Comment Draguer dans le Metro et les transports en commun

Publié dans Technique de drague par Sélim

Draguer dans les transports en commun Comment Draguer dans le Metro et les transports en commun

… Sans passer pour un boulet. C’est là toute la difficulté, comme vous avez déjà pu le constater de vous-même.

Que vous alliez tous les jours au lycée, à la fac ou au bureau, vous passez probablement du temps dans le métro ou les transports en commun et vous vous demandez comment bien y draguer.

Est-ce un lieu de drague différent des autres ? Oui et non ? Voici le guide ultime pour faire de vous une star de la drague dans le métro.

Et qu’on soit bien d’accord : métro, RER, bus, tramway, c’est la même chose ! On parle ici de drague dans les transports en commun en général.

Caractéristiques de la drague dans le métro

Un endroit clos, un endroit de passage

Où elle ne restera probablement pas longtemps. Si vous voulez prendre son numéro de téléphone ou son Facebook, il va falloir agir vite et ne pas mettre dix ans à l’aborder. Et si elle descend au prochain arrêt, allez-vous la suivre, comme dans Shame, le film avec Michael Fassbender ?

Pression sociale

Pourquoi n’osez-vous pas l’aborder dans le métro ? Parce que tout le monde vous regarde, parce que vous avez peur d’être rejeté et de devoir passer la fin du trajet avec une étiquette de loser collée sur le front.

L’astuce pour éviter la pression : si vous vous plantez dans votre phase d’abordage, descendez à l’arrêt suivant, puis recommencez avec le métro suivant… Same player…

Manque de social proof

Vous n’êtes personne. Vous êtes un homme parmi tant d’autres. Vous n’avez dans le métro aucun statut social a priori. Vous n’êtes pas présélectionné par des filles comme en soirée. C’est à la fois un avantage et un inconvénient.

Un avantage car ça vous permet d’être qui vous voulez. C’est pour cela que de nombreux mythos affectionnent la séduction dans les transports en commun.

Un inconvénient parce qu’il va vous falloir faire preuve de DHV rapidement. Or vous manquez cruellement de temps pour bâtir le confort et la confiance nécessaire à une relation. La fausse contrainte de temps, ici, est bien réelle. Qui plus est, elle est inconnue. Vous n’avez a priori aucune idée du temps qu’il vous reste à passer avec cette fille.

Comment vous préparer pour draguer dans le métro ?

Prenez une douche, et c’est parti. Facile non ? Voilà, vous venez d’améliorer vos chances de plus de 90%.

Ancrez en vous, rentrez-vous bien profond dans le crâne que vous êtes indestructible, que vous êtes le meilleur, que les femmes veulent coucher avec vous. C’est de l’auto-persuasion. C’est un coup de boost. Ne commettez pas l’erreur du débutant en séduction : ne croyez pas qu’être gentil suffira.

Les meilleurs openers pour aborder une fille dans le métro

    Techniques de séduction faciles

  • Le célèbre : « Salut ! Moi aussi ! »
    Là la fille vous pose la question « Vous aussi quoi ? »
    Et vous lui répondez « Moi aussi j’ai peur d’aborder des inconnus qui ont l’air sympa dans le métro ».
  • Techniques de séduction intermédiaires

  • Le journal à la main : « Ah, apparemment, une rencontre romantique m’attend aujourd’hui. Vous ne voulez pas m’aider à la trouver ? Vous êtes quel signe astrologique d’ailleurs ? »
  • Techniques de séduction avancées

  • Demandez-lui une feuille. Puis un stylo. Avant de lui déclarer : «Vas-y, je t’écoute…». Elle risque de ne pas comprendre : « Ton numéro de téléphone maintenant ! »
  • « Salut, ça t’intéresse de rencontrer une jolie fille ? » Elle devrait répondre non. Vous enchaînez avec un «Ben moi, ça m’intéresse!» avec un énorme sourire. « Tu t’appelles comment ? » et vous enchaînez !

La drague dans le métro et les obstacles

Les écouteurs

Elle a ses écouteurs vissés sur les oreilles ? L’obstacle facile.

Vous pouvez décider de balancer la tête au rythme des basses, de danser sur sa musique. Elle risque de vous prendre pour un fou, c’est probable.

Dans ce cas-là, si vous n’êtes pas joueur, levez votre pouce en signe d’approbation avec un grand sourire, comme si vous vouliez lui dire «Super ta musique !».

Normalement, elle devrait enlever un écouteur pour vous demander ce que vous voulez, profitez-en pour la féliciter pour son choix musical, que ce n’est pas tous les jours que vous avez la chance d’écouter du bon son gratuit, que vous êtes plus habitué aux joueurs de flûte et au métal/hip-hop/electro à fond (choisissez le genre qu’elle n’écoute pas).

La foule

Elle vous regarde, elle vous empêche d’accéder à votre promise, en drague aussi, l’enfer, c’est les autres. L’essentiel est de ne pas vous laisser déstabiliser par le regard des autres. Ne craignez rien. A part un peu de jalousie, les autres ne pensent qu’à leur propre vie, ils sont bien trop occupés pour vous observer.

Et quand bien même ils décideraient de vous observer ! Continuez, concentrez-vous sur votre discussion, faites abstraction de la pression sociale, transgressez les interdits. Vous avez le droit de la faire rire dans le métro, ce n’est pas interdit par la loi.

La foule va décupler votre peur d’aborder. C’est normal. Respirez, dites-vous que c’est biologique, hop pensez à la règle des trois secondes, et c’est reparti !

Vos alliés pour séduire dans le métro

Tout n’est pas si difficile si vous souhaitez vous améliorer dans cette partie précise du day game ! La proximité et le contact visuel vont vous épauler dans votre mission du jour !

La proximité

La proximité va jouer en votre faveur. Pas la peine de traverser toute une boîte de nuit ou tout un salon dans un appartement pour aller à sa rencontre. Elle est à côté de vous. Surtout si le métro est bondé.

Attention, achtung, warning ! On ne touche pas aux filles dans le métro les gars. Même pas pour rire. Ce n’est pas drôle, c’est juste nul, je sais que vous n’êtes pas comme ça ! Le fait d’être proche d’elle doit vous servir à l’aborder plus facilement.

Il peut y avoir contact : bras, épaules, mains qui se touchent sur la poignée de porte ou sur la barre au milieu, elle peut s’effondrer sur vous lorsque le conducteur freine comme un sauvage, et à ce moment-là, vous enverrez la bonne phrase bien sentie. La proximité facilite la drague dans le métro.

Exemple 1, niveau facile : « Mademoiselle s’il vous plaît, vous pouvez arrêtez de me faire du pied, je suis timide dans la vraie vie. »

Exemple 2, niveau moyen : « Aïe ! Vous venez de me casser le bras ! Bon, ok, j’avoue, je suis un peu Marseillais, j’exagère toujours… Vous avez l’habitude de rentrer dans les gens comme ça ou vous ne saviez pas comment m’aborder de manière sympa ? »

Exemple 3, mon préféré, niveau avancé : « Parisienne, d’Yves Saint Laurent ? Vous le portez très bien. J’ai du mal avec la rose d’habitude, mais là, chapeau ! Vous portiez quoi avant ? » Ok, j’avoue qu’il faut s’y connaître en parfum. Vous pouvez l’adapter aux fringues si vous reconnaissez ce qu’elle porte, à ses lunettes, à son shampoing si ça vous marque, à son vernis à ongles…

Le contact visuel

La proximité est très pratique pour établir un sens de la conspiration. Elle et vous contre le reste du monde. Contre les gamins qui se hurlent dessus. Contre la jeune fille en survet rose que vous avez envie de prendre en photo sur Instagram. Contre les trois vieux qui puent la mort.

A partir du moment où vous établissez un eye contact avec elle, c’est gagné. Pensez à la règle des 3 secondes. Abordez-la.

Exemple 1, niveau facile : « Ca devrait être interdit les survêtements roses, non ? » (sourire + conspiration)

Exemple 2, niveau intermédiaire : « Le déo devrait être obligatoire avant d’entrer dans le métro, non ? C’est vraiment un scandale ces gens… Ou alors il faudrait faire un sas de décontamination » (sourire + humour + secret à voix basse + second degré, qu’elle puisse comprendre que vous plaisantez)

Exemple 3, niveau avancé : « Mais vous êtes odieuse ! Je vous ai vu vous moquer de ces gens qui puent / qui sont mal habillés ! Comme si toute votre vie vous aviez porté des Louboutin stylés ? Je suis sûr que sur vos photos de classe Facebook on retrouve des dossiers compromettants… » (sourire + connivence + second degré)

Dépasser la drague dans le métro

Je veux bien répondre à la question « comment séduire dans le métro ». Je veux bien vous accompagner lors de session de coaching en séduction. Mais la vraie leçon à retenir, c’est qu’il faut devenir séduisant !

La séduction, c’est partout, tout le temps, certes, mais dans des endroits où vous brillez. Je comprends cette envie de défi, de vous mettre en péril. C’est le côté joueur du séducteur qui ressort.

Vous le savez, le métro n’est clairement pas le meilleur endroit pour faire preuve de SP et de valeur. Comment vous mettre en valeur rapidement ? Votre wingman est-il avec vous ? Les conditions ne sont à mon humble avis pas optimales pour déployer votre meilleur game.

Vous me direz encore une fois que je n’aime pas le day game, le street pick-up : faux !

Je pense simplement qu’il y a beaucoup d’autres aspects de nos vies à améliorer avant de vouloir scorer à tout va en abordant des filles dans le métro (mais ça ne m’empêche pas de le faire !)

Ne focalisez pas là-dessus, et comme d’habitude, je ne peux que vous renvoyez à des articles sur l’inner game, le contrôle de votre vie, la réalisation de vos objectifs.

Mon plus gros succès à ce jour dans les transports en commun ? Un FC en première classe dans un train. 8 heures de voyage, ça crée des liens…

Et vous, votre avis sur la drague dans les transports en commun ? Quelques réussites ou échecs mémorables ?

Sélim

banner parler aux femmes Comment Draguer dans le Metro et les transports en commun
banner parler aux femmes Comment Draguer dans le Metro et les transports en commun
Banner 50phrases Comment Draguer dans le Metro et les transports en commun
Banner 50phrases Comment Draguer dans le Metro et les transports en commun
Bann SexTalk 3 Comment Draguer dans le Metro et les transports en commun
Bann SexTalk 3 Comment Draguer dans le Metro et les transports en commun
Bann 16erreurs 1 Comment Draguer dans le Metro et les transports en commun
Bann 16erreurs 1 Comment Draguer dans le Metro et les transports en commun
Bann SMS1erRDV 1 Comment Draguer dans le Metro et les transports en commun
Bann SMS1erRDV 1 Comment Draguer dans le Metro et les transports en commun
Bann TechniqueAstucieuse v2 Comment Draguer dans le Metro et les transports en commun
Bann TechniqueAstucieuse v2 Comment Draguer dans le Metro et les transports en commun
67 COMMENTAIRES
  • Rasp dit :

    Je n’en ai pas trouvé, mais je te le fais ici:
    J’ai 17 ans, elle aussi.
    Je l’ai rencontré dans la rue, ensuite ça été vite et au bout du 3eme ou 4eme date FC. A ce moment là, j’avais pas mal de temps à lui consacrer mais maintenant j’ai beaucoup à travailler (bac blanc) et j’ai pris 3 semaines pour m’y consacrer. 3 semaines pendant lesquelles je ne vais pas la voir.
    Evidemment elle n’a pas aimé. Je lui ai expliqué que ça ne pourrait pourtant pas être autrement et visiblement j’aurai du plus insister sur le fait que ça me faisait chier (je crois que je ne lui ai même pas dit) puisque… 3 jours après je reçois un sms d’elle comme quoi: « notre couple ça ne marche pas, on ne parle pas assez, on ne se voit pas assez » etc.
    Je la vois et on règle le problème. J’insiste bien sur le fait que ça m’ennuie de ne pas la voir, que je préfèrerais être avec elle plutôt que bosser… Elle me dit ok mais me fait remarquer que ça serait bien qu’elle puisse le constater en faits.
    Mais voilà que je ne reçois, depuis, presque aucun message d’elle. C’est à dire qu’elle n’a débuté aucune de nos 3 dernières conversations. Alors que d’habitude c’est elle qui a tendance à écrire en premier.
    Et ça, je ne comprends pas. Peut être qu’elle veut me tester, voir si je ne me fous réellement pas de notre couple et que je pense à elle. Dans ce cas là peut-être faudrait-il la mettre en confiance et continuer à lui écrire…
    J’espère que c’est plus clair =)

  • Giacomo Casanova dit :

    Dans le metro et le bus c vraiment le plus dur pour de la SPU, car le temps pour être remarquable est vraiment trop petit et pour mettre en place une balise temporelle solide c pratiquement impossible. On peut donc discuté avec des jolies filles dans les transport en commun, mais sa ne va que rarement plus loin. Par contre dans le train ou l’avion oui on peut avoir des résultats et justement j’aimerais bien être dans WC avec une HB ^^ sa arrive toujours au même…

  • Cracktoumunch dit :

    Haha, Sélim GG pour le succès dans le train, ça c’est carrément productif.
    En plus les long trajets en train sont tellement ennuyeux, il faut savoir les égayer: pour ça, chacun a sa façon…

  • Morvan dit :

    Sauf circonstances « arrangeantes », tel un retard dû à un « mouvement d’une certaines catégories du personnel » ou à une « rupture de caténaire », etc…, ce qui permet de lier connaissance en cassant du sucre sur le dos de la société de transport, il est difficile d’aborder une fille dans le métro ou le RER.

    D’abord et avant tout parce que la promiscuité avec vous, la « dame » ne l’a pas franchement cherché. Difficile de draguer sans importuner. Combien de fois ai-je entendu une connaissance dire « Tu ne peux plus prendre les transports, sans qu’il y est un c… qui vienne t’em… ». L’une de mes amies ne voyagait plus en RER à cause de ça. On a donc plus de probabilité d’apporter une recrue au MLF que d’avoir un numéro de téléphone.

  • panouf dit :

    Oui, un qui est en cours:

    Je vois une jolie fille qui cours après le métro, je lui bloque la porte… et j’en profite pour engager la conversation.
    Kino lorsque je lui chuchote mon nom à l’oreille, puis je lui demande son numéro.
    Elle dit ok puis se rétracte et de mande le mien.

    J’ai cru qu’elle prenait ça pour me « vider », mais le lendemain soir, texto.
    On discute, je lui demande de façon détournée si elle a un mec, elle me dit oui mais va se séparer -> ok compris, elle en train de chercher qqn pour le remplacer, elle pense à toi, faut la laisser venir. (merci ADS)

    Elle me demande après si j’ai qqn, ça me permet de me poser en prize en lui disant « non rassure-toi »

    Et là on est en train de discuter par sms. Je vous dit la suite plus tard…

  • Scar dit :

    Bonjour Selim,

    J’ai vécu une situation, disons insolite j’aimerais beaucoup te l’exposer afin d’avoir ton avis de coach.

    En bref, je ne crois pas beaucoup au « coup de foudre » mais dans les transports en commun, j’ai eu l’occasion d’accoster une fille mais là, blocage. C’est rare de ressentir ça. Puis dans la foules, on est assez loin l’un et l’autre mais je vois qu’on sort à la même arrêt. En « retrouvant » mes esprits pour aller la voir impossible de se rapprocher. Du coup perdu de vue.

    Un peu comme dans les films où le héros tombe sur une fille dans le métro et la retrouve quelques jours après dans la même station.

    Quels conseil ou avis pourrais-tu me dire pour m’aider à la retrouver et pour les proches fois maîtriser ce « blocage » ?

  • lover dit :

    Salut a tous. Je voulais savoir si le physique est une limite à la drague? La fille que j ‘ ai en vue en ce moment m’a fait une remarque pas très agréable sur mon physique , persone n’a réagi parce que on me/se respect un les un(e) des autres mais je sais pas ce que pense ceux qui ont entendu.elle n’avait pas de mauvaise intention en tout cas mais je sais pas ce qui la prie de dire ça. Est ce que elle ne m’aime pas? Pourtant même après et avant ça on se parlait bien.

    Je voudrais aussi savoir en groupe comment avoir des moments intime avec une fille et aussi où on commence les kinos? Je peux bien toucher cette fille quand je veux et presque partout mais je sais pas où commencer et quand je la touche aussi on dirait que ça la fait rien. (Quelques gars lui cour après et on peut dire que je suis pas le plus beau d’entre eux) Moi et cette fille on a plutôt de bon rapport. (Dans notre groupe on s’ amuse bien et on peut dire que je suis un peu Alpha et Beta) je crois aussi que elle est amoureuse d’un des mec de notre groupe ou de son ex

    AIDER MOI S’IL VOUS PLAIT…
    merci d’avance

  • Hombre dit :

    Salut.
    Moi je vois pas la drague dans le métro comme une fin en soi. Mais quand je suis assis (ou plus rarement debout) dans le métro près d’une jolie fille et que je l’aborde pa j’ai l’impression de laisser passer une opportunité. Et c’est pas un bon sentiment.
    Carpe Diem: saisi l’instant!
    Du coup je penses pas que ce soit forcément si accessoire que ça.

    Ensuite, je trouve que les transports en communs sont pas égaux.
    Avec le train on a pas la même contrainte de temps qu’avec le RER et avec le RER pas la même contrainte que le métro.

    Et une dernière chose, les filles écoute rarement leur musique à fond et on entends pas trop les basses. Encore moins le style de musique! Je serais plutôt partisan de lui faire un signe et de lui demander d’écouter sa musique. Si c’est du Steel Panther, je l’épouse.
    https://www.youtube.com/watch?v=Odz4oi6GN0Y&spfreload=10

  • Simon dit :

    Salut.
    Je vois une fille tous les matins dans le tram mais pendant 2 arrêts seulement donc c’est un peu chaud de démarrer une conversation :/ Faudrait que je trouve un moyen de lui demander son numéro rapidement mais sans la brusquer. J’ai pensé au truc du QCM sur papier (vu dans un des commentaires) où je pourrais lui demander comment elle s’appelle et son numéro. Je lui donne et je lui dis genre « tu me le remplis pour demain ». Qu’en pensez vous?

    • Sylvain dit :

      Salut Simon,

      Oui, tu peux essayer ça. Pour te faire une idée tu peux trouver en utilisant notre moteur de recherche en haut à droite notre article « séduire avec un papier et un stylo » ou nous avons des exemples dans cet esprit là. Ou alors comme tu la revois tous les matins, tu te lances dans un game long en essayant de lancer la conversation et de faire progresser ton game au fur et à mesure. En utilisant bien sur tous les outils à disposition.

      Si tu choisis le papier, essaye d’être le plus fun et le plus original possible. Fais la rire! Va plus loin que de lui demander son prénom et son num. Ajoute de l’émotion. C’est la clé :)

1 2 3

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)