La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !

Publié dans Technique de drague par Aurélien

bartender La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !

Bartender fait partie de ces métiers qu’il est bon d’exercer au début de sa vie professionnelle (alias cette vie où les gouts en matière de séries télé et les notes d’EPS n’ont plus aucune importance), et pas seulement pour payer ses frais de scolarité ou son lit en auberge de jeunesse.

Être barman ou serveur, une expérience qui boostera votre pouvoir de séduction pour la vie. Croyez-nous et lisez ce qui suit pour devenir le champion de la drague derrière le bar et du B-52 !

[Note de l’éditeur : cet article aurait sa place dans la catégorie Field Reports. Aurélien l’auteur, Eros et Sélim votre coach en séduction, tous sont passés derrière le bar et valident les techniques de drague du barman qui suivent ! La plume est à Aurélien, bonne lecture !]

Certes vous serez surement obligé de porter une infâme chemise noire, finirez votre service avec des tâches sous les bras, et pour peu que vos collègues soient un peu cool, perdrez quelques années d‘espérance de vie dans des after party dignes des flammes de l’enfer.

Reste qu’en contrepartie, vous ajouterez une belle expérience de vie à votre CV et apprendrez quelques trucs et astuces qui devraient vous resservir bien après la fin de l’été.

Si chaque bar est différent, il existe des lois qui se vérifient partout (la plupart des gens font semblant de s’amuser, après 2 heures du mat’ les meilleurs partent en premier, les mojitos c’est pour les ploucs…), notamment concernant les relations hommes-femmes.

En voici six.

1. Vous apprendrez à développer certains automatismes indispensables

Vous êtes timide ? Mal assuré ? Misanthrope ? Grand bien vous fasse, mais pas pendant le service.

Être bartender ne consiste en effet pas simplement à remplir des verres. Comme tous les métiers de service, le relationnel joue à fond.

Vous incombent donc toutes une série d’obligations, à commencer par une présentation impeccable (bronzage, hydratation de la peau, fringues fittés et repassés, haleine fraiche et un minimum d’accessoires), suivie de très près par le trio magique : regarder dans les yeux/ être le premier à adresser la parole/ sourire.

À vous ensuite de faire l’effort de vous souvenir des gens et d’ajouter à votre panoplie quelques lieux communs de conversation ainsi que deux, trois infos sur le lieu de vie (bons plans, anecdotes…).

Non seulement vos pourboires en dépendent, mais c’est cette attitude qui vous ouvrira sans forcer les portes vers de nouvelles rencontres.

Comme l’écrivait récemment le sélimissime Sélim, « la séduction n’est qu’un sous ensemble de la communication ».

banner parler aux femmes La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !
banner parler aux femmes La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !
Banner 50phrases La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !
Banner 50phrases La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !
Bann SexTalk 3 La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !
Bann SexTalk 3 La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !
Bann 16erreurs 1 La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !
Bann 16erreurs 1 La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !
Bann SMS1erRDV 1 La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !
Bann SMS1erRDV 1 La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !
Bann TechniqueAstucieuse v2 La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !
Bann TechniqueAstucieuse v2 La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !

2. Vous apprendrez à devenir bon dans ce que vous faites

Au même titre que certaines activités comme le surf ou la guitare, le métier de bartender est accolé d’une réputation flatteuse auprès de la gent féminine.

Dans les faits il s’agit plus d’un léger a priori positif auprès des intéressées que d’un blanc-seing pour faire du sexe à chaque fin de service.

[Tous les barmans ne sont pas des cadors, loin s’en faut…]

Au-delà des clichés ce qui rend avant tout un homme attirant c’est la maitrise de son sujet, son savoir-faire dans son domaine de compétence.

De là il est beaucoup plus facile de développer son charisme et sa confiance en soi. La médiocrité n’a jamais attiré personne, pas même les médiocres.

Ici il s’agira d’être rapide et efficace, de retenir la composition des boissons et les noms des alcools, de compter rapidement, de faire preuve de dextérité… le tout bien souvent simultanément.

Derrière le bar les nuits peuvent vite être busy-busy. Si vous êtes celui qui ne se laisse pas déborder par les événements et affirme son autorité, vous allez marquer des points.

Et vous en marquerez encore plus, si face à 90% des filles ne connaissant que deux cocktails (le Cosmo et le Sex on the beach), vous faites preuve d’initiative et d’originalité en leur proposant un choix alternatif ou une de vos recettes maison.

« Un coca light ? T’es sérieuse meuf ? Tu devrais plutôt gouter le cocktail sans alcool que j’ai concocté. Il n’a pas encore de nom, mais si t’es cool je lui donnerais le tien »

3. Vous apprendrez à sexualiser plus rapidement vos interactions

Une fois les fondamentaux du métier acquis (ambidextrie, bilinguisme et don d’ubiquité), place aux choses sérieuses.

Au menu un avantage de taille : absolument tout le monde vient vous parler à un moment ou à un autre, et un inconvénient majeur : le manque de temps.

Conséquence si une fille vous plaît, va falloir la jouer aussi directe et efficace qu’un trois points de Stephen Curry.

[Paradoxalement c’est le manque de temps qui va vous servir de levier pour accélérer les étapes.]

Première règle à respecter : ne rien offrir à toutes ces michetoneuses qui viennent gratter un verre. Un peu comme ces clients ultra exigeants et mal éduqués qui jamais ne lâchent un pourboire, neuf fois sur dix vous ne tirerez rien de ces filles – et quand bien même, que valent les exceptions restantes ?

Étape numéro 1 : dans un endroit bruyant et agité, le regard vaut mille fois la parole. À vous de le travailler en commençant par votre… langage corporel bien sûr.

Derrière le bar vous êtes chez vous, à vous d’occuper pleinement l’espace tout en vous montrant à l’aise.

Puis lorsque votre target s’approche, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Le coup d’œil faussement timide suivi du léger sourire malicieux façon « Oups je me suis fait griller »
  • L’art du demi clin d’œil (à ne pas confondre avec celui qui donne des airs de vieux pirate lubrique)
  • L’eye contact synchronisé sur les mouvements sur la musique
  • Le jeu de regard complice avec les miroirs

[Certains iront jusqu’à humecter leurs lèvres avec leur langue, mais bon si vous n’êtes pas Prince ou LL Cool J ça peut vite tourner à la parodie porno.]

Étape numéro 2 : balancer le bon compliment. Grâce à votre sens de l’observation sans pareille, vous lui sortez pépouze une reprise de volée liftée au filet.

Big up aux valeurs sûres que sont les fossettes, les taches de rousseur ou la tenue (« après t’avoir vue ce soir, je crois toutes les autres filles porteront la même robe que toi la semaine prochaine »), et aux neg choupi du style « ce soir t’es dans le top 3 ou top 4 des plus belles filles » ou « c’est cool de voir une fille comme toi s’amuser ».

Étant donné que l’échange va être définition assez court, donnez-lui de l’intensité en marquant de légers silences, puis en y mettant fin le premier.

Étape numéro 3 : là c’est facile comme un dimanche matin, si elle reste à proximité ou plus tard vous cherche du regard c’est qu’elle est intéressée – sinon c’est next.

Vous trouverez bien un moment pour échanger vos numéros ou, pour les plus audacieux, directement vos fluides.

4. Vous découvrirez les bienfaits de l’abondance

barman séduction La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !

L’un des plus grands soucis de nombreux mecs (étudiants en fac mis à part), c’est de ne pas rencontrer assez de filles, ou d’en rencontrer uniquement dans des lieux où elles sont en position de force – sites de rencontres et boîtes de nuits donc.

En bossant comme bartender la donne change drastiquement puisque d’une pierre deux coups votre lieu de travail se confond avec votre terrain de jeu, tandis que de surcroit vous vous retrouvez intégré verticalement.

[Barman n’équivaut pas DJ dans la hiérarchie, mais ça vous distingue socialement de 90% des autres mecs présents dans le club.]

De là le rapport de force s’inverse quelque peu et vous constatez rapidement que les meufs qui draguent (aka celles qui doivent en faire plus que leur physique) sont sacrément nulles, que le manque de confiance en soi est rédhibitoire, qu’insister lourdement est des plus repoussants et que l’excès d’alcool rend encore plus relou que Krilin et les Chevaliers d’Acier réunis.

Ben ouais les copines, on fait moins les malignes quand les rôles sont échangés *smiley le karma est une bicth*

Autre enseignement : si votre game est au niveau ou même juste à la moyenne, vous allez vite relativiser les choses sur un tas de points.

Avoir le choix rend indubitablement plus relax et sexy dans vos rapports avec les filles, de quoi gentiment booster son capital séduction. #CercleVertueux

Au revoir surinvestissement, OI, dilemme de l’attente et relations par défauts. Bonjour comportement d’enfants gâtés dans un magasin de confiseries.

Être en capacité de nexter, c’est être en capacité de se libérer des fausses dépendances car potentiellement l’herbe est toujours plus verte ailleurs

Reste que disposer d’une gamme de choix étendue conduit bien souvent à transiger avec certains principes dont l’on se targuait lors de temps plus frugaux.

Joie de la transition téléphonée, c’est en partie le sujet de la prochaine leçon.

5. Vous comprendrez mieux les râteaux

Fatalement il vous arrivera de vous faire accoster. Et comme vous disposez d‘un minimum de choix, vous ne sauterez pas forcement sur toutes les occasions.

Là aussi le fait d’échanger les rôles va vous permettre de pigez deux, trois trucs sur votre condition.

À ceux qui ne comprennent pas pourquoi les femmes ne disent jamais « non » frontalement et à ceux qui ont du mal à interpréter les signaux mixtes, rien de tel que de vous retrouver à leur place.

Pour mieux comprendre les râteaux, il est beaucoup plus efficace d’en donner que d’en prendre.

Bien sûr le désir masculin et le désir féminin ne sont exactement superposables, mais lorsque qu’hommes et femmes sont face à une opportunité, dans les deux cas leurs hésitations correspondent bien souvent à des motifs communs peu avouables.

Être la cible de propositions indécentes est certes flatteur, mais aussi somme toute assez gênant au final.

Opposer un refus implique de faire preuve d’un minimum de savoir-vivre pour peu que l’on veuille préserver l’autre, mais aussi (voire surtout) pour continuer de passer pour « quelqu’un de bien ». C’est ne pas vouloir écorner sa propre image, tout en prolongeant les douces sirènes de la flatterie.

Et pour ce qui est de faire planer le doute sur ses intentions, cela vise bien souvent à ménager ses options (« si mon premier choix se désiste, je peux toujours me rabattre sur elle plus tard »), quand il ne s’agit pas de donner dans la stratégie pure (approcher sa copine, rendre jalouse une autre…).

Plus votre éventail de rencards est large, moins vous vous sentirez investi et obligé via à vis de vos targets – ce qui n’est évidemment pas le cas lorsque vous ne disposez que d’un pauvre petit numéro en poche.

En clair, vous pouvez vous permettre de ne pas rappeler alors que vous vous y étiez engagé, proposer plusieurs rendez-vous le même jour sachant que vous les annulerez tous sauf un à la dernière minute, empilez les relations, ne pas mettre les formes au moment de la séparation, ghoster… bref vous comportez comme une fille qui a le choix.

6. Vous allez réaliser pourquoi certaines relations sont vouées à l’échec

Conseils séduction barman La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !

Enchaîner les relations courtes c’est plutôt sympa, mais cela ne vous dispensera pas de vous prendre une bonne claque de réalisme social un jour ou l’autre.

Si le fait d’être barman permet d’abolir en partie certaines barrières sociologiques le temps d’une nuit, ces dernières reprennent vite leurs droits dès le lendemain matin.

La recette des couples qui durent obéit tout autant à une réciprocité des sentiments qu’à un mimétisme social.

Le rythme décalé (weekends et horaires de nuits.) et les conditions de travail (dans 95% des cas, temps partiel et petit salaire) vous garantissent quasiment dès le départ de vous voir coller sur le front une date de péremption plutôt courte par ces femmes qui commencent à voir plus loin que le bout de leurs nez – environ 100% de celles qui valent la peine après 25 ans.

De plus, peu importe les heures passées à la salle de sport ou votre sens de la répartie, comme l’expliquait Guy de Maupassant dans Bel Ami, servir les « hommes du monde » c’est ne jamais être considéré comme leur égal.

Pas top si vous voulez vous maquer avec la reine du bal…

 

Aurélien, ancien bartender. Content de l’avoir été, content de ne plus l’être. Tous mes articles ici.

banner parler aux femmes La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !
banner parler aux femmes La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !
Banner 50phrases La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !
Banner 50phrases La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !
Bann SexTalk 3 La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !
Bann SexTalk 3 La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !
Bann 16erreurs 1 La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !
Bann 16erreurs 1 La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !
Bann SMS1erRDV 1 La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !
Bann SMS1erRDV 1 La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !
Bann TechniqueAstucieuse v2 La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !
Bann TechniqueAstucieuse v2 La Drague du Barman : Pourquoi Il Va Encore Vous Piquer Votre Target Cet été !
48 COMMENTAIRES
  • AL dit :

    Pour une fois, j’ai rien à reprocher à ton article :D (bon, je pourrais chipoter sur deux trois points, mais par rapport aux textes qui transpirent la rancune envers les femmes, ça ne mérite pas de réaction :)) )

    • Aurélien dit :

      Ce que tu interprètes comme de la rancune envers les femmes, ce sont des analyses à froid AL.

      Je ne suis qu’amour (et smoothies à la fraise)

    • AL dit :

      Mouais… Carrément Thé glacé, à ce niveau-là :P

      Encore une fois : on ne fréquente pas les mêmes femmes (je suppose donc pas les mêmes milieux). Change de fréquentations et tu verras que tes analyses changeront en même temps que leurs sujets…

    • Sélim dit :

      Pour connaître un peu Aurélien,
      je dirais que son scope de femmes va de la bourgeoise à la coiffeuse en passant par l’étudiante (donc tous milieux confondus).
      Que de l’amour et du respect dans cet article, de mon point de vue.

    • AL dit :

      Selim : Oui, oui. Rien a redire pour celui-là. Ce sont les premiers qui faisaient grincer mes dents…

    • Aurélien dit :

      @Sélim : un grand merci pour dévoiler à la face du monde que je mange à tous les râteliers ^^

    • AFI dit :

      Voilà, je passe faire un petit coucou pour dire que c’est bon, je viens de démarrer une LTR avec une très jolie blonde, grâce à tout les conseils de ADS, ils le disent souvent mais je vais le répéter moi aussi, la théorie c’est cool, mais la pratique c’est mieux, courage à tout le monde et merci à tout les coachs, je viendrais toujours sur le site de temps en temps mais dans les articles réservés aux couples, voilà, bonne journée à tous et encore merci pour tout vos conseils :D

    • Sylvain dit :

      Hello AFI,

      Bravo à toi! Et surtout, n’oublie jamais que meme en couple, le jeu continue :)

    • AFI dit :

      Oui, ça je le sait ne t’en fait pas, ne serais ce que pour entretenir le couple, en tout cas je tenais à remercier quand même toute l’équipe, depuis que j’applique vos conseils ça va beaucoup mieux! Donc je le dirais jamais assez mais merci à toute l’équipe.

      Plus qu’à trouver du taff maintenant, mais après l’apprentissage en mécanique auto ça devrait le faire :)

    • Sylvain dit :

      Merci à toi! N’hésite pas à nous tenir au courant!

  • JimmyJig dit :

    Bon article, mais qui met un peu les boules quand on n’est pas du bon côté du bar.
    Je fais référence à l’Inversion du rapport de force, la capacité à nexter…Comme c’est écrit avec lucidité, les femmes sont de nos jours en totale position de force dans quasiment tous les environnements (et ne savent bien sûr pas quoi faire de ce pouvoir). Je me surprends parfois à être needy avec des Milfs de 35 ans qui ont plusieurs gosses, autant dire à m’engager dans un parcours du combattant juste pour le vague espoir qu’il se passe quelque chose un jour, pas terrible…

    Bien aimé le neg « t’es dans les 3 ou 4 plus jolies », qui avait été lancé par Popeye « j’ai l’impression que tu vas être dans les 10 ou 15 premières), et merci de m’avoir remémoré les chevaliers d’acier, que j’avais totalement zappés (comme tout le monde évidemment).

    • Aurélien dit :

      C’est un brin plus classe que Popeye mais c’est vrai que c’est très inspiré de sa ligne légendaire.

      Le jour où tu sais nexter (parce que t’es en position ou parce que tu t’es endurci un minimum), c’est en effet un nouveau monde qui s’offre à toi.

      Merci pour ton com’ JimmyJig

    • Sélim dit :

      Encore une fois, question de perspective : en fonction des villes (je pense notamment à NYC où jamais je n’ai été autant en position « de force », ou les pays de l’Est…)

      On « s’arme » tous en fonction de notre environnement

  • RIchelieu dit :

    Hey !
    J’ai bien aimé ta façon d’écrire ton article, mais j’ai un problème….qui n’a rien avoir.

    Admettons je drague dans la rue je sort une intro à la fille genre je « cherche mon chemin… » j’vais dire  » ok merci » mais ça va s’arrêter la, j’arrive pas à enchainer a faire la transition, en faite je sais pas quoi dire après.
    Le problème aussi c’est qu’a force de lire qu’il faut pas montrer son intérêt au début, « sinon on se fait jeter » ,bah du coup j’ai peur de me faire griller et ça me bloque aussi, j’suis un peu perdu la

    • Aurélien dit :

      Salut Richelieu,

      Commence par lire sur le site les nombreux articles dédiés à l’art de la conversation, ils t’aideront beaucoup.

      Être needy en séduction ou ailleurs c’est jamais sexy, commence par te prendre en main le reste suivra plus rapidement que tu le crois.

      Merci pour le compliment.

      ++
      Aurélien

    • RIchelieu dit :

      Oui mais c’est pas la question d’être needy c’est la question d’enchainer j’penseais tu m’aurais donné un exemple…
      Une fois la conversation lancé ça va même si j’suis un débutant

    • Aurélien dit :

      Tu es needy en demandant une info trouvable sur le site en 10 secondes. Tu es needy en demandant l’heure ou ton chemin (et pourquoi pas une clope ?). Tu es needy en revenant avec ce post qui fait fi de la réponse qui t’as été donnée…

      C’est pas méchant hein mais c’est pour que tu comprennes.

      Si tu sais pas quoi dire, dis lui ce que tu penses d’elle (« salut je t’ai trouvé stylée et peu différente, alors j’ai eu envie de te parler »). Et puis ensuite tu lui parle d’elle pour lancer les choses (tout le monde aime parler de soi), avant de reprendre la conversation en main (t’as pas son pote gay).

      Je prépare un article simple surtout ça pour bientôt.

      Peace.

    • AL dit :

      Donc, Aurélien, si une fille géniale vient vers toi dans la rue en te demandant l’heure ou son chemin, tu la dégages d’emblée de tes partenaires potentielles ? (ben oui, puisque son attitude est needy et que tu vaux mieux que ça…)

    • Algerino dit :

      Salut à tous.

      Petit complément d’info. J’observe attentivement comment se comportent les autres mecs lorsqu’ils sont intéressés par des filles (regards insistants, abordage).

      Ayant été spectateur en première loge deux fois de suite (les nanas en question sont des collègues de travail), j’en suis arrivé à une conclusion :

      1 mec va aborder une nana. S’il lui plait, elle donne suite. S’il ne lui plait pas, il passe (et elle le fait ensuite passer) pour un crevard de service, un dalleux (les nanas causent beaucoup entre elles).

      Alors que tout part d’une bonne intention, le mâle se retrouve affublé d’une réputation castratrice.

      Je leur ai fait partager mon opinion (alias ce que je viens d’écrire plus haut), elles m’ont répondu oui mais non mais oui mais non mais y a une manière d’aborder les choses etc….).

      Moralité, ne pas aborder une femme au sein d’un groupe ??? Se concentrer sur les cas isolés (genre 1 fille qui se trouve dans un lieu ou elle ne connait personne comme ça pas de réputation à la con) ?

      Salutations !!

    • Sélim dit :

      Rien à voir AL… Une fille qui demande l’heure n’est pas un homme qui demande l’heure. Et non, on ne le dégagera pas vu qu’elle est le 1% par an qui viendra nous voir.
      Alors qu’un homme qui vient demander du feu, l’heure, si elle a le temps de faire connaissance, ça lui arrive un peu plus souvent.
      Toujours tout remettre en perspective…

    • AL dit :

      Comment est-ce que je dois comprendre ton message, Selim ?

      a) Les hommes (y compris des spartiates de la séduction) ont si peu d’opportunités, qu’il faut toutes les saisir ?
      b) Que ça ne sert à rien d’aborder une inconnue dans la rue en commençant par une demande (heure, cigarette, chemin), parce qu’elles partiront TOUJOURS du principe qu’il y a une autre intention derrière ?

    • Lenal'airderien dit :

      AL,

      Bien entendu que les hommes qui ont pléthores d’opportunités en matière de filles ne sont pas si nombreux que cela…Tu en as très peu.

      J’espère qu’on t’apprends rien en te disant que certains hommes se mettent en couple avec la première femme qui veut bien d’eux …

      Il saura que s’il saisi pas l’occasion ça va être le désert de Gobi affectif pour longtemps…

    • Sylvain dit :

      C’est d’ailleurs bien pour ça qu’il y a autant de divorces. Parce qu’on se contente de peu. Malheureusement, en amour, quand on est pas à fond, il y a un moment où on a plus la force de se contraindre à faire les efforts qui permettent de faire fonctionner une relation!

    • RIchelieu dit :

      lol nan mais t’inquiète je le prends bien sauf que vu ce que tu me dit à ce moment la à chaque fois qu’on veux draguer une fille on est needy. C’est ça ?

      J’peut me tromper mais pour moi être needy c’est rester focus sur une fille, « avoir faim », de pas avoir le choix,etc…tout le contraire de la mentalité du séducteur etc…

      D’accord…

    • Aurélien dit :

      @AL : dans la casuistique tu te perds l’ami. Lim-Sé a tout bien résumé.

      @Richelieu : pour simplifier, être needy c’est quelque part toutes les fois où tu n’es pas force de proposition ou que tu n’apporte pas de valeur ajoutée

      Bien à vous.

    • RIchelieu dit :

      J’vois ce que tu veux dire …..

      J’avais une dernière question si j’ai bien compris en séduction il faut approcher les filles qui sont attiré par nous c’est bien ça ?! Mais si on veut approcher une fille qui n’est pas attiré par nous au départ comment on fait ?

    • RIchelieu dit :

      Faut faire des negs ?

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Bien, comment ça comment on fait? On fait comme d’habitude. Tu vas l’aborder, tu essayes d’avoir une conversation interessante et tu vois comment elle réagit. De toute façon, quand tu approches une fille, la plupart du temps, tu ne sais pas si elle est attirée par toi…Il faut se lancer et passer à l’action pour le découvrir!

    • RIchelieu dit :

      Merci Sylvain tu me rassure lol, en faite je pensai qu’il fallait eye contact ou qu’on sente que s’est feu vert via des ioi divers et variés, j’parle pas des pensées du genre  » elle est trop belle  » tu vois juste du ressenti.
      Mais si tu me dit qu’il faut aller au charbon et voir…. ça me rassure parce que au fond j’espérai cette réponse

    • Sylvain dit :

      Mais oui, si tu attends trop d’IOI, c’est le meilleur moyen de tomber dans l’enfer du one itis et c’est exactement ce qu l’on veut pas!

  • Le Marginal Magnifique dit :

    Moi j’aime bien l’image ! Cruise, classique…

  • Lenal'airderien dit :

    Bonjour,

    Je suis pas très convaincu à vrai dire …Je pense que le « barman » qui chope à tour de bras c’est une légende plus qu’autre chose…

    .Et ceux que je rencontre ne parle qu’à une clientèle qui vient souvent  » …

    Ceux qu’ils veulent fidéliser « les piliers de bar « 

    • Aurélien dit :

      Salut Lena,

      On est bien d’accord qu’il y a une grande part de légende urbaine – comme écrit dans l’article.

      (Voir le dernier clip du PalmaShow sur les saisonniers, hilarant)

      Reste que c’est quand même un métier où tu es en position privilégié et si t’es pas un manche tu peux vite faire grimper les compteurs.

      Bon après tu es aussi tributaire de l’endroit où tu travailles, le PMU ou la paillote du bord de mer n’ont pas grand chose à voir.

      @+

  • mistermagic dit :

    Si tu as ete barman ou concierge une fois dans ta vie, tu comprendras que cet article est super. au depart, tu doutes de ton statut, de ta personne mais avec le temps et la pratique tu finis par draguer aisement et te faire aborder. par des femmes de grandes classes.

    • Aurélien dit :

      « au départ, tu doutes de ton statut »

      Bien vu mistermagi.

      Les première semaines je me demandais s’il était humainement possible de faire le job tout en faisant des connaissances, vu l’intensité du taf (je bossais dans le centre ville de Londres).

      Bon après ça allait mieux.

      Merci pour ton com’.

  • AL dit :

    Ah ! Au fait ! Je vais rarement dans les bars, mais les 7 dans lesquels j’ai été ces 2/3 dernières années avaient TOUS une femme derrière le bar (souvent un homme également). Donc si elles commencent à vous piquer vos targets, c’est que vous êtes vraiment pas doués ;)

  • Lenal'airderien dit :

    AL,

    Ah mince alors , tout fou le camp…rire

  • Salomon dit :

    Tu dois croire en l’âme des cartes Yugi! C’est ton seul espoir !

  • maaax dit :

    Krilin il finit avec C18. Deal with it ;).

    Article validé sinon. Barman c’est presque trop facile pour le coup.

    • maaax dit :

      Et j’ai oublié de dire qu’etre barman permet de tout griller et de comprendre les interactions sociales.

      Et ouais les gars, lorsque vous matez une serveuse, que vous etes en date Tinder ou quand votre meuf vous envoie un message « T OU », le barman le grille dans 90% des cas.

      Donc en étant barman on apprend vraiment le relationnel, ça m’est arrivé avec des collegues de prendre des paris sur tout et n’importe quoi sur les gens d’un bar.

    • Sylvain dit :

      Très bonne école de l’observation!

  • John-Egg dit :

    Il faut savoir retourner les règles du jeu à son avantage ! En ce qui me concerne, j’utilise les cheat codes !

    Dans ma boîte de nuit préférée, je connais bien (très très bien) tous les barmans et barmaid. Quand j’y vais ça ressemble à :

    « Hey salut Julie ! Superbe ta robe, ce soir ! Attend, tu me paiera un shot plus tard, je vais faire la bise à Philippe, au bar du fond ! »

    Je suis certainement pas le seul qui connaît les Barmans, mais la particularité c’est qu’ils sont presque tous gays !
    Donc tout ce que tu as dit sur cet article est vrai (bon relationnel, propre sur eux, bonne compréhension des filles et des dynamiques de couple, etc…), sauf qu’étant pas intéressés par la gente féminine, ils s’en servent pour aider leurs clients favoris à conclure ;-). Et ça marche haha !

  • Schrouch dit :

    J’approuve complètement ton article. Je suis dans une école hôtelière et j’ai un professeur du service qui est barman. Et… Je n’ai jamais vu un homme aussi charismatique! aussi taquin, avec autant de répartie et qui sexualise avec une confiance hors classement. Dans tout les métiers de la restauration, on apprend à être productif, organisé, propre. C’est un environnement difficile qui permettra par la suite de travailler partout. Par contre, il ne fait pas non plus se laisser influencer et marcher dessus. On peut vite chavirer. On rencontre beaucoup de drogues pour soit disant « tenir le coup ». Sinon,
    Actuellement je suis en stage en Espagne, dans un lieu sublime, si vous aimez voyagez ça peut être une bonne option.
    À vous de voir

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Comme quoi, il faut profiter de tous les avantages que l’on peut tirer d’une situation. Ceux qui ont besoin d’un boulot d’été penseront sans doute bien à barman la prochaine fois :)

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)