Les 7 Meilleures Techniques Pour Kino Facilement !

Publié dans Technique de drague par
ArtDeSeduire.Com

Les meilleures techniques pour kino facilement Les 7 Meilleures Techniques Pour Kino Facilement !

On le sait messieurs, souvent vous bloquez au moment de toucher la fille. Quand on vous dit : « touchez-la », vous répondez « oui, mais comment ? » ou encore « mais elle va mal le prendre ! ».

Si elle le prend mal, c’est parce que vous essayez de la toucher alors que le contexte ne s’y prête pas.

J’ai recensé pour vous mes meilleures et pires approches pour que le kino ne soit plus jamais un problème pour vous.

Pré-requis : on est propre, on se lave les mains, sous les ongles, et on ne se ronge pas les ongles, c’est sale et puéril et moche.

Je suis aveugle professionnel, on commence donc avec les lunettes et les filles à lunettes !

Kino 1 : les lunettes !

Les lunettes, c’est sacré pour ceux qui en portent. C’est notre premier geste le matin, pour les bigleux comme moi. Du coup, quand on les prête, c’est qu’on fait un peu confiance à la personne en face.

Si la fille en face de vous en porte, vous tenez votre prétexte pour la toucher en toute légèreté :

« Je peux t’emprunter tes lunettes une seconde ? »
« Fais voir tes lunettes ? »
« Ah, des Persol, cool, elles te vont bien, fais essayer ! »

Quand elle vous prêtera ses lunettes, effleurez sa main au moment de récupérer sa monture, ou débrouillez-vous pour lui remettre délicatement sur le nez sans lui arracher les oreilles, les cheveux, ni l’éborgner.

Ce sera un bon moyen de montrer votre délicatesse.
Pour plus de kino, enchaînez sur un petit :

« Oh ma pauvre, tu n’y vois rien du tout… »

Comme si vous étiez triste pour elle, en lui faisant un câlin sur la main ou sur le bras, pour la consoler… Vous pouvez même enchaîner sur des vannes C&F : « ça doit être horrible sans lunettes, tu ne vois pas à quel point je suis beau gosse! ». A vous de rebondir intelligemment !

Kino 2 : visez le visage !

Le visage, c’est sensible, c’est sacré, les filles ne l’offrent pas facilement. Il est dans les dernières zones qu’on puisse toucher facilement, mais certaines circonstances font que ça passe plus facilement.

Typiquement, j’aime bien vanner la fille en face de moi si elle a du rouge à lèvres sur les dents (là je ne peux pas toucher).

J’enchaîne aussi sur les crottes dans les yeux, vous savez, les crottes d’yeux, mêlées au maquillage, la plus glamour des filles y perd son charme…

Grâce à ces deux techniques, vous pouvez ensuite la consoler en continuant de vanner : « Oh mais ce n’est rien, ma sœur a souvent le même problème que toi. Elle a 14 ans… »

Vous voyez la dynamique du push-pull ? Vous la consolez, la ramenez vers vous et BIM ! vous lui remettez un coup au moral juste derrière, toujours avec le sourire, dois-je encore le préciser ?

Kino 3 : ton collant est filé !

Vous êtes assis à côté d’elle ? En face d’elle à un café ? Débrouillez-vous pour toucher, pour effleurer ses jambes de temps à autre si vous sentez qu’elle est réceptive, que ça ne la dérange pas trop. Si elle retire immédiatement ses pieds, arrêtez. Elle va vous prendre pour un pervers.

Si vous remarquez que son collant est filé (ça arrive souvent), n’hésitez pas à lui faire remarquer en touchant rapidement son collant : « pas de la super qualité, ça, les miens sont mieux».

Vous enchaînez sur votre blague où vous lui racontez au choix que vous êtes comme Kick-Ass, un héros méconnu qui sort la nuit en collants, ou sur une blague où vous êtes travelo la nuit pour arrondir vos fins de mois.

« Non, vraiment, pas terribles tes collants, mais jolies jambes par contre, tu devrais venir bosser avec moi un soir. » (Cette vanne marche pour le super-héros ou pour le travelo, pratique !)

Kino 4 : visez les poignets !

« J’aime bien ta montre ! »
« Fais voir ton bracelet brésilien du Mexique. »
« Oh mince, ton bracelet te laisse des marques ! »

Evidemment, profitez-en pour toucher aussi.

Attention au plantage professionnel : parfois, les griffures, ce ne sont pas son c*# de chat mais bel et bien des cicatrices.

Ma blague préférée sur un ton cocky & funny : « Mince, ça existe encore les fantasmes sexuels avec des menottes ? Tu es ce genre de filles ? J’ai toujours eu peur des menottes ! »

Après, libre à vous d’enchaîner sur une discussion plus ou moins sexuelle en fonction de sa réceptivité…

Kino 5 : les nail artists, c’est pas triste !

« J’adore tes ongles ! En fait, j’ai une fascination pour les ongles des filles. Entre la base, les couches de vernis et le top coat, j’admire votre patience. Tout ça pour vous péter les ongles en une journée, vous savez où sont les priorités ! »

Si vous pensez que ça fait un peu gay, vous avez raison. Un garçon ne devrait pas savoir tout ça, mais j’ai traîné avec des blogueuses beauté dans ma jeunesse, on ne se refait pas…

En version crade, pour la faire rire, ça peut donner : « J’adore tes ongles, ils sont vrais ou faux ? En fait, il faut que je t’avoue, je ronge les ongles des filles souvent, quand j’ai faim, et je les collectionne dans un bocal ».

En version sexualisation, ça donne : « J’adore tes ongles, je refuse de coucher avec une fille qui n’a pas d’ongles, c’est triste à mourir… » Là, vous donnez le ton.

Si vous réussissez à lui prendre la main et qu’elle laisse sa main dans la vôtre, youpi c’est en bonne voie !

Kino 6 : dans grains de beauté, il y a beauté !

Que dire de plus ? Attention aux rousses, c’est triché, elles ont un avantage. Elles sont couvertes de tâches de rousseur, alors que sur les brunes et les blondes, vous pouvez jouer à compter ses grains de beauté sur ses bras, ses jambes, son dos, etc…

Ca me rappelle une scène extra dans L’arme Fatale 3 je crois, où Riggs compare ses cicatrices avec sa copine du moment… Ils finissent évidemment à poil, sinon ce n’est pas drôle.

Ah, évidemment, vous lui rappelez que dans grain de beauté, il y a « beauté ». Elle va le prendre comme un compliment. Pull… Puis vous enchaînez par le push : « mais il y a aussi grain… comme dans avoir un grain… tu es forcément folle, mais quel secret caches-tu ? ». Emballé, pesé !

Kino 7 : les tatouages à tout âge !

L’avantage d’un tatouage, c’est qu’il raconte une histoire. Les gens tatoués sont généralement hyper fiers de leurs choix, et peuvent passer dix minutes à vous raconter le pourquoi du comment.

Alors ne vous faites pas prier, demandez-lui la signification de son dauphin, papillon, de sa phrase en sanskrit ou en araméen en haut du dos ou sur les côtes. Tout en joignant le geste à la parole quand c’est possible (poignets notamment, épaules, chevilles).

Mon conseil : évitez la boulette si vous voyez un RIP Maman ou Marcel dans un cœur, probablement un amour de jeunesse, son mari mort en Afghanistan ou autre histoire pas drôle. Rebondissez vite sur la licorne que vous avez envie de vous faire tatouer sur le front pour la faire rire.

Un jour je vous raconterai peut-être la sélection des pires tatouages que j’ai vu passer sous mes yeux… Je fais encore des cauchemars en pensant à certains…

Mon kino bonus : les cheveux, c’est dangereux !

Mon vrai bonus, ce serait de vous dire de bosser votre odorat et d’améliorer vos connaissances en parfum de femmes, mais ça vient avec l’âge, et certains mecs ne sont pas vraiment sensibles (notamment les fumeurs).

Le parfum est ce qui me permet toujours de me rapprocher très vite de son cou. De mettre ma main sur son épaule quand elle n’est pas réceptive, et directement sur sa nuque quand je vois que ça mord… A partir de là, il ne reste plus qu’à dérouler…

Alors je vais vous livrer mon deuxième combo gagnant : les cheveux.

Les cheveux d’une fille sont un souci permanent pour elles. Il faut leur dire qu’ils sont beaux ! Elles passent tellement de produits et dépensent des sommes astronomiques dedans… Les pointes sèches sont leurs ennemis jurés !

Ma technique absurde :

« J’aime bien tes cheveux, ça me rappelle mon poney quand j’étais petit, je lui brossais la crinière pendant des heures, il était cool, on partageait notre goûter ensemble. Et un jour, il a disparu, mes parents m’ont dit qu’il était parti rejoindre sa famille. Je m’en souviens, c’était un mercredi, et on avait mangé un steak super bizarre ce jour-là… »

Ma technique pour les filles stressées :

« Allez, viens là, pose ta tête pour un massage crânien… ». Une fois qu’elle a la tête posée sur vos genoux, la détendre jusqu’à ce qu’elle s’endorme.

Et vous, c’est quoi votre kino imparable ?

Sélim, « t’as une tâche, pistache ! »

banner parler aux femmes Les 7 Meilleures Techniques Pour Kino Facilement !
banner parler aux femmes Les 7 Meilleures Techniques Pour Kino Facilement !
Banner 50phrases Les 7 Meilleures Techniques Pour Kino Facilement !
Banner 50phrases Les 7 Meilleures Techniques Pour Kino Facilement !
Bann TechniqueAstucieuse v2 Les 7 Meilleures Techniques Pour Kino Facilement !
Bann TechniqueAstucieuse v2 Les 7 Meilleures Techniques Pour Kino Facilement !
105 COMMENTAIRES
  • aimenos dit :

    Ici au Québec, j’ai développé quelque technique. Un kino qui marche vraiment bien, c’est de faire le devin.
    Exemple :
    vous: alors tu m’as dit que tu fis quoi dans la vie.
    Elle : …….
    Vous: Hum, pas très originale, moi je suis … en plus de devin pendant mes temps libres.
    Elle: Ha bon ? = O
    Vous: Je suis sérieux! Tien passe moi tes mains où je lis ton avenir.
    Ensuite, vous n’avez plus qu’à enchainer sur ce que vous savez déjà et laisser allez XD

    Allez, souhaitez-moi bonne chance avec Jessica XD !

  • milanero3 dit :

    J’étais avec ma cible hier, bonne journée à l’accroc branche. j’ai tenté 2 ou 3 approches pour « l’aider » a terminé certains exercices. Retour plutôt positif. Mais du coup c’est surtout elle : faire semblant de m’étrangler en passant ses bras autour de mon cou, s’allonger sur moi pour essayer de me faire bouffer du sapin. Va peut-être falloir que je prenne du courage pour l’embrasser

  • Riri dit :

    Je pense que le  » t’as une tâche pistache » pourrait fonctionner comme opener également ! Bon après le problème c’est « comment enchainer »? Parler de produits de machine à laver? Quoique ça peut passer vu que c’est absurde ( en profiter pour sentir son produit à laver sur son pull?). Faudrait juste s’ y connaître et le faire avec humour et ce serait tellement absurde qu’un inconnu te parle de tâches dans la rue que ce serait marrant. Et tu pourrais lui proposer un rendez-vous dans une buanderie. ça pourrait être original,  » comme ça on lavera notre linge sale, on testera les différents produits et on discutera un peu ». Bon malheureusement je pense que ça passe moins bien à 19 ans qu’à 25. Selim tu m’inspires ^^

  • Le Vince dit :

    Pour ce qui est du visage (et passer direct aux cheveux) il n’y a pas plus simple, mais il faut déjà avoir au moins quelques petites minutes de conversation bien en face à face, les yeux dans les yeux.

    Dès que j’ai un peu de confort j’avance ma main gauche (je suis droitier) vers le visage de la fille, doucement, et une phrase style « attends bouge pas, tu as un truc juste là » (bien sûr souvent il n’y a rien). Si elle se laisse faire, et ça marche mieux avec les cheveux longs évidemment, passer la main gauche tout doucement là où on a vu quelque chose, et la main droite va direct vers l’épaule de l’autre côté et touche les cheveux.

    Et là il faut rebondir tout de suite genre « ils sont doux tes cheveux »… On est déjà tout près du visage, on a été super doux… le reste suit facilement !

    • Le Vince dit :

      J’ajoute (pas bien de se répondre à soi-même !) que c’est un excellent test aussi… Si elle ne se laisse pas approcher pour enlever ce petit truc près de l’oeil, il faut clairement pas insister tout de suite !

  • mysteryman dit :

    -la serrer quand il fait froid
    -lui prendre la main pour l’emmener qqu part
    -des miettes a enlever pret de la bouche si on mange
    -la bonne vieille main sur l’épaule devant un spectacle, film …
    -Une bonne claque sur le cul si il y a déjà du fun d’installer

1 2 3 4

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)