qu’on le crois, d’une part, et d’autre part, qu’il arrive que les gens fassent des choses irrationnelles qui vont à l’encontre de leurs propres intérêts (alors même que ces personnes ont le choix et que le « bon » choix saute aux yeux). Et ça, ça vaut pour elle autant que pour toi.

      « je suis resté très passif »

      Ce qui, en soit, est déjà un signe de ton corps de ce que tu peux vouloir ou non, profondément. Après mon OI d’il y a 4 ans, où je me suis vautré dans les grandes largeurs, j’ai réalisé qu’à chaque fois que je voulais réellement quelque chose, j’étais toujours arrivé à mes fins. Toujours. Par conséquent, si avec elle j’avais échoué, c’est qu’au fond de moi, au plus profond de moi, je n’avais pas vraiment envie de sortir avec elle. Que mon désir était ailleurs. De même que, de son côté, elle, elle est restée totalement passive. Ce qui montrait bien que, même si elle était intéressée, quelque chose la retenait. Et parfois, ça vaut mieux. Je sais aujourd’hui qu’elle a un penchant prononcé pour l’alcool alors que je n’en bois pas une goutte. C’est déjà une bonne indication d’échec potentiel pour notre relation si elle avait existé. L’un de nous deux aurait dû s’adapter à l’autre.
      Essaye de t’écouter et de te faire confiance. Quand ça doit marcher avec quelqu’un, ça fonctionne « naturellement », dès l’instant où ça bloque, que ça coince ou que tu as des doutes, tu peux être sûr que tu t’engages sur un chemin qui n’est pas forcément bon pour toi. Ou alors, mais ça nécessite un gros travail sur soi, c’est une occasion pour toi d’apprendre quelque chose, de grandir et d’évoluer. Mais là, tu vas sortir du cadre de la relation pour revenir dans celui du développement personnel.

      « des échanges intéressants »

      Je ne veux pas paraître terre à terre, mais tant que tu l’éviteras, il n’y aura aucun échange entre vous. Donc aucune construction. Donc rien d’intéressant. Pour savoir ce qui coince entre vous, tu n’as pas d’autre solution que la « confrontation », que la « rencontre ».
      Imagine que tu sois en couple avec elle. Mais vraiment (vous habitez ensemble et tout). Et elle te refait part de ses doutes, de ses craintes, te dis qu’elle envisage de rompre… Tu vas faire quoi ? Tu vas la freeze out ? Partir de la maison ? La mettre dehors ? ça te paraît logique ? Mature ? Responsable ? La peur te semble du côté de la personne qui la formule, de celle qui fuit, des deux ? Quelle peur ça pourrait réveiller chez toi ?

      Bon courage !

    • Ben dit :

      Purée le premier paragraphe est tellement vrai, je ne vais pas dire que pour elle c’est exactement ca, ca serait présomptueux de ma part, mais elle est retourné avec son ex, je le sais et j’en suis sure maintenant, tout en sachant que ce mec a tous les critères du pervers narcissique (se fait passer pour la victime constamment, une jalousie et possessivité a outrance, dévalorise l’autre, l’insulte la dévalorise, sexualité deviante, bcp de points qui me font penser cela…), faut voir dans l’état ou je l’ai ramassée en Aout… Mais bref, ta phrase fait echo quand tu dis qu’on peut faire les choses à l’encontre de nos propres interets…

      Très honnetement ma passivité est du a mon insecurité avec elle, elle a mis toutes les barrières pour ca des le depart et j’ai eu peur, quand elle a ouvert des portes, je ne m’en suis pas rendu compte, et la ou je te suis c’est qu’effectivement c’est un travail de developpement personnel que je dois effectué. Ce n’est pas classique chez moi d’agir de cette manière, bien au contraire même, je fonce, je vais au bout des choses, idem quand je veux quelques choses je fais le necessaire mais la j’ai respecté les barrières et voila…

      J’ai vecu en couple, et dans un petit appart, je n’ai agis comme tu le dis, je n’ai pas peur de la confrontation, de la discussion, au contraire même, je suis plutot du genre a parler des choses au lieu de s’engueuler par exemple, là les circonstances sont différentes car elle ne m’a jamais exprimé ses doutes, j’ai du creuser a chaque fois pour avoir un minimum de réponses, mais la demoiselel est difficile a faire parler!

      De toute manière les choses sont pliés maintenant, elle est retournée avec lui, tout comme elle est retourné avec moi avant. Donc je reste en FO, je ferais un retour plus tard ou pas… bizarrement je sens que y’a pas eu tous les episodes de cette histoire. A voir comment je veux agir, en attendant il faut vraiment que je fasse le necessaire pour moi et que si il doit y avoir une derniere chance, que les choses se passent correctement cette fois ci!
      Elle m’a souvent reproché de fuir son regard, je me protege beaucoup de cette facon, de ne pas me livrer, qu’elle avait l’impression de ne pas savoir ce que je pensais d’elle, mes craintes, mes peurs, mes desirs, etc… A moi de faire ce qu’il faut, si ce n’est pas pour elle ca sera pour moi et peut etre pour une autre femme.

    • AL dit :

      Ben,

      « tout en sachant que ce mec a tous les critères du pervers narcissique »

      Pour avoir lu énormément de choses sur les PN, je ne crois pas, aujourd’hui, à leur existence. En revanche, je crois à la détresse, à la souffrance humaine et au fait que deux personnes n’arrivent pas à combler leurs manques respectifs.

      « (se fait passer pour la victime constamment, une jalousie et possessivité a outrance, dévalorise l’autre, l’insulte la dévalorise, sexualité deviante, bcp de points qui me font penser cela…), »

      Rien que de très humain, au fond.

       » faut voir dans l’état ou je l’ai ramassée en Aout… »

      Tu n’es pas un super héros. Si tu as besoin de sauver des vies, tu peux aussi adopter des chattes ou des chiennes à la SPA. Honnêtement, ton comportement n’est pas celui d’un homme amoureux mais d’un sauveur. Tu peux être son sauveur (mais bon courage quand même : certaines personnes refusent parfois totalement d’être sauvées), mais dans ce cas, ne cherche pas à être son mec aussi. Ce sera l’un ou l’autre.

      « Très honnetement ma passivité est du a mon insecurité avec elle, »

      Dans ce cas, ton rôle est de travailler sur tes propres insécurités.

      « elle a mis toutes les barrières pour ca des le depart »

      Elle n’a pas « mis » des barrières. Vos deux vécus respectifs ont fait que des barrières se sont mises en places entre vous. Si ton expérience de la vie avait été différente, ces barrières n’existeraient pas ou auraient sauté depuis longtemps. Mais elles existent aussi parce que tu es toi.

      « je n’ai pas peur de la confrontation, de la discussion, au contraire même »

      De toute évidence, avec certaines personnes, dont elle, ce n’est pas forcément le cas. Essaye d’identifier quel type de personne te « bloque » inconsciemment. ça peut être utile, à l’avenir. Très utile.

      « j’ai du creuser a chaque fois pour avoir un minimum de réponses, mais la demoiselel est difficile a faire parler! »

      Au risque d’insister : ça risque d’être comme ça sur la durée si vous sortez ensemble. Au début, c’est gérable. Mais sur le long terme, ça peut être chiant et source de tensions.
      Ceci dit, si tu te sens de gérer, vas-y. Je ne fais que t’apporter un point de vue extérieur. ça reste TA vie. Le choix final t’appartient.

      Bonne journée !

    • BK dit :

      salut a tous,je visite souvent ce site que je trouve vraiment interessant en passant,je souhaite dire un grand merci a AL qui se soucie vraiment des difficultes des intervenants en donnant des conseils tres pratique merci encore pour ce temps precieux que tu passe a partager ton savoir.bravo aussi au site.

1 2

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)